376

376

année 2019

Extraits de la revue
Partage international

décembre 2019 – No 376

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés. La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d’en mentionner la source (Partage international) et d’en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.


Les articles en lien sont consultables en ligne gratuitement.
Les autres articles sont réservés à nos abonnés.
> S’abonner

Sommaire

  • L'article du Maître
  • Article du Maître (ancienne version) Aucun article pour cette rubrique
  • Editorial Aucun article pour cette rubrique
  • Point de vue
    • Le pape François met en garde contre la montée du fascisme par Jon Queally
  • Signes des temps
    • Arménie : une jeune femme verse des larmes de cristal par
    • Liban : la fillette qui versait des larmes de verre par
    • Le Suaire de Turin par
    • Ovni en Islande par
    • Bénédiction de lumière au Japon par
    • Formations lumineuses en Belgique par
    • Motifs lumineux en Suède par
    • Motifs lumineux en Pennsylvanie par
  • Tendances Aucun article pour cette rubrique
  • Les priorités de Maitreya Aucun article pour cette rubrique
  • Les enseignements de Maitreya Aucun article pour cette rubrique
  • Le point de vue de Maitreya Aucun article pour cette rubrique
  • Faire le lien Aucun article pour cette rubrique
  • Faits et prévisions Aucun article pour cette rubrique
  • Brève Aucun article pour cette rubrique
  • Regard sur le monde Aucun article pour cette rubrique
  • Le respect de la loi Aucun article pour cette rubrique
  • Dossier Aucun article pour cette rubrique
  • Citation
    • Extrait de « La Mission de Maitreya, tome III » par Benjamin Creme
  • Message de Maitreya Aucun article pour cette rubrique
  • La voix de la raison Aucun article pour cette rubrique
  • La voix des peuples
  • Environnement Aucun article pour cette rubrique
  • Les mensonges dévoilés Aucun article pour cette rubrique
  • Courrier des lecteurs
  • Esotérisme Aucun article pour cette rubrique
  • Compte rendu de lecture
  • Entretien Aucun article pour cette rubrique
  • Rayons Aucun article pour cette rubrique
  • Compilation
  • S.O.P. — Sauvons notre planète
    • Les espaces verts peuvent rendre les villes plus sûres par
    • Les arbres en Europe menacés d’extinction par
    • La transition verte et la sauvegarde de la biodiversité urbaine par
  • Forum Partage Aucun article pour cette rubrique
  • L’Unité dans la diversité Aucun article pour cette rubrique
  • Fenêtre sur le monde Aucun article pour cette rubrique
  • L’humanité une Aucun article pour cette rubrique
  • Autre
    • Les qualités du disciple (1re partie) par Aart Jurriaanse
    • Les super-aliments des Andes et de l’Himalaya par Sonia Awale
    • La lutte des Soudanaises pour la liberté par Alaa Salah
    • Un jeune homme cherche Maitreya [Version complète] par Janez Ferjancic
    • Un jeune homme cherche Maitreya [Extrait] par Janez Ferjancic

L'article du Maître

Leurs vœux seront exaucés [sommaire]

par le Maître –

par l’entremise de Benjamin Creme

Chaque jour qui passe, de plus en plus de gens prennent conscience que quelque chose de nouveau et de tout à fait inhabituel est en train de se produire, tant pour eux-mêmes que pour le monde. Ils ont le sentiment que des événements sont en cours qui vont remodeler l’avenir et les entraîner dans une direction inconnue. Cette perspective les effraie et les exalte tout à la fois. Ils sentent de plus en plus nettement que l’humanité n’est pas condamnée mais que, contre toute attente, elle a passé – sans qu’ils sachent pourquoi – l’épreuve du feu dont dépendait son existence. Ils sentent également monter en eux-mêmes une force nouvelle qui leur permet d’effectuer des changements dans leur vie, et de contrôler ainsi leur destinée.

C’est ainsi que disparaîtra à jamais le temps où les dirigeants gouvernaient contre la volonté du peuple et imposaient leurs doctrines malvenues à une population passive. Les jours des autocrates sont comptés et, un par un, ils quittent la scène d’un règne peu glorieux. Les temps nouveaux jouent en faveur du peuple et c’est de ses rangs que sortiront les nouveaux porte-parole.

Dans les coulisses se tient le Christ. Dans un patient silence, il travaille sans relâche et sans hâte à créer les conditions nécessaires à son émergence parmi les hommes. Tout est prêt désormais. Il ne lui reste plus qu’à mettre la touche finale à ses préparatifs. Bientôt, le monde saura que l’Instructeur est là, que le Fils de l’Homme est de retour, que le Représentant du Très Haut s’est mis une fois encore au service de l’humanité. Son appel, résonnant dans le monde entier, évoquera ce qu’il y a de meilleur chez tous ceux qui trouvent en lui un écho à la soif de justice, de liberté et d’amour qu’ils éprouvent au fond de leur cœur. Et, avec une force sans cesse croissante, une clameur s’élèvera de chaque nation pour que ces besoins fondamentaux se voient satisfaits.

Ainsi en sera-t-il. Ainsi, le Christ focalisera la volonté d’une myriade d’âmes, et deviendra le porte-parole de leurs aspirations. Sa voix ne sera pas la seule à se faire entendre parmi les hommes. Partout dans le monde, dans chaque pays, des groupes attendent l’occasion de s’exprimer. Dûment préparés et entraînés, ils attendent dans les coulisses, prêts à servir dès que l’appel résonnera. Ils connaissent les besoins de cette époque, et la solution des problèmes qui accablent l’humanité aujourd’hui. Peu à peu, ces problèmes seront résolus et un nouveau chapitre s’ouvrira dans l’évolution de la race. Avant longtemps, ces sages se feront connaître et se mettront à la disposition du monde. Leur altruisme plaidera en leur faveur, et la sûreté de leur jugement leur vaudra la confiance de tous.

Reprenez donc courage, et sachez que des temps nouveaux et meilleurs se préparent. Reprenez courage et sachez que rien ne peut arrêter la vague de changements qui déferle aujourd’hui sur le monde. Autrefois, les gens subissaient les événements et acceptaient passivement leur destin. Aujourd’hui, une conscience nouvelle pénètre le cœur et l’esprit des hommes, réveillant en eux un besoin inné de justice et de liberté. Leurs vœux seront exaucés.

Depuis le lancement de la revue Partage international, le Maître de Benjamin Creme a fourni de nombreux articles susceptibles d’être publiés chaque fois que la situation mondiale les rend à nouveau pertinents. A vrai dire, certains semblent encore plus actuels que lorsqu’ils ont été publiés initialement, comme l’article ci-dessous paru en avril 1990.

Article du Maître (ancienne version)

Cette rubrique (non accessible au public) contient les traductions parues originalement dans la revue Partage international, entre septembre 1988 et décembre 2006.

Aucun article pour cette rubrique

Editorial

Aucun article pour cette rubrique

Point de vue

Signes des temps

Les « Signes des temps » présentés dans cette rubrique ont été confirmés par le passé par Benjamin Creme ou s’imposent d’eux-mêmes sur la base de l’espoir et de la foi qu’ils suscitent. Nous les soumettons à votre réflexion.

Arménie : une jeune femme verse des larmes de cristal [sommaire]

par

Satenik Kararyan qui verse des larmes de cristal (Photo : Sputniknews, Armenia permission granted)

Satenik Kazaryan, 22 ans, originaire du village de Spandaryan dans la province de Shirak (Arménie), pleure chaque jour jusqu’à 50 cristaux aux bords tranchants.

Satenik raconte qu’au début, elle avait l’impression que de la poussière lui entrait dans les yeux, avant que les cristaux commencent à se former. Ensuite, les larmes de cristal se mirent à apparaître plus rapidement.

Une vidéo montre un proche de Satenik en train de lui retirer une larme de cristal de l’œil à l’aide d’un coton-tige. Les cristaux ont été conservés dans une boîte.

« Quand nous avons ôté le premier cristal, explique sa tante Svetlana Avagyan, nous avons pensé que du verre lui était entré dans l’œil lors de son travail à la ferme. Mais la douleur a perduré, et de plus en plus de cristaux ont continué à lui sortir des yeux. Alors on l’a emmenée chez le médecin. Au début, on ne nous croyait pas […]. Personne ici n’avait jamais rien vu de tel. » « Tous les médecins sont stupéfaits, raconte Satenik. Ils n’ont jamais rencontré une telle maladie et ne savent pas comment la soigner. Ils n’ont même pas posé de diagnostic. »

Satenik a été accusée de simuler, mais aujourd’hui, selon sa belle-mère, il est généralement admis que ses larmes de cristal sont réelles. La famille a déclaré qu’ils sont trop pauvres pour aller la faire soigner à l’étranger.

Les cristaux ont été envoyés pour analyse, mais sans résultat jusqu’à présent.

Source : Sputniknews.com ; dailymail.co.uk

Tendances

Dans le monde actuel s’affirme une tendance de plus en plus prononcée à la synthèse, au partage, à la coopération, à de nouvelles approches et avancées technologiques pour la sauvegarde de la planète et le bien-être de l’humanité. Cette rubrique présente des événements et courants de pensée révélateurs d’une telle évolution.

Aucun article pour cette rubrique

Les priorités de Maitreya

« Pour aider les hommes dans leur tâche, Maitreya, l’Instructeur mondial, a formulé certaines priorités. Assurer à tous un approvisionnement correct en nourriture ; procurer à tous un logement convenable ; fournir à tous soins médicaux et éducation, désormais reconnus comme un droit universel. » Le Maître de Benjamin Creme, Partage international, janvier 1989. Dans cette rubrique, notre rédaction aborde les questions relatives aux priorités énoncées par Maitreya et présente des expériences orientées dans cette direction.

Aucun article pour cette rubrique

Les enseignements de Maitreya

Aucun article pour cette rubrique

Le point de vue de Maitreya

Aucun article pour cette rubrique

Faire le lien

Aucun article pour cette rubrique

Faits et prévisions

Au fil des années, Partage international a régulièrement publié des articles soulignant les attentes de Maitreya, telles qu'elles ont été présentées par l'un de ses collaborateurs vivant à Londres au sein de la même communauté, à propos d'un certain nombre de changements politiques, sociaux, écologiques et spirituels devant se produire dans le monde. Périodiquement, Benjamin Creme et son Maître ont également partagé leur point de vue sur les développements à venir. Dans cette rubrique intitulée « Faits et Prévisions » notre rédaction analyse les nouvelles, les événements et les déclarations ayant un rapport avec ces prévisions et points de vue.

Aucun article pour cette rubrique

Brève

Aucun article pour cette rubrique

Regard sur le monde

Dans cette rubrique, Partage international met en lumière certains problèmes urgents qui nécessimtent une nouvelle approche et des solutions durables.

Aucun article pour cette rubrique

Le respect de la loi

"Chaque fois qu’il y a affaiblissement de la loi […] et accroissement général du désordre, alors je me manifeste, » [Bhagavad Gita]. La promesse de Krishna, l’Avatar, de revenir lorsque dominera le désordre, semble particulièrement d’actualité. C’est pour tenir cette promesse que Maitreya, l’Avatar de notre ère, est présent dans le monde à une époque où le désordre est si répandu." "Lorsqu’une nation parvient à l’âge adulte, à la maturité, les relations qu’elle établit avec les autres changent du tout au tout. Elle commence à respecter l’autorité de la Loi qui unit toutes les nations, les liant dans leurs responsabilités et leurs besoins mutuels. Le développement vers la maturité se signale précisément par un tel respect des lois que les hommes ont estimées nécessaires pour vivre ensemble en paix. […] Lorsque, parmi les nations, l’on ignore l’autorité de la loi, c’est le monde entier qui en souffre." [Le Maître — PI, avril  2004] Actuellement, les traités et les résolutions de l’Onu sont méprisés, et les lois nationales et internationales sont bafouées. Dans ce contexte, nous présentons des brèves mettant en exergue la nécessité d’un respect renouvelé pour la loi.

Aucun article pour cette rubrique

Dossier

Aucun article pour cette rubrique

Citation

Message de Maitreya

Aucun article pour cette rubrique

La voix de la raison

Aucun article pour cette rubrique

La voix des peuples

Cette rubrique est consacrée à une force en plein développement dans le monde. La voix du peuple ne cessera de s’amplifier jusqu’à ce que, guidés par la sagesse de Maitreya, les peuples conduisent leurs gouvernements à créer une société juste dans laquelle seront respectés les droits et les besoins de tous.

Une vague de manifestations déferle sur le monde [Extrait] [sommaire]

par

« Porto Rico. Hong Kong. Equateur. Haïti. Liban. Irak. Et maintenant, le Chili. Partout dans le monde, des gens se lèvent contre l’austérité et la corruption, défiant les forces de police déchaînées pour les réprimer. » C’est ainsi que débute Une révolution mondiale est en cours, un article d’Amy Goodman et Denis Moynihan de Democracy Now.Democracy Now n’est pas le seul média à avoir noté les liens qui existent entre les nombreuses manifestations qui se déroulent actuellement dans le monde. Dans un article de la BBC intitulé Les manifestations mondiales actuelles ont-elles quelque chose en commun, la BBC relate : « Ces dernières semaines, des manifestations de masse ont éclaté dans des pays comme le Liban, l’Espagne et le Chili. Toutes sont différentes – avec des causes, des méthodes et des objectifs distincts  mais des thèmes communs les relient. Alors que des milliers de kilomètres les séparent, des manifestations ont commencé pour des raisons similaires dans plusieurs pays, et certaines se sont inspirées les unes des autres quant à la manière d’organiser et de promouvoir leurs objectifs. »

L’article de la BBC note que les questions d’inégalité économique et de corruption sont à l’origine d’un certain nombre des protestations actuelles. « Beaucoup de ceux qui protestent sont des gens qui se sont longtemps sentis exclus de la richesse de leur pays. Dans plusieurs cas, une hausse des prix des services clés a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. »

Une chronique récente de CNN intitulée Une revendication a mené des manifestants dans la rue, mais le mécontentement général les y a maintenus, fait valoir des arguments similaires. « Les manifestations ont commencé à cause d’une simple étincelle. Mais le feu s’est propagé en mouvements de protestation plus larges, levant le voile sur des inégalités plus profondes, des frustrations et un manque d’autonomie qui remontent à des décennies. Et le mécontentement ne semble pas devoir s’apaiser de sitôt. En effet, partout dans le monde, des militants descendent dans la rue en mouvements très organisés et persistants pour dire à leurs dirigeants : ce n’est pas suffisant […]. Les experts déclarent que nous assistons à un point de basculement, où des gens ordinaires sont las des mesures imposées d’en haut par une classe dirigeante. »

Thierry de Montbrial, de l’Institut français des relations internationales, a commenté : « Le système traditionnel d’application du pouvoir de haut en bas est de plus en plus contesté. Il y a une révolution sociale avec une demande croissante de démocratie participative. »

Source : Democracy Now ; BBC ; CNN ; The Guardian ; Reuters

Environnement

Aucun article pour cette rubrique

Les mensonges dévoilés

Le 15 février 2003, à Londres, Maitreya a été filmé sous les traits d’un Antillais, lors de la marche pour la paix (voir PI, avril 2003). « Je suis fier aujourd’hui d’entendre mes frères et mes soeurs dire la vérité et dénoncer les mensonges. C’est tellement magnifique ! » a-t-il déclaré. Depuis, les mensonges sont de plus en plus dénoncés.

Aucun article pour cette rubrique

Courrier des lecteurs

La rédaction de Partage international a reçu, au fil des années, un grand nombre de « Courriers des lecteurs » qui ont été traités et confirmés comme de véritables rencontres avec des Maîtres ou un « porte-parole » mais qui n’ont pas encore été publiés. D’autres courriers sont récents. Alors que nous ne pouvons plus confirmer ou indiquer qu’un Maître est impliqué, il se peut que l’expérience soit si forte qu’elle « parle d’elle-même » et apporte espoir, inspiration et réconfort.

Des larmes de la Vierge curatives [sommaire]

par

Il y a quelques mois, [courrier rédigé en octobre 2019] mon ami A. P. me téléphona d’Australie au musée Benjamin Creme. Je lui avais expliqué que j’avais récemment subi une importante opération chirurgicale aux cervicales et que j’avais du mal à récupérer. Il m’informa qu’il avait prélevé des larmes d’une statue de la Vierge et que Benjamin Creme avait suggéré d’en apporter à une pharmacie homéopathique pour en faire un remède. Antonio me fit parvenir des granules, et j’ai commencé à les prendre il y a environ cinq semaines. En plus de la chirurgie du cou, j’avais aussi développé de sérieux problèmes aux jambes à cause d’une compression nerveuse sévère dans les zones des lombaires et du sacrum. Les douleurs aux jambes m’avaient presque empêché de dormir pendant les dix-huit derniers mois.

Dès que j’ai commencé à prendre ce remède, les problèmes dans les ischio-jambiers, les mollets, les pieds et les orteils disparurent dans la nuit. Il en fut de même d’un effet secondaire plutôt gênant des médicaments post-opératoires que je prenais, et qui m’avaient également rendu la vie très difficile. Ces deux pathologies ont été résolues du jour au lendemain, littéralement en une seule nuit et elles ne sont pas revenues. Je ne pense pas être particulièrement susceptible à l’effet placebo, d’autant plus que l’un des problèmes dérivait d’un facteur mécanique et pour être honnête, je n’ai jamais eu d’affinité avec la Vierge. Ce n’était pas un aspect important dans la religion de mon enfance et même les photos des miracles de la Vierge dans la revue Share International ne m’intéressaient guère. Dans mon enfance, Jésus était au centre de la pratique religieuse et ceci eut comme conséquence le peu d’intérêt que je porte au Maître qui fut la Vierge. De mon point de vue actuel, ce n’est pas une attitude rationnelle envers les Maîtres. Je n’ai pas encore noté d’amélioration au niveau du cou depuis l’opération, mais j’ai de grands espoirs. J’ai pensé que vos lecteurs ayant des problèmes de santé voudraient peut-être essayer ce remède. Il peut être commandé sur www.simillimum.co.nz dans la rubrique « Weeping Madonna tears ».

S. C., Palm Springs, Californie, Etats-Unis

La synergie [sommaire]

par

Le 9 novembre 2019, lors du Salon végan d’Atlanta (Géorgie), un homme nommé « Ron » nous rendit visite sur le stand de Share International. Il semblait avoir la quarantaine et portait un laissez-passer pour les médias indiquant « Ron G ». (Je ne saisis pas son nom de famille, mais d’un coup d’œil rapide, je supposai qu’il était Philippin.) Il me demanda : « De quoi s’agit-il ? Comment vous êtes-vous impliqués ? » C’est alors que nous nous mîmes à évoquer l’histoire de la Réapparition avec lui.

Nous parlâmes de la méditation de transmission, et il ajouta qu’il venait de Charlotte, en Caroline du Nord. A. D., collaboratrice de Share International à Atlanta, répondit qu’il n’y avait pas de groupe à Charlotte, mais que d’autres collaborateurs donnent des conférences, et espèrent qu’un groupe de méditation de transmission y verra bientôt le jour.

Je demandai à Ron ce qu’il faisait et il répondit qu’il concevait des programmes sur l’énergie et la synergie, qu’il était un « créateur de programmes ». Il expliqua qu’il enseignait au MIT et à Stanford. Je lui demandai s’il n’enseignait qu’aux universitaires, ou bien aux gens ordinaires. Il répondit : « Les deux. J’enseigne l’énergie d’abord car on doit connaître l’énergie avant de comprendre l’unité et la synergie. On ne peut pas enseigner l’énergie sans penser à notre interdépendance. De nos jours les gens sont tellement déconnectés. Ils doivent d’abord comprendre l’énergie. Nous parlons d’unité. »

Ron déclara qu’il voyageait beaucoup pour recueillir des informations pour ses programmes et qu’il rendait visite aux stands dans les différentes villes où il allait. Il ajouta : « Je connais votre groupe qui tient des stands de plus en plus nombreux. » Il expliqua qu’il posait toujours la même question devant les stands : « De quoi s’agit-il ? ». De temps en temps, quelqu’un présente une « vision » différente de la Réapparition. Il précisa qu’il utilisait les informations pour ses programmes.

Il commença alors à nous donner des conseils sur la façon de présenter notre message. Il leva les yeux vers notre bannière qui indiquait : « Lorsque nous partagerons les ressources mondiales, la justice régnera sur Terre ; la confiance s’instaurera entre les nations ; cela conduira à la paix. » Il dit : « Si je diffusais le message,  je dirais :

« Si vous croyez en la justice, l’égalité et la paix, nous vous invitons à vous joindre à nous. Nous pouvons faire tellement plus ensemble. C’est de la synergie ! »

Il insista sur la « justice » et répéta à deux reprises sa suggestion de présenter le message ainsi.

Ron poursuivit : « Un tsunami arrive ! Une vague de tsunamis, vague après vague ! » Nous le remerciâmes et lui redemandâmes son nom et il répondit : « RONNIE TSUNAMI ! »

Alors que nous faisions le point sur notre présence à ce Salon et sur nos merveilleux échanges avec diverses personnes, nous constatâmes que Ronnie Tsunami laissait entrevoir les événements futurs en suggérant de mettre un accent différent sur nos présentations – un accent sur la justice, la paix et l’égalité. Un collègue demanda : « Penses-tu que Ronnie Tsunami était quelqu’un de spécial ? » La réponse fusa : « Oui, bien sûr ! »

K. P., Atlanta, Géorgie, Etats-Unis

Esotérisme

Aucun article pour cette rubrique

Compte rendu de lecture

Ubuntu : leçons de sagesse africaine [Extrait] [sommaire]

Un livre de Mungi Ngomane

par

lecture recommandée par Phyllis Power

Dans la préface de cet ouvrage l’archevêque Desmond Tutu partage son sentiment « de fierté et de soulagement » que sa petite fille, l’auteur Mungi Ngomane, transmette les leçons qu’il a lui-même enseignées à ses enfants, ses parents qui lui ont ensuite transmises : le concept et la pratique d’Ubuntu.

Ubuntu est un mot et un concept africain qui devrait résonner partout ; même s’il n’est pas encore employé dans le langage courant du reste du monde. Ce livre en est une bonne introduction.

Qu’est-ce que cela signifie ? Les qualités propres de Desmond Tutu résument peut-être Ubuntu. Quand nous pensons à lui, il nous vient l’image d’un homme débordant d’un amour sans limite pour l’humanité, et d’un sens de l’humour dépourvu de toute malice qui dérive de cet amour inné. Notre image de l’archevêque est d’autant plus frappante lorsqu’on se souvient de l’horreur des décennies d’apartheid qu’il a traversées toujours souriant et toujours aimant. Il dit : « Je sais depuis le plus jeune âge qu’être reconnu comme une personne dotée d’Ubuntu est l’une des plus hautes distinctions que l’on puisse recevoir. » Donc, Ubuntu « englobe toutes nos aspirations sur la manière de bien vivre, ensemble. Nous le ressentons lorsque nous nous relions aux autres et partageons un sentiment d’humanité » : « Je suis car tu es ». M. Ngomane affirme : « Ubuntu est le principe fondateur de la vie de mon grand-père. »

Le livre est divisé en 14 « leçons » sur la manière de vivre selon Ubuntu. Elles s’accompagnent chacune de pratiques journalières à suivre pour devenir progressivement une personne dotée d’Ubuntu. Parmi ces leçons :

« Se voir dans les autres ; absolument tout le monde sur Terre est de valeur égale. » M. Ngomane insiste sur le fait que le mouvement anti-apartheid n’était pas « anti-blanc » mais un mouvement pour que tous les Sud-Africains soient considérés et traités de manière égale. Elle suggère que nous essayions de voir les autres pas seulement sous l’angle de l’égalité mais aussi que nous ayons de la gratitude, de la reconnaissance pour tous ceux qui nous ont apporté une aide d’une manière ou d’une autre, tant pratique que psychologique.

« Se chausser des chaussures des autres ». Ne faites pas de jugement rapide ; prenez le temps d’écouter et de toujours considérer le point de vue et les motivations des autres.

 …

Ubuntu Je suis car tu es Leçons de sagesse africaine, Harper Collins, octobre 2019.

Entretien

Aucun article pour cette rubrique

Rayons

Aucun article pour cette rubrique

Compilation

Nous publions dans cette rubrique des citations de Maitreya (Messages de Maitreya le Christ et Enseignements de Maitreya : les lois de la vie), du Maître de Benjamin Creme (Un Maître parle) et de Benjamin Creme (divers ouvrages).

S’exprimer en faveur de la justice et du partage [Extraits] [sommaire]

par

Aujourd’hui se sont les peuples qui sont en avance sur leurs dirigeants, et qui énoncent à voix haute leur compréhension des événements et leurs besoins. Avec le temps, de pays en pays, la voix du peuple se fait sans cesse plus assurée et plus claire. Les multitudes savent désormais identifier et formuler leurs besoins : paix, travail et espoir en l’avenir. Un sentiment grandissant d’unité commence également à sous-tendre leurs revendications et leurs attentes. Les hommes savent qu’ils ne sont pas seuls au monde, qu’ils ont partout des millions de frères et sœurs avec qui ils partagent les mêmes problèmes et les mêmes besoins. De cette manière, même s’ils ne sont pas conscients de la présence et des enseignements de Maitreya, ils répondent à son énergie et à l’influence qu’il exerce, et posent ainsi les fondations de l’avenir. [PI, sept. 2011 (Maître –)]

Je soutiendrai tous ceux qui appellent à la paix, à la justice et à l’amour fraternel. J’appellerai à mes côtés tous ceux qui aiment leurs frères. De tous les partis et de toutes les nations, ils viendront, se rassemblant autour de moi. J’emplirai leur cœur d’espoir et d’amour et, en nombre croissant, ils conquerront le monde. Ce processus a débuté. On peut déjà entendre la voix des peuples. De plus en plus fort, ils réclament la justice, la paix pour toujours. [Message n° 131 (Maitreya)]


Maitreya lui-même a dit dans le message n° 135 : « S’organisant eux-mêmes en groupes, des hommes de bonne volonté clameront bien haut leurs espoirs et leurs rêves de justice et de paix. Cette clameur allumera la torche de la vérité parmi les nations, et en son centre, on pourra me trouver. » […] Pour moi, cela montre qu’ils sont prêts pour le partage, et pour le Christ cela montre qu’ils sont prêts à entendre ses paroles. Lorsqu’il parlera ainsi, il focalisera et évoquera cette demande et cette aspiration. Nul gouvernement au monde ne peut s’opposer à la volonté focalisée et déterminée d’une opinion publique éduquée. [La Mission de Maitreya, tome I (B. Creme)]

Nombreux sont ceux, aujourd’hui, qui admettent la nécessité d’un changement, mais y résistent pourtant. Nombreux sont ceux, aujourd’hui, qui voient l’effondrement des structures anciennes et obsolètes du passé, mais s’accrochent encore à de telles formes. Mais il y a une voix nouvelle qui se fait entendre parmi les nations, la voix de la Vérité qui contient l’espoir, la promesse d’un temps nouveau. Cette voix fera de plus en plus d’effet sur l’esprit des hommes, car c’est la voix de Dieu parlant à travers eux. [Message n° 12 (Maitreya)]

S.O.P. — Sauvons notre planète

Hormis la guerre, rien ne compromet aussi gravement l’avenir de l’humanité que la pollution. Constatant qu’il en est ainsi, certains pays ont pris des mesures pour la réduire et pour limiter le réchauffement climatique. D’autres, parfois parmi les plus gros pollueurs, nient la réalité d’un tel réchauffement en dépit des preuves qui s’accumulent. A tout moment, dorénavant, les changements climatiques montrent sans l’ombre d’un doute que la planète est malade, qu’elle a besoin de soins immédiats et attentifs pour retrouver l’équilibre. Le temps nous est compté pour mettre fin aux ravages que subit quotidiennement la planète Terre. Chaque homme, chaque femme, chaque enfant a son rôle à jouer dans sa restauration. Oui, le temps presse. Save Our Planet (S.O.P.), sauvons notre planète ! [Source : Le Maître de B. Creme, S.O.P. Sauvons notre planète, 8 septembre 2012]

Forum Partage

Aucun article pour cette rubrique

L’Unité dans la diversité

« Le but de notre vie, que nous en ayons pris conscience ou non, est l’instauration de l’unité, la manifestation de l’unité qui existe déjà. Chaque atome de l’univers est relié à tous les autres atomes. » Benjamin Creme, L’Unité dans la diversité.

Aucun article pour cette rubrique

Fenêtre sur le monde

Aucun article pour cette rubrique

L’humanité une

Lorsque l’homme acceptera vraiment le fait que l’humanité est une et que les hommes, entre eux, sont frères, quand il traduira ces vérités en actes, toutes choses pourront en toute sécurité lui appartenir. Son héritage l’attend. Ainsi les hommes devront-ils apporter la preuve qu’ils sont prêts pour la paix, prêts à pénétrer ensemble dans l’avenir, sans effusion de sang ni compétition. Ils devront se réjouir de partager et de travailler en harmonie pour le bien de tous. Quand les hommes, d’eux-mêmes, seront dans ces dispositions, ils en appelleront à Maitreya (quel que soit le nom sous lequel ils le connaîtront) pour leur montrer le chemin, les faire sortir du chaos, et les conduire vers une ère de paix. (L’héritage de l’homme, par le Maître de Benjamin Creme).

Aucun article pour cette rubrique

Autre

Un jeune homme cherche Maitreya [Extrait] [sommaire]

par Janez Ferjancic

Dans les années 1980, une journaliste indépendante, Patricia Pitchon, a contacté d’autres journalistes et coordonné leur recherche visant à « trouver » Maitreya. Elle décrit leurs efforts dans son livre : Searching for Maitreya1. Pour permettre à Maitreya de se faire connaître publiquement, il fallait que les médias, en tant que représentants de l’humanité, mettent suffisamment d’énergie à le « rechercher » pour s’assurer que le libre arbitre de l’humanité ne soit pas enfreint.
« Trouver » Maitreya n’a jamais fait partie des tâches attribuées aux personnes travaillant avec Benjamin Creme ou étroitement associées à ce groupe. Cependant, nous publions ci-dessous le récit d’une tentative menée à titre personnel, en 1996, qui témoigne de la présence de Maitreya dans un quartier particulier de Londres, même si, bien entendu, il est omniprésent.

Ce qui suit s’est passé en juin 1996. Cela faisait déjà plusieurs années que j’avais entendu parler du retour du Christ, mais je ne participais pas encore au travail autour de la Réapparition, puisqu’il n’existait pas encore de groupe en Slovénie. A cette époque, je pouvais passer de longues heures à méditer chaque jour. J’étais jeune et fort, peut-être un peu naïf, et j’imaginais que je pourrais trouver Maitreya où et quand je l’aurais décidé.

Au cours de l’été 1996, je décidai d’aller à Londres pour une semaine afin d’y « tester l’atmosphère ». C’était mon premier voyage à Londres, et je commençai immédiatement à « chercher » au sein de la communauté musulmane. Chaque jour, je me joignais aux musulmans qui priaient dans diverses mosquées londoniennes. Leur sincère dévotion m’impressionna réellement ; auparavant, je n’avais vu une telle dévotion que dans les monastères chrétiens ou bouddhistes. Je rencontrais toutes sortes de gens, et m’engageais dans d’interminables discussions religieuses avec des musulmans de toutes sortes, des travailleurs sociaux comme des imams, des soufis comme des cheiks saoudiens. Je me joignais à eux durant les prières, et ils étaient impressionnés par ma dévotion, pensant que j’étais en train de devenir musulman, puis que je diffuserais l’islam en Slovénie et que j’aiderais peut-être les musulmans bosniaques qui, à l’époque, souffraient terriblement à cause de la guerre. Cela commençait à devenir problématique et à me mettre dans l’embarras ! Il s’agissait seulement pour moi d’une couverture, car je ne savais pas comment leur demander s’ils connaissaient la personne que je recherchais.

J’errais souvent dans le quartier de Whitechapel, à l’est de Londres, où l’on m’avait dit que Maitreya venait régulièrement à la mosquée locale. J’y allais presque chaque jour, y passant mes soirées à attendre. Dès le début, la mosquée me fit une forte impression ; j’y ressentais presque les mêmes vibrations christiques que celles que je ressens parfois dans une église. A l’intérieur de la mosquée, je m’installais dans le fond et j’observais attentivement les dizaines de personnes qui assistaient chaque jour à la prière, mais je n’y remarquai jamais rien ni personne en rapport avec ce que je cherchais, et les journées défilaient.

Puis arriva le vendredi, jour sacré pour les musulmans. A l’occasion de la prière principale, vers une heure de l’après-midi, la mosquée était bondée, et il était presque impossible de bouger. Il devait y avoir plus de cinq cents personnes en train de se saluer et de discuter. L’atmosphère était animée et électrique.

Lorsque vint le moment de se mettre en rang pour la prière, plutôt que de commencer à prier, tout le monde se tut soudainement. Ce n’est qu’à ce moment que je remarquai un homme se tenant face à la foule, à l’endroit même où l’imam conduit habituellement la prière. Il était très mince et mesurait environ 1,90 m, avec une barbe et un couvre-chef arabe blanc. Il portait une longue tunique d’un jaune très profond. En raison de l’affluence, je ne pouvais rien percevoir directement de lui, mais le silence était profond, et les gens semblaient avoir un grand respect pour cet homme. Il parla calmement et avec une autorité tranquille, si bien que ses mots coulaient comme une musique. Le problème est qu’il parlait arabe et que je n’en comprenais pas un mot. Il était trop éloigné pour que je puisse voir distinctement son visage clair, mais cet homme remplissait assurément mes critères ! Je décidai qu’à la fin de la réunion j’irais l’attendre dans l’entrée et que je ferais mon possible pour l’interroger.

Il parla environ dix minutes, puis la prière commença, et celle-ci dura entre dix et quinze minutes supplémentaires. A la fin, alors que j’espérais aller interroger cet homme, quelques jeunes cheiks saoudiens, que j’avais auparavant rencontrés, s’approchèrent de moi et commencèrent à me poser toutes sortes de questions au sujet de mes origines, de la situation politique, de la guerre en Bosnie… Je décidai de les accompagner dans l’entrée et d’y attendre l’homme, et nous discutâmes un quart d’heure tandis que je surveillais la porte en permanence. Finalement, ils s’en allèrent et je retournai dans la salle principale, qui était maintenant à moitié vide. Je fus alors pris de panique. Je n’apercevais plus l’homme, et il n’y avait pas d’autres portes de l’autre côté de la grande salle. Je me précipitai dans la rue à l’arrière, mais il était parti.

 1. A la recherche de Maitreya. Traduction française à paraître sous peu chez Partage Publication.

Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que l’orateur était Maitreya.

Questions-réponses

Qu’arrivera-t-il à ceux qui refuseront de changer après l’émergence publique de Maitreya ? Je pense aux chrétiens fondamentalistes, par exemple. (Émission de radio, États-Unis, 27 novembre 1991) [sommaire]

Ceux qui ne pourront pas changer ne changeront pas. Ils attendront peut-être leur incarnation suivante, où ils arriveront en tant que petits bébés : alors, ils changeront. Mais ils sont tellement conditionnés par les enseignements, doctrines et dogmes qui emprisonnent leur mental et les aveuglent, qu’ils ne voient pas la réalité sous leurs yeux. En effet, ces groupes chrétiens seront les derniers à reconnaître le Christ – « leur » Christ. L’idée qu’ils se font du Christ est erronée. Ils s’imaginent que le Christ est aux cieux, assis à la droite de Dieu. C’est faux. Ils croient qu’il est le fils unique de Dieu. C’est faux.

Le Christ est un homme comme vous et moi, qui a évolué et est devenu un être spirituel immense, un dieu. Tous les Maîtres sont des dieux, ce que nous sommes aussi, en puissance. La seule différence entre nous et le Christ, le Bouddha ou un Maître « ordinaire », est qu’ils sont parvenus au type de perfection vers lequel nous évoluons. Pour nous, ils constituent en quelque sorte un exemple de ce que nous serons un jour. Ceci est vrai pour chacun d’entre nous. Ce ne sont pas des dieux tout faits qui descendent du ciel. Ils sont devenus des dieux par un processus évolutionnaire, exactement de la même façon que nous sommes en train de devenir des dieux. Quand on compare l’humanité d’aujourd’hui à l’homme animal des débuts, on s’aperçoit que nous avons parcouru un chemin fantastique. Mais quand on nous compare aux Maîtres, nous n’existons pas.

De leur point de vue, tout le potentiel est là. Notre potentiel, c’est ce que les Maîtres voient, mais nous, nous ne le voyons pas. Les Maîtres viennent de plus en plus publiquement dans le monde pour nous faire prendre conscience de notre potentiel, pour nous montrer ce à quoi nous ressemblerons un jour. Quand vous les verrez, vous serez sidérés par l’éclat de leur mental, par leur extraordinaire largeur de vue, par leur capacité d’amour au service du monde, et tout cela à un point dont nous n’avons aucune idée.

Les fondamentalistes chrétiens se sont cuirassés parce qu’ils ont peur de Maitreya dont ils ont fait leur ennemi. Mais Maitreya ne leur fait aucun mal. Il les aime, peut-être même davantage que les gens faciles à aimer, parce qu’il n’y a dans son esprit aucune séparation entre eux et lui. Un jour, ils finiront par comprendre qu’il est le Seigneur de l’Amour et qu’il est venu nous enseigner à aimer. C’est cela, qu’il nous reste encore à apprendre.

Pouvons-nous commencer à recevoir l’énergie d’amour sur-le-champ, ce soir, aujourd’hui même ? Est-ce possible ? [sommaire]

Ce n’est pas une question de réception. Cette énergie est déjà là. Elle fait partie intégrante de notre nature. Chacun d’entre nous est une âme en incarnation. Nous n’y pouvons rien. Mais nous lui permettons de s’exprimer ou non. Pour la plupart, nous ne le faisons pas, parce que nous avons peur. Nous avons peur d’être rejetés. Nous avons peur de ne pas être aimés, si nous ne nous montrons pas durs et forts. En réalité, nous sommes plongés dans la compétition, et tant que nous serons en compétition les uns avec les autres, nous ne pourrons pas manifester l’amour. La compétition n’est pas une belle chose. La compétition est toujours le résultat de la peur, et là où la peur existe, il n’y a pas d’amour. Éliminez la peur, et l’amour apparaîtra automatiquement.