373

année 2019

Extraits de la revue
Partage international

septembre 2019 – No 373

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés. La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d’en mentionner la source (Partage international) et d’en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.


Les articles en lien sont consultables en ligne gratuitement.
Les autres articles sont réservés à nos abonnés.
> S’abonner

Sommaire

  • L'article du Maître
  • Article du Maître (ancienne version) Aucun article pour cette rubrique
  • Editorial Aucun article pour cette rubrique
  • Point de vue
    • Les tensions climatiques et politiques Par António Guterres
  • Signes des temps
  • Tendances
  • Les priorités de Maitreya Aucun article pour cette rubrique
  • Les enseignements de Maitreya Aucun article pour cette rubrique
  • Le point de vue de Maitreya Aucun article pour cette rubrique
  • Faire le lien Aucun article pour cette rubrique
  • Faits et prévisions Aucun article pour cette rubrique
  • Brève Aucun article pour cette rubrique
  • Regard sur le monde Aucun article pour cette rubrique
  • Le respect de la loi Aucun article pour cette rubrique
  • Dossier Aucun article pour cette rubrique
  • Citation Aucun article pour cette rubrique
  • Message de Maitreya Aucun article pour cette rubrique
  • La voix de la raison Aucun article pour cette rubrique
  • La voix des peuples Aucun article pour cette rubrique
  • Environnement Aucun article pour cette rubrique
  • Les mensonges dévoilés Aucun article pour cette rubrique
  • Courrier des lecteurs
    • Miracle hivernal
    • Une réaction positive
    • Une eau curative
    • Le don du service
    • Il ouvre la voie
    • Signes dans le ciel
    • C’est bien vous
    • A la gare
  • Esotérisme Aucun article pour cette rubrique
  • Compte rendu de lecture Aucun article pour cette rubrique
  • Interviews Aucun article pour cette rubrique
  • Entretien Aucun article pour cette rubrique
  • Rayons Aucun article pour cette rubrique
  • Compilation
    • Inspiration et conseil : un changement de conscience
  • S.O.P. — Sauvons notre planète
  • Forum Partage Aucun article pour cette rubrique
  • L’Unité dans la diversité Aucun article pour cette rubrique
  • Fenêtre sur le monde Aucun article pour cette rubrique
  • L’humanité une Aucun article pour cette rubrique
  • Autre
    • Le développement spirituel Par Aart Jurriaanse
    • Casser la spirale de la haine et de l’intolérance Par Graham Peebles
    • Dresser le bilan et s’adapter Par Felicity Eliot
    • Mouvements de travailleurs contre capitalisme Par Celina della Croce
    • De l’importance d’avoir un bon gouvernement
    • Porto Rico : la révolution du peuple contraint le gouverneur à la démission
    • Des personnes ordinaires peuvent faire des choses extraordinaires [Version complète] Par Dominique Abdelnour
    • Des personnes ordinaires peuvent faire des choses extraordinaires [Extraits] Par Dominique Abdelnour
    • La conservation des terres : une activité risquée Par Tharanga Yakupitiyage

L'article du Maître

Pas à pas [sommaire]

par le Maître –

par l’entremise de Benjamin Creme

Périodiquement, nous qui sommes vos Frères aînés nous employons à stimuler chez les hommes la compréhension du processus évolutif dans lequel tous sont immergés, consciemment ou non.

A cette fin, nous transmettons à des disciples tout ou partie de l’enseignement que nous jugeons approprié, à une époque donnée, pour ouvrir aux hommes des horizons nouveaux et leur apporter la connaissance qui facilitera leur progrès.

Désormais, tandis que ce mode d’enseignement continuera, Maitreya et son groupe s’impliqueront de plus en plus directement auprès du public.

Ainsi l’humanité saisira-t-elle plus clairement et plus complètement les liens existant entre l’enseignement, par nature plus ou moins ésotérique, du processus évolutif, et les circonstances de sa vie quotidienne.

Ainsi s’établira une compréhension plus profonde du sens et du but de la vie humaine, ainsi que des grandes lois qui la gouvernent.

On peut donc s’attendre à ce que l’humanité tout entière fasse un grand pas en avant.

Pour les disciples et les initiés, l’enseignement continuera comme à l’accoutumée pendant les heures de sommeil, et à travers les écrits de certains disciples à qui il sera transmis. A une exception près : du fait que les Maîtres travailleront au grand jour, ils le dispenseront de plus en plus souvent eux-mêmes, directement.

Bien sûr, le processus d’apprentissage s’en trouvera accéléré, et le voyage des disciples, abrégé de manière significative. Qui plus est, la présence des Maîtres contribuera à combler le fossé qui existe aujourd’hui entre les disciples et le monde des hommes « ordinaires ».

Tous ou presque seront, à un niveau ou à un autre, engagés dans un voyage intérieur de découverte et de prise de conscience progressive de la vie dans toute son envergure.

Ainsi en sera-t-il.

Jusqu’à présent, cette évolution considérable dans les méthodes d’enseignement que nous utilisons a été à peine esquissée, mais graduellement cette esquisse évoluera vers une forme vivante dont tous tireront profit pour grandir. Maitreya montrera aux hommes que chaque fois qu’ils agissent pour refaire le monde et établir entre eux des relations justes, ils font un pas en avant dans leur voyage vers la perfection ; qu’au pas en avant fait intérieurement par le disciple doit correspondre celui fait extérieurement par l’homme qui n’est pas encore engagé dans le processus initiatique ; que tout cela fait partie d’un ensemble intégré de relations réciproques.

Pas à pas, l’homme fait son chemin à son propre rythme ; pas à pas, il va de l’ignorance à la connaissance, de l’injustice à la justice, de l’esclavage à la liberté. Ce faisant, il peut arriver que le progrès lui paraisse lent et incertain ; mais l’homme développera confiance et assurance, et il apprendra la méthode du « pas à pas ».

Sa divinité innée, aujourd’hui égarée dans le matérialisme et la course au profit, fleurira à nouveau avec l’enseignement de Maitreya et de son groupe.

L’homme en viendra à se connaître lui-même comme la source créatrice de tout ce dont il a besoin.

Depuis le lancement de la revue Partage international, le Maître de Benjamin Creme a fourni de nombreux articles susceptibles d’être publiés chaque fois que la situation mondiale les rend à nouveau pertinents. A vrai dire, certains semblent encore plus actuels que lorsqu’ils ont été publiés initialement, comme l’article ci-dessous paru en septembre 2007.

Article du Maître (ancienne version)

Cette rubrique (non accessible au public) contient les traductions parues originalement dans la revue Partage international, entre septembre 1988 et décembre 2006.

Aucun article pour cette rubrique

Editorial

Aucun article pour cette rubrique

Point de vue

Signes des temps

Les « Signes des temps » présentés dans cette rubrique ont été confirmés par le passé par Benjamin Creme ou s’imposent d’eux-mêmes sur la base de l’espoir et de la foi qu’ils suscitent. Nous les soumettons à votre réflexion.

Des signes partout dans le monde

Un agroglyphe en Suisse [sommaire]

Le 1er juillet 2019, un agroglyphe est apparu dans un champ de maïs à Büren an der Aare, près de Berne (Suisse).
L’agriculteur, Hans-Rudolf Wyder, l’a découvert lors de son inspection quotidienne. « Au début, je pensais que c’était dû au vent et à la pluie. Mais il était trop régulier. » Il a ensuite pris des photos à partir d’un drone qui a révélé un agroglyphe d’un diamètre d’environ 50 m.
M. Wyder ne peut expliquer quand et comment la formation est apparue et entretient des sentiments mitigés à son sujet : « C’est beau et tout sauf ordinaire, mais c’est aussi une perte de revenus pour moi », a-t-il expliqué, s’attendant à perdre une partie de sa récolte. Bien qu’il ne croie pas aux ovnis, il a ajouté : « Quand je vois à quel point cet agroglyphe est régulier et parfait, ça m’étonne beaucoup. »
[Voir la photographie dans la version imprimée de la revue Partage international n° 373 de septembre 2019, page 13.]

Photographie de la Nasa [sommaire]

Nasa – Le 20 juin 2019, l’Observatoire solaire et héliosphèrique de la Nasa a photographié un objet ailé de taille planétaire près du soleil.
[Voir la photographie dans la version imprimée de la revue Partage international n° 373 de septembre 2019, page 13.]

Motifs lumineux dans la Sandstraße, à Munich [sommaire]

Motifs lumineux observés en mars 2019 dans la Sandstraße, à Munich. Photo de A. B., Munich (Allemagne).
[Voir la photographie dans la version imprimée de la revue Partage international n° 373 de septembre 2019, page 14.]

Tendances

Dans le monde actuel s’affirme une tendance de plus en plus prononcée à la synthèse, au partage, à la coopération, à de nouvelles approches et avancées technologiques pour la sauvegarde de la planète et le bien-être de l’humanité. Cette rubrique présente des événements et courants de pensée révélateurs d’une telle évolution.

Vers une réduction importante de la consommation future de viande [sommaire]

Selon un rapport produit par la société de conseils internationale AT Kearney, la plus grosse partie de la viande consommée en 2040 ne proviendra plus d’animaux abattus : 60 % sera cultivés en laboratoire (viande de culture), soit remplacé par des produits à base de végétaux qui ont l’aspect et le goût de viande.

Ce changement est dû aux lourdes incidences environnementales de la production conventionnelle de viande et aux préoccupations des gens concernant le bien-être des animaux dans le cadre de l’élevage industriel.

« L’industrie de l’élevage à grande échelle est considérée par beaucoup comme un mal inutile, souligne le rapport. Avec les avantages des nouveaux substituts de viande végétaliens et de la viande cultivée par rapport à la viande conventionnelle, ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne prennent une part de marché substantielle. »

L’industrie conventionnelle de la viande élève des milliards d’animaux avec un chiffre d’affaires de plus de 1 000 milliards de dollars par an. Cependant, des études scientifiques récentes ont fait état d’impacts environnementaux considérables, depuis les émissions de gaz à l’origine de la crise climatique, à la destruction d’habitats sauvages au profit des terres agricoles, en passant par la pollution des rivières et des océans.

Le rapport estime que 35 % de la viande sera cultivé en 2040 et 25 % sera constitué de substituts végétaliens ; il souligne l’efficacité bien supérieure des alternatives à la viande conventionnelle.

Le rapport note que « nous pourrions nourrir environ deux fois plus d’humains avec les récoltes mondiales actuelles si nous ne nourrissions pas le bétail, mais si nous consommions nous-mêmes ces récoltes. Sur la base de la population mondiale actuelle de 7,6 milliards d’humains, nous aurions de la nourriture pour 7 milliards de personnes supplémentaires. Ce nombre augmenterait encore davantage si une partie moins importante des récoltes était destinée aux biocarburants et à l’utilisation industrielle, ou si les déchets pouvaient être réduits. »

Rosie Wardle, qui travaille pour la Jeremy Coller Foundation, une organisation philanthropique axée sur les systèmes alimentaires durables, a réagi au rapport : « Depuis les steaks, jusqu’aux fruits de mer, une gamme complète d’options émerge pour remplacer les produits traditionnels à base de protéines animales par des technologies de viande à base de plantes et de cultures cellulaires.

Le passage à des modes de consommation de protéines plus durables est déjà en cours, sous l’impulsion des consommateurs, des investisseurs et des entrepreneurs, attirant même les plus grandes entreprises de viande du monde. C’est peut-être même une sous-estimation de prédire que 60 % de la « viande » mondiale ne proviendra pas d’animaux abattus d’ici 20 ans. »

Les priorités de Maitreya

« Pour aider les hommes dans leur tâche, Maitreya, l’Instructeur mondial, a formulé certaines priorités. Assurer à tous un approvisionnement correct en nourriture ; procurer à tous un logement convenable ; fournir à tous soins médicaux et éducation, désormais reconnus comme un droit universel. » Le Maître de Benjamin Creme, Partage international, janvier 1989. Dans cette rubrique, notre rédaction aborde les questions relatives aux priorités énoncées par Maitreya et présente des expériences orientées dans cette direction.

Aucun article pour cette rubrique

Les enseignements de Maitreya

Aucun article pour cette rubrique

Le point de vue de Maitreya

Aucun article pour cette rubrique

Faire le lien

Aucun article pour cette rubrique

Faits et prévisions

Au fil des années, Partage international a régulièrement publié des articles soulignant les attentes de Maitreya, telles qu'elles ont été présentées par l'un de ses collaborateurs vivant à Londres au sein de la même communauté, à propos d'un certain nombre de changements politiques, sociaux, écologiques et spirituels devant se produire dans le monde. Périodiquement, Benjamin Creme et son Maître ont également partagé leur point de vue sur les développements à venir. Dans cette rubrique intitulée « Faits et Prévisions » notre rédaction analyse les nouvelles, les événements et les déclarations ayant un rapport avec ces prévisions et points de vue.

Aucun article pour cette rubrique

Brève

Aucun article pour cette rubrique

Regard sur le monde

Dans cette rubrique, Partage international met en lumière certains problèmes urgents qui nécessimtent une nouvelle approche et des solutions durables.

Aucun article pour cette rubrique

Le respect de la loi

Aucun article pour cette rubrique

Dossier

Aucun article pour cette rubrique

Citation

Aucun article pour cette rubrique

Message de Maitreya

Aucun article pour cette rubrique

La voix de la raison

Aucun article pour cette rubrique

La voix des peuples

Cette rubrique est consacrée à une force en plein développement dans le monde. La voix du peuple ne cessera de s’amplifier jusqu’à ce que, guidés par la sagesse de Maitreya, les peuples conduisent leurs gouvernements à créer une société juste dans laquelle seront respectés les droits et les besoins de tous.

Aucun article pour cette rubrique

Environnement

Aucun article pour cette rubrique

Les mensonges dévoilés

Le 15 février 2003, à Londres, Maitreya a été filmé sous les traits d’un Antillais, lors de la marche pour la paix (voir PI, avril 2003). « Je suis fier aujourd’hui d’entendre mes frères et mes soeurs dire la vérité et dénoncer les mensonges. C’est tellement magnifique ! » a-t-il déclaré. Depuis, les mensonges sont de plus en plus dénoncés.

Aucun article pour cette rubrique

Courrier des lecteurs

La rédaction de Partage international a reçu, au fil des années, un grand nombre de « Courriers des lecteurs » qui ont été traités et confirmés comme de véritables rencontres avec des Maîtres ou un « porte-parole » mais qui n’ont pas encore été publiés. D’autres courriers sont récents. Alors que nous ne pouvons plus confirmer ou indiquer qu’un Maître est impliqué, il se peut que l’expérience soit si forte qu’elle « parle d’elle-même » et apporte espoir, inspiration et réconfort.

Signes dans le ciel [sommaire]

Lors de la Journée mondiale de la paix, le 21 septembre 2002, j’étais en vacances sur une île grecque et fis une promenade en méditant. De retour dans ma chambre, je m’assis au soleil de fin d’après-midi sur mon balcon, et après un certain temps, je me sentis obligée de regarder vers le haut. Je vis un long nuage horizontal immobile au-dessus de moi qui prit la forme d’un ange observant la Terre avec tant d’amour et de tendresse. Ses traits étaient si distincts que, en retenant mon souffle, je suis allée chercher mon carnet de croquis pour faire un dessin. Puis mon regard se déplaça vers la droite et je vis un autre nuage, ayant la forme, semble-t-il, d’une colombe avec une grande aile déployée et un objet dans son bec – peut-être un rameau d’olivier ?

Le soleil se couchait et les deux formes qui étaient restées absolument intactes s’imprégnèrent d’un rose nacré brillant dans un ciel totalement clair et azuré. Il n’y avait pas d’autres nuages et peu à peu, ils se dissipèrent. En les dessinant, je fus submergée d’un sentiment de paix et de joie qui m’habita pendant des jours et qui me revenait chaque fois que j’y pensais. Je sentais que cela devait être une bénédiction spirituelle merveilleuse et le signe que tout irait bien. Seriez-vous en mesure de le confirmer ?

Merci pour votre revue – c’est un phare d’espoir !

E.F., Knebworth, Herts, Royaume-Uni

Le Maître de Benjamin Creme a confirmé qu’il s’agissait, en effet, d’une bénédiction du Maître Jésus.

Esotérisme

Aucun article pour cette rubrique

Compte rendu de lecture

Aucun article pour cette rubrique

Interviews

Aucun article pour cette rubrique

Entretien

Aucun article pour cette rubrique

Rayons

Aucun article pour cette rubrique

Compilation

Nous publions dans cette rubrique des citations de Maitreya (Messages de Maitreya le Christ et Enseignements de Maitreya : les lois de la vie), du Maître de Benjamin Creme (Un Maître parle) et de Benjamin Creme (divers ouvrages).

S.O.P. — Sauvons notre planète

Les terres émergées face au changement climatique [sommaire]

Lors de sa 50e session qui s’est tenue du 2 au 7 août 2019 à Genève, en Suisse, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a approuvé un rapport spécial intitulé : Les terres émergées face au changement climatique : un rapport spécial sur le changement climatique, la désertification, la dégradation des terres, la gestion durable des terres, la sécurité alimentaire et les flux de gaz à effet de serre au sein des écosystèmes terrestres. Le résumé pour les décideurs a été présenté lors d’une conférence de presse le 8 août 2019.

Le réchauffement mondial augmente les sécheresses, l’érosion des sols et les incendies de forêt, tandis qu’il réduit les rendements agricoles sous les tropiques et fait fondre le permafrost près des pôles, selon le rapport.

Ce dernier montre clairement que l’humanité se trouve face à un choix urgent : soit poursuivre la destruction des forêts, l’émission de quantités considérables de gaz liés à l’élevage, ainsi que les autres pratiques d’agriculture intensive ; soit agir immédiatement pour permettre aux sols et aux forêts de se régénérer et de capturer du carbone. Le rapport suggère également de réduire la consommation de viande et le gaspillage alimentaire. De telles mesures permettraient également d’améliorer la santé humaine, de diminuer la pauvreté et de s’attaquer aux importantes pertes de biodiversité, selon le Giec.

Il faut également mettre fin à la combustion de carburants fossiles afin d’éviter « une perte irréversible dans la capacité des écosystèmes terrestres à contribuer à notre alimentation et à notre santé, et à nous offrir des lieux de vie habitables. Il s’agit de la tempête parfaite, a déclaré Dave Reay, professeur de l’université d’Edimbourg, qui a participé en tant qu’expert critique au rapport du Giec. Des terres en quantité limitée, une population humaine en augmentation, et tout cela dans le contexte oppressant de l’urgence climatique. La Terre n’a jamais paru aussi petite, ni son écosystème naturel à ce point menacé. »

Pour Piers Foster, professeur à l’université de Leeds, « ce rapport important montre que nous devons substantiellement modifier la façon dont nous exploitons nos terres si nous voulons limiter le réchauffement à moins de 1,5°C. Pour le dire de façon succincte, il nous faut moins de pâturages [pour le bétail] et plus d’arbres. »

Le professeur Jim Skea, du Giec, estime que les terres étaient déjà en mauvais état, et que le changement climatique n’a fait qu’aggraver le problème. Près de trois quarts des terres non recouvertes de glace sont maintenant directement touchées par les activités humaines.

Une mauvaise utilisation des terres est également responsable de près d’un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre – la destruction des forêts, les immenses troupeaux de bétail et l’emploi excessif d’engrais chimiques en sont les principaux facteurs. Les émissions liées aux engrais ont été multipliées par neuf depuis le début des années 1960. L’augmentation des températures entraîne une expansion des déserts, particulièrement en Asie et en Afrique, tandis que les Amériques et la Méditerranée sont également menacées.

Parmi ses conclusions les plus alarmantes, le rapport montre que les sols, dont l’humanité est entièrement dépendante, disparaissent 100 fois plus vite qu’ils ne se régénèrent dans les zones labourées ; et, même dans les champs non labourés, la perte est 10 à 20 fois plus rapide. Le rapport recommande une action forte de la part des gouvernements et des entreprises ; il s’agit notamment de mettre fin à la déforestation et de laisser croître de nouvelles forêts, de réformer les subventions agricoles, de soutenir les petits agriculteurs et de développer des variétés cultivées plus résistantes. Le problème est que beaucoup de ces solutions mettront des décennies avant de produire leurs effets, d’après le Giec.

Les consommateurs des pays riches pourraient agir immédiatement en réduisant leur consommation de viande et de laitages issus de l’agriculture intensive, qui ont un impact environnemental considérable. « Il serait possible de faire beaucoup plus que nous ne faisons en la matière, en partie parce que cela est difficile », a déclaré Pete Smith, professeur à l’université d’Aberdeen et l’un des principaux contributeurs du Giec.

Forum Partage

Aucun article pour cette rubrique

L’Unité dans la diversité

« Le but de notre vie, que nous en ayons pris conscience ou non, est l’instauration de l’unité, la manifestation de l’unité qui existe déjà. Chaque atome de l’univers est relié à tous les autres atomes. » Benjamin Creme, L’Unité dans la diversité.

Aucun article pour cette rubrique

Fenêtre sur le monde

Aucun article pour cette rubrique

L’humanité une

Lorsque l’homme acceptera vraiment le fait que l’humanité est une et que les hommes, entre eux, sont frères, quand il traduira ces vérités en actes, toutes choses pourront en toute sécurité lui appartenir. Son héritage l’attend. Ainsi les hommes devront-ils apporter la preuve qu’ils sont prêts pour la paix, prêts à pénétrer ensemble dans l’avenir, sans effusion de sang ni compétition. Ils devront se réjouir de partager et de travailler en harmonie pour le bien de tous. Quand les hommes, d’eux-mêmes, seront dans ces dispositions, ils en appelleront à Maitreya (quel que soit le nom sous lequel ils le connaîtront) pour leur montrer le chemin, les faire sortir du chaos, et les conduire vers une ère de paix. (L’héritage de l’homme, par le Maître de Benjamin Creme).

Aucun article pour cette rubrique

Autre

Cinéma : Knock down the House (Cap sur le Congrès)

Des personnes ordinaires peuvent faire des choses extraordinaires [Extraits] [sommaire]

par Dominique Abdelnour

Le documentaire Knock down the House (Cap sur le Congrès) de Rachel Lears met en avant la force de l’engagement et de la sincérité à travers l’aventure de quatre jeunes femmes américaines ordinaires qui se mesurent à la machine politique du parti démocrate des Etats-Unis.

Le film suit ces quatre femmes progressistes qui se sont présentées aux primaires contre des membres de l’« establishment » centriste démocrate lors des élections de mi-mandat au Congrès en 2018 : Alexandria Ocasio-Cortez à New York, Amy Vilela dans le Nevada, Cori Bush dans le Missouri, et Paula Jean Swearengin en Virginie Occidentale.

Le film montre ces quatre jeunes femmes se préparant à la primaire démocrate, en contraste avec l’image habituelle des politiciens modelés par leurs consultants en communication. Le spectateur ne peut qu’être frappé par cette sincérité qui apporte le changement en touchant le cœur des gens.

En 2018, un nombre record de femmes et de gens de couleur se sont lancés dans la transformation du Congrès américain. Ils ont défié l’« establishment » et les politiciens financés par les grands donateurs dans un Congrès essentiellement composé d’hommes blancs, de millionnaires et d’avocats. Ils ont été aidés par les associations Brand New Congress (Pour un nouveau Congrès) et Justice Democrats (Démocrates pour la justice). Ces associations souhaitent redonner son pouvoir au peuple. Elles ont sélectionné les candidats parmi 10 000 postulants lors d’un appel public à candidature. « Si nous élisons des travailleurs, alors les travailleurs seront représentés au Congrès. »

Ce film démontre que des femmes courageuses et déterminées peuvent sortir de leur condition et changer la politique, que la sincérité et l’honnêteté peuvent être des arguments efficaces pour gagner des élections. Il montre des femmes ordinaires quitter leur vie habituelle et se lancer dans une aventure pour changer le pays et la vie des gens. Il s’agit de bannir l’influence corruptrice de l’argent en politique, de redonner son pouvoir au peuple. Leur langage est simple et énergique.

Même si ces femmes n’ont pas toutes gagné l’élection, leur engagement les a aidées à mettre en avant leurs idées dans le débat politique et a apporté de l’espoir à beaucoup.

Le film souligne qu’avec le soutien de la population, des personnes de la classe populaire peuvent se présenter aux élections et doivent le faire pour mettre les problèmes de la classe populaire dans l’agenda politique ; même si c’est difficile, des non-professionnels de la politique peuvent. Un message honnête peut être plus efficace que les réponses évasives et policées des politiciens classiques.

En 2018, les femmes ont mené la victoire des démocrates au Congrès : 528 femmes se sont présentées, 42 ont rejoint les rangs du Congrès ; elles ont gagné plus de 60 % des sièges remportés par les démocrates. Certains ont qualifié cette victoire d’« année de la femme ». Il y a maintenant 102 femmes au Congrès, le plus grand nombre de toute l’histoire des États-Unis.

Questions-réponses

Il y a quelques semaines, une médium m’a expliqué que l’une des raisons pour lesquelles le monde semblait être dans une telle tourmente était que nous vivions une période de mise à l’épreuve. Elle m’a affirmé qu’il allait y avoir une sorte de transition qui nous permettrait de progresser sur le plan spirituel si nous réagissions positivement à ce test que l’on nous impose actuellement. Avez-vous des informations à ce sujet ? (Extrait d’une interview de Benjamin Creme à la radio aux Etats-Unis, 27 novembre 1989) [sommaire]

L’humanité est mise à l’épreuve depuis bien longtemps. L’épreuve majeure, l’expression extérieure d’un changement intérieur majeur pour l’humanité, se produit tandis que nous passons d’une ère à la suivante. Nous sommes maintenant dans la phase de transition difficile entre l’ère des Poissons et celle du Verseau. Les énergies des Poissons se retirent, mais elles dominent encore complètement le monde – toutes nos façons de penser, de sentir et de nous comporter. Les nouvelles énergies du Verseau prennent de l’ampleur, et les formes et les structures qui en sortiront ne sont pas encore en place. Nous subissons donc cette confrontation entre l’ancien et le nouveau, les réactionnaires et les progressistes. Cette tension a une cause véritablement cosmique.

Au début de chaque ère, l’humanité connaît une grande expansion de conscience. Nous sommes en train de vivre cela et nous constatons que les structures politiques, sociales, religieuses, économiques et éducatives deviennent inadéquates, ne répondent plus à nos besoins, vu notre expansion de conscience.

Les communications que nous entretenons entre nous démontrent que le monde est vraiment un, que l’humanité est une. Au niveau supérieur, le niveau spirituel, nous sommes un. Il n’y a pas d’âme séparée. Nous ne sommes que des aspects individualisés d’une seule grande sur-âme, notre réalité spirituelle est donc une, l’unité. Mais nous avons besoin de vivre une expérience d’ampleur planétaire pour nous rassembler, pour que nous puissions percevoir cette unité. C’est la mission du Christ [Maitreya, l’Instructeur mondial] de donner l’impulsion à cette expérience intérieure.

Nous sommes mis à l’épreuve et ce test dure depuis bien longtemps. La principale expression de cette épreuve s’est manifestée entre 1940 et 1945. Cette guerre (il y a eu deux guerres mondiales, mais, selon le Christ et les Maîtres, elles ne font qu’une) a été l’expression de la période dans laquelle ce que nous appellerions l’Antéchrist, la force destructrice de Dieu lui-même, fut libérée afin de détruire les anciennes structures politiques, économiques et sociales pour préparer le chemin pour la construction de l’ère nouvelle. Après avoir accompli son travail destructeur, ce qu’on appelle l’Armageddon est derrière nous. Ce n’est pas quelque chose qui va se produire, ni ce que les chrétiens attendent comme la venue d’une sorte d’Antéchrist sur la planète. L’Antéchrist était Hitler, ses associés, le leader du Japon et, dans une certaine mesure, ceux d’Italie. La défaite des puissances de l’Axe fut la défaite des forces du mal et ce fut une épreuve terrible pour l’humanité.

Le test qu’on nous présente maintenant vise à savoir si nous allons partager. Nous sommes en passe d’entrer en relation directe les uns avec les autres et avec cette réalité cosmique que nous appelons Dieu. Nous devons à présent nous affirmer et nous positionner eu égard au grand principe de partage, car c’est ce qui révèlera notre divinité.