DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
 La mission
 Les priorités
 Les enseignements
 Les prévisions
 Chronologie
 Le jour de déclaration
 Les messages
 Les apparitions
 Autres instructeurs
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
Page précédente   Page suivante

Accueil > Découvrir > Maitreya > Apparitions

Maitreya à Hyde Park

le 15 février 2003

« Réveillez-vous! »

Maitreya tel qu'il est apparut à Hyde ParkSamedi dernier, le 15 février, nous sommes allés au rassemblement contre la guerre à Hyde Park, à Londres. Lorsque le révérend Jesse Jackson commença à parler, son discours n’était pas tellement persuasif, mais soudain il sembla changer d’énergie et se mit à s’exprimer différemment. C’est à ce moment-là que nous avons remarqué un Noir antillais, debout près de nous, les yeux fixés sur l’orateur.

Un peu plus tard, une jeune chanteuse, Melle Dynamite, commença à nous parler « d’amour » et de « paix ». « Et aussi la justice ! » s’exclama l’homme qui se trouvait près de nous, le bras levé. Il continua à faire des commentaires sur tout ce que disait la chanteuse : « C’est très bien, petite sœur… Tu as raison, petite sœur », etc.

Il y avait dans l’attitude de cet homme quelque chose qui nous faisait supposer qu’il s’agissait peut-être de Maitreya ou d’un Maître. Il manifestait une très grande jovialité. Il roulait une cigarette, sans jamais la fumer, et tenait à la main une petite bouteille de whisky, mais il ne sentait pas l’alcool. Nous remarquâmes une équipe de télévision à qui nous suggérâmes de l’interviewer.

S’agissait-il effectivement de Maitreya ou de l’un des Maîtres ?

D. P. et D. J., Londres

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que l’homme en question était Maitreya. La vidéo montre également un jeune Noir marchant à ses côtés à la fin de l’interview, et on les voit se toucher le poing de manière exubérante. Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le jeune Noir était un disciple de l’un des Maîtres.]


Lors de cette manifestation contre la guerre qui eut lieu à Londres, une fois les discours terminés, la foule commença à se disperser. Une équipe de télévision interviewa les gens qui se trouvaient encore là et, parmi eux, l’Antillais décrit dans la lettre de D. P. et D. J. Voici la transcription de cette interview qui dura deux minutes et demie :

L’Antillais : Réveillons-nous ! Réveillons-nous ! Le monde appartient à la race humaine, mon frère.

L’interviewer : Bien d’accord.

L’Antillais : Quel tableau ! Je suis si heureux ! Il y a des années que je milite, j’ai participé à la campagne pour le désarmement nucléaire et à d’autres manifs. Mais c’est si beau à voir, ce réveil, notamment pour ceux de ma génération qui ont lancé tout cela ! Je suis aussi très heureux de voir les jeunes se lever à leur tour – mon fils et mes petits-enfants. Je suis fier aujourd’hui d’entendre mes frères et mes sœurs dire la vérité et dénoncer les mensonges. C’est tellement magnifique ! Toute la jeune génération, les Noirs, les Blancs, tous sont là, et j’aime voir cela. Ah, mes amis, je n’aurais voulu manquer ce spectacle pour rien au monde ! Tous mes jeunes frères, mes jeunes frères et mes jeunes sœurs, qui ont parcouru tout ce chemin ! Je suis heureux. Je suis réellement heureux ! Nous nous réveillons ! Ils pensaient que nous dormions !

L’interviewer : Nous nous frottons encore les yeux…

L’Antillais : Ouais ! [en riant] Réveillez-vous, frères, gardez la foi ! Ne quittez pas l’enjeu des yeux ! L’enjeu, c’est l’humanité ! Car la race humaine appartient à nous tous ! Comme l’a dit Bertrand Russel [mathématicien et philosophe britannique] : « Souvenez-vous de votre humanité et oubliez le reste. » Sinon, c’est l’obscurité qui nous attend.
Mais vous, la jeune génération, vous avez vu se lever l’aube d’un ordre nouveau et cet ordre appartient à la race humaine – pas à George Bush, ni à Tony Blair, ou à l’un de ces soi-disant dieux – vous savez ces « nouveaux dieux » – maintenant il appartient à vous tous. J’ai plus de soixante-dix ans et je vous le dis, gardez la foi, mes frères !

[Interview : M. R. McKeown. Prise de vue : Amber McClure] (Partage international - avril 2003)



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE

| AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017
Grande conference Bruxelles octobre 2017