DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Approfondir

Questions / Réponses

Liste de questions les plus fréquement posées ces vingt dernières années à Benjamin Creme et leurs réponses.


Q. Comment reconnaîtrons-nous le Christ ? (14 février 78)

Benjamin Creme: Comment le reconnaîtrons-nous ? Comment serons-nous sûrs que celui que nous verrons sera vraiment le Christ ? Un grand nombre d'individus, dans le monde, transmettent un enseignement très solide et très beau, et les disciples de certains d'entre eux les considèrent comme le Christ. Nous savons aussi qu'il y a actuellement nombre de personnes qui prétendent être le Christ, ou Maitreya ; et nous savons également qu'il existe une prophétie disant que, avant que ne vienne le Christ, il y aura de faux Christ, de faux enseignements au sujet du Christ, et que si quelqu'un désigne un homme du doigt en disant : « Voici le Christ », il ne faut pas le croire.

Nul ne montrera du doigt le véritable Christ, en disant : « C'est le Christ ». Il nous appartiendra de le reconnaître, individuellement. Le Christ est l'incarnation de l'énergie que nous appelons conscience christique, ou principe christique, l'énergie du Christ cosmique. Elle est diffusée pour nous dans le monde par Maitreya, le Christ, et nous le reconnaîtrons selon le degré avec lequel cette énergie se manifeste en nous.

Le Christ montrera que notre vie politique et sociale doit prendre une direction totalement nouvelle, et devenir l'activité spirituelle qu'elle est essentiellement ; de même notre système éducatif, notre science et notre culture devraient prendre une connotation spirituelle nouvelle. Il parlera de toute l'étendue de l'activité humaine, et ce sera grâce à l'ampleur de son enseignement, à l'universalité de son point de vue, que nous pourrons le reconnaître. Grâce à son immense puissance spirituelle, son extraordinaire aura de pureté, de sainteté, grâce à son amour manifeste et son aptitude à servir, grâce à tout cela, nous pourrons le reconnaître.

De nombreuses personnes suivront le Christ sans le reconnaître, sans même savoir qu'il est dans le monde. Mais elles suivront cet homme parce qu'elles croiront en ce qu'il dit, en ce qu'il soutient : le partage et la fraternité, la justice et la liberté, pour toute l'humanité. Il sera le porte-parole d'un certain type de groupes qui suivent la même ligne de pensée. Non pas le prédicateur de jadis. Il a dit que certains, peut-être, seront surpris par son apparence. A vrai dire il ne vient pas comme le chef des chrétiens ou d'une quelconque Eglise. Il se peut que les dirigeants des chrétiens intégristes soient parmi les derniers à reconnaître le Christ. Il n'est pas le seul et unique Fils de Dieu, mais l'Ami et le Frère aîné de l'humanité.

Un jour, très prochain maintenant, lorsqu'un nombre suffisant de personnes répondra à sa présence et à son énergie, le Christ se laissera découvrir. Ceux d'entre nous qui savons où il se trouve seront autorisés non pas à le désigner, mais à révéler le pays (Angleterre) où il demeure, et à attirer l'attention des médias vers ce pays. Il confirmera sa véritable identité et sera invité à parler au monde au moyen de la radio et de la télévision.

Les réseaux de radio et de télévision du monde seront reliés et il lancera son appel à l'humanité. Par adombrement mental simultané de toute l'humanité, il entrera en rapport télépathique avec tous les hommes en tous lieux et nous pourrons entendre ses paroles pénétrant silencieusement notre esprit, dans notre propre langue. Les Anglais l'entendront en anglais, les Français en français, les Russes en russe, et ainsi de suite. C'est de cette façon que nous saurons qu'il est véritablement le Christ. C'est ainsi que se répétera, mais cette fois à l'échelle mondiale, ce qui se produisit à la Pentecôte ; et afin de célébrer cet événement, la Pentecôte deviendra une des fêtes majeures de la nouvelle religion mondiale que le Christ inaugurera par la suite. Notre réponse à son appel déterminera l'avenir du monde.

Haut de page Retour à la liste des questions

Q. Quelle est l'essence de l'enseignement du Christ pour le nouvel âge ?

BC: Il dispensera son enseignement par étapes successives, chacune correspondant aux besoins de l'humanité à chaque stade de son développement au cours des 2 350 années à venir. En premier lieu, nous verrons qu'il mettra l'accent sur l'unité de l'humanité, sur la réalité de l'âme humaine et sur la nécessité du partage et des relations justes entre les hommes. Il enseignera à nouveau la loi de cause et d'effet et sa relation avec la loi de renaissance, et fera ainsi apparaître la nécessité de l'innocuité dans toutes nos relations.

Lorsque ces idées auront pris racine dans la société et amené les changements nécessaires dans nos structures politiques, économiques et sociales, il inaugurera la nouvelle religion mondiale qui réunira les approches orientale et occidentale de Dieu, la première étant fondée sur le principe d'un Dieu immanent, la seconde sur celui d'un Dieu transcendant. Il nous enseignera les mystères du sentier de l'initiation, de la voie scientifique conduisant à Dieu. L'initiation sera au coeur de cette nouvelle religion mondiale. Mais par dessus tout, il dévoilera un nouvel aspect de Dieu.

Telle est la nouvelle révélation qu'il nous apporte.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Quelle sera la première tâche de Maitreya ?

BC: En premier lieu, il incitera l'humanité à mettre en oeuvre les moyens nécessaires pour garantir la paix du monde. Il montrera que, pour ce faire, il faut avant tout que nous acceptions le principe du partage. Cette acceptation fera prévaloir l'harmonie sur le déséquilibre actuel, qui résulte de l'écart considérable entre le niveau de vie des pays développés et celui des pays en voie de développement.

Sa première proposition sera de lancer un programme d'aide intensive pour sauver de la famine et de la mort les millions d'habitants du tiers monde. Les années suivantes verront alors une restructuration qui posera progressivement les bases d'une nouvelle civilisation, fondée sur une plus grande justice sociale. Il donnera à l'humanité l'inspiration nécessaire à la création d'un monde nouveau. Sa première tâche sera, en fait, une tâche de reconstruction.

  Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. La dernière fois que le Christ est venu, il est passé par tout un cycle d'événements, qui s'est conclu par sa crucifixion, et sa mort. Que faut-il faire pour empêcher que cela ne se reproduise ?

BC: Il est très difficile de crucifier quelqu'un qui peut se rendre invisible. Or, Maitreya peut apparaître et disparaître à volonté. Si vous tiriez sur lui un obus à bout portant, celui-ci rebondirait sur lui et tomberait à terre. Il a lui-même créé son corps. Quand on est capable de faire cela, on peut a fortiori le protéger de toute destruction. Il est indestructible.

Q. Le Christ aura-t-il un long ministère par rapport aux trois années qu'à duré celui de Jésus ?

BC: Oui. Toute l'ère du Verseau.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Quelles seront les caractéristiques de l'ère du Verseau ?

BC: La qualité dominante de l'énergie du Verseau est la synthèse. Elle produira donc la fusion d'une humanité vivant à présent dans la division et la séparation. Un sens nouveau d'unité avec toute la création remplacera le sentiment de séparation qui prévaut actuellement. Dans les sphères sociale et politique, cela se concrétisera sous forme de fraternité, de justice et de partage. La peur et la confusion qui règnent aujourd'hui céderont la place à la liberté et à une nouvelle perception de la signification et de la finalité de la vie. Ce sera une ère où l'humanité, pour la première fois dans son ensemble, prendra conscience de sa divinité inhérente et la manifestera. La coopération remplacera la compétition. La tolérance et la bonne volonté se substitueront à la division et à la haine.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Comment pouvons-nous être sûrs que le Christ ne sera pas rejeté ? (4 octobre 77)

BC: La réponse est que, bien sûr, nous ne pouvons pas en être assurés. Mais c'est à nous de faire en sorte qu'il ne soit pas rejeté. Nous devons le suivre volontairement. Sa tâche est de diriger et de guider, mais nous devons le suivre volontairement. Sinon, il ne peut rien faire. Ses mains sont liées par la Loi. La décision revient à l'humanité. La décision nous appartient, mais comme il l'a expliqué, nous n'avons pas d'autre alternative que d'avancer par le partage et la coopération, et c'est ce qu'il enseignera. L'humanité est maintenant complètement acculée à ce choix. Elle est dans une impasse et il n'y a pas d'autre issue : cela saute aux yeux. A tel point que ceux qui n'ont pas d'instruction, comme la plupart des gens instruits, sont maintenant terrifiés par l'avenir. Ils ne voient plus devant eux que destruction, sous une forme ou une autre : destruction par la pollution, destruction écologique, destruction par la famine, la surpopulation, la guerre nucléaire, ou par une combinaison de tout cela. Il n'y a aucune issue.

Le Christ vient avec un ensemble de propositions qui entraîneront une complète réorientation de la pensée et des sentiments humains. Si nous les suivons, nous irons de l'avant. Nous pouvons les rejeter. C'est à nous de décider. Il a dit récemment : « Beaucoup m'écouteront, mais pas tous. Néanmoins le succès de mon Armée de Lumière est assuré. » Et il a dit il y a bien longtemps : « La fin est connue depuis le commencement », et vous pouvez présumer, bien que l'on ne puisse rien affirmer (je ne peux ici rien avancer de manière absolument certaine), que cette fois, il ne sera pas rejeté, qu'il sera accepté par l'humanité. Je sais qu'il est venu aussitôt que possible, mais pas trop tôt. Il y a eu toute une préparation, qui s'est poursuivie pendant de nombreuses années. En fait, l'extériorisation de la Hiérarchie a débuté il y a déjà longtemps, dès 1860. Certains disciples vinrent alors, comme H. P. Blavatsky et d'autres, qui ont transmis au monde les enseignements du nouvel âge. Je ne veux pas seulement dire l'enseignement occulte. Je veux dire de nouvelles idées philosophiques, politiques, économiques, etc. L'humanité est maintenant adulte, et elle est préparée d'une manière en tous points différente de celle par laquelle elle l'avait été auparavant (lorsque le Christ vint en Palestine). L'expérience de l'ère des Poissons, la propagation de l'éducation à travers le monde, les communications modernes, auront rendu possible qu'un Instructeur vienne et s'adresse pour la première fois à un monde réellement adulte. Alors l'espoir existe (à mon avis, c'est presque certain) que l'humanité ne le rejettera pas.

Note de l'auteur : Dans de nombreux Messages, après que fut donnée la réponse ci-dessus, Maitreya a lui-même exprimé clairement qu'il n'avait aucun doute quant à la réponse des hommes. Dans le message n° 11, il dit : « Mon coeur m'indique votre réponse, votre choix, et s'en réjouit. » Dans le message n° 65, il est explicite : « C'est pourquoi, mes amis, ne craignez pas que l'humanité me rejette. Mes plans sont en sécurité entre vos mains. » Dans le message n° 77 : « Je sais qu'en chaque homme demeure une être divin dont le dessein est de faire triompher l'amour et la justice. Comme il en est ainsi, l'issue est certaine. » Dans le message n° 78 : « Mais, mes amis, je connais d'avance votre réponse et votre choix. Grâce à votre amour, l'amour que vous portez en vos coeurs pour vos frères, n'ayez aucune crainte, vous qui m'êtes chers, car vous ferez le bon choix. »

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Maitreya deviendra-t-il un personnage public ?

BC: Oui, il deviendra un porte-parole connu : à la fois l'inspirateur et le porte-parole d'un certain type de groupes de réflexion, concernés par le partage, la fraternité, la justice, englobant la politique, l'économie, le social et également la philosophie, la religion et le domaine scientifique, couvrant toute la gamme. Il faut vraiment attendre quelqu'un qui parlera de toute l'étendue des besoins humains. Il sera le porte-parole de ce type de groupes de réflexion, de ceux qui énoncent les principes qui doivent gouverner notre vie dans le nouvel âge : partage, justice, liberté, coopération, bonne volonté.

Ce sont les principes que nous serons amenés à reconnaître comme ceux de l'ère du Verseau. En un mot, vous pouvez appeler cela synthèse, universalité.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Le fait qu'il soit l'Instructeur mondial signifie-t-il qu'il sera plus engagé dans certains domaines de l'activité humaine que dans d'autres ?

BC: Nombre de gens, surtout parmi les chrétiens, voient en lui le chef de l'Eglise chrétienne. Mais tel n'est pas le cas. Ce rôle est assumé par le Maître Jésus. L'Instructeur mondial fournit une stimulation à toute une série d'activités qui débordent largement le cadre de la religion. Il stimule aussi bien les découvertes scientifiques et les recherches menées dans le domaine de l'éducation, auxquelles tant d'hommes se consacrent actuellement, que le domaine de la religion. Il inaugurera la nouvelle religion mondiale, ce qui mobilisera une grande partie de son énergie, mais son rôle est aussi de recevoir et de transmettre un vaste arc-en-ciel d'énergies, provenant de sources diverses, qui stimulent maintes facettes de notre vie.

L'une de ses tâches les plus importantes sera de réaliser la synthèse de l'humanité grâce aux énergies de l'Avatar de Synthèse et de celle du Verseau, notamment en galvanisant l'Assemblée des Nations unies, afin d'unifier le monde et de lui donner le sens de sa globalité. C'est une tâche considérable et soutenue, qui s'étendra sur un bon nombre d'années. Quand nous aurons vraiment remis le monde sur pied, il inaugurera la nouvelle religion mondiale.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Retour à la liste des questions


Q: Pourquoi Maitreya se présente-t-il sous un aspect différent suivant les personnes auxquelles il apparaît ?

BC: Presque chaque semaine, Maitreya apparaît miraculeusement, « venu de nulle part », à des groupes religieux fondamentalistes dans le monde entier. Il apparaît toujours sous une forme que le groupe puisse reconnaître : s'il s'agit d'hindous, il leur apparaîtra sous les traits de Krishna, si ces sont des juifs sous les traits du Messie, s'ils sont musulmans, sous ceux du Prophète, de l'Imam Mahdi ou du Messie, s'ils sont bouddhistes, sous ceux de Maitreya Bouddha. Il peut changer son apparence à volonté. Il peut être vieux ou jeune, homme ou femme, blond ou brun.

De cette manière, tout le monde peut s'identifier à lui. Il parle aux fidèles rassemblés dans leur propre langue. C'est ainsi qu'il est apparu, en juin 1988, à Nairobi, au Kenya, devant 6 000 personnes qui l'ont reconnu comme le Christ. L'événement, dont des photographies ont été prises, a donné lieu à des reportages sur CNN et la BBC et d'autres médias dans le monde.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Pourquoi, alors que Maitreya apparaît devant 600 personnes et plus, lors d'un rassemblement religieux, comme à Edimbourg ou York, en Grande Bretagne, la presse n'en parle-t-elle pas ?

BC: Les personnes auxquelles il apparaît sont toujours des fondamentalistes, d'une confession ou d'une autre. Bien qu'ayant des dénominations fort différentes, ces groupes ont en commun d'avoir des croyances extrêmement dogmatiques. Maitreya leur apparaît dans le but de les « adoucir », car c'est de la part de tels groupes, à travers le monde, qu'il attend la plus forte réaction d'opposition et de rejet. S'il apparaît en tant qu'Instructeur mondial et qu'ils attendent, selon leur religion spécifique, un Instructeur portant le nom de Christ, de Maitreya Bouddha, de Krishna, d'Imam Mahdi ou de Messie, la rigidité de leurs croyances les poussera à le rejeter.

La création préalable de points d'eau aux vertus curatives, est de prime importance. En effet, lorsque Maitreya a énergétisé de l'eau, il trouve en temps opportun (cela peut durer plusieurs semaines) un groupe de fondamentalistes dans une ville située à proximité du point d'eau, et il leur apparaît. Maitreya leur parle dans leur propre langue, et de nombreuses guérisons se produisent à cette occasion. Il ne déclare pas : « Je suis Maitreya », ou : « Je suis le Christ », ou encore : « Je suis l'Imam Mahdi ». Il apparaît, venu de nulle part, sous une forme que les personnes présentes peuvent reconnaître, comme il le fit, le 11 juin 1988, à Nairobi, au Kenya. Nous possédons des photographies de cette apparition.

Maitreya laisse aux groupes la responsabilité de le reconnaître, ou non, dans la forme-pensée selon laquelle il leur est apparu. Certains diront : « Prenez garde, ce pourrait être l'antéchrist. Avant que n'apparaisse le Christ, l'antéchrist doit venir. » Alors ils n'en parlent pas, et s'ils n'en parlent pas, les médias n'en font pas davantage. Il est arrivé que des représentants de la presse religieuse aient assisté à l'événement, mais ils n'ont rien écrit à ce sujet. Pour quelle raison ? Je pense qu'ils ne savent que faire de cette information : c'est un sujet trop « brûlant ». Soit qu'ils croient que c'est le Christ, ou bien l'antéchrist, soit qu'ils restent perplexes car Maitreya n'a pas dit qui il était. Environ 80% des témoins croient avoir fait l'expérience du Christ, ou du Madhi, ou du Messie... Mais ils en sont amplement satisfaits et attendent simplement que quelque chose de plus se produise, en relation avec cet événement. Cela doit susciter chez eux des prises de conscience, même s'ils n'en parlent pas, sauf entre eux. Lorsque finalement ils verront Maitreya à la télévision, ils s'exclameront : « C'est celui qui nous est apparu. Il est peut-être très bien, après tout : ce n'est peut-être pas l'antéchrist. »

L'apparition de Nairobi a été relatée et photographiée parce que le rédacteur de l'édition en swahili du Kenya Times était présent et a rédigé un article. Différents médias se sont emparés de l'histoire, et le monde s'est interrogé pendant deux jours. Généralement parlant, les médias sont à l'image du commun des mortels : ils font preuve d'un profond scepticisme ; professionnellement, ils sont non seulement sceptiques mais également cyniques à l'extrême.



Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Comment peut-on être certain que le Seigneur Maitreya n'est pas le faux Christ ?

BC: Il n'y a pas qu'un seul « faux Christ ». Plusieurs instructeurs renommés croient être le Christ, ou sont considérés comme tels par leurs disciples. J'ai eu moi-même l'occasion de rencontrer un grand nombre de personnes qui se bercent d'illusions, persuadées comme elles le sont d'être le Christ. Les clés permettant de le reconnaître sont le discernement et la récognition spirituelle.

Je pense que le jour de Déclaration, après l'adombrement planétaire et le rapport télépathique qu'il établira simultanément avec toute l'humanité, vous n'aurez plus aucun doute sur son véritable statut. On reconnaît l'arbre à ses fruits. Et c'est à son amour, sa sagesse, sa puissance spirituelle et son travail pour l'humanité que vous reconnaîtrez Maitreya et que vous le reconnaîtrez pour ce qu'il est.

Q. [1] Le monde sera-t-il gouverné par les Nations unies, ou [2] existera-t-il une autre organisation et [3] sera-t-elle « dirigée » par Maitreya ?

BC: ([1] Il n'est pas prévu de gouvernement mondial unique. L'ONU deviendra (ce qu'elle est déjà dans une certaine mesure) un parlement où seront exposés et réglés les problèmes internationaux. [2] Il n'est pas prévu d'autre organisation de ce genre. [3] Maitreya ne « dirigera » aucune organisation mais agira seulement en qualité d'Instructeur mondial.

Haut de pageRetour à la liste des questions


Q. Comment savoir si « votre » Christ est bien tel que vous le dites et pas plutôt quelqu'un qui tente d'obtenir un pouvoir avec, pour but ultime, la domination du monde ?

BC: C'est une question que me posent souvent les chrétiens fondamentalistes. On reconnaît un arbre à ses fruits ; le Christ doit être reconnu par ses paroles, ses actes et, par-dessus tout, par son énergie. Si quelqu'un était en mesure d'imposer une domination mondiale (possibilité dont, dans le monde actuel, je doute fort), ce ne pourrait être qu'un être ayant la stature du Christ. Les fondamentalistes, bien entendu, redoutent que Maitreya ne soit l'antéchrist, erreur à laquelle il m'a fallu répondre plus d'une fois, ici et ailleurs. La preuve, me semble-t-il, sera donnée le jour de sa Déclaration, lorsque l'humanité entière, y compris les fondamentalistes, reconnaîtra, grâce à l'adombrement du mental de tous les hommes qui vivront alors une expérience similaire à celle de la Pentecôte, que Maitreya est bien le Christ.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q: Si Maitreya est le Christ, qui est l'antéchrist, ou qu'est-ce que l'antéchrist ?

BC: Selon les enseignements de la Sagesse éternelle, l'antéchrist n'est pas un homme vivant à une époque donnée, mais une énergie relachée avant la venue du Christ. Cette énergie vient pour préparer la voie aux forces constructives du principe christique, en détruisant les formes anciennes et cristallisées qui entravent la croissance d'une nouvelle société. Bien que l'antéchrist soit une énergie, il se manifeste effectivement à travers des individus comme il l'a fait au cours de l'histoire, notamment à travers l'empereur Néron, à l'époque romaine, et plus récemment à travers Hitler et certains de ses alliés. Après la défaite des puissance de l'Axe, lors de la Seconde Guerre mondiale, l'énergie de l'antéchrist s'est retirée et elle ne se manifestera plus d'ici trois mille ans.

L'antéchrist existe, non pas en temps qu'individu venant avant le Christ, mais en tant qu'énergie. Fondamentalement, l'antéchrist est le premier aspect, l'aspect volonté de Dieu, dans sa forme destructrice. C'est l'énergie qui détruit pour préparer la voie aux énergies nouvelles du Christ. L'énergie de l'antéchrist balaie les formes anciennes, usées, et prépare la voie pour l'énergie créatrice qui arrive.

La force destructrice a déjà agi à travers les désastres qui ont dévasté la planète : les guerres mondiales, la famine dont souffrent des millions d'hommes, les séismes et d'autres catastrophes naturelles.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q: Lorsque vous affirmez que Maitreya est à Londres depuis le 19 juillet 1977 et que le Maître Jésus est à Rome, voulez-vous dire qu'ils sont dans un corps physique ?

BC:  Oui

Q. Laquelle des principales religions du monde vous attendez-vous à voir disparaître la première, une fois que Maitreya aura commencé à travailler ouvertement ?

BC: Aucune. Maitreya n'a pas pour tâche de stimuler la destruction des grandes religions ; tout au contraire. Son travail essentiel sera, en premier lieu de stimuler les changements économiques, politiques et sociaux. Lorsque, finalement, il inaugurera la nouvelle religion mondiale, fondée sur l'initiation, ses adhérents proviendront, comme c'est déjà le cas, de toutes les religions.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q: De nombreux lecteurs d'Alice Bailey affirment qu'en fait le Christ ne doit pas revenir physiquement, mais se manifester dans le cœur des hommes.

BC: Dans le Retour du Christ, le Maître DK insiste sur le fait qu'il parle du retour physique du Christ dans le monde. Il souligne qu'il s'agit d'une des affirmations les plus importantes de son livre. Le Christ, affirme-t-il, apparaîtra dans un corps physique, visible de tous.

Q. Pourquoi l'Avatar doit-il être personnifié par un être humain particulier ?

BC: Cette question vient, je pense, de l'idée erronée qu'un Avatar (dans ce cas le Christ) est une sorte de principe abstrait qui pourrait s'incarner simultanément dans de nombreux individus. Nombre de personnes se font cette idée du Christ, séparant l'homme, Maitreya, du principe christique qu'il incarne, et s'attendent à une manifestation multiple du Christ. Le principe christique se manifeste en fait chez des millions de personnes aujourd'hui, mais c'est seulement l'un des trois aspects sous lesquels Maitreya a promis d'apparaître : le plan mental, le plan astral et le plan physique dense. Je suis convaincu qu'il se manifeste actuellement sur ces trois plans.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Ne pensez-vous pas que nous avons suffisamment progressé pour manifester le principe christique sans avoir besoin qu'il s'incarne en une forme, celle d'un homme ?

BC: Regardez l'état dans lequel se trouve le monde et répondez vous-même. Quel usage faisons-nous, à votre avis, du principe christique, alors que des millions d'hommes meurent de faim et qu'un milliard vivent dans la misère ? Heureux sommes-nous que, par amour pour l'humanité, pour l'homme, le Fils de l'homme nous ait fait la grâce de sa présence parmi nous. En outre, la raison primordiale de son retour physique est de ramener dans le monde son groupe, la Hiérarchie spirituelle des Maîtres.

Q: Existe-t-il des Maîtres dans des corps féminins ?

BC: Le moment n'est pas encore venu. Dans leur dernière incarnation, tous les Maîtres prennent un corps masculin et cela doit être, pour des raisons énergétiques déterminées. Un Maître est une personnalité totalement imprégnée par l'âme. Il n'y a rien de semblable au sexe, masculin ou féminin, au niveau de l'âme. Il y a seulement polarité d'énergie ; polarités positive et négative d'une même énergie. Les Maîtres ont amené ces deux aspects à un parfait équilibre ; aussi, dans un sens, ne sont-ils ni homme ni femme. Ils prennent un corps masculin pour ses qualités énergétiques. A l'heure actuelle, sur cette planète, la relation entre l'esprit et la matière est telle qu'ils doivent puissamment ancrer dans le monde l'aspect positif de cette énergie, afin de contrebalancer l'aspect négatif tel qu'il s'exprime dans la matière. Dans environ 350 à 400 ans, cela changera. C'est un processus graduel et cette relation d'énergie entre l'esprit et la matière, comme nous les appelons, changera suffisamment pour permettre aux Maîtres de prendre également des corps féminins, ce qu'ils feront alors.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q: Le choc d'un krach boursier est-il susceptible de réveiller la conscience de l'humanité (en raison des difficultés qui s'ensuivront) ?

BC: Réponse du Maître : Très certainement ! L'humanité souffre depuis longtemps de la maladie de la spéculation. Les symptomes de cette maladie sont la pauvreté mondiale, la criminalité, la toxicomanie, la violence et la guerre. La cause essentielle en est la cupidité séculaire des hommes, basée sur la séparation et la peur. Sous la direction du Christ (le Seigneur Maitreya), les Maîtres aideront l'humanité à le comprendre et évoqueront en eux une sentiment plus grand de leur interdépendance. La présence même de Maitreya, connue de tous, fera beaucoup pour rendre cette transformation possible. Lorsque l'humanité prendra peu à peu conscience de son interdépendance, elle perdra son sentiment de peur et par là même sa cupidité. Naturellement, cela ne se fera pas du jour au lendemain, mais cela ne sera quand même pas très long. L'effondrement économique et les transformations qui s'ensuivront nous obligeront à progresser. Les restrictions relatives, dues à une économie transformée, donneront à l'humanité un nouveau sens de la réalité, et ainsi les changements se mettront en place d'une manière logique et acceptable.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Maitreya a-t-il créé à la fois le capitalisme et le communisme ?

BC: Non. Le capitalisme et le communisme sont des réalisations humaines, en réponse à des idées envoyées sur le plan mental par la Hiérarchie. Il n'existe pas de plans visant à « unifier » ces deux systèmes. La clé de leur relation correcte réside dans l'acceptation du principe du partage.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Le principe du partage que vous préconisez apparaît comme une forme glorifiée de communisme, dans laquelle tous deviennent également pauvres. En quoi consiste exactement le principe du partage ? (novembre 87)

BC: Je suis certain que l'objectif du communisme n'est pas que « tous deviennent également pauvres », mais simplement qu'ils deviennent égaux. Que cette égalité soit atteinte ou non est une autre question, mais il reste que la justice sociale est un objectif louable et que si elle était combinée avec la liberté individuelle, je crois que peu d'Occidentaux y trouveraient à redire. Il semblerait que M. Gorbatchev a précisément donné l'impulsion d'un tel mouvement vers une plus grande liberté individuelle.

Dans mon esprit, la nécessité de partager est une évidence : il y a tant de gens dans le monde, avec des besoins différents selon la taille et l'autosuffisance de leur pays. Ces pays cultivent ou produisent beaucoup de nourriture, de produits de base, d'énergie, de technologie, souvent beaucoup plus que leurs besoins individuels, et cherchent à vendre leur surplus (on estime qu'il y a un surplus de nourriture de 10 % dans le monde).

Un grand nombre des pays les plus pauvres (généralement d'anciennes colonies) sont loin d'être autosuffisants et, souvent, ne peuvent même pas produire assez de nourriture pour leurs propres habitants qui, en conséquence, constituent les millions d'affamés du monde entier.

N'est-ce pas le simple bon sens, pour ne pas parler de simple compassion chrétienne, ou bouddhiste, ou juive, pour les pays riches, que de partager leur surplus avec les pays pauvres et, ainsi, prévenir la misère et le crime de la famine au milieu de l'abondance ?

Dans son message n° 82, le Christ dit : « Quand vous partagez, vous reconnaissez Dieu dans votre frère » ; et, dans son message n° 52 : « Prenez les besoins de votre frère comme mesure de votre action, et résolvez les problèmes du monde. Il n'y a pas d'autre voie. » Il est censé le savoir.

Le vrai bonheur ne se trouve ni dans la démocratie ni dans le communisme, mais dans une conscience libre de toute idéologie.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q: Vous parlez beaucoup de politique et d'économie qui sont des sujets très matérialistes, mais est-ce que cela concerne vraiment le Christ ?

BC: Oui, bien sûr. Absolument. Il ne vient pas principalement en tant que chef religieux. Attendez-vous plutôt à le voir comme un éducateur, au sens large du terme, qui préconisera des changements dans notre vie politique, économique et sociale. Tout cela est fondamentalement spirituel. La spiritualité n'a pas uniquement trait aux questions religieuses. Tout ce qui élève l'homme au-dessus de son niveau actuel, que ce soit sur le plan physique, émotionnel, mental ou intuitif, est spirituel. Nous devons élargir notre concept de ce qui est spirituel de manière à reconnaître le Christ.

Il vient pour montrer que la vie spirituelle peut être vécue dans tous les domaines de l'existence humaine, pas seulement dans le domaine religieux ; que le chemin scientifique vers Dieu, dont il nous instruira, est suffisamment large et divers pour concilier tous les hommes. A l'avenir, chacun en viendra à se rendre compte du fondement spirituel de la vie et cherchera à l'exprimer dans son travail. Et alors qu'aujourd'hui, seul le voyant ou le mystique connaît le véritable sens de la réalité, ce sera l'expérience de tous les hommes, quelle que soit leur voie. Tous les hommes ne sont pas religieux : la religion est une voie, une voie spécifique. Le Christ montrera que nous pouvons tous arriver à la conscience des voies de Dieu. Il nous montrera la manière d'y parvenir, le chemin scientifique, le sentier de l'initiation ; et sous la direction et l'impulsion du Christ et de ses disciples, nous connaîtrons Dieu - nous connaîtrons vraiment et nous verrons Dieu dans l'ère qui vient. Une grande partie de l'humanité se tiendra devant le Hiérophante, le Seigneur du Monde lui-même et, ce faisant, verra la Face du Père, la Face de Dieu. C'est un fait occulte et c'est la promesse faite au monde par le Christ. Ce sera sa principale fonction dans l'âge qui vient : guider l'humanité vers le règne spirituel, le royaume des Ames, le royaume de Dieu qui existe déjà et qui a toujours existé, et qui est celui des Maîtres et des initiés de la Hiérarchie. Sous la direction du Christ, nous entrerons tous dans ce Royaume. C'est sa mission d'établir le royaume de Dieu extérieurement dans le monde. Il accomplira cette mission si nous répondons à la nécessité actuelle, celle de transformer la société selon des lignes plus spirituelles et plus justes.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q: Pouvez-vous expliquer la relation entre le disciple Jésus et le Christ ?

BC: . Le disciple Jésus, qui est maintenant le Maître Jésus, est né en Palestine au stade d'initié du troisième degré. Les cinq initiations majeures qui mènent à la libération sont retracées de manière symbolique dans la vie de Jésus. C'est, en fait, ce que l'Evangile relate. C'est une histoire très ancienne qui a été présentée à l'humanité maintes et maintes fois, sous différentes formes, bien longtemps avant l'époque de Jésus.

Jésus fut, et est toujours, un disciple du Christ, et il fit le grand sacrifice d'abandonner son corps au Christ. Par le procédé occulte de l'adombrement, le Christ, Maitreya, prit possession du corps de Jésus, et travailla à travers lui à partir du Baptême.

Dans son incarnation suivante, en tant qu'Apollonius de Tyane, Jésus devint un Maître. Il vit maintenant dans un corps syrien, âgé de quelque 600 ans, et son point d'attache se trouve en Palestine. Depuis deux mille ans, il travaille en relation très étroite avec le Christ, lui permettant d'économiser du temps et de l'énergie, dans la mesure du possible, et il a un travail particulier à accomplir en relation avec les Eglises chrétiennes. Il fait partie des Maîtres qui, très prochainement, reviendront travailler au grand jour dans le monde ; il prendra le trône de saint Pierre à Rome. Il s'efforcera de transformer les Eglises chrétiennes, dans la mesure où elles seront suffisamment flexibles pour répondre correctement à la nouvelle réalité engendrée par le retour du Christ et des Maîtres.

Je crains bien que les Eglises se soient considérablement éloignées de la religion qu'inaugura le Christ, et qui a trait au partage, à l'amour, à la fraternité et aux justes relations. Mais cette institution monolithique a grandi au nom de cet homme simple, et a transformé la simplicité de son enseignement en... ce que vous savez.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q: Quelle relation existe-t-il entre Saï Baba et Maitreya ?

BC: Le Christ est un avatar planétaire. Saï Baba est un avatar cosmique. C'est un Régent spirituel, envoyé dans le monde par le Seigneur du Monde, Sanat Kumara, qui demeure à Shamballa. Un régent « représente » le roi. De même, un Régent spirituel « représente » Dieu, le Logos, dont la réflexion est Sanat Kumara. Saï Baba incarne l'énergie d'amour au niveau cosmique (le Christ incarne cette même énergie au niveau planétaire) et son travail consiste, en partie, à préparer l'humanité pour le travail du Christ.

En éveillant le principe d'amour au sein de l'humanité, Saï Baba prépare les hommes pour le travail d'initiation du Christ. En tant que Hiérophante, Initiateur, lors des deux premières initiations planétaires, le Christ fera progressivement passer l'humanité du règne strictement humain à celui de la Hiérarchie, le règne des âmes, le royaume de Dieu. Ce sera sa principale tâche au cours de l'ère du Verseau. Ces deux grands Etres travaillent quotidiennement ensemble dans la plus parfaite harmonie et dans le dessein partagé d'aider l'humanité dans son évolution.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Quel rôle le Bouddha joue-t-il dans notre Hiérarchie planétaire ? Quelle relation entretient-il avec Maitreya ?

BC: Le Bouddha ne conserve plus de véhicule physique mais demeure dans le centre le plus élevé de notre planète, Shamballa, situé dans le désert de Gobi et constitué de matière provenant des deux plans éthériques les plus élevés. Il agit en tant que « Divin Intermédiaire » entre Shamballa et la Hiérarchie, amenant le Plan de Shamballa vers les trois grands Seigneurs de la Hiérarchie (le Christ, le Manou et le Seigneur de la Civilisation), qui s'approchent du Plan le plus possible et le réalisent par l'intermédiaire de l'humanité. Il est le frère de Maitreya. Ils furent parmi le premier groupe de l'humanité terrestre à « réussir », c'est-à-dire à passer les initiations au tout début de l'époque atlante. Depuis lors, ils ont été au premier rang de l'humanité. Le Bouddha est profondément engagé dans le processus de la mission de Maitreya comme Instructeur mondial.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. J'ai lu que le Bouddha apportait la Lumière, le Christ, l'Amour, et que le prochain Avatar apporterait la Puissance. Ce dernier aspect est-il celui que Maitreya, le Christ, essaie d'apporter aujourd'hui, ou doit-on attendre la venue d'un autre Avatar ?

BC: Il est vrai que le Christ amène l'aspect Puissance ou Volonté de Dieu dans le monde. Au cours des deux millénaires qui ont suivi son avènement en Palestine, à travers Jésus, il est devenu l'Incarnation de la Volonté, aussi bien que de l'Amour et de la Lumière de Dieu. Son intervention aura pour effet d'aligner pour la première fois la petite volonté séparée et personnelle de l'humanité sur la Volonté de Dieu. Dans le cas du disciple, cet aspect Volonté ne se fait sentir que vers la troisième initiation. Son énergie émane de la Monade, ou Etincelle divine, tandis que les énergies d'Amour et de Lumière proviennent de l'âme. Pour le puriste, ces trois aspects trouvent bien sûr leur origine dans la Monade. Mais la fusion avec l'âme seule n'amène que la Lumière et l'Amour.

Cela dit, bien entendu, il y aura de nombreux autres Avatars pour venir aider l'humanité dans sa longue évolution vers la perfection.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Pourriez-vous parler du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde dont vous avez dit qu'il était réceptif à l'énergie de l'Avatar de Synthèse ?

BC: Lorsqu'il vint en Palestine, le Christ se rendit compte qu'il n'y avait pas assez de serviteurs et de disciples dans le monde par l'intermédiaire desquels il pourrait travailler, construire la nouvelle civilisation de ce temps-là, et qui auraient pu lui préparer la voie. Par ailleurs, il n'avait pas encore cette relation approfondie, cette union avec l'aspect Volonté de Dieu, acquise durant ces deux derniers millénaires, qui lui aurait été nécessaire pour mener sa tâche à terme. Il est aujourd'hui l'Incarnation de la Volonté aussi bien que de l'Amour de Dieu. En 1922, il inaugura donc le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, le groupe le plus important existant dans le monde, même s'il n'a ni forme ni organisation extérieures. Tous les membres de ce groupe sont en relation subjective, c'est-à-dire sur le plan intérieur, celui de l'âme, avec la Hiérarchie. Ils connaissent et comprennent le Plan, ainsi que la contribution qu'ils ont à apporter à sa réalisation. Sur le plan extérieur, il y a deux groupes : le premier, vaste, inconscient de son rapport avec la Hiérarchie, dont les efforts sont pourtant guidés subjectivement par les Maîtres ; le second, formant un petit noyau intérieur, qui oeuvre en pleine conscience sur le plan extérieur sous le contrôle direct de ces Maîtres.

Composé d'hommes et de femmes appartenant à toutes les couches de la société, le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde a des membres dans tous les pays sans exception. Depuis 1922, excepté pendant la période de la guerre, il a eu pour fonction de présenter à l'humanité les principes qui gouverneront notre vie dans l'avenir : justes relations humaines, partage et justice. Ce groupe est présent dans les domaines de l'éducation, de la politique, de l'économie et de la science. Ses membres sont les précurseurs du Christ, envoyés en avant-garde pour préparer la voie. Leur compréhension du Plan, leur amour altruiste de l'humanité, leur désir de servir sont autant de garanties de l'éxécution correcte du Plan de la Hiérarchie, dont ils font également partie. De cette manière, le travail de la Hiérarchie n'enfreint pas le libre arbitre humain. Le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, aujourd'hui fort de plusieurs millions de membres, constitue un pont entre l'humanité et la Hiérarchie.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Si Maitreya peut diviser sa conscience et porter son attention simultanément sur des milliers de sujets distincts, est-il alors présent au moment de la consécration des messes catholiques romaines et anglicanes et sa bénédiction demeure-t-elle dans l'hostie consacrée qu'adorent les Eglises catholiques romaines ? Ou bien, le Maître Jésus ayant sous sa responsabilité la religion chrétienne, est-ce lui qui est présent dans ce rituel ?

BC: C'est toujours l'énergie et la bénédiction de Maitreya qui consacrent l'hostie au cours de l'eucharistie. Ce rituel est le plus valable et le plus authentique des offices de l'Eglise chrétienne. Bien entendu, l'eau et le vin ne sont pas changés en « corps » et en « sang » du Christ. C'est un acte symbolique accompli en mémoire de lui. Mais la transmission d'énergie est réelle.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Quand on sent de très fortes énergies, comment savoir si elles proviennent de l'âme, d'un Maître, ou, osé-je espérer, de Maitreya ? Ceci, par exemple, se produit toujours lorsque je lis les messages de Maitreya.

BC: On ne saurait lire les messages de Maitreya, surtout à voix haute, sans invoquer son énergie. C'est l'une des raisons pour lesquelles ils ont été donnés. Il est plus difficile de répondre à la première partie de la question ; c'est là avant tout une affaire d'expérience et de discernement. D'une manière générale, on peut estimer que l'énergie vient de l'âme.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Maitreya utilise-t-il certaines des nombreuses statues qui le représentent pour transmettre ses énergies ?

BC: Oui, très certainement. Par exemple, dans le cas de la célèbre statue en bois qui se trouve dans le temple de Koryuji de Kyoto, au Japon, statue qui date du 6e ou du 7e siècle. Elle est appelée depuis des centaines d'années « la statue de la lumière dorée », du fait du rayonnement qui en émane parfois.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Est-il possible à un homme ordinaire qui aspire à voir Maitreya d'entrer en contact intérieurement avec lui ?

BC: Cela dépend de ce que l'on entend par « entrer en contact ». Si cela veut dire que tout un chacun peut recevoir de Maitreya des communications, des messages, des conseils, une illumination, la réponse est non. Il n'établit pas ce genre de contact. Je connais bon nombre de personnes qui revendiquent une telle relation et qui souvent m'en décrivent les résultats mais, selon les informations dont je dispose, ces prétentions sont sans fondement, comme le confirme la nature de ce qui est « reçu ».

Si « entrer en contact » signifie que l'on peut invoquer son énergie, son amour, alors la réponse est certainement oui. Il l'a dit lui-même dans son message n° 49 : « Mon aide est à votre disposition ; vous n'avez qu'à la demander. »

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Le Christ peut-il nous venir en aide lorsque nous dormons ?

BC: Oui. Il utilise fréquemment cette forme de contact.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Je suis convaincu que Maitreya vient accompagné de certains grands dévas ou anges. Pouvez-vous en parler et préciser ce que cela signifie pour l'humanité d'aujourd'hui ?

BC: Le Christ fut appelé, par Gautama Bouddha et par saint Paul, « l'Instructeur des anges et des hommes », et c'est précisément ce qu'il est. Il est un Instructeurs pour les dévas tout autant que le guide pour l'évolution humaine. Comme l'a montré le Maître Djwal Khul dans les ouvrages d'Alice Bailey, il amènera - en fait, il a déjà amené - dans le monde certains grands dévas qui travailleront en étroite relation avec l'humanité et qui nous enseigneront de nombreux aspect de l'art de vivre.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. [1] Maitreya est-il sans péché ? [2] Est-il né d'une vierge ?

BC: [1] Maitreya est totalement parfait, au sens planétaire. Même du point de vue systémique, il est dépourvu de ce sens de la séparation que nous appelons péché. [2] Non. C'est un Maître qui a reçu les initiations de la Résurrection et de l'Ascension. Pour sa manifestation présente dans le monde moderne, à Londres, il utilise un corps qu'il a créé lui-même, un mayavirupa.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Le nom de « Tara » vient-il du bouddhisme et, en ce cas, quel rapport a-t-il avec le travail actuel de Tara Center ?

BC: « Tara » est le nom bouddhiste, emprunté de l'hindouisme, de la Déesse mère, la Mère du Monde, l'Origine féminine. L'une de ses manifestations, sous son aspect destructeur, est celle de la Kali hindoue. Elle fut également Isis et Ishtar. Marie, la mère de Jésus, en est le symbole. L'ère du Verseau, l'ère de Maitreya, est également celle où l'aspect féminin, nourricier, s'exprimera avec une vigueur accrue. L'ère de Maitreya est, par conséquent, l'ère de Tara.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Que vous a dit Maitreya au sujet de son immortalité physique ? Il semble avoir vécu très longtemps dans l'Himalaya.

BC: Maitreya a vécu dans sa retraite de l'Himalaya, située à une altitude d'environ 6 000 mètres, pendant les deux derniers millénaires, dans un « corps de lumière ». Ce corps est celui d'un Maître hautement évolué, réssuscité et ascensionné. Il est maintenant « au repos », pour employer ses propres termes, en état d'animation suspendue. Quant au corps dans lequel il vit et travaille maintenant à Londres, il l'a créé lui-même spécialement pour cette mission et il restera inchangé au cours des 2 500 ans à venir.

Haut de pageRetour à la liste des questions


Q. Le Christ n'a pas de forme propre, mais il est entré dans son mayavipura à Londres, et son corps de lumière repose dans l'Himalaya. Où est son centre, le point focal de son existence ? Médite-t-il dans son corps de lumière ?

BC:  Le Christ n'est pas sans forme. C'est l'énergie qu'il incarne, l'énergie d'Amour, l'énergie que nous appelons le principe christique, qui l'est. Sa conscience est centrée dans le mayavirupa, le corps qu'il a lui-même créé. Il médite, vit et travaille comme un homme normal, dans le mayavirupa, qui est un corps tout à fait réel.

Haut de pageRetour à la liste des questions


Q. Maintenant qu'il vit à Londres, le Christ, Maitreya, continuera-t-il d'assurer la fonction de chef de la Hiérarchie, notamment en mai, au cours de la fête du Wesak ? Si oui, utilisera-t-il alors son « corps de lumière », actuellement au repos dans son centre de l'Himalaya ?

BC. Il est et restera le chef de la Hiérarchie tout en étant physiquement présent parmi nous, même au cours de la fête du Wesak qui a lieu en mai dans une vallée reculée de l'Himalaya. Au cours de cette fête séculaire qui voit le Bouddha entrer étroitement en rapport avec l'humanité, Maitreya officie dans le mayavirupa dans lequel il vit actuellement à Londres, ville qu'il ne quitte pas pour autant : il est simultanément présent dans les deux endroits.

Haut de pageRetour à la liste des questions


Q. Considérant ce que l'humanité a fait au nom du Christ dans le passé, qu'est-ce que le Christ envisage de faire à l'avenir pour éviter cela ?

BC: Principalement, être présent. Certains pourraient être tentés de donner des conférences sur les "plans" du Christ, ses enseignements, et son travail à venir en vue d'inspirer l'humanité à changer de direction, mais la grande différence, cette fois-ci, est qu'il a promis d'être lui-même présent avec nous jusqu'à la fin de l'Âge du Verseau, soit environ 2 500 ans. Il n'y aura donc aucun besoin de théologiens ou prêtres pour interpréter (ou mal interpréter) ses enseignements.

Haut de pageRetour à la liste des questions


Q. La présence de Maitreya sera-t-elle très remarquée ? Aurons-nous la possibilité de le voir ou de l'entendre régulièrement à la radio, à la télévision, de lire des articles à son sujet dans la presse ? Aura-t-il un porte-parole officiel, un journal ou une revue ?

BC: Maitreya n'aura pas de porte-parole officiel, de journal ou quoi que ce soit de ce genre. En tant que guide, Instructeur, il apparaîtra souvent (je ne sais pas à quel rythme), à la radio et à la télévision ; il sera cité dans les journaux, etc. Ses enseignements seront diffusés principalement par la télévision et la radio. Ce sera la phase de révélation, annoncée par le Maître DK, à travers Alice Bailey, comme devant commencer après 1975.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Le Christ se rendra-t-il dans tous les pays du monde ? Les Maîtres aussi ?

BC: Certains des Maîtres voyageront, d'autres pas. Un certain nombre d'entre eux ont été désignés pour occuper des postes particuliers dans des centres spécifiques, les cinq centres spirituels majeurs et deux centres mineurs. Quant au Christ, il parcourra le monde (je ne sais pas combien de temps après le jour de la Déclaration) afin que nous ayons tous l'occasion de le voir d'une manière plus personnelle.

Q. Le style de ses voyages sera-t-il semblable à celui adopté par le pape ? Sera-t-il plus facile de l'approcher ?

BC: Les problèmes techniques et logistiques liés à ses déplacements rendent la réponse difficile. Je tendrais à penser que ses tournées de visites seront semblables à celles du pape, mais, bien entendu, sur une échelle beaucoup plus large. Le pape attire principalement les catholiques romains, mais le Christ éveillera l'intérêt de millions, voire de milliards d'hommes de toute croyance ou sans croyance. Je suis certain qu'il fera son possible pour se laisser approcher plus facilement que le pape ne le fait aujourd'hui, d'autant que Maitreya ne court aucun risque d'attentat. Il est invulnérable. C'est un danger dont n'auront pas à se préoccuper les gouvernements qui auront probablement la responsabilité d'organiser ses voyages. Pour lui personnellement, ce sera une tâche gigantesque.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Aura-t-il des « missions » spécifiques en fonction des pays qu'il visitera ?

BC: Ses fonctions prendront des aspects différents selon les pays, et il se rendra dans différentes parties du monde avec des desseins spécifiques. Je crois qu'il essaiera toujours de proposer ses bons offices de la façon la plus appropriée. Il est là pour servir le monde, et je pense que c'est ainsi qu'il se présentera. Il ne prétendra pas tout connaître et tout faire pour nous. Mais si les gens ou les gouvernements lui demandent conseil, une sorte de « jugement de Salomon », avant de prendre certaines décisions au sujet du Moyen-Orient ou de l'Irlande du Nord, par exemple, il donnera sans aucun doute ses directives et son aide. Même si des problèmes de ce genre paraissent insolubles, il se peut que les gens acceptent de Maitreya des conseils et des suggestions qu'ils rejetteraient de la part d'êtres d'une stature inférieure.

Q. Maitreya instruira-t-il chaque nation du dessein de son âme et du rôle qu'elle doit jouer dans le Plan ?

BC: Oui. Ce n'est pas seulement Maitreya, mais également les Maîtres qui élucideront la destinée intérieure des diverses nations.

Chaque nation a une contribution unique à apporter à une civilisation, même si certaines, du fait de leurs rayons (chaque pays a un rayon d'âme et un rayon de personnalité), de leur taille, de leur qualité féminine ou masculine, ont parfois un rôle plus décisif à jouer. Chaque nation a un dessein et une « devise » occultes, un rôle dans le développement et l'évolution de la race humaine.

Haut de pageRetour à la liste des questions

Q. Croyez-vous que les gouvernements accepteront tout de suite le Christ ? (janvier 86)

BC: Certains le feront sans doute, d'autres mettront plus de temps à accepter ses conseils. Je pense à des pays comme la Russie ou la Chine, qui n'ont aucune religion pour faciliter une prise de contact avec lui. Les peuples de ces pays, cependant, comme tous les autres peuples, forceront leur gouvernants à mettre en application le principe du partage. Il est tout à fait clair qu'en dépit du manque de liberté personnelle que connaissent leurs citoyens, ces pays sont déjà plus proches d'une civilisation de partage et de justice que ne le sont les démocraties occidentales.

Q. Son « quartier général » restera-t-il à Londres ?

BC: Non. En un sens, il n'aura pas de « quartier général ». Je crois qu'il ne vit actuellement à Londres que pour un temps. Son voyage à travers le monde devrait durer plusieurs années, deux ou trois ans au moins. Par la suite, il se rendra de temps à autre dans tout pays ou groupe de pays qui aurait particulièrement besoin de son aide et où il pourrait se rendre le plus utile dans une période donnée.



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017
Grande conference Bruxelles octobre 2017