DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Conférences...

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
Page précédente   Page suivante

Accueil > Actualité > Communiqués de presse

Partage international,
communiqué de presse n° 64,
avril 2003

                                                 
Depuis de nombreuses années, la revue Share International ( Partage International pour la version française) publie régulièrement les articles d'un Maître de Sagesse. Ce Maître traite souvent des difficultés les plus immédiates auxquelles l'humanité se trouve confrontée.
Vous trouverez joint un de ses récents articles, communiqué par l'intermédiaire de Benjamin Creme, auteur et conférencier international. Dans son dernier article, le Maître apporte son éclairage sur la situation mondiale actuelle.
Les questions-réponses qui suivent apportent des informations inédites.


Le monde est dans l'attente

par le Maître --, à travers Benjamin Creme

Le monde chancelle sous l'impact de la récente invasion de l'Irak par les forces américaines et britanniques. Rarement une guerre limitée en apparence par l'envergure et la durée n'aura eu des répercussions si considérables, ni causé tant de tourments ou suscité tant d'interrogations. Rarement une aventure si follement irresponsable n'aura été ainsi reconnue comme telle, et dénoncée par la majorité des peuples de la Terre.
Les événements tragiques du 11 septembre 2001 ont donné à l'actuel gouvernement américain la sinistre opportunité d'invoquer, sous prétexte de combattre le terrorisme, des raisons « hautement morales » pour perpétrer de cruels actes de piraterie contre les victimes qu'il s'est choisies.

La voix du peuple
La guerre est en cours, peut-être est-elle sur le point de se terminer, mais les hommes et femmes doués de coeur et de raison ont retrouvé leur voix, et les moyens de se faire entendre. A l'issue d'une période infiniment longue, les peuples commencent enfin à prendre conscience de leur pouvoir et de leur droit de s'exprimer, d'influer sur les événements et de façonner leur destinée.
Du chaos et du malheur engendrés par cette guerre inutile et imposée sous de faux prétextes, sortiront des changements que ses instigateurs n'auraient jamais pu imaginer.
Ils ont passé outre à la volonté unie de l'assemblée des nations, prenant la sagesse de celles-ci pour de la peur, et leur prudence pour de la lâcheté. Les méthodes qu'ils ont utilisées appartiennent au passé, et ils découvriront qu'elles sont inopérantes dans les temps qui viennent.
Leur morgue et leur soif de puissance les ont menés trop loin, et ils ont dressé contre eux les peuples de la Terre. Leur folie néfaste a éveillé l'humanité à la nécessité de se lever pour se défendre face à l'usurpation de ses droits.

Un climat de suspicion
Lorsque les hommes prendront la mesure des dommages causés aux relations internationales par cette action unilatérale et dépourvue de sens, ils auront de bonnes raisons d'en être consternés. De longues années d'efforts assidus pour construire pas à pas la confiance ont été réduites à néant. Un climat de profonde suspicion, de méfiance et de peur règne maintenant dans les sphères diplomatiques à travers le monde. Maints dirigeants ont le sentiment qu'un des leurs  le plus puissant  échappe désormais à tout contrôle, que les accords passés ont été rompus, et qu'il leur faut chercher ailleurs pour reconstruire leurs alliances et assurer leur sécurité. Le fait que l'Amérique prône la guerre préventive, et son impérialisme à peine déguisé ont isolé cette grande nation de la vérité, en même temps que de la communauté internationale dont les dirigeants, navrés d'une telle attitude, s'interrogent avec anxiété sur ce que sera l'avenir.

L'âme américaine
Le monde attend l'émergence de l'âme américaine, naguère à l'origine de cette belle initiative que fut le plan Marshall. Il attend également, pour montrer la voie aux hommes, l'émergence de Maitreya. Son enseignement éveillera l'âme idéaliste des Etats-Unis et l'invoquera, guidant leurs meilleurs citoyens vers la lumière qu'ils ont toujours gardée au fond du coeur. Ils se mettront en accord avec leurs frères et soeurs d'autres nations et, à l'unisson, sous l'inspiration de Maitreya, ils apporteront la justice et donc la paix à un monde qui les attend.


Questions-Réponses

Question : Combien de civils irakiens ont été tués et blessés au cours de cette guerre ?
Benjamin Creme : Environ 2 500 civils ont été tués et 6 000 à 7 000 ont été blessés [au 10/04/2003]

Question : Comment le mouvement anti-guerre peut-il s'adapter à la nouvelle situation ?
Benjamin Creme : L'humanité doit exiger la paix. Selon Maitreya, la seule façon de l'obtenir est d'accepter le principe que l'humanité est une, et donc que la nourriture, les connaissances scientifiques, l'éducation, les soins de santé, appartiennent à tous et doivent être redistribués de façon plus équitable. Nous devons créer un monde uni : l'humanité une doit vivre
dans un monde uni. Actuellement, il existe deux mondes : celui des riches et des très riches et celui des autres, les pauvres et les misérables qui meurent littéralement de faim.
Maitreya a besoin que vous défiliez et que vous manifestiez continuellement.
Le 15 février, 12,5 millions de personnes ont manifesté, dont près de deux millions à Londres. Maitreya a pris part à cette manifestation; il la considère comme un signe montrant que nous sommes prêts à faire quelque chose pour nous-mêmes. Il est déterminé à commencer son travail public, mais l'humanité doit manifester, appeler au partage qui est la seule façon
d'apporter la justice et la paix.

Les gouvernements ne feront rien tant que l'humanité ne les y forcera pas. Et lorsque cela se produira, ce sera en raison de l'inspiration de Maitreya qui éduquera l'humanité comme un tout, la galvanisera et l'éclairera. Aucune nation sur Terre ne peut ignorer une opinion publique aussi massive. C'est cela qui amènera la transformation le monde.C'est à nous de le faire. Quelle est la meilleure chose que nous puissions faire ? Certainement manifester à toute occasion, encore et encore, pas seulement pour la fin de la guerre en Irak mais pour la paix, la justice, le partage des ressources mondiales. Vous devez commencer à réclamer autre chose. La demande doit venir de l'humanité : pour la justice à travers le partage. Quand les gouvernements du monde verront cela, ils trembleront, ils seront terrifiés devant le pouvoir du peuple grandissant dans chaque pays.
Ils érigent toutes sortes de restrictions, mais le peuple a trouvé le moyen de s'organiser. Il doit continuer consciencieusement à manifester et passer de « l'Irak » au « partage », pour créer la justice comme seul chemin vers la paix. Fondé sur cette réalité, ce mouvement doit s'amplifier et se répandre.


Q. [1] Le nouveau virus de pneumonie est-il la conséquence de la tension actuelle et de la guerre ? [2] D'où vient-il, s'agit-il d'une arme biologique, d'une mutation naturelle, ou d'autre chose ? [3] Peut-il être maîtrisé par des antibiotiques ou deviendra-t-il une maladie dangereuse pour l'humanité ? [4] Existe-t-il des remèdes homéopathiques préventifs susceptibles de renforcer le système immunitaire face à ce nouveau virus ?
R. [1] Oui. [2] Une mutation naturelle. C'est le résultat du stress et de la peur. [3] Un vaccin sera sans doute découvert prochainement et ce syndrome disparaîtra progressivement. [4] Demandez à vos médecins.


Q. Dans un journal néerlandais, un article accompagné de photographies de Saddam Hussein et de l'un de ses doubles soulignait les différences physiques, bien que la ressemblance soit remarquable. L'article affirmait que Saddam Hussein était peut-être déjà décédé, sans doute tué dans les premiers bombardements. Est-ce exact ?
R. Oui. D'après mes informations, Saddam Hussein a été grièvement blessé dans le bombardement de Bagdad du 20 mars, et il est mort des suites de ses blessures. L'homme que l'on a pu voir récemment à la télévision irakienne est donc (et cela me paraît évident) un sosie jouant le rôle de Saddam Hussein.


Q. [1] Maitreya était-il présent à la manifestation contre la guerre le 22 mars à Londres ? [2] Est-il apparu dans d'autres manifestations de par le monde ?
R. [1] Oui. [2] Oui.


Q. N'existe-t-il aucune solution à la crise actuelle ? Pourriez-vous donner votre point de vue et celui de votre Maître face au terrible gâchis dans lequel le monde est plongé ?
R. C'est la nuit sombre avant l'aube. Cette crise focalise l'esprit de nombreux dirigeants qui évaluent mieux les dangers qui existent et sont davantage déterminés à trouver des solutions meilleures que la guerre. Par ailleurs, n'oubliez pas que Maitreya et quatorze Maîtres sont dans le monde.


Q. Maitreya va-t-il intervenir dans cette guerre et ramener la paix dans le monde avant qu'il n'y ait trop de morts ?
R. Maitreya déplore naturellement cette guerre inutile et les nombreuses morts dont elle est la cause, mais il voit la situation avec davantage de recul que la plupart des gens. Il a, je crois, décidé, en raison de l'invocation des millions d'individus qui manifestent en faveur de la paix, de venir plus vite que cela n'aurait été possible sans cette action de l'humanité elle-même.

Q. Récemment de nombreuses personnes ont prié et manifesté en faveur de la paix : est-ce une raison pour Maitreya de venir très prochainement ?
R. Oui. Maitreya a répondu à cette immense manifestation de l'humanité, qui a réuni des millions et des millions de participants, et il était lui-même présent à la manifestation de Londres qui a rassemblé près de deux millions de personnes. Maitreya était présent et il a plaidé en faveur de la justice et de la paix.


Q. En tant que groupe travaillant avec vous pour l'Emergence, nous aimerions vous dire que le compte rendu des paroles prononcées par Maitreya à Hyde Park, à Londres [voir Partage international, avril 2003], a suscité une immense joie et un énorme enthousiasme. Réaction que l'on peut résumer ainsi : « Maitreya est ici ; il est parmi nous ; il est l'un de nous ; il est désormais tout proche ! »
R. Une des principales raisons des apparitions de Maitreya dans les groupes travaillant pour l'Emergence est précisément de renforcer leur courage et leur moral et de galvaniser leur énergie au travail. Il montre certainement combien son émergence est proche.


Q. Pourquoi les gens devraient-ils continuer à manifester ? Après tout, cela n'a pas empêché la guerre ?
R. Est-ce que quelqu'un a réellement cru que quelques manifestations, même si elles ont lieu dans le monde entier, empêcheraient la guerre ? Il était évident depuis le début que l'administration Bush était décidée à se débarrasser de Saddam Hussein, avec ou sans l'aval des Nations unies. George W. Bush est déterminé à faire ce que son père n'a pas « réussi » à faire et à se prouver à lui-même qu'il est aussi fort, ou même plus fort que son père. Quant aux gens de son entourage, ils ont l'oeil fixé sur le pétrole irakien.
Mais ce n'est pas une raison pour arrêter les manifestations. Au contraire, la voix du peuple devrait continuer à se faire entendre, plus forte que jamais. En définitive, la paix et la justice en dépendent. Plus important encore, cette voix invoque Maitreya. Il est essentiel d'informer les dirigeants que la paix, la justice et la liberté sont réclamées par les peuples comme un droit et que, lorsque les dirigeants optent pour la guerre alors que la vaste majorité des gens est contre, ils ne servent pas les besoins du peuple et qu'ils doivent laisser la place. De plus, ces manifestations continues hâtent l'émergence de Maitreya.


Q. Des millions de personnes ont manifesté dans plus de 600 villes de par le monde. Ceci montre un nouveau niveau de conscience, mais la guerre en Irak a quand même eu lieu. Pourquoi ?
R. Ce ne sont pas les soldats qui envahissent actuellement l'Irak qui ont manifesté. Des millions de personnes, 12,5 millions selon mon Maître, ont manifesté le 15 février et, en comptant les sympathisants, il y a environ 1,28 milliard de personnes en faveur de la paix. Cela n'a pas arrêté l'invasion. Pourquoi ? L'humanité manifeste, participe à des marches, et certaines personnes pensent que cela devrait déboucher immédiatement sur la paix, que les Maîtres peuvent leur donner la paix. Les Maîtres ne peuvent donner la paix si les hommes veulent la guerre. Les Etats-Unis avaient prévu d'envahir l'Irak avant le 15 février. Pourquoi les manifestations n'ont-elles pas commencé plus tôt ? Pourquoi n'ont-elles pas commencé dès qu'est née la forme-pensée d'invasion ­ il y a un an, ou tout au moins de nombreux mois ? Manifester tous les jours, pas seulement un jour, mais chaque jour ­ des millions de gens marchant, manifestant chaque jour et réclamant la paix. Les Maîtres auraient pu alors faire quelque chose de plus. Tout dépend de l'intensité de la demande, de l'aspiration.
La paix ne repose pas entre les mains des Maîtres. Ils ne peuvent nous octroyer la paix. Nous devons la créer nous-mêmes. Nous devons contrer les dirigeants qui ne respectent pas la loi, car c'est ce qu'ils ont fait, ils ont enfreint la loi, alors que si la loi était respectée, la paix naîtrait d'elle-même. Ils défient et enfreignent la loi, et ils envahissent un autre pays. Ils jouissent du libre arbitre. Mais ce libre arbitre peut être restreint par l'humanité elle-même, si l'intensité de son aspiration est suffisante, si les gens sont suffisamment nombreux à manifester leur volonté que la loi soit respectée.


Q. Est-il déloyal de continuer à protester contre la guerre maintenant que les soldats se battent et sont confrontés au danger ?
R. A mon avis, pas du tout. Si vous êtes fondamentalement contre cette guerre, vous ne pouvez la soutenir simplement parce que, par exemple, votre gouvernement ou vos amis y sont impliqués. Les gens, s'ils sont contre, devraient manifester et travailler en faveur d'une solution pacifique.


Q. Pourquoi Partage international met-il constamment l'accent sur le rôle de la voix du peuple ?
R. Parce que, finalement, la voix du peuple, organisée, éduquée et inspirée par Maitreya, se manifestera à travers une opinion publique de masse contre laquelle aucune nation ne pourra résister. Nous ne sommes qu'au début de ce processus, mais, en temps voulu, la voix du peuple sera la force la plus puissante sur la Terre.


Q. [1] Est-il encore possible d'arrêter la guerre ? [2] Que faudrait-il pour y mettre un terme ?
R. [1] Oui, avec de la bonne volonté et une prise de conscience qui semble totalement faire défaut au sein des gouvernements américain et britannique.
[2] Une prise de conscience, du courage, l'acceptation de l'idée que le reste du monde et les Nations unies sont contre et de l'humilité. Mais n'y comptez pas trop !


Q. Pourquoi Partage international est-il, apparemment, aussi anti-américain ?
R. Partage international n'est pas anti-américain. Cependant, l'administration américaine actuelle a fait preuve de cynisme, de manipulation, de tentatives de corruption et d'un réel dédain à l'égard des Nations unies et donc de l'ensemble du monde ; elle a menti sur le but réel de cette guerre qui est, en fait, de lui assurer l'accès à des réserves de pétrole qui atteignent en importance la deuxième place dans le monde, une guerre qui causera la mort inutile de nombreuses personnes innocentes ; il est donc difficile d'admirer cette administration. Néanmoins il existe un puissant idéalisme inhérent chez tous les Américains, exprimé dans une vision de liberté, mais, dans les circonstances actuelles, cet idéalisme est conçu en termes américains : il s'agit d'une Pax-Americana mondiale. Les Américains ne réalisent pas que ce désir de pouvoir et de domination, même lorsqu'il est ressenti comme allant dans le sens du bien, n'est plus adapté.
Tous les peuples aujourd'hui aspirent à leur propre liberté, à la justice et à une vie paisible, mais ils ne veulent pas d'une « liberté » imposée par un pouvoir impérialiste.


Q. Quelles ont été les pressions exercées sur Colin Powell pour obtenir qu'il se range aux côtés des faucons, alors qu'il était par nature davantage enclin à moins de fanatisme ? On aurait pu attendre de sa part qu'il démissionne plutôt que d'accepter ?
R. Il a choisi de croire les rapports des services de renseignements concernant les armes de destruction massive détenues par l'Irak et de toutes façons il était dans une position minoritaire par rapport aux faucons.


Q. Pendant combien de temps, à votre avis, Bush et le groupe de pression qui l'entoure resteront-ils au pouvoir ?
R. Pas longtemps.


Q. Ceux qui ont planifié la guerre aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne ont-ils délibérément menti au public et aux militaires en ce qui concerne la durée de la guerre et l'allégation selon laquelle les « forces alliées » seraient bien accueillies par le peuple irakien ?
R. Non. Ils ont fait des calculs et des spéculations erronées et tiré des conclusions hâtives. Cependant à un stade plus avancé cela pourrait devenir vrai.


Q. Pensez-vous que les frontières nationales pourraient être redessinées au Moyen Orient, après que la poussière des combats sera retombée ?
R. Pas de manière significative.


Q. Maitreya et les autres Maîtres ont-ils accru leurs apparitions en Irak, en Palestine, en Jordanie et en Egypte ?
R. Non.


Q. Dans votre réponse à une question parue dans Partage international, vous avez déclaré que les Etats-Unis avaient été avertis de la possibilité d'un attentat terroriste un certain temps avant qu'il ne se produise. Les Maîtres et Maitreya donnent-ils souvent aux gouvernements, ou à des personnalités importantes, des conseils ou des avertissements sur des dangers précis ou sur le danger potentiel de leur politique et de leurs actions ?
R. Oui, sur des dangers prévus, par exemple des attentats terroristes, et quelquefois sur les dangers potentiels de leur politique ou de leurs actes. Cela dépend de la loi du karma et également de la réceptivité des gouvernements.


Q. [1] L'assemblée générale des Nations unies est-elle un organisme important ? [2] On a dit que l'image des Nations unies avait été ternie par les intrigues, la manipulation cynique et les querelles qui ont précédé l'attaque anglo-américaine en Irak. Qu'en pensez-vous ?
R. [1] Cette assemblée représente l'espoir de l'humanité, et sans elle nous serions tous plus pauvres. Je veux parler de l'Assemblée générale des Nations unies, sans un Conseil de sécurité désormais obsolète et corrompu, et sans droit de veto. Chaque pays devrait avoir le même droit de vote. Ceci doit être mis en place dès que possible afin d'empêcher que les nations grandes, riches et puissantes sur le plan militaire, ne corrompent le fonctionnement. Les agences des Nations unies ont accompli un travail énorme et bénéfique dans de nombreux domaines. [2] Ceci est tout à fait évident et absolument scandaleux. Les Nations unies doivent désormais se regrouper, restaurer leurs liens et coopérer en faveur de l'ensemble du monde.


Q. Que faudra-t-il pour restaurer l'image des Nations unies aux yeux du monde ?
R. Un peu d'humilité de la part de certains pays aiderait. Il n'existe pas d'alternative aux Nations unies, quoi que puisse dire, ou faire, l'actuelle administration américaine. La seule alternative est le chaos que les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont enclenché. Le temps des décisions unilatérales est passé. Le monde est un et interdépendant, et tous vivront
ou mourront ensemble. C'est la raison pour laquelle Maitreya est ici maintenant.


Q. A votre avis, comment l'Onu est-il perçu par les pays arabes et les pays en développement ?
R. Chacun le voit différemment selon sa situation, mais je suis certain que les pays non alignés considèrent l'Onu comme le centre où se focalisent leurs aspirations à la paix et à une vie meilleure.


Q. A en juger par ce que disent certains hommes politiques et certains médias on peut penser qu'ils considèrent l'Onu comme une organisation humanitaire, un supplément inefficace que l'on peut choisir en option. Que doit-il se passer pour qu'elle devienne le principal forum de discussions dans le monde ?
R. Les gouvernements doivent être portés par leur désir de liberté et de justice et ne pas se permettre d'être achetés ou manipulés par d'autres. Les tentations sont fortes mais leur résolution doit l'être également.


Q. Pourriez-vous indiquer ce que devrait être, à votre avis, le rôle de l'Assemblée générale à l'avenir ?
R. L'Assemblée générale est la véritable Onu, libérée de la domination du Conseil de sécurité et du veto. Ce n'est que dans ces conditions que l'on peut espérer une coopération juste et sage en vue du bien commun.


Q. On rapporte constamment et, apparemment il existerait des preuves, que plusieurs néoimpérialistes de droite, affamés de pouvoir, se tiennent derrière le président Bush et l'utilisent, lui et sa faiblesse, pour poursuivre leurs desseins personnels ­ une nouvelle domination américaine sur le monde. [1] Qu'en pensez-vous ? [2] Est-ce exact, comment y mettre un terme ?
R. Ce n'est que trop vrai. L'invasion de l'Irak (et de quel autre pays ensuite ?) n'est qu'un pas dans ce sens. [2] Par la volonté du peuple, (y compris celle des autres dirigeants) focalisée, éduquée et inspirée par Maitreya.


Q. Vous avez déclaré que, dans un an environ, les Etats-Unis commenceraient à manifester les qualités de leur âme ; peut-on imaginer qu'ils deviennent un pays assagi, honteux de la tragédie de la guerre injuste et injustifiable menée contre l'Irak, avec une opinion publique choquée et mieux informée qu'aujourd'hui, et que l'âme américaine émerge pour mettre en place un plan d'aide au Moyen Orient, similaire au plan Marshall ?
R. Je ne pense pas que l'administration américaine actuelle puisse s'assagir ou éprouver de la honte, mais je pense réellement qu'il se produira un grand changement dans l'opinion publique des Etats-Unis, en réponse aux idées de Maitreya et à son énergie. Celle-ci invoquera chez de nombreuses personnes une réponse de l'âme à l'idée de partage et de justice qui semble si difficile à accepter pour beaucoup aujourd'hui.


Q. Toutes ces morts accidentelles au sein des troupes américaines et britanniques utilisées pour envahir l'Irak, ainsi que la terrible tempête de sable qu'elles ont subie, sont-elles dues au karma causé par cette invasioncriminelle ?
R. Non, il s'agit d'accidents ­ et pendant la guerre il se produit effectivement des accidents. Cependant, mis à part la tempête de sable qui est une chose normale et fréquente (bien que celle-ci ait été particulièrement violente), les tirs effectués par erreur sur des soldats alliés (particulièrement par des soldats américains sur des soldats britanniques ­ jusqu'à présent davantage de soldats britanniques ont été tués par des Américains que par des Irakiens) poussent à s'interroger sur la qualité de l'entraînement des troupes américaines et, d'autre part, sur le nombre de soldats américains qui pourraient avoir fait passer de la drogue en fraude.


Q. Il existe une population kurde dans trois pays au moins. Devrait-on leur donner un territoire pour y fonder un nouveau pays, un Etat kurde indépendant ? Cela ne résoudrait-il pas les problèmes avec la Turquie, sans parler des souffrances endurées par les Kurdes ?
R. Un Etat indépendant pour le peuple kurde serait vraiment souhaitable, mais avec quelles frontières ? Un des problèmes est, comme vous le dites, le fait qu'il existe trois principaux groupes kurdes et les Kurdes eux-mêmes manquent d'unité dans leur but et leurs aspirations. Je pense que, pour qu'une solution soit trouvée à ce problème, tout comme à l'impasse
israélo-palestienne, il faudra attendre la sagesse et la persuasion de Maitreya.


Q. [1] L'action en faveur de la paix du président Chirac lui a-t-elle été inspirée par son âme, par sa personnalité, par l'énergie de l'âme de la France, ou par le Christ ? [2] M. Chirac est-il au courant de tout ce qui concerne Maitreya et ses enseignements ?
R. [1] C'est la personnalité du président Chirac qui l'a mené à cette décision. [2] Malheureusement, non.


Q. Existe-t-il selon vos informations un lien entre le fait que Maitreya soit à Londres et le fait que les Britanniques prennent part à la guerre ?
R. Non il n'existe aucun lien direct entre le fait que Maitreya se trouve à Londres et l'attitude insensée de Tony Blair.


Q. J'ai l'intention de porter un ruban blanc en faveur de la paix ­ en tant que symbole visant à montrer que nous devons oeuvrer en faveur de la paix. C'est une protestation silencieuse, mais qui pourrait être efficace. Qu'en pensez-vous ?
R. Oui, si les gens savent ce que cela signifie. Vous devez inscrire au-dessous : La paix maintenant ! La paix et rien d'autre !


Historique

Depuis 28 ans, Benjamin Creme, artiste, auteur et conférencier, s'est donné pour tâche de préparer l'humanité à l'imminence du plus grand événement de notre histoire : l'émergence de Maitreya, l'Instructeur mondial et de son groupe. Des millions de gens de par le monde ont entendu son message et attendent avec espoir cet événement extraordinaire.
Depuis juillet 1977, Maitreya vit dans la communauté asiatique de Londres, se faisant progressivement connaître du public. Attendu sous différents noms par les grands courants spirituels, Maitreya vient comme Instructeur pour toute l'humanité.
Sous les traits d'un homme moderne concerné par les problèmes actuels, Maitreya oeuvre à la transformation de notre monde dans le respect de notre libre arbitre. Le déversement de ses énergies dans le monde a suscité des développements spectaculaires dans différents domaines : la fin de la guerre froide; l'unification de l'Allemagne ; la fin de l'apartheid en Afrique du Sud ; le pouvoir grandissant de la voix du peuple réclamant justice et liberté ; et la prise de conscience mondiale de l'urgence de préserver notre environnement.
Maitreya s'est fait connaître ouvertement auprès de dirigeants influents dans tous les domaines, leur présentant des solutions aux problèmes les plus graves de l'humanité. Son message peut se résumer ainsi : « Partagez et sauvez le monde ». Il exhortera l'humanité à se considérer comme une seule grande famille, et à créer une civilisation fondée sur le partage, la justice économique et sociale, et la coopération mondiale.
Pour ceux qui recherchent des signes de sa présence, Maitreya a produit de nombreux miracles un peu partout dans le monde, touchant le coeur de millions de gens et les préparant aux événements à venir.
La présence active de Maitreya et de son groupe dans le monde, travaillant ouvertement avec les hommes et leur prodiguant conseils et enseignements, assurera non seulement la survie de l'humanité, mais la création d'une brillante civilisation.
Benjamin Creme, régulièrement informé du déroulement de l'émergence par son Maître, annonce que, dans un avenir proche, Maitreya sera interviewé sur un important réseau de télévision américain, et que ce sera le début de son émergence publique.
M. Creme donne des conférences dans le monde entier, et a été fréquemment interviewé à la radio et à la télévision aux États-Unis, il a participé à plus de 300 émissions de radio et de télévision. Il est l'auteur de nombreux ouvrages traduits dans onze langues différentes, et est l'éditeur de la revue Share International, diffusée dans 70 pays. Il ne reçoit aucune rémunération pour son travail.



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017