DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Articles du Maître

Les besoins des hommes

Partage International Novembre 2016 - N° 339

par le Maître –

par l’entremise de Benjamin Creme, décembre 2010

Quand ils font le bilan de la situation actuelle, les hommes ne peuvent aboutir qu’à une seule conclusion : les méthodes employées dans le passé, fût-il récent, ne marchent plus. En tous domaines, mais plus particulièrement dans le secteur financier et économique, le chaos perdure et s’aggrave. Les gouvernements en déroute convoquent des « experts » pour tenter de reprendre les choses en main, mais sans succès : les bonnes vieilles méthodes refusent désormais de produire les effets attendus, si compétents que soient ceux qui les mettent en œuvre.

Que doivent-ils donc faire, les gouvernements du monde ? Que peuvent-ils faire ? Pour un temps encore, ils peuvent continuer à manipuler les anciennes structures en espérant que les choses se « tasseront » et que les schémas du passé survivront : pareil espoir est totalement illusoire. D’une manière générale et dans la majorité des pays, les gouvernants se croient investis du rôle de protecteurs et défenseurs du statu quo selon l’idée erronée que la vie est statique et que, en conséquence, tout changement est indésirable car synonyme de rébellion.

Telle est l’attitude de la plupart des gouvernements, qu’ils soient de droite ou de gauche, capitalistes ou socialistes. Toutes tendances confondues, ils ignorent l’aspiration des peuples au changement, leur besoin d’une nouvelle conception de la vie qui leur donnerait l’assurance que chacun peut élever sa famille dans la paix, la sécurité et le bien-être. L’échec de ces gouvernements réside dans leur incapacité à voir que leur véritable rôle consiste à veiller au bien-être du peuple. Prisonniers qu’ils sont de la compétition et de leur soumission aux « forces du marché », ils ont pour la plupart perdu tout contact avec les besoins de ceux qu’ils prétendent représenter. Les mirages du pouvoir et de l’autorité priment le plus souvent sur leur désir de servir.

Coupés des véritables besoins des gens, ils se rabattent sur l’idéologie et la doctrine. En cela, ils ne sont pas entièrement condamnables : leur complète ignorance des puissances auxquelles ils sont confrontés fait d’eux une proie facile pour les forces destructrices du passé.

Pendant ce temps les gens souffrent, attendent et prient, ignorant pour la plupart que celui qu’ils appellent à l’aide est déjà parmi eux, prêt à leur porter secours et impatient d’adoucir leur sort. Les hommes connaissent la vraie nature de leurs besoins, mais il leur faut un représentant énergique et déterminé comme porte-parole. Un tel représentant est déjà parmi eux : tranquillement, Maitreya poursuit sa mission en influant sur le cours des événements. Bientôt il parlera d’un ton plus ferme, et trouvera de nombreux hommes prêts à répondre à son appel. Ainsi le Plan accomplit-il le dessein bénéfique qui est le sien d’assurer l’avenir de tous les hommes.


Note de la rédaction
Depuis le lancement de la revue Partage international, le Maître de Benjamin Creme fournit des articles susceptibles d’être publiés non seulement au moment où ils sont écrits, mais aussi chaque fois que la situation mondiale les rend à nouveau pertinents.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017