DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Articles du Maître

Le Moyen Orient

Partage International Mai 1991 - N° 33 Vol. 4, n° 4

par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme

Les récents événements du Moyen-Orient ont attiré l’attention mondiale, obligeant chacun à considérer la situation de cette zone troublée d’un regard neuf. Ecartée, l’hypothèse selon laquelle les problèmes, si l’on ne fait rien, se résoudront d’eux-mêmes ou disparaîtront ; abandonnée, l’idée que les conflits et les divisions sont endémiques et sans grande conséquence, s’ils restent circoncis à la région, et que rien ne peut être fait pour changer la situation dans cette partie du monde si importante d’un point de vue historique et stratégique.

La nature et les progrès technologiques de la guerre moderne ont changé cette façon de voir et entraîné une réévaluation du rôle que les Nations unies pourraient jouer sur cette scène. Pour la première fois, la possibilité d’une zone dénucléarisée au Moyen-Orient est sérieusement envisagée. Pour la première fois également, une solution juste et définitive au conflit israélo-palestinien est considérée dans de nombreux milieux comme d’une importance primordiale, tandis qu’une nouvelle urgence peut être perçue dans la voix de ceux qui réclament des réformes démocratiques.

Laissez-faire

Il y a là un défi à relever pour la communauté des nations et une opportunité de s’attaquer à ces nombreux problèmes avec énergie et sagesse. Fini le temps où le laisser-faire était censé suffire pour maintenir sous contrôle les nombreuses factions belliqueuses et les différents intérêts en lutte pour la suprématie. La communauté internationale doit accepter la responsabilité de maintenir la paix et la prospérité dans la région, utiliser son autorité toute nouvelle pour amener à la table des négociations les représentants des peuples concernés, et garantir la mise en œuvre des accords de compromis qui devraient suivre des négociations sérieuses.

Ce n’est qu’ainsi que seront trouvées des solutions justes et durables et qu’une véritable paix sera restaurée. Il est temps de passer à l’action. Le moment est venu d’écarter à jamais les sombres nuages qui, depuis tant d’années, menacent la paix mondiale et, aujourd’hui, obscurcissent littéralement le soleil.

Le réalisme

Parvenir à de tels accords et mettre en œuvre pareilles mesures ne sera pas chose facile ; il n’existe aucune solution simple à portée de main. Le problème essentiel est de savoir si les différentes parties accepteront de considérer avec réalisme ce que seraient les perspectives futures de la région sans un profond changement d’approche. En vérité, c’est un avenir triste et amer qui les attend si elles refusent d’aborder les problèmes avec sagesse et bonne volonté.

Le temps n’est plus très loin où des esprits plus avisés que ceux qui se débattent actuellement avec la situation pourront offrir leurs conseils. La main longtemps retenue de la Hiérarchie pourra bientôt se tendre en pleine lumière pour proposer son aide. Gardant cette idée présente à l’esprit, nous pouvons envisager plus favorablement l’avenir de cette région du monde qui souffre depuis si longtemps et voir une lumière nouvelle dissiper les sombres nuages de la haine et de la guerre.

Ces dernières semaines, le Maître Jésus est apparu en vision aux soldats des deux camps, chacun d’eux proclamant qu’il était venu bénir leur cause. Bientôt, c’est Maitreya lui-même qui se manifestera à de nombreuses personnes et offrira son assistance. Ses conseils, s’ils sont suivis, ramèneront la raison et la sécurité dans le monde, et ouvriront la voie, au Moyen-Orient, à une juste fraternité entre ceux qui sont actuellement divisés et séparés.


Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT

| QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017