DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Articles du Maître

L’esquisse du partage

Partage International Décembre 2013 - N° 304

par le Maître –

par l’entremise de Benjamin Creme, le 5 novembre 2013

Quand les hommes entendent parler du principe du partage, c’est presque toujours en termes personnels qu’ils se le représentent. Ils imaginent une situation dans laquelle on leur demande de verser de grosses sommes d’argent à des gens qui vivent à l’autre bout du monde — des gens qu’ils ne connaissent pas et n’ont pas envie de connaître.

En fait, le partage ne peut s’envisager que comme un processus global. Il peut s’organiser de différentes manières, et se réaliser partiellement ou en totalité. Nous, vos Frères aînés, considérons la méthode qui suit comme la plus pratique, la plus simple et la plus juste, et nous pensons que son adoption emporterait l’adhésion du plus grand nombre. Nous proposons que toutes les nations dressent l’inventaire complet de leurs ressources et de leurs besoins, en précisant ce qu’elles sont en mesure de produire elles-mêmes, et ce qu’elles sont obligées d’importer. Ensuite, elles mettraient leurs surplus dans un gigantesque « pot commun », une réserve internationale dans laquelle elles pourraient toutes venir puiser. Evidemment, les grandes nations développées apporteraient la contribution la plus importante, mais toutes donneraient ce qu’elles ont en excès de leurs besoins. C’est la simplicité et l’équité de ce plan qui a notre faveur ; il faudrait bien sûr prévoir un certain temps pour sa mise en œuvre, mais nous pensons qu’elle serait envisageable dans un avenir proche.

Il y a partout des professionnels compétents qui trouveraient dans la réalisation de ce projet une magnifique opportunité de service pour la planète. Ils travailleraient sous l’égide d’un Maître, ou au moins d’un initié du troisième degré, pour pouvoir bénéficier de la confiance de tous. De cette façon, on en finirait d’un coup avec le fléau du dénuement et de la misère. Le partage mettrait du baume au cœur à des millions de malheureux, et il transformerait leur vie ; ceux qui le pratiqueraient pour la première fois en éprouveraient une satisfaction profonde, un bonheur que, peut-être, ils auraient eu peur jusque-là de connaître.

C’est seulement ainsi que s’instaurerait la confiance indispensable pour en finir avec la guerre et le terrorisme. Sans une telle confiance, jamais la paix ne régnera. Et sans la paix, l’avenir de l’humanité serait des plus sombres. C’est pourquoi le partage, sous une forme ou une autre, est essentiel si nous devons survivre. Quand la majorité des hommes prendra conscience de cela, les principaux problèmes du monde pourront être résolus.

Le principe du partage commence à faire son chemin dans la pensée de nombreux groupes à travers le monde. Pas à pas, il gagne du terrain dans l’esprit des hommes. Maitreya rappelle à tous ceux qui l’écoutent que le partage est le seul remède à tous nos maux. Ainsi, avec le temps, les hommes prendront la mesure de leurs difficultés ; en nombre croissant, ils verront dans le partage la clé de leur avenir.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017
Grande conference Bruxelles octobre 2017