DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Articles du Maître

La voix des peuples, messagère du futur

Partage International Juillet 2013 - N° 299 / 300

par le Maître –

par l’entremise de Benjamin Creme, 6 juin 2013

Pour beaucoup de gens, il devient de plus en plus clair que le système économique mondial tombe en lambeaux et doit être transformé. Par exemple, les économies des États-Unis, de l’Europe et du Japon sont en plein marasme ; et la Chine, encore très dynamique il y a peu, voit sa croissance ralentir. Seule l’Inde, où des centaines de millions d’hommes vivent et meurent encore dans l’indigence, peut se targuer de sa « réussite », au même titre que le Brésil.

Reconnaissons qu’il ne s’agit là que d’une esquisse très incomplète de la situation mondiale, mais globalement les économies stagnent et cherchent en vain la voie de la prospérité. Les vieilles recettes ne marchent plus : les diplômés de l’université ont de la chance quand ils peuvent trouver du travail dans un bar ; les pauvres, plus pauvres que jamais, sont reconnaissants d’avoir accès à l’aide alimentaire ; les classes moyennes luttent pour se maintenir à flot ; les riches s’enrichissent toujours plus, mais se plaignent de payer trop d’impôts. Les gouvernements font ce qu’ils peuvent, mais leurs priorités ne sont pas les bonnes et leurs méthodes sont obsolètes au regard des problèmes que rencontre le monde.

Les peuples par contre, qui souffrent le plus de l’inaction des gouvernements ou de leurs erreurs de jugement, savent parfaitement ce dont ils ont besoin. Ils veulent la liberté, la justice, le droit au travail dans un monde en paix où l’on pourra élever sa famille dans de bonnes conditions. Leurs attentes s’expriment aujourd’hui de plus en plus clairement. Leur patience trouvera bientôt ses limites, car ils ont trop longtemps contenu leur colère et leur frustration. Ils ne croient plus aux belles paroles ni aux réformes que les gouvernements font en leur nom. Trop souvent, et pendant trop longtemps, on les a trompés et dépossédés de leurs droits fondamentaux. Cela, ils le comprennent en termes simples mais leur vision est claire, et ils n’accordent plus de crédit aux machinations des riches et des puissants. La voix des peuples s’élève, elle ne cesse de prendre de l’ampleur et appelle les hommes à sortir de leur réserve.

Les peuples, lucides et résolus, ont tourné leur regard vers l’avenir : ils ont vu qu’il était possible de réaliser leurs aspirations à un monde de justice et de paix. Ils savent que ce monde ne se fera pas tout seul et que tous doivent ensemble, main dans la main, se doter des moyens d’accomplir leur destinée. Ils savent aussi que le chemin sera ardu et dangereux mais que leur objectif est trop précieux pour qu’ils puissent tolérer un échec : leur récompense sera la fraternité, la justice et la paix ; et une vie meilleure, plus simple et plus vraie pour tous. Ils savent qu’aucun sacrifice n’est trop grand pour un tel but, et la mort elle-même ne les en détournera pas.

Ainsi les peuples du monde prendront-ils possession de l’héritage de liberté et de justice auquel ils ont un droit inaliénable. Ainsi leur voix se fera-t-elle entendre, toujours plus forte et plus claire, dans les mois et les années qui viennent.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017