DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Articles du Maître

La promesse de Maitreya

Partage International Novembre 2011 - N° 279

par le Maître –

par l’entremise de Benjamin Creme, le 9 octobre 2011

 

Alors que beaucoup de gens continuent de croire que les systèmes bancaire et boursier actuels sont nécessaires et immuables, beaucoup d’autres sont amenés à penser qu’ils sont obsolètes et doivent être remplacés au plus tôt. Trop nombreux sont ceux qui subissent les effets d’une cupidité débridée, et éprouvent la nécessité d’une justice et d’une équité plus grandes pour survivre à ce qu’on appelle avec désinvolture « le climat économique actuel ». Avant l’effondrement boursier de 2008, au moins dans les pays développés, l’abondance régnait. Les gens avaient du travail et un logement. Il naissait de nouveaux millionnaires chaque jour. Sous d’autres climats, bien sûr, quantité de gens vivaient dans l’indigence, quand ils ne mouraient pas de faim ; mais, au moins pour certains, l’argent ne manquait pas et la vie était douce.

Un tour de passe-passe

Où est passé tout cet argent ? Qu’est-il devenu ? Aujourd’hui il n’y a plus de travail, et l’argent a disparu — on l’a mis dans les banques et il a disparu. Les millionnaires se sont mués en milliardaires. Tout ça est plutôt déconcertant : la moitié du monde semble avoir été victime d’un tour de passe-passe, d’une imposture.

Reviendrons-nous aux habitudes du bon vieux temps ? Voulons-nous vraiment revenir à une époque où les riches doublaient leurs avoirs du jour au lendemain tandis que les pauvres ramassaient les miettes du festin ?

Le vent du changement

Partout frémit le vent du changement, et les peuples l’appellent à voix haute. Ils découvrent aussi leur capacité à agir, et beaucoup meurent pour la prouver. Ils sentent que les vieux schémas ont fait leur temps, et sont désormais inopérants. Ils sentent qu’il existe d’autres façons de vivre, et anticipent un avenir meilleur. En vérité, des modèles voués à disparaître entravent la progression de l’humanité. La roue tourne, et la puissante Rome tombe à nouveau. Le feu de Maitreya stimule le cœur de ceux, innombrables, qui sont sensibles à son influence et brûlent du désir de pouvoir construire un monde où règneront justice et harmonie. Maitreya nous promet que ce monde nouveau ne tardera pas à voir le jour.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.