DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Articles du Maître

Le commencement de l’Ere nouvelle

Partage International Décembre 2005 - N° 208

par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme
 
Nous, qui sommes vos frères aînés, attendons patiemment la réponse des hommes, sachant bien que quand ils prendront conscience de la véritable situation de la Terre aujourd’hui, ils reconnaîtront, pour l’immense majorité d’entre eux, que seul un changement radical peut prévenir la catastrophe.
 
Le problème est que l’individu moyen ignore à peu près tout des intérêts colossaux qui contrôlent les affaires humaines et qui, pour l’essentiel, vont à l’encontre des besoins et des droits du plus grand nombre. A l’heure actuelle, quatre-vingts pour cent des richesses mondiales sont aux mains d’un petit nombre de familles et d’institutions. Une large part de ces biens est « immobilisée », investie dans des propriétés foncières, navires, or, bijoux, œuvres d’art, et ne profitent ainsi qu’à quelques-uns. Pareil déséquilibre ruine les efforts des gouvernements qui, dans le monde entier, cherchent à construire des sociétés fondées sur une justice sociale relative.
 
Une profonde disparité
 
Cette disparité est si ancienne et si profondément enracinée que seul un effort herculéen ou un désastre économique mondial parviendra à l’ébranler. Face à cette situation les gouvernements sont impuissants pour gérer les affaires de leur nation et, simultanément, se faire concurrence pour obtenir des marchés. Il en résulte inévitablement un chaos récurrent, de l’instabilité, et un manque chronique de ressources pour les services de base et l’aide aux pays étrangers. Dans le monde, les pauvres continuent donc de souffrir et de prier en silence pour qu’un changement survienne. D’autres, moins silencieux, se joignent aux groupes terroristes dont le nombre ne cesse d’augmenter.
 
Comment dans ces conditions briser ce cercle vicieux de la richesse héréditaire et de la stagnation d’un côté, de la violence et de la haine révolutionnaire de l’autre ?
 
Maitreya, lors de son émergence, expliquera ce problème, son mécanisme et son impact négatif sur tous les aspects de la vie à tous les niveaux – national et international. Il montrera que seule une distribution juste et équitable des richesses du monde permettra d’assurer la paix que tous appellent de leurs vœux. Que seul le partage engendrera la confiance qui rend possible une telle distribution. Que les hommes n’ont pas le choix : toutes les autres méthodes ont été essayées sans succès – et le temps est compté.
 
Les raisons de la détresse humaine
 
Ainsi parlera ce Grand Etre. Ainsi élèvera-t-il la conscience des hommes et les aidera-t-il à comprendre les raisons de leur détresse. Il montrera que les disparités actuelles sont intolérables dans un monde aussi interdépendant et qui fait face à tant de problèmes et de périls. Que seule une transformation rationnelle de nos structures dépassées leur permettra d’avancer vers l’avenir et de construire une civilisation digne de ce nom.
 
En l’entendant, les hommes se diviseront en trois groupes : les uns, de tout leur cœur, se rallieront aux pensées de Maitreya et répondront à son appel à l’engagement. D’autres feront bloc face au changement, dans une attitude d’opposition déterminée. D’autres enfin, moins nombreux, attendront à l’écart dans l’angoisse.
 
Petit à petit, il deviendra incontestable que le changement doit être tenté, et certaines expériences seront faites. Beaucoup seront alors convaincus ainsi de la faisabilité du partage. Cela conduira au jour de la Déclaration, qui donnera le signal du commencement de l’Ere nouvelle.
 

Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017