DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Articles du Maître

Le siècle à venir

Partage International Juillet 1998 - N° 119 / 120

par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme

Quand l’humanité est au bord d’une crise importante, sa réaction peut prendre deux formes différentes : soit elle sombre dans l’apathie, attendant l’inévitable avec fatalisme, soit elle se lance à corps perdu dans des actions irréfléchies, amorçant une fuite en avant sans rime ni raison. Aujourd’hui, en cette époque de changement, c’est cette dernière attitude qui l’emporte. Partout, les hommes agissent comme si l’avenir n’existait plus, comme si sens et valeurs allaient disparaître de la Terre avec eux. La cupidité s’est emparée de leur cœur comme de leur esprit et, tels des somnambules, ils se dirigent, yeux grands ouverts, vers le précipice.

Prodiges et merveilles

C’est ainsi que les hommes avancent vers le siècle à venir : beaucoup sont dominés par la peur, et la plupart en proie au doute. Ils ne se doutent pas des merveilles qui, le moment venu, s’offriront au regard de l’humanité, encore moins des miracles qu’ils accompliront eux-mêmes un jour. Dans l’ignorance et la crainte, ils se cramponnent aveuglément à tout ce que leur cupidité leur permet d’accumuler, pensant ainsi se mettre en sécurité à l’abri du besoin.

Tandis que beaucoup vivent ainsi, il en est d’autres, de plus en plus nombreux, qui s’éveillent à une perspective différente, entrevoient une possibilité d’harmonie inespérée et résistent à l’apathie comme au chaos. Pour l’instant ils sont en minorité, mais bientôt les forces du chaos capituleront devant leur vision de justice et de paix. Un monde nouveau naîtra de leur vision audacieuse de la vie et de leur créativité dans l’action. Lançant un défi aux vieilles mentalités de division et de conflit, ces hommes et femmes de bonne volonté, pas à pas, reconstruiront le monde. Ainsi en sera-t-il. En permanence inspiré et guidé par Maitreya et ses Frères, ce groupe de braves ne cessera de se renforcer et de gagner en influence, ardemment soutenu par les masses qui lui emboîteront le pas.

En un bref laps de temps, on verra se produire une percée majeure vers la résolution des nombreux problèmes qui accablent aujourd’hui l’humanité : faim, pauvreté intolérable et déni des droits fondamentaux ; compétition dévastatrice entre les nations, et dégradation de l’environnement ; fanatisme ethnique, avec les hordes de réfugiés qui en résultent ; et, par-dessus tout, fléau de la guerre.

La charpente du monde nouveau

Quand les hommes prendront conscience que ces problèmes ne sont pas insurmontables, rien ne pourra les empêcher de leur trouver une solution durable. Avec détermination, ils les aborderont l’un après l’autre, dans une compréhension grandissante de l’urgence de la situation et des moyens à mettre en œuvre.

Maitreya, et les Maîtres de plus en plus nombreux qui l’accompagnent, montreront la voie à l’humanité, lui indiquant les possibilités comme les écueils, l’encourageant et l’inspirant. Les hommes eux-mêmes mettront en place la charpente du monde nouveau, qui naîtra de la nécessité, de l’aspiration des hommes à la justice et à la paix, pour l’établissement de la fraternité et le règne de la loi divine.


Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.