DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Articles du Maître

Le deuil d'une nation

Partage International Octobre 1997 - N° 110

par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme
 
Quand une nation perd l’un de ses représentants majeurs, c’est tout son peuple qui subit un choc traumatique. Ainsi en est-il, aujourd’hui, du Royaume-Uni. La mort de la princesse Diana, la « princesse du peuple », a brisé le cœur des millions de personnes, et la démonstration de puissance populaire sans précédent qui s’en est suivie indique bien la nature et l’étendue de la perte ressentie.
 
Que les gens l’aient aimée, cela ne fait aucun doute. Le fait qu’elle-même, en retour, les ait aimés et ait cherché à les servir, a évoqué l’aspiration des multitudes, et montré qu’elles étaient prêtes pour le message de Maitreya – le seigneur de l’Amour. C’est l’amour, le dévouement et la sollicitude de Diana qui lui ont gagné le cœur des gens.
 
L'âme britannique
 
Bien entendu, les nations sont des entités complexes, et c’est un entrelacs de multiples facteurs qui détermine leur nature. La Grande-Bretagne, toutefois, est de celles dont l’âme se manifeste quelque peu, et c’est bien de l’amour de l’âme britannique que le monde est aujourd’hui témoin. Ce n’est d’ailleurs pas non plus par hasard que Maitreya, l’incarnation de l’Amour, réside dans la capitale de cette nation.
 
Quand il fera son apparition publique dans le monde, Maitreya lui aussi stimulera l’aspect amour chez les peuples de toutes les nations, créant ainsi un vortex d’amour qui, par son rayonnement, transformera la vie des hommes. De cette manière, c’est à travers l’homme lui-même que le Grand Seigneur œuvrera à l’accomplissement de sa mission : restaurer la divinité à sa vraie place dans le cœur des hommes.
 
Désormais, un nouvel état d’esprit l’emportera dans le monde. Les grands idéaux de tolérance et de partage, de justice et de fraternité, graveront partout leur message dans le cœur et la pensée des gens, et c’est dans cette atmosphère d’intense aspiration que Maitreya émergera.
 
L'heure de l'émergence
 
L’heure de l’émergence a maintenant sonné. Rien, désormais, ne peut plus retarder l’apparition publique du Grand Seigneur. Avant longtemps, le monde saura que de l’aide est à sa portée, que les problèmes qui aujourd’hui préoccupent tant les hommes sont transitoires et peuvent être résolus, et que leur solution repose, encore inutilisée, entre les mains de l’humanité.
 
Ainsi en sera-t-il. Ainsi Maitreya apportera-t-il réponse au besoin qu’ont tous les hommes de prendre une part active à leur destinée, d’exprimer leur aspiration profonde à la justice et à la paix, de manifester leur nature intrinsèquement divine, de montrer qu’ils sont prêts à le suivre et à créer un monde où la séparation ne règne plus en maître, où les peuples de la Terre ne sont plus divisés. Le Seigneur de l’amour s’avance. Le Christ, aîné d’une grande famille de frères, émerge sans délai.
 

 
Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017
Grande conference Bruxelles octobre 2017