DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1989

Extraits de la revue
Partage international

Mai 1989 - N° 9 Vol. 2, n° 5

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire


  • L'article du Maître



  • Editorial


  • Tendances


  • Le point de vue de Maitreya


  • Faits et prévisions


  • Citation




L'article du Maître

Home Eveil à la responsibilité

par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme
 
Autrefois, les changements étaient lents, et, pendant de longs siècles, la société est restée relativement statique dans sa structure et ses activités. De plus, de vastes régions du monde ne se connaissaient pas. Les relations, même entre proches voisins, étaient épisodiques et ne relevaient la plupart du temps que des commerçants et des soldats.
 
Aujourd’hui, tout a changé. Presque partout sur la planète, les communications se développent et les nouvelles du monde retiennent l’attention de tous. Nulle part il n’est possible d’ignorer les événements fulgurants et souvent terribles qui agressent quotidiennement les yeux et les oreilles de milliards d’individus. En fait, le monde s’est réduit à la taille d’un village et, comme dans un village, les actions de chacun affectent la vie et les intérêts de tous. Aucune nation ne peut désormais se tenir à l’écart et refuser d’endosser la responsabilité de ses méfaits. A lui seul, le pouvoir ne suffit plus à conférer ce privilège. Les nations prennent de plus en plus conscience de leur interdépendance et de leur responsabilité, ce qui est de bon augure pour l’avenir du monde.
 
La pression
 
Sous la pression des peuples, les gouvernements admettent enfin la nécessité de préserver et d’entretenir l’environnement dont dépend toute vie future. Faute de cette sagesse élémentaire, l’avenir de l’humanité serait en effet bien sombre. Peu à peu, les décideurs se rendent compte que le temps ne joue pas en faveur de ceux qui pillent et polluent la planète, que les ressources ne sont pas illimitées, et que la nature ne supporte pas l’exploitation et l’agression. On prend de plus en plus conscience que seule une action prudente et concertée à l’échelle mondiale peut remédier aux nombreuses atteintes à l’ordre naturel dont, par ignorance et cupidité, les hommes se sont rendus coupables. C’est un début, mais il faudra de nombreuses années de travail assidu ne serait-ce que pour mettre un terme à la pollution et à la déprédation qui menacent l’homme aujourd’hui.
 
La corne d'abondance
 
Heureusement, tout n’est pas aussi sombre dans notre avenir. Comme toujours, l’homme n’est pas seul, et des mesures ont été prises pour que lui soient révélées de nouveaux modes de production d’énergie, plus sûrs et moins polluants. Des technologies entièrement nouvelles transformeront la vie quotidienne et laisseront à l’homme le temps et l’énergie nécessaires pour explorer son Etre et le but de sa vie.
 
Ainsi équipés, les hommes apprendront à travailler et à vivre en harmonie avec la nature en obtenant de sa générosité une véritable corne d’abondance pour satisfaire leurs désirs ou leurs besoins.
 
Les choix
 
Lorsque les hommes verront le Christ, le choix leur sera clairement présenté : ils doivent désormais relever le défi de travailler ensemble pour le bien-être de tous et changer leur mode de vie de façon que chacun puisse jouir du nécessaire, ou sonner le glas d’une planète déjà durement éprouvée et du même coup compromettre gravement leur avenir.

Maitreya, quant à lui, ne doute pas que les hommes entendront son appel et y répondront.


Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.





Home La guérison par la prière

Une étude récemment parue dans le journal de l’American Medical Association a montré que les patients hospitalisés pour problèmes cardiaques présentaient moins de complications d’ordre médical quand des tierces personnes priaient pour leur rétablissement. Cette étude portant sur 393 patients, réalisée sur une période de neuf mois, a établi que les malades ayant bénéficié de la prière avaient présenté moins de défaillances cardiaques, de pneumonies ou d’arrêts du cœur, et que ces mêmes malades avaient nécessité moins d’intubations respiratoires, de sondes alimentaires ou d’antibiotiques. Le médecin ayant mené l’enquête a conclu que la prière semble produire un effet sur les patients, et qu’il est « permis de penser que cet effet est bénéfique ».




Home Une photographie de la Madone

 Dans le numéro de mai de Share International, a été publiée une photographie représentant la Madone de manière exceptionnellement nette. Cette photographie a été prise par une habitante du New Jersey alors qu'elle se trouvait en vacances en Arizona. Elle traversait le désert en voiture en compagnie de son mari lorsqu'elle vit un buisson bien particulier, couvert de fleurs blanches. Elle demanda alors à son mari d'arrêter la voiture. Lui ne vit pas les fleurs. Sur la photo, ces fleurs ne sont pas visibles non plus mais, à leur place, se trouve une image qui sans aucun doute possible est celle de la Madone.

Comme dans de nombreux autres cas similaires, il s'agit là de la reproduction d'une forme-pensée créée par le Maître qui, dans une incarnation précédente, fut la mère de Jésus. Elle montre la Madone telle que la femme qui a pris le cliché se l'imagine.





Editorial

Home La fusion à froid : un procédé en accord avec les lois de la nature

Le 23 mars une équipe de scientifiques anglo-américains, fit connaître un nouveau procédé révolutionnaire de fusion nucléaire utilisant de l’eau lourde à température ambiante.

Ce procédé de «  fusion à froid », ainsi qu’il est fréquemment décrit est tellement nouveau et inattendu que même les plus grands dans le domaine de la recherche sur la fusion ont été pris par surprise. Jusqu’à présent, il était considéré que la fusion nucléaire ne pouvait se faire qu’à des températures extrêmement élevées — à des millions de degrés. Cependant cette découverte n’a pas pris tout le monde au dépourvu, car elle corrobore une prédiction donnée il y a dix ans, en 1979 : « Le processus de fusion est la méthode de l’avenir immédiat. Il utilisera une forme d’énergie nucléaire dérivée d’un simple isotope d’eau. Il est sûr et on le trouve en abondance dans l’eau des océans et des rivières du monde. Cette fusion nucléaire n’utilise pas la chaleur, mais un procédé à froid, et sera utilisé dans peu de temps; pas immédiatement, mais dans les cinq à dix ans à venir. » (extrait de La Réapparition du Christ et des Maîtres de la Sagesse, de Benjamin Creme.)

La réaction du monde scientifique à cette découverte fut enthousiaste, mais contenue. Enthousiaste parce qu’un tel procédé — de fusion nucléaire — permettrait l’usage d’une ressource potentielle d’énergie bon marché, illimité et propre. Retenue, parce que l’on est encore loin d’avoir prouvé irréfutablement que cette découverte faite par Messieurs Fleischmann et Pons, électrochimistes, permet bien d’utiliser ce procédé. Ces deux points de vue sont tout aussi réalistes, étant donné que les découvertes dans un domaine aussi complexe nécessitent habituellement un long laps de temps d’attente entre leur conception et leur mise en œuvre sur une large échelle. Il en est de même dans ce cas. Selon l’information donnée par le Maître de Benjamin Creme, le procédé actuellement à l’étude peut être vu comme un grand pas fait dans la bonne direction, il ne s’agit néanmoins que d’une étape intermédiaire et non de la réalisation finale que la Hiérarchie envisage.

Même dans le cas présent, il n’est pas trop tôt pour commencer à envisager toutes les conséquences qu’un procédé de fusion nucléaire approprié aurait pour l’humanité. Premièrement, cela signifierait que nous pourrions en finir (et cela ne serait pas trop tôt) avec la pratique habituelle d’une production d’énergie par fission atomique. Quoiqu’en disent ceux dont les intérêts sont liés aux usines nucléaires, celles-ci peuvent entraîner de véritables désastres, alors que nos moyens pour face à des dangers immanents et à une destruction sans risque des déchets atomiques sont très limités. Les accidents de Three Mile Island, Chernobyl et Sellafield pour n’en citer que quelques-uns, nous ont peu à peu fait prendre conscience de ce fait, à tel point que le groupe de pression favorable à la construction de nouveaux réacteurs atomiques est de plus en plus sur la défensive. Espérons que la simple idée de pouvoir, dans l’avenir immédiat, produire de l’énergie par la fusion atomique, suffira à mettre un terme à la génération actuelle des usines nucléaires.

Mis à part ces considérations, les implications socio-économiques d’une énergie facilement disponible, sûre et bon marché sont immenses. Actuellement, l’énergie est rare et de puissants intérêts politiques et financiers sont liés à sa possession et à son contrôle. Il est facile d’imaginer à quel point seront affectées les présentes structures si l’énergie pouvait être obtenue, sans trop de problèmes, au moyen de réserves d’eau illimités sur notre planète. Si, pour la machine qu’est devenue notre société moderne dans le domaine des transports, de la production industrielle, du chauffage et de l’éclairage, une source d’énergie bon marché devenait disponible, toutes les relations de pouvoir seraient remises en question.

Cela nous donnerait, bien sûr, une occasion en or de régler nos « déficits liés au développement », et mettrait fin à la dépendance des pays du tiers monde, pauvres en ressources naturelles. La large disponibilité d’une telle énergie arrêterait rapidement un déboisement incontrôlé (responsable de la désertification), et d’autres formes de destruction de l’environnement naturel. Mesure devenu urgente et nécessaire. Un de ces effets sur la vie quotidienne serait de libérer les femmes et les enfants de nombreux pays du travail épuisant et absorbant de rechercher de plus en plus loin de la matière combustible.

La mise en œuvre réussie de ce procédé, qui promet beaucoup pour l’humanité, dépend de notre désir de le rendre disponible pour tous. Dans les circonstances actuelles, les détenteurs d’intérêts investis dans le nucléaire seraient tentés de se protéger en la gardant sous leur seul contrôle.

Il est cependant rassurant de penser, et de plus, ce n’est pas une simple coïncidence, que la découverte de Fleischmann et Pons n’aboutira — à en juger les apparences — que lorsque l’humanité aura eu l’occasion de mettre à profit les conseils de Maitreya, et de délibérément choisir une autre voie. Si nous prenons à cœur ses recommandations, cette nouvelle énergie peut devenir, à bien des égards, le lubrifiant social d’une nouvelle société. Symboliquement, il n’est pas sans signification, tandis que nous entrons dans une ère nouvelle, que la science de la fusion remplace la technique plus ancienne de la fission. La fission atomique — la technologie de pointe que nous avons développé dans cette ère qui se termine — montre bien la façon dont nous agissons avec la nature sous toutes ses formes : d’une manière destructrice. Dans notre nouvelle approche nous n’irons plus contre elle, mais avec elle : fusionnant, harmonisant et créant. Aujourd’hui, nous nous comportons comme les ennemis de la nature, demain nous deviendrons ses gardiens.





Tendances

Home En bref

- En Pologne, un pacte historique a été conclu qui mettra fin au pouvoir exclusif détenu par le parti communiste. Après avoir, pendant deux mois, négocié à propos de réformes économiques et politiques, le gouvernement polonais et le syndicat de l’opposition, Solidarité, sont tombés d’accord sur tous les points. Il y a seulement quelques mois, les autorités polonaises refusaient tout dialogue avec le syndicat illégal; dans l’accord qui vient d’être conclu, l’existence de Solidarité a été officiellement reconnu.
De plus, il a été décidé que, pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, se tiendraient des élections démocratiques. Les médias occidentaux appellent cela « une percée historique » que l’on aurait, il y a à peine un an, considéré comme quelque chose d’absolument impossible.

- Le ministre de la défense indonésien a déclaré que son pays, où l’on trouve plus de musulmans que nulle part ailleurs dans le monde, établirait des relations diplomatiques avec Israël.

- En Suisse, un traité international a été signé pour garantir un meilleur contrôle et un transport plus sûr des déchets chimiques à risque. Malgré les intérêts divergents entrant en jeu au cours des débats auxquels participèrent 110 nations, un compromis a finalement été trouvé.

- Au Japon, afin de tenter une amélioration des relations politiques, le Premier ministre japonais Noboru Takeshita a fait des excuses officielles pour la domination japonaise sur la Corée du Nord au début du siècle.

- Pour la première fois en treize ans, le Laos a élu un parlement. Cependant, il n’est pas encore question d’élections libres. Seuls les membres du parti communiste et ceux qui n’appartiennent à aucun parti ont pu participer au vote.

- La Chine et l’Albanie négocient le rétablissement des relations diplomatiques interrompues il y a onze ans.

- Le Vietnam a annoncé qu’il allait retirer ses troupes du Cambodge dès la fin du mois de septembre. Selon de précédentes informations, cela n’était prévu qu’à la fin de l’année prochaine.

- Selon une étude récemment publiée par une prestigieuse équipe américaine d’experts en politique étrangère, les États-Unis voudraient faire du développement du tiers monde une priorité. Le Citizens Network for Foreign Affairs a conclu que l’aide au tiers monde était finalement un investissement pour l’avenir de l’Amérique et a demandé d’autres « politiques concernant le commerce, l’investissement, les programmes d’aides et la dette du tiers monde ». Dans le groupe qui a fait paraître cette étude se trouve quatre anciens secrétaires d’état, quatre secrétaires à la défense, quatre secrétaires des finances, quatre secrétaires du commerce et cinq secrétaires de l’agriculture.

- La délégation d’Amnesty International qui, pour la première fois depuis qu’elle a été crée, a été officiellement autorisée à visiter l’URSS, est revenue très positivement impressionnée. Un des porte-paroles d’Amnesty a présenté la visite comme un événement « unique » et en quelque sorte historique. Les autorités soviétiques ont également parlé de la rencontre en des termes très positifs.

- Près des trois quart des belges s’opposent à la modernisation des missiles à courte portée; 11 % seulement de la population y est favorable. Ceux qui considèrent encore l’URSS comme une menace ne sont pas plus de 8 %.

- Greenpeace devient le premier groupe de pression écologique international indépendant à posséder une agence à Moscou.

- Les gouvernements des communautés grecque et turque de Chypre ont accepté de retirer leurs soldats de plusieurs points d’observation clé à Nicosie.

- L’URSS a aboli toutes interdictions concernant les activités religieuses. Cela signifie, entre autre, que les citoyens russes pourront désormais entendre sonner les cloches des églises. Au cours de l’année passée, 1600 communautés religieuses se sont crées en URSS. Pour la première fois depuis 1917, une maison d’édition contrôlée par l’État a publié des extraits du Nouveau Testament.

- Les USA et l’URSS ont accepté de discuter de la coopération entre les deux nations afin de résoudre les problèmes du terrorisme, du trafic de drogue et de la protection de l’environnement.

- Dès avant sa libération, Nelson Mandela a commencé à exercer son influence depuis sa prison, et l’attitude modérée et amicale qu’il a pris lors de ses premiers contacts, plus ou moins officiels, avec Mme Thatcher, ne peut qu’activer sa relaxation — ainsi que le disent de hauts diplomates à Londres et en Afrique du Sud à la suite d’une lettre de remerciements adressée par Mandela à Mme Thatcher, pour l’aide financière donnée à des noirs démunis d’Afrique du Sud et pour son refus de se rendre dans ce pays tant que Mandela serait prisonnier.

- La ville de Cape Town, en Afrique du Sud, a demandé au gouvernement fédéral de la retirer du Group Areas Act, qui autorise dans le pays la ségrégation au niveau de l’habitat. Le conseil municipal de la ville a réclamé que ses 1,1 millions d’habitants puissent vivre où ils le désirent selon leurs possibilités financières plutôt que d’après la couleur de leur peau. Les trois quart de la population de Cape Town est constituée de gens de couleur.





Le point de vue de Maitreya

Home L'ère de la lumière

Interview de Un des proches collaborateurs de Maitreya par Un journaliste de télévision

Depuis environ un an, Share International a publié une série d’articles rédigés à partir d’interviews d’un proche collaborateur de Maitreya au sein de la communauté asiatique de Londres.

3 avril 1989

Nous entrons maintenant dans l’ère de la lumière. La Hiérarchie forme actuellement des scientifiques, en leur fournissant l’expérience des pouvoirs paranormaux, afin de leur montrer l’utilisation de la science de la lumière qui permet d’accomplir transportations, matérialisations et dématérialisations, et qui permet aussi la communication. Point n’est besoin d’armes et de munitions quand on maîtrise la lumière. Le temps approche rapidement où l’on aura plus besoin de prisons, car les êtres humains pourront être contrôlés depuis l’espace. Le terrorisme disparaîtra, car les terroristes ne trouveront plus d’endroits où se cacher.

Celui qui maîtrise l’espace peut contrôler la planète entière. L’ambition des hommes politiques se tourne maintenant vers l’espace, à partir duquel peuvent être contrôlées toutes les activités se déroulant sur terre. Toutefois, Maitreya nous prévient que si les hommes politiques se jouent de la science de la lumière et en abusent, cette science les détruira.

Le message qu’il adresse aux leaders politiques du monde est clair : affecter des sommes d’argent considérables à des programmes d’armement à l’échelle planétaire constitue un véritable gaspillage, car aucune guerre ne peut désormais être gagnée.

Voyez ce qui est arrivé au missile Trident qui a explosé récemment. Ce missile avait coûté 14 millions de livres. Maitreya nous avertit que d’autres démonstrations de cette sorte se produiront si les politiciens se refusent à comprendre.

Les êtres humains ont naïvement cru qu’ils étaient les seuls êtres vivant dans l’espace. En fait, d’autres êtres, très évolués, vivent dans l’espace. Ils ont depuis toujours veillé sur nous, nous apprenant à respecter autrui, à ne pas tuer, et à atteindre le bonheur et la liberté. Ils ont depuis toujours protégé l’humanité, et ils ne lui permettront pas de se détruire en exploitant la science dans l’espace.

Notre tâche essentielle consiste aujourd’hui à protéger notre environnement. Telle sera la responsabilité de chaque individu, fût-il politicien, guru, saint ou scientifique. Nous dépenserons désormais nos énergies à assainir l’environnement. Lorsque cette tâche aura été accomplie, la souffrance, les maladies et la pauvreté diminueront.

L’eau

Ce paragraphe fait référence au projet de privatisation des compagnies des eaux en Grande-Bretagne.

Les éléments naturels ne devraient jamais être privatisés. Si les politiciens tentent de réaliser de telles privatisations, ils n’y réussiront pas. Un événement spectaculaire se produira qui étonnera le monde. Vous ne pouvez pas faire passer le profit avant la vie.

Les accidents de train

Ce paragraphe fait référence à une succession d’accidents de train qui se sont produits récemment dans différents pays, notamment en Grande-Bretagne.

Comment des conducteurs de train expérimentés peuvent-ils franchir un feu rouge ? Quelque chose a dû se produire pour qu’un tel événement soit possible. Lorsque le conducteur ne perçoit que mouvement autour de lui et que le fonctionnement des appareils est entièrement automatique, quelque chose s’arrête en lui. Le mental, l’esprit et le corps ne perçoivent plus que l’immobilité. Cet instant d’immobilité devient la chose la plus importante de la vie de cet homme — le moment où il se libère subitement du stress et de la tension.

Cette tension représente toutefois un frein utile à notre vie. S’il vient à faire défaut, le Soi — libéré alors du mental, de l’esprit et du corps — ne peut que partir à la dérive comme un navire sans gouvernail.

Ce frein, utile à notre existence, est important. Il ne doit cependant pas être trop puissant. Le principal enseignement à tirer de cet événement est que nous devrions apprendre à ne pas surmener le mental, l’esprit et le corps, sinon vient un moment où le Soi s’échappe sans prévenir. Ce phénomène est analogue à celui observé chez des individus souffrant d’une dépression nerveuse.

Observons ici l’existence d’un mécanisme : trois accidents de train, ayant entraîné un certain nombre de morts, en trois mois en Grande-Bretagne. Il s’agit d’un avertissement indiquant que les forces destructrices, qui dirigent les forces du marché de notre économie, creuseront des tombes. Ces forces doivent être contrôlées. Le credo du mercantilisme entraîne actuellement notre société dans des directions suicidaires.

L’Irlande du Nord

Le peuple perd confiance dans les politiciens qui le dirigent. Les individus commencent à faire savoir à leurs hommes politiques qu’ils vont s’occuper de leurs propres affaires. Durant de nombreuses années, ils ont vécu ensemble comme chrétiens — catholiques et protestants — habitant les mêmes rues et les mêmes communautés. Ils savent comment vivre en bonne entente, et vont le faire à nouveau.

Le climat

Appréciez la douceur du climat, le printemps précoce et la vie qui s’épanouit autour de vous. Cette douceur climatique n’a rien à voir avec les trous dans la couche d’ozone ou ‘l’effet de serre’.

Ce changement climatique est dû à une diminution de la vitesse de rotation de la terre ainsi qu’à un rapprochement de la terre du soleil. Ce phénomène s’est produit afin qu’une plus grande quantité de végétation puisse se développer pour nourrir le monde.

Les êtres humains ne sont pas les seuls à avoir apprécié la clémence de l’hiver et la chaleur du printemps. Les animaux et les plantes les ont également appréciées. Ils savent en outre que quelque chose de bon s’est produit. Dieu est celui qui protège. Seul l’homme détruit, empoisonne et tue par ignorance.

Les politiciens, pénétrés de leurs idéologies, sont les seuls à avoir peur car ce qu’ils avaient prévu, tout compte fait, ne se réalise pas. Leur but était de diriger les masses en éveillant en elles la peur des catastrophes et de la ruine.

Cette chaleur et cette floraison se poursuivant, les êtres humains apprendront à ouvrir leur cœur aux éléments naturels et commenceront à prendre soin les uns des autres.

«  Les clés du futur Royaume de Dieu, pour lequel chaque chrétien va prier à l’église, sont maintenant sur terre, à la disposition des hommes. »

La disparition d’un certain nombre d’espèces animales, qui se reproduisent dans les régions les plus froides de notre planète, sera un effet de ce changement. Ces espèces évolueront désormais sur un plan plus élevé.

L’isolement

Être honnête, sincère et détaché, permet d’expérimenter l’unité avec Dieu. Toutefois, trop souvent cette unité est perçue comme un isolement, c’est-à-dire quelque chose qu’on doit redouter. Cependant, ce sentiment d’isolement, de solitude, n’est qu’un déguisement de la bénédiction suprême, car il montre que la personne approche de l’unité avec le Seigneur.

On bourre le crâne des individus qui ne peuvent pas avoir d’enfants en leur faisant croire qu’ils devraient en avoir. Cependant, leur solitude est une bénédiction déguisée. C’est leur évolution génétique qui les rend différents des autres couples mariés.

Tout le monde cherche à échapper à la solitude mais, en fait, on ne devrait pas en avoir peur.

Lorsque des enfants de treize ou quatorze ans s’enfuient de chez eux pour aller vivre dans la rue, ils sont perçus comme des enfants à problème, ayant vécu dans une famille à problème.

Ils devraient au contraire être perçus comme des individus qui en sont arrivés au point où ils doivent expérimenter l’unité avec Dieu. Ils se sentent emprisonnés dans le mental, dans l’esprit et dans le corps, de telle sorte qu’ils sont prêts à tout pour être libre.

Le Soi ne peut gravir une montagne accablé de fardeaux, fatigué et épuisé. Au lieu de blâmer la famille ou le jeune individu, on devrait se préoccuper de créer un environnement où ces jeunes peuvent se sentir libres et en paix. Alors tout rentrera dans l’ordre.

16 avril 1989

Les docks : une nouvelle cible

Le paragraphe suivant fait référence à un conflit social aigu que le gouvernement britannique a soudain provoqué chez une partie des dockers en cherchant à modifier un certain nombre d’accords de travail existant depuis longtemps en Grande-Bretagne.

Il y a deux mois encore, personne ne se préoccupait de la situation dans les docks. Le gouvernement a ensuite décidé, de manière inopinée, de braquer sur eux les projecteurs afin de gagner la sympathie du public, faisant des docks sa nouvelle cible.

Les dockers, eux, restent toutefois attachés à l’ancien système. Si vous souhaitez réellement enseigner à un individu qu’il existe une meilleure manière de faire, vous ne pourrez le lui apprendre qu’en éveillant sa conscience, en lui montrant dans quelle direction les changements devraient être opérés, comment et à quel rythme ils devraient s’effectuer.

Instaurer brutalement une nouvelle législation, comme vient de le faire le gouvernement britannique, ne peut qu’engendrer la disharmonie et la confusion. Si vous coupez les individus de leur passé, comme cela vient d’être fait, vous les privez de gouvernail et il leur faut alors faire face de nouveau aux mêmes vieux conflits.

On ne peut imposer au peuple une idéologie sous la contrainte de la loi et de l’ordre. C’est pourtant ce que le gouvernement britannique a fait avec les mineurs. Cette fois-ci, toutefois, il ne réussira pas.

Grande-Bretagne : la violence va s’accroître

De graves désordres gagnent le pays alors que de nouvelles énergies balayent les idées anciennes et les modes de pensée périmés. Cette situation deviendra si destructrice que ni les politiciens, ni l’armée, ni la police, ne pourront la contrôler.

Nous connaîtrons une recrudescence de violence, de chaos et de confusion. En Grande-Bretagne, les individus finissent par se sentir pareils à des robots, emprisonnés par des lois et des règlements pesant toujours plus lourd sur leur environnement.

Les anciennes politiques ayant échoué, il est nécessaire aux hommes politiques de trouver de nouvelles approches. Le jour où les politiciens abandonneront leurs anciennes habitudes de pensée, ils se mettront à développer la conscience, la vigilance, et apprendront à créer l’harmonie.

L’énergie balayant les anciennes institutions, la conscience, telle une petite fleur, s’épanouit de jour en jour, amenant la communauté à l’équilibre et à un juste sens de la mesure.

Les privatisations : la nouvelle taxation sur l’habitat représentera un test capital pour le gouvernement britannique

La privatisation des biens du pays, tels que la santé, l’éducation et l’eau, dans un souci de rentabilité, ne peut que libérer des forces destructrices. On ne peut jouer impunément avec les forces de la vie. La nouvelle taxation sur l’habitat représente le test principal auquel le gouvernement britannique aura à faire face. Cette nouvelle taxe est le symbole de l’imposition au peuple des idéologies en matière politique.

Une nouvelle donne politique en Grande-Bretagne : l’opposition va former une coalition

Les principaux partis d’opposition formeront une coalition qui ne se prononcera ni en faveur du socialisme, ni en faveur du capitalisme, ni en faveur des autres idéologies en isme. Un nouveau courant politique à l’échelle humaine se développera, qui ne reposera pas sur la philosophie consistant à diviser pour régner.

La politique deviendra l’art de rendre les individus plus conscients d’eux-mêmes et de leurs possibilités. Les hommes politiques et les individus trouveront une harmonie commune dans la recherche de la paix et du bonheur.

L’Union Soviétique : une confusion croissante

L’Union Soviétique fait aujourd’hui face à une recrudescence de la corruption, du chaos et de la confusion, situation qui, pour l’essentiel, n’a pas été rapportée par les médias.

Le peuple est actuellement libéré du joug du passé grâce à la politique d’ouverture. Cette politique équivaut pourtant à laisser sortir un serpent venimeux de son panier. La véritable ouverture ne consiste pas à essayer de copier l’Occident. Est-on plus heureux en dépit d’une plus grande démocratie ?  Y a-t-il moins de violence et de confusion ?  Le vrai bonheur ne réside ni dans la démocratie, ni dans le communisme, mais dans une conscience, dans un état de vigilance, libéré de toute idéologie. D’ici peu, les politiciens soviétiques modifieront leur manière d’appréhender les idées actuelles d’ouverture.

La couleur : une nouvelle technologie de la lumière — des scientifiques soviétiques parviennent à maintenir en vie un cerveau humain dans un incubateur

La nouvelle technologie, qui utilisera la couleur et les vibrations lumineuses, fournira toute l’énergie dont nous aurons besoin. Cette technologie sera la technologie « propre à l’évolution ».

Déjà, en Union Soviétique, des scientifiques ont expérimenté la technologie des couleurs et ont réussi à maintenir en vie le cerveau d’un être humain décédé dans un incubateur. Cette recherche a été menée à son terme et la connaissance liée à cette technologie attend maintenant d’être utilisée.




Home Les processus de la vie

Interview de Un des proches collaborateurs de Maitreya par Patricia Pitchon

Lors d’une longue discussion que j’ai eue avec le collaborateur asiatique de Maitreya le 4 avril 1989, nous avons abordé plusieurs sujets intéressants. L’article suivant résume le point de vue de Maitreya à propos des lois de la nature et de celles érigées par l’homme, ainsi qu’à propos d’un certain nombre d’attitudes, constructrices et destructrices, envers les processus de la vie. Différents aspects de la situation politique et économique actuelle ont également été abordés.

Des préoccupations écologiques croissantes
Les individus se sentent aujourd’hui concernés par l’écologie. Observez comment cette prise de conscience se produit à travers le monde.
Si vous voulez percevoir que vous faites partie intégrante du Tout-Puissant, l’environnement est le miroir qui permet au Soi de réaliser qu’il participe de toute la création.
L’éveil de la conscience nous amène à observer la nature qui nous entoure. Un environnement propre, bien entretenu et ordonné, nous rapproche de Dieu.
Il y a seulement quelques années, aucun homme politique n’aurait pris l’écologie au sérieux. Maintenant, tous le monde se sent concerné.

Des crimes « gratuits »
En Grande-Bretagne, des voleurs ont récemment aspergé d’essence quatre personnes avant de les transformer en torches vivantes. Deux d’entre elles succombèrent. Un certain nombre d’agressions au couteau et autres attaques, sans mobiles apparents, ont également été enregistrées. La criminalité impliquant la violence a augmenté de 17 pour cent l’année dernière en Grande-Bretagne.
Des gens aspergés d’essence, telle est l’image terrifiante des ravages qui ont été engendrés dans les temples du Seigneur (c’est-à-dire dans le mental, dans l’esprit et dans le corps).
Cette situation a, en partie, pour origine l’aura créée par la disparité existant dans notre société entre les riches et les pauvres. Une telle opposition suscite une mentalité justifiant le vol et l’accaparement. Lorsque les riches se comportent de manière égoïste et lorsque les pauvres sont incités à lutter pour survivre et assurer leur subsistance, des ravages s’ensuivent inévitablement. Qui a engendré cette situation ? Les hommes politiques doivent ici assumer leur part de responsabilité.

Les pensées sont des énergies
Je demandai ensuite au collaborateur de Maitreya d’expliquer plus clairement comment de tels «  ravages » peuvent se produire.
Prenons le cas d’une personne qui se saisit d’un couteau et poignarde quelqu’un. Cette personne était-elle consciente, vigilante, avant de participer à ce processus ? Qu’est-ce qui lui a fait se saisir de l’arme ?
A partir du moment où une personne s’identifie à une pensée, peut-être confuse mais néanmoins puissante, dont l’énergie la contraint à commettre de tels actes, cette personne est perdue. Ces pensées sont des énergies semblables à des vaisseaux privés de gouvernail. Une telle situation se produit lorsque les pensées ne sont pas inspirées par la conscience.
C’est grâce à la conscience, à la vigilance, que le Soi peut contrôler ces énergies. Par contre, s’il se détourne de la conscience et la délaisse, s’il cesse d’être vigilant, il devient la proie de ces énergies.
La conscience est la lumière de la vie. Tout acte accompli en dehors de la conscience conduit à la destruction.
Toute pensée qui vous conduit à l’égoïsme vous éloigne de la conscience. La conscience n’engendre pourtant aucun fardeau. L’individu demeure méticuleux, immaculé et pur. En étant conscient, vigilant, l’individu trouve la grâce, la paix et le bonheur. Ce sont là les bénédictions du Seigneur.

Gorbatchev
Qu’est-ce qui a permis à une seule personne d’être à l’origine d’un si grand changement en Union Soviétique ? Une prise de conscience chez une seule personne peut éveiller la conscience de millions d’individus. La conscience se développe partout chez les individus aujourd’hui.

Notre interdépendance croissante
Dans la conscience, on expérimente l’Unité. La conscience de l’interdépendance, de l’unité, incite les individus à s’entraider.

Le krach boursier est proche
Le krach boursier, maintenant imminent, est une conséquence du processus de mercantilisation. Selon Maitreya, la mercantilisation consiste à faire de l’argent tandis qu’une partie de l’humanité meurt de faim. A partir du moment où vous êtes instruit dans « l’art de l’égoïsme », vous cessez de suivre votre destinée, qui est d’être conscient de vous-même. Les personnes qui font proliférer des lois et des règlements ne conduisant à rien d’autre qu’à l’égoïsme finissent par répandre une mauvaise odeur. Une telle situation ne peut demeurer cachée à jamais. Là où la corruption s’installe, les individus deviennent conscients de cette mauvaise odeur. Le processus de désintégration à l’œuvre maintenant au Japon en est un exemple. La presse a cessé d’être passive. Les gens ne sont plus indifférents.
Le type de culture qui a créé cet état de choses disparaîtra. La fin du phénomène de mercantilisation est maintenant proche.
Cà et là subsisteront des «  foyers de résistance » attachés aux jeux d’argent, permettant au mental de certaines personnes de rester occupé. Toutefois, d’une manière générale, les marchés boursiers tels qu’ils fonctionnent aujourd’hui n’auront plus leur place dans la société nouvelle. On notera que le scandale financier Recruit Cosmos, qui secoue actuellement le Japon, et dans lequel un grand nombre de politiciens a bénéficié de cadeaux et d’actions à des cours préférentiels, a engendré une sérieuse perte de confiance dans le gouvernement de M. Takeshita, contraignant ce dernier à démissionner.

Margaret Thatcher
Selon Maitreya, Madame Thatcher, le premier ministre britannique, ne restera plus longtemps au pouvoir. La politique simpliste consistant à diviser pour régner, qui enrichit les riches et appauvrit les pauvres, entraîne de sérieuses conséquences. La nouvelle taxation sur l’habitat, qui a été contestée ainsi que nous l’avons mentionné dans des numéros précédents de Partage International et dans un certain nombre de communiqués de presse, en est un exemple. Cette nouvelle taxe constitue, selon Maitreya, le principal test auquel Madame Thatcher aura à faire face. On notera qu’une campagne de désobéissance civile est actuellement entreprise en Ecosse, où la nouvelle taxation entre maintenant en application.
Selon Maitreya, les lois mentales, spirituelles et physiques peuvent être suivies et respectées, mais elles ne peuvent jamais être contrôlées. «  Si vous essayez de contrôler ces lois, elles vous détruiront. » Le critère déterminant est en fait l’impartialité. Une loi impartiale s’applique à tous de manière égale. Une loi qui privilégie les riches et instaure une discrimination à l’égard des pauvres s’éloigne du principe d’impartialité et représente une tentative de contrôle plutôt qu’un respect de ces principes légaux.
Ce critère s’applique également à d’autres domaines. Si vous connaissiez, par exemple, les lois de la matérialisation et que vous essayiez de les manipuler afin de favoriser une personne au détriment d’une autre, ces lois vous détruiraient. Les lois doivent être appliquées sans être ainsi déformées.
Telle est la raison pour laquelle le détachement est la qualité déterminante de la vie. En effet, le détachement conduit à l’élargissement de la conscience, et donc à l’unité et à l’harmonie, alors que la mercantilisation favorise l’attachement, rétrécit la conscience, et détourne de l’harmonie, amenant luttes et dissensions.

La dette du tiers monde
Selon Maitreya, la dette du tiers monde sera annulée. Il n’y a pas d’autre solution. Cette dette ne peut être recouvrée d’aucune façon.
D’après Maitreya, ce n’est pas en infligeant un fardeau supplémentaire aux contribuables des nations créditrices qu’on trouvera une solution à ce dilemme. Par contre, l’argent qui a jusqu’ici été consacré à la défense permettra de résoudre ce problème. Les tensions commençant à diminuer dans le monde entier, la défense cessera désormais d’être la première priorité.
Par ailleurs, la nouvelle technologie de la lumière rendra caduques les armes actuelles. La technologie de la lumière permet de repérer une aiguille n’importe où sur la planète Terre. La lumière n’est pas une énergie que nous «  fabriquons ». Nous ne faisons que la maîtriser et l’exploiter.
On découvrira, de plus, des sources d’énergie bon marché. On notera que les découvertes récentes concernant la fusion nucléaire à température ambiante, qui ont été rapportées dans la presse, font partie de ce processus de découverte et représentent un «  pas significatif dans la bonne direction ». Ces nouvelles sources d’énergie soulageront les difficultés de nombreux pays.





Faits et prévisions

Home Diminution des conflits entre les gouvernements et les guérillas

« Dans le monde, le nombre actuel des conflits entre gouvernements et forces de guérilla va commencer à décroître. Les personnes concernées se rendront à la table des négociations. On remarquera tout particulièrement la mise en place de ce processus au Soudan, en Éthiopie et au Nicaragua. » (Extrait de Share International de juin 1988)

Au Soudan, le parlement a accepté le plan de paix du Premier ministre Sadeq al-Mahdi, qui se trouve à la tête du nouveau gouvernement. Le plan prévoit une trêve militaire, la fin de l’état d’urgence et la suspension de la loi islamique actuellement appliquée. Pour la population du sud du Soudan, principalement chrétienne, le système islamique judiciaire et juridique est la cause fondamentale du conflit. A l’exception du Front National Islamique fondamentaliste, la nouvelle direction choisie par le Soudan a le total soutient de toutes les organisations politiques majeures du Nord aussi bien que des puissants syndicats et de l’armée.

En Éthiopie — selon les observateurs politiques — sous la pression grandissante de l’URSS, le gouvernement est sur le point de négocier la fin de la guerre civile.

Pour le Nicaragua, le Président des États-Unis Bush a demandé à son homologue soviétique, Mikhaïl Gorbatchev, de l’aider à trouver une solution de paix.

L’administration Bush et le congrès américain mènent de front une nouvelle politique à l’égard du Nicaragua, tous deux reconnaissant que cet effort marquera le début d’une ère nouvelle de conciliation en ce qui concerne les affaires étrangères.

Au Cambodge, le prince Norodon Sihanouk, leader de l’opposition cambodgienne, rencontrera Hen Sen, le Premier ministre du gouvernement soutenu par le Vietnam.




Home Attentat contre Gorbatchev

« On attentera à la vie de Gorbatchev. Il survivra, mais sera finalement remplacé. » (Extrait de Partage International de septembre 1988)

L’information concernant le fait qu’un ministre soviétique aurait tenté d’assassiner Mikhaïl Gorbatchev est actuellement examiné par les services secrets américains. Il est dit que le Chef de la Défense Dmitri Yazov aurait tiré sur le Président russe au début du mois. Cependant, M. Gorbatchev ne fut pas blessé.

Le complot visant à son assassinat, mentionné en premier lieu dans le Washington Times, aurait été monté par un groupe rival du Kremlin mécontent de la politique libérale de M. Gorbatchev.

Les porte-paroles des gouvernements anglais et russe nièrent absolument savoir quoi que ce soit à ce sujet. Cependant, le Washington Times soutenait que cette information hautement confidentielle provenait d’un « diplomate russe de premier ordre ». (Extrait du Daily Express du 25 mars 1989).

Les services secrets américains prennent au sérieux le fait qu’on ait tenté d’assassiner le leader soviétique Mikhaïl Gorbatchev. Un agent de la CIA à Washington avait déclaré la veille : « On s’est beaucoup agité, il était évident que quelque chose n’allait pas. Nous sommes presque sûr que quelque chose s’est passé. »

Diverses rumeurs ont pris naissance dans la communauté étrangère ce week-end, tandis qu’en Russie, pour la première fois depuis la révolution, se tenaient des élections à plusieurs listes.

Certains considèrent cette histoire, publiée d’abord par le Washington Times — journal financé par la secte Moon — comme une tentative des réformistes d’influencer les votes et de discréditer ceux qui veulent ralentir les transformations.  (The Mail on Sunday, le 26 mars 1989)

The Dailey Mail et The Independent du 27 mars ont tous deux rapportés que Dmitri Yazov s’est présenté au bureau de vote et a réfuté les dires concernant son désaccord avec Gorbatchev. « Tout cela a été inventé par les journalistes », a-t-il affirmé.

Selon le Maître de Benjamin Creme il y a bien eu un attentat contre M. Gorbatchev le 6 mars dernier, mais M. Dmitri Yazov n'y était pas impliqué.


Home Baisse des dépenses d'armement

 « Dans le monde entier, les gouvernements dépenseront désormais davantage d’argent pour le bien-être des hommes, au lieu de dépenser cet argent en armes destructrices. » (Extrait de Partage international d’octobre 1988)

L’URSS tente de convertir rapidement son industrie militaire au profit de la production agricole. Igor S. Belousov, vice-président du Conseil de Ministres écrivait dans la SF Chronicle que les usines d’armements fabriquent des tracteurs, des appareils d’arrosage à large éventail, des diffuseurs de fertilisant, des déchaumeuses, des remorques etc. ainsi que « des outils pour les petites fermes et les vergers. » L’industrie aéronautique, soutient Belousov, produit des motoculteurs miniatures, des faucheuses, des broyeuses, des pompes à eau, etc. Il a dit qu’en 1988, les 345 principales usines militaires avaient fabriqués du matériel de transformation des aliments, remplaçant le quart de l’industrie de la défense par la production de machines agricoles.




Home Les Palestiniens auront leur propre pays.

« Les Palestiniens auront leur propre pays. » (Extrait de Share International de juin 1988)

Les services secrets israéliens pensent que des délibérations directes avec l’OLP sont inévitables. Ils croient que la révolte palestinienne ne cessera pas tant qu’Israël refusera de négocier. Dans son rapport confidentiel, le ministère de la défense confirme qu’il y a bien changement dans les aspirations politiques de l’OLP.

Le Premier ministre Shamir, sous la pression de l’opinion internationale, est actuellement poussé à adopter une attitude plus conciliante, même s’il continu à refuser toute forme de négociations avec l’OLP. Il est vrai, cependant, qu’au début du mois d’avril il a ordonné la libération de centaines de prisonniers palestiniens. En attendant, il est d’accord sur le principe d’élection restreinte dans les territoires occupés. C’est le premier pas pour arriver à une paix qui, dit-il, n’impliquera jamais de changements territoriaux. Néanmoins Shimon Peres, le ministre des finances et le leader du parti travailliste israélien, n’en exclut plus la possibilité. « Nous sommes prêts à faire des concessions territoriales », a-t-il dit récemment à la télévision.

L’OLP a fait quant à elle un autre pas vers l’établissement d’un état indépendant : en Tunisie, le leader de l’OLP, Yasser Arafat, a été choisi unanimement comme président d’une Palestine indépendante.




Home Scandales au Japon

 « On peut observer que la série d’événements qui a amené au krach boursier de l’année passée se reproduit actuellement au Japon. Ceci entraînera un nouveau krach boursier. » (Extrait de Partage international de décembre 1988)

Au Japon, de nouvelles révélations concernant le scandale « Recruit Cosmos » a affaibli encore davantage la position du Premier ministre Takeshita. Le Premier ministre japonais a bien été obligé d’admettre qu’il avait touché diverses sommes de la société « Recruit » pour un montant de près d’un million de dollars. Lors d’une déclaration au parlement japonais il avait nié avoir reçu des pots-de-vin, mais admis avoir obtenu des « donations légales » pour son parti. M. Takeshita avait auparavant parlé de sommes moins importantes, mais après la publication dans la presse japonaise d’un certain nombre de rapports, il admit que sa mémoire l’avait trahit.

Selon des observateurs politiques d’influence, la position du gouvernement japonais perd de sa crédibilité. Le soutien du parti du Premier ministre Takeshita est au plus bas et tous est fait pour éviter un effondrement total et des élections anticipées qui, probablement, seraient désastreuses. Les économistes commencent à se demander si la défaite attendue du PLD, le parti qui a tenu les rênes du pouvoir pendant des dizaines d’années, ne constituerait pas une menace pour la bourse japonaise.


Nombre de scandales ont été mis à jour juste avant le krach d’octobre 1987.
A l’heure où nous mettons sous presse, nous apprenons la démission du Premier ministre Takeshita.




Home Importantes récoltes en Afrique

« On constatera qu’en Ethiopie la terre se met à produire des récoltes. Les pays ayant souffert auparavant de la sécheresse auront dorénavant de l’eau. » (Extrait de Partage international de septembre 1988)

Vingt pays africains ont un surplus de nourriture grâce à de très importantes récoltes.




Home La reine Elizabeth d'Angleterre et l'écologie

Source : The Guardian

« Le rôle des monarchies va maintenant se modifier dans le monde entier, déclare Maitreya. Les monarchies vont être dorénavant réellement actives, et de manière positive. » (Extrait de Partage international de décembre 1988)

Le 13 mars, la reine Elizabeth d’Angleterre a rejoint les leaders mondiaux et d’autres membres de la famille royale en plaçant en tête de ses préoccupations l’environnement en vue d’une coopération internationale. Lors de son message au Commonwealth, elle a précisé que la prise de conscience grandissante des hommes concernant la menace écologique consécutive aux activités humaines soulignait l’interdépendance. 




Home Prévisions d'avril 1989

Un proche collaborateur de Maitreya nous a transmis les prédictions et les commentaires suivants par l’intermédiaire du journaliste de la télévision préalablement cité. La rédaction de Share International a adressé ces informations aux médias, sous la forme d’un communiqué de presse, alors que la revue partait à l’impression. Soucieux de tenir nos lecteurs informés des dernières nouvelles en provenance de Maitreya, nous avons décidé d’insérer ce communiqué dans la revue.

23 avril 1989

- Les catastrophes iront en s’intensifiant puis elles s’atténueront
- Le général libanais Aoun a fait l’expérience de la présence de Maitreya et s’interroge : « Que suis-je en train de faire ? »
- La situation redeviendra normale au Moyen-Orient dans quelques semaines
- Les Israéliens accueilleront les Palestiniens comme des frères
- Les Syriens quitteront le Liban
- L’Union Soviétique sera présente au Moyen-Orient de manière constructive
- Le Président Bush a fait l’expérience de Maitreya
- Le krach boursier au Japon est « inévitable »
- La défense ne demeurera pas une priorité essentielle.

Les catastrophes
Nous observons actuellement une augmentation spectaculaire du nombre des catastrophes à travers le monde. Une période d’accalmie lui fera suite — la violence et la destruction prendront fin.
Lorsque la conscience des individus s’élargit, leur culpabilité s’atténue et ils peuvent alors réaliser que ce n’est pas le Soi qui est à l’origine de toute cette dévastation. Une telle situation a été créée par une force extérieure d’énergie destructrice qui les a aspirées dans la tempête du chaos et de la confusion.

Le Moyen-Orient
Le chef des milices chrétiennes de Beyrouth, le général Michel Aoun, a exigé de ses troupes « la fermeté, le sacrifice et le sang ». Il a depuis fait l’expérience de la présence de Maitreya. Commentant la réaction du général Aoun, un proche collaborateur de Maitreya a déclaré : « Il dit qu’il ne comprend pas ce qu’il est en train de faire. Le général Aoun n’est pas responsable, il a été pris au piège d’une énergie destructrice. Il saisira l’opportunité qui s’offrira à lui d’en sortir. »
Dans quelques semaines, la situation commencera à redevenir normale au Moyen-Orient. Les parties en présence se comporteront comme si de rien n’était et expérimenteront une ‘vague’ de bienveillance et de coopération.
Les Israéliens tendront pour la première fois une main amicale aux Palestiniens, qu’ils appelleront frères.
Les Syriens évacueront le Liban et retourneront se consacrer à leur pays.
Les Soviétiques seront engagés de manière constructive au Moyen-Orient.
Le rôle des superpuissances dans le fourniture d’armes aux pays en guerre est terminé. Leur tâche consiste maintenant à aider ces pays à se remettre sur pied. La première des priorités est de nourrir les populations du tiers monde.

États-Unis
Le Président Georges Bush, après avoir pendant des mois promis de faire une chose et une autre sans toutefois rien accomplir, est soudain ‘devenu silencieux’. Son attitude avait un peu partout engendré frustration et controverses. Il a, lui aussi, fait l’expérience de la présence de Maitreya et a enfin commencé à réfléchir à ce qu’il devrait être en train de faire.

Tokyo
Comme nous l’avons déjà annoncé, un krach boursier à l’échelle mondiale prendra naissance au Japon. Maitreya réaffirme que ce krach boursier est inévitable. La fin de ce processus est en vue. Les marchés boursiers ressemblent à des maisons de jeu où chacun devient dépendant de cette drogue qui consiste à faire de plus en plus d’argent. Les opérateurs en arrivent à dissimuler leur richesse et à créer une atmosphère de criminalité. La situation ressemble à une bulle de savon sur le point d’éclater.

L’Afghanistan et l’URSS
Les Soviétiques sont intervenus dans des régions d’où ils n’étaient pas originaires. Ils doivent maintenant faire face à la révolte chez eux. Cette situation résulte de l’action de la Loi de Cause et d’Effet.

La défense
Nul ne pourra désormais soutenir que la défense est une priorité essentielle. Cette déclaration ne représente ni une idéologie ni une opinion. La nouvelle technologie de la lumière rend caducs les besoins de défense actuels.




Home Guérison par la prière en Californie

« De nombreuses personnes seront guéries par la pratique de la prière. Ce processus a déjà commencé et, bien que des exemples individuels n’aient pas encore fait la une des journaux, les personnes concernées vont commencer à témoigner de leurs expériences en ce domaine. Des cas de guérison par la prière deviendront alors connus du public. » (Extrait de Share International de juin 1988)

Le 31 mars, le Santa Monica Outlook, rapportait que Bill Tritt de Venice, Californie, a déconcerté les médecins en guérissant apparemment du SIDA. Tritt a déclaré qu’il n’avait reçu aucun traitement particulier et n’a rien fait pour tenter de se guérir lui-même si ce n’est de méditer la nuit : « Je ne sais pas si cela vient de Dieu, si c’est mon corps ou autre chose, mais je suis guéri. » La revue de San Francisco Examiner Image a relaté le fait qu’il existe un réseau de guérison dont les participants méditent cinq minutes chaque jour à 19 h où qu’ils se trouvent dans le monde. Pendant leur méditation, ils visualisent la bonne santé et la guérison de cette maladie dite incurable.





Citation

Home Pourquoi rivaliser ?

par Carl Sagan

« Si nous sommes vraiment obligés de rivaliser, rivalisons afin d’éliminer la corruption de nos pays. Que notre rivalité soit une compétition conduisant à l’honnêteté. Rivalisons afin de concevoir les moyens permettant l’autosuffisance en matière agricole pour le milliard d’hommes les plus pauvres de notre planète. »






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017