DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1988

Extraits de la revue
Partage international

Décembre 1988 - N° 4 Vol. 1, n° 4

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire


  • L'article du Maître


  • Editorial


  • Signes des temps


  • Tendances


  • Le point de vue de Maitreya


  • Citation




L'article du Maître

Home L’harmonie naissante

par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme

Plus nous approchons du jour de la Déclaration, plus nous avons le pressentiment que tout va bientôt changer, que tous les points de repère connus vont être effacés ou détruits. Déjà, pour l’œil averti, les signes annonciateurs de la fin imminente d’une époque sont là. Déjà, redoutant l’orage qui s’annonce en cette fin de siècle, beaucoup vont chercher refuge à la montagne ou dans le désert. Craignant la destruction de leur mode de vie familier, ils se préparent pour les cataclysmes que leurs propres peurs ont évoqués.

Il est vrai que le monde connaît des changements rapides. Chaque jour apporte son quota d’événements. Nul ne peut nier le rythme trépidant des transformations qui balaient la planète, ni le nouveau climat d’espoir ainsi engendré.

Le travail de la Hiérarchie qui veille n’est donc pas facile. Sa tâche est d’orienter les événements de façon à éviter un maximum de clivages. Si on leur lâchait la bride, les forces de reconstruction et de changement balaieraient tout ce qui s’oppose à leurs plans, semant ainsi les graines de dissensions et de conflits futurs ; trop réprimées, les forces de la réaction se renforceraient et prolongeraient leur emprise vacillante sur la destinée des hommes. Au cours de cette phase de transition entre deux ères, il est impératif que les changements se fassent de façon continue, mais ordonnée. C’est dans ce sens que les Maîtres tendent tous leurs efforts.

Afin de permettre une progression harmonieuse, l’énergie de l’Esprit d’Equilibre, qui adombre le Christ, a été libérée et imprègne maintenant le monde entier. Elle amènera de plus en plus les diverses factions à une position centrale modérée, et le consensus remplacera l’opposition qui règne aujourd’hui. En proportion égale à la tension et aux conflits actuels, cette force divine restaurera l’harmonie et la paix. Ainsi en sera-t-il. Ainsi le Grand Seigneur agit-il pour assurer la sécurité au monde des hommes.

Lorsque tout sera prêt, lorsque les événements mondiaux auront accompli leur travail de préparation, Maitreya s’avancera sur le devant de la scène et revendiquera sa place légitime d’Instructeur. A partir de ce moment, se manifestera un nouvel esprit de coopération qui conduira à une rapide transformation de toutes nos structures. Conscients de la sagesse que lui confère son statut spirituel, les hommes accepteront d’être guidés par Maitreya, et, étape par étape, sur un rythme de plus en plus rapide, ils refaçonneront leurs vies en s’inspirant du modèle spirituel qu’il leur offrira.

L'Equilibre

Sa tâche actuelle consiste à restaurer et à maintenir l’équilibre, afin d’éviter à l’humanité bien des peines et des souffrances inutiles. Il apparaît déjà clairement que cette étape est en voie de réalisation, et un nouvel esprit de conciliation se manifeste chez ceux qui ont la charge de diriger les peuples. Bientôt le monde verra l’Instructeur en son sein. Beaucoup ont fait l’expérience de sa présence d’une manière ou d’une autre et attendent son émergence publique avec joie. Il ne nous reste plus longtemps à attendre  pour voir l’Avatar, le Christ, l’Instructeur de tous les hommes.


Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.





Editorial

Home Le dogme de la science

La science moderne a rendu un grand service à l'humanité en mettant graduellement en question les affirmations bornées et dogmatiques relatives à l'essence de la réalité qui nous sont imposées par l'orthodoxie religieuse. C'est cette même science, toutefois, qui manifeste maintenant, d'une certaine manière, les mêmes orientations dogmatiques.

L'hypothèse de base de la vieille doctrine religieuse était que les prêtres, s'appuyant sur les écritures saintes considérées comme leur seul et unique guide, pouvaient infailliblement faire la distinction entre le « bien » et le « mal ». Le nouveau dogme scientifique voudrait nous faire croire que l'expérimentation peut tout prouver ou réfuter, et que toutes les théories peuvent donc être étiquetées du label « vrai » ou « faux ». Le prémisse — à savoir que, par définition, il n'existe rien qui ne puisse être mesuré ou analysé — est, dans le cas présent, tout aussi rigide que ne l'est l'hypothèse religieuse.

Une telle vision absolue du monde ne laisse que peu ou pas de place au doute. Les approches religieuses et scientifiques de la réalité (présentées par chaque système comme sa propre Vérité Ultime) renferment donc toutes deux l'idée que l'ensemble des phénomènes doivent répondre à une définition de la réalité propre à chaque système et que, dans le cas contraire, ils ne peuvent en toute logique réellement exister.

Prenons un exemple : aucune efficacité n'est reconnue aux remèdes homéopathiques par les théories actuellement en vigueur. Lorsque des faits inexplicables semblent corroborer les résultats revendiqués par l'homéopathie, le monde scientifique établi est soudain pris de panique. Afin de pouvoir mettre à l'index des théories inacceptables, on va jusqu'à considérer comme légitime de se servir de prestidigitateurs, faisant ainsi tomber le discrédit sur l'intégrité des recherches non orthodoxes, comme a pu le constater récemment un chercheur français, le Professeur Benveniste.

Une singulière convergence apparaît ici entre la manière de faire de l'église qui tenta, tout au long de l'histoire, de maintenir son emprise sur la société, et celle du pouvoir scientifique établi, qui reproduit actuellement les mêmes schémas. L'église écartait autrefois tout ce qui n'entrait pas dans le cadre de la doctrine religieuse (elle continue à le faire aujourd'hui encore), et qualifiait ses adversaires « d'hérétiques ». Le courant dominant de la science écarte aujourd'hui, lui aussi, les phénomènes qui ne peuvent être directement expliqués dans les limites des dogmes scientifiques actuels, et traite les hommes de science qui persistent à poursuivre leur étude de ces phénomènes de « superstitieux » ou de « charlatans ».

« Les faits sont sacrés », affirme la science, alors qu'au même moment elle devient de plus en plus efficace dans sa négation des faits gênants.

Une étude conduite en Europe a conclu récemment que les « phénomènes paranormaux » n'existent pas. Pourquoi cette conclusion fut-elle tirée ? Parce que dans 99 pour cent des cas examinés, on avait pu avancer une autre explication, ou parce qu'on estimait que la « coïncidence » jouait un rôle. Une « force inexpliquable » n'était alléguée que dans un pour cent des cas. Aucune question supplémentaire ne fut soulevée à propos de cette force non identifiée. La communauté scientifique put donc tranquillement continuer à souscrire à sa définition actuelle de la réalité, oubliant d'une manière commode que, par définition, la découverte d'un seul cygne noir réduit à néant la théorie prétendant que la nature ne produit que des cygnes blancs.

Ainsi, la science se trouve dans la position d'une nouvelle religion, et ses exécutants sont devenus les nouveaux grands prêtres de notre temps, nous accablant de formules magiques et d'études de probabilité. Bien entendu, personne ne comprend ce qu'ils disent, mais publiez un communiqué ‘scientifique » et le tour est joué: le monde doit (par exemple) accepter l'affirmation selon laquelle les centrales nucléaires sont des miracles de sécurité. Des murmures de doute circulent peut-être en privé, mais la ligne officielle demeure la même: tout est sûr et « maîtrisé » — même après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl ; même après les incidents sans nombre en France, au Royaume-Uni et ailleurs ; même après qu'il ait été découvert récemment qu'une fuite avait persisté des années dans les installations atomiques militaires américaines, et que les autorités s'étaient rendues coupables de dissimulation.

Grâce aux moyens modernes de communication, les efforts déployés afin de dissimuler des événements aussi fâcheux sont de plus en plus souvent voués à l'échec. Les vérités tenues apparemment pour indiscutables par la science sont maintenant rapidement ébranlées par cette tendance. L'homme moderne regarde autour de lui, lit les journaux et découvre bientôt que les scientifiques, que cela leur plaise ou non, ne jouissent pas du monopole de la sagesse. Même les questions les plus élémentaires — telles que les rapports existant entre la nourriture et la santé — suscitent des opinions totalement divergentes, chacune étant avancée avec le même air de conviction comme une vérité irréfutable.

Pourquoi donc devrions-nous croire que la science est suffisamment développée pour produire des théories convaincantes et définitives concernant l'origine de la vie, la création de l'univers, la nature et l'existence — ou la non existence — d'un principe créateur (ou Dieu, pour ceux qui préfèrent ce terme) ? C'est en effet la même science, préconisant des technologies douteuses avec plein d'assurance, qui affirme de façon tout aussi définitive que l'ensemble des phénomènes, la vie y compris, peut être réduit à des processus chimiques matériels — les doutes s'élevant contre cette affirmation étant, comme à l'habitude, attribués à la superstition.

L'inquisition et le bûcher permirent autrefois de contenir ce qui menaçait l'orthodoxie régnante ; l'isolation en est l'équivalent moderne. Un physicien américain à la réputation inattaquable n'a eu qu'à suggérer, récemment, d'étudier de façon sérieuse certaines allégations de l'astrologie pour passer, pratiquement du jour au lendemain, de l'état de chercheur estimé à celui de paria. Il n'est donc pas surprenant que les scientifiques qui sont confrontés à des phénomènes étranges, inexplicables, y réfléchissent à deux fois avant de les rendre publics, et sont freinés dans leur action par leur propre manque de courage ou par les mesures de répression de la part de leur employeur.

Toutefois, les pressions exercées sur le pouvoir scientifique établi s'accroissent de manière inévitable, provenant à la fois de l'intérieur et de l'extérieur du système. Les découvertes de la mécanique quantique et de l'astronomie mettent à jour tellement d'anomalies de la science classique que sa prédominance a maintenant fait son temps. Cette constatation n'a pas pour effet de sous-estimer la valeur immense que la science a eu et a encore pour le monde, ni de prétendre que la science en tant que telle soit appelée à disparaître. Au contraire, dès que la science se sera libérée de ses propres entraves et aura reconnu l'existence et l'influence significative de niveaux plus subtils de la réalité (considérés jusqu'à maintenant comme le domaine brumeux de la religion), elle sera capable d'indiquer de nouvelles perspectives à l'humanité. C'est par l'union de la physique et de la métaphysique que la science atteindra ses plus grandes réalisations.

Une telle fusion semble à présent impensable, mais il en va toujours ainsi dès que le pouvoir établi étouffe l'émergence de nouveaux concepts, qui doivent batailler pour être reconnus. Selon Schopenhauer, chaque nouvelle vérité passe en effet par trois phases : « Elle est tout d'abord tournée en ridicule. Elle est ensuite violemment combattue. Elle est enfin acceptée comme allant de soi. »

Une fois que les vérités nouvelles se seront imposées à la communauté scientifique (et que cette dernière les aura acceptées), la science ouvrira le chemin à une fusion féconde de la connaissance matérielle et de la spiritualité. Ce faisant, elle apportera peut-être la preuve du don de voyance du physicien Paul Davies, qui affirmait que la science mène plus sûrement à Dieu que ne peut le faire la religion.





Signes des temps

Home Un Medjugorje en Irlande

par Sean O'Neil Source : The Irish News

 Pendant les six dernières années, trois femmes ont été témoin d'apparitions de la Vierge dans un modeste sanctuaire en Irlande. Chaque vendredi soir, elles se retrouvent dans une toute petite grotte près du village de Blackwatertown, à la frontière des comtés de Tyrone et d'Armagh, afin de prier et d'assister aux apparitions, qui ont débuté le 31 mai 1982 — ce qui est, de façon significative penseront certains, la date qui avait été prévue pour l'émergence de Maitreya. La Vierge apparaît vêtue de bleu, et appelle à la paix, à la prière, au jeûne et à la confession. La Vierge précise clairement que le lieu de pèlerinage est destiné aux catholiques comme aux protestants. Elle porte un regard critique sur la situation en Irlande mais assure qu'il n'y aura pas de guerre civile. Comme à Medjugorje, la vie de certaines personnes, y compris des alcooliques et d'anciens non-croyants, a été transformée positivement après avoir visité le lieu de pèlerinage. Comme il était prévisible, l'église catholique et le prêtre de la paroisse n'ont prêté aucune attention aux apparitions.

Benjamin Creme confirme qu'il s'agit bien d'une authentique manifestation du Maître qui fut autrefois la Vierge. Cette apparition est un signe supplémentaire de la présence de Maitreya dans le monde.



Tendances

Home Helmut Kohl souligne l'apparition d'un "grand changement"

Un « grand changement » a été apporté aux relations existant entre l'Union Soviétique et l'Allemagne Fédérale. Telle fut la conclusion du chancelier ouest-allemand, Helmut Kohl, au terme de sa visite en Union Soviétique. Il fit également savoir que le Président soviétique, Mikhael Gorbatchev, s'était engagé à ce que tous les prisonniers politiques d'Union Soviétique soient libérés avant la fin de l'année. Le sommet germano-soviétique a permis la signature d'un grand nombre d'accords ayant trait à des projets de coopération mutuelle, en particulier dans les domaines de la recherche spatiale et de la protection de l'environnement.




Home Les leaders de la Contra au Nicaragua

Source : The Los Angeles Times

Les leaders de la Contra au Nicaragua ont récemment demandé au Costa-Rica, au Honduras et au Guatemala de constituer une force de maintien de la paix « analogue à celle des Nations Unies ». Ils suggèrent que cette force internationale offre ses services au gouvernement nicaraguéen, et représente un moyen de séparer les troupes de la Contra des troupes Sandinistes afin que les pourparlers de paix puissent reprendre. Le porte-parole de la Contra, Bosco Matamoaros, a déclaré : « Nous sommes prêts à déposer les armes. »




Home Limiter les émissions d'oxydes d'azote

Les Etats-Unis et 24 autres pays industrialisés ont signé un accord international afin de limiter les émissions d'oxydes d'azote, qui constituent une composante essentielle des pluies acides et d'autres problèmes sérieux de pollution atmosphérique. Les signataires de cet accord, qui doit prendre effet à partir de 1994, sont convenus de garder les niveaux d'oxydes d'azote identiques à ceux enregistrés en 1987.




Home L'Amérique du Sud dialogue

Lors d'une récente conférence au sommet, sept leaders sud-américains ont appelé à l'instauration d'un nouveau dialogue avec les Etats-Unis ainsi qu'avec d'autres pays développés, afin d'entamer des conversations sur la renégociation de la dette, le trafic de drogue, et l'instabilité économique de leur région. Le Président du Pérou, Alan Garcia, a déclaré : « Nous voulons que s'instaure un nouveau dialogue avec les principaux dirigeants de l'économie du monde industrialisé.» Le Président du Brésil, Jose Sarney, a ajouté : « Nous ne pouvons pas demeurer le continent de la drogue et du terrorisme… de la pauvreté et de la misère.»




Home L'indépendance de la Namibie

L'Afrique du Sud a accepté une proposition américaine de compromis concernant l'indépendance de la Namibie. La proposition stipule que les troupes cubaines resteront en Angola pendant encore deux ans, la Namibie accédant à l'indépendance dans l'intervalle. Lorsque Cuba et l'Angola auront eux aussi accepté cette proposition, il semble que plus rien ne fera obstacle à un règlement définitif du conflit.




Home Interdire la combustion en mer de déchets chimiques,

 Lors d'une réunion à Londres, les représentants de 65 nations ont conclu un accord visant à interdire la combustion en mer de déchets chimiques, partout dans le monde, à partir de 1994. Ils ont également décidé d'interdire l'exportation de déchets toxiques. Les organisations écologiques telles que Greenpeace considèrent cet accord comme une avancée dans la lutte contre la pollution maritime mondiale.




Home Changements en Union Soviétique

Une conférence internationale se tiendra à Londres, au début de l'année prochaine, afin de négocier un moratoire sur la production et l'utilisation d'armes chimiques et biologiques. Les pays occidentaux ainsi que l'Union Soviétique y participeront.

• Pour la première fois depuis 30 ans, des préparatifs sont actuellement en cours afin d'organiser une rencontre entre les leaders de la Chine et de l'Union Soviétique. Le sommet entre le leader chinois, Deng Xiaoping, et le Président soviétique, Mikhael Gorbatchev, aura lieu l'année prochaine.

• Les Etats-Unis et l'Union Soviétique ont signé un accord global portant sur leur collaboration dans le domaine médical. Ces deux pays projettent, à partir de maintenant, de collaborer et d'échanger des informations concernant un traitement du sida, ainsi qu'à propos des problèmes de contamination radio-active et d'alcoolisme.

• L'Union Soviétique a offert, de manière inattendue, un don de plus d'un demi milliard de dollars destiné à l'aide humaitaire apportée à l'Afghanistan. Cette somme représente plus de la moitié de ce que l'ONU estime être nécessaire afin de prendre soin des réfugiés et des autres victimes de la guerre en Afghanistan.




Home La guérilla cambodgienne

L'organisation de guérilla cambodgienne, les Khmers rouges, n'émet plus d'objections à la présence d'une force internationale de maintien de la paix, et accepte cette présence comme faisant partie de la solution politique au conflit du Cambodge. En faisant cette concession, les Khmers rouges sont allés au devant de l'une des principales exigences de la coalition des organisations cambodgiennes de résistance, et ont ainsi levé un obstacle majeur à la tenue des négociations de paix. 




Home En finir avec l’apartheid en matière sportive

 Deux des plus grandes fédérations sportives sud-africaines ont conclu un accord avec l’organisation interdite ANC (le Congrès National Africain) afin d’organiser en Afrique du Sud des compétitions sportives auxquelles participeraient toutes les races. Les ligues de rugby et de football ont décidé d’admettre dans leurs clubs des sportifs venant de toutes les composantes de la population. Les organisations sportives espèrent que cette nouvelle attitude mettra fin au boycott international dans le domaine des sports dont l’Afrique du Sud est l’objet. L’ANC est prêt à recommander cet abandon, dès lors que les ligues sportives manifestent le désir d’en finir avec l’apartheid en matière sportive.




Home Fin de l'isolation économique

La Birmanie s'est engagée à mettre un terme aux 26 ans d'isolation économique qu'elle vient de connaître, et à permettre un certain investissement de la part de l'étranger. Le gouvernement a également promis de desserrer le contrôle exercé sur son économie domestique, et d'autoriser le développement de l'entreprise privée à une plus grande échelle.





Le point de vue de Maitreya

Home La période d'ajustement

Interview de Un des proches collaborateurs de Maitreya par Patricia Pitchon

Patricia Pitchon, une journaliste résidant à Londres, est en contact avec l’un des plus proches collaborateurs de Maitreya au sein de la communauté asiatique. Ce dernier lui transmet de manière régulière des informations capitales, qu’il reçoit lui-même de Maitreya. Le texte qui suit est un résumé des conversations qu’elle a eues avec ce collaborateur de Maitreya entre la mi-octobre et le début du mois de novembre 1988.

Les 11 et 12 octobre

J’ai eu plusieurs entretiens avec le collaborateur de Maitreya. Dans un article précédent, il était fait référence à une énergie qui avait été libérée dans le monde, dont l’effet est d’amener à l’équilibre. Avant que cet équilibre ne puisse être atteint, il se produit inévitablement une période d’ajustement, accompagnée des difficultés inhérentes à ce type de périodes. Maitreya indique ici comment nous pouvons comprendre cette phase que le monde subit actuellement au travers de processus variés, sociaux, économiques, politiques et psychologiques.

L’attachement aux idéologies
Les idéologies peuvent être comparées à des courants négatifs ou positifs. Si vous êtes attachés à un courant négatif, celui-ci vous détruira. Si vous êtes attachés à un courant positif, le Soi sera entraîné dans des régions inconnues du mental, de l’esprit et du corps, et il sera alors très difficile au Soi de « revenir », car ce processus n’a pas de fin.
L’attachement à une secte politique, religieuse ou nationale particulière, à l’exclusion de toute autre secte, est un exemple de courant négatif. Cette position crée nécessairement l’opposition, le conflit.
L’attachement à la méditation ou à des techniques apparentées, à l’exclusion de toute autre chose, est un exemple de courant positif. Certains yogis, qui contrôlent les battements cardiaques, la température corporelle, etc, en donnent l’exemple dans les Himalayas. Des pouvoirs de matérialisation et de dématérialisation peuvent même être développés. Maitreya demande : « Le salut est-il là ? Non. Une telle personne n’est pas libre. » C’est la raison pour laquelle Maitreya enseigne : « Soyez détachés de mes pouvoirs. » Si vous êtes tentés par ces pouvoirs et apprenez à produire ces manifestations, vous ne saurez pas les contrôler et elles vous détruiront.
Jésus connaissait l’évolution humaine et de sa destinée, c’est pourquoi il déclara : « Vous ferez de plus grandes choses encore ». Cependant il mit également en garde contre la tentation exercée par ces pouvoirs.

La technologie de la lumière
Maitreya déclare : « C’est votre destin de connaître la technologie de la lumière, mais soyez en détaché. » La science évolue très vite. Les USA et l’URSS pourront coloniser l’espace. Or, depuis l’espace, il est possible de contrôler nos activités terrestres. Une nation qui maîtriserait cette technologie pourrait en principe contrôler les autres nations. C’est la raison pour laquelle, selon Maitreya, à ce stade, « Le Seigneur intervient afin de maintenir l’équilibre. »
De l’avis de Maitreya, il est du devoir des religieux, des gurus, etc, d’expliquer ces processus, leurs dangers et en conséquence la nécessité du détachement, plutôt que de chanter des hymnes ou des mantrams.

Le secteur bancaire
Dans le premier article, publié en juin 1988 dans Share International sous le titre « Maitreya se tourne vers l’avenir », il était signalé, dans un paragraphe concernant le Royaume-Uni, que la mission de Maitreya comprenait l’ouverture de certains centres destinés à accueillir des jeunes afin que, dotés d’un plus grand respect d’eux-mêmes, ils soient alors aidés dans leur recherche d’un travail. L’article ajoutait : « Finalement, le secteur bancaire offrira son aide. » Cette prédiction commence maintenant à se réaliser : La National Westminster Bank a récemment employé 3 000 personnes afin d’aider les gens à créer leur propre petite entreprise. Cette démarche a été accomplie « sans faire de discours », et d’autres banques prendront le relais.

Le Japon et le marché financier
On peut observer que le processus qui a conduit au crac boursier de l’année dernière est actuellement en cours de formation au Japon, ce qui aboutira à un nouveau crac boursier. Selon Maitreya, la manière dont les « grandes concentrations financières » s’approprient la santé et la richesse de chaque nation n’apparaît pas dans les médias car, dans tous les gouvernements, des individus tirent profit de cette situation. « Il doit y être mis un terme. » Après ce nouveau crac boursier, le premier devoir des gouvernements sera de nourrir la population avec une nourriture adaptée. Leur second devoir sera de lui garantir un logement adéquat. La santé et l’éducation seront les priorités suivantes. Des investissements selon ces directions d’action, réalisés dans d’autres parties du monde, viendront ensuite. Puis, en dernier lieu, arrivera la défense. En bref, ce crac boursier conduira à un réordonnancement des priorités.
(Dans un article publié le 16 octobre 1988 dans le journal londonien The Sunday Times, Kevin Sullivan décrit la Bourse de Tokyo comme « présentant la santé la plus florissante de la scène internationale ». Malgré le ton prudemment optimiste de plusieurs articles publiés dans le même numéro du Sunday Times, concernant la santé des marchés financiers, selon Maitreya, le prochain crac boursier est inévitable et conduira à un nouvel accent de réalisme — PP.)

Le Royaume-Uni
Le socialisme et le conservatisme : Le processus d’adoucissement que Maitreya avait signalé dans le premier article est manifestement en voie de réalisation au Royaume-Uni. L’actuel gouvernement connaît certains changements. Il ne peut continuer à adhérer à l’idéologie conservatrice en place, « qui ne représente rien d’autre que le germe de l’attachement ». Selon Maitreya, le socialisme met au moins l’accent sur le partage. Mais être détaché demande beaucoup de temps. C’est une attitude qui nécessite d’être conscient. Ce n’est pas un processus facile.
De leur côté, les socialistes doivent apprendre l’art de l’auto-préservation. L’individu doit être entouré de conditions telles qu’il puisse comprendre que lui, en tant qu’individu, est important.
L’attitude consistant à inculquer, à imposer, à introduire des idéologies de force dans le mental des individus commence à disparaître dans le monde entier, aussi bien dans les domaines religieux que politiques. Le consensus la remplacera.

Les inondations et les tremblements de terre : Le Royaume-Uni connaîtra une série d’inondations de moindre importance, qui précéderont l’événement capital, c’est-à-dire la crue de la Tamise. Un tremblement de terre se produira également au Royaume-Uni.

L’ensemble de catastrophes naturelles qui s’abat actuellement sur le monde entier, et qui est le résultat des actions des hommes, n’exclut pas le Royaume-Uni.

Le 13 octobre 1988

L’Inde
Les hommes politiques n’ont pas réussi à trouver une solution aux conflits du Sri Lanka, du Punjab, ainsi que d’autres régions. Un processus d’éveil du peuple a commencé, sous l’inspiration de plusieurs chefs spirituels qui se font actuellement remarquer. Ils utilisent les médias comme moyen de communication, bien que le contenu de leurs messages soit différent de celui des pasteurs américains qui font également usage des moyens médiatiques.

Le 15 octobre 1988

Qui est Maitreya ?
De l’avis de Maitreya, des titres comme «  le Messie » peuvent créer l’illusion. Bien que certains puissent trouver en Maitreya les qualités de Jésus, « Ceux qui recherchent en Moi un Instructeur sont plus proches de la vérité, car c’est ce que Je suis ». Il ajoute : « Je cherche à exprimer ce que Je suis à travers vous ; c’est la raison pour laquelle Je viens » (ces mots apparaissent également dans les Messages de Maitreya le Christ, n° 10, transmis par l’intermédiaire de Benjamin Creme le 8 novembre 1977). La véritable qualité de l’instructeur se révélera dans l’enseignement. « Le Maître réside en vous. Si vous suivez les disciplines de la vie, l’Instructeur vous enseigne, le Maître Se révèle en vous. Ne soyez pas attaché à la forme humaine ». La vérité vivante est une question d’expérience. Maitreya ajoute : « Nul ne peut M’accaparer. J’appartiens à tous. »

Pourquoi le consensus est-il important ?
Si vous imposez votre point de vue à quelqu’un, cette personne va alors se sentir écrasée. Ce comportement existe non seulement dans les familles totalitaires, mais également dans les pays totalitaires. Rajouter des lois et des réglements — ce qui est un processus d’addition, ou même de multiplication, c’est-à-dire une forme rapide d’addition — fait pencher le plateau de la balance d’un côté. Il n’y a plus d’équilibre. Le problème ne pourra être résolu par un simple processus de soustraction. Le poids diminuera alors, mais le problème subsistera. La solution se trouve dans la division, ce qui signifie apprendre à échanger des opinions et à développer l’art de la communication. La liberté réside dans l’art de la communication. Une telle attitude crée l’harmonie, l’équilibre. Le résultat en est une véritable démocratie.
S’adressant aux hommes politiques du monde entier, Maitreya ajoute : « Vous ne pouvez espérer avancer en restant à l’abri entre quatre murs, alors que des gens n’ont ni une nourriture adaptée, ni un endroit décent où habiter. »
Selon Maitreya, « Là où l’on n’entend pas la voix du peuple, des révolutions se produiront. » Ceci n’est pas une prédiction, mais un exemple de la loi de cause et d’effet. L’étouffement, la répression, là où ils existent, se heurteront à la prise de conscience croissante des individus.

La conscience
« La conscience est à elle seule plus puissante que les bombes nucléaires, plus puissante que toute autre chose dans l’univers. La conscience se trouve même « au-delà de la lumière ». Elle se développe rapidement maintenant. »

La criminalité au Royaume-Uni
Le Royaume-Uni est actuellement affligé par des vagues de criminalité, et il continuera à l’être pendant un certain temps. C’est la même énergie qui affecte les éléments de la nature et les êtres humains. Cette énergie élimine les forces négatives. Un état de vigilance est alors créé chez les individus, qui conduira à une nouvelle phase de la vie. De plus en plus de gens se révolteront, car de vieilles habitudes, des usages vieux de plusieurs siècles, qui furent imposés au mental, doivent être détruits. Dans les écoles, dans les collèges, dans les hôpitaux, etc, les gens n’accepteront plus les solutions imposées.
La population carcérale s’accroît. Des lois et des réglements supplémentaires aboutiraient à la destruction. Les forces armées et la police seront ébranlées.
Le gouvernement doit tout d’abord apprendre à nourrir le peuple avec une nourriture adaptée ; il doit ensuite fournir un environnement approprié (un logement adéquat, etc). Il doit ensuite s’abstenir d’intervenir de manière dogmatique dans l’éducation. La criminalité et la toxicomanie diminueront.
Dépenser des milliards en armement nucléaire est un processus qui prendra fin. La conscience est un don de Dieu. Personne ne peut vous l’enlever. Elle ne peut être contrôlée par des lois et des règlements.

Le 19 octobre 1988

Le Royaume-Uni et l’Irlande du Nord

Il n’y a pas de fumée sans feu. Lorsque vous empêchez la fumée de s’échapper, il se produit une explosion. Cette même loi de cause et d’effet est maintenant à l’œuvre chez les êtres humains. La manière dont les gouvernements essaient d’interdire à ceux qui sont en colère — quelqu’en soit la raison — de s’exprimer, en promulguant des lois et des règlements, occasionnera des meurtres et des explosions qu’aucune armée ne pourra arrêter. Il est du devoir du gouvernement, qui administre la population, de s’assurer que tous les sentiments des individus sont représentés, qu’ils ne sont pas étouffés. Sinon, il n’agit ni au nom de la démocratie, ni comme le ferait un véritable gouvernement.

Les chefs religieux

Le Pape affirmera clairement la nécessité de partager la nourriture et les ressources du monde. L’Archevêque de Canterbury s’exprimera également publiquement sur les divergences existant entre le peuple et le gouvernement.

Un important tremblement de terre en URSS
Un important tremblement de terre se produira en URSS, de même que des inondations. Nous pouvons également nous attendre à un ensemble d’accidents d’avion et d’accidents au sol (tels que des déraillements de trains et des camions quittant soudainement la route).
 Maitreya met une fois de plus l’accent sur le fait qu’il ne s’agit pas là de prédictions, mais des effets de causes que l’homme lui-même a engendré — dans le cas présent, les explosions souterraines réalisées dans le cadre des essais d’armement nucléaire.
Selon Maitreya, les explosions nucléaires perturbent les éléments de la nature. Toute la Création, est composée d’atomes. Si vous perturbez la structure atomique, les éléments de la nature, les cycles climatiques et les êtres humains eux-mêmes sont perturbés. Puisque les objets manufacturés, tels que les avions, sont eux aussi composés d’atomes, lorsqu’on s’immisce dans la structure atomique, les accidents sont inévitables.
Les individus dont l’équilibre du mental, de l’esprit et du corps est fragile peuvent être poussés dans leurs derniers retranchements par la perturbation de la structure atomique. « Des meurtres gratuits » et des psychoses soudaines en sont la conséquence.




Home Instruction spirituelle

Interview de Un des proches collaborateurs de Maitreya par Patricia Pitchon

Le 2 novembre 1988

Le message de Maitreya à tous
Maitreya déclare : « Je ne suis pas venu pour fonder une nouvelle religion. Chacun d’entre vous devrait poursuivre son développement au sein de sa propre tradition religieuse. Je ne suis pas venu pour créer des disciples. Même lorsque vous Me verrez, ne courez pas après Moi. Si vous courez après Moi, vous Me perdrez. » Il ajoute : « Je suis venu enseigner l’art de la réalisation du Soi. » Il souligne qu’il ne s’agit ni d’une idéologie, ni d’une religion, et que cette réalisation profitera aux adeptes de toutes les religions ainsi qu’à ceux qui n’en ont pas. C’est la raison pour laquelle Il déclare : « J’appartiens à tous. »

La réalisation du Soi
« Seul le Soi compte. » Vous êtes le Soi, « un être immortel. » La souffrance est engendrée par l’identification avec tout ce qui n’est pas le Soi. Interrogez-vous : « Qui suis-je ? » Vous vous apercevrez que vous vous êtes identifiés soit à la matière (le corps), soit à la pensée (le mental), soit au pouvoir (l’esprit). Mais vous n’êtes rien de tout cela. « Le mental, l’esprit et le corps sont les temples du Seigneur. » Le Soi expérimente en eux « l’Etre et le Devenir suprêmes du Seigneur. » Etre est éternel, Devenir représente le déploiement dans le temps et dans l’espace. Le Soi connaît ces deux états.

L’attachement
Si vous ne pouvez vous reconnaître dans le Soi, vous risquez de vous attacher au corps, au mental ou à l’esprit.
Si vous êtes attaché au corps, vous vous apercevrez qu’il n’existe aucune fin ni aux désirs matériels ni aux gratifications sensuelles. L’avidité grandit, la recherche se poursuit et la satisfaction vous échappe toujours.
Si vous êtes attaché au mental, vous pouvez vous empêtrer dans des constructions mentales, dans des idéologies, dans des « ismes » sans fin. Plus vous cherchez, plus vous vous éloignez, plus vous découvrez qu’il existera toujours des régions inconnues du mental. En fait, vous pouvez vous y perdre. Vous ne vous sentez pas satisfaits.
Si vous êtes attaché à l’esprit (au pouvoir), vous vous embourberez dans des régions qui ne peuvent jamais être réellement comprises, telles ces kyrielles « d’ismes » que sont l’occultisme, le spiritualisme, etc. Maitreya souligne que s’embourber est synonyme de mal utiliser.
Les spiritualistes, qui pensent pouvoir entrer en contact avec les morts, en sont un exemple. Selon Maitreya, ces prétendus médiums « se branchent » sur des vibrations qui appartiennent encore au domaine du mental, de l’esprit et du corps. Maitreya demande : « Où se trouve le Soi du défunt ? » Il n’habite plus le corps, qui a été incinéré ou enterré, ni le mental, que le Soi expérimenta comme un temple du Seigneur pour un laps de temps déterminé. Le Soi ne peut pas davantage être identifié au pouvoir (l’esprit), qu’il expérimenta également comme un temple du Seigneur. Maitreya déclare : « Aucun spiritualiste ne peut rappeler le Soi. » Puisque l’être humain est le Soi, qui le médium pourrait-il rappeler ? Seul un Maître peut rappeler le Soi, en de rares occasions dictées par la loi spirituelle.
C’est la raison pour laquelle Maitreya conseille : « Ne soyez pas attaché à la forme physique d’un Maître. » Sans quoi, lorsqu’Il n’est pas là, vous êtes attristé.

Lorsque vous vous reconnaissez comme le Soi intérieur, cette tristesse disparaît.
Jésus mit en garde contre le mauvais usage des pouvoirs. Maitreya déclare : « Même si vous les rencontrez, même s’il se développent en vous, ne soyez pas attaché aux pouvoirs. N’essayez pas de les posséder. Si vous essayez, ils vous détruiront. Ils ne vous appartiennent pas. »

Pourquoi les gurus peuvent chuter
Beaucoup d’instructeurs et de gurus ont chuté à cause d’un attachement aux pouvoirs qui se sont manifestés à travers eux en raison d’un développement naturel ou par la grâce du Seigneur. Dès que vous cherchez à réclamer quelque chose pour vous-même, dès que vous vous identifiez avec ces pouvoirs au lieu de comprendre que vous êtes le Soi immortel et que les pouvoirs appartiennent au Seigneur, vous êtes perdu. C’est là un test difficile et, même à l’heure actuelle, de nombreux disciples qui se sont identifiés avec leur guru ou leur instructeur ont vu leur vie boulversée lorsque ce dernier, oubliant le Soi intérieur, s’est attaché aux pouvoirs matériels, mentaux ou spirituels. Certains commencent alors à accumuler des richesses, d’autres font mauvais usage de la pensée et emprisonnent mentalement d’autres êtres humains, créant l’intolérance et la division au lieu de respecter la liberté de chaque individu, d’autres encore deviennent attachés aux pouvoirs et en font mauvais usage.
C’est la raison pour laquelle Maitreya déclare : « Ne soyez pas attaché à Mes pouvoirs spirituels. »

Le détachement
Lorsque vous êtes détaché, le Soi expérimente ces pouvoirs et permet la réalisation du dessein divin. Posséder ce n’est pas seulement mal utiliser, c’est aussi mal orienter et s’interposer. Les véritables guérisseurs spirituels permettent ainsi au Seigneur de travailler par leur intermédiaire, mais restent détachés à la fois de la cause (la volonté du Seigneur) et de l’effet (la guérison d’un individu particulier). C’est la raison pour laquelle il est important de rester détaché à la fois du succès et des échecs. Certains sont guéris, d’autres ne le sont pas. Si vous ne réclamez rien pour vous-même, l’orgueil ne peut sépanouir et tout est alors orienté selon la loi spirituelle. Ce n’est pas vous qui guérissez, c’est le Seigneur qui guérit. Le Soi connaît ce principe. Pratiquez avec détachement et laissez au Seigneur la charge des conséquences.

Soyez ce que vous êtes
Maitreya déclare : « Soyez ce que vous êtes. Ne vous placez pas dans le sillage de quelqu’un d’autre. Si vous pratiquez l’honnêteté du mental, la sincérité de l’esprit et le détachement, vous connaîtrez votre Soi, vous Me connaîtrez, et vous connaîtrez le Seigneur. » Etre dans le sillage de quelqu’un consiste à copier, à imiter une autre personne ou à s’identifier à elle, en oubliant son propre Soi. Prenons l’exemple des stars de la musique pop. De nombreux fans tentent de s’habiller et de se comporter comme leurs idoles. Une telle attitude ne conduit ni au bonheur ni à la réalisation. « La même chose peut arriver aux disciples ». La tâche du Maître consiste à éveiller le Soi intérieur. Lorsqu’à votre tour vous connaissez le Soi, vous pouvez éveiller les autres. Eveiller un autre ne signifie pas projeter son ombre sur lui. Lorsque le Soi s’éveille, le développement s’ensuit naturellement. La personne accomplit son propre destin et jouit des bénédictions du Seigneur. Le rythme de développement de chaque personne peut ainsi être respecté. C’est la raison pour laquelle Maitreya déclare : « Laissez le païen croire à la matière, car il ne peut y avoir de matière sans le Seigneur. » Ce qui importe, c’est d’établir une relation correcte entre le Soi et le mental, l’esprit et le corps.

Une relation juste
Si vous vous placez dans le sillage des autres au lieu d’être vous-même, vous perdez votre éclat. Vous ne pouvez plus refléter la lumière de l’individualité. Sans cette lumière, aucun progrès n’est possible dans la vie. Par contre, lorsque vous expérimentez le Soi intérieur et que vous commencez à reconnaître que vous êtes une entité immortelle, totalement distincte du mental, de l’esprit et du corps, vous apprenez à utiliser ces temples du Seigneur de manière créative, en toute conscience. Des guérisons en découlent automatiquement.
C’est la raison pour laquelle Maitreya a déclaré que même les individus atteints du sida seront guéris par l’intermédiaire de la prière ainsi que de la pratique de l’honnêteté du mental, de la sincérité de l’esprit et du détachement. Il n’y a pas de salut sans détachement.

La prière déjà transmise par Maitreya peut conduire les gens à connaître le Soi intérieur, qui est distinct du mental, de l’esprit et du corps.Nous l’incluons ici pour ceux qui ne la connaîtraient pas :

Je suis le créateur de l’univers.
Je suis le père et la mère de l’univers.
Tout vient de moi.
Tout retournera à moi.
Le mental, l’esprit et le corps sont mes temples,
Pour que le Soi réalise en eux
Mon Être et mon Devenir Suprêmes.

L’éducation
De l’avis de Maitreya, on doit enseigner aux enfants « les trois matières fondamentales » (la lecture, l’écriture et l’arithmétique). Mais ce n’est pas suffisant. On doit également leur enseigner qui ils sont réellement. Les enfants d’aujourd’hui sont capables de comprendre la relation existant entre le Soi et le mental, l’esprit et le corps, plus facilement que les adultes ne l’imaginent. Même un enfant maltraité, un enfant qui a été malmené et qui n’a personne vers qui se tourner, peut être guéri grâce à cette compréhension. Il peut reconnaître et éprouver que ce qui a été maltraité, que ce soit dans le mental, dans l’esprit ou dans le corps, n’est pas le Soi véritable.

A cœur ouvert
Certaines personnes ont demandé : « Par où commencer ? Comment pouvons-nous pratiquer la sincérité ? » Examinons une expression fréquemment utilisée : « avoir une conversation à cœur ouvert » avec quelqu’un. Quelle est la signification de cette expression ? Elle signifie que vous vous exprimez alors tel que vous êtes réellement, que vous communiquez à partir du centre, de votre centre, le Soi. Pratiquez cette attitude. Elle vous transformera, vous et votre entourage.

L’honnêteté du mental
Si vous pensez une chose, en exprimez une autre, et en exécutez encore une troisième, vous êtes perdu. L’honnêteté du mental conduit à un discours honnête et à des actes honnêtes. Cette harmonie conduit à la paix et au bonheur. Maitreya déclare : « Que vous soyez un voleur ou un saint, vous pouvez commencer dès maintenant. »




Home Les changements ont commencé

Interview de Un des proches collaborateurs de Maitreya par Patricia Pitchon

Le 2 novembre 1988

Cet article est le dernier à être consacré à des prévisions et à des analyses d’événements mondiaux, ainsi qu’à des conseils spirituels, transmis par Maitreya. De futurs articles, s’il doit en exister, pourront observer les tendances et les événements mondiaux à la lumière des prévisions contenues dans les articles précédents. Maitreya attend maintenant que certains événements se réalisent. Son enseignement sera ensuite ouvert et direct.

Israël et la Palestine
(Le soir du 1er novembre 1988, le collaborateur de Maitreya me déclara qu’aucune majorité absolue ne se dégagerait des élections législatives israéliennes devant avoir lieu le jour suivant, le mercredi 2 novembre 1988. Il me déclara également que Maitreya est maintenant apparu à des milliers de personnes en Israël, y compris un certain nombre de rabbins, sous une forme Lui permettant d’être reconnu. Selon Maitreya, ces rabbins vont se mettre à jouer un rôle similaire à celui exercé par la chambre des Lords en Grande-Bretagne. Ils surveilleront les hommes politiques « de telle sorte que ces derniers ne détruisent pas le tissu social ». Ils auront également la possibilité de « défendre la voix du peuple. »
Au moment de la rédaction de cet article dans la nuit du 2 novembre 1988, la presse rapportait le résultat incertain des élections israéliennes, et le journaliste Ian Black pouvait titrer son article dans le journal londonien The Guardian de la manière suivante : « Les partis religieux israéliens détiennent la clé du processus de paix au Moyen-Orient. » Nous pouvons donc nous attendre à ce que certains des rabbins qui vont acquérir une certaine influence remplissent, en raison de l’apparition dont ils ont été les témoins, un rôle positif dans le processus d’équilibre de la région — PP.)

Selon Maitreya, de tous les peuples, celui qui cherche réellement le Seigneur de manière fervente est le peuple juif.
Que les politiciens l’apprécient ou non, « Le Seigneur est intervenu afin de restaurer l’équilibre. »
Quoique fassent ces hommes politiques, les Palestiniens auront leur propre patrie. Ce processus peut être quelque peu accéléré ou retardé, mais rien ne peut empêcher le résultat final.
Des articles précédents avaient rapporté que les soldats israéliens déposeraient les armes, et que certains événements éblouiraient et déconcerteraient les hommes politiques [cf. Share International, Vol.7, n° 5, juin 1988, et Partage International, Vol.1, n° 2 et 3, octobre et novembre 1988]. Ces événements sont en train de se réaliser. Un article du San Francisco Chronicle affirme qu’un mouvement en Israël aide actuellement les soldats qui refusent de servir dans les territoires occupés. On en dénombre au moins 600, dont 40 seulement ont été poursuivis.
Il y a deux semaines, le Service International de la BBC a rapporté que le gouvernement d’Israël a reçu une pétition provenant d’un groupe de citoyens israéliens demandant que les droits de l’homme soient respectés dans les territoires occupés.
La presse a récemment mentionné la création d’un mouvement religieux en Israël consacré au retrait des territoires occupés, alors que ces mouvements sont généralement associés à des politiques de droite inflexibles.

Le Royaume-Uni
La première partie de cet article signale que, selon Maitreya, une série d’inondations de moindre importance sera suivie d’une inondation majeure — la Tamise devrait également inonder le Parlement britannique [cf. Partage International, Vol.1, n° 2, octobre 1988]. Trois inondations mineures au moins ont été rapportées récemment, dont une à Herne Bay, dans le Kent.
Un ingénieur des eaux fut stupéfait après avoir lu l’article précédent, car selon lui « seul un ingénieur spécialisé dans les problèmes de l’eau pourrait un tant soit peu appréhender les phénomènes d’élévation du niveau hydrostatique de la Tamise. »

Margaret Thatcher
En dépit de la récente déclaration de Margaret Thatcher à l’occasion d’une interview publiée dans le journal londonien The Times, affirmant qu’elle accomplira un quatrième mandat, Maitreya répète qu’elle quittera le pouvoir d’ici un an, et qu’elle fera donc place à « du sang neuf ». L’homme qui la remplacera en tant que Premier ministre « s’attachera à cicatriser les plaies qu’elle a provoquées par l’application de sa politique. Il galvanisera le pays afin de le mener ‘vers le centre’. »

La famille royale au Royaume-Uni
De nombreux membres de la famille royale britannique vont se mettre à prendre le parti du peuple. Les obstacles à la mise en œuvre de cette approche « disparaîtront du jour au lendemain. » Le Prince Charles « rétablira la valeur morale de la nation de telle sorte que le peuple expérimente, de manière collective, la bénédiction du royaume de Dieu. » (Les informations de 18 heures de la chaîne Thames ont rapporté le 2 novembre que le Prince Edward a inauguré un centre de jour destiné à accueillir les jeunes sans domicile. 50 000 personnes environ, à Londres, sont sans domicile fixe. Le Prince critiqua « les plans de restrictions économiques, qui nuiraient à la vie de nombreuses personnes »).
Le rôle des monarchies va maintenant se modifier dans le monde entier, déclare Maitreya. Les monarchies vont être « dorénavant réellement actives, et de manière positive. »

Les USA
Les commentaires de Maitreya concernant l’élection présidentielle américaine du 8 novembre 1988 sont les suivants : « Les victoires écrasantes sont maintenant terminées. » Le parti vainqueur aura une faible majorité. La gauche et la droite, les libéraux et les conservateurs, seront désormais attirés vers le centre. L’énergie d’équilibre, qui a été libérée dans le monde, entretiendra un équilibre entre la gauche et la droite. « Vous devez respecter le point central afin de connaître un état harmonieux permettant de jouir de la paix et de la prospérité. »
Cette observation s’applique à n’importe quel acte de la vie. Appliquez ce principe dans n’importe quels actes ou situations de votre vie, et jouissez de la paix, de la prospérité et du bonheur.
Maitreya ajoute que de nombreux miracles se produiront aux Etats-Unis, tels que des guérisons et des apparitions du Seigneur à des personnes séjournant dans des prisons, dans des institutions psychiatriques, dans des établissements éducatifs, enrôlées dans les forces armées, ou faisant partie des milieux politiques. Les hommes politiques changeront soudain de ton. Les sentiments positifs se répandront.
Selon Maitreya, les gens tout d’abord ne parlent pas de telles expériences. Au début, ils sont décontenancés. Ils tiennent cette expérience pour sacrée. Ils ne parlent qu’à ceux qui peuvent la comprendre. Mais à mesure que « l’aura de la communication se développe » et que le individus deviennent capables de communiquer entre eux, un cercle toujours plus étendu commence à entendre parler de ces expériences. Les gens vont se mettre à parler ouvertement.

Les gardiens de prison et les policiers
Les gardiens de prison et les policiers démissionnent actuellement au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. De précédents articles ont fait référence à la « crise de la criminalité », déclarant qu’elle conduirait à ces résultats. Une étude confirmera cette tendance. [cf. Share International, Vol.7, n° 5, juin 1988, et Partage International, Vol.1, n° 1, septembre 1988, ainsi que ce même numéro.]

Le Japon
Le Japon connaît en ce moment le taux de suicide le plus élevé au monde. La toxicomanie y sévit. Maitreya apparaît actuellement, sous forme de visions, à de nombreuses personnes au Japon et, parmi elles, à plusieurs hommes politiques importants. Des collègues de ces politiciens observent les changements et en sont surpris.

Le Nicaragua
Un arrêt des hostilités aboutira au « gouvernement par le peuple. » On « rendra hommage » à la voix du peuple qui sera « respectée. »

Nelson Mandela
Selon Maitreya, Nelson Mandela sera libéré avant la fin de l’année. Cette libération sera un « cadeau de Noël » ! Les otages de Beyrouth seront libérés par la suite.

L’Afghanistan
Toutes les factions se réuniront et gouverneront ensemble « au nom de l’Islam ».

L’Arabie Saoudite
L’Arabie Saoudite révisera les termes de l’accord portant sur la fourniture d’armements conclu avec la Grande-Bretagne il y a quelques mois. Dans des articles précédents, Maitreya demandait : « Contre qui l’Arabie Saoudite se défend-elle ? » et ajoutait que la mauvaise utilisation de la richesse provenant du pétrole conduirait à l’asséchement de ses puits de pétrole. La plus grande partie de l’armement qui devait être fourni sera remplacée par d’autres achats. La révision des termes de l’accord se déroulera d’une manière très discrète [cf. Partage International , Vol.1, n° 1 et 3, septembre et novembre 1988].

L’URSS
La capitale soviétique doit maintenant affronter les problèmes de la drogue et du vandalisme. Permettre à la consommation de se développer sans restriction, autoriser un combat excessif pour la possession de biens matériels, conduit à la destruction. L’URSS veut le changement. Toutefois, forcer l’allure crée encore plus de problèmes. Un consensus beaucoup plus large, qui clarifiera les buts à atteindre, conduira finalement l’URSS hors de ses difficultés présentes.

Le Kenya
Maitreya déclare que « le Kenya sera pour l’Afrique ce que la Mecque est à l’Islam. » Ce pays deviendra un lieu de pèlerinage pour les populations des pays voisins. Un temple sera construit à Kajadio, où tous les symboles des grandes religions seront représentés. Les fidèles de toutes les religions s’y rassembleront pour prier. Le Président Arap Moi posera la première pierre de ce temple, à Kajadio, dans le courant de l’année prochaine. Ce genre de temple, qui convient à la conscience religieuse plus inclusive qui caractérisera le 21e siècle, sera également édifié dans de nombreux autres pays, dont un à Londres à partir de l’année prochaine. Il ne s’agit pas là de la constitution d’une nouvelle religion, mais plutôt de la création de structures adaptées à notre compréhension croissante de la fraternité.

L’Argentine
Les partisans du parti radical du Président Alfonsin redoutent un revirement d’opinion en faveur des Péronistes, qui les ramènerait au pouvoir à l’occasion des élections de l’année prochaine. Maitreya déclare que le processus croissant de convergence, la disparition des polarités accentuées, seront également évidents dans ce pays. Une attitude de consensus concernant les questions clé se développera, contribuant à une plus grande harmonie.





Citation

Home Acquérir et donner

par Baghavan Sri Sathya Saï Baba

« Vous ne pourrez acquérir si vous ne donnez. »






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYA

BENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017