DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2017

Extraits de la revue
Partage international

Décembre 2017 - N° 352

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international

, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire


  • L'article du Maître



  • Point de vue
    • Agriculture régénératrice, réduction de la pauvreté et inversion du flux migratoire Par Ronnie Cummins


  • Courrier des lecteurs


  • Interviews


  • Compilation


  • S.O.P. — Sauvons notre planète


  • Signes des temps




L'article du Maître

Home La promesse de Maitreya

Par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme, novembre 2011

Alors que beaucoup de gens continuent de croire que les systèmes bancaire et boursier actuels sont nécessaires et immuables, beaucoup d’autres sont amenés à penser qu’ils sont obsolètes et doivent être remplacés au plus tôt. Trop nombreux sont ceux qui subissent les effets d’une cupidité débridée, et ressentent la nécessité d’une justice et d’une équité plus grandes afin de survivre à ce qu’on appelle trop facilement le « climat économique actuel ».

Avant l’effondrement boursier de 2008 l’abondance régnait, au moins dans les pays développés. Les gens avaient du travail et un logement. Chaque jour voyait apparaître de nouveaux millionnaires. Sous d’autres climats, bien sûr, quantité de gens vivaient dans l’indigence, quand ils ne mouraient pas de faim ; mais, au moins pour certains, l’argent ne manquait pas et il faisait bon vivre.

Où est passé tout cet argent ? Qu’est-il devenu ? Aujourd’hui il n’y a plus de travail, et l’argent a disparu — on l’a mis dans les banques et il a disparu. Et les millionnaires sont devenus milliardaires. Tout ça est plutôt déconcertant : la moitié du monde semble avoir été victime d’un tour de passe-passe, d’une imposture.

Reviendrons-nous aux pratiques du bon vieux temps ? Voulons-nous vraiment revenir à une époque où les riches voyaient leur fortune doubler du jour au lendemain tandis que les pauvres devaient se contenter des miettes du festin ?

Partout frémit le vent du changement, un changement que les peuples attendent et réclament. Ils découvrent aussi leur capacité à agir, dont l’exercice en conduit beaucoup jusqu’à la mort. Ils sentent que les vieux schémas ont fait leur temps, et sont désormais inopérants. Ils sentent qu’il peut y avoir d’autres façons de vivre, et anticipent un avenir meilleur. En vérité, des modèles voués à disparaître entravent la progression de l’humanité. La roue tourne, et la puissante Rome tombe à nouveau.

Le feu de Maitreya stimule le cœur de ceux, innombrables, qui sont sensibles à son influence et brûlent du désir de pouvoir construire un monde où règneront justice et harmonie. Maitreya nous promet que ce monde nouveau ne tardera pas à voir le jour.


Depuis le lancement de la revue Partage international, le Maître de Benjamin Creme a fourni des articles susceptibles d’être publiés non seulement au moment où ils ont été écrits, mais aussi chaque fois que la situation mondiale les rend à nouveau pertinents. A vrai dire, nombre de ces articles semblent plus actuels aujourd’hui que lorsqu’ils ont été publiés initialement.
Les articles du Maître de Benjamin Creme expriment toujours l’essence d’une situation, et celui-ci n’y fait pas exception. Le Maître se penche ici sur la séparation fondamentale qui caractérise notre monde : certains cherchent par tous les moyens à maintenir le
statu quo en perpétuant des pratiques obsolètes, tandis que d’autres subissent les effets de la division et de la cupidité. « Reviendrons-nous aux pratiques du bon vieux temps ? Voulons-nous vraiment revenir à une époque où les riches voyaient leur fortune doubler du jour au lendemain tandis que les pauvres devaient se contenter des miettes du festin ? »
Deux facteurs contribueront au renouveau : l’éveil des peuples à leurs droits et à leur puissance, et l’avancée inéluctable de la roue cosmique qui mettra fin aux dérives de la « Rome moderne », libérant la voie à la création d’un monde juste.





Home Sciences : un nouvel éclairage

Par William Allen

« La vieille conception mécaniste de la nature et des forces qui y sont à l’œuvre cède rapidement du terrain. […] De plus en plus nombreux sont ceux qui acceptent l’idée que tout est énergie, qu’énergie et matière ne sont que deux états différents d’une réalité unique sur laquelle la pensée peut exercer son influence. La vision humaine de l’existence est transformée par cette compréhension qui ne cesse de croître. […] Nombreux sont les scientifiques du monde entier qui orientent leurs recherches dans cette direction, ressentant le besoin d’étayer de preuves leur conviction intuitive que tout est interconnecté. » [Le Maître –, par l’entremise de Benjamin Creme, extrait de L’extension de la conscience, Partage international, septembre 1992]

Pendant des siècles la vision scientifique dominante s’est basée sur les conclusions issues de la mécanique classique ou newtonienne. Celle-ci postule que la nature est un grand mécanisme composé de parties matérielles. Donc, pour comprendre des organismes complexes, il suffit de les réduire aux interactions entre leurs parties. La physique classique a mené à de nombreuses découvertes, connaissances, innovations et technologies qui ont contribué à des améliorations nombreuses dans tous les domaines de la vie et nous ont propulsé dans l’espace.

Au début du XXe cependant, plusieurs physiciens (dont certains obtiendront par la suite un prix Nobel) ont exploré la relation entre la matière et l’énergie. Ce faisant, ils découvrirent empiriquement des phénomènes qui ne pouvaient être expliqués par la physique classique, à savoir que ce que nous percevons comme de la matière physique solide (cela inclut les atomes) est en fait l’interaction, ou enchevêtrement [on dit aussi intrication] d’ondes d’énergie. Parmi eux, certains poussèrent les expériences plus loin et démontrèrent que la conscience, ou esprit, est reliée à ces énergies [de la matière] et peut donc affecter le monde matériel. Ces découvertes posèrent les bases d’une révolution de la physique, qui aboutit à la théorie quantique et à la mécanique quantique.

Qu’on le réalise ou non, la théorie quantique valide deux enseignements de la Sagesse éternelle : a) qu’il n’y a rien dans tout l’univers manifesté que de l’énergie en mouvement et b) que l’énergie suit la pensée.

Récemment, une équipe de chercheurs du Massachusetts Institute of Technology, de l’université de Vienne et d’institutions allemandes et chinoises ont mis au point une expérience qui ne laisse presque plus de place au doute : des particules subatomiques distantes d’années-lumière peuvent être intriquées, c’est-à-dire « partager » la même information et la même existence1. Cela pourrait permettre de comprendre ce qu’exprimait le Maître de Benjamin Creme dans son article L’Unité (Partage international, juillet/août 2001), à savoir que « la finalité sous-jacente de toute vie est la création de l’unité, qui exprime le lien étroit existant entre tous les atomes ».

En parallèle des expériences en cours dans la physique quantique, l’étude des états de conscience supérieure progresse dans le monde. Les scientifiques enquêtent sur les états modifiés de conscience : de la méditation à de nombreux phénomènes psychiques, et jusqu’à la perception consciente après la mort clinique, appelée « expérience de mort imminente » (EMI), qui est désormais relatée et documentée si souvent qu’elle ne peut plus être considérée hors-norme (cf. l’interview de Leslie Kean dans Partage international, juillet/août 2017, journaliste d’investigation et auteur du livre Survivre à la mort : une journaliste enquête sur les preuves d’une vie après la mort). Cette expérience récurrente indique que l’esprit existe indépendamment du cerveau. Ici aussi, les investigations ont révélé des phénomènes qui ne peuvent pas être expliqués par la vision matérialiste et mécaniste de la réalité.

Mais en dépit des preuves empiriques de la théorie quantique et des résultats obtenus par les recherches en parapsychologie et sur les états modifiés de conscience, il s’avère que beaucoup, si ce n’est la plupart des scientifiques, des écrivains scientifiques et des universitaires, restent résolument fidèles à l’approche matérialiste du monde comme base exclusive pour expliquer la réalité. Ils ont tendance à considérer ces nouvelles frontières avec scepticisme, dérision, ou incompréhension. Ce paradigme matérialiste dominant, ou « matérialisme scientifique » est plus une idéologie – science en tant que dogme – qu’une enquête ouverte et libre de préjugés.

Nous pouvons considérer ce schisme comme un exemple de la polarisation entre ceux conditionnés par les énergies déclinantes de l’ère des Poissons, avec son don surdéveloppé et mal employé de dévotion à un idéal – dévotion fanatique et clivante à ses propres idéaux et visions du monde au détriment de tous les autres – et ceux démontrant un changement de conscience par l’effet des énergies croissantes du Verseau, qui stimulent les idées sur l’approche holistique, sur la synthèse, sur les interrelations ainsi que sur les aspects subjectifs et immatériels de la réalité.

Un manifeste audacieux

Frustré par la résistance de la science traditionnelle, qui va de pair avec les financements et les publications scientifiques, un grand nombre de scientifiques non-conformistes dans le monde ont joint leurs efforts pour attaquer publiquement le statu quo et pour appeler leurs collègues à « se défaire des œillères et des chaînes de l’ancienne idéologie matérialiste ».

Du 7 au 9 février 2014, un groupe de scientifiques mondialement reconnus, venus de différentes disciplines (dont la biologie, la psychologie, la médecine et la neuroscience) s’est réuni à Tucson (Arizona) lors d’un séminaire sur la science, la spiritualité et la société. Ils discutèrent de l’impact de la vision matérialiste sur la science et de son corollaire sur la société, ainsi que de l’émergence de ce qu’ils appellent un paradigme « post-matérialiste ». Huit scientifiques présents à la conférence ont créé un manifeste à partir des conclusions issues de la conférence : le Manifeste pour une science post-matérialiste2, qui a été publié en 2014 dans Explore – A journal of Science and Healing. Selon ses auteurs, plus de deux cents scientifiques, philosophes, médecins et pionniers de la Nouvelle Pensée ont signé le document.

Long de quelques pages seulement, le manifeste comprend 18 points répartis en deux parties. La première critique le « matérialisme scientifique » et comment la foi exclusive en ce paradigme « a amené les scientifiques à négliger la dimension subjective de l’expérience humaine. Cela a conduit à une conception fortement déformée et appauvrie de nous-mêmes et de notre place dans la nature. » Elle se poursuit sur le développement de la théorie quantique et le potentiel qu’elle a de faire changer de paradigme, sur le nombre croissant d’études démontrant que l’activité mentale peut affecter le système physiologique de notre corps, sur les études des « phénomènes psi » de la parapsychologie, qui pointent vers des perceptions humaines extrasensorielles et la capacité d’influencer mentalement d’autres organismes, et enfin sur le nombre croissant de cas d’EMI constatés, pendant lesquels la conscience se maintient malgré un état de mort clinique. Cette première partie se conclut sur l’affirmation que les scientifiques, les philosophes, les éditeurs et les financeurs qui refusent de reconnaître ces phénomènes parce qu’ils ne cadrent pas avec la vision matérialiste « sont contraires au véritable esprit d’investigation scientifique [...]. »

Un nouveau paradigme radical

Dans Un Traité sur le Feu cosmique, le Maître Djwal Khul (DK), écrivait : « […] le mental a été défini comme cette faculté de déduction logique et de raisonnement, d’activité rationnelle, qui distingue l’homme de l’animal. Cependant, il est beaucoup plus que cela, car il est sous-jacent à toute manifestation, et la forme même d’une amibe, la faculté de discernement de l’atome ou de la cellule la plus insignifiante, sont animées par le mental, sous une forme ou sous une autre […].

L’homme est en fait un fragment du Mental universel ou Âme du monde et, en tant que fragment, partage donc les instincts et qualités de cette Âme, se manifestant dans la famille humaine. »

La seconde partie du manifeste définit les points importants du paradigme post-matérialiste naissant, selon les conclusions de la conférence. Plutôt qu’un résumé, une sélection de citations aura plus d’impact et permettra aux lecteurs d’y voir le reflet des déclarations des Maîtres cités ci-dessus.

– L’esprit représente un aspect de la réalité tout aussi primordial que le monde physique. L’esprit joue un rôle fondamental dans l’univers, il ne peut être dérivé de la matière et réduit à quelque chose de plus basique.

– Il existe une interconnexion profonde entre l’esprit et le monde physique.

– L’esprit […] n’est pas confiné à des points spécifiques dans l’espace (tels que le cerveau et le corps) […].

– Les esprits individuels ne sont apparemment pas limités et peuvent s’unir. Cela suggère l’existence d’un Esprit qui englobe tous les esprits individuels.

– La science post-matérialiste […] cherche à accroître notre capacité à comprendre les merveilles de la nature et, ce faisant, à nous permettre de redécouvrir que l’esprit est un aspect majeur de la fabrique de l’univers.

Le manifeste soutient également que ce nouveau paradigme peut promouvoir des « valeurs positives » telles que la compassion et le respect mutuel, ainsi qu’un souci plus grand pour l’environnement par la compréhension de notre interconnexion avec le monde naturel. En d’autres termes, promouvoir de justes relations humaines, avec nous-mêmes, avec les autres et avec la nature.

Le point final émet l’hypothèse que la science post-matérialiste puisse être vitale pour l’évolution de l’humanité et de la civilisation. Les auteurs écrivent : « Ce passage est peut-être encore plus crucial que la transition du géocentrisme à l’héliocentrisme. »

Les personnes impliquées dans le manifeste, et celles qui en ont été inspirées, admettent qu’il reste difficile de faire accepter la vision post-matérialiste comme objet susceptible d’un examen sérieux. La vieille garde matérialiste domine toujours les sources d’informations traditionnelles. A ce jour, je n’ai pas trouvé trace d’une publication scientifique traditionnelle ou d’un média traditionnel qui ait publié, discuté ou même reconnu le manifeste. Mais nous pouvons être certains que les nouvelles énergies qui se propagent actuellement sur Terre – de Maitreya, des Maîtres de Sagesse, du Verseau et d’autres sources cosmiques – éliminent les obstacles et aplanissent la route à parcourir.

Pour plus d’information : opensciences.org


1. www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-intrication-quantique-un-test-de-bell-venu-des-etoiles-38217.php
2. www.inrees.com/articles/Manifeste-science-Beauregard/




Home Message de Maitreya

Pour nous réconforter à la fin d’une année tumultueuse et souvent éprouvante, nous publions à nouveau ce message de Maitreya.

En ce moment, beaucoup de gens vivent des jours difficiles. Même les meilleurs et les plus proches de moi connaissent les affres du doute et de l’incertitude.

Mais quand je dis que je suis l’un des vôtres et que je m'engage à vos côtés devant le monde entier, je dis la vérité.

De même, quand je dis que l’heure est proche où tous les hommes me reconnaîtront et répondront à mon appel, c’est aussi la vérité.

Seule la Loi m’oblige à attendre encore un peu, mais dans les limites qu’elle m’impose je suis en vérité avec vous jour après jour, constamment à l'écoute de vos besoins et des opportunités que vous me présentez.

Bientôt, l'humanité dans son ensemble s'éveillera à ma présence et s’empressera d’accepter la transformation de ce monde qui est le nôtre.

Rappelez-vous que nous nous trouvons à la fin d’une civilisation et au début d’une autre, à un moment extraordinaire de l’histoire du monde ; ne vous étonnez donc pas que le changement soit pour beaucoup une épreuve.

Pour certains, il est une libération. Pour d’autres, il rime avec détresse et insécurité.

Mais mes frères, la souffrance n’aura qu’un temps, et nombreux sont ceux qui le savent déjà. Vous trouverez de l'aide en abondance pour franchir ce cap difficile. Accueillez avec joie l’âge qui commence, et sachez reconnaître les signes du renouveau.

En vérité, je vous le dis, je suis avec vous. En vérité, je suis parmi vous de bien des façons.

Demandez-vous, mes frères, où vous en êtes de la construction du monde nouveau qui comblera mes attentes — un monde où tous les hommes ne feront qu’un, où tous célébreront la joie de la création, s’employant avec amour à montrer le chemin à leurs frères dans la simplicité et la vérité.

Transmis à Benjamin Creme par télépathie mentale le 31 mars 2016.




Home Maladie d’Alzheimer : une expérience prometteuse

Par Chantal Piganeau

La maladie d’Alzheimer est une maladie neuro-dégénérative dite incurable car à ce jour, il n’a pas été trouvé de médicament pour y pallier.

En 2014, le Dr Dale Bredesen, professeur de neurologie à l’Ucla (Californie), part d’une hypothèse novatrice. Et si cette maladie était induite par le stress chronique et de graves carences liées à notre mode de vie moderne ? Il tente une expérience avec dix patients diagnostiqués « Alzheimer ». Il propose à ces patients un programme personnalisé et un accompagnement pour rééquilibrer leurs habitudes de vie. Les résultats obtenus au bout de six mois sont plus que probants.

Huit malades, atteints certes de façon relativement légère, ont retrouvé leurs capacités perdues. De plus, ils se sentent mieux qu’avant l’apparition de la maladie. Six d’entre eux ont pu reprendre leur travail. En poursuivant le programme dans la durée, ils se sont avérés complètement guéris.

Ainsi, la maladie, dans les premiers stades, pourrait disparaître à condition de modifier certains comportements.

Cela interroge sur nos modes de vie et sur les causes profondes de la maladie d’Alzheimer.

Le Dr Michael Nehls dans son ouvrage Guérir Alzheimer, comprendre et agir à temps explique la genèse de la maladie, les moyens de la prévenir et de la guérir, aux premiers stades de ses manifestations.

Comment fonctionne la mémoire ?

Tout part de l’hippocampe et de son rôle. Cette petite structure rassemble, le temps d’une journée, les informations recueillies, avant qu’elles ne soient envoyées dans la zone de la mémoire à long terme, pendant le sommeil profond.

Une substance est secrétée, la beta-amyloïde, pour stabiliser les souvenirs immédiats, avant qu’ils ne soient archivés. L’hippocampe dispose donc d’une zone de stockage momentanée. Cependant, il reste le gardien des informations de rappel, qui nous permettront de retrouver ce que nous avons appris. II joue donc un rôle fondamental dans la mémoire.

Par ailleurs, pour pouvoir chaque jour engranger davantage d’informations de rappel, l’hippocampe fabrique continuellement de nouveaux neurones. A tout âge. Ces neurones neufs ne peuvent s’intégrer au réseau existant qu’à condition d’être mobilisés. Il faut donc utiliser nos facultés d’apprentissage pour stimuler la neurogenèse et bénéficier de nouvelles connexions.

Enfin l’hippocampe grave mieux les informations de rappel si les conditions d’apprentissage sont positives. Le lieu, le moment où nous avons reçu l’information et enfin la connotation émotionnelle vécue sont déterminants. Plus l’information nouvelle est significative, plus l’on se sent concerné par elle, plus le rappel de cette mémoire est aisé. L’hippocampe, pour pouvoir fonctionner, a besoin d’interactions humaines, de cohérence et de convivialité.

Stress chronique et carences

 Plus notre corps endure de stress, plus le cerveau secrète de beta-amyloïde. Elle s’évacue normalement pendant le sommeil. Lorsque la maladie se déclare par des pertes de mémoire de plus en plus manifestes, le cerveau présente des agrégats envahissants de beta-amyloïde, qui en paralysent les fonctions. Produite en surproduction, elle devient toxique. Le cerveau ne l’élimine plus. C’est ainsi que l’on diagnostique la maladie, de façon sûre, par imagerie médicale. De plus, la neuro genèse est bloquée.

La maladie d’Alzheimer commence à bas bruit par un dérèglement progressif de l’hippocampe, s’installant pendant des années. Notre corps physique endure un stress chronique par la pollution et une alimentation de plus en plus artificielle. L’addiction aux écrans sur-stimule le système nerveux, le bombardant de sollicitations continuelles, artificielles et incohérentes. Ce stress chronique, à la fois physique, émotionnel ou mental, entraîne la surproduction de beta-amyloïde. De plus, le manque de sport et de sommeil, empêche d’en éliminer l’excédent. Un cercle vicieux s’installe.

D’autre part, de graves carences s’installent. La nourriture industrielle, empêche le cerveau de s’alimenter correctement.

Enfin, les nouveaux neurones fabriqués ne sont pas intégrés au système nerveux, par manque d’apprentissages nouveaux et d’interactions humaines.

Le stress chronique lié à la pollution, la malbouffe, le manque d’activité physique, l’isolement, enfin un quotidien vide de sens, sont donc, autant de facteurs de risques.

Comment inverser le processus ?

L’activité physique

Le mouvement, notamment la marche, stimule l’activité de l’hippocampe. L’activité physique aide le cerveau à éliminer la beta-amyloïde en excès. Des souris, à qui l’on avait injecté des agrégats de beta-amyloïdes, ont pu éliminer complètement cette substance toxique en courant à l’intérieur d’une roue. Des malades atteints d’Alzheimer, après une activité physique, voient leurs capacités mentales s’améliorer considérablement.

On comprend mieux le besoin de déambuler qu’éprouvent naturellement les malades, comme pour tenter de stimuler leur cerveau. Faute d’avoir compris ce besoin, de nombreuses maisons de retraite ont tendance à enfermer les malades. Dans les maisons où on les laisse déambuler librement et où on les encourage à une activité physique régulière, l’agressivité diminue, et la maladie évolue plus lentement.

Une activité physique quotidienne faisait donc partie du programme proposé aux patients du Dr Bredesen.

Nourrir correctement le cerveau

Un programme alimentaire diversifié, avec des produits sains et fraîchement cuisinés, des compléments alimentaires naturels et enfin un apport quotidien en huile de coco ont permis aux patients du Dr Bredesen de pallier au déficit de nourriture de leur cerveau.

La nourriture industrielle, truffée de sucres ajoutés, tend à installer un diabète sournois, de type 2. Le cerveau ne peut plus absorber le glucose dont il a besoin, et il souffre alors de carence alimentaire. Ainsi, peut s’expliquer le besoin de sucreries des personnes âgées. Elles tentent de stimuler leur cerveau dont les cellules meurent peu à peu d’inanition…

Comment nourrir le cerveau lorsque ce dérèglement est installé ? Il existe un palliatif. Le foie peut transformer les graisses en cétones, qui sont des substituts au glucose. Eux, sont en mesure de parvenir au cerveau pour le nourrir. C’est ce qui nous permet de rester en forme, tout en jeûnant.

L’huile de noix de coco en complément alimentaire, compense les déficits du cerveau en nutriments. En effet, elle stimule considérablement la capacité du foie à fabriquer des cétones. L’huile de coco se rapproche de la composition du lait maternel. On l’utilise dans les hôpitaux pour soigner les épilepsies graves de l’enfant ainsi que les traumatismes cérébraux des blessés de guerre. Le Dr Mary Newport a étudié de près les bienfaits d’un apport quotidien en huile de coco pour aider les malades. Les patients témoignent de capacités retrouvés. Leur cerveau, de nouveau alimenté, se remet à fonctionner.

Enfin, un rapport équilibré entre les omégas 6 et les omégas 3 avec l’apport d’huile de poisson permet de réduire le stress. Le sommeil en quantité suffisante, et une exposition quotidienne au soleil faisaient aussi partie du programme de guérison.

Une richesse d’interactions sociales

Le programme prévoyait un accompagnement pour aider les malades à donner du sens à leur existence.

Apprendre chaque jour quelque chose, et trouver une activité dans laquelle se sentir utile, faisaient partie intégrante du programme. Plutôt que de stimuler l’activité cérébrale par des exercices mécaniques, c’est avec des interactions sociales diversifiées et vivantes que l’hippocampe se remet à fonctionner. Les nouveaux neurones, parce qu’ils sont mobilisés, créent des connexions et s’intègrent donc au réseau existant. Ainsi, le système nerveux parvient à pallier les déficits dus à l’âge.

L’exercice d’une activité d’apprentissage intéressante, adaptée aux centres d’intérêt du patient, dans un environnement soutenant et chaleureux, a pu redonner à chacun le goût de se mobiliser pour quelque chose de signifiant. Sortis de leur isolement, les patients ont pu retrouver une qualité de vie bien supérieure à celle qu’ils avaient, avant d’être malades.

L’ensemble de ce programme a remis en route la faculté de régulation et d’auto guérison du corps humain, restaurant de façon naturelle des fonctions jusque-là perturbées du cerveau.


Mary Newport, MD, auteure de Alzheimer’s Disease : What If There Was a Cure ? The Story of Ketones (2011 ; 2e edition avril 2013) ; et The Coconut Oil and Low Carb Diet for Alzheimer’s, Parkinson’s and Other Diseases (sept 2015).
(www.coconut ketones.com)





Courrier des lecteurs

Au cours des années, certains Maîtres, en particulier Maitreya et le Maître Jésus, sont apparus à l’occasion de conférences de Benjamin Creme. Ils apparaissent également, sous diverses apparences, à de nombreuses personnes de par le monde. Certaines d’entre elles écrivent à Partage international pour relater leurs expériences. Ces expériences sont données par les Maîtres dans le but d’inspirer, de guider, d’éduquer ceux qui en bénéficient, ou, souvent, de leur apporter la guérison ou un réconfort. Très souvent, aussi, elles attirent l’attention de manière amusante sur une intolérance rigide, comme par exemple à l’égard du tabac ou de l’alcool. Les Maîtres apparaissent également sous les traits d’anges sauveurs, dans des accidents, en temps de guerre, à l’occasion de tremblements de terre ou autres catastrophes. Ils utilisent un « familier », une forme-pensée qui semble totalement réelle et à travers laquelle ils peuvent s’exprimer. Ils peuvent apparaître à volonté sous les traits d’un homme, d’une femme ou d’un enfant. Il arrive parfois qu’ils utilisent la silhouette d’une personne réelle, mais le plus souvent le « familier » est une création entièrement nouvelle.
Les courriers publiés ici illustrent ce moyen de communication adopté par les Maîtres.

Home Une vague de joie !

Le samedi 23 septembre 2017, pendant que se déroulait le séminaire annuel de Transmission à Kerkrade, j’étais chez moi en train de visionner sur YouTube des interviews et des extraits de conférence de Benjamin Creme.

A un moment, alors que je cliquai sur une image pour lancer une vidéo, m’apparut une bulle dans laquelle se trouvait Benjamin Creme. Il fit un geste de la main, comme pour me dire coucou. Puis la bulle disparut. Très surprise, je cliquai à nouveau, la bulle réapparut avec le même geste de Benjamin Creme, puis encore une troisième fois, et ensuite ce fut terminé.

J’eus envie de rire. C’était joyeux et plein de son humour. Ce qui prouve bien qu’il est toujours parmi nous. Merci à lui.

L. M., Bures-sur-Yvette, France




Home La tâche qui m’attend

Il y a plusieurs années, alors que je participais à une activité d’information sur la Réapparition, deux inconnus m’ont déclaré qu’il y avait là une personne à qui je devais parler. Un peu plus tard, une dame se présenta d’elle-même. Je lui expliquai ce que l’on m’avait annoncé un peu plus tôt et nous entamâmes une conversation.

Soudain une immense énergie d’amour nous entoura. Je ne sus que dire. Elle déclara qu’elle avait un message à mon intention ; l’énergie était si forte que je n’eus aucun doute. Elle m’affirma que j’allais devoir œuvrer dans le domaine humanitaire et aux Nations unies si j’acceptai l’offre, mais que je devrais comprendre et accepter ma divinité. Elle ajouta que j’étais un humanitaire dans le vrai sens du terme, que j’avais un don avec les enfants et que je pourrais leur être utile. Elle expliqua que par ma seule présence je pourrais alléger le fardeau des gens et que j’irradiai l’amour, la lumière et le rire qui guérit. Je pleurais pendant toute la conversation, en raison, expliqua-t-elle, de l’amour qui se dégageait. Je ressentis aussi cette forte énergie d’amour.

Cette dame poursuivit en m’expliquant que mon champ d’activité était ardu mais que Maitreya serait toujours avec moi pour me protéger. Elle ajouta que j’aurais la tâche d’enseigner, de soigner les enfants et de m’exprimer devant de grands rassemblements de personnes. Que j’étais sur terre pour favoriser le plan et aider l’humanité à déployer sa divinité potentielle ; qu’il y avait ici des êtres venus d’autres « mondes » ainsi que de nombreux Maîtres dont le travail est la réalisation du plan de notre planète. Elle me donna de plus amples informations et détails sur ce travail. Cette conversation me donna une plus profonde compréhension de l’existence d’un plan. Je compris qu’un domaine de service dans l’éducation s’offrait à moi.

Son discours m’a réellement effrayé et découragé, en réalité j’avais envie de fuir et me cacher. A la fin de la conversation, la dame déclara : « Je n’ai jamais ressenti autant d’amour. Merci de m’en donner l’opportunité. » En réalité, je ressentis beaucoup d’amour qui resta en mon cœur pendant plusieurs jours. J’ai vraiment ressenti l’unité de chaque chose et souhaité conserver ce sentiment de façon permanente.

Nom et adresse non communiqués

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu’il s’agissait d’un message du Maître Jésus.


Home Réconfortant

Quelques semaines après les tragiques évènements du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, ma fille et moi rentrions de l’école en voiture, et étions coincées dans les embouteillages à Roehampton Lane, à Londres.

Elle me parlait d’un incident bouleversant qui eut lieu ce jour-là avec un enseignant de l’école. Nous évoquâmes également le sentiment général de colère et le pessimisme qui semblait dominer depuis le 11 Septembre. Les conducteurs autour de nous étaient en colère et frustrés d’être bloqués dans la circulation. Certains klaxonnaient, roulaient pare-chocs contre pare-chocs pour éviter qu’une voiture venant d’une rue adjacente puisse s’insérer dans la circulation. Nous décidâmes d’essayer d’aider à chasser l’ambiance morose en laissant passer devant nous une voiture venant d’une rue adjacente. Le conducteur d’une petite auto rouge sembla absolument ravi qu’on l’ait laissé passé. Il nous salua, rayonnant, et criant : « Merci ! Merci ! » En roulant il continua à nous faire signe de la main jusqu’à ce qu’on ne le vît plus.

Ce conducteur ressemblait au « sans abri » de la vidéo de Maitreya à la bibliothèque de New York – un Antillais d’environ 50 ans, aux cheveux bouclés mi-longs. Ce joyeux automobiliste était-il quelqu’un de spécial ?

D. and M. E., Londres, G.-B.

Le Maître de B. Creme a indiqué que l’homme était Maitreya


Home Code de la route

Un dimanche matin d’août 1998, je me rendais à Berkeley à la méditation de transmission. Lorsque l’on quitte l’autoroute, la route passe de deux voies à une seule voie. Une voiture de sport orange, une Maserati, je pense, fit irruption devant moi. Elle attira mon attention car la peinture de la voiture était vraiment très terne. Un peu plus loin la route repasse à deux voies et la Maserati se retrouva à côté de moi sur ma droite. Comme le trajet pour me rendre à la Transmission dure 40 minutes, je prends mon petit déjeuner dans la voiture pour gagner du temps. En patientant au feu rouge, j’étais agacé par le gémissement du moteur de la Maserati et pensai : « Comment peut-on dépenser autant d’argent pour une voiture aussi bruyante ! » Ma vitre était baissée, et j’entendis l’homme dans la Maserati s’exclamer : « Ça a l’air bon », en parlant du bagel que j’étais en train de manger. Il avait un très large sourire amical. Je lui souris à mon tour et répondis : « Oui, c’est bon. » Le feu passa au vert. J’allai démarrer mais constatai que les deux voies passaient de nouveau à une seule, je ralentis donc pour le laisser passer. Je lui déclarai : « Allez-y. » Il me répondit : « Non, non, passez devant, » ce que je fis et lui adressai de grands mercis avec mon bagel à la main. Il présentait bien et avait l’air distingué. Il semblait avoir la soixantaine. Ses cheveux étaient d’un blanc absolu et d’une coupe très soignée. Sa barbe blanche bien fournie était parfaitement taillée. Le mot « immaculée » me vint à l’esprit.

Je ne repensai à lui que juste avant la méditation et me suis dit en plaisantant : « Oh, oui, c’était le Maître Jésus qui m’a salué à nouveau. » (Benjamin Creme venait juste de me confirmer des rencontres avec le Maître Jésus, quelques jours plus tôt.)

Chaque fois que je passe par cette intersection, je pense à l’homme dans sa Maserati orange. Etait-ce une autre rencontre avec le Maître Jésus ou, peut-être, Maitreya ?

J. O., Dublin, Californie, Etats-Unis

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le « conducteur de la Maserati orange » était le Maître Jésus.


Home Source de lumière

Je voudrais vous exposer une expérience extraordinaire qu’a eue le père d’un membre du groupe, hospitalisé alors pour un cancer à Kiel (Allemagne).

Sa fille lui offrit une magnifique photo d’une croix de lumière. Il la mit au mur de sorte qu’il puisse la voir à chaque instant. Le 26 juillet 1999, on le mit sur la liste de guérison de Benjamin Creme. Quelques jours plus tard, il s’éveilla dans la nuit et vit la croix de lumière dans un halo brillant, puis il vit cette lumière entrer dans son corps. En tant qu’homme très cartésien il n’avait pas l’habitude de croire que de telles choses puissent se produire. Sa fille aimerait savoir s’il s’agissait du produit de son imagination ou si un Maître lui était venu en aide.

Depuis ce moment, il a le sentiment que chaque fois qu’il regarde la croix de lumière, il a l’impression que la lumière est toujours présente dans la photo.

M. N., Hambourg, Allemagne

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que cette lumière a été manifestée par Maitreya.


Home Une rencontre rose

Le 20 octobre 2017, comme je me rendais en voiture au salon Esprit corps et âme, à l’Alexandra Palace de Londres, j’eus soudain envie de m’arrêter pour acheter des fleurs afin de décorer notre stand et choisis trois roses blanches et trois roses de couleur rose chez le fleuriste.

Comme elles faisaient un bel effet sur la table j’envoyai une photo à un collègue un peu souffrant qui aime les fleurs. Vers 16 h une petite dame âgée aux cheveux blancs se présenta à notre stand. Elle avait l’air charmant et doux. Elle portait un manteau de laine rose, un pull à col roulé blanc, un chapeau blanc surmonté d’un petit chapeau rose. Elle était assortie à la couleur de nos roses. Je fis remarquer à un collègue combien elle paraissait douce et me rapprochai du stand pour la saluer. Elle m’observa de derrière ses lunettes et je me courbai légèrement pour lui parler. Nous eûmes une conversation très animée sur Maitreya, le rôle de Benjamin Creme, le besoin d’unité et l’unicité de l’humanité. Nous étions d’accord sur tout et elle semblait déjà tout connaître ! Elle m’affirma que cette information est aussi dans les enseignements ésotériques judaïques. Après environ dix minutes de conversation je lui dis que mon prénom était Gill et lui demandai quel était le sien. Elle répondit : « Rose ! » Puis elle ajouta en insistant : « J’aimerais envoyer à tous les gens avec qui vous travaillez mes bénédictions à tous les niveaux physique, émotionnel et mental. »

Nous nous embrassâmes pour nous dire au revoir et elle prit de la documentation gratuite. A l’époque je me sentais faible et fatiguée mais j’ai trouvé la rencontre merveilleusement joyeuse, exaltante et comportant un message à partager.

G. F., Londres, G.-B.




Home Liens familiaux

Une semaine avant Noël 1999, en début d’après-midi, je pris le métro pour aller rendre visite à ma mère en résidence de personnes âgées.

Je vis juste devant moi une famille de Tziganes ou de Roms : le père, la mère avec un bébé et quatre autres enfants d’âges différents. Ils semblaient en totale unité. J’étais fascinée et ne pouvais arrêter de les regarder. La fille aînée jouait avec un crayon à essayer de dessiner les sourcils de sa jeune sœur. Je m’exclamai : « Fais attention quand le train s’arrêtera. » Le père lui dit quelque chose d’un ton amical et détendu mais dans une langue que je ne pus comprendre.

Puis je dus me déplacer pour trouver une place assise. J’offris un siège à la dame avec le bébé, de sorte que je sois assise en face d’elle. Elle n’avait d’yeux que pour le bébé qui avait l’air en très bonne santé, heureux et endormi profondément. Elle défit l’écharpe et retira la capuche de la tête du bébé. Elle fit ces gestes d’une manière si simple et tendre que je fus émerveillée au fond de mon cœur. Elle ne regardait pas le reste de sa famille mais on ressentait le lien fort qui les unissait. Toute cette famille semblait à la fois si naturelle et si parfaite.

N’était-ce que la manifestation de différences culturelles ou cette famille était-elle composée de membres de la Hiérarchie spirituelle ?

U. R., Munich, Allemagne

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu’il s’agissait de Maitreya, du Maître Jésus et de diciples.


Home Au ralenti

Je me sens poussé à vous écrire et vous interroger sur cet évènement. A Noël 1995, ma fille avait emprunté ma voiture pour se rendre à Nelson en Colombie-Britannique (Canada) avec ses enfants.

Le 30 décembre, entre Salmo et Nelson, sa voiture glissa sur une plaque de verglas, quitta la route, dévala une pente raide de cinq mètres environ et heurta un arbre. Elle a déclaré que c’était un miracle que la voiture ne fasse pas de tonneaux, vu la raideur de la pente. Elle a eu l’impression que la voiture était presque en apesanteur : elle semblait ne pas prendre de la vitesse et heurta l’arbre si doucement que seule l’aile avant gauche a été endommagée. Les enfants n’ont pas du tout eu peur ; ils ont demandé qu’elle le refasse car cela les a amusés.

J’avais prié Maitreya de prendre soin d’eux. Etait-ce ce qu’il a fait ? Je le crois et le remercie pour cela. Dans le cas contraire, merci à qui que ce soit !

E. R., Calgary, Alberta, Canada

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que sa fille a été sauvegardée par le Maître Jésus.



Interviews

Home Le surprenant combat des Israéliennes pour la paix

Interview de Vivian Silver Par Shereen Tayles

Women Wage Peace (WWP) est un mouvement populaire de femmes israéliennes d’origines, de confessions, de convictions politiques et de niveaux sociaux très divers.
Leur objectif est de parvenir à un accord politique bilatéral juste et honorable pour mettre fin au conflit israélo-palestinien. Leur mouvement est
« né d’un profond désespoir et du cynisme » qui a suivi l’opération militaire de juillet 2014 – connue sous le nom de Opération Bordure protectrice – lancée par Israël dans la bande de Gaza, et qui a dévasté une grande partie de la bande de Gaza et fait de nombreuses victimes tant à Gaza qu’en Israël.
Le mouvement fut initié afin de ranimer l’espoir de paix entre les deux parties. WWP est très actif et connaît une croissance rapide, avec plus de 28 000 membres en Israël et 50 000 autres dans le monde. WWP organise régulièrement des activités pour faire pression sur les dirigeants israéliens et palestiniens afin qu’ils arrivent à conclure un accord de paix viable.

Shereen Tayles a interviewé Vivian Silver, membre du bureau central de WWP, pour Partage international.

Partage international : Par quels moyens attirez-vous l’attention sur votre cause ?
Vivian Silver : Tout d’abord, nous n’avons pas de structure hiérarchique. Nous sommes une organisation horizontale entièrement dirigée par des bénévoles. Nous sommes divisés en 18 équipes professionnelles travaillant sur 60 zones géographiques. Nous essayons de faire grandir le mouvement afin de parvenir à une masse critique de personnes qui pourront ensuite influencer les gouvernements.
Nous organisons des réunions en privé où nous projetons le film d’Abigail Disney Pray the Devil Back to Hell, un film sur le rôle qu’ont joué des femmes du Libéria pour mettre fin à la guerre civile qui a ravagé leur pays. Dans le débat qui suit, nous faisons des parallèles avec notre propre guerre afin d’inspirer et motiver. Si ces femmes ont pu le faire au Libéria dans des conditions terribles, nous pouvons le faire ici. Nous expliquons notre mouvement et recrutons ainsi de plus en plus de femmes.
Un jeudi après-midi par mois, nous nous tenons à des carrefours, quelque 80 dans tout le pays, ou dans des centres commerciaux. Nous déployons nos pancartes montrant Menahem Begin, Anouar el-Sadate et Jimmy Carter lors de la signature de l’accord de paix entre l’Égypte et Israël. Cette image montre que la paix n’a rien à voir avec les convictions politiques ; M. Begin était le premier ministre d’un gouvernement d’extrême droite. Nous insistons sur le fait que nous ne sommes pas un mouvement de gauche ; nos membres sont de toutes tendances politiques parce que la paix est une question primordiale pour tout le monde. Que vous soyez religieux, laïc, de droite, de gauche, du centre, que vous soyez un immigrant russe ou éthiopien, ou un israélien de naissance – la paix, ça parle à tout le monde.
Tous les lundis, nous avons aussi des représentants à l’assemblée plénière de la Knesset, le Parlement israélien, et nous sommes maintenant bien connus comme un mouvement pacifiste. Nous sommes reconnaissables avec nos vêtements blancs et nos écharpes turquoises.

PI. Quels résultats avez-vous obtenus jusqu’ici ?
VS. Nous n’avons pas encore obtenu la paix, mais les politiciens reconnaissent que nous contribuons à ce que l’on parle de paix et d’espoir. Nous promouvons l’idée que le paradigme vieux de 70 ans selon lequel seule la guerre apportera la paix est totalement erroné ; nous affirmons que seul un accord politique apportera la sécurité. Tout être humain a besoin de sécurité, juif ou arabe, musulman ou chrétien, palestinien ou israélien. Notre spécificité en tant que femmes est que la sécurité va bien au-delà de la simple sécurité des frontières. Nous parlons de sécurité dans les domaines de l’éducation, du bien-être, de l’emploi et de l’économie.

PI. A quoi attribuez-vous votre succès ?
VS. Nous sommes pragmatiques et évitons les idéologies. La plupart des mouvements pacifistes restent petits parce qu’ils adhèrent à une idéologie qui divise et les coupe d’autres pacifistes qui n’adhèrent pas à cette idéologie. Notre sujet est la paix, un point c’est tout. Nous ne préconisons pas de solution politique particulière. Tant que la solution est adoptée par les deux parties, c’est tout ce qui compte. Nous disons juste qu’il faut négocier et ne pas quitter la table jusqu’à ce qu’un accord soit trouvé.
L’autre raison de notre succès est notre approche de la diversité. Nous nous adressons à des gens de toutes opinions, de toutes religions, de toutes classes sociales, de tous groupes ethniques. Avec une base aussi large, notre audience est importante. Et nous développons un nouveau discours : nous ne blâmons pas, nous ne montrons pas du doigt, nous n’humilions pas. Nous adoptons ce que le professeur Carol Gilligan a appelé « l’écoute radicale » de l’autre, qui conduit à accepter le fait que les gens ont des opinions très différentes et qu’il faut les entendre et les accepter.

PI. Comment arrivez-vous à rassembler tous vos membres si différents autour d’une même cause ?
VS. Nous nous concentrons sur la paix avec deux objectifs : parvenir à un accord diplomatique, et faire des femmes une partie intégrante des négociations de paix, comme le recommande la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations unies pour tous les conflits armés autour du monde. Chaque pays est censé s’y conformer et Israël a adopté cette résolution.

PI. Quels obstacles voyez-vous au processus de paix ?
VS. Il faut que les dirigeants des deux côtés prennent la décision de sortir du statu quo de l’inévitabilité de la lutte armée. Les Palestiniens l’ont dit clairement à maintes reprises, mais la partie israélienne n’y est pas encore. Le premier ministre Netanyahou affirme que nous sommes destinés à vivre par l’épée. Nous disons non, c’est inacceptable, nous devons sortir de cette idée.

PI. Est-ce que des femmes qui ne vivent pas dans votre pays peuvent vous aider ?
VS. Nous avons des ambassadrices de la paix dans le monde entier. Des femmes qui adhèrent à notre cause et organisent des activités dans leurs villes pour la promouvoir. En octobre 2016, par exemple, a été organisée la Marche de l’espoir à San Francisco sur le Golden Gate Bridge. Il y a aussi un projet à Chicago pour l’année prochaine. Des événements importants ont eu lieu au Brésil, en Italie et en Espagne. Il se passe des choses partout dans le monde.
Plusieurs pays ont invité Yael Deckelbaum, la chanteuse qui a écrit la Prière des mères. Elle a chanté lors d’événements organisés par WWP. Vous pouvez voir les concerts sur YouTube. Ça a vraiment été extraordinaire. Il y a une synergie forte entre elle et notre mouvement. En devenant célèbre mondialement avec sa chanson, elle a servi notre cause.

PI. Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?
VS. Nous venons d’organiser un événement très réussi ce mois de septembre, une marche de deux semaines tout autour du pays. Le dernier jour, des femmes palestiniennes et israéliennes se sont rassemblées près de la mer Morte dans une grande tente, la « tente de Sarah et Hagar », symbolique de notre conflit séculaire. 2 500 Palestiniennes sont venues. C’est un signe fort qui montre que nous avons des partenaires des deux côtés.

Information : womenwagepeace.org.il/en/





Compilation

Nous publions dans cette rubrique des citations de Maitreya (Messages de Maitreya le Christ et Enseignements de Maitreya : les lois de la vie), du Maître de Benjamin Creme (Un Maître parle) et de Benjamin Creme (divers ouvrages).

Home La synthèse

Les nouvelles énergies du Verseau, qui montent chaque jour en puissance, produisent déjà leur effet et sont à l’origine des changements qui, en tous domaines, s’effectuent maintenant à un niveau planétaire. Ces changements sont appelés à refléter la qualité, la nature intérieure des énergies du Verseau – à savoir la synthèse.
En opérant la fusion et l’union des multiples facettes de notre vie, ces énergies de synthèse ont pour tâche d’amener l’humanité à prendre conscience de son unité, à évaluer le rôle qui lui incombe dans le Grand Plan, à exprimer sa capacité de manifester ce Plan par des relations justes sur le plan physique.
Les premiers pas sont faits dans ce sens, tandis que les nations se débattent avec les problèmes soulevés par l’effondrement des structures économiques et les bouleversements de l’échiquier politique.
Une nouvelle conscience planétaire est en train de naître et les hommes s’aperçoivent que la coopération est indispensable pour faire face aux problèmes posés par l’environnement. [Le nouvel âge est arrivé (Maître –)]

La Hiérarchie a invoqué un Grand Avatar, l’Avatar de Synthèse. Se tenant derrière le Christ et agissant par son entremise, l’énergie de cet Être travaille par le canal de la Hiérarchie et de l’humanité, toutes deux abordées sous l’angle du groupe. Selon le même rapport, il œuvre par l’intermédiaire de l’Assemblée des Nations unies, mais non par le Conseil de sécurité dont les membres, ayant le droit de veto, vont trop souvent à l’encontre de l’expression collective des Nations unies. L’énergie de cet Avatar, énergie de synthèse et de fusion, s’écoule à travers l’Assemblée des Nations unies, ce qui amènera finalement les nations du monde à offrir une parfaite unité de service. Formant alors un tout, elles serviront le monde au lieu de servir leurs propres intérêts nationalistes séparés, comme c’est actuellement le cas.
Le groupe par lequel cet Avatar travaille avec le plus de puissance est le Nouveau Groupe des serviteurs du monde. Ses membres forment le lien entre la Hiérarchie et l’humanité, parce qu’ils appartiennent en même temps à l’une et à l’autre. Tous sont des disciples ayant pris la première initiation, peut-être la deuxième, certains la troisième et un petit nombre la quatrième. Ce sont des serviteurs du monde, ce ne sont pas nécessairement des ésotéristes, mais ils se trouvent dans tous les domaines de l’activité humaine où ils donnent corps à ce qu’ils perçoivent des besoins de l’humanité en ces temps de transition. Ils sont l’espoir du monde. C’est à travers eux que s’édifiera la nouvelle civilisation. [La Mission de Maitreya, tome I (B. Creme)]

Je suis heureux de pouvoir vous parler une fois encore et de vous dire que je viens pour vous emmener avec moi dans cette contrée nouvelle, le pays de l’Amour, le pays de la Confiance, de la Beauté et de la Liberté.
Je vous y emmènerai si vous pouvez me suivre, m’accepter, me laisser montrer le chemin et être votre guide.
Et, s’il en est ainsi, ensemble nous construirons un monde nouveau : un monde dans lequel les hommes pourront vivre sans crainte, sans méfiance, sans division, partageant ensemble les bienfaits de la Terre, connaissant ensemble la félicité de l’union avec notre Source. [Message n° 3 (Maitreya)]

La synthèse des idées provient du sens que nous avons de l’unité de toutes choses, de notre conscience permanente du Tout et de l’indivisibilité de cette Réalité. Lorsque les hommes partageront cette expérience, tout deviendra possible.
Le jour où les hommes verront le Christ et ses disciples, les Maîtres de Sagesse, ils en viendront à comprendre cette nécessité d’une présentation multiple de la vérité, car ils réaliseront alors à quel point l’homme est ancien, combien variées ont été ses expériences et ses espérances au cours des siècles et combien diverses sont les manières dont il peut assimiler des idées. Les hommes en viendront également à se faire une idée de l’unité inhérente qui sous-tend la diversité apparente. [Le besoin de synthèse (Maître –)]


Photo : coexist. S3. amazonaws.com
Les hommes seront amenés à reconnaître qu’ils sont frères et soeurs au sein d’une même famille.

Le but de l’humanité est, dans cet âge à venir, la création de la Conscience de groupe, ce sentiment de faire partie intégrante d’un Tout. Les énergies nouvelles qui, de la constellation du Verseau, arrivent sur cette planète, travaillent dans ce sens ; leurs qualités intrinsèques sont la synthèse et l’universalité.
Nous allons vivre des transformations profondes dans toutes nos institutions et nos structures – politiques, économiques, religieuses, sociales, scientifiques et dans le domaine éducatif et culturel. Ces transformations auront lieu lorsque, peu à peu, l’humanité saisira son unité essentielle et adoptera les mesures nécessaires pour mettre en œuvre cette Unité. [La Mission de Maitreya, tome I (B. Creme)]

Je cherche à vous offrir l’opportunité de grandir par le service, de vous élever jusqu’à une lumière nouvelle, une responsabilité nouvelle, et, lorsque je lancerai mon appel, je compterai sur vous. Nombreux sont ceux qui font déjà ce travail pour moi, sans pour autant me connaître, ignorant que je suis ici. Il en a toujours été ainsi, car beaucoup travaillent mieux dans l’ombre. Mais à vous, mes amis, se présente l’opportunité de servir consciemment et pleinement. Saisissez-la et commencez maintenant. Prenez part au Grand Plan qui change le monde, qui rassemble tous les hommes et toutes les nations, qui montre le chemin de l’avenir et du retour à Dieu. [Message n° 21 (Maitreya)]

La synthèse, qualité essentielle du Verseau, ne se rencontre que rarement dans la vie sur Terre aujourd’hui. Pourtant elle montera en puissance et remplacera progressivement en tous domaines la fragmentation et la discorde actuelles. Les hommes seront amenés à comprendre la signification de l’unité, et à reconnaître qu’ils sont frères et sœurs au sein d’une même famille et progressent ensemble dans leur voyage d’exploration. [L’émergence de la divinité de l’homme (Maître –)]

On peut déjà voir les effets de l’énergie de synthèse si l’on observe ce qui se passe dans la quasi-totalité des domaines, notamment dans celui de l’éducation.
La synthèse est affaire de relations – relation entre les idées, par exemple. La recherche philosophique s’accompagne d’un élargissement de la conscience tant et si bien que des concepts en apparence très éloignés finissent par être perçus comme proches les uns des autres. Non seulement ils se complètent mais ils s’éclairent.
C’est cette faculté de synthèse qui finit inévitablement par élargir la conscience de l’humanité et permet l’instauration de relations justes entre les hommes. [Le Rassemblement des Forces de lumière (B. Creme)]

Ma présence provoque de tels changements dans le monde que d’ici peu, le fait de mon existence sera avéré.
Les hommes se demanderont : comment cela est-il possible ? D’où cette nouvelle lumière brille-t-elle ?
Les anciennes divisions s’estomperont et laisseront place à un sentiment d’unité croissant ; les fils des hommes feront l’expérience d’une Lumière plus élevée et, tournant leur visage vers cette Lumière, ils me trouveront, prêt à les guider. Il en sera ainsi. Ainsi, la vérité dans le cœur des hommes répondra-t-elle à la Vérité que je suis.
Ainsi, cette lumière nouvelle s’allumera-t-elle dans leur cœur et l’angoisse des hommes disparaîtra. [Message n° 44 (Maitreya)]

Chaque ère nouvelle amène en incarnation des groupes d’âmes dont les énergies peuvent s’accorder avec les énergies dominantes de l’ère en question. […] On découvrira de plus en plus d’adolescents et de jeunes adultes particulièrement bien équipés pour répondre aux nouvelles énergies du Verseau qui tendent à la synthèse et à la fusion. Capables par ailleurs de tirer profit des opportunités uniques qui s’offriront à eux, ils trouveront et créeront les structures sur lesquelles la civilisation de demain doit être édifiée. [Les Eaux du Verseau (Maître –)]

Malheureusement, jusqu’à présent, dans la plupart des pays, l’éducation a été très nationaliste. On a enseigné aux gens l’histoire de leur nation d’une manière le plus souvent très partiale : tout ce qu’a fait cette nation était bien, et tout ce que les autres ont fait était mal. Cela a donné à l’enfant, au fur et à mesure qu’il grandissait, une vision très sombre et plutôt inexacte du monde.
A mon avis, l’éducation devrait tout d’abord montrer à l’enfant qu’il est un membre de la famille mondiale. L’énergie synthétique du Verseau doit être utilisée pour créer cette conscience mondiale. Nous ne vivons pas seuls dans un pays grand ou petit, mais dans un monde partagé par 5,7 milliards d’individus. On devrait, en priorité, enseigner à l’enfant sa place fondamentale sur la Terre : son appartenance à un groupe, à une famille. Et de même qu’une famille partage les ressources qui arrivent à la maison, la famille humaine devrait partager les ressources qui sont données à cet effet par la Divine Providence. [PI, septembre 1997 (B. Creme)]

Lorsque vous me verrez, vous saurez, mes amis, que l’ère nouvelle a véritablement commencé : l’ère de la construction de nouveaux repères pour l’avenir ; l’ère où s’établiront entre tous les peuples des relations justes et confiantes, où ils avanceront ensemble dans l’harmonie et le partage, éclairant le chemin pour ceux qui les suivront. [Message n° 63 (Maitreya)]

Les structures anciennes et obsolescentes perdent de leur stabilité et de leur cohérence, libérant ainsi le terrain pour la construction des formes du nouvel âge.
Ces formes nouvelles doivent embrasser les idéaux de tous les hommes et leur aspiration à un monde plus juste, un monde qui ne soit plus déchiré et divisé entre riches et pauvres, puissants et faibles. Par-dessus tout, elles doivent intégrer l’idée de synthèse, qui représente le dessein intérieur spirituel de l’ère du Verseau.
Quand Maitreya émergera dans la plénitude de son intervention publique, il posera les fondations de cette nouvelle vision de la vie : il mettra l’accent sur l’unité du genre humain et sur la nécessité du partage, de la justice et de la liberté comme seuls garants de la paix ; il lancera un appel à tous les hommes pour qu’ils pardonnent et oublient les fautes du passé ; il sonnera le clairon pour les rassembler dans un effort commun pour le bien de tous. [Prélude au changement (Maître –)]

Les hommes finiront par comprendre parfaitement que nous formons un seul groupe appelé humanité, que rien n’est séparé dans la totalité du cosmos, que tout est lié à tout le reste, que les lois qui relient les êtres humains les uns aux autres sont les lois issues de la non-existence de toute forme de clivage dans l’immensité de l’univers.
L’impact sur nous des énergies de synthèse qui proviennent du Verseau sera tel que nous grandirons et nous percevrons de plus en plus comme fusionnés les uns avec les autres. C’est là l’essence même des énergies du Verseau. Elles ne fonctionnent qu’au niveau du groupe. Elles ne passent pas par les individus. L’individualité ne disparaîtra pas, mais elle sera mise au service du groupe. [Le Rassemblement des Forces de lumière (B. Creme)]

Nombreux sont ceux qui me verront prochainement et, de prime abord, seront peut-être surpris par mon apparence, car je ne suis pas le prédicateur d’antan, je suis simplement venu pour indiquer la voie, montrer le chemin à suivre pour retourner à la source au sein de l’harmonie, de la beauté et de la justice.
Ma tâche est simple : vous montrer la voie. A vous, mes amis, incombe la tâche ardue de bâtir un nouveau monde, une nouvelle contrée, une nouvelle vérité ; mais, ensemble, nous triompherons. [Message n° 15 (Maitreya)]





S.O.P. — Sauvons notre planète

« Hormis la guerre, rien ne compromet aussi gravement l’avenir de l’humanité que la pollution. Constatant qu’il en est ainsi, certains pays ont pris des mesures pour la réduire et pour limiter le réchauffement climatique. D’autres, parfois parmi les plus gros pollueurs, nient la réalité d’un tel réchauffement en dépit des preuves qui s’accumulent. A tout moment, dorénavant, les changements climatiques montrent sans l’ombre d’un doute que la planète est malade, qu’elle a besoin de soins immédiats et attentifs pour retrouver l’équilibre. Le temps nous est compté pour mettre fin aux ravages que subit quotidiennement la planète Terre. Chaque homme, chaque femme, chaque enfant a son rôle à jouer dans sa restauration. Oui, le temps presse. S.O.P., sauvons notre planète ! » [Source : Le Maître de B. Creme, Partage international, octobre 2012]

Home La 23e Conférence sur le changement climatique

theguardian.com ; ecowatch.com.

Des délégués de presque 200 pays se sont rencontrés à Bonn (Allemagne) en novembre 2017 pour la 23e COP (sommet des Nations unies sur le climat), qui vise à stopper le réchauffement climatique. Le focus de cette année présidée par les Iles Fidji, portait sur la création d’un « règlement » pour contrôler et consolider les engagements de l’accord de Paris de 2015.

Des progrès ont été réalisés, mais la plupart des avancées ont été effectuées hors des procédures officielles.

Avant le début du sommet, la Syrie a annoncé son intention de signer l’accord de Paris, laissant les États-Unis, deuxième plus grand émetteur de gaz à effet de serre au monde, seul pays à l’avoir rejeté.

Afin de remplir le vide laissé par l’inaction du gouvernement américain, le gouverneur de Californie, Jerry Brown, et l’ancien maire de la ville de New York, Michael Bloomberg, ont publié le rapport intitulé la Promesse de l’Amérique, exposant les grandes lignes des actions non-fédérales en cours aux États-Unis. Ainsi, 20 États, 110 villes et plus de 1 400 entreprises aux États-Unis ont adopté des objectifs chiffrés de réduction des émissions. Si ces acteurs non-fédéraux constituaient un pays, leur économie serait la troisième du monde. L’initiative de la Promesse de l’Amérique vise à s’assurer que les États-Unis tiennent leur engagement conclu à Paris, même sans le soutien du gouvernement américain.

Au cours de la conférence, une autre avancée positive a été le lancement de The Powering Past Coal Alliance. Dirigée par le Royaume-Uni et le Canada, cette alliance pour faire du charbon une énergie du passé a réuni plus de 20 pays, régions et États qui se sont engagés à éliminer progressivement l’utilisation du charbon, à cesser d’investir dans l’électricité produite par du charbon et à soutenir l’énergie propre. Bien que l’alliance n’inclue pas les principaux utilisateurs de charbon, comme la Chine, les États-Unis et l’Allemagne, elle vise à atteindre 50 membres d’ici le sommet des Nations unies sur le climat de l’année prochaine.

Avant la conférence, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Bonn pour demander la fin de l’utilisation du charbon, pour dénoncer le déni du dérèglement climatique du président des États-Unis Donald Trump, et pour souligner la nécessité d’arriver à 100 % d’énergie renouvelable aussi vite que possible. Dans une action directe non-violente avant le sommet, des milliers de manifestants ont fermé provisoirement l’accès à la plus grande mine de charbon à ciel ouvert d’Europe, située à l’ouest de Bonn, demandant que le gouvernement allemand « laisse le charbon là où il est ».




Home L’électricité 100 % renouvelable


Source : treehugger.com ; energywatchgroup.org


Photo : nirs.org
Un système électrique mondial entièrement basé sur l’énergie renouvelable est désormais possible.

La transition vers l’électricité 100 % renouvelable à travers le monde n’est plus une vision à long terme mais déjà une réalité, comme le montre une étude du Groupe de surveillance de l’énergie (Energy Watch Group EWG) et de l’Université de technologie de Lappeenranta (LUT) (Finlande). Cette étude a été présentée à Bonn, à l’occasion de la COP23, le 8 novembre 2017.

Un système électrique mondial et fonctionnant à toute heure de l’année, entièrement basé sur l’énergie renouvelable, est désormais possible. Il serait même plus rentable que le système existant, qui repose en grande partie sur les combustibles fossiles et l’énergie nucléaire. Le potentiel de l’énergie renouvelable et des technologies existantes, y compris en terme de stockage, peuvent générer une puissance suffisante et sûre pour couvrir la totalité de la demande mondiale d’électricité d’ici 2050.

Christian Breyer, auteur principal de l’étude et professeur d’économie solaire à la LUT, a déclaré : « En se basant sur la technologie actuelle, une décarbonisation complète du système électrique est possible, d’ici 2050, pour un coût de système inférieur à celui d’aujourd’hui. La transition énergétique n’est plus une question de faisabilité technique ou de viabilité économique, mais de volonté politique. »

Une transition vers des énergies renouvelables à 100 % ramènerait à zéro les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur de l’électricité et réduirait considérablement les pertes en ligne. Cela créerait 36 millions d’emplois d’ici 2050, soit 17 millions de plus qu’aujourd’hui.

« Il n’y a aucune raison d’investir un dollar de plus dans la production d’énergie fossile ou nucléaire, a déclaré le président de l’EWG, Hans-Josef Fell. Les énergies renouvelables fournissent une alimentation électrique rentable : tous les plans d’expansion du charbon, du nucléaire, du gaz et du pétrole doivent être arrêtés. Davantage d’investissements doivent être canalisés vers les énergies renouvelables, et les infrastructures nécessaires pour le stockage et les réseaux. Tout le reste mènera à des coûts inutiles et à l’accroissement du réchauffement climatique. »

Cette étude aura des implications majeures pour les décideurs politiques du monde entier, car elle réfute un argument fréquemment invoqué par les critiques selon lequel les énergies renouvelables ne peuvent fournir un approvisionnement complet en raison de leur intermittence.





Signes des temps

Les « Signes des temps » présentés dans cette rubrique ont été confirmés par le passé par Benjamin Creme ou s’imposent d’eux-mêmes sur la base de l’espoir et de la foi qu’ils suscitent. Nous les soumettons à votre réflexion.

Home Des signes à travers le monde : Trouville





Avec les récents événements dramatiques où la puissance nucléaire de la Corée du Nord a été testée, j’ai remercié les Frères de l’espace pour leur travail de nettoyage d’une partie des radiations nucléaires, en notre nom. Je suis allée à Trouville, en Normandie (France), et avant mon départ j’espérais un beau coucher de soleil et plus !
Le 3 septembre 2017, à 20 h 10, je regardais par la fenêtre. Sans surprise, le coucher de soleil était superbe. Je l’ai regardé pendant environ 20 minutes et pris quelques photos. En regardant la dernière photo de cette série, j’ai ressenti une forte énergie qui m’a émue aux larmes.
J’ai pensé envoyer les photos ci-jointes, bien que je ne puisse plus demander à B. Creme de les faire confirmer par son Maître. Cette nuit-là, j’ai vu Benjamin Creme en rêve. Il m’a regardé fixement, m’a demandé quelque chose et m’a ensuite quitté avec un « Au revoir ».                                                            J. M., Paris, France




Home Des signes à travers le monde : Manizales (Colombie)


Source : dailymail.co.uk



A la fin du mois d’avril 2017, est apparue dans le ciel, au-dessus de la ville de Manizales, une colonne de lumière, que les habitants ont pensé être la silhouette de Jésus.
Cette silhouette lumineuse inhabituelle est apparue sur la montagne de Sancancio, une semaine après qu’une coulée de boue ait dévasté la région qui avait reçu les précipitations d’un mois en une seule nuit. Ce phénomène nuageux rare a été filmé par Marya de Jésus qui a déclaré : « Jésus-Christ a visité notre ville colombienne, il a calmé le ciel et nous a entendus. Que Dieu nous bénisse et rendons gloire au Seigneur et au Roi de l’Univers. »




Home Bénédiction de lumière sur une peinture représentant saint Jacques



Peinture sur panneau de saint Jacques exécutée en 1472 par le vénitien Carlo Crivelli, au Brooklyn Museum of Art de New York. Saint Jacques est le saint patron du pèlerinage et s’est joint dans la prière à Jésus avant son arrestation. En avril 2006, B. G., de La Haye (Pays-Bas), a pris cette photo qui montre une bénédiction de lumière confirmée par le Maître de Benjamin Creme comme venant de Maitreya.




Home Un chemin vers le paradis


Source : today.com ; people.com



Cette photo prise sur les lieux d’un accident de voiture mortel en Géorgie (E.-U.), le 25 avril 2017, montre un rayon de lumière entre l’épave et le ciel. Dans le faisceau lumineux, on aperçoit deux petits orbes. A. G. a pris la photo sur la route de son travail, alors qu’elle était coincée dans la circulation près de l’accident, à Gainesville. En voyant la photo, sa tante, T. N., s’est exclamée : « Oh, mon Dieu. C’est un chemin vers le paradis. » T. N. a contacté les familles des victimes de l’accident et leur a donné la photo. Lorsqu’on lui a demandé si elle pensait que l’effet lumineux était un reflet du pare-brise, T. N. a répondu : « Je ne crois pas aux coïncidences. Regardez les deux « orbes » à l’intérieur du rayon, ils donnent l’impression de s’élever. Qu’il s’agisse d’un reflet ou d’autre chose, cela a apporté la paix aux familles. »




Home Bénédiction du Maître Jésus à l’école de Wheaton



Bénédiction de lumière sur une photo d’une vénézuélienne, B. M., prise par F. R., de l’Ohio (E.-U.), alors qu’ils assistaient à un séminaire de la Société théosophique, à l’école de Wheaton, en Illinois (E.-U.), au cours de l’été 2001.
Le Maître de B. Creme à indiqué qu’il s’agissait d’une bénédiction du Maître Jésus.




Home Photo prise par Soho



L’Observatoire solaire et héliosphèrique (Soho) est un projet de collaboration internationale entre l’Agence spatiale européenne et la Nasa pour étudier le soleil depuis son noyau profond jusqu’à la couronne extérieure et le vent solaire. Une variété d’objets, dont plusieurs en forme de Deva, apparaissent sur cette photo prise par Soho le 29 août 1997, deux ans après son lancement en 1995.
Cette photographie n’a été portée à notre attention que récemment. Nous la soumettons à votre appréciation.




Home Une image de la Vierge apparaît sur un smartphone


Source : aleteia.org/blogs/deacon-greg-kandra/the-mystery-of-mary



En 2015, un policier new-yorkais qui traversait une période difficile a pris des photos de lui et de sa famille sur son smartphone. Quand il a regardé son téléphone, toutes les images avaient disparu sauf une qu’il ne reconnaissait pas et ne se souvenait pas avoir prise. Il s’est rendu dans une boutique spécialisée qui a confirmé qu’il n’y avait aucune indication que la photo ait été transférée ou envoyée. Elle devait avoir été prise par son téléphone. Il a demandé autour de lui, espérant que quelqu’un reconnaîtrait l’image, mais en vain. Récemment, l’histoire est parvenue au pasteur Patrick Longalong de Brooklyn qui l’a placée sur sa page Facebook et a contacté le diacre Greg Kandra, qui l’a immédiatement reconnue et a partagé l’histoire sur son site web.
Le diacre Greg Kandra écrit : « C’est Notre-Dame du Lait (Nuestra Señora de la Leche), qui est le plus ancien sanctuaire marial des États-Unis. C’est comme si cette photo avait été prise par quelqu’un qui se serait rendu à ce sanctuaire à St Augustine en Floride. Cependant, apparemment, le propriétaire du téléphone n’y était jamais allé. »






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2018