DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1991

Extraits de la revue
Partage international

Février 1991 - N° 29 / 30 Vol. 4, n° 1

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire


  • L'article du Maître



  • Editorial


  • Signes des temps


  • Le point de vue de Maitreya


  • Faits et prévisions


  • Citation




L'article du Maître

Home L'obscurité précédant l'aurore

par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme

Les événements survenus récemment au Moyen-Orient et dans d’autres régions du monde ont une fois de plus mis en évidence la précarité de la paix, cette fleur encore bien fragile et vulnérable. Il semblerait qu’elle ne soit profondément enracinée nulle part, que nulle part les hommes n’aient veillé avec soin sur ses premières pousses. L’année écoulée, qui s’annonçait pleine de promesses, semble s’être achevée sous un ciel sombre, lourd de dangers et de catastrophes. Comment expliquer un changement aussi brutal ?

Au cœur d’un tel bouleversement, les hommes ont tendance à considérer les événements comme des faits isolés n’ayant aucun rapport entre eux et qui, se multipliant de façon incontrôlée, constituent une menace pour leur existence. La réalité est quelque peu différente.

De puissantes forces

 Tout changement provient d’une réponse à une énergie, et aujourd’hui plus que jamais, l’homme se trouve bombardé par des forces puissantes, nouvelles et inconnues, auxquelles il doit s’adapter. Qu’il s’y adapte plutôt bien ne fait aucun doute. En dépit des apparences, l’homme est mieux équipé que jamais pour utiliser ces forces mais, pour l’instant, cette stimulation inhabituelle le pousse à des actions précipitées ou maladroites dont il n’est pas toujours capable de prévoir les résultats. Ces nouvelles énergies sont si puissantes et si omniprésentes qu’une longue période d’adaptation est inévitable.

Nous assistons simultanément à un renouveau d’espoir et de liberté à l’échelle mondiale et aux ultimes soubresauts de l’ordre ancien qui tente de se rétablir à contre courant de l’évolution. Le nouvel âge est en route et rien ne peut arrêter sa progression, mais c’est l’homme lui-même qui détermine la rapidité et la facilité – ou l’inverse – de cette marche en avant.

De nouvelles forces se rassemblent pour écarter la menace d’une guerre désastreuse. Dans de nombreux pays, des hommes avisés font entendre leur voix pour réclamer des négociations permettant d’éviter pareille folie. Ainsi, par leur entremise, Maitreya guide en coulisses les actions des hommes. Grâce à son inspiration, les nations ne tomberont pas dans l’abîme. Ainsi en sera-t-il. Et ainsi les hommes finiront-ils par comprendre le caractère sacré de la paix, la nécessité de la justice, la beauté de la loi.

Le jour de la déclaration

Chaque jour qui passe nous rapproche du jour de la Déclaration où Maitreya apparaîtra en pleine lumière devant le monde entier. En cet heureux jour, la joie partagée des hommes et des femmes de toutes les nations chassera les nuages d’angoisse et de peur qui assombrissent notre paysage aujourd’hui.

La tourmente et la menace actuelles ne sont que le prélude à une ère nouvelle de paix et de coopération où l’humanité s’efforcera de réparer les erreurs du passé, de faire régner la justice parmi les nations, de résoudre les anciennes querelles et de faire respecter le droit international.

Lorsque les hommes jetteront un regard en arrière sur notre époque, ils y verront la nuit obscure qui précède l’aube la plus éclatante et ils seront heureux d’avoir vécu ces temps mémorables.

Le monde attend l’Instructeur. L’Instructeur attend l’opportunité d’apparaître au grand jour, d’enseigner et de servir


Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.





Home Des écoles sans murs

Interview de Le Maître - par Patricia Pitchon

Le 21 décembre 1990, le Maître de Benjamin Creme a aimablement accepté de nous livrer son point de vue sur la crise de l'éducation qui, sous diverses formes, secoue aujourd'hui de nombreux pays.
 
Patricia Pitchon : Dans beaucoup de villes du monde, l'éducation se trouve en situation de crise. Particulièrement en Occident, l'autorité des professeurs comme celle des parents, semble décliner, et la discipline en classe est devenue un problème difficile. Selon vous, quels en sont les causes et les remèdes ?
Le Maître : Il ne s'agit pas d'un problème de discipline, mais de liberté. Il s'agit d'acquérir une nouvelle perception de la valeur de l'enfant, de son besoin et de son droit de s'exprimer. Chaque enfant, à quelque niveau que ce soit, vient au monde avec sa propre série d'objectifs. Un objectif important consiste à apprendre à vivre en paix et en harmonie avec autrui, ainsi qu'en bon rapport avec son propre environnement. La probabilité qu'une telle situation se produise est très faible. Les inégalités de chance et de niveau d'éducation sont si grandes, que bien peu se trouvent dans une situation où leur véritable valeur et leur besoins peuvent être considérés et satisfaits.
Le monde d'aujourd'hui se trouve saturé d'une nouvelle énergie spirituelle, l'énergie de l'équilibre, focalisée par Maitreya. Cette énergie conduit chaque personne dans deux directions : intérieurement, vers sa source, ce qui fournit un sens supplémentaire et souvent puissant de soi-même en tant qu'individu unique, mais également, extérieurement, vers la société, où chacun cherche à faire valoir ses droits.
Le problème de la discipline est à mettre en relation avec cette crise existant dans la psychologie de l'enfant, et avec la nécessité de reconnaître tous les jeunes comme des fils uniques de Dieu, tendant à la manifestation de cette Filiation.
À l'heure actuelle, tous les établissements éducatifs, sans exception, se trouvent, à un niveau ou à un autre, dans une période de transition. Un moment très long sera nécessaire pour que se réalisent les ajustements nécessaires, tant dans la théorie que dans la pratique éducative, se réalisent, et que le problème de la discipline puisse être résolu.
Partout, les jeunes ont besoin de leur liberté et l'exigent. Ils exigent également le droit d'être traité, non comme des êtres emmagasinant docilement des connaissances prédigérées, mais comme des aventuriers recherchant les réponses à leurs questions et la réalisation de leurs rêves.
 
P.P. : Au Japon, il règne dans l'éducation une atmosphère d'intense compétition. Dans la société japonaise, les enfants étudient pendant de longues heures, et beaucoup d'entre eux suivent des cours supplémentaires après l'école, rentrant bien tard à la maison pour faire leurs devoirs. Que pensez-vous de cette tendance ?
Le Maître : Ce problème ne touche pas seulement le Japon, mais c'est là qu'il est le plus critique. La mercantilisation de l'enseignement a eu pour conséquence de placer de très nombreux enfants dans cette situation préjudiciable. Les résultats se feront sentir lorsque la génération actuelle atteindra sa maturité.
Cependant, partout, les individus ont une grande faculté de récupération et retrouvent rapidement leurs forces lorsqu'ils y sont invités. Ceci se produira au Japon dans un futur assez proche et, de façon croissante, dans d'autres pays.
Une nouvelle dimension, celle de l'âme, sera de plus en plus reconnue comme étant à la base des besoins de l'enfant. Lorsqu'il en sera ainsi, chaque enfant sera considéré comme une âme en évolution tendant à la réalisation de son potentiel pour une vie donnée. Une nouvelle science, la psychologie de l'âme, constituera la base de tous les efforts éducatifs futurs et transformera la vie tant de l'enfant que du professeur.
Écoles et collèges perdront leur aspect institutionnel et s'intégreront de plus en plus dans la société où se trouve l'enfant. Des relations plus étroites entre l'école et le travail deviendront la norme et ouvriront la voie aux « écoles sans murs. »
 
P.P. : Un récent article, publié dans un quotidien londonien, The Independant, relatait la création à Harlem, la fameuse banlieue noire de New York, de plusieurs écoles inhabituelles. L'une d'entre elle est une école scientifique navale, une autre se spécialise dans les arts, une troisième s'oriente fortement vers les affaires, etc... Les résultats académiques des enfants qui sortent de telles écoles grimpent en flèche, ce qui tend à prouver que, même dans des banlieues où s'accumulent de graves problèmes sociaux, le potentiel créatif de nombreux enfants est là pour être mis à contribution. Ces écoles constituent-t-elles le prélude d'expériences allant dans le sens que vous indiquez ?
Le Maître : En effet. Elles constituent les premiers signes de la nouvelle conscience, soucieuse de multiples expériences, d'actions et d'intérêts de tous ordres, à l'inverse de la spécialisation étroite qui prédomine actuellement.
Chaque enfant apporte avec lui, dans la vie, la somme de ses nombreuses réalisations passées, et une grande part de ses aptitudes et de ses dons est perdue pour le monde lorsque l'opportunité de leur expression n'est pas fournie. Grâce à ces nombreuses expériences, on apprendra beaucoup des véritables besoins et des capacités intérieures de l'enfant, qui sont aujourd'hui considérablement sous-évaluées. Telle est la source d'une grande part de « l'indiscipline » et de l'absence fréquente de respect des lois qui règne aujourd'hui.
 
P.P. : Cela signifie-t-il, d'après vous, que l'éducation sera dans l'avenir individuellement taillée sur mesure ?
Le Maître : Précisément. Chaque enfant est unique, et l'éducation doit tenir compte de ce besoin individuel. De la nouvelle science naîtra une compréhension des Rayons*.
Lorsque les rayons individuels des enfants seront connus, leurs dons et leurs limitations pourront être mieux évalués. Le rôle du professeur, par conséquent, se modifiera profondément. Chaque professeur deviendra un mentor.
 
P.P. : Dans certains endroits de l'Occident, le consensus entre les familles, les écoles et les gouvernements, est brisé. Comment ce consensus devrait-il être rétabli ?
Le Maître : A mes yeux, un tel consensus n'a jamais existé.
 
P.P. : L'éducation a toujours été considérée sérieusement en Europe de l'Est, mais de quelles manières les écoles s'adapteront-elles à la disparition de tout contenu idéologique ? Un nationalisme exacerbé ou, dans certains cas, un contenu religieux, remplacera-t-il l'idéologie politique ?
Le Maître : Les nations évoluent à des rythmes différents, et le changement de structure des écoles et de la théorie pédagogique, varieront inévitablement. La disparition des bases idéologiques ne devrait pas être considérée comme une calamité.
Au contraire, cela favorise l'apparition d'un nouveau sens de la liberté dans l'esprit non conditionné de l'enfant. Il s'agit d'un processus sain et salutaire. Ce n'est pas l'idéologie ni la religion mais le fait d'imposer ces principes conditionnants qui sont néfastes pour l'esprit en développement de l'enfant.
 
P.P. : Que peut faire l'Inde, en matière d'éducation, pour réduire les conflits engendrés par les différences de religions et de castes ?
Le Maître : L'éducation constitue la réponse aux problèmes de l'Inde, comme pour le monde entier. La difficulté rencontrée par le sous continent indien est celle de la mise en pratique. Personne n'en nie le besoin, mais les problèmes soulevés par l'éducation de 800 millions de personnes engluées dans la superstition, la jalousie et la haine entre caste, ont, jusqu'à maintenant, réduit à néant tous les efforts du gouvernement. L'Inde, de même que beaucoup d'autres pays, a besoin de l'aide concertée du monde développé pour alléger cet immense fardeau. Une fois qu'on s'y attaquera en profondeur, l'Inde prendra conscience de l'inertie que la religion ancienne et les tabous sociaux ont engendrée à travers les siècles.
Le départ est donné et de grands instructeurs, comme Sri Sathya Saï Baba, mettent en place des procédures nouvelles et de grande envergure dans ce sens. Cela exigera du temps. Les racines de la superstition, de la séparativité et de la cupidité, sont profondes, mais une nouvelle période s'annonce pour l'Inde comme pour le monde entier.
 
P.P. : Quels sont, d'après vous, les objectifs immédiats de l'éducation ? Quelles sont les premières étapes à mener pour lui fournir des bases plus appropriées ?
Le Maître : La première étape consiste à accepter l'autonomie de l'enfant. Tout enfant a besoin d'éducation, faute de quoi il ne peut manifester ses potentialités. Cependant, cette éducation doit lui être adaptée, comme vous le demanderiez à une paire de chaussures. Et de même que les chaussures qui deviennent trop petites doivent être remplacées, les structures éducatives, les perspectives, les programmes et les concepts, doivent également répondre aux besoins changeant de l'enfant.
En gros, il existe deux structures éducatives dans de nombreux pays : l'une destinée à une petite élite, qui la prépare à atteindre les niveaux d'influence et de pouvoir les plus élevés, et une autre, pour une vaste majorité, qui constitue une rampe d'accès égalitaire aux postes les plus bas de l'industrie ou d'autres domaines.
Les deux structures possèdent chacune des avantages et des inconvénients, mais ni l'une ni l'autre ne prend en compte la diversité de dons et de niveau d'évolution qu'on trouve partout parmi les élèves. L'enfant réellement doué, doit trouver l'environnement favorable à l'épanouissement de ses dons. Ceci est relativement rare aujourd'hui.La grande majorité des enfants dispose d'un niveau de réalisation moins élevé, mais doit cependant sentir que toutes les possibilités lui sont offertes. Il est évidemment vrai que l'enfant réellement doué s'accomplira finalement dans la plupart des conditions mais, pour beaucoup d'individus, un temps précieux est perdu faute de recevoir le stimulus nécessaire à un niveau élevé. Ceci constitue une exigence essentielle si on souhaite répondre aux besoins des temps nouveaux.

* Selon les Maîtres, sept types d'énergie balaient notre système solaire. Ces énergies affectent chaque atome, et sont appelées les Sept Rayons. L'homme, considéré comme une personnalité ayant des corps physique, émotionnel et mental, ainsi qu'en tant qu'âme, se montre sensible, selon chaque individu, à une combinaison particulière de ces rayons qui le colorent. A chaque niveau (physique, émotionnel, mental, à celui de la personnalité et de l'âme), un rayon donné prédomine, dont les effets se traduisent par des forces ou des faiblesses particulières. P.P.





Editorial

Home Quiconque aurait affirmé...

« Quiconque, il y a un an, aurait suggéré une telle idée aurait passé pour un fou. »
 
C'est ce genre de réponse qui, de plus en plus, tire d'embarras les chroniqueurs et les hommes politiques qui, quotidiennement, sont étonnés par la manière imprévisible avec laquelle l'histoire s'écrit aujourd'hui.
 
« Si quelqu'un avait prétendu il y a un an que l'unification des deux Allemagnes serait achevée avant 1991... »
 
« Quelqu'un aurait-il affirmé, il y a un an, que Margaret Thatcher aurait démissionné de son poste de Premier ministre de Grande-Bretagne?... »
 
« Quiconque aurait suggéré que l'Albanie, dernier bastion des pays d'Europe de l'Est, aurait enterré le stalinisme en 1990... »
 
« Quiconque aurait prédit, il y a deux ans, que le gouvernement sud-africain tiendrait maintenant des pourparlers avec un Nelson
Mandela libre, représentant d'une ANC légalisée... »
 
La liste est longue. Pour les commentateurs politiques et les experts en relations internationales, le monde d'aujourd'hui est devenu un labyrinthe obscur n'offrant aucun indice capable de les orienter. Leur trouble est compréhensible, car dans le processus des changements mondiaux actuels, ils ne perçoivent que les effets et non les causes sous-jacentes.
 
Les lecteurs de Partage International éprouvent moins de difficultés. Le fait d'être averti de la présence de Maitreya dans le monde, et les informations qui nous parviennent régulièrement de l'un de ses proches collaborateurs, nous procurent un avantage indéniable. Ce qui pour d'autres doit nécessairement paraître constituer un enchevêtrement d'épisodes imprévisibles, représente souvent pour nous une séquence d'événements auxquels nous pouvions nous attendre. Il nous suffit en effet de patienter pour voir, tôt ou tard, les prévisions de Maitreya se réaliser. En novembre 1990, ce fut au tour de Margaret Thatcher d'accomplir la prédiction émise par Maitreya quelques deux ans auparavant : elle démissionna de son poste de Premier ministre douze heures seulement après avoir assuré au public qu'elle avait l'intention de continuer à se battre.
 
Dans l'un de nos communiqués de presse réguliers, nous avons rappelé aux médias que, pour certains d'entre nous au moins, cet événement n'était pas totalement inattendu :
 
Il y a deux ans, en septembre 1988, alors qu'elle se trouvait au plus fort de son pouvoir, nous avions publié le texte suivant : « Madame Thatcher démissionnera bientôt. La roue de sa fortune s'est mise à tourner contre elle. » Plus récemment, en avril 1990, nous ajoutions :« Madame Thatcher ne survivra pas à la révolte contre la 'Poll Tax' (la nouvelle taxe d'habitation). »
 
La 'Poll Tax' ? Le conflit qui a conduit à la chute de Madame Thatcher portait, semblait-il, sur l'unification européenne. C'est tout au moins ce qui a paru de prime abord, car la politique est en fait souvent plus compliquée qu'il n'y paraît. Les critiques de Madame Thatcher à propos de l'Europe n'ont fourni qu'un prétexte opportun de rébellion contre son leadership à la tête du Parti Conservateur. En réalité, le problème qui se posait était celui de la chute rapide de sa popularité au sein de l'électorat, directement provoquée par sa défense acharnée de la 'Poll Tax'. La combinaison de Madame Thatcher et de la 'Poll Tax' menaçaient les Tories d'un désastre aux prochaines élections. C'est pour ces simples raisons qu'elle devait partir. Ce n'est pas une coïncidence si son successeur, M. John Major, a fait de Michael Heseltine, un opposant déclaré à la 'Poll Tax', le ministre de l'Environnement, poste qui comprend cette taxe dans ses attributions. Comme le concluait l'Associated Press : « La crise a trouvé son origine dans la baisse, depuis 16 mois, du Parti Conservateur dans les sondages d'opinion, provoquée principalement par une taxe locale par habitant, appelée la 'Poll Tax'. »
 
Notre rubrique « Faits et Prévisions » révèle chaque mois qu'il ne s'agit pas là d'événements isolés (comme nous l'avons d'ailleurs indiqué aux médias en de nombreuses occasions). Que les médias occidentaux, en particulier, n'accordent que peu de publicité aux informations provenant de Maitreya ne signifie nullement qu'ils ne s'y intéressent pas. Nous savons de différentes sources que l'attention accordée à ces informations est plus grande que jamais. Naturellement, notre contribution à la diffusion de ces informations ne constitue qu'un élément d'un ensemble plus vaste. Les contacts que Maitreya lui-même entretient avec des hommes politiques et des journalistes s'intensifient, tandis que des groupes qui l'entourent diffusent avec succès ces informations, en Inde et au Moyen Orient par exemple. Dans le même temps, Maitreya continue à utiliser d'autres moyens afin d'avertir l'humanité de Sa présence. En Nouvelle-Zélande, récemment, de nombreux automobilistes ont raconté avoir transporté un mystérieux auto-stoppeur. Dans chaque cas, l'étranger a affirmé aux conducteurs qu'ils assisteraient bientôt au retour du Christ, puis a disparu des véhicules en mouvement sans laisser de trace. D'après le Maître de Benjamin Creme, ce passager extraordinaire n'était personne d'autre que Maitreya lui-même.
 
Quant à notre propre travail, il ne reste pas lui non plus sans effet. Au moment où nous composions ce numéro, B. Creme commençait sa première tournée de conférence en Australie. Aux Philippines, on tente d'élargir sa tournée japonaise dans le but de le faire venir à Manille en avril-mai. Share International, un des moyens d'attirer l'attention sur le travail de Maitreya, enregistre des signes d'intérêts croissants. Après dix ans d'existence, ce numéro sera adressé dans 70 pays différents, et atteindra notamment des lecteurs au Bénin, à Cuba, aux Iles Fiji, en Union Soviétique, en Haïti, au Ghana et en Iran.
 
Comme nous le découvrons en permanence, l'information transmise par B. Creme se répand également à travers le monde, par des canaux que nous ignorons : dans une lettre qui nous est parvenue d'Afrique occidentale, une personne nous raconte avoir ramassé, quelque part dans la rue, un morceau de journal issu d'un quotidien national, sur lequel se trouvait un article concernant Share International.
 
Les communiqués que nous adressons à la presse, ainsi que nous l'avons mentionné plus haut, remplissent également leur fonction, à en juger par l'U.S. News and World Report du 19 novembre 1990. Ce périodique populaire américain a écrit : « Les Bouddhistes, qui attendent l'apparition de Maitreya Bouddha, une sorte de Messie-instructeur du monde, affirment que les événements du Golfe rendront l'apparition de Maitreya encore plus proche ». Un article de Patricia Pitchon, publié dans ce numéro, indique que les réunions tenues par Maitreya à Londres deviendront désormais davantage publiques. Il apparaît donc qu'une base solide s'est progressivement développée en vue de la dernière phase de l'apparition de Maitreya.
 
Il y a peu de temps encore, tout au moins en Occident, « Maitreya » était un nom pratiquement inconnu. C'est maintenant devenu un concept familier pour beaucoup. Tant est si bien qu'un grand quotidien européen, l'Algemeen Dagblad, des Pays-Bas faisait récemment mention, dans le même temps, de Maitreya, de Krishnamurti et de Maharishi Mahesh Yogi, sans autre forme d'explication. Personne ne devrait donc être étonné de lire bientôt dans son journal : « Quiconque aurait annoncé il y a un an qu'un nouveau Christ ou Bouddha... »

 





Signes des temps

Home Un mystérieux auto-stoppeur en Nouvelle-Zélande

La communauté chrétienne de Nouvelle-Zélande a été assaillie de témoignages de conducteurs concernant un mystérieux auto-stoppeur rencontré dans l'île du Nord. Brian Finn, un journaliste qui s'est livré à une enquête sur ces événements, rapporte que « l'individu qu'ils ont pris dans leur voiture va dire quelque chose comme : « Saviez-vous que le Seigneur est de retour ? » C'est la seule chose qu'il dit avant de disparaître de la voiture qui roule à plus ou moins grande vitesse. »

Cet homme est apparu sur plusieurs routes principales de l'île, toujours à de jeunes couples chrétiens. Certains ont affirmé que l'étranger portait de « brillant habits blancs », bien que personne n'ait été capable de décrire son apparence exacte. Deux articles, parus dans New Truth, un journal néo-zélandais, ont signalé cet auto-stoppeur comme pouvant être compté dans le nombre des possibles « miracles » indiquant la présence du Christ dans le monde. Dans le second article, intitulé « L'auto-stoppeur qui parle de Jésus puis disparaît est le « prophète » Maitreya de Londres », ce « prophète » est mis en relation avec les apparitions de croix de lumière dans le monde entier* ainsi qu'avec le récent rêve de Saddam Hussein sur Mahomet**.


* Voir Partage International, octobre l990 et novembre l988.
** Voir Partage International, décembre l990.




Home La Vierge Marie

Une manifestation de la Vierge Marie attire tous les jours des centaines de personnes dans une boutique d'une petite ville du Texas, située près de la frontière mexicaine. Les spectateurs peuvent voir cette image sur une surface en ciment gris d'une trentaine de centimètres de large, sur le sol de la boutique. Selon l'Associated Press, le propriétaire a déclaré que « quelque chose dans son cœur lui avait dit de répandre un message affirmant que cette présence sur le sol symbolisait la manière dont beaucoup négligent leur foi ». Par ailleurs, l'homme affirme également que la Vierge Marie lui a demandé de répandre un autre message : « Partagez avec vos frères, priez le rosaire, jeûnez, cherchez Jésus et placez-le au centre de vos cœurs. »




Home Apparition de croix de lumière en Louisiane

Dans un faubourg de la Nouvelle-Orléans, quatre croix*, hautes d'environ trente centimètres, d'une lumière blanche et dorée, ont subitement fait leur apparition sur la fenêtre de la salle de bains d'un plombier de 61 ans, qui avait prié Saint Jude afin qu'il l'aide à recouvrer sa vue qui baissait. L'homme et sa femme passent maintenant, le soir, de nombreuses heures à accueillir les centaines de personnes venues voir ce qu'elles considèrent comme un miracle. Il n'existe aucune lumière, intérieure ou extérieure, susceptible de projeter ces images sur le verre, et ce plombier affirme qu'il a en partie récupéré sa vue depuis que ces croix sont apparues, bien qu'il admette volontiers que le traitement de son médecin l'ait également aidé.
 
Par ailleurs, le producteur de télévision Dan Meenan, du magazine d'informations américain Hard Copy, dans une interview accordée à Frances Robinson, productrice vidéo et collaboratrice de Share International, a raconté qu'après avoir réalisé un film sur une précédente apparition d'une croix en Louisiane, une croix qui n'était pas présente lors du tournage était apparue par la suite sur la bande vidéo. D. Meenan a déclaré que lors de ce tournage, qui avait pour objet de se documenter sur l'existence d'une croix prétendument apparue dans le ciel de Louisiane en l989, ils n'avaient pas été en mesure de voir la croix dans le ciel, mais qu'ils avaient réalisé une interview d'un prêtre catholique, présent sur les lieux au moment de l'apparition dans les abords de la Nouvelle-Orléans. Ce fut plus tard, dans le studio, que la croix apparut, superposée à l'image du prêtre, a déclaré D. Meenan. Il la vit pendant qu'ils étaient en train de réaliser le montage.
 
« Elle était aussi nette qu'il était possible, et n'avait rien à voir avec l'image du prêtre. Elle n'était pas présente quand nous l'avions interviewé. Nous avons repassé la bande cinq fois sur l'image pour être sûre qu'elle était bien là, et elle m'apparut chaque fois de la même manière, » bien que le rédacteur en chef avec qui il travaillait n'ait pu la voir. D. Meenan pense que ce fait est significatif, et pourrait bien indiquer le retour du Christ.
 
* Voir aussi Partage International, novembre l988 et octobre l990.





Le point de vue de Maitreya

Home Des changements, naturels ou non

par Patricia Pitchon

Deux journalistes, travaillant indépendamment l'un de l’autre, écrivent régulièrement pour Partage International des articles rédigés à partir d'interviews d'un des proches collaborateurs de Maitreya. Ce numéro de janvier/février contient de nouveaux articles provenant de ces deux journalistes. Bien qu'ils abordent des sujets qui, dans une certaine mesure, sont semblables, nous avons décidé de publier leurs textes intégralement, tels que nous les avons reçus, afin de donner un aperçu aussi complet que possible des sujets abordés. Comme toujours, nous publions ces articles dans leur ordre chronologique, si bien que les sujets les plus actuels, notamment ceux qui concernent le Moyen-Orient, se trouvent à la fin.

3 décembre 1990

Les soldats en Arabie Saoudite — Du fait de l'énorme quantité d'armes et de munitions amassées en Arabie Saoudite, les soldats s'entraînent jour et nuit. Les pensées des soldats sont tournées vers la guerre et leurs corps physiques s'y préparent. Maitreya nous interroge : si la guerre ne se déclarait pas et que les armées étaient renvoyées dans leur pays, croyez vous que ces soldats rentreraient chez eux sains d'esprit ? Selon Maitreya, certains individus deviendraient fous furieux, seraient la proie d'idées criminelles : ils se retrouveraient dans la rue en train de tuer, de tirer sur les gens.
Tous combats qui pourraient avoir lieu au Moyen-Orient seraient de courte durée.

Défendre n'est pas attaquer — Selon Maitreya, certaines résolutions sur le Moyen-Orient ont été votées par le Conseil de Sécurité des Nations Unies sous la pression de bellicistes égotistes.
Il est dit aux militaires : Vous êtes importants. Vous pouvez défendre votre pays car il est sacré. C'est un devoir divin, la volonté du Seigneur, et non de la politique. De ce fait, le soldat qui sert en respectant la volonté du Seigneur remplit son devoir. Cette attitude est bien différente du comportement belliciste. Défendre n'est pas attaquer.

Le service — Maitreya a déclaré : « Servir, même une seule personne, c'est servir le Seigneur Lui-même. Dans le service, vous ne serez jamais perdus. Vous atteindrez le chemin qui mène droit à la liberté et au salut. »

L'expérience directe — Maitreya affirme souvent : « Je ne veux pas que vous croyiez en Moi. Je veux que vous fassiez l'expérience de Moi. Les doutes rendent une personne faible. » Certains soldats dans le désert ont reçu de Lui des expériences. Ils se réveillent et voient ou expérimentent quelque chose qui les laissent tout d'abord perplexes. Plus tard, ils deviennent conscients de la folie de la guerre, quel que soit leur camp.

Les armes biologiques — Même les armes biologiques peuvent être neutralisées. Cela ne demande qu'une fraction de seconde à la Lumière pour les transformer. Elles deviennent alors inoffensives. Cette opération concerne également les autres types d'armes.

Imposer quelque chose n'est pas divin — Ce qui fleurit naturellement de l'intérieur est divin, mais imposer de l'extérieur ne l'est pas. Maitreya a déclaré : « Lorsque vous êtes honnêtes, sincères et détachés, qui est votre maître ? Le Seigneur se trouve dans le cœur. Si vous avez trouvé le Seigneur dans votre cœur, vous ne cherchez personne à l'extérieur. Vous remplissez votre devoir, vous devenez ce que vous êtes. Vous êtes la personne la plus heureuse sur terre parce que vous ne permettez à personne de jouer ni avec votre mental, ni avec votre esprit, ni avec votre corps. A la manière de Jésus, Rama, Krishna ou Saï Baba, vous laissez votre intelligence et votre conscience vous guider dans le mental, l'esprit et le corps, mais vous restez humbles. »

Les disciples déçus — Certains disciples ont suivi un maître spirituel et n'ont pas atteint le but ultime de liberté et de salut, bien qu'ils se soient entraînés jours et nuits. Selon Maitreya, ils retournent alors dans la société, mais pas à la normalité. Leur vie est comme un bateau sans gouvernail. Ils créent leur propre classe ou leur groupe.
De la même façon, dans les années soixante, les écoles et les universités ne répondaient pas aux attentes des individus. Des jeunes gens commencèrent à vivre au jour le jour et en communauté. Ils devinrent des « hippies ». Nombre d'entre eux furent incapables d'un retour réussi dans la société.
C'est pourquoi Maitreya a déclaré : « Le détachement est l'eau divine qui nous conduit à la liberté et au salut divins. » Il a ajouté : « L'attachement est la cause première de la destruction. Si vous vous attachez, même à un principe spirituel, vous serez détruits. La possessivité, dans ce domaine, conduit à la sorcellerie. »
Les enseignements de Jésus concernent le détachement. « Aimez votre prochain comme vous même, » signifie que bien que votre voisin vous ait mis en colère, cette colère disparaîtra grâce à l'amour. Vous réalisez que vous n'êtes pas cette colère. De cette manière, les nuages viennent et s'en vont, mais vous restez le même.
Vous n'êtes ni conditionnés, ni emprisonnés. C'est la liberté divine dans la création. Maitreya affirme : « Vous êtes dans la Lumière, et la Lumière est en vous. »

Le meurtre se trouve dans le mental — Maitreya a déclaré : « Lorsqu'un meurtrier est exécuté, le corps physique est puni, mais pouvez-vous punir le mental ? C'est le mental, et non le corps, qui est responsable de l'acte. »
Vous croyez avoir détruit la cause du meurtre en détruisant le corps physique. Le problème, en fait, n'a pas été résolu. Une fois dissocié du corps physique, le mental doit encore poursuivre le cours de sa vie mentale. Il agit comme une force invisible et entre en contact avec un autre mental, présent dans un corps physique, et le contraint alors à commettre un acte criminel. Soudain, un homme devient fou furieux et tue nombre de personnes. Maitreya conseille aux scientifiques, aux psychologues et aux médecins : « Essayez d'étudier ce problème. »
Même si vous augmentez la population carcérale, vous ne résoudrez pas le problème si vous ne vous attachez pas à traiter le mental des prisonniers. Il est important de faire prendre conscience de l'environnement et du Soi à l'individu. La réalisation du Soi, qui est un processus graduel entraînant la non identification à la colère et aux autres idées et émotions destructrices, conduit à l'équilibre dans le mental, l'esprit et le corps.
Lorsque le mental est encore malade, il peut nuire mentalement au-delà des murs de la prison.

Gorbatchev — Monsieur Gorbatchev sera remplacé, d'ici quelques mois peut-être. Maitreya a déclaré : « Vous ne pouvez pas transformer un singe en zèbre. Agir ainsi n'est pas divin. Vous ne pouvez pas vous défaire des traditions et des cultures en une nuit : une telle tentative est destructrice. Toute chose possède son propre rythme d'évolution. Tout est sujet à des processus d'évolution naturels. Les prétendus dirigeants politiques, sociaux et spirituels, doivent apprendre l'art de l'évolution. »
Si vous parlez de la liberté, vous devez d'abord apprendre ce qu'elle est. Si, sans cette connaissance, vous tentez de devenir un dirigeant religieux, social ou politique, le chaos s'en suivra.
Maitreya déclare : « Chaque étincelle de la création possède son propre schéma évolutif, distinct et séparé, que le Seigneur Seul connaît. »

La liberté et le salut — La liberté et le salut sont l'héritage commun de chacun et de tous, grâce à l'honnêteté du mental, la sincérité de l'esprit et le détachement. Il n'existe pas d'autre constitution que celle-ci. Le temps est venu pour chaque individu et chaque nation d'accepter que la seule constitution qui existe est la dévotion à la volonté du Créateur.
Grâce à l'honnêteté, à la sincérité et au détachement, la volonté du Créateur s'épanouit naturellement dans le mental, l'esprit et le corps. De cette manière, nous respectons la volonté du Seigneur. Telle est la constitution du Nouvel Age.
Le Seigneur est dans le Soi. Le Soi est dans le Seigneur. « Je suis dans la Lumière. La Lumière est en moi. »
Ayez confiance en la volonté du Seigneur. Les constitutions qui ont été forgées dans l'intérêt d'une minorité alors que le peuple reste en état d'esclavage, ne peuvent survivre. La base commune de la constitution de tous les pays sera la volonté du peuple. Telle est la volonté du Seigneur.

Le Royaume-Uni — Le Royaume-Uni dépense 13 millions de livres par semaine pour l'armement et les troupes envoyés au Moyen-Orient. Si cette somme était dépensée pour les sans abris, les abris de fortune dans lesquels ils sont contraints de vivre disparaîtraient en une nuit.

Le Japon — Nous n'avons pas encore assisté à la fin de la chute du marché boursier dans ce pays. Le krach boursier se produira.

Le sida — De nombreuses mères et leurs bébés sont maintenant atteints du sida. Selon Maitreya, leurs gênes se sont modifiés. Ce type de mutation du corps prend naissance dans le mental, qui peut donc être à l'origine de mutations génétiques. Le corps physique n'est pas l'unique victime. Le corps est contrôlé par l'esprit (ou aspect de pouvoir) qui, à son tour, est contrôlé par le mental. Le mental est contrôlé par « l'Atma », le Soi, également considéré comme la conscience.
Bien que le corps physique puisse ne pas avoir de contacts sexuels directs, si le mental s'abandonne à des activités destructrices, il peut affecter le corps physique et créer des symptômes de maladies. Si des mutations génétiques se produisent, elles peuvent affecter le bébé.
Lorsque le mental et les « corps » spirituels (les structures d'énergie) sont malades, le corps physique en est affecté.

Madame Thatcher — Maitreya a déclaré : « Si, par supercherie, vous avez contraint quelqu'un à se retirer, vous serez contraints de vous retirer de la même manière. »
« Madame Thatcher a été poussée à adopter une position extrême à propos de la taxe d'habitation (la ‘Poll Tax') par plusieurs politiciens de son entourage. L'extrémisme est destructeur. La taxe d'habitation n'était pas son idée, mais lorsqu'elle s'avéra être un échec, la traîtrise commença. Cependant, les politiciens en question n'ont pas gagné la bataille. Ils n'ont pas résolu le problème. »
L'éclat de la politique conservatrice disparaîtra. Le nouveau Premier ministre britannique, M. John Major, constitue un tremplin pour un futur gouvernement travailliste. Mais le socialisme ne peut réussir sans le capitalisme. Tous deux sont importants et doivent jouer un rôle égal. Le Parti Travailliste ne remportera pas de victoire écrasante.
Lorsque Madame Thatcher s'apprêtait à quitter le N° 10 Downing Street, elle eut une expérience saisissante. En l'espace de quelques secondes, elle reprit son calme. Maitreya déclare : « De tous les politiciens, elle avait foi en elle. Cette confiance constituait son extraordinaire qualité. » Madame Thatcher jouera un rôle important, mais il sera différent de celui qu'elle assumait lorsqu'elle était au pouvoir.
Selon le collaborateur de Maitreya, Madame Thatcher a reçu de Maitreya une expérience qui peut conduire à une transformation. Les politiciens conservateurs pourraient rechercher ses conseils. Elle jouerait alors un rôle dans l'unification du pays, la transformation du système éducatif, et elle pourrait être inspirée à s'occuper des handicapés, des retraités et des pauvres.
Selon Maitreya, elle a fait un sacrifice qu'aucun politicien dans les milieux actuels n'a réalisé.
De même, M. Gorbatchev a consenti à de nombreux sacrifices, mais le rythme des changements ne peut être accéléré. « Une transformation imposée n'est pas divine. La transformation intérieure est toujours définitive. » Aussi, les militaires tenteront de prendre le pouvoir, mais depuis les coulisses. Ils autoriseront la liberté, mais tout démanteler en une nuit est autodestructeur. L'évolution reprendra selon un rythme plus modéré.

Les réunions de Maitreya — D'après Son collaborateur, Maitreya rencontre différents groupes de personnes deux à trois fois par mois. Ces réunions peuvent comprendre 40 à 50 personnes, qui viennent sur invitation. Il y a quinze jours, une réunion semblable s'est tenue. Cinq ou six journalistes du Moyen-Orient, d'Inde et du Canada, y ont assisté.
Après Noël, des rencontres autour de Maitreya, plus librement accessibles, se mettront graduellement en place. Elles auront lieu dans différentes parties du Royaume-Uni.

2 janvier 1991

La menace de guerre se répand — La menace de guerre au Moyen-Orient est en train de se répandre. Et les hommes politiques, a déclaré le collaborateur de Maitreya, se demandent comment cela s'est produit. A présent, tous vont s'efforcer de sauver la face en s'asseyant autour de la table des négociations. Il n'y a pas d'autre alternative.

La survie — Les hommes politiques savent que s'il y a une guerre, peu d'entre eux survivront politiquement, M. Bush compris. Maitreya demande « Etes-vous prêts à faire face à une destruction catastrophique ? »

Vous ne pouvez pas tromper la nature — Maitreya a affirmé : « Vous ne pouvez pas détruire la planète : elle est la création du Seigneur. Vous pouvez tromper votre peuple, mais lorsque vous essayez de tromper la nature, la musique devient effrayante. »
Maitreya a déclaré : « Voulez-vous combattre un lion ? L'Irak n'est pas le lion dans cette situation. Mais si vous dérangez le lion dans la nature, il vous mangera. »

Un scénario effrayant — Ceux qui peuvent avoir une vision intelligente de l'avenir perçoivent, comme conséquence d'une guerre, un avenir très sombre :

  • Les royaumes et les émirats cesseraient d'exister.

  • La survie deviendrait très difficile pour des millions d'individus. Les destructions transformeraient certaines parties du monde en endroits sinistres pour 40 à 50 ans, en raison des toxiques libérés dans l'atmosphère. La planète deviendrait beaucoup plus chaude.

  • La vie serait anéantie en de nombreux endroits.

  • Il y aurait de nombreuses famines.

Le rôle des savants — Des savants sont en train de conseiller les hommes politiques, qui y réfléchissent à deux fois maintenant avant de passer à l'action. Un scénario terrifiant se dessine dans l'esprit des savants et de certains hommes politiques, qui travaillent intensément dans les coulisses.

Des protestations publiques — A mesure que le terme de la guerre approchera, on observera une révolte et des protestations publiques. En Grande-Bretagne, des individus refuseront de se joindre à l'effort de guerre, et il sera demandé à certains hommes politiques de démissionner.

La trahison — Maitreya affirme : « Vous ne pouvez détruire des nations par une guerre idéologique. C'est une trahison de ne pas défendre votre propre pays, mais ce n'est pas une trahison que de ne pas combattre pour d'autres dans cette situation. » Maitreya déclare aux hommes politiques : « Vous pouvez combattre, mais Je suis le défenseur du peuple. »

Les politiciens « se cacheront » — A mesure que se rapprochera la date limite, les politiciens « se cacheront ». Se « cacher » veut dire rester silencieux, éviter les déclarations publiques.

L'expérience de la présence de Maitreya — D'une manière tout à fait inattendue, des individus parleront ouvertement, publiquement, de leur expérience de Maitreya. Maitreya Lui-Même peut se manifester plus ouvertement, à présent. Il pourra accomplir des miracles. Les gens seront attirés vers Lui et Il délivrera alors Son message. Maitreya a déclaré : « Si vous faites deux pas, Je fais quatre pas vers vous. Vous ne pouvez détruire la création du Seigneur. »

Des journalistes visitent l'ashram de Maitreya — Selon le collaborateur de Maitreya, de nombreux journalistes, en particulier des Pays-Bas et du Canada, reviennent maintenant en Europe, après avoir visité l'ashram de Maitreya à Mysore, dans le sud de l'Inde.




Home D'importants changements dans la politique actuelle

par Un journaliste de télévision

Deux journalistes, travaillant indépendamment l'un de l'autre, écrivent régulièrement pour Partage International des articles rédigés à partir d'interviews d'un des proches collaborateurs de Maitreya. Ce numéro de janvier/février contient de nouveaux articles provenant de ces deux journalistes. Bien qu'ils abordent des sujets qui, dans une certaine mesure, sont semblables, nous avons décidé de publier leurs textes intégralement, tels que nous les avons reçus, afin de donner un aperçu aussi complet que possible des sujets abordés. Comme toujours, nous publions ces articles dans leur ordre chronologique, si bien que les sujets les plus actuels, notamment ceux qui concernent le Moyen-Orient, se trouvent à la fin.

6 novembre 1990

La politique — La politique actuelle, qui consiste en guerre idéologique, est en train de subir de profonds changements. Elle se transforme en une politique mettant l'accent sur la réalisation du Soi. Regardez autour de vous, conseille le collaborateur de Maitreya, et vous verrez que dans le monde entier de nombreux politiciens sont en train de tomber dans l'oubli.

L'Union Soviétique — M. Gorbatchev se rend maintenant compte qu'il se trompait en croyant qu'il pouvait imposer la « liberté » au peuple soviétique. Il se peut que l'armée doive intervenir pour empêcher que l'anarchie ne s'étende à tout le pays, soumis à une rébellion chronique de la population. Seule l'armée sera à même de contrôler d'aussi graves désordres.

La crise du Golfe — Le Président Bush a réalisé qu'un état de guerre idéologique au Moyen-Orient ne pourra rien résoudre. Il a été amené à prendre conscience de différents facteurs, notamment que la démocratie n'existe dans aucun des pays du Moyen-Orient. Il a été amené à comprendre que la volonté du peuple doit être à l'origine de la constitution de chaque pays et que, de ce fait, l'aide qu'il apporte aux cheikhs et aux rois est vouée à l'échec.

S'il continue à les soutenir, un conflit sera inévitable. En fait, un conflit armé est sur le point d'éclater, a déclaré le collaborateur de Maitreya. Il peut se produire d'un instant à l'autre. Mais grâce à l'intervention de Maitreya, a-t-il ajouté, il ne s'agira pas d'une guerre à part entière. Dès l'instant où les peuples américain et britannique prendront conscience de l'importance des pertes humaines, le conflit cessera et les politiciens devront répondre de leurs actes.

Le Président Bush a également été averti du fait qu'Israël, lui aussi, possède des armes nucléaires et chimiques et qu'il compte les utiliser en cas d'attaque irakienne. Maitreya a demandé aux Nations Unies quelle va être leur réaction face à ces armes, a ajouté Son collaborateur.

L'élection du Premier ministre britannique — Le collaborateur de Maitreya a prédit que M. Major, le nouveau Premier ministre britannique, ne restera pas longtemps au pouvoir. Les gens qui l'entourent sont trop rusés pour lui. M. Major n'est qu'un simple politicien comparé aux « hommes en complet gris » qui, depuis les coulisses, manipulent le pouvoir. Son élection a été un premier pas vers une victoire probable des travaillistes lors des prochaines élections législatives.

Un tel changement aurait été difficile si Michael Heseltine avait été élu à sa place, a ajouté le collaborateur de Maitreya.

Lorsqu'ils se rendirent compte que le navire était sur le point de couler, les « hommes en complet gris » décidèrent d'abandonner Madame Thatcher, mais la période « d'état de grâce » de M. Major comme Premier ministre sera de courte durée. Les échecs et les erreurs politiques inspirés par l'aile droite du parti Conservateur se poursuivent.

Madame Thatcher a toujours été fidèle à elle-même et a toujours eu confiance en elle. C'est ce qui faisait sa force, a déclaré le collaborateur de Maitreya. Mais malgré son sacrifice, le navire continuera à couler.

Pendant ce temps, le parti travailliste ne peut se permettre de faire preuve d'autosatisfaction. Le parti vainqueur devra présenter une politique réunissant les meilleurs éléments du socialisme et du capitalisme. Un juste équilibre entre les deux devra être trouvé. L'expérience dont bénéficia Madame Thatcher alors qu'elle se trouvait pour la dernière fois sur les marches du N°10 Downing Street, fera que dans l'avenir nous aurons affaire à une autre femme, a déclaré le collaborateur de Maitreya.

Le Président Bush —Le président sait que ses jours, politiquement, sont comptés et il se sert des Nations Unies et de la crise du Golfe pour accroître sa popularité. Le collaborateur de Maitreya a affirmé que le prochain Président des Etats-Unis sera démocrate.

30 novembre 1990

La crise du Golfe — La résolution des Nations Unies d'autoriser une action militaire contre l'Irak a été obtenue par des politiciens dont les intérêts personnels et les ambitions créent le chaos et la confusion au lieu de la paix. Leurs actes sont autodestructeurs, a affirmé le collaborateur de Maitreya. Les Nations Unies ont été transformées en un terrain de football politique.

Maitreya a donné un avertissement aux troupes rassemblées dans la région du Golfe, leur conseillant de vérifier leurs armes sophistiquées et de s'assurer de leur bon fonctionnement. Il y a de grandes chances pour que bon nombre de ces armes soient défectueuses. Les gens ordinaires ont été informés des motivations justifiant la préparation de cette guerre. Il n'y a qu'une seule vraie raison : le pétrole.

Les otages — Les nombreuses personnalités influentes occidentales qui se sont rendues à Bagdad dans le but d'obtenir la libération des otages ont été inspirées, dans cette action, par Maitreya Lui-même.

L'européanisation — Le but de l'européanisation était et reste de créer un marché plus vaste, et non de sacrifier l'identité nationale des pays. Soyez ce que vous êtes. L'identité est sacrée, affirme le collaborateur de Maitreya. Même lorsque le Soi individuel fusionne avec l'Etre Suprême, l'individualité reste sacrée.

L'effort politique visant à résorber les différentes nationalités en une seule aboutira à un échec. Cela ne peut pas réussir et ne réussira pas. Maitreya affirme que la destinée de chacun est d'être ce qu'il est, et non d'être ce que les autres sont.

Madame Thatcher avait compris que c'était une erreur de sacrifier la nation dans le but de créer des marchés plus vastes. Elle commence maintenant à comprendre les réalités de la vie. Il n'est pas encore trop tard. Si l'on demandait aux Britanniques de voter pour ou contre l'européanisation, ils voteraient contre. Madame Thatcher a eu raison de lancer un cri d'alarme à ce sujet, a déclaré le collaborateur de Maitreya.

L'Inde — La politique des dynasties touche à sa fin et est en train d'être remplacée par une politique idéologique. Mais la véritable nature des idéologues politiques est en train d'apparaître. Dans leurs efforts désespérés pour atteindre le pouvoir, ils se cramponnent au moindre espoir, se servant alors de tactiques dangereuses comme de réveiller les peurs et les préjugés religieux. Mais une nouvelle fleur commence à s'épanouir au milieu du chaos et de la corruption politique. Un nouveau parti politique va naître, fondé sur le principe de la réalisation du Soi. C'est à travers la mise en pratique des enseignements de Maitreya — l'honnêteté de la pensée, la sincérité du cœur et le détachement — que le peuple comprendra qu'il n'existe aucune différence entre Rama, Krishna et Allah, a affirmé le collaborateur de Maitreya. Ainsi, si un temple est construit à côté d'une mosquée, cela n'a rien de blasphématoire.

L'Emir du Koweït — L'émir du Koweït, assis dans son palais saoudien, était en train de se demander comment faire pour pousser les Américains à attaquer les Irakiens et à les chasser de son pays.

Tout à coup, son frère apparut. Il s'agissait en fait de Maitreya, apparaissant sous les traits de son frère. Maitreya lui demanda ce qu'il comptait faire des milliards de dollars qu'il avait investis en Amérique. Cet argent pourrait certainement servir à aider ses compatriotes et ses frères arabes. L'émir répondit qu'en effet, il avait eu tort de ne pas avoir utilisé son argent dans ce sens.

Alors, Maitreya lui demanda pourquoi il n'avait pas prêté au Président Hussein les deux milliards de dollars qu'il demandait avant l'invasion du Koweït. "Oui," répondit l'émir, "ce fut une erreur. J'ai perdu mon pays."

"Pourquoi ne pas offrir le double aux Irakiens, c'est-à-dire 4 milliards, afin qu'ils quittent le pays ? Vous pourriez même aller voir les Saoudiens et leur demander d'offrir eux aussi un prêt, puisqu'il est évident qu'ils ne désirent pas la guerre," suggéra Maitreya, parlant par la bouche du frère de l'émir.

L'émir pensa que c'était une bonne idée, mais qu'à son avis les Américains ne feraient pas confiance à S. Hussein s'il promettait de se retirer du Koweït. Et s'ils partaient, qu'est-ce qui les empêcherait d'envahir à nouveau son pays ?

"Dans ce cas," rétorqua Maitreya, "nous devrions demander à la Ligue Arabe de résoudre ce problème en agissant en qualité d'arbitre afin de garantir le respect des engagements pris". L'émir pensa que c'était une excellente idée.

Il fut quelque peu déconcerté lorsque, plus tard, son frère nia avoir eu une telle conversation avec lui.

La Syrie — Pourquoi, à votre avis, les Syriens ont-ils envoyé leurs troupes dans le Golfe, a demandé le collaborateur de Maitreya. "Ce n'est pas pour lutter contre leurs frères arabes, mais pour s'assurer que les Israéliens ne profiteront pas de la situation pour s'annexer d'autres morceaux du territoire jordanien."

21 décembre 1990

Le Président Bush — Il ne désire pas la guerre du Golfe. Ses actes ne refléteront pas ses paroles, a déclaré le collaborateur de Maitreya. Tout sera tenté pour éviter une confrontation militaire.

M. Gorbatchev—Il sera évincé. Maitreya, a affirmé Son collaborateur, a précisé que le leader soviétique n'a pas compris ce qu'est véritablement la liberté. La liberté ne signifie pas seulement permettre à la société soviétique d'avoir accès aux forces du marché, car à elles seules ces forces ne conduisent qu'à la destruction et à la déshumanisation d'un peuple.

La communauté européenne — L'idée d'une culture commune européenne est une erreur politique et ne pourra pas survivre, a déclaré le collaborateur de Maitreya. Il ne s'agit là ni d'une idéologie ni d'une philosophie politique, a affirmé Maitreya. C'est un moyen de créer la liberté de vendre des marchandises à droite et à gauche.

Nous devons nous demander qui en tire des profits et qui fait des sacrifices, a déclaré le collaborateur de Maitreya. L'identité individuelle des pays et des individus est sacrée. Même au sein d'une famille, chaque individu a une identité séparée, et les relations ne sont pas toujours faciles. Chacun a droit à son intimité. Maitreya affirme que nous avons besoin de notre identité personnelle afin de survivre et de conserver un but à notre existence. Les politiciens sont en train de sacrifier cette identité au nom des forces économiques.

L'européanisation ne marchera pas et ne se fera pas. Les identités nationales seront préservées, de même que les différents parlements et les souverainetés nationales. La seule issue pour les forces du marché sera d'influencer l'industrie et le commerce, a déclaré le collaborateur de Maitreya.

Le Moyen-Orient — Des changements rapides sont en train de s'y produire. Pour la première fois, la famille royale saoudienne remet en question la guerre du Golfe, réalisant qu'elle pourrait mettre sa position en danger. Lorsque les peuples se seront rendu compte qu'ils ont été poussés à se battre contre leurs frères et sœurs dans le seul but de préserver le statut des cheikhs, des rois et des sultans, ils se retourneront contre ces derniers.

Les Palestiniens auront leur propre territoire. Le Liban sera reconstruit. Une nouvelle atmosphère de fraternité, au nom d'Allah et du Christianisme, régnera à travers tout le Moyen-Orient. Des politiciens ont perçu cette nouvelle tendance et se préparent à s'asseoir autour d'une table afin de résoudre leurs problèmes.

Le Japon — Le marché boursier japonais est sur le point de s'écrouler parce que le système économique, dans ce pays, est inhumain. Il détruit la vie de famille.

La nouvelle année — Malgré la récession et les nombreux soulèvements dans le monde entier, les gens auront l'impression que le ciel s'éclaircit. La grisaille se dispersera au début de 1991. Quelque chose est en train de se produire...de manière inattendue. Les gens diront "voici le Nouvel Age". Maitreya est à l'origine de tout cela, a déclaré Son collaborateur.

La nature — Des changements positifs se produisent au niveau de l'environnement. Il y aura davantage de végétation, ce qui permettra de sauver des millions de personnes de la famine, surtout en Afrique. Pourquoi tous ces changements soudains ? Parce que le Maître s'occupe maintenant activement de la Création.

L'Instructeur du Monde — Les gouvernements Lui demandent Ses conseils et Il envoie Ses messagers. En Orient, Maitreya a été accepté comme Instructeur du monde, et Il est en train d'intervenir en Afrique. En Occident, les Swamis vont bientôt parler ouvertement de Maitreya et répandront Sa parole.

9 janvier 1991

Les destructions — On peut s'attendre, comme conséquence du bellicisme dans le Golfe, à la survenue de destructions massives dans le monde entier, a déclaré le collaborateur de Maitreya. Les énergies de la nature ont été perturbées.

Si un homme est incité à se battre et qu'il ne lui est laissé aucune porte de sortie, il devient déprimé. Si ces mêmes énergies sont suscitées chez des centaines de milliers de personnes, il se crée alors une perturbation émotionnelle à grande échelle. Si cette perturbation ne dispose pas d'une réelle porte de sortie, telle qu'une guerre de grande ampleur — le collaborateur de Maitreya a prédit qu'une telle guerre n'aurait pas lieu au Koweït — toute cette énergie inutilisée doit alors trouver une issue quelque part.

Cette énergie se répand alors dans la nature et, une fois libérée, engendre inévitablement d'inexplicables accidents de voiture, de trains et d'avions. Suivent ensuite des tremblements de terre, des inondations et, finalement, des éruptions volcaniques.

Cette énergie ne peut être contrôlée, elle doit d'elle-même trouver son chemin dans le monde naturel.

Les chefs religieux — Le Pape devrait s'élever publiquement contre toute guerre dans le Golfe. Il devrait rappeler les enseignements du Christ aux politiciens, c'est-à-dire d'aimer son prochain comme soi-même, a déclaré le collaborateur de Maitreya.

De la même manière, les instructeurs religieux musulmans devraient demander pourquoi l'Arabie Saoudite, défenseur de l'Islam, a fait appel à des troupes étrangères afin qu'elles combattent pour satisfaire les désirs des politiciens.

Maitreya — La dernière fois qu'Il vint, Il fut crucifié sur une croix. Cette fois, on ne peut encore Le trouver, mais cela ne signifie pas qu'Il a peur.
"Nul ne peut Me détruire," a déclaré le Maître aux politiciens. "Mon armée est partout, dans chaque pays et dans chaque individu, car Je réside dans le cœur de chacun et de tous."





Faits et prévisions

Home Le Moyen-Orient se tourne vers la démocratie

"Le temps où le sultans, les rois et les cheikhs pouvaient gouverner ces pays [les Etats du Golfe] comme s'il s'agissait de jouets leur appartenant est arrivé à son terme." (le collaborateur de Maitreya, Partage International, octobre 1990)

Le roi Fahd d'Arabie Saoudite a annoncé qu'il allait mettre en place une certaine forme de parlement. Cependant, cette nouvelle institution n'aurait que des pouvoirs consultatifs, et ses membres seraient nommés par le roi. Certains observateurs voient dans cette promesse du roi Fahd une manière de prendre les devants face aux critiques s'élevant de plus en plus en Occident contre son régime dictatorial.

Le gouvernement koweïtien en exil a également annoncé qu'il créerait un parlement "après la libération de Koweït".

Un éditorial récent du journal Al-Sabah, de Tunis, s'interrogeait: "Les autres pays arabes doivent ils expérimenter ce qu'a connu le Koweït avant de réaliser finalement l'urgence d'établir la démocratie ?"




Home Les chrétiens et les musulmans du Liban

Les chrétiens et les musulmans libanais se réveilleront un matin face à un ciel serein, un ciel de paix, et se serreront la main comme des frères et des sœurs." (Partage international, 7 juin 1989)

Se conformant à la première phase d'un plan de paix intermédiaire de la Ligue Arabe visant à mettre un terme à 15 ans de guerre civile au Liban, les milices se sont retirées de Beyrouth. Tous les points de passage entre l'ouest de Beyrouth, contrôlé par les musulmans, et la partie est, chrétienne, ont été reouverts pour la première fois en sept ans.

D'après le Christian Science Monitor, "on pense que la période à venir sera vraisemblablement celle d'une lutte politique plutôt que militaire..."




Home Margaret Thatcher, abandonnera bientôt le pouvoir

 "Le Premier ministre britannique, Margaret Thatcher, abandonnera bientôt le pouvoir. Sa 'roue de la fortune' s'est mise à tourner contre elle." (Partage international, septembre 1988).

"Le pouvoir de Madame Thatcher ne survivra pas à la révolte contre la Poll Tax." (Partage international, 6 mars 1990)

Le 22 novembre l990, Madame Margaret Thatcher a surpris le monde en démissionnant de son poste de premier ministre du Royaume-Uni. Après son élection, son successeur, John Major, a confié à son plus grand rival dans cette élection, Michael Heseltine, un portefeuille au sein de son cabinet. Depuis le début, M. Heseltine avait fait connaître son opposition à la nouvelle taxe d'habitation (la "Poll Tax").




Home Les hommes politiques tiendront compte de la volonté du peuple

 "Les hommes politiques commencent à comprendre qu'ils doivent tenir compte de la volonté du peuple pour assurer le bonheur et la sécurité de la société." (Partage international, juin 1989)

Irlande Dans un stupéfiant bouleversement de la vieille garde des politiciens, l'Irlande a élu son premier président féminin, Mary Robinson. Féministe et progressiste, elle s'est engagée à travailler pour les pauvres, les sans abris, les malades et les chômeurs. "A tous ceux qui n'ont pas la parole ou que l'on écoute peu, je dis gardez courage, il y a de l'espoir," a-t-elle déclaré.

Haiti Un prêtre catholique populiste a remporté une victoire écrasante lors des premières élections démocratiques en 186 ans d'histoire en Haïti. Le Père Jean Bertrand Aristide, âgé de 37 ans, qui dirige une maison de réadaptation pour enfants ainsi qu'une clinique, a remporté deux tiers des suffrages.
Il avait mené une campagne appelant à une réorganisation radicale de l'économie afin de relever le statut des plus pauvres d'entre les pauvres, réclamant la justice pour les victimes de 29 ans de dictature sous Duvalier, et appelant à engager des efforts afin d'éliminer la corruption gouvernementale.




Home Expériences d'ingénierie génétique

"Des scientifiques, en Union Soviétique et aux Etats-Unis, effectuent déjà des expériences d'ingénierie génétique, et ces expériences se développeront jusqu'à ce qu'ils puissent transmettre une information génétique à un organe malade afin de le régénérer sans avoir à utiliser la chirurgie." (Partage international, 3 juin 1989)

Certains scientifiques américains ont employé avec succès une nouvelle technique d'ingénierie génétique lors d'expériences en laboratoire. Cette technique propose une méthode potentiellement moins hasardeuse pour des thérapies génétiques applicables à l'homme.

Par l'emploi d'une thérapie génétique similaire, des tumeurs fortement développées ont également été considérablement réduites chez six patientes atteintes de cancer du sein, des molécules élaborées génétiquement ayant été injectées dans leurs corps. Les chercheurs ont qualifié ces résultats "d'incroyables" et de "véritable rêve".




Home La Lumière sera la technologie du futur

"La technologie du futur ne sera rien d'autre que la Lumière. Elle évoluera grâce à la connaissance et à l'utilisation des sept couleurs. On guérira le mental, l'esprit et le corps. La chirurgie disparaîtra." (Partage international, avril 1989)

Selon la revue Cancer, des chercheurs chinois ont découvert que de la lumière, émise à une certaine longueur d'onde, peut détruire ponctuellement des tissus cancéreux superficiels dans le corps humain. Ces résultats ont été établis à partir de 34 cas de personnes souffrant de différents cancers.

Une petite société chimique américaine a obtenu un brevet pour une technique de diagnostic médical ultra sensible utilisant des enzymes et de la lumière. Cette méthode est destinée à détecter le présence de virus, de cellules cancéreuses et de molécules biologiques comme les hormones, qui permettent d'établir certains diagnostics, allant de la grossesse aux désordres immunitaires.




Home Irlande du Nord

"Une nouvelle ère va s'instaurer en Irlande du Nord et, désormais, la population pourra elle-même décider de son propre sort et prendre en charge sa destinée." (Partage international, décembre 1989)

A Dublin, le parlement a débattu de changements possibles dans la constitution de la République d'Irlande. Ces changements seraient susceptibles d'apaiser les tensions entre les deux parties de l'île. L'un des amendements constitutionnels proposés supprimerait les clauses qui affirment le contrôle légal du gouvernement de Dublin sur l'Irlande du Nord. Le chef du Parti Travailliste, Prionnsias de Rossa, a déclaré au Christian Science Monitor que l'unité ne pourrait être atteinte qu'avec le consentement de tous les Irlandais, y compris de la majorité des électeurs d'Irlande du Nord. "Une nouvelle atmosphère libérale prend pied en Irlande," a-t-il déclaré.




Home On ne pourra plus inculquer des idéologies

 "Le processus consistant à inculquer, à imposer des idéologies dans le mental des individus, commence à disparaître dans le monde entier, tant dans le domaine religieux que dans le domaine politique." (Partage international, 12 octobre 1988)

Albanie En Albanie, les réformes démocratiques se sont accélérées après que des émeutes anti-gouvernementales se soient produites l'an passé. Un nouveau projet de constitution prévoit l'établissement d'élections multipartites, institue la liberté de déplacement et de religion ainsi que la propriété privée. Le premier parti politique d'opposition albanais a été créé après que le parti communiste dirigeant ait autorisé la création d'organisations politiques indépendantes pour la première fois en 46 ans. Des élections sont prévues pour le 10 février.

Bulgarie La formation du premier gouvernement multipartite authentique depuis 40 ans a été entérinée par le parlement bulgare. Cet accord a mis fin à plusieurs mois d'impasse politique.

Guinée Les Guinéens ont approuvé à une très large majorité une nouvelle constitution qui, après une période intérimaire de cinq ans, mettrait fin au régime militaire que le pays connait actuellement.

Pologne Par une écrasante victoire, le Prix Nobel de la Paix, Lech Walesa, a été choisi comme premier président démocratiquement élu depuis la veille de la seconde guerre mondiale.

Yougoslavie Les partis communistes dirigeants de Serbie et du Montenegro ont remporté de larges victoires lors des premières élections multipartites d'après guerre tenues dans ces deux républiques yougoslaves. Cependant, dans la république de Bosnie-Herzegovine, les communistes n'ont pas remporté un seul siège.

Zambie Le président Kenneth Kaunda a apposé officiellement sa signature aux amendements de la loi constitutionnelle autorisant le retour à la démocratie multipartite. En réalisant les changements annoncés, il a déclaré que des élections présidentielles et parlementaires démocratiques auraient lieu avant septembre l991. Le Parti Uni d'Indépendance Nationale de Kaunda était la seule organisation politique légale en Zambie depuis l973.

Benin Par un référendum, la République du Bénin, en Afrique occidentale, a officiellement mis un terme aux 17 années du régime militaire marxiste qui, face à la pression populaire, avait déjà cédé la place à un gouvernement intérimaire en mars l990. Ce référendum sera suivi d'élections législatives en février et d'une élection présidentielle en mars.

Niger Au Niger, les premières élections législatives démocratiques auront lieu dans la première partie de l992. A cette occasion, les partis politiques pourront demander leur reconnaissance officielle ainsi que la révision de la constitution. Cet événement a été annoncé le 4 décembre par le président du Niger, Ali Saïbou.

Rwanda Le président du Rwanda, Juvenal Habyarimana, a annoncé l'introduction d'un système multipartite. Il a donné son accord à la création de partis politiques et a promis un référendum que permettrait au peuple de participer aux changements politiques

Cameroun Le président Paul Biya du Cameroun a accepté un texte de loi qui régirait la création de partis politiques.




Home Les conflits entre les gouvernements et les mouvements de guérilla

"Les conflits existant entre les gouvernements et les mouvements de guérilla à travers le monde vont commencer à décroître. Les personnes concernées se rendront à la table des négociations." (Partage international, novembre 1988)

Afghanistan Déclarant que les conditions d'un règlement politique étaient favorables, le président Najibullah a annoncé qu'il avait rencontré les chefs de la guérilla afghane. Cette rencontre constitue un premier pas vers l'établissement de la paix dans ce pays qui a connu 12 ans de guerre civile.

Angola En Angola, le chef du principal groupe de rebelles a annoncé la signature d'un accord provisoire avec le gouvernement pro-soviétique du pays, afin de mettre un terme aux 15 années de guerre civile régnant en Angola. Jonas Savimbi, le chef du groupe rebelle Unita, soutenu par les Etats-Unis, a déclaré que les deux parties avaient convenu d'une date pour la tenue d'élections libres et de ce fait qu'un accord de cessez-le-feu avait été signé.

Ethiopie Le gouvernement éthiopien a accepté que le port de Massawa, aux mains des rebelles, soit utilisé pour acheminer les secours des Nations Unies à destination du nord de l'Ethiopie, ravagé par la sécheresse et la guerre. Un fonctionnaire américain a déclaré au New York Times que cette décision était "un signe que le gouvernement est sérieux dans sa recherche d'un règlement négocié."

Mozambique Selon un article du Christian Science Monitor, un accord de paix entre les négociateurs du gouvernement et de la guérilla, qui se rencontrent à Rome, est "en vue". A travers une nouvelle constitution nationale garantissant des élections démocratiques, la liberté de la presse et l'indépendance du pouvoir judiciaire, bon nombre des revendications politiques des rebelles ont été satisfaites.

Colombie Un ancien groupe de guérilla a remporté la majorité des sièges lors d'une élection nationale désignant les délégués à la convention constitutionnelle. Trente pour cent des électeurs ont voté pour le groupe M-19, qui avait déposé les armes en mars dernier. Trois autres groupes de guérilla ont cessé leur combat armé et ont obtenu deux sièges chacun à la convention. Une autre organisation de guérilla a accepté de déposer ses armes et de retourner à la vie civile en échange d'un pardon du gouvernement.




Home Les hommes se révolteront contre le service militaire

"Dans le monde entier, la situation des forces armées est devenue semblable à une 'bombe à retardement'. Les hommes se révolteront contre le service militaire." (Partage international, mai 1988)

En Union Soviétique, les conscrits refusent de plus en plus de se faire recenser pour le service militaire. La Pravda a qualifié cette situation de "problème brûlant et douloureux". Dans les républiques baltes, moins de 10 pour cent des hommes appelés sous les drapeaux viennent accomplir effectivement leur service militaire.

Le Yesh Gvul rapporte que depuis le début de l'insurrection palestinienne, 131 réservistes israéliens ont été emprisonnés pour avoir refusé de servir dans les territoires occupés.

Dans une même registre, 52 soldats qui servaient dans la Bande de Gaza occupée ont écrit une lettre au premier ministre Shamir le pressant de se retirer de Gaza "aussi vite que possible." Cette demande a été formulée au moment où des députés du parlement israélien annonçaient qu'ils allaient proposer un projet de loi réclamant le retrait d'Israël du territoire de Gaza.




Home Un krach boursier prendra naissance au Japon

"Ainsi que nous l'avons déjà annoncé (dans notre numéro de décembre 1988), un krach boursier prendra naissance au Japon." (Partage international, mai 1989)

En l989, l'indice Nikkei, qui donne le pouls de la bourse japonaise, avait atteint une valeur record de 39 000 points. Pour 1990, les experts affirmaient de concert que la barre la plus haute n'était pas encore en vue. Les agents de change japonais les plus éminents déclaraient même à l'unisson que la limite des 45 000 serait dépassée en l990. Cependant, les marchés financiers du monde entier ont chuté fortement au cours de l'année l990, la bourse de Tokyo orchestrant cette chute avec une baisse de 40 pour cent. D'après un indice calculé sur les 210 marchés principaux et indexés sur les monnaies locales, les marchés financiers du monde ont perdu 23 pour cent en l990. Les analystes ont affirmé que l991 ne s'annonçait guère plus brillant.




Home Des pannes d'ordinateur dans le système bancaire

"On observera des pannes d'ordinateur dans le système bancaire..." (Partage international, avril 1990)

La Bourse de New York, la bourse américaine, et les places financières régionales ont dû retarder l'ouverture des transactions de 90 minutes. En effet, en début de matinée, un feu s'est déclaré dans un gratte ciel de New York qui abrite les ordinateurs centraux des services bancaires et de courtage. C'est la troisième fois en l990 que le marché new yorkais des valeurs est interrompu par un feu ou des défections électriques.




Home Gorbatchev sera remplacé

"Gorbatchev se trouve dans une position délicate et sera finalement remplacé." (Partage international, octobre 1988)

"La situation contraindra les militaires à entrer en lice et à exercer un certain contrôle. Une dictature militaire ne sera pas mise en place. Les réformes se poursuivront, mais seront contrôlées de sorte que le rythme de l'évolution réponde aux aspirations du peuple soviétique." (Partage international, janvier/février 1990)

Le pouvoir officiel du président soviétique Gorbatchev a pris des dimensions quasi dictatoriales au cours des mois passés. D'après le Moskovsky Novosti (Les Nouvelles de Moscou) sa popularité à l'échelon national a, quant à elle, chuté à nouveau fortement. Une intervention possible de l'armée dans le but de réprimer l'agitation et les désordres grandissants, est devenu un sujet débattu de plus en plus ouvertement.




Home Recrudescence de l'activité des ovnis

« On constatera une recrudescence de l'activité des ovnis dans le ciel. » (Partage international, avril 1990)
 
Dans le centre de l'Illinois, des adolescents ont suivi un objet étrange, qu'ils ont décrit comme une "grosse forme géométrique entourée de lumières de toutes les couleurs". Cette forme se déplaçait silencieusement dans le ciel nocturne à la hauteur de la cime des arbres. Il a disparu près d'une ferme près de laquelle un habitant du coin a découvert par la suite un cercle de tiges de maïs d'environ 14 mètres de diamètre, toutes pliées dans le sens des aiguilles d'une montre. Bien qu'aucune intervention humaine évidente n'ait été décelée, les scientifiques locaux, certains ayant déjà enquêté sur de semblables cercles apparus au Texas, ont déclaré que l'origine la plus probable de ces cercles était qu'il s'agisse d'une farce. Plus de 300 cercles similaires dans des champs de céréales ont été signalés en Europe l'an passé. (Source : Knight-Ridder News Service)




Home La défense ne constitue plus une priorité essentielle.

"Personne ne pourra désormais soutenir que la défense constitue une priorité essentielle." (Partage international, mai 1989)

En France, l'ancien Président de la Commission de la Défense de l'Assemblée Nationale, François Fillon, propose un contrôle parlementaire sur les exportations d'armes. Il a déclaré : "Il faudra aller dans un sens plus restrictif du commerce des ventes d'armes. Les seuls critères de profit économique pour la balance des échanges ou la santé des industries ne sont plus suffisants." (Le Monde)

Pour la première fois, le gouvernement français a alloué plus de fonds à l'éducation qu'à la Défense. D'après le journal Le Monde, les ventes d'armes françaises aux autres pays ont baissé de moitié depuis l989.

Malgré le renforcement des troupes dans le Golfe, le Département américain de la Défense a annoncé son intention de poursuivre son plan de réduction des forces armées de 500 000 hommes, ainsi que la réduction drastique des dépenses militaires au cours des prochaines années. L'accord sur ces réductions a été réalisé en raison de l'augmentation des pressions budgétaires et de l'affaiblissement de la menace militaire provenant de l'Union Soviétique.

Fin novembre, l'OTAN et le Pacte de Varsovie ont conclu un accord pour réduire sensiblement les armes conventionnelles en Europe. Les commentateurs politiques ont qualifié le traité "d'historique".

Le gouvernement polonais a congédié 100 000 hommes du fait d'une réorganisation de grande envergure de son armée. A terme, la Pologne veut réduire les effectifs de près de moitié et transformer son armée en une force neutre de défense. En l988, la Pologne disposait de plus de 400 000 hommes en armes. Il est prévu de réduire ce nombre à quelques 230 000 hommes.

L'Union Soviétique va rapatrier 200 000 hommes du Vietnam et de Mongolie cette année. De plus, la flotte soviétique dans le Pacifique va être fortement réduite.

Les Verts de Slovénie, en Yougoslavie, demandent une démilitarisation complète, demande soutenue, selon un sondage d'opinion, par près de la moitié du peuple slovène.




Home Comme conséquence d'une guerre

"Comme conséquence d'une guerre... les destructions transformeraient certaines parties du monde en endroits sinistres pour 40 à 50 ans, en raison des toxiques libérés dans l'atmosphère. La planète deviendrait beaucoup plus chaude." (information provenant du collaborateur de Maitreya, publiée dans ce numéro)

Lors d'une conférence scientifique internationale qui s'est tenue à Londres début janvier, certains délégués ont lancé un avertissement en déclarant qu'une guerre dans le golfe persique pourrait menacer l'environnement mondial et engendrer des changements climatiques désastreux. L'un des délégués, cité par l'agence Reuter, a déclaré que des explosions et des incendies dans les champs de pétrole provoqueraient un voile de fumée aussi important que celui créé par une explosion nucléaire. Ce nuage cacherait la lumière du soleil et entraînerait une chute des température dans le golfe allant jusqu'à 20°C. Selon le rapport de l'agence Reuter, "ces incendies pourraient également perturber les conditions climatiques dans d'autres parties du monde et provoquer la cessation des pluies annuelles en Asie, desquelles dépend l'approvisionnement en nourriture de milliers de personnes."




Home La consommation de drogue

"La consommation de drogue commencera à décroître" (Partage international, novembre 1988)

Des experts affirment que les Etats Unis sont au centre d'un nouveau mouvement de grande ampleur de modération de la consommation de drogue.

Une étude menée par l'Institut National sur l'Abus de Drogue a fait apparaître une baisse de la consommation de drogue au cours des deux années écoulées. Bien que ces résultats soient contestés par certains experts, d'autres estiment que les chiffres concordent avec deux études séparées. Un sondage réalisé par la société Gallup montre en effet qu'un nombre moins important d'Américains fument et boivent, tandis qu'une étude menée par la firme Gordon S. Black révèle une tolérance bien moins grande depuis 3 ans envers la prise de drogue.




Home Les militaires se retirent du pouvoir au Bengladesh

« Le gouvernement militaire ne se maintiendra pas au Bengladesh. » (Partage international, octobre 1988)
 
Le président du Bengladesh, le général Hussain Mohammed Ershad, a démissionné après qu'une révolte populaire grandissante l'ait contraint à se retirer. Un nouveau président intérimaire a promis que les premières élections libres et équitables de ce pays se dérouleraient le 27 février. Elles concerneraient 300 sièges parlementaires. Tous les gouvernements précédents du Bengladesh ont pris le pouvoir au moyen d'assassinats et de coups d'état.





Citation

Home Article 27 de la Convention des Nations Unies sur les Droits de l'Enfant

Chaque enfant a droit à un niveau de vie décent. Les parents sont les premiers à devoir assurer un tel niveau de vie, mais les Etats, de leur côté, sont tenus de prendre les mesures appropriées, en veillant notamment à ce que les enfants soient nourris, habillés et logés d'une manière adéquate.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR

 | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.