DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2009

Extraits de la revue
Partage international

Décembre 2009 - N° 256

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire


  • L'article du Maître



  • Point de vue
    • Vingt ans après la chute du mur de Berlin par Mikhaël Gorbatchev


  • Signes des temps


  • Tendances


  • Les priorités de Maitreya


  • Faits et prévisions


  • Courrier des lecteurs


  • Compilation




L'article du Maître

Home Les hommes répondront à l’appel

par le Maître –

par l’entremise de Benjamin Creme, le 8 novembre 2009

Depuis la nuit des temps, l’homme se pose la question : « Pourquoi suis-je ici ? Quel est le sens de la vie ? » Malgré l’enseignement des différentes religions et celui des grands sages du passé, le désarroi et l’incertitude habitent la plupart des hommes : ils se demandent si ce que nous appelons la « vie » a un sens ou un but quelconque ; de même, ils s’interrogent sur ce qui nous attend après la « mort », si tant est qu’il y ait quoi que ce soit.

Dans l’âge qui vient, les réponses à ces questions depuis toujours lourdes d’angoisse relèveront du domaine commun. Cela résultera dans une large mesure de la présence sur la scène mondiale de Maitreya et de son groupe de Maîtres. Vos Frères aînés stimuleront si puissamment la conscience des hommes et incarneront si parfaitement leur enseignement qu’en un laps de temps relativement court un formidable éveil se produira.

Pour les multitudes, les peurs et les doutes du passé disparaîtront à jamais. Les hommes sauront avec certitude qu’ils sont, chacun et tous, engagés dans une grande aventure, une quête qui les conduira, le moment venu, à un état de perfection jusque-là inconcevable. Cette certitude que la vie a un sens et une finalité mettra fin au doute aride qui les tenaille, et l’on verra s’épanouir une ère de créativité et de changement indescriptible.

Une destinée divine

Ainsi en sera-t-il, et ainsi les hommes s’éveilleront-ils à leur destinée de représentants du divin. Car tous sont divins, mais tous ne savent pas qu’il en est ainsi. De plus en plus, ils prendront conscience de cette vérité et changeront le monde autour d’eux.

Les Maîtres préparent le moment où ils seront reconnus comme tels, et travailleront au grand jour. Leur présence donnera aux hommes l’assurance que les changements qui s’imposent dans notre vie sociale seront vraiment bénéfiques, et que la nécessité s’en fait sentir de longue date. L’objectif est que Maîtres et hommes travaillent ensemble en tous domaines, ce qui hâtera le processus de transformation.

Renoncer à la guerre

La première des priorités est que la guerre soit abandonnée à jamais, de manière totale et absolue. Cela nécessite un degré de confiance à ce jour inconnu dans le monde. Comme on finira par le découvrir, seul le partage engendrera une telle confiance et permettra l’instauration de la justice dans le monde entier.

Tant que ne régnera pas la justice, il n’y aura pas de véritable paix. Pas à pas, les hommes en viendront à saisir la logique de cette approche, et comprendront alors qu’il n’y a pas d’alternative. S’ils veulent vivre et prospérer, il leur faut abandonner l’injustice et la guerre. Sauront-ils relever ce défi ? Les hommes ont connu bien des vicissitudes au cours de leur long séjour sur Terre, et les ont surmontées. Aujourd’hui, sous l’inspiration de Maitreya et de son groupe, ils seront amenés à agir au mieux de leurs intérêts en répondant à l’appel à la justice et au partage.

Nombreuses sont les voix du passé qui lanceront des mises en garde et chercheront des atermoiements, mais quand les hommes entendront la voix de Maitreya résonner en eux, leur cœur s’embrasera d’un ardent désir de justice et de paix, de partage et de relations justes, de fraternité et d’amour.

Ainsi en sera-t-il.





Home Rapport de l'ONG Oxfam America

L’agriculture familiale, clé de la lutte contre la faim

par Chris Hufstader Source : Oxfam America

Fanta Niambaley introduit sa clé dans la porte de son petit entrepôt. Sitôt ouverte, la riche lumière de cette fin d’hiver se déverse dans la pièce sans fenêtre. Dans l’ombre reposent des sacs de millet, pour un peu moins d’une tonne, que Fanta et d’autres femmes de sa communauté ont acheté 0,13 euro le kilo. Plus tard dans l’année – durant la saison des pluies, lorsque les grains se font rares et que les prix montent en conséquence – le kilo peut monter jusqu’à 0,17 euro, commente-t-elle. La vente de la totalité du stock peut rapporter autour de 37 euros.

Les collectifs de stockage de grains ne sont pas nouveaux, par ici, mais celui-ci a particulièrement éveillé mon attention. L’an dernier, nous avons tous entendu parler de la crise alimentaire qui sévissait dans le Sahel, la zone semi-aride qui s’étend au sud du Sahara, où les prix avaient atteint de tels sommets que la famine s’abattit sur des millions d’habitants. Et je suis de retour, en ce mois de mars 2009, en compagnie de cette dame entre deux âges, qui anime un groupe de femmes résolues à combattre la faim grâce au développement d’une agriculture locale. Après les débats politiques et les discussions qui ont enflammé les médias sur cette crise alimentaire, elles ont décidé d’investir dans le stockage de nourriture, pour elles-mêmes et leurs proches, ou pour les vendre avec un bénéfice qui sera fonction de la montée des prix cet été.

« Nous sommes fières de l’affaire que nous avons montée », se réjouit Fanta, le visage brillant dans la lumière où baigne le petit entrepôt.

En 2008, Fanta et ses voisines étaient entourées de champs verts, promesses de nourriture. Mais elles n’avaient pas grand-chose pour les dépanner en attendant la récolte. Une grande partie des habitants des zones rurales du Mali essaie de se procurer de l’argent pour acheter à manger en été, saison où les prix s’envolent et la nourriture se fait rare. Dans les communautés agricoles telles que le village de Fanta, Banakoro, le seul argent qu’ils ont est à l’état de promesse : il se trouve dans leurs cultures en train de pousser. Mais l’année dernière fut pire que la précédente : le prix du grain a grimpé de 25 %, ce qui était bien supérieur à leur variation d’une année sur l’autre. Et quand ils deviennent inabordables, les familles n’ont d’autre solution que de restreindre leur alimentation. Pour nombre des familles les plus pauvres, qui dépensent la presque totalité de leur budget dans l’alimentation, 2008 fut catastrophique.

Quand les pluies arrivent et que les fermiers sont en mesure d’obtenir de bonnes récoltes de millet, de maïs, d’arachides ou, peut-être de coton, ils devront généralement les vendre tout de suite pour payer les factures médicales et scolaires, acheter des vêtements, et faire face à toutes les autres dépenses qui ne peuvent attendre. De sorte qu’il ne leur reste la plupart du temps plus grand chose pour voir venir. C’est pourquoi, à Banakoro, Fanta a mis au point avec une vingtaine de compagnes une stratégie pour venir à bout de ce problème ancien. Membres de l’Oxfam America’s Saving for Change program (programme « Epargner pour le changement » d’Oxfam America), elles ont mis leurs économies en commun pour investir dans le millet. Quand le moment est venu de vendre leurs réserves de grains, elles veillent d’abord à satisfaire les besoins du groupe en cas de problèmes alimentaires sérieux. Mais si les 25 membres ont tous suffisamment d’épargne et de réserve de nourriture pour faire face aux nécessités courantes, ils pourront alors chercher à réaliser en commun des bénéfices pouvant aller jusqu’à 32 % de l’investissement initial, soit autour de 1,5 euro (assez pour payer la consultation d’un enfant dans un dispensaire).

La montée des entrepreneurs

La fierté qui rayonne sur le visage de Fanta est le résultat d’un travail acharné et d’un sentiment d’accomplissement. Les femmes qui inventent de nouveaux moyens de gagner leur vie et de nourrir leur famille voient leur force et leur optimisme augmenter, mais tout cela vient aussi en partie de la créativité dont elles ont su faire preuve. Une femme âgée que j’ai rencontrée, Moh Mariko, m’a dit que depuis qu’elle fait partie d’un groupe Epargner pour le Changement (EC), elle vit une sorte d’illumination. Comme elle me l’explique, sa nouvelle expérience dans la vie des affaires a changé son existence sous de nombreux aspects, au point qu’elle a le sentiment d’être une nouvelle personne. Elle ne se contente plus de copier passivement, comme auparavant, ce qu’elle voyait autour d’elle. Elle a montré qu’elle peut se lancer dans une entreprise et réussir. « Mon esprit, déclare-t-elle, est plus ouvert maintenant. »

L’esprit d’entreprise est particulièrement fort au Mali. Les femmes de la campagne ne manquent pas d’idées et de projets, mais de capital. Les groupes EC remplissent un rôle important pour tous ceux qui sont dotés d’énergie et de vision. Salimata Mariko, par exemple. Elle emprunte de l’argent à son groupe EC pour se rendre dans la zone transfrontalière avec la Côte d’Ivoire pour y acheter des ignames qu’elle revendra chez elle, à Zantiebougou-Fala. Avec les bénéfices de la vente, elle achètera du millet qu’elle ira revendre à Bamako (à 3 heures de minibus) où il est vendu plus cher que chez elle, ce qui lui assurera de nouveau un bénéfice important. Malgré le prix élevé de l’essence (qui contribue à la cherté de l’alimentation), elle peut quand même faire un bénéfice de 2 euros par sac. Elle dégage un profit de 11 à 13 euros par voyage, selon la quantité de millet transporté ; au moment de la récolte, elle fait souvent deux voyages par semaine.

Elle prépare aussi des beignets. Elle achète des haricots, les transforme en une pâte qu’elle fait frire par petits morceaux dans une grande casserole posée sur un feu ouvert situé près du puits, au centre du village. Elle emprunte 1,5 euro par mois pour acheter les haricots, de l’huile et divers ingrédients et fait autour de cinq fournées, précise-t-elle. Après remboursement du prêt, il lui reste 5 euros pour un mois, avec deux fournées par semaines – ce qui est une somme importante.

Mariko officie, la mine légèrement solennelle, près de sa casserole et du feu tout en décrivant modestement son travail et en enveloppant les beignets dans des feuilles de papier que ses clients emportent. Trois de ses enfants sont encore scolarisés pour environ 1 euro par mois ; elle n’a pas eu à restreindre l’alimentation de sa famille lors de la saison des pluies 2007, et ne pense pas devoir le faire pour celle de 2009. Il reste même assez d’argent pour s’offrir quelques petits extras.

A moins d’une heure de voiture de Zantiebougou-Fala, j’ai rencontré des femmes qui travaillent dans une industrie traditionnellement dominée par les hommes, dans le but de lancer leur combat contre la faim : le coton.

Le sud du Mali est une région cotonnière ; le coton constitue l’une des principales exportations du pays et l’une des rares dont les récoltes sont immédiatement vendables. La faiblesse des cours du marché mondial du coton a malheureusement considérablement diminué sa rentabilité financière, mais Oxfam a travaillé avec des coopératives de production de coton biologique pour aider les fermiers du secteur à obtenir un prix supérieur à celui du marché. Même si la demande de coton est aujourd’hui faible, pour les membres de la coopérative de Sibirila, le coton bio leur assure une vie décente.

Fanta cultive ce type de coton depuis quatre ans, en même temps que de l’arachide, du fonio et des graines de sésame bio. L’an dernier, elle a consacré un peu plus d’un demi-hectare au coton, pour une récolte de 440 kilos qu’elle a vendu 150 euros – soit 0,36 euro le kilo, un tarif privilégié, premium price.

Elle me dit qu’avant de se mettre au coton, ses revenus ne suffisaient pas à satisfaire les besoins quotidiens de sa famille. « Je n’avais pas assez à manger », précise-t-elle, assise dans la maison qu’elle partage avec son mari et leurs trois jeunes enfants. Ce n’est plus le cas maintenant ; elle peut même envoyer ses enfants à l’école.

En 2008, lorsque les prix des produits alimentaires s’envolèrent à Sibirila, jetant une bonne partie de la population dans une course désespérée pour gagner un supplément de revenus, Fanta disposait d’une réserve où puiser : « J’ai utilisé les économies que j’avais faites sur le produit de la vente du coton bio l’année précédente pour acheter du grain pour la famille », explique-t-elle modestement.

La plupart des fermiers doivent emprunter pour acheter des pesticides et des fertilisants indispensables à la culture du coton, mais les agriculteurs bio comme Fanta n’utilisent pas de pesticides et font eux-mêmes leurs fertilisants. Une fois leurs récoltes vendues à la coopérative, ils n’ont pas de dettes. Un sentiment agréable qu’en bambara on appelle koori haron. Ce qui veut dire « dignité du coton ».


Le programme « Epargner pour changer » d’Oxfam America

Pour aider sa famille à se frayer une voie hors de la pauvreté, il suffit parfois de disposer d’un endroit sûr où mettre ses économies (et non un matelas ou une valise) ou d’avoir la possibilité de faire un petit emprunt. Mais c’est loin d’être le cas pour une bonne partie de la population pauvre, à laquelle les banques et autres établissements de crédit sont fermés – quand, toutefois, ils existent : il n’y en a pratiquement pas dans les zones rurales. Le programme de financement communautaire EC a justement pour but de pallier à cet état de choses.

A la différence des organismes de micro-crédit proprement dit, Oxfam s’est donné pour but de créer le plus grand nombre possible de groupes d’épargne et de prêt dans les régions les plus pauvres de la planète. Leurs membres peuvent partager leur épargne en se faisant des prêts entre eux au lieu de passer par un établissement financier ou de microcrédit.

Les villageois qui adhèrent au programme EC se réunissent en groupes d’une vingtaine de personnes chacun, qui fonctionnent comme des banques communautaires. Ils confient à leur groupe leurs économies, en prêtent une partie quand l’un d’eux en a besoin, et les intérêts vont directement à une caisse commune.

Les avantages de ce mode original de lutte contre la pauvreté sont nombreux. Pour n’en citer que quelques-uns :

– il permet à l’argent de rester dans les communautés ;

– le groupe EC sert de « coffre-fort » aux membres des groupes ;

– ses responsables et ses membres apprennent à gérer épargne et prêts (individuels et collectifs) ;

– il n’a pas besoin de personnel particulier, de bâtiments, de directeur... ce qui réduit considérablement les coûts de fonctionnement ;

– ce modèle facilite au plus haut point la création de tels groupes : il suffit pour ce faire de former des acteurs et des responsables locaux ;

– la simplicité des transactions qu’il permet et les « registres (de compte) oraux » conviennent parfaitement dans des populations en grande partie analphabètes ;

– il atteint en premier les femmes et les ruraux qui, autrement, n’auraient pas la possibilité de financer leurs projets ;

– les groupes d’épargne cimentent entre eux les membres d’une même communauté, de sorte qu’ils peuvent s’unir pour se lancer dans d’autres projets, touchant la santé ou l’agriculture, par exemple.

La création d’un groupe par Oxfam et ses partenaires dans un village a un effet boule-de-neige sur les autres villageois qui souvent en forment un à leur tour, avec ou sans aide. Cette création coûte en moyenne une quinzaine d’euros à l’ONG. Une fois formées, les femmes peuvent aller aider les autres villages à se lancer dans l’aventure, sans coûts additionnels.

Cette campagne compte aujourd’hui 250 000 membres de groupes EC répartis dans 6 000 villages du Mali, du Sénégal, du Burkina Faso, du Salvador et du Cambodge. L’ensemble de l’épargne détenue par ces groupes dépasse les 2,5 millions d’euros, et les participants gagnent en moyenne par an 20 % de leurs dépôts.




Home Un monologue inspiré

Le film de Charlie Chaplin, Le Dictateur (1940), est à la fois une comédie et une vive condamnation du fascisme. Le personnage central est un humble barbier qui se trouve, à la suite d’une ressemblance physique et d’une erreur d’identité, forcé de se faire passer pour le dictateur. Dans la scène finale il est invité à s’adresser au peuple à la radio. Le monologue qui s’ensuit est sans doute l’un des discours les plus inspirés et les plus émouvants de l’histoire du cinéma. En raison de sa nature appropriée à notre temps nous en reproduisons ici une version abrégée.

Le dictateur, 1940 – discours final

« Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni diriger, ni conquérir personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, gentils, blancs et noirs. Nous voulons tous nous aider, les êtres humains sont ainsi faits.

Nous voulons échanger le bonheur, pas le malheur. Nous ne voulons haïr ni mépriser personne. Dans ce monde, il y a de la place pour chacun. Notre terre est riche, et peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons avoir une vie belle et libre, mais nous avons pris une mauvaise voie.

L’envie a empoisonné l’âme des hommes, a barricadé le monde avec la haine, nous a fait sombrer dans la misère et les effusions de sang.

Nous avons développé la vitesse mais nous nous y sommes enfermés. Les machines qui nous apportent l’abondance nous laissent dans l’insatisfaction.

Notre savoir nous a fait devenir cyniques, notre intelligence nous a rendus durs et inhumains. Nous pensons trop et ne ressentons pas assez. Plus que de machines nous avons besoin d’humanité. Plus que d’intelligence nous avons besoin de bonté et de gentillesse. Sans ces qualités, la vie ne sera plus que violence et tout sera perdu. Les avions, la radio nous ont rapprochés les uns des autres. Ces inventions ne trouveront leur vrai sens que dans la bonté de l’être humain, la fraternité universelle, l’amitié et l’unité de tous.

En ce moment même, ma voix atteint des millions de gens à travers le monde, des millions d’hommes, de femmes, d’enfants désespérés, victimes d’un système où des hommes torturent et emprisonnent des innocents. Je dis à tous ceux qui m’entendent : Ne désespérez pas !

Le malheur qui est sur nous maintenant n’est que le produit éphémère de l’avidité, de l’amertume de ceux qui ont peur du progrès humain. La haine finira par disparaître, les dictateurs mourront, et le pouvoir qu’ils ont pris aux peuples retournera aux peuples. Et tant que des hommes mourront pour elle, la liberté ne pourra pas périr.

Soldats, ne vous donnez pas à ces brutes, des hommes qui vous méprisent et font de vous des esclaves, enrégimentent vos vies, vous disent ce que vous devez faire, ce que vous devez penser, ce que vous devez ressentir, qui vous dirigent, vous manœuvrent, vous traitent comme du bétail, comme de la chair à canons.

Ne donnez pas votre vie à ces êtres inhumains, ces hommes-machines avec une machine à la place de la tête et une machine à la place du cœur. Vous n’êtes pas des machines. Vous n’êtes pas du bétail. Vous êtes des hommes. Vous avez l’amour de l’humanité dans le cœur. Vous n’avez pas de haine, sinon pour ce qui est inhumain, ce qui n’est pas fait d’amour.

Soldats ne vous battez pas pour l’esclavage mais pour la liberté.

Il est écrit dans le septième chapitre de l’Evangile selon Saint-Luc : «  Le Royaume de Dieu est dans l’être humain », pas dans un seul homme, ni dans un groupe, mais dans tous les hommes, en vous.

Vous, le peuple, avez le pouvoir : le pouvoir de créer les machines, le pouvoir de créer le bonheur. Vous, le peuple, vous avez le pouvoir de rendre la vie libre et belle, d’en faire une merveilleuse aventure. Alors au nom même de la Démocratie, utilisons ce pouvoir – unissons-nous. Luttons pour un monde nouveau, un monde décent qui donnera à chacun l’opportunité de travailler, qui apportera un avenir à la jeunesse et à la vieillesse la sécurité. Ces brutes vous ont promis toutes ces choses pour que vous leur donniez le pouvoir, mais ils mentaient. Ils ne tiennent pas leurs promesses, ils ne le feront jamais. Les dictateurs s’affranchissent eux-mêmes mais ils font du peuple un esclave.

Maintenant nous devons nous battre pour que ces promesses se réalisent. Il faut nous battre pour libérer le monde, pour en finir avec les frontières, pour en finir avec l’avidité, la haine et l’intolérance.

Il faut nous battre pour construire un monde de raison, un monde où la science et le progrès mèneront tous les hommes vers le bonheur.

Soldats, au nom de la Démocratie, unissons-nous tous ! [...] Levez les yeux ! Les nuages se dissipent – le soleil perce. Nous émergeons des ténèbres pour entrer dans la lumière. Nous entrons dans un monde nouveau, un monde meilleur, où les hommes domineront leur haine, leur cupidité et leur brutalité. Levez les yeux ! L’âme de l’homme a reçu des ailes – et elle commence enfin à voler. Elle vole vers l’arc-en-ciel – vers la lumière de l’espoir – vers l’avenir, l’avenir glorieux qui vous appartient à vous, à moi, à nous tous. Levez les yeux ! Levez les yeux ! »




Home La crise économique est dévastatrice pour les affamés du monde

La faim touche un milliard de personnes en 2009

Source : Communiqué de presse FAO

D’après l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (Pam), la famine, accentuée par la crise économique mondiale, frappe le plus durement les pauvres des pays en développement, révélant la fragilité du système alimentaire mondial et l’urgence des réformes.

Avec la conjonction des crises alimentaire et économique, un niveau historique est atteint : plus d’un milliard d’individus sont sous-alimentés, selon les estimations de la FAO.

Presque tous les sous-alimentés vivent dans des pays en développement. Selon le Rapport annuel sur la faim, rédigé en 2009 en collaboration avec le Pam, en Asie et dans les pays du Pacifique quelque 642 millions de personnes souffrent de faim chronique ; 265 millions en Afrique sub-saharienne ; 53 millions en Amérique latine et dans les Caraïbes ; 42 millions au Proche Orient et en Afrique du Nord ; et 15 millions dans les pays développés.

Déjà bien avant les récentes crises, le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde augmentait, lentement mais sûrement, au cours de la dernière décennie, affirme le rapport.

Des progrès avaient été accomplis au cours des années 1980 et au début des années 1990 pour réduire la faim chronique, en grande partie grâce à l’accroissement des investissements dans l’agriculture faisant suite à la crise alimentaire du début des années 1970.

Entre 1995-1997 et 2004-2006, tandis que l’aide au développement consacrée à l’agriculture déclinait substantiellement, le nombre d’affamés avait augmenté partout sauf en Amérique latine et dans les Caraïbes. Puis les progrès accomplis ont été perdus également dans cette région.

L’accroissement du nombre de personnes souffrant de la faim au cours des périodes de baisse des prix et de prospérité économique, et les très fortes augmentations lors des périodes de hausse des prix et d’effondrement économique montrent la faiblesse du système de gestion de la sécurité alimentaire, affirme la FAO.

« Les leaders mondiaux ont réagi en force à la crise financière et économique et ont réussi à mobiliser des milliards de dollars en un temps très court. Une action tout aussi énergique est à présent nécessaire pour lutter contre la faim et la pauvreté, a déclaré Jacques Diouf, directeur général de la FAO. La situation est intolérable. Nous avons les moyens économiques et techniques pour éradiquer la faim. Ce qui manque, c’est la volonté politique. Investir dans l’agriculture des pays en développement est impératif. Un secteur agricole prospère est essentiel, non seulement pour surmonter la faim et la pauvreté, mais aussi pour assurer une croissance économique générale, la paix et la stabilité dans le monde. »

 « Nous devons agir vite. Il est inacceptable, au 21e siècle, qu’un habitant sur six ait faim, déclare Josette Sheeran, directrice du Pam. Aujourd’hui, alors qu’il y a plus d’affamés que jamais, il y a moins d’aide alimentaire qu’auparavant. Nous savons ce qu’il faut faire pour subvenir aux besoins alimentaires d’urgence, nous avons simplement besoin des ressources et de l’engagement international. »

Plusieurs facteurs ont joué pour rendre la crise actuelle particulièrement dévastatrice pour les ménages pauvres des pays en développement. Premièrement, la crise affecte simultanément de grandes régions, réduisant les marges de manœuvres en matière de gestion de la valeur des devises, de l’offre de crédit, de l’utilisation de l’aide publique au développement ou des envois d’argent par les expatriés.

Deuxièmement, la crise économique se greffe sur une crise alimentaire qui a déjà épuisé les stratégies des pauvres. Confrontées au prix élevé des denrées alimentaires, à l’insuffisance de leurs revenus et au chômage, et ayant déjà vendu leurs biens, ayant déjà réduit leurs dépenses alimentaires, de santé et d’éducation, bien des familles tombent encore plus profondément dans le piège de la misère et de la famine.

Le troisième facteur qui rend cette crise différente de celles du passé réside dans le fait que les pays en développement sont davantage intégrés dans l’économie mondiale, tant financièrement que commercialement, qu’ils ne l’étaient il y a vingt ans, ce qui les rend plus vulnérables aux variations des marchés internationaux.

De nombreux pays voient s’effondrer leurs exportations, leurs investissements étrangers, et l’aide publique et privée. Cela engendre réduction d’activité donc chômage ; et pèse sur les programmes nationaux de relance économique et d’assistance aux nécessiteux.

Ainsi, les 17 plus grandes économies d’Amérique latine ont reçu 184 milliards de dollars d’apports financiers en 2007, 89 milliards en 2008, et 43 milliards seulement en 2009, précise le rapport. Ce qui signifie que la consommation va devoir décroître, que des pays déficitaires en nourriture vont devoir ajuster leur consommation, réduisant les importations de nourriture et d’autres produits comme les équipements médicaux et les médicaments.

Le rapport inclut des études compilées par le Pam sur cinq pays (Arménie, Bangladesh, Ghana, Nicaragua et Zambie) montrant combien les ménages sont affectés par la chute des rentrées d’argent et autres impacts du déclin économique, et comment les gouvernements répondent à la crise en investissant dans l’agriculture et l’infrastructure et en élargissant les réseaux de sécurité.

Ces interventions aideront à sauver des vies et des familles, mais vu la sévérité de la crise, infiniment plus doit être fait.

La FAO et le Pam continuent à prôner une double approche afin de remédier durablement aussi bien à la famine provoquée par la soudaine pénurie alimentaire qu’à la famine chronique de longue durée, symptomatique d’une pauvreté extrême.

« Les petits producteurs ont besoin de semences de bonne qualité, de fertilisants, de fourrage et de technologies pour accroître la productivité et la production, explique J. Diouf, et leurs gouvernements ont besoin de moyens économiques et politiques afin de rendre les secteurs agricoles de leur pays plus productifs et plus dynamiques face à la crise. »




Home L’étoile qui a guidé les Mages

Source : The Agni Yoga Society, Etats-Unis

Sous le pseudonyme de Josephine Saint-Hilaire, Helena Roerich a écrit en 1929 une série d’histoires courtes sur la vie des grands instructeurs, publiées en anglais sous le titre On Eastern Crossroads – Legends and Prophecies of Asia (1930). Ces histoires évocatrices décrivent certains événements de la vie du Bouddha, du Christ, d’Apollonius de Tyane, du saint russe Sergius de Radonega, d’Akbar le Grand et de Maitreya, qui souvent viennent illustrer comme de petits joyaux les enseignements tirés de la sagesse éternelle.

Plusieurs des histoires dans la partie intitulée From the Life of Christ (De la vie du Christ) font référence à l’Etoile annonçant la naissance de Jésus. Etant donné la période de l’année, ainsi que le nombre croissant d’apparitions de l’« étoile » de Maitreya, il nous a semblé approprié de reproduire ici l’histoire intitulée The Star (l’Etoile) avec l’aimable autorisation de l’Agni Yoga Society.

 L’Etoile

Qu’elle était l’Etoile qui a guidé les Mages ? Naturellement c’était la Voix de la Fraternité : Pour saluer Jésus, et apporter protection et quelques ressources à la pauvre famille.

Nous avons foulé la surface de la Terre ne connaissant pas l’endroit exact.

Les Commandements du Teraphim nous ont dirigés, guidés jour après jour. Lorsque nous avons entendu : « C’est tout près ! », il n’y avait plus aucune habitation en vue. Pouvait-on espérer le miracle d’une Annonciation sans précédent au milieu des crottes de chameau et du braiement des ânes ? La pensée humaine essayait de localiser le futur prophète auprès d’un temple peut-être ou, tout au moins, près de murs majestueux.

Nous reçûmes le Commandement de faire halte dans une humble auberge. Nous passâmes la nuit dans la maison basse de plafond, aux murs de terre-glaise. Un feu et une petite lampe à huile emplissaient la pièce d’une lueur rouge. Après le repas nous remarquâmes qu’une servante versait les restes de lait dans une amphore. Nous lui dîmes : « Ce n’est pas utile de le garder. » « Mais, dit-elle, ce n’est pas pour toi monseigneur, mais pour une pauvre femme. Ici derrière le mur vit un charpentier. Récemment un fils lui est né. » Eteignant le feu, nous tînmes les mains ouvertes et demandâmes : « Devons-nous aller plus loin ? »

La réponse vint : « Plus près que le plus près. Plus bas que le plus bas. Plus haut que le plus haut. » Ne comprenant pas le sens de cette réponse nous demandâmes un Commandement, mais on nous dit : « Ouvrez les oreilles. »

Nous restâmes assis silencieux dans l’obscurité. Et nous entendîmes un enfant commencer à pleurer de l’autre côté du mur. Nous notâmes la direction des pleurs et nous perçûmes le chant de la Mère si souvent entendu dans les foyers : « Laisse les gens te considérer comme un paysan, je sais, mon fils, que tu es un roi. Qui sèmera la meilleure graine, la plus fructueuse. Le Seigneur appellera mon petit et dira : « Ta graine seule a glorifié mon festin. Assied-toi avec moi, roi des meilleures graines. »

Au moment où nous entendions ce chant trois coups résonnèrent au plafond. Nous dîmes : « Au matin nous irons là-bas. » Avant l’aube nous revêtîmes nos plus beaux habits et nous demandâmes à la servante de nous conduire dans la direction des pleurs.

Elle répondit : « Monseigneur souhaite rendre visite à la famille du charpentier. Je ferais mieux de vous conduire par l’extérieur car ici on doit traverser l’enclos du bétail. »

Nous souvenant du Commandement, nous choisîmes le chemin le plus court.

Derrière la mangeoire se trouvait une minuscule demeure adossée au rocher. Là près du foyer se trouvait une femme et dans ses bras – Lui. Quels signes l’accompagnaient ? Il tendit ses petites mains et sur sa paume se trouvait un signe rouge. Sur ce signe nous posâmes la plus précieuse des pierres que nous avions apportées.

Déposant les trésors et les objets sacrés, nous avertîmes la mère de la nécessité de poursuivre notre voyage et aussitôt nous fîmes demi-tour en traversant la même mangeoire.

Derrière nous la mère dit : « Regarde, mon petit enfant, tu es le roi. Mets ce diamant sur le front de ton destrier. »

Nous partîmes en gardant en mémoire le signe de l’étoile rouge sur la paume. Nous entendîmes ensuite : « Souvenez-vous du jour de l’étoile rouge sur le front du guerrier. »

[Reproduit avec la permission de The Agni Yoga Society, Etats-Unis]





Signes des temps

Home L’« étoile » qui annonce l’émergence de Maitreya (1)

Des astronomes américains observent l’« étoile »

Source : examiner.com

« Dans un avenir très proche, les gens auront partout l’opportunité d’observer un signe extraordinaire et d’une grande portée. L’unique occasion, au fil de l’histoire, où un signe semblable se soit manifesté, a été la naissance de Jésus. Selon la tradition chrétienne, dans les cieux est alors apparue une étoile qui a guidé trois mages venus d’Orient jusqu’à son berceau. Bientôt, une fois encore, on verra autour du monde une source de lumière d’un puissant éclat, ressemblant à une étoile. » [Le Maître de B. Creme, La première interview de Maitreya,Partage international, janvier/février 2009]

Le 12 décembre 2008, Partage international a diffusé un communiqué de presse annonçant que dans un avenir très proche, une grande étoile particulièrement brillante allait apparaître dans le ciel, visible partout dans le monde, de jour comme de nuit, annonçant l’apparition imminente de Maitreya dans sa première interview sur l’une des plus grandes chaînes de télévision des Etats-Unis. Depuis début janvier 2009, cette étoile est apparue dans le monde entier et des centaines de témoignages ont été adressés à notre rédaction. Nous publions ici une sélection de témoignages parus dans les médias, de lecteurs et d’images provenant de YouTube. Le Maître de B. Creme a confirmé qu’il s’agit de « l’étoile ».

_ _ _

Dans la soirée du 17 octobre 2009, un groupe de cinq astronomes amateurs confirmés ayant remarqué, lors d’une séance d’observation en Oklahoma, un étrange objet dans le ciel clair nocturne, ont envoyé leur rapport au Mufon (site ovni américain) ; un rapport repris dans un quotidien local, sous le titre : « Un ovni dans le ciel de l’Oklahoma laisse perplexe les membres d’un club d’astronomie. »

« Nous avons plusieurs années d’observation à notre actif, déclare un de ses responsables. Inutile de dire que nous sommes qualifiés pour reconnaître la plupart des phénomènes que nous pouvons observer. Entre environ 18 h 40 et 19 h, un de nos membres a remarqué quelque chose d’insolite à l’ouest.

En premier lieu, ce qui sortait de l’ordinaire, c’était la luminosité de l’objet, plus ou moins celle de Jupiter, mais se situant de 10 à 12 degrés, plein ouest. Nous avons d’abord pensé qu’il s’agissait du reflet du soleil couchant sur un avion de ligne, mais nous nous sommes très vite aperçus que ce n’était pas possible. Car si cela avait été le cas, les modifications de taille et de luminosité de l’objet, effets de son déplacement par rapport au soleil, auraient été plus rapides. » L’objet restait immobile. « Ce qui était en soi significatif, dans la mesure où les planètes changent progressivement de position. Force nous fut donc de conclure que ce n’était pas un corps céleste connu. D’autant qu’à cette époque, les parcours de Vénus et de Mercure se faisaient à l’orient, à l’opposé de l’objet, qui se trouvait à l’ouest. »

Le groupe continua à observer le phénomène, éliminant rapidement l’hypothèse d’un ballon sonde de haute altitude, car il aurait bougé lui aussi.

« Plus nous l’observions de près, plus ses changements de taille et de forme nous intriguaient. Les légères variations de sa luminosité pouvaient sans aucun doute venir des nuages bas qui se trouvaient à l’horizon. Quand les nuages passaient devant lui, en effet, son éclat s’amenuisait d’une manière plus ou moins importante. Sinon, il restait le même, comme l’attestaient les observations au binoculaire.

Car très vite, nous nous étions arrangés pour braquer sur l’objet deux télescopes, de tailles différentes : un Celestron 11 pouces Schmidt Cassegrain et un Orion 4,5 pouces Dobsonian, plus petit. De plus, afin d’être sûrs d’effectuer des observations les plus complètes possibles, nous nous sommes servis de cartes, de graphiques. Nous avons également surfé sur la Toile pour le cas où on aurait rapporté un événement semblable, mais sans rien trouver.

Vers 20 heures, on a commencé à voir avec les deux télescopes un anneau de lumières tournant autour de la partie inférieure de l’objet. Elles se trouvaient au même endroit que les ondes vert-bleuâtre. Inutile de dire que notre excitation était à son comble ! Cela dura une ou deux minutes, après quoi l’objet se mit en mouvement, d’abord lentement, puis avec une rapidité croissante...

En deux secondes, il avait totalement disparu de notre vue, mais je pouvais encore le voir avec le télescope. Il passa très vite du point mort du champ oculaire du télescope en direction du haut tout en devenant de plus en plus petit. Deux secondes plus tard, il s’était évanoui. La vitesse à laquelle il se déplaçait était incontestablement bien supérieure à tout ce que nous pouvons connaître des capacités de nos avions, y compris militaires.

A côté de lui, le SR-71 Blackbird fait figure de « vieux coucou » bon pour le musée. Est-ce que cela aurait pu être un engin expérimental ? Peut-être, mais dans ce cas, que faisait-il en Oklahoma ? Les essais de prototypes top-secrets de ce genre se font sur deux bases, celle d’Edwards, ou celle de la Zone 51. Pas en Oklahoma.

Bref, on ne saura jamais la réponse à nos questions. Rien n’a permis d’identifier cet objet ; il était en l’air et pouvait se déplacer à des vitesses hors de nos capacités techniques. Il est plus que probable qu’il était d’un type inconnu. Autant de traits qui rentrent dans la définition de ce qu’on appelle un ovni. »

Le Maître de Benjamin Creme confirme qu’il s’agissait de l’« étoile ».


Home Deux sceptiques observent l’« étoile » (1)

Une directrice d’une grande entreprise nationale observe l’« étoile »

par Frances Oman

Ces photos sont extraites de la vidéo de Soni sur YouTube

Soni est directrice pour la Californie d’une grande entreprise nationale. Elle ne s’est jamais intéressée aux ovnis, n’a jamais lu de livre ni vu de film de science-fiction. « J’ai la réputation d’avoir les pieds sur terre », déclare-t-elle. « Le 31 juillet 2009, lors d’une discussion à bâtons rompus avec un collègue, celui-ci m’a demandé si j’avais déjà vu un ovni. Je lui ai répondu que non, mais que j’aimerais bien. Curieusement, cette partie de notre conversation a continué à me trotter dans la tête. Je souhaitais voir un ovni, si toutefois ils existaient vraiment. »

Ce même soir, alors que Soni est en visite chez ses parents, à Stockton (Californie), elle voit ce qui, croit-elle, pourrait bien avoir été un ovni. Vers 20 h 45 – à sa grande surprise, car ils sont d’une nature sceptique et rationnelle –, ils lui ont en effet montré avec leur télescope une mystérieuse lumière dans le ciel, qui changeait de couleur et de forme, sans savoir que, quelques heures auparavant, elle avait fait part de son désir d’en voir un.

Tandis que Soni se demandait ce que cela pouvait bien être, elle se souvint d’un rêve récurrent qu’elle avait eu dans son enfance, dans lequel elle voyait une étoile merveilleuse qui changeait de couleur. Elle était la seule à la voir et à savoir de quoi il s’agissait, et elle essayait avec beaucoup de difficultés d’en informer les gens.

Toujours chez ses parents, le lendemain, elle scruta à nouveau le ciel à la recherche de l’objet et fut surprise de le voir au rendez-vous, toujours changeant de formes et de couleurs. Elle l’observa jusqu’à 3 h du matin, puis retourna chez elle récupérer sa caméra vidéo.

De retour à Stockton, elle put à nouveau voir le phénomène le 2 août, qui avait le même comportement que lors de ses précédentes observations, prenant la forme tantôt d’une croix, tantôt d’une sphère. Elle put ainsi le voir neuf nuits de suite. « Ce ne pouvait pas être un avion ou un satellite, explique-t-elle, ça ne bougeait pas assez vite. Ni une étoile ou une planète car ça changeait de forme et de couleur. J’ai mis mon film sur YouTube, dans l’espoir que quelqu’un pourrait m’éclairer. » Et effectivement, elle reçut de nombreux messages la renvoyant à des vidéos semblables en provenance de tous les coins du monde. L’un d’eux lui suggéra d’aller entendre Benjamin Creme, qui devait donner une conférence à San Francisco le week-end suivant. Elle n’avait jamais entendu parler de lui, mais elle s’y rendit. C’est ainsi qu’elle apprit que ce phénomène était de même nature que l’Etoile de Bethléem.

« Je n’ai pas été élevée dans le christianisme, dit-elle, mais les rapports que M. Creme a établi entre la crise politique et financière actuelle et l’« étoile » me paraissent tout à fait pertinents. J’ai la forte impression qu’il y a un but derrière mon expérience, et je souhaite que tout cela donne lieu au plus large débat possible, afin de voir enfin émerger la vérité. »

Le Maître de Benjamin Creme a confirmé qu’il s’agissait de l’« étoile ».


Home Deux sceptiques observent l’« étoile » (2)

Un ancien officier de l’US Air Force voit des objets brillants dans le ciel

Diplômé de l’université de Berkeley, Tom a travaillé sa vie durant dans la science et la technologie. Il a obtenu un diplôme d’analyse des systèmes à l’Institut de technologie de l’US Air Force, l’armée de l’air étasunienne où il a été employé pendant plusieurs années – ce qui lui a permis, dit-il, d’être très au fait de la question ovni, d’autant que nombre de pilotes rapportent en avoir observés. « Je ne niais pas l’existence de ces objets, déclare-t-il, mais je n’avais jamais fait une expérience comme celle-là. »

Après avoir quitté l’Air Force, Tom a émigré au Canada où il vit avec sa femme sur des dizaines d’hectares. Un soir, alors qu’ils étaient dehors, leur fille vit quelque chose qui paraissait brûler dans leur champ de foin. « Qui diable a bien pu allumer un feu de camp dans notre propriété ? », se demanda-t-elle, avant de se rendre compte que ce feu se trouvait bien au-dessus du sol. « Ma fille n’est pas quelqu’un qui s’effraie facilement », s’amuse Tom. C’était véritablement une boule de feu. Elle était tout juste en train de prendre conscience du côté anormal de ce qu’elle voyait quand la boule disparût soudainement pour réapparaître à une trentaine de degrés à droite de sa première position.

« Je ne suis pas du genre à sauter aux conclusions, j’essaie toujours d’aborder les nouvelles expériences d’une manière méthodique, scientifique », dit-il. Il a donc été sur la Toile et est tombé sur deux sites spécialisés dans les crops circles (formes géométriques qu’on trouve dans des champs de céréales) en Angleterre, les plus anciens qu’ils présentaient remontant jusqu’aux années 1970. « A la lecture de ces deux sites, je me suis rendu compte qu’il y avait réellement quelque chose. Nous ne disposons pas des moyens techniques pour produire ce genre de formations de la taille de plusieurs terrains de football en moins de quelques minutes, voire en une nuit. Ce qui m’a ramené tout droit à la question des ovnis. »

Voulant des preuves de première main, Tom et son épouse se rendirent en septembre 2008, avec un groupe de gens, au pied du Mount Shasta, dans l’espoir de voir un ovni. Dès la première nuit, dans le ciel clair au-dessus de la montagne, ils aperçurent des éclats brefs et intenses, semblables à des « éclairs de flash », ainsi qu’ils les appelèrent, qui se manifestaient d’une manière apparemment aléatoire. « Je connais les avions, et ça n’avait rien à voir. Ces « éclairs de flash » étaient isolés, indépendants les uns des autres, et passaient parfois du jaune au rouge, au vert ou au blanc. » Il ne se passait rien pendant une demie heure, et puis d’un coup, ils en voyaient réapparaître, plus nombreux.

Brusquement, surgi de nulle part, un objet argenté très brillant apparut dans le ciel et resta stationnaire. Il émit un large éclat qui avait « la propriété proprement incroyable d’être de forme carrée », raconte Tom. Il n’était absolument pas circulaire. C’était comme un écran, et nous avons tous pu voir brièvement qu’il y avait une sorte de dessin dessus. Puis il disparut. Inutile de décrire l’ambiance générale ! Et le spectacle s’est reproduit chaque nuit, montrant les mêmes objets, d’une taille qui ne variait guère. Ils apparaissaient parfois brièvement, viraient soudainement avant de s’évanouir à nouveau. C’était très intriguant. »

Au cours d’une des dernières nuits de leur séjour, ils virent surgir d’entre les arbres un immense objet brillant, d’une taille équivalent à un quart de la pleine lune, celle-ci étant absente ce soir-là. Il était immobile et d’un tel éclat qu’on pouvait voir les ombres des arbres.

Quelques mois plus tard, Tom tomba sur une information du site de Partage international, qui montrait une étoile brillante de grande dimension visible de jour comme de nuit. « Sa description était très proche des objets que j’avais vus vers le Mont Shasta, au point que je me suis dit qu’ils étaient peut-être eux aussi visibles le jour, bien que je ne les aie observés que de nuit. »

Quelques mois plus tard, le 16 août, peu après minuit, Tom se trouvait en compagnie de gens de la région de Sausalito, Californie, qui affirmaient voir l’« étoile ». Tom, pensant que c’était Jupiter, alla se coucher. Un peu plus tard, lors de cette même nuit, une femme qui avait partagé son avis, constata que ce phénomène, totalement immobile, s’était mis à clignoter ou à pulser d’une manière rythmique pendant une quinzaine de minutes. Ce que confirma une autre personne qui avait pu la voir, elle aussi, avec un télescope, vers 4 h du matin.

Parlant des communiqués de presse annonçant le luminaire en forme d’étoile, Tom dit : « L’explication que donne Benjamin Creme de ce genre de phénomène n’est pas évidente pour une personne comme moi, pour qui seuls comptent les faits – surtout quand il déclare que c’est un signe du retour du Christ. Quand j’ai lu cela, j’ai tout de suite fait le rapport entre cette « étoile » et celle de Bethléem qui guidait les rois mages. J’ai connu des gens pour qui cette dernière était un ovni. Un avis que je ne suis pas loin de partager... D’un autre côté, le monde est plongé dans une série de crises sans précédent, qu’ont prophétisées les différentes religions du monde. C’est pourquoi j’accueille d’une manière assez positive les déclarations de Benjamin Creme. »

Le Maître de B. Creme confirme que la lumière vue au Canada était un signe de feu créé par un vaisseau spatial resté invisible. Celles au-dessus du Mont Shasta étaient émises par un vaisseau spatial lui aussi invisible, et l’objet argenté qui est apparu soudainement était un vaisseau en provenance de Mars. L’immense objet brillant vu plus tard dans la même région était un petit vaisseau-mère martien. Quant à l’objet vu le 16 août 2009 près de Sausalito, c’était l’« étoile ».


Home Des versets du Coran sur la peau d’un bébé

Source : www.wunderkabinett.co.uk ; YouTube : hikmat2359

Lorsque des lignes sinueuses sont apparues sur la peau d’un bébé dans la République d’Asie centrale du Daguestan, au bord de la mer Caspienne, les médecins les ont d’abord prises pour des marques de naissance, puis pour une irritation et des égratignures postnatales. Mais lorsque la famille d’Ali Yakubov l’a emmené à l’âge de neuf mois chez l’imam local, les lignes qui apparaissaient sur ses jambes furent identifiées comme le mot Allah en écriture arabe.

Depuis lors, différents versets du Coran apparaissent sur le dos, les bras, les jambes et l’abdomen de l’enfant deux fois par semaine, les anciennes marques disparaissant avant que les nouvelles se forment.

La mère d’Ali, Madina Yakubov, explique que lorsque les écrits apparaissent le garçon a de la fièvre et ne dort pas. Les médecins sont perplexes et disent qu’ils ne peuvent expliquer la mystérieuse affection d’Ali, mais ils insistent sur le fait que les marques ne sont pas causées par quelqu’un qui écrirait sur la peau de l’enfant.

Madina Yakubov dit qu’elle et son mari n’étaient pas religieux, mais depuis que les textes sacrés ont commencé à apparaître sur la peau de leur fils, ils sont devenus profondément croyants et ont commencé à prier avec ferveur.

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que c’était un miracle manifesté par le Maître Jésus.


Home L’« étoile » qui annonce l’émergence de Maitreya (5)

Courriers de lecteurs concernant l’« étoile »

Cher Monsieur,

Je rentrais chez moi le soir du 20 octobre 2009 lorsqu’une lumière dans le ciel attira mon attention. Je levai les yeux et je vis quatre énormes boules brillantes. Elles étaient de couleur pourpre et se déplaçaient rapidement d’un endroit à l’autre dans mon champ de vision. Quelquefois la couleur pourpre se transformait en mauve et les formes rondes devenaient davantage ovales, avant de redevenir rondes. Les boules étaient nettement hautes dans le ciel et elles se déplaçaient çà et là, comme si elles dansaient harmonieusement. C’était si impressionnant que je n’en croyais pas mes yeux. Je me dis : « Cela ne peut être vrai, c’est énorme, ce doit être un effet de lumière artificielle ou un effet de laser comme dans un bar disco », mais j’écartai cette pensée logique mais ridicule car ce n’était pas du tout un effet laser. Je me dis ensuite : « D’autres personnes doivent voir cela. » Et, bien que la rue fût plutôt déserte, il y avait un autre passant en train d’observer le ciel. Il était aussi fasciné et paralysé que moi. Ces boules semblaient exécuter une danse magnifique et l’on ne pouvait qu’admirer leur perfection artistique. J’avais l’impression qu’il s’agissait des « étoiles » donnant un spectacle de bienfaisance pour nous, l’humanité, leur public.

Il n’y avait aucune possibilité de saisir la scène sur mon téléphone mobile et je n’avais pas de caméra vidéo à ma disposition. L’autre passant essayait de prendre une photographie avec son téléphone mobile, mais en vain. Bien qu’il se soit trouvé assez loin de moi, nous échangeâmes des regards et il haussa les épaules comme pour dire : « C’est incroyable. » Puis il s’éloigna rapidement. Au bout d’un moment, je me précipitai chez moi. Je ne pus trouver le moyen électronique de capturer la scène, mais je suis sûre que les « étoiles » ont continué à danser dans le ciel pendant quelque temps ce soir-là.

Etaient-ce les « étoiles » de Maitreya ?

C. F., Barcelone, Espagne

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que les « boules brillantes » étaient les quatre « étoiles » annonçant l’apparition publique de Maitreya.]


Cher Monsieur,

Le mardi 12 août 2009, des membres du groupe d’Atlanta ont vu ce qu’ils pensaient être l’« étoile » vers 22 h dans les divers endroits où ils se trouvaient respectivement dans la ville. Ils téléphonèrent aux médias locaux et exprimèrent leur étonnement et leurs interrogations auprès des producteurs des différentes stations. L’espoir était naturellement que l’un d’entre eux raconterait l’histoire dans un journal télévisé. Les médias contactés incluaient CNN et les réseaux affiliés locaux : NBC, CBS et ABC. Le groupe ne sut jamais si l’histoire avait été rapportée.

Mais, quelques semaines plus tard, le 19 septembre, à l’occasion d’une conférence sur la Réapparition donnée par le groupe d’Atlanta, le conférencier mentionna l’« étoile » et sa signification. Une des personnes assistant à la conférence, qui n’avait jamais entendu parler de l’histoire de la Réapparition auparavant, raconta que quelques semaines plus tôt elle regardait les informations de 23 h sur la chaîne locale NBC, lorsque le présentateur expliqua que la station avait reçu ce soir-là plusieurs appels de personnes ayant vu un objet brillant dans le ciel et se demandant ce dont il s’agissait. Le présentateur avait déclaré que « ce n’était qu’une planète brillante, probablement Vénus » et ce fut la fin de l’histoire.

La brillante lumière vue par le groupe d’Atlanta était-elle en fait l’« étoile » ?

Groupe de transmission d’Atlanta, E.-U.

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que c’était l’« étoile ».]


Cher Monsieur,

Le 20 octobre 2009, vers 23 h, à Obaku, Kyoto, Japon, je levai les yeux en direction du nord-est et je vis une brillante lumière blanche se déplaçant dans différentes directions. Ce n’était pas un avion car elle ne se déplaçait pas dans une seule direction. Juste auparavant, je ne me sentais pas bien et j’espérais voir un signe d’espoir dans le ciel. Etait-ce l’« étoile » ?

S. C., Obaku, Japon

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu’il s’agissait de l’« étoile ».]


Cher Monsieur,

Le mardi 27 octobre 2009, à 18 h 30, en regardant par la fenêtre, je fus surprise par une brillante étoile tout près de la lune ! Je décidai de la filmer. Au début, l’étoile émettait des flashes de plusieurs cou-leurs. Au bout de trente secondes, un avion passa. Lorsque je zoomai, une lumière se déplaçant rapidement apparut derrière l’« étoile » et se glissa sur elle. Je ne pouvais en croire mes yeux ! Trente secondes plus tard, à ma grande surprise, une partie de l’« étoile » commença lentement à se détacher. Après s’être séparé, le petit fragment lumineux s’éloigna et disparut dans l’obscurité. Etait-ce l’« étoile » ?

A. B. Munich, Allemagne

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que c’était l’« étoile ».] 


 

Cher Monsieur,

Je viens juste de tomber sur votre information par hasard. J’ai vu ce phénomène plus d’une fois, je l’ai observé, mais je n’avais aucune explication, aussi n’en ai-je jamais parlé à personne. J’habite Louisville, Kentucky, et j’ai toujours vu cet objet à faible altitude, dans la direction du sud-est, trop bas et trop gros pour être une étoile.

J. G. Louisville, Kentucky, Etats-Unis

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu’il s’agissait bien de « l’étoile ».]


Cher Monsieur,

Je vis dans le sud-ouest du Kentucky et j’étais en train de lire ce qui concerne le signe de l’« étoile ». Mon mari et moi décidâmes donc de sortir et il y avait une étoile près de la lune, indubitablement plus brillante que les autres. Mon mari ne pouvait croire qu’il s’agissait d’un ovni, aussi alla-t-il sur Internet pour me prouver que ce ne pouvait être le signe en question. Il lut sur internet que nous étions probablement en train d’observer Jupiter. Pourriez-vous poser la question à votre Maître ? Je ne sais pas si je crois réellement à tout ceci, mais je lis Share International depuis l’année dernière. 

S. M., Owensboro, Etats-Unis

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé qu’il s’agissait de l’« étoile ».]





Home L’« étoile » qui annonce l’émergence de Maitreya (4)

Des vidéos de l’« étoile » sur YouTube

Source : YouTube

On peut voir des centaines de vidéos sur  l’« étoile » sur le site internet YouTube. Les gens se demandent ce qu’est cet objet inhabituel ressemblant à une étoile et se comportant de manière unique, changeant de couleurs, tournant sur lui-même, pulsant, grossissant, rétrécissant, restant immobile pendant des heures ou se déplaçant rapidement. De nombreuses personnes discutent de ce phénomène répandu dans le monde entier et s’interrogent sur sa signification.

Nous présentons ici une petite sélection de séquences où le zoom de la caméra est suffisant pour révéler une image plus rapprochée de l’« étoile ».


Santa Fe, Nouveau-Mexique, 19 septembre 2009
« J’ai filmé ce qui ressemble à un étrange ballon météorologique coloré. Il brillait et devenait parfois translucide. Il demeura stationnaire pendant deux heures avant de disparaître, caché par des nuages. » [You Tube : kaufmanfan420]



Sedona, Arizona, Etats-Unis, 19 juillet 2009, 23 h 10
Filmé par un couple en voyage de noces : « Nous allâmes sur le balcon surplombant les montagnes et nous vîmes une brillante lumière dans le ciel, au-dessus de la montagne [...] Je pensai tout d’abord qu’il pouvait s’agir d’un avion ou d’un hélicoptère, mais je réalisai ensuite que la lumière se trouvait trop haut pour être un hélicoptère, et qu’un avion ne demeurerait pas immobile pendant si longtemps – par ailleurs il n’y avait pas les lumières rouges clignotantes que l’on voit la nuit sur un avion. Il y avait peu d’étoiles dans le ciel à cause des nuages orageux et de la pollution lumineuse – c’était la seule lumière [...]
Lorsque nous vîmes un agrandissement de la vidéo, l’objet avait l’aspect d’une gyrosphère faite principalement d’énergie. Vous verrez une boule de lumière tournant sur elle-même au milieu de l’écran. Nous avions posé la caméra sur un trépied pour qu’elle ne bouge pas ; Comme vous pourrez le voir l’objet plane simplement dans le ciel. »  [You Tube : carolnoelstevenson]
 


San Isidro, Argentine, 29 septembre 2009, 23 h 23
« Il en apparaît plus que jamais auparavant. Qu’est-ce qui se passe ? Vous remarquez la lueur ressemblant à du plasma ? Comment cet avion, ce cerf-volant, ce ballon, ce jouet ou cet ovni peut-il être filmé sur toute la planète ? » [YouTube : Vik456].
Un commentateur a ajouté : « Je vois toujours ce type de sphère lumineuse dans le ciel ici, au Belize, en Amérique centrale. C’est bizarre. Tout d’abord je pensais que c’était une étoile, mais c’est trop près pour être une étoile [...] Mais il se passe quelque chose. »
 

   
Deux photographies prises à Rome (Italie), le 26 octobre 2009 (YouTube : stefanosniper)
 


Erlanger, Kentucky, Etats-Unis, 6 juin 2009
« En rentrant chez moi, vers 2 h 30 du matin. Je remarquai une étrange lumière brillante dans le ciel en direction du nord. Elle semblait de trois à cinq fois plus grande que la plus brillante des étoiles. C’était suffisant pour indiquer clairement qu’il ne s’agissait pas d’une étoile. Lorsqu’on la regardait à l’œil nu, elle semblait prendre des couleurs différentes [...] Dans la vidéo prise avec un zoom, on peut voir nettement les lumières plasma stroboscopiques et avant tout admirer sa beauté [...] C’est réellement brillant et des aurores et des lumières stroboscopiques bizarres sont nettement visibles [...] Je savais que c’était un vaisseau spatial d’une sorte ou d’une autre, rayonnant d’énergie lumineuse, ou quelque chose comme cela ! » (You Tube : tremontavenue)

Le Maître de B. Creme a confirmé qu’il s’agit de « l’étoile ».


Home Croix de lumière à Bollingen


Cher Monsieur,

Depuis environ trois ans E. A., de Bollingen, près de Berne, voit une magnifique croix de lumière à travers la fenêtre de sa salle de bains. Les lampes de la rue produisent deux immenses croix de lumière et chaque lumière qui s’allume dans la maison voisine ajoute un motif. Ainsi le phénomène change-t-il continuellement. C’est un spectacle vraiment extraordinaire.

Par ailleurs, lorsque je rentrais chez moi, le 25 octobre 2009, j’ai vu un autre beau motif sur une fenêtre et je me demande si ce phénomène devient plus courant ou si j’ai tout simplement eu de la chance de le découvrir.

F. W., Berne, Suisse

Le Maître de B. Creme a confirmé que ces croix de lumière apparaissent de plus en plus dans le monde entier. La croix sur la fenêtre de la salle de bains d’E. A. et celle que vous avez vue le 25 octobre 2009 ont été magnétisées par le Maître Jésus.


Home Deux adolescents versent des larmes de sang

Source : CNN.com ; De Telegraaph, Pays-Bas, Daily Mail, Grande-Bretagne, weirdasianews.com

Aux Etats-Unis, CNN relate que plusieurs fois par jour du sang coule des yeux de Calvino Inman, un garçon de quinze ans de Rockwood, Tennesse. Les médecins ont pratiqué des examens intensifs sur le garçon, notamment une IRM, un CT et des scanners à ultrason, mais ils demeurent perplexes quant à la cause de ce saignement inhabituel, qui dure de quelques minutes à une heure et se produit au moins trois fois par jour. Le « mystère médical qui ressemble à un stigmate », comme l’a qualifié la presse, a suscité beaucoup d’intérêt médiatique.

Dans la ville de Patna (Inde), Rashida Khatoon est devenu « un sanctuaire humain » depuis que du sang a commencé, il y a quelque temps, à sortir de ses paupières plusieurs fois par jour. Alors que les médecins sont incapables de fournir une explication, les saints hommes hindous ont déclaré Rashida « un miracle vivant ». Et maintenant des fidèles viennent avec beaucoup de respect voir les larmes de sang sortir des yeux de la fillette.

Le Maître de B. Creme a indiqué que dans les deux cas il s’agissait de miracles authentiques. Le « stigmate » de Rashida est manifesté par Maitreya ; celui de Calvino est manifesté par le Maître Jésus.


Home Samoa : une image de la Vierge

Source : Samoan Observer, Samoa

Une image ressemblant à la Vierge Marie est apparue à Apia (Samoa), sur le mur d’un immeuble appartenant à l’Eglise congrégationiste chrétienne.

L’image vue pour la première fois le 14 septembre 2009, a attiré des centaines de visiteurs.

Le Maitre de Benjamin Creme a indiqué qu’il s’agissait d’un miracle manifesté par le Maître qui fut la Vierge Marie pour soulager les souffrances qu’allait provoquer le tsunami.


Home Une statue verse des larmes

Irish Independent, Irlande

Le 29 septembre 2009 à 20 h, dans une grotte retirée du comté de Donegal (Irlande), une statue de la Vierge a bougé et versé des larmes, et des croix sont apparues et ont disparu dans le ciel. Le sanctuaire de Kerrytown, situé sur un affleurement rocheux près de la ville de Dungloe, n’a cessé de recevoir la visite de pèlerins depuis qu’une apparition s’y est produite il y a soixante-dix ans.

Joe Coleman, un guérisseur qui affirme que la Vierge Marie lui apparaît depuis de nombreuses années, avait déclaré qu’elle apparaîtrait dans le sanctuaire le 29 septembre à 20 h. Un groupe de quatorze personnes s’était rassemblé pour assister à l’événement.

« Nous pénétrâmes dans l’abri en face du rocher et quelques minutes avant 20 h quelqu’un suggéra que nous commencions à réciter le rosaire. Nous venions à peine de commencer lorsque quelqu’un s’écria : « Regardez ! » A gauche de la croix une autre croix était apparue dans le ciel et dès qu’elle eut disparu une troisième apparut. Cela dura environ dix minutes », a déclaré Joe Coleman. Puis la statue blanche avec un cœur rouge commença à changer de couleur et de forme. « Sa tête s’est tournée et elle a regardé les personnes présentes. Elle a baissé les yeux vers les enfants qui se trouvaient devant. » « Des larmes coulaient de ses yeux », a déclaré une femme qui est allée essuyer les larmes de la statue. « C’était une soirée invraisemblable. C’était absolument stupéfiant. Je suis encore sous le coup de l’émotion », a déclaré un autre témoin, James Boyle.

Le Maître de Benjamin Creme a confirmé qu’il s’agissait d’un authentique miracle, manifesté par le Maître qui fut la Vierge Marie et que c’était un signe supplémentaire de l’émergence de Maitreya.


Home Confirmation de la présence d’ovnis « concrets »

Le Brésil a déclassifié des documents officiels tenus secrets sur les apparitions d’ovnis dans le pays dans les années 1980. Le gouvernement a déjà ouvert des documents sur des apparitions d’ovnis au cours des trois dernières décennies. Ainsi plus de 4 000 pages de documents et 300 photos ont été révélés.

Parmi les documents récemment rendus publics se trouvent de multiples témoignages concernant des ovnis observés le 19 mai 1986. Ce jour-là, 21 objets sphériques, de 100 m de diamètre selon des sources militaires, ont été vus et suivis par un radar au sol et observés par des pilotes civils, au-dessus de plusieurs Etats dans le sud-est du Brésil. Les ovnis interrompirent le trafic aérien sur les principaux aéroports brésiliens et plusieurs avions militaires furent envoyés à leur poursuite.

Parmi les documents déclassifiés se trouve un rapport du 2 juin 1986, signé par le commandant de la région aérienne brésilienne du ministère de la Défense en activité à l’époque, qui stipule, se référant aux ovnis du 19 mai : « En conclusion des faits observés dans presque tous les témoignages, notre opinion est que le phénomène est concret et reflète une intelligence par sa capacité à suivre et maintenir une certaine distance par rapport aux observateurs, ainsi qu’à voler en formation et qu’il ne s’agit pas nécessairement d’objets dirigés par un équipage. »

La présence d’ovnis au Brésil a également été confirmée par l’ancien ministre de l’Armée de l’Air brésilienne, Socrates da Costa Monteiro, dans une interview accordée au Brazilian UFO Magazine. C. Monteiro a déclaré que des ovnis sont régulièrement détectés sur les radars militaires et que tous les cas ont été enregistrés, certains ayant donné lieu à une enquête de l’Armée de l’Air. C. Monteiro était à la tête de la région aérienne du sud-est au moment des apparitions du 19 mai 1986. Il a déclaré que la rapidité des ovnis était étonnante et que les avions de combat envoyés à leur poursuite ne purent s’en rapprocher que pendant de courts instants, car les ovnis s’échappaient à une vitesse extrêmement rapide.




Home Une révélation concernant les ovnis est « inévitable »

examiner.com

Dans une interview pour le programme de télévision UFO Connection, Stephen Basset, spécialiste des ovnis, a prédit l’inévitable révélation publique de l’existence des ovnis et des extraterrestres dans un avenir proche. Le long embargo du gouvernement américain sur la vérité succombera bientôt à la pression grandissante et conduira à la fin du secret entourant cette question, a t-il déclaré.

Des chercheurs savent que la plupart des pays ont été visités par des ovnis et certains détiennent des débris ou de la technologie leur appartenant.

Grâce aux efforts du Dr Michael Salla, de l’astronaute Edgar Mitchell et d’autres personnes, le « barrage qui maintient le secret » s’effondrera lorsque d’autres pays informeront le gouvernement américain qu’ils sont prêts à rompre le silence et qu’il perd son autorité à vouloir les empêcher de révéler la vérité, a déclaré S. Bassett. Par ailleurs, le gouvernement américain ne souhaite pas être à la traîne et risquer de miner la confiance de ses citoyens en continuant à soustraire la vérité.




Home Apparitions d’ovnis

1-YouTube.com 2-allnewsveb.com

1 - Slovaquie – Une chaîne de télévision nationale a signalé dans son journal d’information l’apparition de 19 ovnis, le 28 avril 2009. La police a reçu de nombreux appels téléphoniques et un officier de police qui a filmé les ovnis a déclaré que les objets « étaient plus gros que des étoiles ». Selon le reportage télévisé « les objets changèrent de formation, puis disparurent. » La vidéo du reportage télévisé, où se trouve inclus le film sur les ovnis, a été adressée au site Internet de YouTube.

2 - Arabie saoudite : Le 7 janvier 2009, de nombreuses personnes ont vu un ovni. Un grand bruit a été entendu dans le ciel, suivi de l’apparition d’une grande lumière blanche se dirigeant vers l’ouest au-dessus de la région d’Al-Qasim, à l’est de Riyad. Des témoins ont raconté que l’objet bleu vert émettait des rayons de lumière verte. Les habitants de la région ont entendu une explosion et senti une grande secousse, indiquant que l’objet s’était écrasé. La police saoudienne reçut des milliers d’appels concernant l’incident. L’ovni a également été aperçu jusqu’au Koweït.

1- Le Maître de B. Creme a indiqué qu’il s’agissait de vaisseaux martiens. 2- Le Maître de B. Creme a indiqué qu’il s’agissait d’un vaisseau spatial martien. Il ne s’est pas écrasé et était silencieux.


Home L’« étoile » qui annonce l’émergence de Maitreya (2)

Reportage sur l’« étoile » dans la presse norvégienne

Source : Innherreds Folkeblad-Verdalingen, Norvège

    

Deux photographies prises dans une direction sud, à 7 h 45 le samedi 17 octobre 2009, à Samnanger par Terj Wulfsberg

Le 5 novembre 2009, un journal norvégien, Innherreds Folkeblad-Verdalingen, a publié un article intitulé : « Une lumière inhabituelle dans le ciel », après qu’un co-worker de Partage international, Terj Wulfsberg, ait présenté à un journaliste des photographies et des vidéos de « l’étoile ». Le journal s’interroge : « Est-ce une planète ? Ou une étoile ? Est-ce un ovni ? »  

Le journaliste raconte comment Terj Wulfsberg a filmé cette lumière inhabituelle dans le ciel à l’est. Selon Terj Wulfsberg : « C’était un objet ressemblant à une étoile, mais il se comportait d’une manière telle que je ne crois pas que c’était une étoile. Son comportement ne correspondait à aucun des objets connus dans le ciel ». Le journaliste rapporte ensuite les explications de Terj Wulfsberg pour qui cette brillante étoile annoncerait la première interview de l’Instructeur mondial, et il termine en disant qu’il serait sage de garder un « esprit ouvert » et que : « Les gens doivent se forger leur propre opinion ». Puis il indique un lien vers une vidéo sur YouTube.




Home L’« étoile » qui annonce l’émergence de Maitreya (3)

L’« étoile » à Hallsville

Source : KLTV.com

Texas, Etats-Unis – Le 31 octobre 2009, dans une ville de l’est du Texas, un couple a observé dans le ciel de bonne heure le matin un objet qui changeait de forme et de couleur. Michelle Hampton et son mari, de Hallsville, Texas, ont pris une vidéo de l’objet. « Nous levâmes les yeux et nous vîmes un objet brillant dans le ciel. J’ignore ce dont il s’agissait mais cela devenait époustouflant », a déclaré Michelle Hampton. « On pouvait dire qu’il faisait quelque chose, mais on ne pouvait vraiment dire quoi. Il devenait de plus en plus gros et changeait de couleurs. Il devenait plus petit, ou plus gros, et il se dirigeait dans tous les sens. »

Le Maître de B. Creme a confirmé qu’il s’agit de « l’étoile ».



Tendances

Home Journée internationale d’action pour le climat

Source : www.350.org

Le 24 octobre 2009, un mouvement Gras-sroots1 mondial émergent a démontré sa force : dans 181 pays, se sont déroulés 5 200 événements destinés à attirer l’attention sur le besoin d’actions de vaste envergure concernant les problèmes climatiques.

Le slogan était le chiffre 350, représentant le taux en parties/million (ppm) de dioxyde de carbone dans l’atmosphère, généralement considéré par les scientifiques et les experts en matière de climat comme la limite supérieure acceptable.

Il y a environ 200 ans, l’atmosphère terrestre contenait 275 ppm de dioxyde de carbone. Le chiffre actuel est de 390 et il augmente chaque année de 2 ppm. Si l’humanité n’arrive pas à réduire à 350 ppm le taux de concentration du dioxyde de carbone la planète risque de subir des effets irréversibles – comme la fonte de la calotte glaciaire du Groenland, ou des rejets massifs de méthane provenant de la diminution accélérée du permafrost.

Selon Bill McKibben, cofondateur de 350.org, le groupe instigateur de l’événement du 24 octobre : « Ce jour-là, des gens ordinaires se sont ralliés autour de données scientifiques, pour faire passer aux dirigeants politiques un message dont ils ont vraiment besoin. »

C’est devant le panneau Hollywood en Californie, la Maison Blanche à Washington, les pyramides d’Egypte, la Grande Barrière de Corail en Australie et des milliers d’autres lieux de par le monde, que des gens ont attiré l’attention sur ce chiffre de 350 par des moyens créatifs et ont envoyé leurs photos au site web de 350.org.

La prochaine étape de ce mouvement mondial en évolution prendra place le 12 décembre prochain pendant la conférence de Copenhague sur le réchauffement climatique.




Home Des Allemands aisés demandent une hausse de leurs impôts

Source : BBC News Online, G.-B.

Un groupe d’Allemands aisés apporte une contribution inhabituelle au redressement économique de l’Allemagne, en demandant à payer davantage d’impôts.

Les 44 signataires d’une pétition demandant au gouvernement d’élever les impôts pour les riches affirment que les simples dons en argent ne seront pas suffisants pour résoudre les problèmes. Puisqu’ils ont plus d’argent que de besoins, ils veulent que le gouvernement change d’approche. Inquiets par l’augmentation du chômage, de la pauvreté et des inégalités, ce groupe demande un impôt additionnel sur le revenu, utilisé pour des programmes économiques et sociaux. « Sortir de la crise exige des investissements massifs dans le domaine de l’écologie, de l’éducation et de la justice sociale. »

Cette pétition, qui doit être présentée à la chancelière allemande, Angela Merkel, explique que le pays pourrait lever 100 milliards d’euros en deux ans, grâce à une augmentation de 5 % des impôts des plus riches. Selon M. Dieter Lehmkuhl, retraité et héritier d’une brasserie, à l’origine de cette pétition, 2,2 millions d’Allemands possèdent une fortune d’au moins 500 000 €. L’un des signataires, M. Peter Vollmer, a déclaré à l’AFP qu’il soutenait cette proposition « car j’ai hérité d’un tas d’argent dont je n’ai pas besoin ».




Home La thérapie génique améliore la vue de douze patients

Reuters

Cette thérapie, qui comporte une injection unique de gènes, a permis d’améliorer la vue de douze personnes souffrant d’une maladie héréditaire dégénérative rare appelée amaurosis congénitale de Leber (LCA). Cette maladie rend aveugles la plupart des patients dès l’âge de 40 ans.

Selon un rapport publié par des chercheurs de Philadelphie (Pennsylvanie), dans le journal médical The Lancet, « les douze patients ayant reçu cette thérapie génique ont tous présenté une amélioration de leur fonction rétinienne ».

La LCA cause une dégénérescence de la rétine. Plus le patient traité était jeune, meilleurs ont été les effets. Bien que les expériences aient surtout été menées pour prouver que le traitement ne présentait aucun risque, il s’est avéré étonnamment efficace.

« Cette étude montre des résultats spectaculaires dans le recouvrement de la vue de patients qui n’avaient pas jusque là de possibilités de traitement, déclare le Dr High. Ces découvertes peuvent stimuler le développement de thérapies géniques pour des maladies de la rétine plus banales, comme la dégénérescence maculaire due à l’âge. »




Home La défaillance du marché libre

Source : BBC, G.-B.

Une enquête d’opinion demandée par BBC World révèle un mécontentement général envers le capitalisme de libre marché. Menée dans 27 pays, l’enquête montre que seulement une personne sur dix considère que le marché libre fonctionne encore.

De nombreuses personnes pensent que des réformes et des régulations sont nécessaires, et presque un quart des personnes interrogées déclarent que le capitalisme est totalement défaillant.

En France, ce chiffre atteint même 43 %, au Mexique 38 % et au Brésil 35 %.

Dans le monde, une majorité de personnes pensent que la richesse devrait être distribuée plus équitablement et que les gouvernements devraient intervenir davantage afin de réguler les affaires.





Les priorités de Maitreya

Home Rapport sur le développement humain

Idées fausses sur la migration

Source : Pnud

D’après le Rapport 2009 sur le développement humain, publié en octobre dernier, valoriser les flux migratoires – aussi bien à l’intérieur qu’entre les pays – permet d’accroître la liberté des peuples et d’améliorer la vie de millions de gens à travers le monde.

Dans ce monde hautement mobile, la migration est non seulement inévitable, mais comporte aussi une dimension importante de développement humain. Près d’un milliard d’humains – un sur sept – sont des migrants. Le rapport intitulé Surmonter les barrières : mobilité humaine et développement démontre que la migration peut faire progresser le développement humain de ceux qui se déplacent, des communautés de destination, de même que de ceux qui restent dans leur pays.

La migration peut accroître les revenus d’une personne, ses perspectives de santé et d’éducation. Plus important, selon le rapport, le fait de pouvoir décider de son lieu de vie est un facteur de liberté, ajoutant que les principaux atouts du développement humain peuvent s’obtenir en supprimant les barrières et autres contraintes empêchant les déplacements et en améliorant la politique à l’égard des migrants.

Mais la migration n’apporte pas toujours que des bienfaits. Les bénéfices que les gens tirent d’un départ dépendent grandement des conditions dans lesquelles ils se déplacent. Les dépenses peuvent être relativement importantes, et un déplacement implique inévitablement des incertitudes et une séparation de la famille. Les pauvres sont souvent limités par manque de ressources, d’informations et par les barrières existant dans leur communauté ou leur pays d’adoption. Pour la plupart des gens, un déplacement fait suite à des conflits, des désastres naturels ou de sérieux problèmes économiques. Certaines femmes finissent dans divers réseaux et trafics, perdent leur liberté et subissent des agressions physiques.

Cette publication est la plus récente d’une série de Rapports de développement humain qui s’efforcent d’ouvrir le débat sur l’un des problèmes les plus urgents, depuis le changement climatique jusqu’aux droits humains. Il s’agit d’un rapport indépendant mandaté par le Pnud.

Les conclusions de ce rapport jettent un nouvel éclairage sur plusieurs erreurs communes. La plupart des migrants ne traversent pas les frontières nationales mais se déplacent à l’intérieur de leur propre pays : 740 millions de personnes sont des migrants internes, soit près de quatre fois le nombre des migrants internationaux. Moins de 30 % ont quitté un pays en développement pour un pays riche. Et seulement 3 % des Africains vivent loin de leur pays d’origine.

Contrairement aux idées reçues, les migrants stimulent les économies et donnent plus qu’ils ne prennent. Les recherches approfondies montrent que, le plus souvent, l’immigration stimule l’emploi dans les communautés d’accueil, qu’elle n’éloigne pas les citoyens locaux du marché de l’emploi et qu’elle favorise les investissements dans la création d’entreprise. Dans l’ensemble, l’impact des migrants sur les finances publiques – tant nationales que locales – est relativement faible, tandis que les gains dans d’autres domaines tels que la diversité sociale et la capacité d’innovation sont amplement démontrés.

Les bénéfices pour les migrants peuvent être énormes. Les études ont montré que les migrants des pays les plus pauvres ont, en moyenne, multiplié par quinze leurs revenus, qu’ils ont multiplié par deux la scolarisation et divisé par 16 la mortalité infantile après avoir migré dans un pays développé.

En ce qui concerne les pays d’origine des émigrants, le rapport prévient que l’émigration n’est pas une alternative au développement. Toutefois, la mobilité favorise la circulation des idées, connaissances et ressources au profit des émigrants et de leur pays. Dans de nombreux pays, les sommes que les émigrants envoient dans leur pays d’origine peuvent dépasser l’aide publique.

En dehors de l’aspect financier, il existe des « rétributions sociales », sous forme de baisse de la fécondité, de hausse des inscriptions dans les écoles et de pouvoir accru donné aux femmes dans les pays d’origine.

Le rapport met l’accent sur le fait que l’exode de professionnels hautement qualifiés, comme les médecins, les infirmières et les enseignants – préoccupation majeure d’un grand nombre de pays en voie de développement qui perdent ces professionnels – est plutôt un symptôme qu’une cause de la défaillance des services publics.

Lorsqu’elle s’intègre à des stratégies nationales de développement plus étendues, l’émigration peut contribuer à réduire la pauvreté et améliorer le développement économique et social, en complément à des initiatives locales et nationales plus vastes.

Enlever les barrières présente un ensemble de réformes, six piliers qui appellent à :

– ouvrir les portes existantes à davantage de travailleurs, surtout aux non qualifiés ;

– assurer des droits de base aux émigrants, allant des services de base, tels que l’éducation et l’accès aux services de santé, jusqu’au droit de vote ;

– baisser les coûts du voyage lié à l’émigration ;

– trouver des solutions communes dont bénéficient à la fois les communautés des pays d’arrivée et les émigrants ;

– faciliter les migrations internes, et

– faire de l’émigration un facteur à inclure dans la stratégie de développement des pays d’origine.

En ce qui concerne les migrations internationales, le rapport ne préconise pas la libéralisation puisque les populations dans les pays de destination ont un droit de regard sur l’immigration en fonction de leur situation locale, mais il soutient qu’il y a une grande ouverture possible pour un accès accru à des secteurs avec une forte demande en main d’œuvre, y compris pour les peu qualifiés. C’est particulièrement important pour les pays développés dont les populations vieillissent.

Faciliter l’entrée et réduire les coûts des documents officiels sont d’autres étapes importantes vers l’ouverture des portes en faveur de l’immigration légale. L’allègement de ces « monceaux de paperassse » contribuera à réduire le flot des immigrés clandestins, soutient le rapport, puisqu’il sera plus facile et moins cher de passer par les circuits légaux.

Enlever les barrières encourage également les pays hôtes à prendre des mesures afin d’arrêter la discrimination envers les immigrés. Le rapport insiste sur l’importance qu’il y a à prendre en considération les avis des résidents locaux et à rendre les immigrés plus conscients de leurs droits, et aussi à travailler avec les employeurs, les syndicats et les associations afin de combattre le racisme.

Malgré des cas d’intolérance, les recherches menées par le Pnud montrent que les gens dans les pays hôtes sont généralement en faveur de l’immigration lorsque des emplois sont disponibles, et ils apprécient les enrichissements économiques, sociaux et culturels qu’une diversité accrue peut apporter.

La récession mondiale est rapidement devenue une crise de l’emploi, et une crise de l’emploi, c’est généralement une mauvaise nouvelle pour les émigrants. Dans de nombreux pays, le nombre des nouveaux émigrants est en baisse, alors que certains des pays hôtes prennent des mesures afin d’encourager ou de contraindre les immigrants au départ.

Mais c’est maintenant qu’il faut agir, soutient le rapport. « La récession devrait être l’occasion d’instaurer une nouvelle donne pour les émigrants, qui profitera aux travailleurs chez eux ou à l’étranger tout en les protégeant contre des réactions protectionnistes, déclare Joni Clubman, le principal auteur du rapport. Lorsque la crise sera terminée, beaucoup de ces mêmes tendances sous-jacentes qui sont à l’origine des flux migratoires depuis ces dernières cinquante années referont surface, poussant de plus en plus de personnes à migrer. »

Les gens vont bouger, et Enlever les barrières expose les méthodes qui permettront de mieux gérer ces migrations humaines inévitables, mettant en avant des principes et des conseils pour les destinations d’émigration habituelles telles que les Etats-Unis et l’Europe ainsi que pour de nouvelles destinations comme le Costa Rica, le Maroc et la Thaïlande. L’ensemble des réformes exposées dans Enlever les barrières se fonde sur une évaluation réaliste de facteurs économiques et sociaux ainsi que sur la reconnaissance de l’opinion publique et d’autres facteurs politiques. Mais avec du courage politique, ces réformes sont réalisables.




Home Israël restreint l’accès à l’eau des Palestiniens

Source : Amnesty International

Amnesty International a accusé Israël de refuser aux Palestiniens le droit à l’accès à l’eau en maintenant un contrôle total sur les ressources communes en eau et par la poursuite de politiques discriminatoires.

« Israël autorise l’accès des Palestiniens à seulement une fraction des ressources communes en eau, qui se trouvent essentiellement dans la Cisjordanie occupée, alors que les colonies israéliennes illégales bénéficient de quantités pratiquement illimitées. A Gaza, le blocus israélien a rendu pire une situation qui était déjà désastreuse », a déclaré Donatella Rovera, chercheur d’Amnesty International pour Israël et les territoires palestiniens occupés (TPO).

Israël utilise plus de 80 % de l’eau de l’aquifère de la Montagne, une source d’eau souterraine en Israël et dans les TPO, tout en limitant l’accès des Palestiniens à quelques 20 %. L’aquifère de la Montagne est la seule source d’eau pour les Palestiniens en Cisjordanie, alors que pour Israël, il ne correspond qu’à une de ses nombreuses sources d’eau. Israël accapare également toute l’eau disponible à partir du Jourdain.

– La consommation quotidienne d’eau des Palestiniens atteint à peine 70 litres par jour et par personne.

– La consommation quotidienne en Israël est supérieure à 300 litres par jour, plus de quatre fois plus.

– Dans certaines communautés rurales, les Palestiniens survivent avec à peine 20 litres par jour, la quantité minimum prescrite pour une utilisation domestique dans les situations d’urgence.

– Quelques 180 000 à 200 000 Palestiniens vivant dans les zones rurales n’ont pas accès à l’eau courante et l’armée israélienne les empêche souvent de recueillir même l’eau de pluie.

Les colons israéliens en Cisjordanie (établis en violation du droit international), ont des exploitations agricoles à forte irrigation, des jardins et des piscines. Quelques 450 000 colons utilisent autant ou plus d’eau que la population palestinienne qui atteint 2,3 millions de personnes.

Dans la bande de Gaza, 90 à 95 % de l’eau de la ressource unique, l’aquifère côtier, est contaminée et impropre à la consommation humaine. Pourtant, Israël n’autorise pas le transfert de l’eau de l’aquifère de la Montagne de Cisjordanie vers Gaza.

Les restrictions imposées à Gaza ces dernières années par Israël pour l’entrée de matériaux et d’équipements nécessaires à la construction et la réparation des infrastructures ont entraîné une détérioration supplémentaire de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement qui conduisent à une situation critique. Pour faire face aux pénuries d’eau et au manque d’approvisionnement du réseau, de nombreux Palestiniens doivent acheter de l’eau, de qualité souvent douteuse, auprès de camions-citernes mobiles à un prix beaucoup plus élevé. D’autres recourent à des mesures d’économie d’eau qui sont préjudiciables pour la santé et qui entravent le développement socio-économique.

« En plus de quarante ans d’occupation, les restrictions imposées par Israël sur l’accès des Palestiniens à l’eau ont empêché le développement d’installations, niant à des centaines de milliers de Palestiniens le droit de mener une vie normale, a déclaré D. Rovera.





Faits et prévisions

Home La sauvegarde des forêts tropicales

rainforestSOS.org

« La Terre est en mauvaise passe. Par notre mauvais usage des ressources, la compétition insensée entre nations, nous avons rendu notre planète malade. » [B. Creme, PI, juillet 2006]

Selon le site Internet du Projet Rainforest (PR) patronné par le Prince de Galles, la déforestation libère chaque année plus de dioxyde de carbone que l’ensemble des voitures, des avions et des navires du monde. Ce site essaie de sensibiliser le public à l’impact de la déforestation sur le changement climatique. « Les forêts tropicales absorbent près d’un cinquième de toutes nos émissions de carbone et pourtant, elles sont détruites à raison de l’équivalent d’un terrain de football toutes les quatre secondes. Pour résoudre le problème, il faut faire en sorte que les arbres aient plus de valeurs vivants qu’abattus et qu’il n’y ait donc plus aucun intérêt à les abattre. »

En novembre 2009, le PR a publié sur son site Internet un livret interactif Les forêts tropicales : la question brûlante, qui décrit la façon dont les forêts tropicales sont en première ligne dans la lutte contre le changement climatique. Cela fait partie de la campagne destinée à inciter les gens à travers le monde à manifester pour des mesures d’urgence afin de sauver les forêts tropicales et faire pression sur les gouvernements dans la perspective de la Conférence sur les changements climatiques de Copenhague de décembre 2009. Sur le site, des vidéos montrent des politiciens, des chefs d’entreprise, des célébrités, des personnes engagées dans la protection de l’environnement et des citoyens ordinaires qui tous appellent à mettre fin à la déforestation.

Au printemps 2009, le PR a proposé un plan d’urgence contenant des propositions de financement pour inciter les pays traversés par cette forêt à se développer sans recourir à la déforestation. Dans la préface, le prince Charles a écrit : « Le changement climatique et l’augmentation rapide de la destruction des écosystèmes de la Terre constituent des défis majeurs. Si rien n’est fait, ils éclipseront les difficultés dues à la crise financière, ce qui entraînera des milliards de réfugiés, une sécurité alimentaire de plus en plus fragile, le manque d’eau, la propagation croissante des maladies, et, de plus en plus d’instabilité sociale. Si le déboisement peut être stoppé, nous pourrons mettre en place les économies à faible intensité carbonique dont notre avenir dépend, écrit le prince Charles. La sauvegarde des forêts tropicales sera une première étape essentielle. »




Home Des responsables religieux se préoccupent du défi climatique

Source : The Guardian, G.-B.

En novembre 2009, des dirigeants religieux du monde entier se sont réunis au château de Windsor (Royaume-Uni), pour un sommet de trois jours sur le changement climatique organisé par l’Alliance des religions et de la conservation.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a exhorté les dirigeants religieux « à servir d’exemple pour le mode de vie de milliards d’êtres humains » et a encouragé les gouvernements « à agir avec plus d’audace » pour protéger la population. « La science a clairement fait savoir que le changement climatique est en marche et que son accélération est bien plus rapide que prévu. Nous avons le savoir-faire et les ressources, mais ce qui manque, c’est la volonté politique. Vous pouvez provoquer, défier et inspirer les dirigeants politiques. Les personnes les plus vulnérables sont les pauvres qui sont aussi les moins responsables des émissions. Les pays industrialisés doivent faire le premier pas. Votre impact potentiel est énorme. Vous êtes les leaders susceptibles d’avoir l’impact le plus large, le plus profond et le plus durable. »





Courrier des lecteurs

Home Une bonne nouvelle

Cher Monsieur,

En octobre 2008 j’ai dû remplacer mon patron dans une réunion et je me suis sentie stressée par l’ampleur de la tâche. J’ai emporté la « main » de Maitreya avec moi. Lorsque je changeai de tramway à la station Enge, deux hommes vêtus de vert (un âgé avec une barbe et un autre portant un chapeau) traversèrent devant les gens qui attendaient à la station. Tous deux portaient le même sac rouge et avaient un air à la fois amical et drôle. Je souris immédiatement et je remarquai que bon nombre d’autres personnes souriaient également (ce qui est plutôt inhabituel à Zurich par une matinée grise avant le travail). Juste au moment où ils passaient l’homme barbu dit en souriant : « Seulement deux jours, puis ce sera le week-end. » Je commençai à penser à la signification profonde de cette phrase, elle semblait vouloir dire que cela ne serait pas long avant que l’humanité fasse l’expérience de temps meilleurs, d’une vie plus simple et moins stressante. Après cette brève rencontre, je me suis sentie bénie et profondément heureuse.

Quelques jours plus tard, je revis les deux hommes, habillés de la même façon. Ils passèrent auprès d’un arrêt de bus et à nouveau les gens qui attendaient souriaient ! Je suivis les deux hommes pendant un court instant mais je ne trouvai pas le courage de leur parler.

S’agissait-il de Maîtres ?

B. K., Zurich, Suisse

Le Maître de B. Creme a indiqué qu’il s’agissait de Maitreya et du Maître Jésus.


Home Des mains secourables

Cher Monsieur,

Je vois fréquemment dans ma maison des empreintes de mains ou de doigts apparaître sur la fenêtre et le miroir de la salle de bains. Je me souviens d’un jour en juin ou juillet 2009 où j’étais un peu en colère pour quelque raison. J’allai dans la salle de bains et je vis sur la porte vitrée séparant la douche du lavabo une empreinte de mains étrange. Quelques mois plus tard elle apparut à nouveau lorsque je prenais une douche et un soir en août lorsque j’étais un peu triste je vis l’empreinte une fois de plus. Ces empreintes de mains ont-elles été manifestées par Maitreya ?

T. S. A., São Paulo, Brésil

Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que les empreintes de mains étaient manifestées par Maitreya.


Home Lecture automatique

Cher Monsieur,

En décembre 2000, j’eus la surprise d’entendre un enregistrement des Messages de Maitreya démarrer automatiquement. J’écoute la cassette des Messages chaque matin dans ma chambre avant ma méditation. La mise en route automatique commença le 1er décembre, dix jours après la naissance de mon premier petit-fils. Puis cela se reproduisit le 3, le 4, le 5, le 6, le 7, le 13, le 14, le 26 et le 29 décembre. Parfois la cassette se mettait en marche dès que j’entrais dans ma chambre ou lorsque j’étudiais. Je vérifiai si le lecteur de cassette était en démarrage automatique à une heure donnée. Mais je ne pus rien trouver. Cela n’arrivait jamais lorsque je n’étais pas dans la pièce car à chaque fois l’enregistrement commençait à partir de la première phrase des Messages. Je serais très heureuse si vous pouviez apporter une explication à cette étrange expérience.

 

H. I., Tokyo, Japon

Le Maître de B. Creme a indiqué que ce phénomène est manifesté par Maitreya.


Home Rencontre fugitive

Cher Monsieur,

C’était en 1994, en été. Je rentrai chez moi en voiture, vers 3 ou 4 h du matin, par la route de ceinture Ronda Littoral à Barcelone. Sur la bande d’arrêt d’urgence, à ma droite, je vis un homme qui marchait d’un pas léger. Il était robuste, il avait des cheveux longs, blonds, il portait un short en jean et il avait un sac à dos. Lorsque j’arrivai à sa hauteur j’eus envie de m’arrêter ; mais je ne le fis pas pour des raisons de sécurité. Au moment où je m’approchais de lui, il tourna la tête vers moi, mais je ne pus voir son visage de manière nette. Un moment après l’avoir dépassé, le nom de Maitreya me vint à l’esprit. Je regardai dans le rétroviseur, mais il avait déjà disparu de mon champ de vision. Cet homme était-il un Maître ?

J. C., Barcelone, Espagne

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l’homme était le Maître Jésus.


Home Une peur se dissipe

Cher Monsieur,

Il y a quinze ans je traversai une période difficile. J’avais peur de la mort et je souffrais d’insomnie. C’était devenu une obsession.

Un après-midi, j’arrivai à mon bar favori de Kakatoe, à Den Bosch. Je venais seulement de retrouver deux amis, lorsqu’un Indien que je n’avais jamais vu auparavant entra. Je supposai qu’il s’agissait du frère de mon ami indien Arju. A l’époque Arju tenait un restaurant indien et il m’avait dit que son frère viendrait le voir. Je commençai donc à parler avec lui. L’homme s’approcha de moi et demanda ce que mes amis et moi voulions boire. Nous choisîmes de la bière et il en commanda trois bouteilles pour nous. Je dis alors : « Vous êtes le frère d’Arju, je suppose. » Il ne réagit pas, mais me demanda : « Croyez-vous en Dieu ? ». Je lui dis que je ne croyais pas en Dieu de la manière qui m’avait été transmise par l’Eglise, mais que je croyais qu’il y a quelque chose entre le Paradis et la Terre et qu’il existe une vie après la mort.

Puis je me tournai vers mes amis et nous bavardâmes une vingtaine de secondes. Lorsque je me retournai, l’homme avait disparu ! Je demandai à mes amis s’ils avaient vu l’Indien partir. Ils n’avaient pas vu d’Indien du tout. Lorsque je leur parlai de la bière, ils me dirent que c’est moi qui leur avais offert. J’essayai de trouver ce qui s’était passé d’une autre manière. Je demandai à Roy le gérant du bar : « Comment ai-je obtenu cette bière ? » Il me répondit : « Vous l’avez commandée vous-même ». Je lui dis alors : « Lorsque je commande quelque chose vous le notez par écrit pour que je vous règle ensuite. Avez-vous inscrit quelque chose sur mon compte ? » « Non », dit-il. Il n’avait rien inscrit. Une fois de plus je demandai : « D’où vient cette bière ? » Il dit que quelqu’un devait l’avoir commandée pour moi. Je lui demandai qui, mais il ne le savait pas. Lorsque je lui demandai s’il avait vu un Indien il répondit : « Non, je ne l’ai pas vu ». Je réalisai alors que j’avais fait l’expérience de quelque chose d’unique.

Par la suite je compris qu’il m’avait aidé, car depuis ce jour, ma peur de la mort a disparu et je dors enfin toute la nuit. Après cela j’ai commencé à m’intéresser davantage à la spiritualité.

Qui était cet homme et comment avons-nous communiqué ?

A. G., Pays-Bas

Le Maître de B. Creme a indiqué que l’Indien était le Maître Jésus. Le moyen de communication n’était pas la télépathie. Vous avez parlé dans un « espace privé » créé par le Maître Jésus.


Home Une occasion de parler

Cher Monsieur,

Le 29 novembre 2000, je faisais la queue à la caisse d’un supermarché lorsqu’un Asiatique portant un manteau brun et un chapeau engagea la conversation avec moi au sujet d’un titre sur la première page du tabloïd World News : « La date exacte du retour de Jésus sur Terre ! » Je répondis : « Il est déjà ici. Je sais au fond de mon cœur qu’il est ici. Jésus travaille avec lui. On les appelle les Maîtres de Sagesse. » Il continua à me poser des questions auxquelles je donnai des réponses courtes tandis que nous avancions dans la file. J’étais très heureuse d’être capable de parler d’un sujet qui me touche profondément à quelqu’un qui se montrait intéressé et qui s’empressait de me poser de nouvelles questions. A la fin de notre conversation, j’avais l’impression qu’il aurait espéré qu’elle se prolonge. Ce n’est que quelques jours plus tard, le matin de la rencontre de méditation de transmission, qu’il me vint à l’esprit que j’avais peut-être parlé à un Maître et qu’il m’avait testée. Est-ce le cas ?

Y. C. L., San Diego, E.-U.

Le Maître de B. Creme a indiqué que « l’Asiatique » était le Maître Jésus.


Home Une rose exceptionnelle



Cher Monsieur,

Lors de son dernier anniversaire en novembre 2008, mon amie Elly reçut trois roses blanches. Deux d’entre elles fanèrent au bout d’une semaine, mais la troisième était encore intacte quatre semaines plus tard ! En mars 2009, chose surprenante, la rose dans le vase avait formé des racines, et mon amie la planta dans un pot.

En juin apparut un autre bourgeon qui, fin juillet, donna une rose alors que la fleur originale, bien qu’un peu brunie, avait encore des pétales.

Aucun des jardiniers auxquels nous nous sommes adressés n’a jamais vu un tel phénomène se produire à partir d’une rose coupée. L’un des Maîtres est-il à l’origine de ce miracle ?

F. B., Vienne, Autriche

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu’il s’agit d’un miracle manifesté par le Maître Jésus.


Home Image du Maître Jésus sur un téléphone mobile

Cher Monsieur,

En parlant du Maître Jésus avec deux amis de Nouvelle-Zélande en visite à Rome, j’ai reçu un texto de ma femme me demandant si l’un d’entre nous avait envoyé une image du Maître Jésus sur son téléphone mobile. Cette image est apparue soudain dans sa liste de photographies. Nous lui répondîmes que nous n’y étions pour rien ! Elle était à la maison et nous étions dans un restaurant, aussi cela ressemble assez à un phénomène de synchronicité, et elle ne pouvait savoir que nous parlions du Maître Jésus.

M. V., Rome, Italie

Le Maître de B. Creme a confirmé que l’image avait été matérialisée par le Maître Jésus.



Compilation

Home L’unité

Nous publions ci-dessous des citations de Maitreya (Messages de Maitreya le Christ et Enseignements de Maitreya : les lois de la vie), du Maître de Benjamin Creme (Un Maître parle) et de Benjamin Creme (divers ouvrages).

CONTRE TOUTE ATTENTE et en dépit de toutes les apparences, l’humanité est sur le point d’émerger de sa chrysalide de ténèbres, d’impuissance et de peur. Avec une hardiesse et une assurance sans cesse croissantes, les hommes dirigent leur pas vers l’unité et la justice, la coopération et le partage, la simplicité et la confiance. [Que la confiance règne (Maître –)]

MES ENFANTS, mes amis, je suis venu peut-être plus rapidement que vous ne vous y attendiez. Mais il y a tant à faire, tant à changer dans le monde. Beaucoup ont faim et meurent, beaucoup souffrent inutilement. Je viens pour changer tout cela ; pour vous montrer comment, ensemble, avancer vers une vie plus simple, plus saine et plus heureuse. Les hommes ne s’opposeront plus entre eux, ni les nations entre elles, mais ensemble, comme des frères, nous avancerons vers ce monde nouveau. [Message n° 1 (Maitreya)]

TOUT LE MONDE cherche à s’identifier à quelque chose qui le dépasse. Ce sens de l’unité est essentiel. Chacun recherche l’unité, qu’il en soit conscient ou non. L’unité est la conscience, inhérente à l’âme, de l’unité du cosmos. Rien de moins. Et lorsque vous parvenez à l’unité dans votre travail, au sein de votre groupe, de votre nation, ou de la communauté des nations, vous agissez pour le bien de l’humanité. [L’Art de la coopération (B. Creme)]

L’EVOLUTION est un mouvement vers l’unité, la fusion, un mélange de plus en plus grand, la création d’une humanité une – non par une uniformisation de la vie mais par l’unification dans la diversité. La plus grande unité dans la plus grande diversité, voilà l’objectif de notre évolution. L’économie de marché va dans le sens opposé, et crée de plus en plus de divisions. Maitreya en parle comme des « forces du mal », en raison de cette inégalité intrinsèque. Ces forces ont créé en ce monde une division telle que nous sommes au bord de la crise. Il ne peut plus continuer d’être spectateur de ce qu’il qualifie de « massacre des innocents ». Aussi est-il venu dans le monde en sachant qu’un grand nombre de gens souhaitent coopérer et sont prêts à le faire, qu’ils portent en eux la vision d’une vie de partage, de justice et de liberté pour tous. Il est ici pour inspirer et soutenir ceux qui veulent construire l’avenir sur le partage et pour éveiller ceux qui s’accrochent aux vieilles habitudes compétitives. [Le Grand Retour (B. Creme)]

DANS L’UNITÉ se trouve la diversité. Le temps est venu de vous éveiller. Soyez vous-mêmes. Ne vous imitez pas les uns les autres. Vous évoluerez petit à petit. Il n’existe pas deux personnes semblables. Personne n’est la copie conforme de quelqu’un d’autre. Dès que vous copiez la personnalité de quelqu’un d’autre, vous créez une distance entre vous et moi. Lorsque vous êtes vous-même, vous commencez à éprouver joie, sérénité et tranquillité. Il n’y a alors aucune distance entre nous. [Les lois de la vie (Maitreya)]

LA PLUS GRANDE DIVERSITÉ au sein de la plus grande unité, ou exprimé d’une autre manière, la plus grande unité accompagnée de la plus grande diversité, tel est l’idéal que l’humanité recherche, et cet idéal correspond au Plan du Logos pour le développement de cette planète. Il ne s’agit pas d’une uniformité ennuyeuse, c’est même tout l’opposé. Maitreya a dit dans l’un de ses messages : « Laissez-moi vous prendre par la main et vous emmener sur une Terre où l’homme ne manquera de rien, où il n’y aura pas deux jours identiques, où la joie de la fraternité se manifestera parmi les hommes. [L’Art de la coopération (B. Creme)]

BIENTÔT, de nouveaux temples dédiés aux religions du nouvel âge seront ouverts. Ce ne seront pas simplement des lieux de culte, mais également des centres artistiques et scientifiques. Ces temples seront uniques, car ils sont les symboles des fontaines de sagesse et de connaissance recherchées par les poètes et les scientifiques. Ces temples commenceront par unifier différentes fois religieuses. Il est toutefois important que coexistent diverses fois et croyances, car sans diversité il n’existe pas d’unité. « De même, le Soi, tout en étant unifié en Moi, conserve son identité séparée. » [Les lois de la vie (Maitreya)]

L’ENSEIGNEMENT DE MAITREYA consistant à pratiquer l’honnêteté mentale, la sincérité d’esprit et le détachement aide le Soi à se mouvoir dans la création, avec humilité et respect, en obéissant à la Volonté divine qui gouverne la Création, plutôt que de jouer le rôle de guru, de saint ou de prophète.
Ainsi ferez-vous l’expérience de la liberté dans la Création : la liberté dans ce qui est un et multiple, la liberté dans l’unité et la diversité, et vous connaîtrez le salut ultime qui émane de la Volonté divine suprême.
Lorsque vous atteignez ce stade dans la vie, il n’y a plus de différence entre l’âme et le Tout Puissant, dans lequel n’existe ni commencement ni fin. [Les lois de la vie (Maitreya)]

SEULS LE PARTAGE ET LA JUSTICE assureront l’avenir des hommes. Faites tout pour parvenir à l’unité et à la coopération, car les hommes de la Terre sont un. « Considérez votre frère comme vous-même », et faites le premier pas vers votre divinité. « Faites que votre action soit à la mesure des besoins de votre frère, et résolvez les problèmes du monde. Il n’y a pas d’autre voie. » Ainsi Maitreya parlera-t-il aux habitants de la Terre. Ainsi s’efforcera-t-il de réorienter leurs pensées. [Le blasphème de la guerre (Maître –)]

Il NE FAIT PAS PARTIE du Plan d’évolution qu’une forme particulière de gouvernement, démocratique ou autre, l’emporte sur les autres. Les besoins des hommes sont plus réels et plus importants que les idéologies. Le respect de la différence unit, alors que les idéologies divisent. Quand Maitreya parlera publiquement, il montrera donc que l’unité dans la diversité est la clé de l’harmonie future. Que toutes les nations ont une destinée, unique et sacrée. Il montrera la voie menant à cet état béni et incitera les hommes à faire preuve de davantage de sagesse et de générosité dans la compréhension du Plan. Sous sa direction, les hommes apprécieront à leur juste valeur leurs propres réalisations comme celles des autres. La soif de compétition et de domination s’apaisera petit à petit tandis que commencera pour les hommes un nouveau chapitre de leur histoire dans la fraternité et la paix. Ainsi en sera-t-il. [L’unité dans la diversité (Maître –)]

PROGRESSIVEMENT, toutes les opinions, religions et divisions, seront unifiées. « Je veux que mon jardin soit remis en état. Il sera rempli de diversité, et cependant unifié. Il sera beau et florissant. » [Les lois de la vie (Maitreya)]

L’HEURE APPROCHE à grands pas où les hommes comprendront d’eux-mêmes qu’ils se sont engagés dans une direction erronée et stérile, préjudiciable à leur bonheur à venir, et qui les condamne à l’échec. Surgiront alors les questions : pourquoi ce vide ? Pourquoi ne parvenons-nous pas à la paix que nous appelons de nos vœux ? Où avons-nous fait fausse route ? Ils se tourneront ainsi vers Maitreya pour évaluer ses idées en les mesurant à l’aune de leurs préoccupations, et ils découvriront la place centrale qu’occupe dans sa pensée le concept d’unité. Il leur parlera en ces termes : les hommes doivent comprendre qu’ils ne font qu’un, chacun d’eux faisant partie intégrante d’un tout uni – la famille humaine —, et que cette unité doit se refléter dans tous leurs actes. Notre incapacité actuelle à appréhender cette réalité, soutiendra-t-il, est responsable de tous nos ennuis et difficultés, désaccords et peurs, conflits et guerres. « Voyez votre frère comme un autre vous-même », dit Maitreya. « Créez une réserve internationale de ressources, dans laquelle tous pourront puiser. C’est seulement ainsi, par le partage, que le monde peut se renouveler ; seulement ainsi, par le partage, que les hommes trouveront le bonheur auquel ils aspirent. Le partage, et lui seul, amènera justice et paix. » [L’unité du genre humain (Maître –)]

CHAQUE ÈRE donne l’occasion à l’humanité de développer une qualité spécifique. L’ère des Poissons, qui touche aujourd’hui à sa fin, a fait aux hommes le don divin de l’individualité, ainsi que des qualités de dévotion et d’idéalisme. Ce sont là des avancées considérables sur le long voyage de l’évolution qui ont préparé l’humanité pour les bienfaits du Verseau.
Le nouvel âge du Verseau, possède, lui aussi, sa qualité intrinsèque – la synthèse – et, dans les temps à venir, on verra cet attribut divin manifester sa bienfaisante unité à travers le monde. Notre époque actuelle de tumulte, de division et de séparation cèdera peu à peu la place à une ère où les énergies sans cesse grandissantes du Verseau accompliront leur œuvre prodigieuse, rassemblant et fusionnant les parties disparates et anarchiques. Ainsi les hommes connaîtront-ils une extraordinaire transformation, la plus considérable et la plus rapide de leur longue histoire. [Le Verseau, dispensateur d’unité (Maître –)]

LA VIEILLE CONCEPTION MÉCANISTE de la nature et des forces qui y sont à l’œuvre cède rapidement du terrain, tandis que se fait jour une vision nouvelle de l’unité qui sous-tend toute manifestation. De plus en plus nombreux sont ceux qui acceptent l’idée que tout est énergie, qu’énergie et matière ne sont que deux états différents d’une réalité unique sur laquelle la pensée peut exercer son influence. La vision humaine de l’existence est transformée par cette compréhension qui ne cesse de croître, et la mise au point de nouvelles technologies mettra bientôt en évidence cette réalité. Tout ceci est d’une portée considérable pour l’évolution future du genre humain. [L’expansion de la conscience (Maître –)]

L’UNITÉ est source de beauté car elle reflète un dessein divin. S’il est vrai de dire que le but de toute vie est de créer l’unité, il est alors certain que cette unité répond à l’idée divine dans le mental du Logos de notre planète. En d’autres termes, c’est la volonté de Dieu que la beauté exprime la force et la réalité que nous appelons unité… La recherche de l’unité doit être considérée comme un processus continu auquel vous devez consacrer du temps, de l’énergie et un amour nourricier, afin qu’elle puisse fleurir dans toute sa beauté. Il n’existe pas d’autre possibilité. [L’Art de la coopération (B. Creme)]

A L’APPROCHE DE L’ÈRE NOUVELLE, la pensée des hommes se tourne vers le ciel et la possibilité de futurs voyages interplanétaires. Déjà, des appareils sondent les profondeurs de l’espace et fournissent des données susceptibles de jeter la lumière sur la nature du système dans lequel nous vivons. Pour la première fois, la pensée des hommes cesse de se préoccuper d’elle-même et se tourne vers l’infini. Cet intérêt est nouveau pour l’homme. Rarement auparavant sa pensée avait dépassé les limites de son propre foyer, limitant du même coup sa vision de l’immense portion du cosmos qui attend son exploration. Simultanément, de nouvelles découvertes concernant la nature même de la vie éveillent chez les hommes le besoin d’exprimer dans la manifestation l’unité qui, ils le savent désormais, sous-tend notre univers. [La science divine (Maître –)]

L’HUMANITÉ n’est pas seulement l’union de tous les hommes, elle est une unité. Elle est un Etre fusionné, et chaque individu au sein de cet Etre est lié à l’ensemble dans une relation dynamique par cette énergie que nous appelons Amour et qui est donc notre nature intrinsèque. Lorsque nous manifestons la haine ou autre chose que l’Amour, nous ne faisons que manifester l’Amour de façon déformée. La bonne volonté est de l’Amour à un niveau moins élevé ; la haine est de l’Amour, mais de l’autre côté de la médaille. Cet Amour est partout dans l’univers. Il ne pourrait y avoir d’univers sans la manifestation de l’énergie que nous appelons Amour. Il existe d’autres aspects supérieurs à l’Amour, et le Christ vient pour présenter un aspect supérieur qui inclut l’Amour. C’est la Nouvelle Révélation. [La Réapparition du Christ et des Maîtres de Sagesse (B. Creme)]

JE VOUS MONTRERAI DES MERVEILLES qui dépassent vos rêves. Je ferai tomber de vos yeux le bandeau de l’ignorance. Je chasserai à jamais de cette Terre le fléau de la haine, le péché de la séparation. Laissez-moi vous emmener, mes amis, à votre Source, le Berceau de votre être, et libérer en vous votre divinité. Mes Maîtres vous serviront également ; ils vous enseigneront l’art de vivre ensemble dans une fraternité véritable, dans la justice et l’harmonie. N’oubliez pas, mes frères, que vous êtes uns, que le Père de tous vous a créés à son image divine, et qu’à travers vous brille la même lumière bénie d’Amour et de Vérité.
L’heure vient, mes amis, où la lumière de la Vérité brillera tout autour de vous, où l’homme prendra son frère dans son cœur et le reconnaîtra comme lui-même. Laissez-moi vous guider, mes amis, vers cet état béni. Dites oui à mon avènement. Dites oui à ma venue et soyez enveloppés par la bénédiction de mon amour. Que la Divine Lumière, l’Amour et la Puissance du Dieu unique et très saint se manifestent maintenant dans votre cœur et dans votre esprit. Que cette manifestation vous amène à vous considérer, ensemble, comme les enfants du Père unique. [Message n° 51 (Maitreya)]

IL N'Y A JAMAIS EU D’AVATAR mieux préparé pour sa tâche que Maitreya. Et un tel Avatar ne s’est jamais avéré aussi nécessaire. Mais notre monde est devenu si complexe, si divisé, tellement saturé tant par le bien que par le mal, par le positif que par le négatif, que toutes ces forces doivent être réconciliées. Tel est son but, tel est l’ardent désir du cœur du Christ de restaurer l’unité, d’utiliser ses pouvoirs, son intuition, pour manifester dans le monde sa nature qui est amour. Il nous apprend ainsi à aimer et, comme le dit le Maître, « à aimer encore ». Aimer encore ne signifie pas aimer de façon habituelle, réactive, mais aimer totalement, inconditionnellement, comme le font les Maîtres. C’est ainsi que naîtra la fraternité humaine. [La Mission de Maitreya, tome III (B. Creme)]

MAITREYA insistera sur l’absolue nécessité de la paix, et montrera que l’abandon définitif de la guerre ne peut être obtenu que par la confiance. Il soutiendra que seul le partage est susceptible d’engendrer cette confiance.
Ainsi parlera Maitreya, ainsi nourrira-t-il le sens de l’humanité une, et de la nécessité du partage. Il va sans dire que tous les hommes ne répondront pas à son appel à l’unité et à la fraternité, mais à mesure que la voix de la raison et de la justice pénétrera leur cœur, ils seront sans cesse plus nombreux à saisir la vérité de sa vision et la nécessité du changement. Ainsi en sera-t-il. Ainsi les hommes s’éveilleront-ils à la lumière de vérité qui est parmi eux, voyant en Maitreya leur leader et guide. [Le peuple s’éveille (Maître –)]

MON ENSEIGNEMENT vous amènera une vérité nouvelle mais simple, et vous révélera à vous-même en tant que dieu. Mon enseignement libérera en vous cette divinité et, ainsi, fera progresser le Plan de Dieu.
Beaucoup attendent ma venue avec émoi, craignant de perdre tout ce qu’ils ont aimé, tout ce qu’ils ont amassé et acquis. Ne craignez rien, mes amis, car la seule perte sera la perte de la séparation, de la division et de la peur, de l’envie et de la haine. Pour libérer le monde de tout cela, tout doit être reconstruit. Sachez-le, mes amis, et soyez prêts à partager, à voir votre frère comme vous-même, à le serrer dans vos bras et à l’appeler votre ami. De cette manière, mes frères, vous manifestez le Plan de Dieu. Je travaille à l’accomplissement de ce Plan et je vous appelle à mes côtés.Travaillez avec moi, mes amis : ensemble nous ferons toutes choses nouvelles. Bonne nuit, mes chers amis. Que la Divine Lumière, l’Amour et la Puissance du Dieu unique et très saint se manifestent maintenant dans votre cœur et dans votre esprit. Que cette manifestation vous amène à considérer votre frère comme vous-même. [Message n° 125 (Maitreya)]

-----

Le besoin d’unité

par le Maître –, par l’entremise de Benjamin Creme

L’unité doit être recherchée avec la plus grande diligence. En elle réside non seulement la force, mais aussi la beauté. Cultivez l’unité comme un sage jardinier cultive son jardin, veillant attentivement sur chaque bourgeon et chaque pousse. L’unité découle de toute véritable manifestation d’amour et vient couronner toute réalisation de l’Esprit.

Prenez l’unité comme bannière et connaissez la puissance. L’unité rend toute chose possible. Sans unité rien n’est assuré, les plus belles possibilités tombent en poussière. La réussite est le fruit d’une utilisation correcte des forces disponibles. Si l’unité fait défaut, le potentiel le plus élevé peut être gaspillé.

L’unité est une manifestation de l’Esprit, car la véritable nature de l’humanité est une. Tout ce qui mène à l’unité est bénéfique à l’espèce humaine et lui donne des ailes. L’unité est invincible, les forces de l’ombre frappent en vain sur son bouclier. Le temps est proche où l’unité sera réalisée, mais les premiers pas dans cette direction doivent être faits dès maintenant. Le mouvement vers l’unité est l’affaire de chacun. Rien ne déchire davantage le tissu de l’unité que la critique. Mille possibilités sont perdues de cette façon. Gardez-vous de toute parole de critique et préservez la précieuse étoffe tissée avec tant de soin.

Chacun à sa manière connaît le pouvoir de l’unité, recherche l’approbation et l’assentiment des autres. Chaque mouvement allant dans le sens de l’unité ajoute à la puissance du groupe et allège la tâche de ceux qui travaillent en coulisses. Créez l’unité et connaissez la véritable nature humaine. Préservez l’unité et donnez à l’Esprit de l’homme la possibilité de s’épanouir. Enseignez l’unité et permettez à l’amour de s’exprimer dans le cœur de votre frère.

Si l’humanité veut connaître la paix, elle doit se considérer comme une. Rien d’autre ne pourra la conduire à cet état béni. La paix sera établie lorsque la justice régnera et que les pauvres n’auront plus à demander miséricorde. Sans justice, l’unité est impensable et demeurera pour toujours inaccessible à l’homme. Aussi, faites régner la justice et apportez l’unité et la paix dans ce monde angoissé.

Seul le partage permettra à la justice de triompher. Lui seul apportera la paix désirée par toutes les nations. Lorsque les hommes partageront et feront tomber les murs de la séparation, ils découvriront enfin la vérité sur leur existence et inonderont le monde de fraternité et d’amour.

Laissez le partage vous guider. Libérez vos frères de l’étau de la pauvreté et de la souffrance. Ouvrez-vous aux impulsions de l’âme et faites régner autour de vous la Volonté de Dieu. La Volonté de Dieu sera établie. Grâce à l’unité et l’amour, les hommes se décideront à partager. Par le sacrifice et la raison, ils trouveront la voie de la justice et de la paix. La liberté et la fraternité attendent l’action de l’homme. Tout peut être réalisé.

Ensemble, les hommes sont capables des exploits les plus hauts. Les possibilités de changement sont illimitées, mais les hommes doivent agir ensemble pour créer le nouveau monde. Seule l’unité leur permettra de remporter la victoire. La force de l’unité ouvrira toutes les portes. Maintenez fermement votre idéal de fraternité et cessez de tourner en dérision les efforts de votre frère. Sachez que lui aussi est confronté à la tempête et lutte dans l’obscurité.

Depuis que l’homme existe, il se bat. Les clivages ont toujours existé. Aujourd’hui une nouvelle lumière pénètre la vie des hommes pour débarrasser le monde du sectarisme et de la guerre. Contribuez à répandre la lumière de la raison et de la paix. Contribuez à créer les conditions de la justice et de la liberté. Travaillez à construire l’unité qui mènera les hommes à la victoire et rassemblez-les sous la bannière du Christ.L’avenir est une conquête. La contribution de tous est indispensable. Laissez l’union intérieure se manifester et prenez vos frères par la main pour accomplir cette mission.

Partage international, septembre 1984

 

L’unité

par le Maître –, par l’entremise de Benjamin Creme

Chaque fois que les hommes se rassemblent en groupe important, ils adoptent une vision différente d’eux-mêmes, et se considèrent les uns les autres d’un œil nouveau. Ils s’enhardissent, s’affirment dans leurs désirs, et se rassemblent autour de ceux qui soutiennent leurs opinions. Cela peut sembler naturel, mais pourquoi en est-il ainsi ?

En essence, tous les hommes sont intérieurement en quête d’unité et trouvent un reflet de cette unité dans la conformité de pensée et d’idées. C’est cet instinct qui est à l’origine de rassemblements comme les partis politiques par exemple. Le consensus idéologique agit comme un aimant, et renforce la puissance du tout.

Groupements et partis s’effondrent quand leur unité interne est perturbée. L’unité est une qualité de l’âme essentielle à la cohésion du groupe. Quand une importance exagérée est donnée aux individus et aux différences de personnalité, les liens qui maintiennent cette cohésion tendent à s’affaiblir.

Ce principe s’applique à tous les domaines de l’activité humaine. L’essor et la chute des partis, des groupements, et même des nations, sont conditionnéspar cette loi. L’union fait la force, dit-on, et il en est vraiment ainsi, car telle est la nature essentielle de l’homme.

Dans sa phase initiale de formation, il n’est pas très difficile à un groupe de parvenir à l’unité ; si l’objectif pour lequel il a été créé est suffisamment magnétique, cela seul suffit à en assurer la cohésion. Le temps, toutefois, amène divergences et mécontentements. Des voix puissantes et diverses s’élèvent, qui cherchent à imposer leur volonté. Si le désir d’unité est perdu, le groupe s’en trouve immédiatement menacé.

La finalité sous-jacente de toute vie est la création de l’unité, qui exprime le lien étroit existant entre tous les atomes. Pour la plupart des hommes, le cosmos est un ensemble de corps matériels séparés, infiniment grands et distants, qui obéissent mécaniquement aux lois gouvernant la matière.

En réalité le cosmos, l’espace lui-même, est une entité vivante, la source de notre Etre, notre Mère et notre Père. En tant qu’âmes, nous savons qu’il en est ainsi, et cherchons à exprimer l’unité fondamentale de notre nature.

Ainsi, c’est à ses risques et périls qu’un groupe perd son unité. Sans elle, il fonctionne non plus en tant que groupe mais de façon aveugle, sans finalité ni cohésion, comme un assemblage disparate de conditionnements et d’attitudes.

Nous entrons dans l’âge du groupe. L’expérience du Verseau, et de ses énergies, ne peut être vécue qu’en formation de groupe. De plus, la qualité dominante du Verseau est la synthèse. Ses rayons imposeront la fusion dans la vie de tous, jusqu’à ce que, au fil du temps, l’alchimie supérieure parvienne à son but bienfaisant et que la race des hommes soit une. Ainsi en sera-t-il. Ainsi les hommes sauront-ils en vérité que l’unité est la force, la qualité essentielle de notre Etre, le but vers lequel les hommes font tendre tous leurs efforts et auquel toutes leurs activités doivent donner expression.

Quand Maitreya lui-même émergera dans un avenir très proche, il soulignera ce besoin d’unité dans tout ce que nous entreprenons. Il montrera combien il est essentiel que nous parvenions à l’unicité de but, en tant qu’hommes et en tant que nations, pour résoudre les problèmes humains, mettant ainsi nos puissantes individualités au service du groupe.

Partage international, juil./août 2001






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017