DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1989

Extraits de la revue
Partage international

Décembre 1989 - N° 16 Vol. 2, n° 12

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire


  • L'article du Maître



  • Editorial


  • Signes des temps


  • Tendances


  • Le point de vue de Maitreya


  • Faits et prévisions


  • Citation




L'article du Maître

Home Son nom est Amour

par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme

Il devient de plus en plus évident que les changements qui se produisent dans le monde et que chacun peut constater sont étroitement liés, ce qui laisse supposer à juste titre qu’ils ont une origine commune.

 Chaque jour les médias rapportent quelque événement nouveau venant souligner les transformations qui se produisent aujourd’hui à l’échelle mondiale, tant dans le domaine politique ou écologique, que dans le domaine social ou scientifique. Jamais auparavant au cours de notre histoire l’accélération n’avait été aussi rapide. Jamais jusqu’à nos jours l’homme n’avait soupçonné les implications et les possibilités inhérentes à un tel changement.

Tout se passe comme prévu, et, progressivement, les hommes commencent à comprendre qu’il existe un Plan, que rien n’est le fait du hasard, que direction, conseils et intention jouent leur rôle dans le déroulement de ce Plan. Les changements en cours sont si importants, si globaux, si soudains et si inattendus que rares sont ceux qui doutent qu’une main invisible initie et guide les transformations manifestées.

 La croyance traditionnelle

Que cette main soit celle du Christ est difficile à admettre pour beaucoup. Cela n’a rien de surprenant, tant les hommes sont conditionnés par les conceptions étroites de leurs croyances traditionnelles. Il n’en est pas moins vrai que c’est le Christ lui-même qui orchestre ces changements, en apparaissant aux hommes sous un aspect ou un autre. Nombreux sont ceux qui travaillent aujourd’hui sous son inspiration et sa conduite, créant ainsi les nouvelles formes qui permettront à une vie nouvelle de se manifester. D’autres, sans le savoir, entendent son appel et y répondent, dans le seul but de servir leurs frères. Aujourd’hui, une immense armée est prête à le suivre ; partout des hommes se lèvent, qui réclament justice et liberté.

Une foi nouvelle

Il règne dans le monde un climat d’espoir nouveau, suscité par les énergies du Christ qui, inlassablement, travaille au changement, nourrissant ainsi une foi nouvelle dans le cœur des hommes.

Quand les hommes verront le Christ en personne, ils adopteront rapidement une nouvelle attitude face à la vie et ses problèmes. Ils comprendront que les problèmes sont le fait de l’homme lui-même, qu’ils existent en lui, et que la faute n’en incombe ni à un Dieu insensible ni à un hasard indifférent.

Un nouveau sens de leurs responsabilités poussera les hommes à agir pour le bien de tous. Coopération, sollicitude et confiance remplaceront bientôt l’égocentrisme actuel, et une nouvelle phase s’ouvrira dans l’évolution humaine.

Ce nouvel état de conscience gagne rapidement du terrain. Déjà les signes sont là, pour ceux qui voient clair, indiquant que l’humanité devient adulte, qu’elle fait le bilan de sa situation et se prépare au renouveau.

Rien ne pourra arrêter la marée des changements lorsque, sous l’inspiration de Maitreya, les hommes commenceront à prendre conscience de leur unité. Le sentiment de séparation disparaîtra progressivement lorsque les hommes s’attelleront ensemble aux tâches de reconstruction et d’entraide qui s’imposent de toute urgence. Le jour est proche où tous verront le Christ. Peu importe le nom sous lequel ils le connaissent ; car son nom, Amour, est gravé dans le cœur de tous ceux qui sont véritablement des hommes.


 Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.





Home INTERVIEW DU MAITRE DE BENJAMIN CREME

Le Tiers-Monde et l'Amérique Latine

Interview de Le Maître - par Patricia Pitchon

Dans le numéro de novembre de Partage International, nous avons publié un article de Patricia Pitchon dans lequel le Maître de Benjamin Creme répondait à des questions ayant trait au problème soulevé par la drogue dans le monde. Vers la fin mai 1988, alors que Patricia Pitchon préparait un article qui devait être publié en Amérique Latine, le Maître de B. Creme avait aimablement accordé une interview sur les problèmes du tiers monde et de l’Amérique du Sud. Nous publions ici cette interview pour la première fois.

De nouveaux rapports — De nouveaux rapports vont s’établir entre le tiers monde et le monde développé, ce dernier devenant le protecteur du premier, son « grand frère », d’une manière générale responsable de son bien-être.

Le problème de la dette — Le problème de la dette sera résolu en dégageant le tiers monde de sa responsabilité de payer les échéances de ses remboursements. Les dettes seront annulées. Les pays du tiers monde doivent tout d’abord endosser une certaine responsabilité afin que cette mesure puisse prendre effet. Ils doivent ensuite travailler à leurs propres intérêts.

La redistribution des richesses et des biens du monde — C’est ce qu’entraînera le krach boursier mondial. Il réorientera la politique des gouvernements de tous les pays vers une redistribution plus équitable de la nourriture, du logement, de la santé et de l’éducation qui, reconnus universellement comme des droits, deviendront les priorités de tous ces gouvernements. La dette du tiers monde sera remboursée grâce à la baisse de la production d’armement.
B. Creme ajoute qu’il règne en Amérique latine une attitude ambivalente envers les prêts. Il y a d’un côté le désir de les obtenir, et de l’autre, un certain ressentiment d’avoir à y recourir. Cette attitude conduit à une ambivalence quant à leur utilisation. A chaque fois, les gouvernements ont mis en application les conditions et les ajustements, imposés par la Banque Mondiale et le Fonds Monétaire International, qui profitent aux classes moyennes mais pas aux pauvres qui, dans chaque cas, continuent à souffrir.

La reconstruction — Selon le Maître, la reconstruction est inévitable. Les gros hommes d’affaire « laisseront des plumes » dans le krach boursier. Ils perdront leur position dominante. Lorsqu’ils auront perdu leur argent, ils seront remplacés.

Le changement — Au cours des cinq prochaines années environ, un changement aura lieu en Amérique Latine. Un consensus démocratique s’étendra à presque tous les pays. Ce mouvement vers le consensus partira des masses. La voix des peuples se fera entendre. La terre sera redistribuée et donnée au peuple. Il deviendra difficile aux gouvernements de maintenir une position réactionnaire. Ce profond changement prendra naissance dans les cinq ans à venir, tout d’abord en Argentine, puis au Brésil et, peu après, dans des pays comme le Pérou et la Colombie. En Colombie existe la possibilité soit d’une conflagration totale, soit d’un changement. Le Maître est plus qu’optimiste quant au choix qu’effectuera la Colombie en faveur de la voie du changement. Au Salvador, le bon sens prédominera finalement, car aucun camp ne peut gagner. Les différentes parties en présence dans le conflit entérineront un accord incluant des dispositions apportant des garanties quant au respect des Droits de l’homme et l’assurance d’un niveau de vie décent pour les pauvres. La difficulté du Mexique vient du fait que les États-Unis exercent une forte pression sur ce pays, qui se trouve de ce fait dans une mauvaise situation. Le Mexique devrait s’unir à d’autres nations endettées et refuser de payer la dette. Le fardeau est trop lourd pour permettre le développement.

L’église catholique — Contrairement à ce que certains pourraient penser, l’église catholique prendra plus d’importance dans la vie des gens, de par la purification de ses structures, de sa doctrine et de ses dogmes. Les gens s’y rassembleront à la lumière de la nouvelle dispensation, des nouveaux enseignements, que la présence du Christ et du Maître Jésus révèleront. Une renaissance spirituelle se fera jour en Amérique du Sud. Beaucoup de ceux qui sont associés à l’Église ont défendu le peuple et sont morts pour lui.

Jésus — Le Maître Jésus ira en Amérique. Il travaille avec un certain nombre de Maîtres. Trois Maîtres travaillent avec Lui en Amérique du Sud. Ils seront très actifs à la réorganisation de l’église selon des lignes vraiment spirituelles. Ce changement galvanisera les individus et les conduira tant à l’église que dans les rues et les usines. La volonté du peuple y sera partout préservée.
Certains reconnaissent actuellement le Christ en Jésus. Beaucoup ont reconnu la qualité du Christ en Maitreya, et attendent maintenant son retour prochain.

Les apparitions de la Vierge Marie — Selon le Maître, il existe deux types d’apparitions :
1) Celles créées par le Maître qui fut autrefois la Madone, qui sont toujours bénéfiques, toujours pleines d’espoirs, et toujours perçues par plus d’une seule personne.
2) Le second type est constitué par des formes-pensées créées par quelques personnes, religieuses, hyper sensitives, ou hystériques. Celles-là sont presque toujours effrayantes, annonciatrices de catastrophes, et ne sont vues que par la personne impliquée.

Les Maîtres d’Amérique du Sud — Trois Maîtres sont présents sur le plan physique en Amérique du Sud: un dans le nord de l’Amérique du Sud, un autre en Amérique centrale, et le dernier dans le sud de l’Amérique du Sud.
Un groupe d’initiés et de disciples qui sont avec eux travaille au sein de l’Église, dans toute l’Amérique du Sud. Leur rôle est de se faire l’interprète des pensées et des buts des Maîtres et du Christ auprès des peuples latino-américains. Ce qu’ils ont à dire ne relève pas de l’enseignement chrétien orthodoxe. L’Église prévaudra, mais sera transformée. Lorsque Maitreya se déclarera au monde, Il présentera un groupe de Maîtres, dont le Maître Jésus. Par l’entremise de Ses disciples, l’enseignement sera expliqué. Les peuples y répondront.





Editorial

Home Un monde porteur d'avenir ou la prédiction du passé

Le numéro de Partage International du mois dernier était sous presse lorsque la prédiction, publiée dans ce même numéro, selon laquelle un tremblement de terre, qui « resterait dans les annales de l'histoire », secouerait bientôt les Etats-Unis, s'avéra n'être que trop vraie. Comme pour le tremblement de terre survenu il y a un an en Arménie, la catastrophe ne s'est produite que quelques semaines après que le collaborateur de Maitreya nous ait informé de cette prédiction.

Il est toujours tentant de produire ces exemples frappants comme preuve incontournable de la véracité de « l'histoire » concernant Maitreya — si l'on peut s'exprimer ainsi.

Cependant, ces prédictions ne constituent qu'une partie des informations qui nous ont été transmises par le collaborateur de Maitreya. Dans cet ensemble d'enseignements, d'analyses et de commentaires, que nous vous avons transmis depuis juin 1988, d'autres éléments, qui de prime abord pourraient paraître moins convaincants, se révèlent en fait tout aussi importants à la condition d'être correctement interprétés. Ces articles mettent en effet en évidence certains mécanismes de fonctionnement de la vie politique, économique et sociale de l'humanité. Maitreya y indique certaines tendances, et prédit les conséquences les plus vraisemblables de certains problèmes fondamentaux échappant au citoyen moyen. Il y souligne également les prémices d'une société en formation.

Il va sans dire que c'est un privilège pour une publication comme Partage International que d'avoir la chance d'être tenus informés des points de vue de Maitreya. C'est à la fois un privilège et un avantage : quiconque se met à croire, ne serait-ce qu'un peu, dans ces prédictions et enseignements, voit immédiatement le monde d'un regard différent, plus optimiste, même si certains des événements et tendances annoncés se mettent en place plus lentement que, dans notre impatience, nous ne le souhaiterions.

Mais tout ceci se déroule-t-il vraiment lentement ? Il y a dix ou quinze ans, l'affirmation selon laquelle l'humanité était sur le point d'entrer dans une période de paix prolongée aurait paru pour le moins absurde. Nul n'aurait alors osé affirmer, au plus fort de la plus terrible course aux armements que le monde ait jamais connu, qu'il n'y aurait pas de troisième guerre mondiale ? Aujourd'hui, dans les milieux militaires et politiques, même les faucons les plus virulents commencent à envisager cette possibilité de manière tout à fait sérieuse. Qui plus est, ils expliquent fréquemment avec assurance les facteurs qui, selon eux, pourraient conduire à un tel scénario de paix. Cette étonnante capacité de l'être humain à prétendre tout expliquer après coup, pourrait bien avoir pour effet de diluer l'impact des prévisions de Maitreya.

L'année dernière, lorsque Maitreya fit savoir que Margaret Thatcher, le Premier ministre britannique, voyait s'amorcer le déclin de sa carrière politique, elle se trouvait alors au plus fort de son pouvoir. Les sondages d'opinion donnaient à son parti une énorme avance sur l'opposition travailliste, et rien ne semblait pouvoir s'opposer à ce qu'elle accomplisse un quatrième mandat. Certains pariaient même qu'elle tiendrait la barre de la politique britannique jusqu'à la fin du siècle. Prétendre, à l'époque, que sa « roue de fortune » s'était mise à tourner contre elle pouvait passer pour pure fantaisie, ou pour le doux rêve d'un opposant politique acharné. A l'heure actuelle, à peine un an plus tard, la popularité des conservateurs auprès du public s'effritant, son parti, le parti conservateur au pouvoir, se traîne loin derrière le parti travailliste dans les sondages d'opinion. Margaret Thatcher doit aujourd'hui faire face à une opposition croissante au sein de son propre parti. Les observateurs politiques, qui n'avaient prévu aucun de ces événements, expliquent évidemment aujourd'hui exactement pourquoi tout cela a pu se produire.

Constater la remarquable précision des prédictions de Maitreya concernant le déroulement des événements mondiaux devient apparemment difficile, pour certains, en raison de cette capacité répandue à prédire le passé. Il est facile aujourd'hui de hausser les épaules en réponse à l'information selon laquelle « les conflits entre les gouvernements et les forces de guérilla à travers le monde vont commencer à décroître ». Cependant, lorsque cette déclaration fut publiée il y a plus d'un an, peu ou pas d'éléments sur la scène politique indiquaient l'existence de cette tendance.

Il en va de même pour beaucoup d'autres prédictions de Maitreya, comme nous l'avons indiqué au long des mois écoulés dans notre rubrique Faits et Prévisions. Mentionnons brièvement quelques exemples : la tendance à la négociation en Afrique du Sud et au Moyen-Orient, la fin de la guerre entre l'Iran et l'Irak, la tendance à la réduction constante des investissements militaires, la prise de conscience politique croissante des problèmes d'environnement, les bouleversements qui menacent la position de Gorbatchev en Union Soviétique, le pouvoir déclinant du Premier ministre indien, la reconnaissance par certains experts financiers de la possibilité d'un effondrement de la bourse au Japon.

Il serait facile, avec le recul du temps, de prétendre, concernant ces différents points : « Oui, bien sûr, mais c'est dans tous les journaux ». Mais il y a un an ou plus, ce n'était pas dans tous les journaux — pas même dans un seul journal. Les personnes qui voudront bien se souvenir du contexte existant lorsque Maitreya a transmis Ses prédictions, ne les expliciteront pas de manière aussi simple. Pour elles, c'est précisément cet accomplissement graduel d'un processus qui peut suggérer que quelque chose de remarquable se produit, plutôt que la réalisation d'événements prédits, apparemment isolés.

Les journalistes, qui évoluent quotidiennement dans le milieu de l'information, se rangent dans cette catégorie d'individus. Ils savent très bien, ou pourraient savoir, quel était exactement l'état des affaires à tout moment donné. Pour autant qu'ils n'essaient pas de se cacher la vérité, de nombreux journalistes doivent suivre avec un intérêt croissant (et sans doute avec quelque étonnement) les communiqués de presse qui leurs sont adressés par Share International.

Il est vrai que dans le rude milieu du journalisme, on affecte souvent une attitude blasée — comme une façade à maintenir devant ses collègues. Mais il est également vrai que les journalistes ont un plus grand sens du réalisme que la moyenne, et qu'ils sont dotés d'un certain flair pour l'insolite. Le contenu de nos communiqués de presse doit certainement leur sembler trop insolite mais également, une fois soumis à un examen attentif, trop exact pour être rejeté purement et simplement. Et bien qu'ils n'en concluent pas nécessairement que le Christ ou l'Instructeur du Monde soit à l'origine de ces informations, les journalistes, placés devant ces faits, ne pourront plus continuer à considérer le monde et les événements actuels avec le même regard qu'autrefois.

Il est pratiquement impossible pour eux de ne pas remarquer que, même si c'est de façon chaotique, le monde est effectivement en train de changer d'orientation, que l'humanité semble disposer d'une opportunité sans précédente d'en finir avec les divisions et les guerres du passé, et que par conséquent, il y a tout lieu d'espérer, au lieu de perdre espoir. Inévitablement, les médias reflèteront de plus en plus cette nouvelle réalité: nous vivons dans un monde qui est porteur d'avenir.





Signes des temps

Home Des Soviétiques aperçoivent des extra-terrestres

Source : The Guardian, l0 octobre 1989

Une équipe de scientifiques de la ville de Voronej, en Union Soviétique, affirme détenir des preuves confirmant les témoignages oculaires qui prétendent qu’un objet volant non identifié s’est récemment posé dans un parc de la ville. Selon l’agence Tass, des habitants de cette ville ont vu un grand disque brillant survoler le parc puis atterrir. Un sas s’est alors ouvert, et du véhicule sortirent « un, deux ou trois êtres ressemblant à des humains, ainsi qu’un petit robot. Les extra-terrestres mesuraient trois ou même quatre mètres de haut, mais avaient de très petites têtes », ont déclaré les témoins oculaires.

Le directeur du laboratoire de géophysique de Voronej a déclaré à l’agence Tass que son équipe et lui-même ont pu identifier l’endroit exact de l’atterrissage : « un cercle de vingt mètres de diamètre » ainsi que quatre indentations de quatre à cinq centimètres de profondeur. Quatre mystérieux morceaux de rochers ont également été trouvés, dont l’analyse a montré qu’ils n’étaient pas constitués d’une substance connue sur terre.

Ce compte-rendu fait suite à une série d’articles publiés dans la presse soviétique à propos des OVNIS. Les journalistes précisent que les raisons pour lesquelles ces OVNIS se manifestent restent toujours inconnues, les scientifiques soviétiques se refusant à véritablement étudier ce phénomène, et même à publier leurs résultats.

Commentaire de Benjamin Creme : Ce compte-rendu publié dans la presse soviétique fait état d’une authentique visite des Êtres de l’Espace. Ils ont choisi l’Union Soviétique pour leur apparition, estimant qu’un compte-rendu provenant d’une agence de presse soviétique obtiendrait plus de crédibilité à l’Ouest que s’il provenait d’un média occidental : il est improbable que les Soviétiques inventent de telles histoires.

Ces Êtres de l’Espace ne mesuraient pas « trois ou quatre » mètres de haut, mais étaient d’une taille moyenne, paraissant plus grands aux yeux des témoins en raison de leur peur. Les morceaux de rocher, d’une substance inconnue sur terre, ont été laissés comme preuve de leur visite.


On se reportera également à la rubrique Questions-Réponses.

 





Tendances

Home En bref

- La Suisse apporte une compensation financière aux pays pauvres affectés par la chute des prix sur le marché des denrées. L’année dernière, six pays africains ont reçu ensemble plus de dix millions de dollars, à la condition d’utiliser cet argent pour améliorer les structures économiques en place. Cette année, la Suisse souhaite que les 42 pays les plus pauvres puissent profiter de cette mesure. Par cette action, la Suisse suit l’exemple de la Communauté Économique Européenne, qui a déjà utilisé un tel outil financier afin de compenser les pertes subies par les pays les plus pauvres à la suite de la valse du prix des matières premières.

- A Berlin, des médecins ont pris l’initiative de mettre en place un système de partage afin d’aider leurs confrères au chômage à créer de nouveaux emplois. L’organisme professionnel local a, dans ce but, créé un fonds qui sera financé par des contributions exceptionnelles demandées aux médecins disposant de hauts revenus. (Source: Die Welt)

- La Grande-Bretagne et l’Argentine ont négocié un accord afin de renouer leurs relations diplomatiques et économiques interrompues après la guerre des Malouines, il y a sept ans.

- De plus en plus de Lettons en âge d’effectuer leur service militaire refusent de servir dans l’armée soviétique. Ils soulignent que la Convention de Genève de 1949 stipule qu’une armée occupante n’a pas le droit de réclamer l’accomplissement d’un service militaire de la part de la population occupée. La majorité des habitants de la Lettonie estime que l’Union Soviétique s’est emparée illégalement de leur pays.

- Selon le ministère soviétique de la Justice, il n’existe aucun obstacle juridique à la création de nouveaux partis politiques dans le pays. Jusqu’à très récemment, et même sous la présidence de M. Gorbatchev, l’idée selon laquelle le parti communiste devait détenir le monopole du pouvoir restait un dogme bien ancré.

- Le vendredi 13 octobre a été un grand jour pour de nombreux soviétiques: pour la première fois depuis 1918, les cloches de l’église du Kremlin ont retenti. L’église orthodoxe russe s’était vue accorder l’autorisation de célébrer une messe afin de commémorer le quatre centième anniversaire du patriarcat de Moscou.

- En Union Soviétique, le KGB vient de fermer le service tristement célèbre qui avait pour mission d’espionner et de poursuivre les dissidents. Le chef du KGB a affirmé dans une interview que ce service avait, dans le passé, « malheureusement accumulé les erreurs et les abus de pouvoir. »

- Le chef d’Etat lybien, le colonel Kadhafi, a effectué pour la première fois depuis novembre 1973 une visite en Egypte afin de s’entretenir avec son collègue, le président Mubarak. Les observateurs s’attendent à ce que les deux pays renouent prochainement leurs relations diplomatiques.





Le point de vue de Maitreya

Home Comprendre l'énergie, une priorité essentielle

Interview de Un des proches collaborateurs de Maitreya par Un journaliste de télévision

14 octobre 1989

Irlande du Nord —Le gouvernement britannique va prochainement examiner la possibilité de retirer ses troupes d’Irlande du Nord. Il établira un calendrier qui sera soumis à referendum auprès des habitants de la province. Une nouvelle ère va s’instaurer en Irlande du Nord où la population, désormais, pourra elle-même décider de son propre sort et prendre en charge sa destinée. Les politiciens, qui ont pourtant disposé de vingt ans pour résoudre les problèmes de l’Ulster, ont échoué.

Les sondes spatiales américaines —Le collaborateur de Maitreya a prévenu que la dernière sonde spatiale américaine, qui transporte du plutonium à bord, pourrait bien perturber les énergies de l’espace, et ceci d’une manière tout à fait inattendue pour l’humanité. « Elle pourrait déclencher des explosions nucléaires. Il existe en effet dans l’espace des types d’énergie inconnus sur terre, et toutes les réactions chimiques ne peuvent être prévues », a-t-il affirmé. Les scientifiques ne devraient pas jouer aux apprentis sorciers avec les forces de la nature. Les Frères de l’Espace restent toutefois attentifs, et prendront toutes mesures nécessaires afin d’éviter une éventuelle catastrophe.

Les OVNIS et les Frères de l’Espace —Le collaborateur de Maitreya a fait observer que l’arrivée, quelque part sur terre, des Frères de l’espace est toujours précédée de signes annonciateurs. « Lorsque vous observez un ciel nocturne beaucoup plus clair qu’il ne devrait normalement l’être, il s’agit là d’un signe certain que les Frères sont sur le point d’arriver. »
Il a expliqué que lorsque leurs vaisseaux pénètrent dans l’atmosphère terrestre, ils provoquent des réactions atmosphériques entraînant un éclaircissement du ciel, phénomène qui est visible la nuit.

Le détachement —  « La création comporte une certaine énergie. Si cette énergie est perturbée, elle peut ébranler notre monde, et même le détruire » a déclaré le collaborateur de Maitreya. Mais ce monde peut être rebâti.
« Il faut se montrer prudent avec l’énergie. Si vous essayez de la posséder, elle vous détruira. Comment cela peut-il se produire ? Imaginez que vous soyez bon en maths, et que vous puissiez devenir un mathématicien de premier ordre. Eh bien, sans un certain équilibre intellectuel, vous pourriez devenir un individu déphasé.
La même chose peut arriver à une personne « embringuée » dans le spiritisme. Cela peut la conduire à l’obsession.
Soyez détachés et utilisez cette énergie intelligemment. La vie est équilibre et harmonie. Atteindre cet état d’équilibre et d’harmonie est la destinée et l’aboutissement de l’évolution de chacun. »
Tel est l’enseignement de Maitreya.
Quoique vous fassiez dans la vie, pratiquez le détachement. Alors, vous trouverez l’équilibre et ferez l’expérience des forces de la vie qui traverseront votre mental, votre esprit et votre corps, sans que vous ne soyez possédés par elles.
Lorsque vous pratiquez ce détachement, le troisième œil s’ouvre, et vous pouvez ressentir ce qui se passe autour de vous et prévoir les événements.
(Note de la rédaction : le troisième œil n’est pas un œil physique. Il s’agit du nom donné à un centre — appelé encore vortex — d’énergie situé dans la tête. La constitution de ce vortex résulte de l’interaction entre le centre coronal et le centre ajna.)

Le cœur — Le cœur ne peut en aucun cas être terni ni même atteint, il est le siège de l’âme. C’est le mental qui nous égare. Les qualités du cœur sont la paix, la félicité, le bonheur et la grâce.
 En vous mettant à l’unisson des sentiments du cœur, vous ferez l’expérience de votre innocence naturelle, celle que vous aviez lorsque vous étiez enfants. « Ne cherchez pas à visualiser le cœur. Ce serait comme si l’esprit avait l’intention de découvrir la source de la lumière à l’aide d’une torche », a déclaré le collaborateur de Maitreya.

La conscience — Le niveau de conscience augmente partout aujourd’hui, parmi les nations, chez les individus, et même chez les animaux et les plantes. « Les problèmes commencent à être résolus de façon automatique », a annoncé le collaborateur de Maitreya, « Au fur et à mesure que cette conscience amène les gens à une plus grande harmonie avec la nature. »
La vie, la nature, l’énergie, la conscience, toutes deviennent harmonieuses.
Les jeunes exigent désormais de pouvoir tenir leur place. Ils veulent que leur voix soit entendue. Auparavant, tout était décidé par les anciens. Mais tout cela est maintenant en train de changer.
« A moins que, de leur plein gré, les hommes politiques ne se mettent au diapason du Nouvel Age, c’en est fini pour eux. C’est ce qui commence à se produire en Afrique du Sud, par exemple », a déclaré le collaborateur de Maitreya.
Maitreya déclare que Margaret Thatcher a tort lorsqu’elle prétend que l’Allemagne de l’Est s’est mise à suivre le modèle des démocraties. « Personne ne suit quoi que ce soit, si ce n’est son propre chemin ».

24 octobre 1989

Comprendre l’énergie — Après l’environnement, c’est la compréhension de l’énergie qui est la priorité essentielle dans le monde aujourd’hui. Pour la première fois dans l’histoire de la race humaine, les individus vont prendre conscience de l’existence de l’énergie dans leur vie. Bien que nul ne sache d’où vient cette énergie, ni ce qu’elle devient après la mort, chacun l’expérimente au cours de sa vie.

Pour prendre un cas particulier et inhabituel, c’est l’énergie qui pousse un meurtrier à se saisir d’un couteau et à tuer. Mais le meurtrier, inconscient de l’existence de l’énergie, se demande ce qui l’a poussé à agir. Un autre exemple exceptionnel est celui du yogi qui fait l’expérience d’une soudaine poussée d’énergie créatrice, le conduisant dans ces régions inconnues de la vie où les pouvoirs psychiques lui seront disponibles. Mais le yogi, lui, n’en est pas affecté, car son entraînement l’aide à rester détaché. L’énergie ne le possède pas.
Sans cette énergie, rien ne peut se produire.

Sans elle, aucun d’entre nous ne pourrait accomplir sa destinée. De la même manière que l’humanité a pris conscience de son environnement, et se met à vérifier la qualité de ses aliments avant de les consommer ou a mesuré l’importance de sa santé, elle prendra également conscience de l’existence de cette énergie.

L’énergie étant mise en mouvement, elle peut être guidée, comprise, et utilisée de manière créatrice. Mise en mouvement de manière aveugle, comme c’est le cas lors de certaines expériences scientifiques ou psychiques, elle devient destructrice. C’est ainsi que l’énergie qui s’est exprimée à l’occasion de l’ouragan Hugo, puis dans le tremblement de terre de Californie, s’est également manifestée sous la forme d’une succession d’explosions dans des usines dans le monde entier. Au Texas, un certain nombre de travailleurs ont trouvé la mort et des centaines d’autres ont été blessés dans de telles explosions. Des explosions dans des usines se sont également produites en URSS et en Chine, mais ces derniers événements n’ont pas été rapportés dans la presse jusqu’à présent.

Ces manifestations de violence peuvent se poursuivre. Selon le collaborateur de Maitreya, des individus peuvent par exemple soudain perdre la raison et tuer. En effet, soumis à la Loi de cause et d’effet, de tels événements violents se succèderont avec rapidité. Cette énergie doit être comprise. Alors elle peut être utilisée afin d’aider la race humaine.

Sur un plan individuel, cette énergie peut conduire le Soi dans des situations où il devient prisonnier du mental. Mais qu’est-ce que le mental ? : Ce n’est rien de moins que l’ébauche de la création, a affirmé le collaborateur de Maitreya. Le mental n’est pas personnel. Tout comme l’énergie, il est universel.

Dans la terminologie spirituelle, a-t-il ajouté, l’énergie est l’Esprit, tandis que le mental est le Saint Esprit. « Le Maître (c’est-à-dire Maitreya) affirme que le mental peut être comparé à un esprit, car il peut apparaître sous n’importe quelle forme. Il peut être un être humain, un serpent, ou du feu », a déclaré le collaborateur de Maitreya. L’intégralité de la création est dans le mental. Si, poussé par l’énergie, le Soi tombe dans le piège du mental, Il est alors emprisonné dans ce cycle d’évolution connu sous le nom de Karma (c’est-à-dire la cause et l’effet).

Cependant, le Soi doit faire l’expérience du mental afin de progresser jusqu’à sa pleine réalisation. Le mental peut bien entendu agir comme le ferait Dieu, et donc contrôler et manipuler l’énergie afin d’accomplir tout ce qu’il désire. Mais ces pouvoirs psychiques, ou magiques, peuvent être très destructeurs.

« Le Maître enseigne que, lorsqu’on explore le domaine du mental, de l’esprit et du corps, si l’on reste détaché, on expérimente alors la liberté et le salut », a déclaré le collaborateur de Maitreya. « Accomplissez votre devoir avec honnêteté, sincérité et détachement. Ainsi, un policier qui remplit son devoir ne devrait pas être ni juge ni juré ; il devrait rester libre et indépendant de tout cela, et remplir son rôle. »

La conscience s’épanouissant, elle guide le Soi, qui peut alors utiliser le mental, l’esprit et le corps avec intelligence. La clé du salut réside dans un équilibre entre l’énergie et l’environnement. Il n’y a pas de mémoire attachée à la conscience. La mémoire se trouve dans le mental. Tous soucis et luttes résident dans le mental, jamais dans la conscience. Le Soi est neutre et exempt de toute souffrance. La conscience protège le Soi. La souffrance, la dépression, la dépendance envers la drogue sont des états du mental. La conscience vous libère et vous permet d’apprécier la vie.

La société — La société humaine de demain sera bâtie sur le concept d’équilibre entre l’environnement et l’énergie. Il en sera de même pour la politique. Le Maître a annoncé que c’en était fini de tous ceux qui se prêtent à la création de divisions dans la vie et dans la politique. « J’ai débranché la prise. Il ne reste plus d’énergie là-dedans », a affirmé le Maître.
« Les jours sont comptés pour les médias qui cachent la vérité et dissimulent la corruption et les scandales politiques » a déclaré le collaborateur de Maitreya.  Dorénavant, les médias seront ouverts et étaleront au grand jour la corruption et le chaos qui règnent dans les sphères politiques et judiciaires. Le Maître affirme que le fonctionnement du pouvoir judiciaire doit être régi par la constitution. Il doit doit en faire partie intégrante. Il doit également répondre de ses décisions de manière appropriée.
« Désormais, si vous voulez être heureux, assurez-vous que votre voisin le soit aussi. Si vous êtes riche et qu’il est pauvre, alors partagez avec lui. »

Les sondes spatiales américaines — Son collaborateur a déclaré que Maitreya avait neutralisé la charge de plutonium contenue dans la sonde spatiale américaine lancée récemment. « On ne permettra pas aux scientifiques d’outrepasser leur savoir. Si le Maître n’était pas intervenu, cette sonde aurait pu déclencher sur terre des explosions nucléaires qui auraient dépassé les capacités de l’entendement humain. »

La guerre des étoiles — Les scientifiques américains n’ont pas renoncé au « jeu de la guerre des étoiles » a déclaré le collaborateur de Maitreya. Ils ont compris que les Soviétiques ont largement dépassé la technologie utilisée dans le programme de la guerre des étoiles, et ils essayent maintenant désespérément de les rattraper. Ils s’efforcent de créer une technologie qui puisse contrôler non seulement la planète mais l’espace lui-même. « Mais les Frères de l’Espace veillent », affirme le collaborateur de Maitreya. « Nos scientifiques ne recevront pas l’autorisation d’employer une technologie qui interfère avec les lois de la création. Il est même possible que leur technologie doive être détruite, si elle venait à entraver l’évolution des Frères de l’Espace eux-mêmes. »

La Chine — Un mécontentement profond existe maintenant dans l’ensemble des forces armées. Les chefs politiques cherchent à modifier l’image du pouvoir en introduisant dans leurs rangs des membres appartenant à la nouvelle génération, mais cette évolution ne va pas assez loin pour satisfaire les militaires.


Note : Lorsque le collaborateur de Maitreya emploie le mot « Maître », il fait référence à Maitreya.




Home Interviews du collaborateur de Maitreya

Bonnes et mauvaises utilisations de l'énergie

Interview de Un des proches collaborateurs de Maitreya par Patricia Pitchon

18 octobre 1989

La circulation d'énergie — Nul ne pourra jamais posséder l'énergie qui est à l'origine de la création. Personne ne peut connaître ni le commencement ni la fin de l'énergie. Si vous tentez de vous l'approprier, elle vous détruira. La destruction ne sera pas nécessairement physique, elle peut aussi se manifester par la perte de l'équilibre mental ou spirituel, comme dans les cas d'obsessions ou d'autres formes de démence, ou encore par une importance excessive accordée à l'intellect au dépens de toute autre qualité.
On doit considérer l'énergie avec détachement afin qu'elle puisse circuler librement dans le mental, dans l'esprit et dans le corps.
Le mental, l'esprit et le corps peuvent être disciplinés de sorte qu'ils ne s'attachent pas à l'énergie qui, à la condition d'être utilisée avec intelligence, devient alors le moyen permettant d'améliorer la vie.

L'énergie est cyclique — L'énergie est toujours cyclique. Elle nous conduit, cycliquement, d'un stade d'évolution à un autre. Ce mouvement peut être ascendant ou descendant.

L'attachement et le détachement — Lorsqu'il y a attachement, l'énergie utilise le Soi. Lorsqu'il y a détachement, c'est le Soi qui utilise l'énergie. Quand l'énergie utilise le Soi, les effets sont destructeurs. Un exemple en est l'énergie qui a été utilisée contre les étudiants en Chine, lors des événements de la place Tienamen. Cette énergie a fait se mouvoir des tanks et des blindés. Où est passée cette énergie ? Elle n'a pas disparu et trouvera donc nécessairement une forme d'expression quelque part. Elle resurgira sous forme d'inondations, d'incendies, de tremblements de terre ou d'autres perturbations des éléments naturels.
(Note: depuis l'écrasement du mouvement étudiant en Chine, ce pays a subi des inondations, de violentes averses de grêle et des tremblements de terre de magnitude six et plus sur l'échelle de Richter.)

Qu'est-ce que le Soi? — Le Soi est présence, conscience et lumière : présence dans le temps, conscience dans l'éternité, et lumière. Maitreya a déclaré : « Nous sommes tous des étincelles du Tout-Puissant. »

L'environnement et l'individualité — L'environnement est aujourd'hui devenu la première priorité. Dans quelques années, c'est le mental, l'esprit et le corps qui deviendront la priorité dans la vie des individus. Nous observerons alors que l'attention portée aujourd'hui à l'environnement naturel physique, se déplacera sur l'environnement physique, mental et spirituel propre à l'individu.

L'individualité est sacrée — Les êtres humains en viendront à comprendre que l'individualité, c'est l'âme. L'individualité est sacrée. L'enfant respecte sa propre individualité. Pour la première fois, les individus expérimenteront le caractère sacré de leurs entités individuelles, y compris dans le mariage. Les liens entre époux deviendront alors moins agités.
L'individualité, c'est-à-dire l'âme, sera respectée au temple, à l'église et à la mosquée. Les nations édicteront des lois qui protégeront l'individualité, et développeront les conditions permettant à son caractère sacré d'être respecté et de s'épanouir.
Les lois et les règlements ne seront plus imposés comme ils le sont aujourd'hui. L'individu sera important. Il n'agira pas sous l'emprise de compulsions, mais par un sens du devoir et de sa responsabilité envers les autres comme s'il agissait pour son propre Soi.

Bonne ou mauvaise utilisation de l'énergie — L'énergie, la source de la création, peut être utilisée de manière intelligente afin d'améliorer son bien-être. Lorsqu'on prend conscience de l'existence de cette énergie, lorsqu'on la respecte et qu'on la discipline, son utilisation peut alors permettre d'accomplir des miracles. L'utilisation intelligente n'est pas la possession. L'énergie ne peut jamais être possédée.

L'énergie, l'attachement et le détachement — Pendant l'enfance, on est détaché. Mais quand on grandit, si l'on s'attache, on perd la beauté de la vie. Le Seigneur vient à nouveau, dans nos vieux jours, afin de nous libérer.

L'énergie et l'oppression — Que vous viviez à l'Est ou à l'Ouest, si vous êtes opprimé, rappelez-vous que les forces d'oppression ne sont pas en vous. Si vous permettez à ces forces de vous posséder, elles peuvent vous détruire. Vous n'êtes ni l'oppression ni la crainte. Il s'agit là d'énergie mal utilisée.
Le Soi est le témoin de l'événement. Le Soi l'expérimente. Si vous êtes détachés, vous expérimentez ce qui se produit, mais l'événement ne vous détruit pas. A l'Est, cette énergie aujourd'hui absorbe les individus. C'est la raison pour laquelle le Soi expérimente l'étranglement, la privation de liberté.
A l'Ouest, les gens prennent conscience de cette valeur de la vie qu'est la liberté, liberté d'action et liberté intérieure. Mais être libre ne signifie pas « se copier les uns les autres », ce qui conduit au conditionnement. Etre libre ne se résume pas à acheter une maison ou une voiture. Etre libre signifie être conscient du Soi dans le mental, dans l'esprit et dans le corps.
A l'Est, si les individus approchent cette énergie avec intelligence, elle ne pourra créer en eux ni ravages ni chaos.
Le collaborateur de Maitreya ajoute que Maitreya transformera cette énergie, en libérant de nouvelles énergies qui modifieront le mode de vie.

Le renouveau — Tout comme le corps a besoin d'être baigné, le détachement est le « bain » du mental, et la conscience est le « bain » de l'esprit. Lorsque vous errez dans le mental, dans l'esprit et dans le corps, rappelez-vous que votre espace de repos se trouve dans la conscience du Soi . Quand vous dormez, si vous dormez dans le mental, vous vous réveillez épuisé. Si vous dormez dans l'esprit, il se peut que vous expérimentiez des choses extraordinaires. Mais si vous dormez dans la conscience du Soi, alors vous dormez d'un bon sommeil.
Maitreya a déclaré : « Je ne vous abandonne jamais ».





Faits et prévisions

Home L'année du changement

Partage international publie régulièrement des articles soulignant les attentes de Maitreya concernant un certain nombre de changements politiques, sociaux, écologiques et spirituels qui, selon Lui, vont se produire dans le monde. Dans cette rubrique, intitulée « Faits et prévisions », notre rédaction analyse les nouvelles, les événements et les déclarations ayant un rapport avec les prédictions faites par Maitreya. Pour obtenir une vue d’ensemble, veuillez vous reporter aux numéros précédents. Le panorama de ce mois-ci couvre la période allant de la mi-octobre à la mi-novembre 1989.

« Dans le monde entier, les gouvernements dépenseront désormais plus d’argent pour le bien-être des personnes, au lieu de dépenser cet argent en armes destructrices. » (Partage international, octobre 1988)
« Personne ne pourra désormais soutenir que la défense est une priorité essentielle. »(Partage international, mai 1989)

L’OTAN Un nombre croissant de hauts responsables de l’OTAN commencent à applaudir aux changements en cours dans les pays du bloc de l’Est. Lors de l’assemblée générale annuelle des pays européens membres de l’OTAN, en 1988, presque tous les intervenants avaient insisté sur le fait que les Soviétiques ne procédaient qu’à des changements de façade pour endormir l’Ouest dans un faux sentiment de sécurité. Cette année, le secrétaire général de l’OTAN, le général ouest-allemand Manfred Wörner, s’est exprimé en des termes très différents. « Cette année est l’année du changement dans les relations entre l’Est et l’Ouest, qui jusqu’ici ont été tendues. L’URSS n’est pas encore une démocratie, mais un retour au stalinisme est devenu impossible. La question n’est plus de savoir si l’Europe de l’Est sera démocratisée, mais quand elle le sera. »

Le Pacte de Varsovie — A la fin du mois d’octobre, le pacte de Varsovie a présenté des propositions en vue d’une réduction multilatérale des forces armées, propositions contenant des idées très proches de celles émises un mois auparavant par l’OTAN. A Vienne, où se tiennent les négociations entre le pacte de Varsovie et l’OTAN, des observateurs ont été extrêmement surpris par les propositions provenant des pays du bloc de l’Est, les qualifiant « d’incroyables » et même de « fabuleuses ».

L’union Soviétique — L’Union Soviétique a décidé de réduire la puissance de ses forces armées dans le nord-ouest du pays de 40 000 hommes et 12 000 tanks. De plus, selon le Président Gorbatchev, toutes les armes nucléaires tactiques ont été retirées, de sorte que les pays Scandinaves ne sont plus aujourd’hui à portée de tir, et les sous-marins nucléaires vont être rappelés de la mer baltique. Selon les Soviétiques, de nouvelles réductions d’armement sont encore possibles dans l’Europe du Nord, à la condition que l’OTAN diminue également ses forces militaires stationnées dans cette zone.

Les États-Unis — Aux U.S.A., on a réduit les capitaux consacrés au projet dit de la « guerre des étoiles », appelé encore Initiative de Défense Stratégique. Cette année, quatre milliards et demi de dollars environ seront consacrés au projet, tandis que l’année prochaine la somme sera inférieure d’un demi milliard de dollars. Néanmoins, le budget total de la défense américaine s’élève encore à plus de 800 millions de dollars par jour.

L’Allemagne de l’Ouest — Le ministre ouest-allemand de la défense envisage de réduire l’effectif de son armée de 25 000 à 35 000 hommes. Une réduction supplémentaire des dépenses d’armement est aussi envisagée. Les politiciens ouest-allemands peuvent maintenant justifier de telles décisions, le bloc de l’Est continuant régulièrement à modérer sa propre politique d’armement. De plus, les Allemands de l’Ouest réagissent avec un scepticisme croissant à la prétendue nécessité de maintenir un puissant appareil militaire. La direction des forces armées insiste toujours sur le fait qu’une importante force militaire ouest-allemande est nécessaire, mais éprouve des difficultés croissantes à trouver des arguments convaincants pour justifier sa position. Cette année, lors des exercices annuels d’automne, l’armée n’a déployé que la moitié du nombre habituel d’hommes de troupe, dans l’espoir d’adopter un profil bas et de rehausser ainsi sa popularité déclinante.




Home Un tremblement de terre aux Etats-Unis

« Un tremblement de terre de grande ampleur, qui restera dans les annales de l’histoire, surviendra aux États-Unis. L’énergie qui a récemment été à l’origine de l’ouragan Hugo n’a pas disparue. Elle attend de pouvoir surgir à nouveau, cette fois-ci sous la forme d’un tremblement de terre. » (Partage international, novembre 1989, information reçue le 14 septembre)

L’information selon laquelle un « important tremblement de terre » devait se produire aux USA nous est parvenue le 14 septembre. Moins d’un mois plus tard, le nord de la Californie était frappé par un violent tremblement de terre qui fit la une des medias pendant plusieurs jours. Rappelons que le tremblement de terre en URSS, au mois de décembre de l’année dernière, est également survenu quelques semaines après que Maitreya eut prédit qu’une telle catastrophe se produirait.




Home Un tremblement de terre en Chine

« Un important tremblement de terre, qui sera plus important que la catastrophe d’Arménie, secouera bientôt la Chine. Ce phénomène s’explique ainsi: la même énergie qui a envoyé les soldats tuer et massacrer va maintenant faire irruption et ébranler la nature. » (Partage international, juillet/août 1989)

« Viendra tout d’abord le feu, qui provoquera l’incendie de maisons et de forêts. Suivront ensuite de soudaines trombes d’eau, qui entraîneront des glissements de terrain. L’aboutissement inévitable de cette série de catastrophes sera un tremblement de terre. » (Partage international, septembre 1989, information reçue le 14 juillet)

Le 23 septembre, un tremblement de terre, d’une magnitude de 6,3 sur l’échelle de Richter, a tué environ 50 personnes dans le sud de la Chine et a détruit 4 000 maisons. Le nord de la Chine a été frappé le 18 octobre par une série de secousses sismiques, dont la plus forte a été évaluée à 6,1 sur l’échelle de Richter. Deux villes ont été touchées, de nombreuses personnes tuées, et environ 8 000 habitations détruites. Le 21 octobre, un autre tremblement de terre important secouait le nord de la Chine. Le 23 octobre, une réplique survenue à l’ouest de Pékin a laissé environ 100 000 personnes sans abri. Plus tôt dans l’année, le pays avait connu des incendies, des averses très violentes et des inondations, ainsi que Maitreya l’avait prédit, et ces événements ont connu leur point culminant dans les tremblements de terre prévus. Très peu d’informations ont été diffusées par les Chinois au sujet de ces tremblements de terre, qui furent éclipsés par les médias occidentaux du fait de la tragédie que San Francisco subissait au même moment.




Home Accidents d'avions

 « Nous pouvons également nous attendre à une série d’accidents d’avions et d’accidents au sol. » (Partage international, décembre 1988)

Dans la deuxième moitié du mois d’octobre, plusieurs centaines de personnes ont péri au cours de huit accidents d’avion survenant tous la même semaine.




Home Margaret Thatcher quittera le pouvoir

« Le Premier ministre britannique, Margaret Thatcher, quittera bientôt le pouvoir. Sa roue de la fortune s’est mise à tourner contre elle. » (Partage international, septembre 1988)

Un récent sondage d’opinion a montré que le soutien accordé au parti conservateur du Premier ministre britannique, Margaret Thatcher, était inférieur de 15 pour cent à celui accordé au parti travailliste. Depuis ce sondage, Madame Thatcher a connu des difficultés au sein même de son parti, difficultés encore accrues avec la démission du ministre des finances, Nigel Lawson. Son départ, attribué au refus total du compromis opposé par Madame Thatcher, a provoqué une nouvelle chute de la valeur de la livre. Les responsables gouvernementaux ont essayé d’étouffer l’affaire, mais selon le Financial Times, la démission de Nigel Lawson signifie bien le « début de la fin » pour Margaret Thatcher. Selon un autre sondage, sa popularité personnelle a atteint son niveau historique le plus bas, le plus mauvais score qu’un Premier ministre britannique ait jamais connu depuis 50 ans qu’on réalise des sondages d’opinion.




Home M. Ghandi ne contrôle pas la situation politique

« M. Gandhi ne contrôle pas la situation politique. Il est devenu silencieux car de nombreuses affaires de corruption sont en train de faire surface. » (Partage international, septembre 1989, information reçue le 14 juillet)

A l’approche des élections parlementaires (fin novembre), la situation du Premier ministre indien, Rajiv Gandhi, devient de plus en plus embarrassante. Trois quotidiens indiens à grands tirages ont publié des documents qui prétendent prouver que Gandhi lui-même a reçu des fonds de la part du fabricant d’armes suédois Bofors. Les journaux assoient leur accusation sur des notes écrites dans l’agenda d’un ancien directeur de Bofors. Les partis d’opposition ont pris pour thème central de leur campagne l’extension de la corruption en Inde.

Les différences religieuses entre les Hindous et les Musulmans créent des problèmes à M. Gandhi. Fin octobre, plus de 200 personnes ont été tuées en quelques jours au cours des affrontements entre les deux groupes religieux, survenus au Bihar, l’État le plus fortement peuplé de l’Inde. Il en résulte que les groupes islamiques sont de plus en plus réticents à voter pour le parti du Congrès, le parti de M. Gandhi au pouvoir.




Home L'environnement sera la priorité numéro un

Source : Die Welt

« L’environnement deviendra la priorité numéro un dans le monde entier. » (Partage international, juin 1989)

Dans une déclaration commune, des scientifiques ouest-allemands et soviétiques ont instamment appelé leurs gouvernements à prendre des mesures à long terme afin de protéger l’environnement national et international.

Le Prince Charles va présenter à la télévision britannique un documentaire sur l’environnement. Le Prince héritier britannique espère démontrer aux téléspectateurs la nécessité pour l’humanité de jouer un rôle de « protecteur de l’environnement ». Ce programme sera diffusé en mai prochain.




Home Les Palestiniens auront leur propre pays

Source : Los Angeles Times

« Les Palestiniens auront leur propre pays. » (Share International, juin 1988)

Malgré la persistance des combats entre Arabes et Juifs au Moyen-Orient, le Christian Science Monitor révèle qu’il existe actuellement environ trente-six associations judéo-arabes en Israël. On y trouve des groupes pacifiques protestant contre l’occupation par Israël de la rive ouest du Jourdain et de la bande de Gaza, mais la plupart sont des organisations qui essaient d’établir un rapprochement politique et religieux entre Arabes et Juifs d’Israël.

Certains groupes organisent des ateliers de travail et des séminaires réunissant les deux groupes, dans l’espoir d’aboutir à une compréhension mutuelle. D’autres sont de petites entreprises où des Arabes et des Juifs mettent leurs ressources et leurs compétences en commun afin de fabriquer des produits qui apporteront des profits importants aux deux parties. Il existe également des productions théâtrales jumelées, des camps d’été et des projets de communauté.

Lors d’une récente conférence de presse, le Président d’Israël, Haïm Herzog, a déclaré que le fondamentalisme religieux est l’un des problèmes les plus dangereux auxquels Juifs et Arabes aient à faire face. Il fit l’éloge du Président égyptien, Hosni Moubarak, qu’il considère comme la « personnalité principale au centre du processus de paix ». M. Herzog a exprimé son inquiétude sur le fait que la coalition entre le parti Likoud et les Travaillistes, gouvernant actuellement Israël, pourrait éclater sur la question de la participation des Palestiniens au processus de paix. « Il y a maintenant un réexamen déchirant à faire pour savoir où aller », a-t-il déclaré. Mais il a insisté sur le fait que le processus de paix est « irréversible ». 

Le pape Jean Paul II a lancé un appel en faveur d’une « patrie » pour les Palestiniens. Le pape a déclaré que les Palestiniens, comme n’importe quel autre peuple, ont droit à la sécurité, à la paix et à leur propre État.




Home La désidéologisation

« Le processus consistant à inculquer, à imposer des idéologies dans le mental des individus, tend à disparaître dans le monde entier, tant dans le domaine religieux que dans le domaine politique. » (Partage international, décembre 1988)

La « désidéologisation » de l’Europe de l’Est s’accentue rapidement. Peu avant que ne paraisse notre numéro précédent, les premières manifestations de grande ampleur avaient eu lieu en Allemagne de l’Est. Au début, la police a réagi en arrêtant de nombreuses personnes. En quelques jours cependant, la situation s’est modifiée sensiblement: le chef du parti, M. Honecker, a été limogé, et son successeur Egon Krenz a tenté d’endiguer la vague de protestations en accordant un grand nombre de concessions. Ces concessions comprennent: une amnistie pour les manifestants et ceux qui ont essayé de quitter illégalement le pays, des réformes politiques et économiques, la levée des restrictions de voyager en Tchécoslovaquie, l’autorisation pour les Allemands de l’Est de voyager à l’étranger un mois par an, etc.

A la fin d’octobre, un événement sans précédent se produisit en RDA: des fonctionnaires du parti et des chefs de la police présentèrent à la télévision des excuses publiques pour leurs pratiques restrictives du passé et promirent à la population qu’il y aurait des améliorations. Ces déclarations marquèrent le début d’une série d’événements tumultueux: le 10 novembre, l’Allemagne de l’Est ouvrait le fameux mur de Berlin, et la ville se lançait avec exaltation dans des festivités qui devaient durer plusieurs jours. Le lendemain, le parti communiste promettait l’organisation d’élections libres et à bulletin secret, la liberté d’expression des medias, la liberté d’organiser des syndicats indépendants, ainsi que des réformes économiques. Il a également été assuré que la police secrète serait désormais sous contrôle parlementaire.

A Budapest, la « république de Hongrie » a été officiellement proclamée, les qualificatifs de « populaire » et de « socialiste » ayant été abandonnés. Ce n’est pas par hasard, mais symboliquement, que cette nouvelle république a été proclamée le jour du trente troisième anniversaire de la révolte hongroise de 1956. Il y a encore un an, la police dispersait avec violence une manifestation organisée pour commémorer pacifiquement l’anniversaire de cette révolte. Commentant cet événement en Hongrie, les fonctionnaires soviétiques ont réaffirmé qu’en aucun cas, ils ne violeront les droits des autres peuples à déterminer leur propre avenir. Selon un porte parole soviétique, même si la Hongrie décidait de quitter le pacte de Varsovie, cela ne les ferait pas changer de position.

Même la Bulgarie, l’un des pays du bloc de l’Est où le parti communiste a résisté avec acharnement à toute réforme, montre maintenant des signes timides d’une certaine modération de ses positions. Huit mille bulgares ont récemment pris part à une manifestation, la première jamais organisée, appelant à la démocratie et à la glasnost. Dans une interview accordée au journal du parti, M. Jivkov, le leader du parti, avait déclaré qu’un système multipartite est essentiel dans une société civilisée. Une semaine plus tard, M. Jivkov quittait la scène politique. Au pouvoir depuis 1954, il était le plus ancien chef d’un parti communiste au pouvoir en Europe de l’Est. Le jour de son élection, Petar Mladenov, le successeur de M. Jivkov, annonça que la Bulgarie suivrait désormais la voie d’une plus grande démocratie au sein d’un cadre socialiste.




Home Normalisation au Moyen-orient

« Dans quelques semaines, la situation commencera à redevenir normale au Moyen-Orient. » (Partage international, juin 1989)
 
Le parlement libanais se réunissant pour la première fois après une longue interruption, a accepté le plan de paix proposé par la Ligue Arabe mi-octobre. Cette décision signifie que la majorité des groupes d’intérêt du Liban apportent leur soutien à cette proposition. Le général chrétien Michel Aoun reste l’un des plus influents dissidents refusant de coopérer à la recherche de solutions tant que les troupes syriennes seront autorisées, même temporairement, à rester au Liban. Cependant, le journal du gouvernement syrien, Techrine, a affirmé que les troupes syriennes se retireraient dès que le Liban aurait formé un gouvernement de coalition nationale. En dépit des menaces du général Aoun de reprendre les combats, le fragile traité est resté en vigueur. L’influent chef de l’église chrétienne libanaise, Monseigneur Sfeir, a appelé ses collègues et la congrégation à apporter leur soutien à cette initiative de paix. (A l’heure où nous mettions sous presse, le nouveau Président du Liban, M. Moawad, était assassiné.)




Home Début de la négociation en Afrique du Sud

« En Afrique du Sud, la confrontation cèdera finalement la place au consensus. » (Share International, juin 1988)

« Bien qu’extérieurement les affrontements et les opinions divergentes prévalent toujours, intérieurement un processus se développe aujourd’hui en Afrique du Sud, qui amènera les leaders noirs et blancs à la table des négociations. Il est possible que nous assistions à l’amorce de cette évolution dans quelques mois. » (Partage international, septembre 1988)

La libération de huit leaders de l’ANC, organisation toujours interdite, qui ont effectués de longues périodes d’emprisonnement, marque une nouvelle phase dans le démantèlement de l’apartheid en Afrique du Sud. Même si les rassemblements de l’ANC sont toujours interdits, le gouvernement a permis à 80 000 supporters de ce mouvement de tenir un meeting pour célébrer la libération de leurs chefs. Le gouvernement débat actuellement à huis clos du statut de l’ANC lequel, selon un des responsables de cette organisation, pourrait bien devenir une institution légalement reconnue dans un futur proche.

Des informations provenant de l’ANC indiquent que leur chef, Nelson Mandela, aurait pu être libéré de nombreux mois plus tôt, mais qu’il a choisi de rester détenu jusqu’à la libération des derniers leaders de l’ANC. Pendant ce temps, Nelson Mandela a lui-même participé aux négociations, qui se sont déroulées en coulisse, portant sur les modalités de la libération de ses compagnons. Les accords négociés impliquent que Nelson Mandela restera détenu pendant plusieurs mois encore afin de servir de garant à la position modérée des autres chefs de l’ANC, qui sont désormais libres de voyager et de parler dans tout le pays. Si ce processus peut aboutir, soulevant un minimum de problèmes, alors le tour de Nelson Mandela viendra. Le gouvernement sud-africain tente ainsi d’accoutumer progressivement la population noire à cette nouvelle situation, espérant qu’en agissant de cette manière, la libération de Mandela ne provoquera pas le tumulte et les mouvements de masse qu’ils redoutent.




Home Le krach boursier

« Comme nous l’avons déjà annoncé dans le numéro de décembre 1988, un krach boursier prendra naissance au Japon et se développera ensuite dans le monde entier. » (Partage international, mai 1989)

Lorsque le marché financier américain a plongé de 190 points en octobre, les experts américains ont attendu nerveusement de voir comment le marché japonais réagirait. Cette attitude n’est pas surprenante, l’investissement japonais sur les marchés financiers américains, et en particulier dans le secteur bancaire, continuant à croître à un rythme accéléré. Le Christian Science Monitor rapporte par exemple que la banque japonaise DaiIchi Kangyo, la plus grande banque du monde, détient maintenant 4,9 pour cent de la plus grande banque américaine, la Manufacturers Hanover Corporation. De ce fait, les Japonais contrôlent aujourd’hui environ 10 pour cent du total des avoirs bancaires américains. En raison du niveau élevé de ces investissements japonais dans les banques américaines, grandes compagnies ou autres sociétés immobilières, les marchés américains réagiraient immédiatement, et violemment, à toute perturbation importante du marché japonais.




Home La dette des pays du tiers monde sera annulée

Source : Tages Anzeiger

« La dette des pays du tiers monde sera annulée. » (Partage international, mai 1989)

Pour marquer les fêtes commémorant le sept centième anniversaire de la naissance de la nation suisse, six organisations suisses militant pour la coopération et le développement veulent que leur pays fasse don, en 1991, de 700 millions de francs suisses dans le but de soulager la dette des pays pauvres. Ces organisations déclarent que cette somme, qui représente près d’un demi-milliard de dollars, devrait être prélevée sur la taxe imposant les capitaux déposés par le tiers monde sur des comptes en banque suisses. Cette taxe est estimée à 350  millions de dollars chaque année.





Citation

Home Extrait de « Pour un changement »

par Geoffrey Lean

« Le combat contre la pauvreté nécessite l'invention d'une nouvelle éthique de l'économie, celle de l'économie de la générosité. »






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017