DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2001

Extraits de la revue
Partage international

Novembre 2001 - N° 159

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire


  • L'article du Maître



  • Point de vue
    • Les ennemis que nous avons engendrés par Mark Sommer


  • Signes des temps


  • Tendances


  • Faits et prévisions


  • Dossier


  • Citation


  • Courrier des lecteurs




L'article du Maître

Home Faites refluer la vague de haine

par le Maître –

par l'entremise de Benjamin Creme

Une période de crise s’est abattue sur le monde, qui rassemblera les nations de façon nouvelle. La peur mutuelle du terrorisme a permis d’accomplir ce qui, autrement, aurait nécessité des années de patients efforts. Qui plus est, beaucoup d’Américains commencent à prendre conscience des raisons de certaines actions extrémistes – le désespoir des multitudes en Orient, leur frustration et leur ressentiment. Ils prennent ainsi du recul sur les événements récents, et demandent à leur gouvernement de faire preuve de retenue. Par-dessus tout, un nouvel esprit de coopération se fait sentir, et un nouveau sens des responsabilités se fait jour, tant en Orient qu’en Occident.

Ainsi cette terrible attaque, qui a tué et blessé tant d’êtres humains d’un seul coup, a-t-elle eu pour effet d’attiser la flamme du changement dans un monde qui en a le plus grand besoin, et de forcer la main aux forces qui cherchent à s’y opposer. De l’horreur de ce crime peut donc naître une plus grande compréhension du besoin de justice, de liberté, et de respect de la loi, que partagent tous les hommes et femmes à travers le monde.

Une part de responsabilité

Comme on pouvait s’y attendre de la part des hommes, cette tragédie a conduit les grandes puissances à unir leurs forces militaires pour frapper à leur tour dans un réflexe d’autodéfense. Il eût été de loin plus sage d’ouvrir grandes les portes des réserves de blé et des banques, en signe de compréhension et pour faire amende honorable. La conciliation n’est pas la réponse appropriée au terrorisme, mais la guerre non plus.

Seul un procès équitable tenu au grand jour devant le monde peut permettre d’établir les innocences et culpabilités humaines. Ce n’est qu’en acceptant une part de responsabilité dans les conditions qui poussent des hommes à commettre des actes barbares que l’on pourra y remédier. Ceux qui n’ont rien à perdre n’attachent guère d’importance à la vie des autres, ni à la leur.

Rassembler toutes les parties

Nous qui sommes vos Frères aînés, vous donnons donc les conseils suivants : rassemblez toutes les parties concernées par les problèmes qui sont à l’origine de ces actes de violence. Abstenez-vous de tout acte de vengeance désespérée, et ouvrez la porte au dialogue. Faites un effort sincère pour comprendre les motifs de plainte des multitudes, et contribuez à transformer leur vie et leur état d’esprit.

Désormais l’argent et les armes ne suffiront plus aux riches pour imposer leur volonté. Le partage des ressources est inévitable, et constitue le seul chemin possible vers la justice et la paix.

Saisissez maintenant cette opportunité d’apporter réparation pour les fautes passées, et venez à bout pour toujours du chancre de la violence et du terrorisme.

Maitreya observe ce qui se passe depuis les coulisses, en attendant le moment d’émerger. De son grand cœur émane l’amour qui réconforte et protège tous ceux qui peuvent y répondre ; de sa main levée, il bénit tous ceux qui s’approchent.

Recevez son amour, et faites refluer la vague de haine.


Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.





Home Terreur dans l'empire

par Christian et Christopher D. Parenti et Cook

Les causes de la catastrophe du 11 septembre sont multiples. Avant tout, il y a la pauvreté écrasante qui règne dans l'ensemble des pays du Sud. Prenez par exemple le Moyen-Orient, d'où sont originaires les pilotes kamikazes. La Banque mondiale rapporte que 30 % des Egyptiens subsistent avec moins de deux dollars par jour. Au Yemen, ils sont 35 %. Dans le monde, 1,5 milliard de personnes vivent dans une « abjecte pauvreté ». Ce qui signifie qu'ils ne disposent même pas de l'indispensable : une nourriture correcte, un abri et de l'eau potable.

Et la situation continue à se dégrader. Environ 40 % de la population du Moyen-Orient a moins de 17 ans, et un cinquième
de tous les jeunes gens n'ont pas d'emploi. Dans cette région du monde, le revenu moyen par habitant est d'environ 2 100 dollars par an (ces données émanent de la Banque mondiale, qui tend pourtant à présenter les choses sous un aspect favorable).

Le coût de la dette alimente la misère

Pourquoi une telle misère ? Les Etats-Unis, entraînant l'ensemble des nations riches du Nord, ont imposé pendant des dizaines d'années une politique générant la pauvreté, obligeant les Etats à privatiser leurs ressources et à réduire leurs dépenses publiques. Tout cela a accru le chômage, augmentant la pauvreté, la maladie, la migration forcée et la dégradation de l'environnement. En Egypte (patrie de Mohammed Atta, qui pilotait le premier avion qui a percuté le World Trade Center), le gouvernement dépense à peine 4 % de son budget pour la santé publique. Le résultat est qu'en Egypte, 8,5 % des enfants meurent avant d'avoir atteint l'âge de cinq ans.

C'est le coût de la dette qui alimente toute cette misère. Les crédits avantageux ayant suivi le boom pétrolier des années 1970 ont été réduits à néant par la hausse des intérêts et du prix des produits de consommation du début des années 1980. Depuis lors, les pays en voie de développement se sont trouvés piégés dans le cercle vicieux d'emprunts usuraires et de remboursements qui enrichissent les banques du Nord aux dépens d'une majorité du Sud toujours plus pauvre. Au cours des 17 dernières années, le transfert net du Sud vers les créditeurs du Nord s'est élevé à 1 500 milliards de dollars.

Le professeur Saskia Sassen, de la London School of Economics, a écrit dans le quotidien britannique The Guardian : « Il existe actuellement environ 50 pays surendettés, incapables de redresser la situation. » Le Fonds monétaire international exige que les pays lourdement endettés paient au titre de leur dette 20 à 25 % de leurs bénéfices à l'exportation. « En comparaison, écrit S. Sassen, les Alliés avaient annulé 80 % de la dette de l'Allemagne [suite à la Seconde Guerre mondiale], et demandé seulement 3 à 5 % des bénéfices à l'exportation. »

La pauvreté provoque la colère et la révolte

La pauvreté provoque la colère et la révolte, surtout parmi les jeunes. La réaction américaine face à la situation du Moyen-Orient a été, tout comme ailleurs, d'écraser la gauche par la force militaire et de soutenir les régimes de droite.

D'après le Département d'Etat américain, 78 % de l'ensemble des fonds envoyé au Moyen-Orient, l'est sous forme d'aide militaire. Ces armes soutiennent les Etats policiers, de l'Arabie saoudite à l'Algérie. La gauche étant battue, de dangereuses forces islamiques fondamentalistes occupent aujourd'hui la place vacante, offrant une solution religieuse totalitaire aux problèmes quotidiens posés par les privations et la répression.

La seule solution : partager les richesses

Tout cela engendre une haine intense envers les Etats-Unis, haine qui explose sous la forme d'attentats suicides insensés. Atta et ses compagnons sont responsables de leur décision perverse, mais ils l'ont prise dans un contexte totalement agencé par le pouvoir américain.

La réaction du gouvernement américain aux horreurs du 11 septembre (bombardements, sanctions et guerre ouverte contre les « terroristes » du monde entier) est très précisément le type de politique qui a engendré le désastre. Si l'agression constitue une mesure préventive efficace contre les terroristes, pourquoi les 19 terroristes n'ont-ils pas été neutralisés plus tôt ? Des représailles massives ne feront que repousser la résolution des problèmes qui sont à l'origine des attentats suicides.

Il n'existe, à long terme, qu'une seule solution rationnelle : entrer dans un processus de renoncement à l'empire informel des Etats-Unis. Cela signifie cesser de financer des despotes et d'exploiter les populations et les terres du Sud. Il s'agit d'instaurer au contraire de nouvelles formes de réglementation internationale et une redistribution permettant un développement équitable. C'est très simple : soit nous partageons les richesses, soit nous n'avons plus qu'à espérer que la prochaine cible ne sera pas une centrale nucléaire.




Home Moyen-Orient : d'après un sondage, seule la venue du Messie permettrait de résoudre la crise

Source : Thomas Friedman, correspondant du New York Times

« L'inquiétude est très grande ici. En effet, l'attentat du 11septembre a détourné l'attention de la situation en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. Je suis ici depuis plusieurs jours. La situation est plus confuse que jamais. L'autre jour, j'ai parlé à un ami, responsable d'un organisme de sondage. Je lui ai demandé : « Quoi de neuf dans les sondages ? » Il m'a répondu : « Quasiment rien. La seule chose qui ait changé, c'est le nombre d'Israéliens qui croient que le problème ne peut être résolu que par la venue du Messie. Ce nombre est passé de 25 % à 40 % au cours des derniers mois. »


Thomas Friedman, correspondant du New York Times, interrogé dans une émission télévisée américaine, Washington Week in Review]




Home Un cessez-le-feu pour les enfants

De Telegraaf, Pays-Bas

Inspiré par la forte hausse de la délinquance et de la criminalité en Argentine, le conseil municipal de Mar del Plata, en association avec divers mouvements de jeunes, a décidé d'encourager les enfants de la cité à échanger leurs « jouets de guerre » contre des livres et des fournitures scolaires, ainsi que des jouets pédagogiques. Ils espèrent ainsi leur faire prendre conscience de l'importance de la lecture, et plus généralement, de l'éducation.




Home Le porte-parole des enfants du monde a onze ans

Source : International Youth Advocates

Cet enfant de onze ans, à la fois source d’inspiration et sympathique à voir, est bien connu de la plupart des Américains. Calme, perspicace et compatissant, comme le serait un homme mûr et évolué, le jeune Gregory Smith consacre sa vie au service des autres. En tant que porte-parole des Centers of Compassion for Children (Centres de compassion pour enfants), et fondateur de International Youth (Jeunesse internationale), il voyage à travers le monde et informe divers organismes des besoins des enfants de la Terre. Il encourage les personnes influentes et les dirigeants mondiaux à considérer les enfants comme étant la ressource la plus importante et la plus précieuse, et à garantir que les enfants et leur famille soient écartés des zones de guerre avant tout conflit militaire.

Gregory est l’un des plus jeunes diplômés universitaires qu’il y ait jamais eu et il étudie actuellement, entre autres, le calcul multivariable, mais également  « l’impact de la guerre et de la violence sur les enfants » dans le monde entier, en vue d’un diplôme en psychologie. Il fait part de ses inquiétudes et ses espoirs vis-à-vis des enfants, il exprime leurs espérances et leurs rêves brisés par la violence, la pauvreté, la négligence et la maladie. Il défie le contentement de soi : que fait-on des rêves de ces jeunes enfants abandonnés, que fait-on pour ceux qu’on laisse se débrouiller seuls dans la rue, où dans les orphelinats surpeuplés ; que fait-on pour les enfants qui ont assisté ou participé à des conflits militaires, pour ceux qui sont confrontés à la violence dans leur propre maison, pour les jeunes qui n’ont jamais connu la liberté parce qu’ils vivent sous des régimes tyranniques ?

Dans un compte-rendu de mission datant de septembre 2000, Gregory ébauche les besoins permettant de répondre à ces questions : « Nous devons prévoir les dangers qui nous attendent, y répondre immédiatement et nous fixer une marche à suivre à long terme pour cibler et résoudre les besoins des enfants du monde entier. Nous devons nous conduire de façon à entrer, plein de paix et de compassion, dans ce nouveau siècle. C’est par notre sagesse, nos orientations, notre influence et notre confiance que nous étendrons notre sphère d’influence. Je crois que c’est grâce à la compassion, à la compréhension, à une éducation de qualité et au développement de la moralité que nous pouvons réaliser une société non-violente, à l’écoute des besoins des autres[...], qui prospère grâce aux découvertes scientifiques, médicales, industrielles et économiques, tout en donnant la priorité à l’environnement et aux populations.

Moi aussi j’ai fait un rêve, un rêve de choix moraux. Je rêve d’un monde qui puisse se servir de ses connaissances et de ses ressources pour le progrès de l’humanité et non à son détriment ».

Un des projets de Gregory est l’organisation Self (Fonds pour la lumière électrique solaire), destiné à fournir aux écoles des pays sous-développées des ordinateurs et des systèmes satellites fonctionnant à l’énergie solaire, ainsi que l’accès à Internet, reliant ainsi les étudiants aux écoles. «  Imaginez un village trop éloigné pour accéder à l’électricité, mais qui, grâce à Internet, est en mesure de connaître l’actualité et d’obtenir des informations sur les progrès de la médecine, de la recherche, de l’agriculture et de l’industrie. Les enfants auraient ainsi la possibilité de s’informer sur les mesures préventives face aux maladies, de développer d’autres occupations et d’autres ressources d’alimentation, et de protéger leur environnement. »

Cet enfant charmant, sérieux et engagé, appelle tous ceux qui se préoccupent de l’humanité et de son avenir sur la planète à espérer, à trouver de nouvelles idées à ajouter au patrimoine commun, à concentrer leurs énergies « à l’édification de nos sociétés et non pas à leur destruction ». Son compte-rendu de mission se termine par un appel à tous ceux qui sont désireux de se joindre à lui dans « la renaissance de l’humanité ».


[Source : International Youth Advocates, Randolph-Macon College, Ashland, Virginia . Email : iya4peace@aol.com]





Signes des temps

Home Un petit enfant sauvé d'un puits

Source : NOS-News Service, Pays-Bas

Une enfant roumaine a été sortie d'un puits d'une curieuse manière. Alina, âgée de deux ans et demi, jouait avec son seau à côté du puits du village quand elle y tomba. Elle resta bloquée à environ six mètres de profondeur, dans la colonne du puits de 35 cm de diamètre.

La police, les pompiers et les villageois essayèrent de sauver Alina, mais toutes les tentatives furent stoppées dès qu'on réalisa que toute action pourrait provoquer l'effondrement du puits sur l'enfant.

Tandis que l'on se concertait, une jeune fille d'environ 18 ans arriva et offrit d'aider. Elle voulait être descendue dans le puits la tête la première, maintenue par des cordes, afin de remonter l'enfant.

L'opération se déroula lentement et précautionneusement, en présence des parents anxieux, des villageois et des journalistes. La jeune fille atteignit Alina et put la remonter à la surface saine et sauve, à la grande joie de tous.

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'aide est venue du Maître Jésus.


Home Une petite fille sauvée du gel

Source : Het Parool, Pays-Bas

Le 23 février 2001, une enfant d'un an a été miraculeusement sauvée après s'être aventurée dans le jardin de sa maison, près d'Edmonton, au Canada, au milieu d'une nuit glacée. Portant seulement une couche, l'enfant est restée dehors entre une demi-heure et cinq heures. Elle fut retrouvée par sa mère qui suivit avec angoisse ses traces dans la neige. La température était de -17° sous abri mais à l'extérieur elle descendait à -39° en raison du vent glacial.

Lorsque sa mère la retrouva, la petite fille était à moitié gelée et son cœur ne battait plus. A l'hôpital, où elle fut réchauffée avec une couverture électrique spéciale, elle reprit conscience et se mit soudain à sourire et à babiller. Les médecins ont déclaré qu'elle n'avait subi aucun dommage cérébral, mais que la morsure du froid avait peut-être endommagé ses doigts et ses orteils.

Le docteur Allan De Caen, qui l'a soignée, a déclaré : « Il est évident que quelque chose ou quelqu'un se trouvait aux côtés de cette petite fille vendredi soir. »

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'enfant a été sauvée par Maitreya.


Home Une pluie colorée

Source : Het Parool, Pays-Bas

Des habitants du Kerala, au sud-ouest de l'Inde, ont assisté récemment à un spectacle en technicolor qui a donné une nouvelle dimension aux pluies saisonnières habituelles de la mousson. La pluie a pris toutes les couleurs de l'arc-en-ciel – même davantage. Tout d'abord, ce fut une pluie rouge qui s'abattit sur les villes de Kottayam et Idukki. Elle fut suivie par des averses vertes, puis jaunes. Etrangement, ces pluies colorées se terminèrent par une averse brune et finalement par une pluie noire.

Les scientifiques et les médias expliquent le phénomène des pluies colorées par la présence, dans l'atmosphère, de poussières provenant d'une météorite qui s'est désintégrée au-dessus de la région en juillet 2001. Mais les habitants pensent qu'il pourrait y avoir une signification plus spirituelle à cet incident plein de couleurs. Des échantillons de ces pluies ont été collectés par les habitants de la région et transmis à des laboratoires pour de plus amples renseignements.

Le Maître de Benjamin Creme confirme que les diverses colorations de cette pluie proviennent des poussières de météorite.


Home Des ovnis dans le New Jersey

Source : ABC News ; WABC-TV New York, Etats-Unis

Au moins 15 personnes ont contacté la police du New Jersey, rapportant avoir vu d'étranges lumières dans le ciel pendant le week-end du 14 et 15 juillet 2001.

« J'ai vu 16 lumières orange-doré, dont plusieurs en formation de V, déclare le lieutenant Daniel Tarrant, de la police de Carteret, dans le New Jersey. Les autres étaient éparpillées autour du V. »

D. Tarrant et les autres policiers ne peuvent expliquer ce qui planait dans le ciel.

La plupart des témoins relatent le même scénario : des lumières orange-doré se déplaçant calmement, joliment dirent certains, dans le ciel, la nuit au-dessus de la rivière Arthur Kill. Ils décrivent comment les lumières clignotaient et comment elles semblaient disparaître dans la nuit, une à une : « C'était la chose la plus curieuse que j'ai jamais vue, explique Joe Malvasio, un des témoins oculaires. Elles planaient, puis disparaissaient soudain. L'une après l'autre, chacune faiblissait jusqu'à disparaître... »

Quelques témoins pensent que ce phénomène pouvait être le signe d'une présence étrangère. D'autres parlent de miracle. Quelques automobilistes quittèrent l'autoroute pour mieux voir. Selon la presse, l'aéroport de Newark, qui se trouve à proximité, ne remarqua aucun vol suspect et le Service de la météorologie nationale ne trouva aucune explication à ces lumières.

« C'est vraiment stupéfiant », déclare Veronica Bagley, dont la famille a filmé les lumières. « Quel que soit ce phénomène, je ne ressentis aucune crainte, a affirmé Paulette Holmes. Cela n'avait rien de terrifiant, car c'était pacifique. » Patty Breallinn, un autre témoin, va encore plus loin : « C'était très pacifique, très serein, très beau. Je pense que nous avons été témoins d'une sorte de miracle. »

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que ces témoins avaient en effet aperçu un vaisseau spatial.


Home Des ovnis aux Pays-Bas

Spits ; Het Parool, Pays-Bas

Bien que la police locale ait décrit cela comme pouvant être un « cerf-volant ou un ballon », les habitants d'une ville située au nord d'Amsterdam sont convaincus que ce qu'ils ont vu évoluer dans le ciel était une authentique « soucoupe volante ». L'ovni sembla planer au-dessus de la ville pendant plusieurs heures et resta même visible après le coucher du soleil. Il comportait quatre lumières, chacune semblant clignoter indépendamment des autres.

Par ailleurs, Pleun Piek, un fermier de la région de Lelystad (Pays-Bas), ne s'explique pas l'apparition d'un vaste dessin complexe, dans son champ de blé. Sa ferme se situe près de la rue Lisdodde, à Lelystad. Le « dessin artistique » fut découvert par le fermier en juillet dernier.

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'objet aperçu au-dessus de la ville des Pays-Bas était un authentique vaisseau spatial martien, et que le dessin dans le champ de céréales est l'œuvre des Frères de l'Espace.


Home Plus que de simples lumières ?

Source : Abendzeitung, Allemagne

Depuis 1998, en Norvège, plus de 200 témoignages d'apparitions de lumières étranges dans le ciel ont été répertoriées et classées « phénomènes inexpliqués ». Mais depuis une décennie ou deux, les riverains du fjord de Hessdalen étaient témoins d'autres types d'activités, impliquant des vaisseaux spatiaux et d'autres phénomènes lumineux. Si bien qu'en 1998, ils finirent par installer un système photographique enregistrant automatiquement les éclairs et les mouvements de lumières inexplicables. Et depuis, cet appareil a enregistré plus de 200 phénomènes.

Parfois, apparaissent des lumières clignotantes, certaines étant rondes, certaines étant des objets longs striés, d'autres ayant une forme de balle. Quelques-unes évoluent de façon extraordinaire, tandis que d'autres se déplacent à une vitesse vertigineuse. Ces objets volants ne se maintiennent pas uniquement à la verticale, en plein ciel, mais ils planent au-dessus de la circulation, sur les routes, en plein jour.

Le premier témoignage date de 1895, lorsqu'un journal local a publié un reportage intitulé : « Trois pêcheurs aperçoivent un objet brillant. » Mais il semble qu'à partir de 1983, les apparitions d'ovnis aient atteint une fréquence sans précédent. « Nous recevions 20 rapports par semaine », déclare Erling Strand, du projet Hessdalen, créé à cette époque.

Actuellement, ce projet est financé par l'Université de Tokyo, et la recherche concernant ces phénomènes mystérieux continue ; des radars et des appareils photographiques en 3D sont utilisés, et les chercheurs espèrent parvenir à prouver l'existence ou non des ovnis.

Le Maître de Benjamin Creme confirme l'authenticité de ces phénomènes, et ajoute que cette région connaît une forte concentration d'ovnis.


Home L'Armée de l'air turque dément les témoignages d'ovni

Source : Agence France Presse

L'Armée de l'air turque vient de démentir les rapports de presse selon lesquels deux pilotes de l'armée auraient aperçu un ovni lors d'un vol d'essai, dans la province d'Ismir. Un porte-parole de l'Armée de l'air affirme que les pilotes ont vu en réalité des ballons de l'Agence météorologique turque. L'Armée de l'air a également accusé la presse de tromper l'opinion publique.

L'un des plus grands journaux turcs, Hurriyet, avait rapporté que les pilotes avaient vu « un objet brillant se déplaçant à grande vitesse, et qui s'était approché de leur avion et évolué à proximité pendant environ une demi heure ». Les pilotes avaient averti le centre d'alerte régional de cet incident qui eut lieu le 7 août 2001.

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait d'un authentique vaisseau spatial.


Home Des lumières côté Nord, en Grande-Bretagne

Source : BBC-tv Ceefax, G.-B.

 Le 17 juillet 2001, vers minuit, des lumières se déplaçant à grande vitesse furent aperçues au-dessus de la région de Manchester, en Grande-Bretagne. Le premier rapport, provenant de Crumpsall, décrivait deux projecteurs brillants qui passèrent à grande vitesse. Le deuxième indiqua des lumières circulaires arrivant ensemble au-dessus de Oldham, puis disparaissant à une vitesse vertigineuse.

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait d'un authentique vaisseau spatial.


Home Protégée du tremblement de terre

A Pâques 1998, un séisme survenu sur le cours supérieur de la rivière Soca, en Slovénie occidentale (près de la frontière italienne), causa d'énormes dégâts aux habitations.

Le quotidien slovène Delo (Travail) rapporta : « Seule, la belle église en bois du Saint -Esprit, à Javorca, fut épargnée par le tremblement de terre de Pâques. Tout ce qui était construit aux alentours de l'église fut anéanti. L'imposant escalier sous l'église fut lui-même complètement détruit. »

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'église a été protégée parle Maître Jésus.


Home La main de Maitreya



Cher Monsieur,

Il y a quelques jours, ma mère eut la surprise de découvrir l'empreinte d'une main sur le miroir, dans la salle de bains réservée aux invités. Le moindre détail en était parfaitement visible. Cette main, la paume en avant, semblait levée comme en signe de bénédiction. C'est du moins ce qu'a pensé ma mère. Mais elle n'y accorda pas plus d'importance, et comme le miroir était un peu sale, il fut nettoyé et l'empreinte disparut.

Quelques jours plus tard, ma mère découvrit avec stupéfaction la même empreinte de main sur la glace de sa propre salle de bains. Cette empreinte était aussi précise que la première, chaque détail y apparaissait très distinctement. Cette fois-ci, elle pensa qu'il s'agissait de quelque chose de spécial et elle se garda d'y toucher. Cela la rend perplexe et elle se demande s'il s'agit bien d'un signe, et en ce cas, qui l'a manifesté ?

H. L., Barcelone, Espagne


Voir des explicarions de Benjamin Creme dans la rubrique des “questions-réponses” de ce même numéro.

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'empreinte de cette main a été manifestée par Maitreya, et qu'il s'agit de l'empreinte de sa propre main.



Tendances

Home Un Arabe sauve des juifs à maintes reprises

Source : The Straits Times, Singapour

 Michael, un garçon de 14 ans, était étendu dans la rue, baignant dans son sang. Un terroriste suicide arabe, issu du groupe musulman extrémiste Hamas, venait lui-même de périr dans l'explosion qu'il avait provoquée au milieu de la foule. Le chauffeur ambulancier arabe, Moawiya Kabha, arriva juste à temps et conduisit le garçon à l'hôpital. Ce n'est pas la première fois qu'il sauvait un enfant juif, après un attentat.

M. Kabha, membre de la communauté arabe qui représente le sixième de la population d'Israël, a expliqué, d'une manière simple et franche, son attitude compatissante : « Nous sommes tous des humains et nous devons nous comporter les uns envers les autres avec respect. Il n'y a pas de juifs et de musulmans, il n'y a que des êtres humains. »




Home Le Chili met fin à la peine de mort

Source : Inter Press Service

 C'est en 2001 que le congrès chilien aura adopté un projet de loi abolissant la peine de mort, pour la remplacer par une sentence à vie. José Antonio Gomez, ministre de la Justice, a déclaré que la peine capitale était « inutile et injustifiée ».

La peine capitale a été abolie dans 76 pays. Elle n'a plus été prononcée dans 21 pays depuis au moins dix ans. Mais 14 pays l'appliquent encore pour des délits mineurs, et les 85 pays restants y ont recours lors de crimes spécifiques.

La Chine détient le record mondial dans ce domaine, avec plus de 1 000 exécutions en l'an 2000 (au moins 1 100 de janvier à mai 2001), alors qu'aux Etats-Unis, plus d'une centaine de personnes auront été exécutées cette année.




Home Un musulman célèbre l’office juif

Atlanta Constitution, Etats-Unis

Alors que le Moyen-Orient connaît les pires moments de violence depuis des décennies, les appels à la paix et à la modération sont largement passés sous silence par les médias. Pourtant des efforts de paix sont à l’œuvre depuis de nombreuses années, et les dirigeants religieux exhortant les masses à la violence sont des exceptions et non pas la règle.

On peut citer l’exemple du sheik Abu Saleh el Refai, un leader spirituel arabe vivant en Palestine. Il y a deux ans, il a ouvert les portes de sa mosquée aux juifs, après avoir vécu une profonde expérience religieuse.

Il a récemment été convié à prendre la parole en tant qu’invité à la synagogue Shema Yisrael, à Atlanta (Géorgie), pour célébrer le jour saint, la fête du Rosh Hashana, le nouvel an juif. « Cet homme œuvre pour la paix », a déclaré Jane Davis, une dirigeante juive laïque.





Faits et prévisions

Home Répercussions financières de l'attentat du 11 septembre

Source : New York Daily News ; International Herald Tribune, Etats-Un

 « Comme nous l'avons déjà annoncé [PI décembre 1988], un krach boursier prendra naissance au Japon. Maitreya l'a répété : le krach boursier est inévitable. La fin est proche. C'est une bulle sur le point d'éclater. » [PI, mai 1989]

Comme beaucoup s'y attendaient, le marché boursier américain a plongé immédiatement après les attentats terroristes du 11 septembre, même s'il a rebondi dans une certaine mesure au cours des semaines suivantes. Mais les dramatiques événements n'ont fait qu'accentuer le tableau d'une économie déjà en perte de vitesse, avec d'autres baisses prévues dans un proche avenir. Le bilan du troisième trimestre à Wall Street est le plus mauvais que la bourse américaine ait connu depuis le krach de 1987. Depuis le 30 juin 2001, le Standard and Poor's 500 a chuté de 16 %, ce qui indique la possibilité d'une seconde année négative consécutive, chose qui ne s'était pas produite depuis 1973 et 1974. Au même moment, le chômage aux Etats-Unis a atteint son plus haut niveau depuis neuf ans. De nombreux économistes considèrent que le pays est en récession et on s'attend à ce que les conséquences s'en fassent sentir dans le monde entier.

En fait, selon le président de la Banque mondiale, 40 000 enfants de plus dans le monde mourront avant l'âge de cinq ans et 10 millions de personnes de plus seront condamnées à la misère, en conséquence des attentats du 11 septembre.

James Wolfensohn a déclaré que les répercussions économiques des attentats provoqueront la perte de vitesse ou la récession de plusieurs pays pauvres, en raison de la baisse sévère des exportations, de l'effondrement du tourisme, de la chute du prix des matières premières et des investissements.

« Il existe un lien très net entre la chute de l'activité économique, la mortalité infantile et la pauvreté, a affirmé J. Wolfensohn. Lorsque vous avez à la fois une chute de l'économie mondiale, une baisse importante du prix des matières premières et une énorme réduction du commerce international, ceux qui souffrent le plus sont ceux qui vivent dans les pays en développement. »

Ce qui sera nécessaire, a déclaré le président de la Banque mondiale, c'est un soutien financier plus important venant de sources bilatérales et multilatérales comme les gouvernements et les institutions internationales. « Je pense que dans les années à venir, trois choses seront nécessaires pour faire face aux conséquences des attentats terroristes sur l'économie mondiale : une augmentation annuelle de l'aide internationale de 10 à 20 milliards de dollars, pour atteindre environ 100 milliards de plus par an dans les années à venir, une ouverture des marchés aux pays en développement, et la poursuite de la coordination des politiques monétaires et fiscales. »

Mise à part la nécessité de l'aide au développement visant à sauver la vie des enfants voués sinon à une mort certaine, en raison de la pauvreté croissante en Afrique et ailleurs, J. Wolfensohn a parlé de la nécessité d'une plus grande justice sociale et d'une plus grande stabilité politique dans les endroits défavorisés du monde.

« Actuellement, 80 % de la population mondiale ne dispose que de 20 % du revenu mondial, a-t-il déclaré, et nous devons prendre conscience de la nécessité d'une stabilité mondiale quand il existe une telle inégalité dans le monde, car vaincre la pauvreté va dans le sens de la paix. »

Une aide supplémentaire annuelle de 100 milliards de dollars en faveur des pays en développement correspondrait, selon J. Wolfensohn, à l'objectif que s'est fixé la communauté internationale d'augmenter progressivement le montant de l'aide publique, qui s'élève actuellement à 0,22 % du PNB des principaux pays industriels, pour atteindre un taux de 0, 7 %.




Home Japon : Les licenciements ne cessent d'augmenter

Source : The Nihon Keizai Shimbun ; Nikkei Weekly, Japon

Dans le domaine de l'électronique, de grands fabriquants ont annoncé des « plans de restructuration », ce qui signifie pour les employés la perte de leur emploi. Des mesures drastiques, en réponse au krach sur les valeurs liées à l'Internet, comprennent d'importants licenciements, des opérations de relocalisation et l'implantation d'usines dans d'autres pays.

Les licenciements concernent : Hitachi Ltd. ; 14 700 emplois (10 200 au Japon et 4 500 à l'étranger) d'ici la fin de l'année ; Toshiba Corp., 18 000 emplois (17 000 au Japon et 1 000 à l'étranger) d'ici la fin 2003 et Oki Electric Industry Co, 2 200 emplois d'ici la fin de l'année 2002.

D'autres fabriquants du même secteur suivent le mouvement, notamment Kyocera Corp., qui prévoit des licenciements majeurs d'ici la fin de l'année (une réduction de personnel d'environ 20 % au Japon, et de 25 % dans ses filiales aux Etats-Unis).




Home La Malaisie se prépare à un ralentissement économique

Source : Nikkei Weekly, Japon

A la surprise générale, le premier ministre de Malaisie a annoncé la création d'une enveloppe financière de 1,1 milliard de dollars, destinée à relancer l'économie et à la protéger contre l'effondrement économique attendu aux Etats-Unis, suite des attentats terroristes de septembre 2001. « La plupart des analystes s'accordent sur le fait que si les Etats-Unis devaient entrer en récession, l'économie de la Malaisie en serait largement affectée », a déclaré Oon Yeoh, dans un article du Nikkei Weekly. « Les prévisions économiques ont été revues à la baisse. Au lieu d'un taux de croissance de 5,6 %, on ne s'attend plus qu'à 1,2 %. » « Un ralentissement mondial semble imminent », a affirmé de son côté le conseil national économique de Malaisie dans une récente déclaration.




Home Philippines : un équilibre précaire

Source : Nikkei Weekly, Japon

On s'attend à ce que l'impact du ralentissement de l'économie mondiale, ajouté à la riposte contre le terrorisme, frappe durement les Philippines au cours des derniers mois de l'année 2001 et au début de 2002. Une diminution de la demande dans le domaine de l'électronique et de l'habillement, ajoutée au déclin du tourisme et à la faiblesse des investissements étrangers, pourrait causer de sérieuses difficultés financières dans le pays. Les Philippines étaient le seul pays d'Asie de l'Est et du Sud-Est à avoir évité le ralentissement économique au deuxième trimestre de cette année, mais on craint maintenant un déclin, et des signes de faiblesse apparaissent déjà. A cela s'ajoute un autre facteur : plus d'un million de Philippins qui travaillent au Moyen-Orient et en Asie du Sud devraient être rapatriés en cas de guerre.




Home Taiwan et Hong Kong : les marchés reflètent l'inquiétude

Source : Nikkei Weekly, Japon

Avant les événements du 11 septembre 2001, les marchés asiatiques montraient déjà des signes d'inquiétude devant la baisse du dollar et ses répercussions sur les devises asiatiques. « La hausse des devises semble refléter davantage l'inquiétude concernant le dollar que l'évolution à la baisse du prix du pétrole », rapporte le Nikkei Weekly. L'économie taiwanaise, par exemple, semble perdre du terrain en raison d'une chute des exportations liée au ralentissement économique américain.

A Hong Kong, Dean Witter, économiste de Morgan Stanley, avertit qu'une seconde crise monétaire pourrait se produire en 2002, au cours du second semestre, lorsque la déflation exercera sa pression sur des systèmes financiers déjà affaiblis en Extrême-Orient.




Home Amérique latine : un soutien mitigé

Süddeutsche Zeitung, All.

En Amérique latine, nombreux sont ceux qui rejettent l'idée d'un soutien militaire aux Etats-Unis à la suite des attentats de New York. Bien que les chefs d'Etats d'Amérique latine se soient empressés d'exprimer aux Etats-Unis non seulement leurs condoléances mais également leur solidarité dans la lutte contre le terrorisme, de nombreuses personnalités, en Amérique centrale et en Amérique du Sud, ont manifesté leur désaccord à un soutien militaire. Rafael Flores, ministre argentin de l'environnement, a exprimé ainsi le point de vue de la majorité : « Un ordre économique mondial irrationnel tel que celui qui existe aujourd'hui ne peut qu'engendrer des actes irrationnels comme les attentats. » Quelques heures plus tard, il a dû renoncer à son poste.

Le président argentin, Fernando de la Rua, envisagea tout d'abord d'offrir son aide militaire aux Etats-Unis, mais l'opinion publique l'en a empêché : seulement 20 % des Argentins soutiennent une action de ce genre. Selon une enquête faite au Mexique, en Equateur et au Pérou, la majorité des citoyens est opposée à un soutien militaire aux Etats-Unis. Le président du Mexique, Vicente Fox, avec le soutien du Chili, tente d'abroger le pacte interaméricain d'assistance mutuelle signé en 1947, qui donne aux Etats-Unis la possibilité d'exiger le soutien des autres membres.





Dossier

Home SEMINAIRE 2000 : La Grande Approche

Questions-Réponses 3/3 - L'effet de la Réapparition sur les groupes

par Benjamin Creme

Suite et fin de la transcription des questions-réponses qui ont suivi la conférence de Benjamin Creme, à San Francisco, en juillet 2000 et qui avaient été publiées dans les numéros 157 de septembre 2001 et 158 d'octobre 2001 de Partage international. La conférence d'ouverture avait été publiée dans notre numéro 156 de juillet/août 2001.

 Q. L'extériorisation de la Hiérarchie aura-t-elle une influence sur l'activité et le travail de notre groupe pris dans son ensemble, et sur son évolution, ainsi que sur l'initiation de groupe ?
R. Elle aura une influence très profonde sur tout ce qui se passe dans le monde, sur les hommes de tous les pays, et bien sûr sur notre groupe, son travail et la possibilité éventuelle d'une initiation de groupe. Mais la possibilité d'une initiation de groupe ne dépend pas tant de l'extériorisation de la Hiérarchie que de la capacité du groupe lui-même de surmonter ses mirages, à l'échelon individuel et en tant que groupe.
C'est le mirage qui empêche la création d'un groupe apte à l'initiation de groupe. Cette question n'a rien à voir avec le retour des Maîtres ni avec leur travail à notre époque. Il existe une importante stimulation ; des directives et des informations sont à notre disposition pour nous aider à réorienter nos priorités et à établir de justes relations de groupe. Nous sommes revenus sur cette question à maintes reprises et les groupes individuels l'étudient. Toutes les informations nécessaires sont données dans les ouvrages du Maître Djwhal Khul. Le problème vient des groupes qui ne font rien pour s'améliorer. Il n'existe pas un seul groupe qui consacre une réelle énergie, des efforts, de l'intelligence et du travail pour surmonter ces mirages de groupe. Quel que soit le groupe, très peu de personnes font un réel effort pour vaincre leurs mirages individuels, si bien ancrés, et formant un brouillard si dense, qu'elles ne les voient même pas. La plupart ne comprennent pas les raisons d'accepter ces règles de conduite, de s'y plier et de les intégrer dans les relations de groupe. Elles n'en voient pas la nécessité. Tel est le problème ; il n'a rien à voir avec l'extériorisation de la Hiérarchie. Celle-ci ne le rendra ni plus facile, ni plus difficile à résoudre.
C'est tout simplement que les groupes ne font pas ce qu'ils peuvent et ce qu'ils devraient faire par eux-mêmes, chaque membre individuellement et le groupe dans son ensemble. Il s'agit d'avoir des relations de groupe impersonnelles, d'être capable d'utiliser les énergies de destruction de manière constructive, de travailler comme une Hiérarchie en miniature, et d'apprendre la loi du silence occulte. Pratiquement personne, dans aucun groupe, ne prend ces règles suffisamment au sérieux pour y travailler intensément. Certains s'imaginent peut-être qu'ils le font mais, d'après mes informations, c'est une illusion, et aucun groupe n'a progressé sur le sentier menant à l'initiation de groupe. La question a été étudiée, présentée dans Partage international (et dans la Mission de Maitreya, tome II), détaillée à maintes reprises. Pourtant certaines personnes prétendent que de justes relations de groupe sont sans importance, et vont à leur encontre.
Ma réponse est donc que l'extériorisation de la Hiérarchie n'aura certainement aucune influence sur l'initiation de groupe à moins que les groupes ne changent et ne prennent les choses avec plus de sérieux.
Quant à l'effet sur le travail de groupe, le travail de notre groupe actuellement est de préparer la voie pour l'émergence du Christ et des Maîtres dans le monde. Cette tâche est presque terminée. Les Maîtres vont émerger dans un avenir très proche, et cette partie du travail sera donc achevée. Ce qui restera à faire, c'est de donner une interprétation du travail des Maîtres, expliquer les raisons de leur retour et de leur relation particulière avec l'humanité. Ce sont des choses que vous devriez déjà connaître ou étudier afin d'être capables de les expliquer au grand public. Je pense que cela sera notre futur travail.
Cependant le travail fondamental de tous les disciples, pas seulement de notre groupe, est de surmonter ses mirages, d'accéder à la polarisation mentale et, si possible, spirituelle. Ceci afin de libérer certaines zones du plan astral du nuage terne et sombre qui les imprègne, et qui est causé par les mirages de chacun d'entre nous. Le mirage, l'illusion, crée ce nuage, cette non réalité de l'humanité, qui inclut tous les disciples jusqu'à un certain niveau d'évolution. C'est ce qui empêche l'humanité d'avancer.
La venue des Maîtres dans le monde aidera dans une certaine mesure à rendre un peu moins dense ce nuage de mirage. Mais ce qui y contribuera le plus, c'est l'afflux de l'énergie christique. La réapparition du Christ est essentiellement la manifestation du principe christique dans le cœur humain, dans chaque individu, y compris les membres de nos groupes. Dans la mesure où cette énergie est ancrée dans votre chakra du cœur, Maitreya peut agir à travers vous et, dans une certaine mesure, changer le monde par votre intermédiaire. C'est ainsi qu'il travaillera. Il ne pourra le faire que si le principe christique est actif et puissant en vous. Moins vous serez victime de mirages, plus pure sera votre réaction, plus pure sera la vibration d'amour émanant de votre cœur, et plus vous pourrez être utile. A cela s'ajoutera, je l'espère, l'éducation que la plupart d'entre vous ont reçue pendant un certain nombre d'années, grâce à des rencontres comme celles-ci ou à vos propres lectures des enseignements.
La réponse à la question sur l'influence de la Réapparition, en ce qui concerne les groupes, dépend de la manière d'agir de chacun au sein des différents groupes. Attaquez-vous à vos mirages. Débarrassez-vous de ces mirages qui ne semblent jamais disparaître, et au contraire se renforcer, si bien qu'au lieu de parvenir à une manière de travailler simple et harmonieuse, on constate que les relations se déchirent et s'enveniment de plus en plus. Tout est rongé par la personnalité. Même ceux qui travaillent, le font de plus en plus en s'identifiant à la personnalité. Vous devez vous débarrasser de votre ego.
Le travail devrait se trouver en face de vous et vous devriez simplement faire ce qui doit être fait, en vous effaçant totalement. Mais au fur et à mesure que les gens travaillent et obtiennent une certaine réponse des autres, peut-être une certaine forme de louange, cela tend à renforcer leur ego, et au lieu de devenir moins égocentriques, ils le deviennent davantage, ils succombent de plus en plus au mirage de l'achèvement. Cela arrive dans tous les groupes, où qu'ils soient, lorsqu'ils sentent qu'ils réussissent.
Les gens attendent un résultat de ce qu'ils font. Quel succès cela a-t-il eu ? Il ne s'agit pas de cela. Il s'agit de savoir si cela valait la peine de le faire. Et une fois que c'est fait, se tenir à l'écart et laisser les choses se poursuivre d'elles-mêmes. Si l'action en valait la peine, son énergie se fera sentir. Vous n'avez pas à rechercher un taux de succès, à vous demander combien de personnes vous ont applaudi, ou combien sont rentrées chez elles en larmes. Il s'agit de faire le travail parce qu'il doit être fait, parce qu'il est là, comme certains font l'ascension de l'Everest parce qu'il existe. Le travail est là ; il doit être fait. Si vous voulez être un disciple, ce devrait être suffisant, sans que vous ayez à vous identifier avec ce que vous faites, sans vous congratuler les uns les autres, sans apporter de réactions personnelles dans tout cela.
Ce n'est pas la première fois que je dis ceci, mais c'est à la base de toute réalisation. La réalisation est comme la non réalisation. C'est la réalisation de l'invisible. L'invisible est le ciment que vous créez dans le groupe, qui soude le groupe, mais qui n'est jamais mentionné, dont on ne parle jamais, sur lequel on ne met jamais le moindre accent. C'est le flux invisible émanant du groupe en contact avec le public, transmettant l'information, apportant une certaine lumière, éclairant certains domaines de pensée. C'est cela la réalisation. Vous ne pouvez pas la mesurer et vous n'avez pas à le faire. Laissez ce soin aux Maîtres si cela les intéresse. Tout ce que vous avez besoin de savoir c'est que le travail se fait.

Q. Quels progrès avons-nous accompli depuis l'année dernière dans le but de travailler comme un organisme plutôt que comme une organisation ?
R. J'ai le regret de vous dire que vous n'en avez accompli aucun, rien que l'on puisse mesurer. C'est votre attitude intérieure qui a besoin d'être modifiée. Il ne s'agit pas seulement de changer extérieurement un certain nombre de choses pour travailler soudain comme un organisme. Il s'agit de considérer la vie comme un organisme, de voir le travail comme une activité organique. Ce n'est pas simplement mettre de l'ordre et simplifier votre méthode de classement. C'est un changement de vision, un changement de conscience, en ce qui concerne la nature des groupes, la nature du travail de groupe, et le but ultime de ce travail de groupe. C'est nécessaire, mais rien n'a changé. Les vieilles habitudes ont la vie dure.

Q. La méditation de transmission facilite-t-elle l'Approche de la Hiérarchie ? Les énergies de transmission améliorent-elles l'environnement des Maîtres ?
R. Je me demande ce que vous voulez dire par « améliorer l'environnement ». Améliorer la qualité de l'air, le temps ou le degré d'humidité de l'air ? Voulez-vous dire simplement rendre plus agréable la présence des Maîtres dans le monde ? Si c'est ce que vous voulez dire, la réponse est non.
La méditation de transmission apporte l'énergie de la Hiérarchie à l'humanité dans son ensemble, et plus particulièrement au Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Ce sont eux, principalement, qui répondent aux énergies distribuées par Maitreya et les Maîtres. Ces énergies extrêmement puissantes agissent sur le mental et sur le cœur des millions de personnes travaillant dans le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, qui fut formé par Maitreya en 1922.
Ce sont eux qui sont le plus stimulés, le plus influencés par les énergies que les Maîtres transmettent à travers les groupes de transmission. Ils sont les premiers à les recevoir et à les utiliser. Leur travail et leur impact sur la société s'en trouvent renforcés et intensifiés, ce qui a une action réelle sur la masse des gens.
Dans chaque domaine de la vie, que ce soit dans la politique, l'économie, la religion, la science, la culture, l'éducation, les questions sociales, se trouvent des membres du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde. Dans leurs domaines respectifs, ils répondent à ces énergies, même si peut-être ils ne savent pas que ces énergies sont là. Il se peut qu'ils n'aient jamais entendu parler de la Hiérarchie, mais soit directement, en tant que partie d'un petit groupe intérieur, ou indirectement dans un groupe extérieur beaucoup plus vaste, ils répondent à l'influence des énergies et des idées des Maîtres qui imprègnent leur âme. Ils font leur travail parce qu'ils y croient, parce qu'il correspond à leur idéal. Ils mettent en avant tout un ensemble de valeurs qu'ils croient nécessaires au monde, les seules capables à leurs yeux de le redresser. Dans une large mesure, leurs avis sont justes. Dans certains cas individuels, il peut exister une trop grande insistance sur tel ou tel point particulier.
Aucun de ces individus ne sont des Maîtres. Ce sont des gens ordinaires, des initiés dont le niveau d'évolution se situe entre 1,5 et 3, donc un large éventail. Dans tous les cas, leur motivation est l'altruisme, un dévouement sincère aux besoins du monde, tels qu'ils les conçoivent. On les trouve dans tous les partis politiques, et pas seulement dans les partis progressistes, bien qu'ils soient certainement moins bien représentés dans les groupes conservateurs. Certains sont puissants dans le domaine politique, d'autres ailleurs. Certains sont croyants, d'autres athées. Ils représentent leur ligne particulière de travail aux mieux de leurs capacités, et c'est grâce à eux que le monde change. Les idées, les formes-pensées, concernant les futures conditions de vie sont ainsi présentées au grand public, qui de plus en plus prend parti.
La méditation de transmission facilite-t-elle l'Approche de la Hiérarchie à cet égard ? Oui. La facilite-t-elle au sens où elle accélérerait la venue du jour où les Maîtres installeront réellement leurs ashrams sur le plan physique ? Je ne le pense pas, si ce n'est dans un sens très général. Cela rend-il l'émergence de Maitreya plus facile ? Non. Il attend, comme nous, le krach boursier. Maitreya n'a nullement besoin, pour se manifester ouvertement, que nous fassions quelque chose pour raccourcir les délais. Notre travail dans la méditation de transmission a un effet sur le monde, principalement à travers le Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, et, de manière moins directe, sur l'ensemble de l'humanité. Si ce travail conditionne la rapidité de l'émergence de Maitreya, ce ne peut être qu'à travers les événements qui se produisent et se produiront dans le monde et, avant tout, le grand événement, celui qu'il attend, le krach boursier qu'il a prédit en 1988.

Q. Comment garder dans le monde l'impression d'unité que nous ressentons lors des adombrements de groupe ? Pourriez-vous en dire un peu plus sur la manière de faire tomber les barrières qui nous font oublier notre unité avec les autres et notre unité avec Dieu ?
R. Méditez davantage. Soyez plus alignés lorsque vous méditez. Hier soir, au moment le plus fort, l'alignement atteignait 3,3 minutes par heure. La moyenne s'est située un peu au-dessous de 3. C'est insuffisant. La moyenne dans le monde est d'environ 4 minutes et demie. Comme je vous l'ai déjà dit auparavant, le Japon atteint 18 minutes et demie par heure.
« Comment garder dans le monde l'impression d'unité que nous ressentons lors des adombrements de groupe ? » Aller et venir en étant constamment adombré par les énergies de Maitreya ? C'est impossible. C'est une question insensée – je dois définir ce que j'entends par là ; je ne veux pas dire stupide ; je veux dire que c'est n'avoir aucun sens de la réalité, non par stupidité mais plutôt par légèreté d'esprit. L'unité que nous ressentons pendant les adombrements de groupe est quelque chose d'unique. Elle n'est accessible que dans ces circonstances particulières.
Comment garder cette impression dans le monde ? Cela dépend de vous. Vous devez trouver le moyen d'être à chaque instant ce que vous avez l'impression d'être à ce moment-là. Je suis certain que cela ne veut pas dire garder constamment les yeux tournés vers le ciel. Il ne s'agit pas de quelque chose que vous puissiez mettre dans votre poche, sortir et déployer. C'est quelque chose de subtil ; faites preuve de bon sens. C'est pour cela que je dis que cette question est insensée. Cela n'a aucun sens de poser une question pareille.
Ce qui serait plus à propos, c'est de vous poser la question suivante : « Que puis-je faire par moi-même pour maintenir, préserver dans toute sa puissance, cette merveilleuse sensation d'unité que je ressens durant le processus d'adombrement ? Comment faire pour y parvenir ? » Personnellement je ne puis vous le dire. C'est quelque chose à découvrir par vous-même. Chacun, y compris moi-même, y parviendra différemment. Soyez davantage vous-même. Vous savez que vous êtes une âme divine en incarnation. Essayez de l'être. Essayez de le montrer.
« Vous en dire un peu plus sur la manière de faire tomber les barrières qui nous font oublier notre unité avec les autres et notre unité avec Dieu. » Comme je l'ai déjà dit, méditez davantage, retenez les résultats de cette méditation. Ne vous empressez pas de tourner le bouton de la télévision pour savoir ce qui se passe pendant le match de foot ou de base-ball. Il n'existe pas de réponse simple. C'est comme de demander : « Comment accéder à davantage de spiritualité ? Comment se rapprocher de Dieu ? » Méditez davantage et servez davantage, mais faites-le sans ego. Faites-le en vous oubliant, au lieu d'avoir les yeux fixés sur vous-même. La seule chose qui retienne chacun en arrière c'est son propre ego. Tout est possible si vous mettez votre ego à l'écart. Si vous laissez votre ego de côté, que reste-t-il ? Rien, pensent certaines personnes. C'est le langage de la peur. « Si je me retire, je ne suis plus rien du tout. Je suis simplement une abeille faisant tout le travail sans être remercié, sans recevoir le moindre compliment. »
Etes-vous sensible à l'appréciation des autres ? Aimez-vous être bien considéré ? Agissez-vous pour satisfaire votre ego ? Tant qu'il en est ainsi, ce n'est pas du service. Le service commence seulement lorsque l'ego est absent, lorsqu'il n'y a pas de jugement quant au résultat, lorsque vous ne vous identifiez pas à lui, lorsque vous en êtes détaché. Vous devez faire preuve de plus de détachement dans tout ce que vous faites. Si c'était le cas, ce genre de questions ne vous viendrait pas à l'esprit.
Je disais hier soir à un petit groupe que tout le monde me demandait « pourquoi ». Et j'ai réalisé soudain que, pour ma part, je ne demandais jamais à mon Maître « pourquoi ». J'ai l'occasion de lui demander beaucoup de choses, et la question que je ne pense jamais à lui poser est : « Pourquoi ? » Lorsqu'il dit quelque chose, je ne demande jamais : « Pourquoi est-ce ainsi ? » Par contre, lorsque je dis quelque chose, tout le monde demande : « Pourquoi ? Pourquoi pensez-vous cela ? Pourquoi les choses sont-elles différentes de ce que je pensais ? »
Je dis par exemple que Maitreya attend le krach boursier. Et vous demandez « pourquoi  ». Eh bien, parce que l'humanité en a besoin pour réagir. Cela lui donnera le choc de sa vie et ce choc est nécessaire.  « Pourquoi ? » Parce qu'elle ne peut agir sans un choc.  « Pourquoi ? » Parce que c'est ainsi que nous sommes faits. «  Pourquoi ?  »
C'est une question sans fin. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Laissez de côté les pourquoi et faites simplement ce que l'on vous demande, ou ne le faites pas. Vous êtes libres. Il ne me viendrait jamais à l'idée de mettre en doute la sagesse des Maîtres lorsque je dois faire quelque chose de particulier. Je ne demande donc jamais pourquoi, j'accepte tout simplement. Ils disent ce qu'il faut faire et le travail est fait car c'est, de leur point de vue supérieur, la chose juste et nécessaire à accomplir. Vous devriez adopter ce genre d'attitude. Si un Maître me suggérait de lire un certain ouvrage, je ne dirais jamais : « Pourquoi ? » Je sais que cette lecture me sera profitable. Je me contenterais donc de lire l'ouvrage en question, et peu importe pour quelle raison je dois le lire. Si je le lis, quelque chose se passera. Il aura une certaine influence sur moi. Si un Maître me suggère de le lire, c'est sûrement parce qu'il a une bonne raison, et je ne poserais pas de questions. Je ne souhaite pas connaître la raison. Je n'en ai pas besoin. J'ai simplement un travail à faire. C'est ainsi que vous devriez considérer ce travail, vous contenter de savoir qu'il doit être fait. Il est nécessaire que le monde soit informé. Vous créez les formes-pensées, le climat d'espoir et d'attente. Cessez de demander pourquoi vous faites ceci ou pourquoi vous ne faites pas cela, toujours pourquoi, pourquoi, pourquoi. Supprimez ce mot du dictionnaire !

Q. Avons-nous, en tant que groupe, un rôle à jouer pour diminuer la peur et le chaos, résultant d'un effondrement économique ?
R. Oui, si vous en êtes capables, mais pas en tant que groupe. Ce n'est pas notre rôle en tant que groupe. C'est votre rôle en tant qu'individu qui pense savoir comment diminuer la peur, le chaos. En ce qui concerne le chaos vous ne pouvez pas grand chose, mais la peur vous pouvez la prévoir et l'atténuer par tous les moyens.

Q. Que signifie être oint par Maitreya ?
R. Etre oint par Maitreya signifie recevoir la bénédiction de Maitreya, le principe christique, dans le cœur.

Q. Vous avez déclaré qu'il y avait maintenant quatorze Maîtres dans le monde, plus le Seigneur de Compassion. Qui est-il ?
R. Maitreya est l'un des trois Seigneurs de Compassion, le seul qui soit présent dans le monde. Il y a donc quatorze Maîtres, du cinquième ou du sixième degré, et Maitreya, le Seigneur de Compassion. Finalement, il y aura quarante Maîtres dans le monde.





Citation

Home Extrait du message n° 74

par Maitreya

« Ma venue amène la paix. De même, ma présence engendre des divisions. Mon glaive, cet Amour que je suis, séparera les hommes, distinguera la vérité du mensonge, dégagera la voie pour la Lumière nouvelle que j'apporte. »





Courrier des lecteurs

Home Une expérience réconfortante

Cher Monsieur,

En janvier 2001, j'ai fait un voyage d'affaires en Italie. Avant de rentrer au Japon, j'ai passé une journée à Rome. Je savais que le Maître Jésus y vivait depuis huit ou neuf ans et je me disais que, peut-être, je pourrais faire une rencontre exceptionnelle au cours de cette journée, mais il n'en fut rien.

Le lendemain, je pris le train pour me rendre à l'aéroport. Ma valise était très lourde et je ne pus la mettre dans le porte-bagages, aussi la glissai-je entre mes jambes. Une minute plus tard, deux messieurs montèrent. Ils portaient tous deux d'épais manteaux noirs et des chapeaux noirs. Je croisai le regard de l'un d'entre eux. Il avait un air très digne, devait mesurer plus de 1 m 80 et était solidement bâti. Je ne pus rencontrer le regard de l'autre homme, mais il semblait plutôt mince et avait une allure discrète.

Les yeux du premier étaient si intenses que j'essayai de détourner mon regard. Soudain, il vint vers moi et saisit ma valise pour la mettre dans le porte-bagages. Il essaya même de prendre ma pochette de ceinture pour la mettre également dans le porte-bagages. Je fus abasourdi. Je ne pus même pas lui dire merci. Cela s'était passé en l'espace de quelques secondes. J'essayai de l'observer, mais à ma grande surprise les deux hommes descendirent du train et disparurent. Depuis je ne cesse de me poser des questions. Votre Maître pourrait-il me dire qui étaient ces deux hommes ?

T. S., Tokorozawa, Saitama, Japon

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que les hommes étaient Maitreya et le Maître Jésus.


Home Je me vis comme dans un miroir

 Cher Monsieur,

Au début des années 1990, je me rendais régulièrement dans l'île de Curacao, dans les Antilles, et passais souvent les soirées avec mon patron à jouer au casino. Un soir où j'avais perdu une somme importante, je décidai de changer de table dans une tentative désespérée de retrouver ma mise. Je n'avais jamais perdu autant d'argent au jeu et j'avais le moral au plus bas. Je choisis une table d'où l'on pouvait voir celle où je venais de perdre, et je jetai autour de moi un regard absent ayant du mal à accepter mon infortune. C'est alors que je remarquai quelque chose de vraiment bizarre ! Quelqu'un qui me ressemblait parfaitement entra dans le casino, se dirigea vers la table que je venais de quitter et s'assit à la place même que j'occupais. L'homme avait le même âge, la même stature que moi, la même allure, les mêmes cheveux, les mêmes yeux, le même visage, les mêmes manières. C'était comme si je me regardais dans un miroir. Tout cela était si étrange que je ne pouvais regarder cet individu en face – je crois que nous aurions été tous deux terrifiés !

Aussi me contentai-je de rester assis là à observer mon frère jumeau comme si je m'observais moi-même. Je pus me voir dans le casino et ce que je vis me rendit très mal à l'aise. Je pus constater de l'extérieur combien ma conduite était stupide.

Peut-être suis-je parano, mais quelques jours plus tard, de retour en Californie, je faillis bondir de ma voiture à un feu de croisement lorsque je remarquai que le conducteur qui me suivait semblait lui aussi être mon double. C'était semble-t-il une façon de me rappeler la leçon que j'avais reçue dans l'île de Curacao.

Ce « frère jumeau » était-il un messager de l'un des Maîtres ?

Identité non communiquée, Huntingdon Beach, Californie, E.-U

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le « jumeau » était Maitreya.


Home Un avertissement opportun

En 1987, je traversai une période plutôt vide de ma vie avec rien qui me motive vraiment. Je me rendis à Las Vegas dans le courant de l'été et je commençais à envisager la vie d'un joueur. Je me contentais de parier de petites sommes ici et là, mais je commençais à m'interroger sur la manière de vivre d'un joueur.

C'est alors qu'un vieux joueur qui apparemment avait connu des hauts et des bas vint s'asseoir près de moi dans le salon du Keno. Il commença à me raconter sa vie et tous les pièges auxquels il s'était trouvé confronté. Je pensais que son message était particulièrement opportun et pertinent et je lui fus reconnaissant de sa mise en garde amicale.

S'agissait-il d'autre chose que d'une coïncidence bienvenue ?

Identité non communiquée, Huntingdon Beach, Californie, E.-U.

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était Maitreya.


Home Une main secourable

 En 1978, j'ai assisté à un spectacle du groupe Yes, au Forum de Los Angeles. Les musiciens jouaient au milieu de l'amphithéâtre, sur une scène tournante, et ils avaient un système quadriphonique sophistiqué. Leur musique était connue pour ses sonorités éthérées et pouvait avoir un côté hypnotisant. De quoi troubler un adolescent grisé. J'étais si désorienté au moment où le concert se termina que je me traînai littéralement sur les genoux pour gravir les escaliers vers la sortie. Mes amis étaient introuvables et je me rendais compte que mon état de confusion désespérée suscitait chez certains des rires amusés. La plupart des gens se contentait de passer près de moi en m'ignorant et personne ne semblait prêt à m'aider à monter les escaliers. Soudain, une main chaleureuse et compatissante se tendit pour venir à mon secours et j'entendis une voix débordante de sincérité me demander si quelque chose n'allait pas. Je fus extrêmement reconnaissant que quelqu'un se préoccupe de m'aider alors que tout le monde passait près de moi en m'ignorant (ce que bien sûr je peux comprendre).

Cette main était-elle celle du Maître Jésus ?

Identité non communiquée, Huntingdon Beach, Californie, E.-U.

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que la main était celle de Maitreya.


Home Un visage émanant de la lumière

 Cher Monsieur,

Le 2 septembre 1986, ma famille et moi-même sommes allés en vacances aux îles Fidji. Dès notre arrivée à l'aéroport, nous nous sommes dirigés vers la salle de départ après avoir enregistré nos bagages. Tout en marchant, je vis une jeune femme qui venait vers moi. Son front était littéralement ouvert comme une fenêtre, et il en émanait une incroyable croix de lumière. Je ne puis trouver de mots pour exprimer ce que je ressentis. Je sus immédiatement que quelque chose d'exceptionnel s'était produit. Je le savais et en même temps je n'avais aucune certitude. Je n'avais absolument pas le temps de m'approcher d'elle car notre avion allait bientôt partir. Cette expérience m'a profondément marquée.

En 1994, mon mari et moi-même avons commencé à faire de la méditation de transmission et pour la première fois nous avons vu une croix de lumière sur la fenêtre d'une maison, à Epson. La vue de cette croix de lumière eut un effet immédiat sur moi, en raison de l'expérience que j'avais vécue en 1986, et depuis ce moment-là je pratique assidûment la méditation de transmission.

Il est dit dans Share International d'octobre 2000 que la première croix de lumière est apparue aux Etats-Unis en 1988, mais j'avais lu auparavant que les croix de lumière apparaissaient depuis 1986. Pourriez-vous avoir l'obligeance de préciser en quelle année les croix de lumière ont commencé à apparaître ? Mon expérience de 1986 a-t-elle quelque chose à voir avec les croix de lumière manifestées par Maitreya ? Qui était la jeune femme à la croix de lumière ?

J.  H.,  Auckland, Nouvelle-Zélande

Le Maître de Benjamin Creme indique que les croix ont commencé à apparaître en 1988 et que l'expérience vécue par notre correspondante en 1986 a un lien avec elles. La « jeune femme » était Maitreya.


Home Un compagnon de voyage

Cher Monsieur,

Le 14 août 1998, à six heures du matin, à la station Berlin-Wannsee, je me trouvais dans le train de Fronau pour me rendre à mon travail. J'étais en train de lire Hiérarchie, d'Helena Roerich, lorsque je sentis quelqu'un me regarder. Je souris à cette personne et mis mon sac sur mes genoux pour libérer la place voisine. C'était un jeune homme au visage rond, aux yeux foncés et aux cheveux bruns. Il me regarda un instant avant de prendre place à côté de moi, puis m'offrit sa main droite. Sans réfléchir, je mis ma main dans la sienne. J'eus l'impression qu'il voulait me faire un baisemain, mais, au lieu de cela, il posa avec tendresse son autre main sur la mienne et dit simplement : « Bonjour. » Puis il garda le silence, l'air absent, et descendit à Berlin-Schoneberg. Il était vêtu d'un survêtement orange, d'un jean et de chaussures de tennis, et portait un sac à dos. Pendant la journée, j'éprouvai un sentiment de tendresse chaque fois que je repensais à cet événement inhabituel. Ce jeune homme était-il Maitreya ?

E. H., Berlin, Allemagne

Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que ce jeune homme était le Maître Jésus.




Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017
Grande conference Bruxelles octobre 2017