DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1989

Extraits de la revue
Partage international

Juillet 1989 - N° 11 / 12 Vol. 2, n° 7/8

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire


  • L'article du Maître



  • Editorial


  • Signes des temps


  • Tendances


  • Le point de vue de Maitreya


  • Faits et prévisions


  • Citation




L'article du Maître

Home La paire d'opposés

par le Maître –

 par l'entremise de Benjamin Creme
 
Depuis que l’homme est apparu sur la Terre pour la première fois, son histoire a été celle d’une longue suite de conflits et de luttes, d’agressions et de guerres. Il n’y a guère eu d’époque où ces tendances n’ont pas été dominantes, si bien que l’on pourrait croire qu’elles sont profondément inhérentes à la nature humaine.
 
Cependant, en dépit des apparences, il n’en est nullement ainsi. Pourquoi dans ce cas l’homme présente-t-il une image aussi déformée de lui-même ? D’où lui vient cette propension au chaos et à la violence destructrice ?
 
L’homme est essentiellement une âme, un reflet parfait de Dieu. A travers d’innombrables incarnations, depuis les temps les plus reculés, l’âme a cherché à exprimer sa nature divine dans le temps et l’espace. Lorsqu’elle se crée une contrepartie physique, elle dote celle-ci des moyens qui lui permettront d’évoluer vers la perfection. Ainsi se réalise le Plan de Dieu.
 
La clé de ce développement est l’aspiration. Dans le cœur de chaque homme demeurent le désir de perfection et le besoin d’exprimer le bien, le beau et le vrai – les attributs de l’âme. Personne, quelles que puissent être ses défaillances, n’est dépourvu du désir de devenir meilleur, de quelque façon que ce désir s’exprime. Il n’est pas un seul être en qui cette aspiration n’existe pas.
 
Comment dès lors expliquer les errements de l’homme, sa violence et sa haine ?
 
La réponse se trouve dans la position unique qu’il occupe, au point de rencontre de l’esprit et de la matière, et dans les tensions que provoque en lui la coexistence de ces deux aspects. L’homme est une âme immortelle, plongée dans la matière, et, par conséquent, assujettie aux limitations que celle-ci lui impose. Sa lutte pour la perfection implique l’union et la fusion totales de ces deux pôles opposés de sa nature.
 
Au moyen d’incarnations répétées, le processus d’évolution atteint progressivement ce but, jusqu’au moment où la qualité et le rayonnement de la matière coïncident avec ceux de l’esprit. Le Plan est alors accompli et un nouveau Fils de Dieu est rentré chez lui.
 
Pendant très longtemps, la prédominance de la matière empêche toute expression significative de l’âme ; l’évolution se poursuit, mais lentement. Lorsque enfin les pôles opposés de sa nature se rejoignent, l’homme réalise que la dichotomie n’est qu’apparente et les oppositions irréelles. Il comprend alors que tout est Un, que l’esprit et la matière ne sont que deux aspects du Tout divin, et les limitations du passé ne sont rien d’autre qu’illusion.

Sans ce conflit entre opposés et la friction qui en résulte, les progrès de l’homme seraient très lents. La friction est le feu qui l’oblige à aller de l’avant, l’aspiration la lumière qui l’attire sans cesse vers le haut. C’est ainsi qu’avec le temps, l’homme se débarrasse des limitations de la matière en la revêtant du rayonnement de sa propre vérité spirituelle. La tâche de l’homme est de spiritualiser la matière et d’amener la substance de la planète, dans tous les règnes, à refléter parfaitement l’Homme céleste dont elle est le corps. Conflits et guerres, violence et haine, ne sont que les manifestations passagères de l’incapacité de l’homme à manifester, pour l’instant, sa véritable nature. L’époque est proche où sa vérité prévaudra, où sa beauté rayonnera, et où sa bonté se manifestera aux yeux de tous.


 Cette traduction est celle publiée dans l’ouvrage Un Maître parle (Partage Publication, 2007), et non celle figurant originellement dans la revue Partage international.





Home Rapport d'un journal australien :

Un orage magnétique sature la terre

Source : The Adelaide Advertiser

« Selon le Bureau des Ressources Minérales, la terre est actuellement entourée par l'un des orages magnétiques les plus puissants, les plus intenses que l'histoire ait connue. Le dernier orage magnétique d'envergure s'était déclenché en février 1986, tandis que l'orage actuel, qui affecte le champ magnétique tout autour de la terre, est si important que les instruments de mesure ont dépassé leur limite d'enregistrement.

Les scientifiques ont indiqué que cet orage a été déclenché par une série d'énormes éruptions solaires qui sont apparues ces jours derniers. Lorsque de telles éruptions surviennent, de fortes radiations et des particules fortement chargées en énergie, circulant à une vitesse dépassant les mille kilomètres par seconde, sont projetées de leur site solaire vers la terre.

Ces particules à haute énergie atteignent la terre au bout d'un jour et demi environ, induisant d'énormes courants électriques dans l'ionosphère et perturbant les limites extérieures de l'atmosphère. Ces courants engendrent des variations gigantesques et rapides dans le champ magnétique terrestre, produisant des perturbations dans les communications radio et engendrant l'induction de courants électriques dans les conducteurs tels que les cables et les pipelines. »

 

(Note de la rédaction: L'augmentation de l'intensité et de l'ampleur des orages magnétiques sur terre est un autre effet du ralentissement de la vitesse de révolution de la terre, qui nous a rapproché du soleil, ainsi que Maitreya l'avait annoncé l'année dernière (cf. Partage International, septembre 1988, p. 12). Selon le Maître de Benjamin Creme, ces orages se poursuivront et iront en s'intensifiant de manière graduelle durant un certain nombre d'années. Les conséquences directes de cet accroissement de notre champ magnétique seront au début quelque peu limitées. Cependant, ses effets s'accentueront peu à peu, le champ ainsi intensifié attirant et captant des énergies cosmiques et planétaires de niveaux plus élevés, dont les effets à long terme seront à la fois considérables et bénéfiques pour toutes les formes de vie sur cette planète.)


Home Dernières informations sur la polémique entourant le suaire de Turin

 Après avoir été soumis à une série de tests au carbone 14 par trois laboratoires différents, le saint suaire de Turin fut déclaré faux en 1988. Le procès-verbal des analyses stipulait que la pièce de tissu datait du Moyen-Age, plus précisément d'une période située entre 1260 et 1390. Cependant, en janvier 1989, Partage International publiait les commentaires de Ian Wilson, l'auteur du livre Le suaire de Turin... linceul du Christ ?, ainsi que ceux d'autres experts du suaire, qui contestaient la manière dont la presse avait été informée des résultats — c'est-à-dire par des fuites. Ces différents commentaires soulignaient également que la datation au carbone 14 est une méthode imprécise, sur laquelle on ne peut compter, et qui ne permet pas d'obtenir une preuve irréfutable de l'âge d'un objet.

Dans le numéro de décembre 1988, Benjamin Creme, le rédacteur en chef de Partage International, abordait pour la deuxième fois le problème de la polémique qui s'était élevée autour du suaire. Il rappelait aux lecteurs que son Maître lui avait transmis l'information suivante, publiée dans le numéro d'octobre 1988 : « Les techniques actuelles de datation au carbone laissent une marge d'erreur de 800 à 2000 ans, et ne sont donc utiles que pour la datation approximative d'objets très anciens ». Il ajoutait que son Maître l'avait informé que les trois laboratoires avaient fourni trois dates différentes, et avaient en guise de compromis divisé la différence entre les deux dates les plus rapprochées, tranchant ainsi en faveur du 13e siècle. Il écrivait ensuite : « Nul n'a jamais pu prouver, ni ne pourra jamais prouver, comment l'image du suaire aurait pu être falsifiée ».

Le New York Times a récemment constaté que la croyance en l'affirmation selon laquelle le suaire « représente bel et bien le Christ » est plus forte que jamais, et que de nombreuses critiques concernant la technique de datation s'élèvent aujourd'hui. Ainsi, en mai 1989, un certain nombre de spécialistes du suaire se sont réunis à Bologne et ont déclaré que la contamination du tissu au cours des âges, notamment à l'occasion des dégâts causés par l'incendie de 1532, pourrait avoir influé sur les résultats des tests. Dans un numéro récent de Nature, le prestigieux magazine scientifique anglais, le physicien Thomas J. Phillips, de l'Université d'Harvard, a suggéré que si le Christ était bel et bien ressuscité, cet événement pourrait avoir altéré la structure nucléaire du tissu et ainsi perturbé les tests au carbone radioactif.

Le conseiller scientifique de l'archidiocèse de Turin, Luigi Gonolla, ne croit pas que les tests aient été falsifiés. Il partage l'objection de Ian Wilson à propos des fuites ayant accompagné la publication prématurée des résultats. Il conteste également la suggestion selon laquelle le suaire serait en fait le produit d'un coup monté, conclusion qui selon lui est injustifiée. Dans une interview accordée au Times, Ian Wilson lui même a déclaré que tant qu'on ne pourra pas lui démontrer de quelle manière l'image du suaire a pu être réalisée, il estimera que tout ce qu'on peut se permettre de dire, c'est que, pour certaines raisons que nous ignorons, la datation au carbone pourrait ne pas être fiable. Jusqu'ici, personne n'a été capable d'expliquer comment cette image, qui semble être celle de Jésus crucifié, a pu se fixer sur le tissu.

Selon le Times, le Pape Jean Paul II lui-même a récemment déclaré que le suaire « est certainement une relique », et pas simplement une icône. « Si le suaire n'était pas une relique, on ne pourrait expliquer ces manifestations de foi qui l'entourent et qui s'expriment plus fortement encore depuis la publication des résultats des tests scientifiques » a-t-il déclaré aux journalistes. Le suaire est conservé à l'abri du public, à l'intérieur d'un coffre d'argent dans une chapelle de la cathédrale de Turin. Selon le révérend Felice Cavaglia, de la cathédrale de Turin, un des plus importants rassemblements de fidèles qu'on ait vu depuis des années s'est rendu le 4 mai à la chapelle afin de célébrer la fête du suaire. « Les déclarations insistantes des scientifiques », a-t-il déclaré, « n'ont eu aucun effet ».





Editorial

Home La croissance matérielle — un loup déguisé en agneau

 C'est avec inquiétude que nous nous apercevons enfin que l'on ne peut indéfiniment saccager l'environnement, sans en tout cas entraîner de répercussions chez les agents de cette destruction, c'est-à-dire les êtres humains. Un changement est, de ce fait, en train de se mettre en place, qui nous contraint petit à petit à faire face à la réalité. L'intérêt montré pour la récente conférence du Programme des Nations Unies en faveur de l'Environnement (l'UNEP, créé en 1972) est un exemple frappant de cette prise de conscience grandissante. Dans le passé, très peu de pays estimaient nécessaire d'avoir une représentation ministérielle à la conférence. Cependant, lors de la dernière conférence de l'UNEP, en mai 1989, plus de quarante ministres prirent place autour de la table, et plus de cent pays envoyèrent des délégués.

Cette attention croissante apportée à l'environnement est la bienvenue. Elle montre que nous comprenons de plus en plus clairement que nous ne pouvons plus continuer, en toute impunité, à détruire les forêts, à exterminer des espèces animales, et à polluer l'atmosphère, les mers, les rivières et la terre elle-même.

Comme à l'accoutumée, la possibilité d'avoir une discussion fructueuse sur les moyens de s'attaquer à ce problème est entravée par les conflits d'intérêts nationaux. Mais, pour une fois, ce ne sont pas nos différences qui créent la principale difficulté. Un obstacle plus important réside dans le fait que tous les pays du monde poursuivent des buts identiques — croissance matérielle, production accrue, développement de la consommation.

La vache sacrée de la croissance est un objet de culte commun à tous les systèmes politiques et économiques, qu'ils soient démocratiques ou dictactoriaux, capitalistes ou communistes. Dans un remarquable consensus, nous nous comportons comme si la terre était une machine sans vie, destinée à assurer une production illimitée. On rencontre peu de soutien et d'enthousiasme lorsqu'il s'agit d'affirmer qu'il existe des limites à la croissance ou à la capacité de la planète à se régénérer. On notera cependant que le club de Rome, ce groupe de scientifiques, de philosophes et de politiciens clairvoyants, avait tiré la sonnette d'alarme dès 1972.

De telles considérations sont habituellement balayées par l'argumentation selon laquelle la croissance est indispensable afin d'éliminer la pauvreté, de financer les investissements croissants en faveur de la protection de l'environnement, et de maintenir le niveau de l'emploi.

La position prise en faveur de la lutte contre la pauvreté semblerait devoir recueillir notre sympathie. Tant que des milliers de personnes mourront chaque jour par manque des éléments de base nécessaires à leur survie, toute suggestion visant à ralentir la croissance économique semblera effectivement cynique et irréfléchie. Le délégué indien présent à la conférence de l'UNEP affirma que, pour tous les démunis de son pays, la garantie d'un minimum vital de nourriture est une priorité, dépassant de loin toutes les considérations ayant trait à l'environnement.

Naturellement, sa déclaration est tout à fait exacte. Mais cette affirmation ne conduit pas automatiquement à conclure qu'une croissance prolongée, avec la destruction de l'environnement qui en résulte, est par conséquent inévitable. Le cœur du problème est le suivant : la pauvreté n'est pas due à une pénurie globale, qui ne pourrait être comblée que par une production accrue, mais résulte de la répartition inéquitable de ce que nous avons déjà. Selon la FAO, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, en dépit de l'accroissement de la population, de la pollution, et de l'érosion qui a rendu stériles des millions d'hectares de terres agricoles, il existe toujours dans le monde un surplus global de nourriture de 10 pour cent. Seuls le protectionnisme, la politique du marché, qui est néfaste, et surtout l'indifférence, nous empêchent de nous attaquer au problème de la faim avec plus d'efficacité.

Mais, globalement, n'avons-nous pas besoin de profits supérieurs et d'une production accrue afin de permettre la construction de maisons, d'écoles et d'hôpitaux ? Non, cet accroissement des profits et de la production n'est pas, là non plus, nécessaire. Une faible part du capital actuellement dilapidé par les dépenses militaires serait largement suffisante pour créer de telles infrastructures. Et même sans les milliards gaspillés aujourd'hui dans des engins de guerre, le monde est plus que suffisamment riche pour résoudre le problème de la pauvreté. Car, constrastant avec la misère noire du plus grand nombre, coexiste l'incommensurable richesse de certains autres. Prenons l'exemple du Mexique — un pays dont la dette extérieure avoisine les cent milliards de dollars. Ces dernières années, le remboursement de cette dette a coûté à chaque famille mexicaine moyenne l'équivalent de la moitié de son maigre revenu. Mais, précisément dans le même temps, leurs riches compatriotes plaçaient dans des banques étrangères un capital privé d'environ quatre vingt quatre milliards de dollars, soit presqu'autant que la totalité de la dette nationale mexicaine. Ce sont de tels déséquilibres, qui existent dans tous les pays ainsi qu'entre pays, qui dans une large mesure contribuent à maintenir la pauvreté. La croissance n'est pas la panacée qui amènera la disparition instantanée de tous nos maux, mais la solution réside bien plutôt dans le partage — qui est un système plus juste.

L'argument selon lequel la protection de l'environnement ne peut être financée que par la croissance ne tient pas non plus la route. L'expérience montre que dans la philosophie du monde des affaires, la protection de l'environnement reste une idée essentiellement superficielle. Le but recherché n'est pas un monde non pollué, mais bel et bien le profit. Dans le meilleur des cas, le monde des affaires est prêt, sous la pression croissante de l'opinion publique, à consacrer une part modeste d'investissements nouveaux afin d'établir un code de régulation permettant d'infléchir quelque peu la pollution. Infléchir, mais pas supprimer. La vitesse de destruction de notre système écologique diminuerait effectivement, mais cette destruction continuerait néanmoins à s'étendre. Les choses ne changeront que lorsque la compétition, la production et le profit cesseront d'être des buts, en eux-mêmes et pour eux-mêmes, auxquels on accorde la priorité absolue.

Reste le troisième argument en faveur de la croissance : éviter le chômage qui va de pair avec une productivité réduite. Une fois encore, il s'agit là d'un sophisme. La protection de l'environnement, jusqu'ici considérée essentiellement comme un hobby bénévole, est en fait une activité essentielle, productive, demandant des efforts intenses, et offrant d'énormes opportunités de travail à l'échelle internationale. Les pertes, tant sur le plan humain qu'économique, qui nous menacent si nous continuons à exploiter la nature, sont sans commune mesure avec le coût de la remise en état de notre planète. Si nous prenons en compte la meilleure santé et la créativité qui en résulterait, nous couvririons largement les dépenses occasionnées par l'amélioration de notre environnement.

La véritable raison pour laquelle la croissance économique est devenue un objet de vénération doit être recherchée dans nos normes actuelles, qui attribuent la plus haute valeur à la consommation et aux possessions matérielles. Néanmoins, il est illusoire de penser que la croissance économique, aussi rapide fût-elle, puisse jamais satisfaire le besoin incontrôlable de posséder toujours plus. Notre planète est déjà soumise à une pression inacceptable, alors qu'un quart seulement de la population mondiale prend part à la course aux sources d'énergie et aux matières premières existantes. Chacun, en principe, ayant les mêmes droits matériels, comment envisageons-nous le monde du 21e siècle ? Dix milliards d'hommes, possédant cinq milliards de voitures, soumis aux sollicitations constantes de la publicité, désirant tous des piscines privées et des avions particuliers ? Qui consommeraient ensemble bien plus que maintenant ? Bien peu d'imagination est nécessaire pour voir combien un tel monde deviendrait vite invivable — s'il pouvait seulement exister. Il apparaît donc évident que le dogme de la croissance n'est rien d'autre qu'un mythe dangereux. Le professeur Van Koppen, un expert en énergie, préconise un changement d'état d'esprit dans les termes suivants : « La croissance matérielle, dans son sens traditionnel, ne préserve plus la vie, mais est au contraire devenue une menace pour la vie. C'est un loup déguisé en agneau. »





Signes des temps

Home Apparition de la Vierge en Louisiane

 La Vierge Marie est à nouveau apparue devant une foule de 8 000 à 10 000 personnes rassemblées dans une clairière de la zone rurale de Tickfaw, en Louisiane, où on leur avait dit que la Vierge apparaîtrait. Comme dans d'autres cas similaires, certains témoins de l'apparition déclarèrent avoir vu d'étranges lumières émanant du soleil, d'autres affirmèrent avoir vu Jésus, Marie et Joseph, et un petit nombre certifia avoir reçu des messages de la Vierge.

Selon le New Orleans Time-Picayune, la foule fut attirée sur le lieu de l'apparition après que la nouvelle se fût répandue que la Vierge avait demandé en février dernier à un homme de la région, Alfredo Raimondo, d'organiser une messe en l'honneur de St Joseph. Raimondo expliqua que la Vierge était très heureuse qu'un aussi grand nombre de personnes de la région se soient rendues en pélerinage à Medjugorje, où la Vierge apparaît depuis plusieurs années.

Parmi les fidèles présents à Tickfaw, se trouvaient deux femmes et un enfant qui déclarèrent avoir vu la Vierge. L'une des deux femmes affirma qu'ils avaient reçu un message, mais qu'il leur avait été demandé de ne pas le révéler. Ce type d'expériences est habituel lors de telles apparitions.

Un prêtre de la Nouvelle-Orleans passa cinq heures sur place à écouter les confessions des personnes présentes : « Certaines personnes déclarèrent qu'elles n'étaient pas allées se confesser depuis dix, vingt ou trente ans. Certains témoins avaient le visage ruisselant de larmes. » L'assistant du shérif du comté fit remarquer que c'était la première fois, en douze ans d'activités à la circulation, que personne ne venait se plaindre à lui. Il ajouta : « C'est le groupe le plus charmant et le plus discipliné qu'il m'ait été donné de rencontrer. » 





Tendances

Home En bref

- La guerre froide touche à sa fin. Telle est la conclusion du rapport annuel de l’Institut International d’Études Stratégiques, de Londres. Son directeur, François Heibourg, y déclare qu’on peut raisonnablement se montrer d’un « optimisme prudent ». Le rapport indique également que le climat agressif qui prévalait avant 1988 a désormais fait place à un empressement au compromis.

- L’Égypte et la Libye ont ré ouvert leur frontière commune, qui était fermée depuis 12 ans. Cette décision a été prise à la fin du mois de mai, après la conférence au sommet de la Ligue Arabe à Casablanca. Deux jours avant le début de la conférence, le leader libyen affirmait encore qu’il n’était même pas question pour lui de rencontrer son collègue égyptien.

- Quarante organisations non gouvernementales allemandes préparent actuellement une campagne médiatique d’envergure afin de mieux faire connaître au public les problèmes du tiers monde. Cette campagne s’intitulera : « Une Semaine pour le Monde en 1990. » Ses principaux thèmes seront : les relations économiques entre les pays industrialisés et les pays en voie de développement, la désertification de la forêt tropicale humide, et la violence économique au sein des pays en voie de développement.

- Les hauts commandements militaires américains et soviétiques viennent de signer un accord sans précédent, stipulant qu’aucun des deux pays n’emploiera la force contre l’autre nation en représailles d’un éventuel accrochage militaire accidentel. Cet accord définit des procédures destinées à prévenir et à désamorcer tout incident qui résulterait d’un tel accrochage, et prévoit l’établissement de relations directes entre les officiers supérieurs sur le terrain. Cet accord recommande également de tenter de résoudre pacifiquement tout incident provenant d’un franchissement accidentel de la frontière commune aux deux pays.

- L’Union Soviétique a indiqué qu’elle avait cessé de fournir des armes au Nicaragua, la politique américaine commençant maintenant à s’orienter vers l’élaboration de solutions diplomatiques.

- Le Président Bush a annoncé un embargo sur les importations d’ivoire aux États-Unis, cette mesure étant destinée à mettre un terme au massacre des éléphants africains. D’importants groupes militant en faveur de la protection des éléphants ont appelé tous les pays à interdire l’importation d’ivoire sur leur territoire jusqu’au mois de janvier prochain, date à laquelle devrait avoir pris effet un traité international destiné à mettre fin au commerce de l’ivoire. Les défenseurs des éléphants espèrent que cette interdiction de l’importation d’ivoire découragera les braconniers de poursuivre leurs tueries. Au rythme actuel d’abattage, les éléphants d’Afrique devraient avoir disparu d’ici vingt ans.

- Le Pape Jean Paul II a appelé les pays industrialisés à prendre des mesures « nouvelles et courageuses » afin de soulager le poids de la dette des pays les plus pauvres du monde. « Se demander combien de nourrissons et d’enfants meurent chaque jour en Afrique parce que les ressources y sont maintenant englouties dans le remboursement de la dette ne peut être une simple question de rhétorique » a-t-il déclaré.

- Changeant soudainement sa politique, le Président Bush a indiqué qu’il accepterait la promulgation d’une loi imposant des sanctions économiques aux pays qui utilisent des armes chimiques, ainsi qu’aux entreprises qui seraient impliquées dans la fabrication de telles armes.

- Le leader de la Pologne, le général Jaruzelski, a proposé que le parlement polonais vote une loi d’amnistie pour tous les délits politiques commis depuis la première légalisation du syndicat Solidarité en 1980. Il a déclaré qu’il espérait que cette mesure contribuerait à « renforcer une démocratie responsable ».

- « La lutte ne devrait pas être considérée comme un combat d’individus contre des individus, mais bien plutôt comme une lutte d’individus contre des systèmes. Nous devrions en fait estimer que, partout, la plupart des gens préfèreraient faire preuve de bonne volonté, et concentrer alors nos efforts sur la création d’institutions susceptibles autant que faire se peut de faciliter ce processus. » — Jacek Kuron, conseiller du syndicat Solidarité.

- Au cours de la semaine qui a suivi la Pentecôte, le rassemblement œcuménique le plus ouvert qui ait jamais existé s’est tenu en Suisse. Sa devise était « La Paix dans la Justice ». Plus de 700 délégués de toutes les églises chrétiennes de l’Europe de l’Est et de l’Ouest sont parvenus à un accord quasi unanime sur un imposant document de clôture. Dans ce document, il est pressement demandé à toutes les congrégations de lutter en faveur de la justice, en particulier pour la réduction de la dette due par les pays du tiers monde et de l’Europe de l’Est, ainsi qu’en faveur de la paix et de la protection de l’environnement. La crise de la dette y est décrite comme « sans doute l’exemple le plus spectaculaire de l’injustice économique régnant actuellement dans le monde ». La mort par malnutrition de tant de millions de personnes y est condamnée comme « une honte et un crime ».

- Le président Arap Moi du Kenya a donné des instructions pour que tous les prisonniers détenus sans jugement soient désormais libérés.

- Le Pakistan et les États-Unis ne comptent plus sur une solution militaire à la guerre civile d’Afghanistan, et sont maintenant à la recherche de moyens politiques de mettre fin au conflit.

- Le Président Chilien Augusto Pinochet et certains leaders de l’opposition sont parvenus à un accord concernant d’importants changements dans la constitution, préparant ainsi la voie à une transition vers la démocratie après 16 ans de dictature militaire.





Le point de vue de Maitreya

Home La technologie de la lumière

Interview de Un des proches collaborateurs de Maitreya par Un journaliste de télévision

11 mai 1989

L'OTAN — L'OTAN tel que nous le connaissons disparaîtra.

Israël — L'armée israélienne, contre toute attente, se retirera de la rive occidentale du Jourdain et de la bande de Gaza et retournera dans sa patrie qu'elle sera prête à défendre. Lorsque cet événement se produira, les politiciens bellicistes seront paralysés. La volonté du peuple israélien protègera et défendra Israël.

24 mai 1989

L'énergie — L'énergie qui a créé de si grands changements en Chine se propagera comme une vague qui balaiera le monde entier. Le prochain pays qui en sera affecté sera l'Inde, suivie par le Moyen-Orient, en particulier par Israël. Dans chaque cas, les forces armées serviront la volonté du peuple et refuseront d'obéir aux caprices des politiciens.

Le Moyen-Orient — Des événements miraculeux se produiront au Moyen-Orient, alors que toutes les forces impliquées au Liban regagneront leur pays d'origine. L'armée israélienne se retirera également des territoires occupés. Maitreya a déclaré : « Le temps est venu de se débarrasser des fauteurs de guerre ».

La corruption — Dans différents pays, des scandales révélant l'existence d'une énorme corruption feront tomber des politiciens. L'Inde sera la première touchée. Aux Etats-Unis, M. Bush est resté très silencieux, mais le scandale de l'Irangate a déjà éclaté et le Président ne restera pas longtemps au pouvoir. Le monde saura bien assez tôt ce que le président essaie de garder caché.

La Grande-Bretagne — Des événements spectaculaires se produiront en Grande-Bretagne. Le peuple, tout comme en Chine, descendra massivement dans les rues d'un certain nombre de villes — telles que Londres, Birmingham, Manchester, Edimbourg, etc — afin de protester contre la nouvelle taxation sur l'habitat. Ce mouvement a déjà commencé. Un noyau de gens s'est formé, qui s'accroît chaque jour. Les politiciens ne sauront que faire, ni où se cacher.

L'Union Soviétique — Nous assisterons à des manœuvres destinées à remplacer M. Gorbatchev. La population commence ouvertement à poser des questions à propos de la liberté. Mais souvenez-vous que la liberté est semblable à un serpent qu'on aurait laissé s'échapper d'un panier et qui s'en irait mordre les gens alentour. La politique d'ouverture de M. Gorbatchev engendre de l'égoïsme, la population commençant soudain à réclamer des biens matériels. Les gens veulent ceci, cela. L'ensemble de cette situation sera à l'origine d'une crise, de corruption et de chaos. On blâmera M. Gorbatchev pour cet état de fait et il sera remplacé. Il a rempli sa mission.

3 juin 1989

La technologie de la lumière — Une bonne raison est à l'origine de la confiance réciproque des Soviétiques et des Américains, qui ont tous deux lancé des appels en faveur d'un désarmement majeur. Ces deux pays possèdent dorénavant une technologie permettant de surveiller tout mouvement se déroulant sur la Terre — que ce soit le mouvement d'une armée, celui d'un tank, d'un avion ou même d'un sous-marin en plongée. Les scientifiques américains et soviétiques ont été entraînés par ceux que le collaborateur de Maitreya appelle nos « grands frères », ceux qui dans le passé ont été connus sous le nom de « Frères de l'Espace », ces êtres avancés qui ont toujours été à nos côtés, surveillant et guidant l'humanité.
Non seulement cette technologie, qui est un prolongement sophistiqué du concept de la guerre des étoiles, rend possible une surveillance d'une extrême précision, mais elle peut également être utilisée afin de contrôler des hommes et des machines. Par exemple, si la présence d'un terroriste était localisée dans un avion situé à plusieurs milliers de mètres d'altitude, menaçant les passagers d'un fusil ou d'une bombe, ce dernier pourrait être « gelé » avant qu'il puisse commettre son acte terroriste. Un sous-marin en plongée pourrait, de la même manière, être vidé de son énergie et rendu impuissant.
Cette technologie pourrait bien entendu être dangereuse s'il quelqu'un devait en mésuser. C'est la raison pour laquelle Maitreya avertit que si un politicien tente de faire mauvais usage de cette technologie, il entraînera la destruction sur lui.
Seuls quelques politiciens soviétiques et américains au plus haut niveau ont connaissance de l'existence de cette technologie. Le Président Bush en fait partie. D'autres, tels que Madame Thatcher, n'en ont pas connaisance, ce qui fut manifeste lors de la dernière conférence de l'OTAN, et éprouvent le besoin de se cramponner à leurs tanks et à leurs fusils pour leur politique de défense. Lorsque Madame Thatcher et les autres leaders auront été informés, la confusion et le chaos s'ensuivront. Mais cette situation nouvelle signifie également la fin de l'OTAN.
Ces dernières années, les « Frères de l'Espace » ont également utilisé cette technologie de manière différente. De quelle manière, par exemple, fut-il mis un terme à la guerre Iran-Irak ?
Personne n'avait entrepris aucun geste sérieux afin de tenter de résoudre ce conflit — les superpuissances semblaient tout à fait satisfaites de voir ces deux nations se déchirer, alors qu'elles se préparaient à se précipiter dans le vide créé au Moyen-Orient par cette confrontation.
Le changement se produisit sur le champ de bataille, lorsque des soldats firent soudain l'expérience de leur propre image, surimposée sur le visage de l'ennemi qu'ils étaient sur le point de tuer comme s'il s'agissait d'un miroir dans lequel ils pouvaient se voir. Ces soldats, qui avaient été égarés par leurs chefs politiques et spirituels, en vinrent à se poser la question suivante : « Pourquoi suis-je en train de tuer ? » Ce fut ensuite au tour des généraux de connaître de telles expériences, et bientôt ils commençaient à insister sur le fait que tous ces combats et toute cette tuerie ne rimaient à rien.

La santé — Nous n'aurons plus besoin de médicaments et de chirurgie, des médecins étant actuellement formés à l'utilisation de cette technologie en matière de guérison. Des scientifiques, en Union Soviétique et aux Etats-Unis, effectuent déjà des expériences d'ingénierie génétique, et ces expériences se développeront jusqu'à ce que le temps vienne où ils pourront transmettre une information génétique à un organe malade afin de le régénérer sans avoir à utiliser la chirurgie.
Finalement, le besoin actuel de disposer d'un si grand nombre d'hôpitaux diminuera, les individus pouvant bénéficier de traitements en quelques heures, même dans les cas les plus graves.

La Chine — Il semble que la vieille garde ait consolidé sa position et détienne encore le pouvoir. Mais la roue tournera plus rapidement qu'on ne peut le penser. Une bataille formidable se déroule actuellement entre les politiciens chinois, la majorité d'entre eux souhaitant se débarrasser de ceux qui ont promulgué la loi martiale.
La tendance en Chine ne peut être inversée, et la volonté du peuple prévaudra. Cette tendance est en train de se manifester dans chaque pays, et la volonté du peuple devenant manifeste, les forces armées insisteront pour que cette volonté soit tenue pour sacrée et pour qu'elle devienne le fondement de toute constitution.

Le Moyen-Orient — L'armée israéliene refuse actuellement de manière catégorique de continuer à combattre en Palestine. Les membres de l'armée parlent ouvertement de se retirer des territoires occupés. M. Shamir est aujourd'hui isolé par sa politique agressive. Les Syriens ont maintenant des doutes sérieux sur le rôle qu'ils jouent au Liban et cherchent un moyen de se retirer dès que possible.

L'énergie solaire — C'est l'énergie du nouvel âge — il n'y aura plus besoin de l'énergie nucléaire. La puissance du soleil sera utilisée comme source d'énergie pour le chauffage, pour les moyens de transport et dans l'industrie. Les « Frères de l'Espace » enseignent en ce moment à des ingénieurs à stocker l'énergie solaire.

La mercantilisation — La mercantilisation, et la compétitivité destructrice qui en découle, arrivent rapidement à leur terme. C'est une des raisons pour laquelle le nouveau réseau commercial de télévision Sky Channel, qui connaît peu de succès en Grande-Bretagne, s'avère un tel échec. Toutes les opérations de ce type, qui reposent uniquement sur le profit, sont maintenant vouées à l'échec.
La technologie de la lumière remplira instantanément tous nos besoins. Quelle place peut-il alors rester à la mercantilisation et à la compétitivité ?
Nous sommes destinés, sur cette planète, à connaître dans le futur un bonheur où chacun pourra apprécier pleinement la vie. La corruption et le chaos ont été engendrés par les politiciens. Les « Frères de l'Espace » sont venus pour mettre un terme à cet état de fait ainsi que pour faire comprendre aux politiciens qu'ils ne sont pas les maîtres mais les serviteurs du peuple.

7 juin 1989

La Chine — Le chef suprême du pays, Deng Xiao-Ping, est en train de mourir d'un cancer. La décision d'envoyer la troupe et de massacrer les étudiants lui a été arrachée alors qu'il était alité et fortement sous l'influence de sédatifs. Les durs du régime ont obtenu son consentement afin que Deng soit blâmé pour tout ce qui pourrait se passer. Ils ne pourront toutefois échapper aux conséquences de leur participation à ces événements.
Les soldats qui ont tiré et tué aveuglément à Pékin avaient été auparavant drogués. Ils n'en avaient toutefois pas conscience. La drogue les ayant privés de toute inhibition morale, ils ne restaient ouverts qu'aux ordres provenant de leurs officiers supérieurs. Plus tard, la découverte de ce qu'ils avaient fait les a horrifiés, et ils se sont demandés comment ils en étaient arrivés à commettre des actes d'une telle brutalité. C'est la raison pour laquelle l'armée est en train de se détourner des durs du régime.
Maitreya déclare que la volonté du peuple chinois ne sera pas écrasée, et que les durs seront balayés. Faisant référence aux milliers d'étudiants et de gens du peuple qui sont morts, sacrifiant leur vie en combattant pour la liberté, le collaborateur de Maitreya a déclaré que le Maître — c'est-à-dire Maitreya — était intervenu de telle sorte qu'ils ne ressentent aucune douleur à l'instant de la mort.

Un énorme tremblement de terre — qui sera plus important que la catastrophe d'Arménie — secouera bientôt la Chine. Ce phénomène s'explique par la raison suivante: la même énergie qui a envoyé les soldats tuer et massacrer va maintenant faire irruption et ébranler la nature. On ne peut perturber et déranger une telle énergie impunément.
On observera que dans un précédent article, en date du 19 octobre 1988, nous annoncions qu'un important tremblement de terre se produirait en URSS. Le 7 décembre, un tremblement de terre frappait l'Arménie.

L'Inde et l'Union Soviétique — Ce qui commence à se produire dans ces deux pays est le reflet de ce qui se passe actuellement en Chine. Jusqu'à présent, les manifestations et les émeutes qui se déroulent en Inde et en Union Soviétique n'ont fait que quelques lignes dans les journaux. Cependant, bientôt, nous entendrons parler bien davantage de ces deux pays.

Israël — En Israël, le Premier ministre, M. Shamir, est sur le point de démissionner car il manque de soutien pour mettre en place sa politique.

Le Liban — Les chrétiens et les musulmans libanais se réveilleront un matin face à un ciel serein, face à un ciel de paix, et se serreront la main comme des frères et des sœurs. Les Libanais se demanderont ce qui a pu se passer dans leur pays en l'espace d'une nuit pour qu'un tel événement soit rendu possible. La nouvelle énergie fait s'épanouir très rapidement un nouveau bonheur.

Une nouvelle énergie — C'est la nouvelle génération qui expérimente aujourd'hui les effets de cette nouvelle énergie, et cela donne la force aux jeunes de transformer les anciens systèmes qui ont emprisonné les peuples. Les jeunes savent où se trouve le pouvoir: il ne réside pas dans les balles des fusils mais dans le cœur, qui est la source de la lumière. La vie s'introduit dans le corps grâce à la lumière. Elle réside dans le cœur. Le corps peut fonctionner lorsque la lumière est présente. C'est la raison pour laquelle Maitreya déclare que celui qui contrôle la lumière contrôle la vie.
Pourquoi les chiens hurlent-ils au petit matin ? Leurs hurlements sont synonymes de mort. Comment expliquez-vous qu'un si grand nombre de chiens soient devenus fous récemment et aient mordu des gens ? Selon le collaborateur de Maitreya, tous ces faits signifient que les politiciens qui ont refusé d'obéir à la volonté du peuple doivent maintenant faire face aux conséquences de leurs actes. « Lorsque des parents demandent à un enfant de rentrer à la maison parce qu'il est l'heure, et que l'enfant refuse de rentrer, les parents doivent alors le traîner de force à la maison. Nous verront bientôt des politiciens être traînés de force à la maison — en Iran, en Chine et ailleurs. » (Ce message a été dicté dans la nuit précédant la mort de l'Ayatollah Khomeiny.)

L'émergence de Maitreya Un certain nombre de disciples sont arrivés à Londres afin d'aider aux préparatifs du jour de l'émergence de Maitreya. Saï Baba, un célèbre instructeur spirituel de l'Inde du Sud, se rendra également à Londres afin de se joindre à Maitreya pour cet événement. Le collaborateur de Maitreya estime que cet événement se déroulera d'ici quelques mois.

Dans tous les pays, les politiciens se demandent ce qui se passe. Quelque chose qui leur est étranger est en train de se produire. Ils s'aperçoivent que leurs politiques ne sont pas efficaces. Cependant, là où la volonté du peuple est exprimée, cela fonctionne.

Lorsque les politiciens, les scientifiques et les individus en général commenceront à s'interroger sur ce qui se passe dans le monde, Maitreya émergera et annoncera : « Me voici. Je suis à l'origine de toutes ces choses qui vous étonnent ».

La nouvelle énergie intérieure libère le Soi des servitudes de la vie. Les nouvelles politiques ne seront désormais plus modelées par les « ismes », tels que le capitalisme ou le socialisme, mais créées à partir du respect de soi, tant chez les individus que dans les nations.

Les libertés sociales et nationales, la liberté intérieure et le salut seront les objectifs de tous, car ils ne forment qu'un seul et unique objectif.




Home Liberté intérieure, liberté à l'échelle de la nation et salut

Interview de Un des proches collaborateurs de Maitreya par Patricia Pitchon

Les constitutions des pays — La constitution de chaque pays sera en dernière analyse basée sur les trois principes de liberté intérieure, de liberté sociale nationale et de salut. Aucun politicien ne peut désormais défier la volonté du Seigneur.

La liberté intérieure, la liberté à l'échelle de la nation et le salut — La liberté intérieure s'applique à l'individu. La liberté à l'échelle de la nation concerne la société, le pays. Le salut relève du niveau spirituel. Ces trois principes se développent de manière simultanée.

L'énergie créatrice — La pauvreté, la maladie et la corruption sont des maux qui ne pourront être guéris que par un renforcement de l'énergie créatrice, qui a été libérée dans la création par l'Etre Suprême. Personne ne pourra comprendre comment ni pourquoi. Mais on peut en faire l'expérience. Maitreya déclare que « Nul n'est tenu d'être un esclave. A partir du moment où la vie commence à évoluer dans le temps et dans l'espace — il s'agit là du devenir — le but est le salut ».

Le vide — Nous pensons que la création est issue d'un big bang. Mais avant le big bang existait un vide.
En Afghanistan, aujourd'hui, existe également un vide. Une précédente information émanant de Maitreya mentionnait que toutes les parties impliquées dans ce conflit parviendraient finalement à s'unir et à élaborer un consensus au nom de l'Islam. Actuellement, deux forces sont en présence, mais aucune ne parvient à s'imposer. Une telle impasse constitue en fait une étape conduisant à ce vide de pouvoir. Lorsque ce vide est atteint, les « ismes » s'y dissolvent, et toutes les tendances d'opinion convergent et aboutissent à un consensus.
En Chine, les courants d'opinion sont également très forts. Lorsque le gouvernement ne parviendra plus à diriger le pays, lorsque ce sera l'impasse, un vide s'établira.
Ce vide est un processus curatif. Les « ismes » y disparaîtront, un consensus sera élaboré, et les forces d'évolution qui ont été momentanément arrêtées entreront en jeu à nouveau.

La Grande-Bretagne — En Grande Bretagne également, si les politiciens vont à l'encontre des forces de l'évolution, ils créeront une résistance et des conflits qui s'amplifieront jusqu'à l'explosion. A une telle explosion succède une perte de pouvoir. Dans le vide qui est alors créé, les « ismes » se dissolvent, comme c'est également le cas dans d'autres pays, amenant au consensus et à une reprise du cours de l'évolution. Maitreya forme aujourd'hui certaines personnes à l'observation de ces processus.
(On peut aussi remarquer l'existence de ce processus en Pologne, où ni le parti communiste, ni le syndicat Solidarité, qui représente les travailleurs polonais et les intellectuels qui le soutiennent, ne peuvent l'emporter. Un consensus s'impose et les « ismes » sont en voie de disparition. PP)

L'attachement à certaines forces — Une force n'est pas satanique en elle-même. La même force peut être utilisée afin de construire et de détruire. Si vous vous attachez aux forces de l'évolution, vous pouvez devenir médium, clairvoyant, etc, parce que vous utilisez ces forces afin de réaliser vos propres formes pensées.

Lorsque vous Me verrez — Maitreya a souvent déclaré : « Lorsque vous Me verrez, ne courez pas après Moi. » La signification de cette déclaration est la suivante : « Lorsque vous verrez Mes pouvoirs, ne vous attachez pas à eux ».
Selon Maitreya, lorsqu'un individu s'attache à ces pouvoirs et essaie de les développer, il peut devenir guru, saint, yogi, etc. Mais le salut ne signifie pas cela.
On atteint le salut par l'honnêteté, la sincérité et le détachement. Vous pouvez vous rendre où vous le désirez, muni de ces seuls trois principes, et ne jamais éprouver de fatigue mentale, physique ou spirituelle. Vous vous sentez libres intérieurement.

Les drogues — Lorsqu'une résistance est créée dans le mental, dans l'esprit et dans le corps, la vie perd son sens. Pour échapper à cette situation, certains individus prennent de la drogue et en deviennent alors dépendants. C'est uniquement lorsque le Soi est libéré de ces tumeurs que sont les « ismes » que ce problème peut être résolu. Un tel problème ne peut trouver de solution que lorsque le respect de soi est accordé au Soi. L'art de la communication joue une part importante dans ce processus. Si la communication se développe au sein d'une famille, cette famille est heureuse. De la même manière, la communication doit exister entre les différentes parties d'une nation.
Les drogues détruisent l'unité familiale et, par conséquent, la société. Ce n'est pas en déployant de nouvelles forces de l'ordre ni en infligeant des punitions plus sévères que l'ont peut résoudre ce problème.
Par le passé, Maitreya a souligné que les politiques des gouvernements, dans ce pays comme ailleurs, qui privent les gens d'un habitat décent ainsi que de moyens d'existence, conduisent à une diminution du respect de soi et à une existence qui devient alors dénuée de sens. Ceux qui se sentent rejetés par la société auront recours à n'importe quelle forme d'échappatoire, à la drogue en particulier, qui les délivre — même si cette délivrance n'est que temporaire — de cette perte de signification, d'identité et de but. Observez ce qui se passe dans les rues de Washington et de New York. Selon Maitreya, « Une telle situation peut se produire également à Londres ». Le collaborateur de Maitreya a précisé qu'aussi bien Mme Thatcher que M. Kinnock ont été contactés par lettre en 1982 et avertis de cette possibilité.

Une éducation sans moralité — Lorsqu'un enseignement est exempt de moralité, il engendre la destruction. Sans moralité, les forces de la vie se tarissent et se se cristallisent sous forme « d'isme ». La moralité est l'eau qui lave le mental, l'esprit et le corps des différents « ismes ». La moralité apporte un parfum à la vie. Sans parfum, tout semble mort. Les « ismes » sont une maladie. La moralité protège les forces de la vie et les empêche de se transformer en « ismes ». La moralité engendre le respect de soi qui, lorsqu'il est présent, empêche la profanation de soi. Les forces de police ou les tribunaux sont-ils alors nécessaires ?
Au Royaume-Uni, le ministre de l'Education nationale s'est mis à développer l'éducation sur la base du système des pertes et profits, c'est-à-dire exactement ce que souhaite l'industrie. Il va créer des robots humains.
Maitreya a répété : « Ce qui s'est passé à New York peut se produire ici à Londres. A New York, les individus ont un style de vie très rapide et mécanique. Le mental, l'esprit et le corps font l'expérience des entraves de la vie. La vie devient une routine ennuyeuse. Pour s'évader, la drogue est là ».

Le salut — Maitreya déclare : « Même en devenant immortel, on n'atteint pas le salut. Le salut ne peut s'atteindre que par l'honnêteté, la sincérité et le détachement ».

Sermonner les individus — Sermonner les individus restera sans effet. Si vous allez trouver une prostituée et que vous la sermonnez, elle rejetera votre discours qui lui paraîtra pure idéologie. Mais si vous lui dites : « Quoique vous fassiez, soyez vous-même, soyez honnête, sincère et détachée », votre déclaration sera à l'origine d'une expérience chez cette personne qui fera disparaître les « ismes » de son mental, de son esprit et de son corps. Cette observation peut également s'appliquer à un voleur. C'est le fait d'avoir expérimenté qui libérera le mental, l'esprit et le corps du conditionnement des « ismes ».
Lorsque l'individu fait l'expérience de lui-même tel qu'il est, il peut ressentir la présence de l'observateur intérieur. L'observateur intérieur n'est pas une personne limitée, finie. Il est infini, et beaucoup le nomment divinité. L'observateur est divin.
Là réside le lien entre le Soi et le Divin.

Les soldats et l'expérience du miroir — En Chine, certains soldats refusèrent récemment de tirer. Ce refus s'est manifesté parce qu'une expérience de prise de conscience leur avait été donnée, de sorte qu'ils perçurent les personnes sur lesquelles ils allaient tirer comme leur ressemblant. C'est la raison pour laquelle Maitreya enseigne à ses disciples : « Soyez un miroir sans tâche ».  Alors, les autres se verront en vous. Maitreya déclare : « Lorsque vous verrez votre Soi en Moi, courrez-vous après Moi ? »

Soyez ce que vous êtes.
Je vous enseigne.
Je suis avec vous.
Gardez le miroir sans tâche.





Faits et prévisions

Home Les dépenses militaires sont en diminution

« Dans le monde entier, les gouvernements dépenseront désormais plus d'argent pour le bien-être des personnes au lieu de dépenser cet argent en armes destructrices. » — déclaration publiée dans Partage International en octobre 1988

Pour la première fois l'année dernière, les dépenses militaires ont baissé dans le monde entier. Les seize pays de l'OTAN ont ainsi réduit leur budget consacré à la défense de 3 pour cent. Les accords multilatéraux prévoyaient pourtant un accroissement des dépenses de 3 pour cent par an. Cette information est extraite du dernier rapport annuel de l'Institut suédois pour la Paix, le SIPRI. Dans ce document qui fait autorité, l'Institut fait remarquer que le nombre des conflits armés à travers le monde est tombé en 1988 de 33 à 28. Le SIPRI mentionne notamment les accords de paix entre l'Iran et l'Irak, entre la Somalie et l'Ethiopie, entre la Libye et le Tchad ainsi que la paix en Namibie et en Angola. Sept autres conflits régionaux ont vu leur intensité décroître, alors que certains autres devenaient au contraire plus violents.

France — Le gouvernement français a accepté d'opérer des coupes sombres dans son budget de la défense. La France consacrera, pour la période allant de 1990 à 1993, 10 pour cent de moins pour sa défense. La réduction du nombre des essais nucléaires sur l'atoll de Mururoa, dans l'océan Pacifique, est un des moyens sur lequel compte le gouvernement français pour réduire ses dépenses de défense.

Union Soviétique — Le Président Gorbatchev vient d'honorer une promesse qu'il avait faite, en proposant officiellement au Congrès des Représentants du Peuple une réduction des dépenses militaires de 14 pour cent pour l'année prochaine. L'Union Soviétique projette d'avoir réduit son budget consacré à la défense du tiers, voire de la moitié, pour1995. Cette diminution abaisserait de 15 à 7,5 pour cent la part de l'ensemble du budget du pays consacrée au secteur militaire.

L'URSS prévoit d'utiliser l'argent ainsi économisé afin de stimuler l'économie et d'accroître les prestations sociales. Le Premier ministre M. Ryzkov, qui a rendu ce plan public, a également révélé que 40 millions de personnes vivaient en Union Soviétique en dessous du seuil de pauvreté. (Le chiffre officiel concernant les USA est de 33 millions.) Beaucoup de personnes âgées sont contraintes de vivre avec une pension d'environ 300 francs par mois. M. Ryzkov s'est engagé à ce que la pension de 20 millions de ces personnes soit doublée l'année prochaine.




Home Les Palestiniens auront leur propre pays

 « Les Palestiniens auront leur propre pays. »  — déclaration publiée dans Share International en juin 1988

Le monde arabe dans son ensemble, en y incluant les pays les plus radicaux, a pour la première fois reconnu de manière unanime le droit à l'existence tant de l'état d'Israël que d'un état Palestinien indépendant. Cet accord a été conclu à la fin du mois de mai lors d'une conférence au sommet de la ligue arabe à Casablanca, au cours de laquelle un grand nombre d'inimitiés régnant au sein de la ligue arabe furent mises de côté. En pratique, cette décision se traduit par un soutien marqué accordé à l'OLP, l'Organisation de Libération de la Palestine, qui sait maintenant que ses objectifs politiques ont l'aval de l'ensemble des Nations Arabes.

Un groupe de femmes israéliennes et palestiniennes se sont mises d'accord sur une action de paix au Moyen-Orient. Ces femmes se sont rencontrées à Bruxelles, en tant que représentantes des organisations palestiniennes dans les territoires occupés et des partis politiques et mouvements pour la paix en Israël, au cours d'un congrès dont la devise était « Donnez une chance à la paix. »

Toutes les femmes présentes, à l'exception d'un membre israélien de la Knesset, ont signé une déclaration qui reconnaît le droit à la souveraineté des nations palestiniennes et israéliennes, et qui désigne l'OLP comme représentant du peuple palestinien. Des engagements concrets ont été pris en vue d'une coopération ultérieure.




Home Utilisation de l'énergie solaire

Source : New York Times

 « [L'énergie solaire] est l'énergie du nouvel âge — il n'y aura plus besoin de l'énergie nucléaire. La puissance du soleil sera utilisée comme source d'énergie pour le chauffage, pour les moyens de transport et dans l'industrie. Les Frères de l'Espace enseignent en ce moment à des ingénieurs à stocker l'énergie solaire. » — déclaration publiée dans Partage International en juillet/août 1989

Des scientifques de l'Université de Chicago ont mis au point un système optique qui concentre la lumière solaire pas moins de 56 000 fois. Ce système pourrait très bien être utilisé afin de produire de l'énergie électrique, de se débarrasser des déchets à risque, de créer des fibres extrêment résistantes, et de produire des rayons laser de très forte intensité en vue d'applications industrielles et dans la communication spatiale (Source: New York Times).

 La station de télévision britannique Channel 4 a rapporté que l'Union Soviétique utilise déjà l'énergie solaire transmise au moyen de satellites. Une ville entière est actuellement chauffée par ce moyen.




Home Tiennamen : les soldats étaient drogués

« Les soldats qui ont tiré et tué aveuglément à Pékin avaient été auparavant drogués. » — déclaration publiée dans Partage International en juillet/août 1989, information reçue le 7 juin.

Jennifer MacFarlane, une enseignante américaine à Pékin a été citée dans le magazine Newsweek : « ...Un étudiant a déclaré que lorsque les soldats se trouvaient dans la Cité Interdite, il leur avait été affirmé que la place était remplie de maladies... et qu'ils devaient recevoir une injection avant de se rendre sur cette place. Il leur fut à tous injecté de la drogue. Les étudiants signalèrent que les militaires avaient l'air fou. Une infirmière de l'hôpital de Pékin, qui avait dû effectuer un prélèvement sanguin chez un soldat, indiqua qu'elle avait trouvé à l'analyse une grande quantité d'amphétamines. »




Home Diminution des conflits entre gouvernements et guérillas

 « Les conflits existant entre les gouvernements et les forces de guérilla à travers le monde vont commencer à décroître. Les personnes concernées se rendront à la table des négociations. On remarquera, en particulier, la mise en place de ce processus au Soudan, en Ethiopie et au Nicaragua. » — déclaration publiée dans Partage International en novembre 1988

Le parlement éthiopien a accepté à l'unanimité une proposition du gouvernement visant à entamer des négociations sans condition en vue de l'établissement de la paix avec les organisations de résistance des zones rebelles de l'Erythrée et du Tigré. Ces deux territoires, l'Erythrée et le Tigré, ont tout d'abord rejeté l'offre de pourparlers de paix. La guerre civile dure maintenant en Ethiopie depuis 28 ans. C'est la première fois que le Président Mengistu a proposé d'entamer des discussions de paix sans imposer de conditions préalables. L'armée a en quelque sorte exercé une pression sur le Président Mengistu afin qu'il prenne cette décision. Il y a plusieurs semaines, il parvint tout juste à écarter une tentative de coup d'état militaire, menée par un important groupe de généraux qui protestaient contre la situation actuelle dans les régions en guerre.




Home Fin de l'apartheid

 « Bien qu'extérieurement les affrontements et les opinions divergentes prévalent toujours, un processus se développe aujourd'hui intérieurement en Afrique du Sud, qui amènera les leaders noirs et blancs à la table des négociations. Il est possible que nous assistions à l'amorce de cette évolution dans quelques mois. » « Nelson Mandela sera bientôt libéré. » — déclarations publiées dans Partage International en septembre 1988.

Le ministre sud-africain des Affaires étrangères, Rœlof Botha, a affirmé que l'apartheid devait disparaître. Dans une interview à l'hebdomadaire ouest-allemand Welt am Sontag, le ministre a déclaré : « Il faut en finir avec la suprématie blanche. L'apartheid doit être aboli. Nous devons mettre fin à la discrimination raciale ». Le ministre, M. Botha, pourrait envisager la possibilité que son pays soit un jour dirigé par un président noir. Selon des représentants du gouvernement, la leader noir Nelson Mandela sera libéré à l'automne, après les élections qui doivent se dérouler en Afrique du Sud. Le processus conduisant à sa libération a commencé au milieu de l'année 1988, quelque temps après la prévision de Maitreya mentionnée ci-dessus. A la fin de l'année dernière, Mandela fut autorisé à vivre dans une maison individuelle située dans l'enceinte d'une prison. Sa libération se déroule par étapes, de sorte que Nelson Mandela ne devienne pas un point de ralliement politique pour le Congrès National Africain.

Le Président sud-africain, P. W. Botha, a signé une ordonnance accordant l'amnistie aux guérilleros de Namibie et abrogeant les lois d'apartheid en Namibie. Cette mesure a rendu possible le retour en Namibie de plus de 40 000 réfugiés et exilés, et a constitué une étape capitale dans le processus permettant l'organisation d'élections pour l'indépendance de la Namibie, après 74 ans de domination sud-africaine.




Home Modification du rôle des monarchies

Source : New-York Times

« Le rôle des monarchies va maintenant se modifier dans le monde entier, déclare Maitreya. Les monarchies vont être dorénavant réellement actives, et de manière positive. » — déclaration publiée dans Partage International en décembre 1988

Le Prince Philip est président du WWFN, le Fonds Mondial pour la Nature. Le 22 mai, il a annoncé la création de la Fondation de Littérature Sacrée, au capital de sept millions de dollars, qui projette de traduire en anglais les textes mondiaux les plus sacrés de façon à mobiliser les principales religions du monde en vue de la défense de la nature. Ce groupe a le soutien des baha'i, des boudhistes, des chrétiens, des hindouistes, des musulmans, des juifs, des sikhs et des taoistes. Le Prince Philip pense que ces traductions dans la langue la plus internationale — l'anglais — rendra plus facile aux individus la compréhension de ce que les principales religions du monde enseignent à propos de la création divine, à un moment où cette création est particulièrement menacée.




Home Economie : le calme avant la tempête

 « Comme nous l'avons déjà annoncé dans notre numéro de décembre 1988, un krach boursier, prenant son origine au Japon, se développera à l'échelle mondiale. Maitreya réaffirme que ce krach boursier est inévitable. Les marchés boursiers ressemblent à des maisons de jeu où chacun de vient dépendant de cette drogue qui consiste à faire de plus en plus d'argent. La situation ressemble à une bulle de savon sur le point d'éclater. » — déclaration publiée dans Partage International en mai 1989

Dans un article publié dans le Los Angeles Times, Paul R. Krugman, professeur d'économie à l'Institut de Technologie du Massachusetts (le MIT), rend compte de l'analyse annuelle du Fonds Monétaire International à propos de l'économie mondiale, rapport qui est extrêmement pessimiste. Cette année, remarque-t-il, on éprouve « un certain choc à lire les prévisions du FMI et à y découvrir un avertissement, énoncé certes avec prudence, mais néanmoins lourd de menace ». Car malgré l'apparente bonne santé de l'économie internationale, le thème de ce rapport annuel est que les événements ne sont plus contrôlés et que la stabilité actuelle de l'économie mondiale ressemble au calme précédant la tempête.




Home Evolution vers la liberté

Source : New York Times

 « Les systèmes politiques actuels s'adoucissent maintenant dans le monde entier et donneront finalement naissance à de nouveaux systèmes de gouvernement beaucoup plus représentatifs... Cette évolution se substituera au système actuel de contrôle des masses par l'idéologie. La véritable direction de l'évolution consiste à se tourner vers la liberté. » — déclarations publiées dans Partage International en septembre 1988

« Un spectre hante actuellement les dictateurs sur l'ensemble de la planète : celui de la démocratie. »
Où que nous tournions notre regard, nous pouvons voir des peuples en marche vers cet idéal mystérieux.
Lorsque le général Jaruzelski survole la ville de Varsovie, il peut y voir des bannières réclamant la démocratisation.
Lorsque le gouvernement provisoire d'Haïti jette un coup d'œil sur la foule massée devant le palais législatif, il peut observer en face de lui une multitude qui attend la démocratie et l'établissement d'une nouvelle constitution.
Des manifestants défilent à Budapest en chantant le vieux poème suivant : « Nous promettons de ne plus être des esclaves ».
En Birmanie, une foule de 300 000 personnes s'est rassemblée pour marcher vers l'Hôtel de Ville en scandant le slogan : « Le parti est là pour satisfaire le peuple ! »
Récemment, un million de manifestants, seulement, se sont regroupés sur la place Tien an Men, à Pékin, pour appeler à une libéralisation politique.
L'Amérique Latine est elle aussi profondément engagée dans la lutte : cinq pays y ont tenus des élections ce mois-ci. Huit autres élections y sont programmées l'année prochaine...
Il y a quelques années, lorsque les Hongrois ont commencé à manifester en faveur de la démocratie, un de leurs leaders lança à la foule : « L'hiver a été long, très long, mais le printemps viendra surement. » Ce printemps de liberté semble aujourd'hui s'épanouir un peu partout dans le monde." (Publicité financée par la société Mobil dans le New Yok Times)




Home Les drogués souffrent de famine spirituelle

Source : Christian Science Monitor

« Les drogués souffrent de famine spirituelle. Ils souffrent d'une autoaliénation extrême. La vie perd aujourd'hui son sens, de telle sorte que les individus veulent y mettre un terme et pratiquent un lent suicide au moyen de la drogue... Si la vie n'a plus de sens, alors un sens doit lui être redonné. Pour que cette transformation puisse se produire, l'individu doit apprendre à se connaître lui-même d'une manière différente, il doit faire l'expérience de sa propre valeur. Lorsque cette expérience aura été faite, la conscience de soi pourra grandir en lui. » — déclaration publiée dans Share International en juillet/août 1988

« Je parierais sans hésitation que les drogués sont spirituellement vides. Je pense que de nombreuses situations où il est fait usage de la drogue sont liées non seulement à des problèmes économiques, sociaux ou psychologiques, mais également à des difficultés d'ordre moral et spirituel... L'utilisation de la drogue est en quelque sorte une tentative d'autoanéantissement... Beaucoup de jeunes [des classes sociales défavorisées] cherchent désespérément un sens à leur vie ainsi qu'une certaine transformation d'ordre moral. Ils ont besoin de toute l'aide et de tous les soins qu'on peut leur apporter afin de permettre à cette transformation de se dérouler... Nous avons à faire un choix moral et à appliquer notre volonté... Si des gens peuvent écrire des livres sur la vie instinctuelle, ils peuvent la transcender, et c'est ce qu'ils font... Et ont fait dans le passé. C'est là une possibilité humaine — cette capacité que nous avons pour la transcendance. » (Extrait d'une interview de Robert Coles, professeur à Harvard, psychiatre et écrivain, publiée dans le Christian Science Monitor)




Home Vers l'établissement d'un état Palestinien

Source : New York Times

« L'ardent souhait de paix de nombreux Israéliens, qui ne font pas parler d'eux pour le moment, s'exprimera de façon constructive. Ce processus conduira à la paix et à l'établissement d'un état Palestinien aux côtés d'Israël. » — déclaration publiée dans Partage International en novembre 1988.

Le 3 juin, 20 000 Israéliens ont participé à une manifestation dans les rues de Tel Aviv en protestation contre la politique de leur gouvernement à propos de la rive occidentale du Jourdain et de la bande de Gaza. Cette protestation faisait suite à des violences qui avaient opposé des colons Juifs à des Palestiniens dans les territoires occupés. Les organisateurs de cette manifestation, les dirigeants du mouvement pour la  « Paix Maintenant », ont affirmé qu'elle était destinée à protester contre « les actes de vandalisme perpétrés par certains colons qui s'en prennent aux Palestiniens, à leur vie et à leurs biens, ainsi que contre le manque total de considération du gouvernement israélien pour la justice, l'humanité, l'égalité et la dignité ».




Home Vers l'annulation de la dette du tiers monde

  « La dette du tiers monde sera annulée. Il n'y a pas d'autre solution. Cette dette ne peut être recouvrée d'aucune manière. » — déclaration publiée dans Partage International en mai 1989

Le Président français, François Mitterrand, a annoncé qu'il allait annuler la totalité des dettes des trente cinq pays les plus pauvres du monde à l'égard de la France. Le montant de cette dette s'élève à 15 milliards de francs et représente presque la moitié de la dette extérieure totale de ces pays. La France, qui a régulièrement essayé d'entraîner les autres pays industrialisés à adopter le principe de l'annulation de la dette comme moyen de résoudre cette crise, a déjà donné le bon exemple: au cours des six derniers mois, la France a effacé les dettes de certains pays pauvres pour un montant de 750 millions de francs. Le Président Mitterrand projette, lors de la conférence économique au sommet des sept plus grands pays industrialisés occidentaux qui se tiendra à Paris à la mi-juillet, de présenter des propositions concrètes afin de réduire également le fardeau de la dette des pays en voie de développement à revenus moyens.

Plusieurs centaines de citoyens suisses éminents, appartenant à des cercles politiques, culturels, scientifiques et religieux, ont demandé à leur gouvernement d'inciter les autres pays industrialisés à effacer la dette qui pèse sur les pays du tiers monde.




Home Augmentation des catastrophes

 « Nous observons actuellement une augmentation spectaculaire du nombre des catastrophes à travers le monde. Une période d'accalmie lui fera suite — la violence et la destruction prendront fin. » — déclaration publiée dans Partage International en mai 1989

Cette prédiction de Maitreya s'est malheureusement révélée exacte, tout comme celle qu'Il avait annoncée en des termes semblables dans le numéro d'août 1988 de Partage International. Sans mentionner les catastrophes qui se sont produites peu après la prédiction de Maitreya le mois dernier, et qui ont déjà été mentionnées dans le numéro de juin, le monde s'est trouvé confronté à une soudaine série de tragédies.

A la mi-mai en Union Soviétique, deux trains de marchandise transportant du gaz propane sont entrés en collision. Dans l'énorme explosion et la fournaise qui s'en suivirent, des usines ainsi que des habitations furent détruites et de nombreuses personnes trouvèrent la mort. Le nombre des victimes n'est pas encore connu. Au début de juin, toujours en URSS, un accident ferroviaire catastrophique se produisit dans l'Oural, lorsque deux trains de voyageurs prirent feu à la suite d'une explosion de gaz provoquée par une fuite dans un gazoduc. Des centaines de personnes périrent, parmi lesquelles beaucoup de vacanciers et d'enfants.

D'autres événements dramatiques se sont produits ces dernières semaines. La disparition d'un navire à proximité de l'île indonésienne de Bali, lors d'une tempête, provoqua la mort d'environ150 personnes. La Chine, le Vietnam et le Sri Lanka ont été successivement touchés par des orages tropicaux, des glissements de terrain et des innondations, provoquant la mort de centaines de personnes ainsi que des dizaines de milliers de sans abris. Une catastrophe minière aux Philippines a fait également des victimes, en nombre indéterminé. En Inde, de nombreux passagers ont trouvé la mort lorsque le bus qui les transportait tomba dans un ravin provoqué par un glissement de terrain. Au Surinam, seuls quelques passagers ont survécu à un accident d'avion survenu par temps de brouillard. Près de 180 passagers néerlandais et surinamiens y ont laissé leur vie.





Citation

Home Un homme universel

par Pandurang Shastri Athavle

« Cette planète ne retrouvera pas de paix réelle tant que nous n'aurons pas créé un homme universel — un homme qui puisse transcender toutes ces barrières que sont les credo, les différences de couleur et les « ismes » qui le séparent de ses frères humains, afin d'atteindre l'autre rive et de construire une relation d'amour et de fraternité avec tous les individus. » 




Home L'interdépendance

par Mikhaël Gorbatchev

« L'interdépendance est telle, dans notre monde moderne, que tous les êtres humains peuvent être comparés à des alpinistes qui tenteraient d'escalader une paroi rocheuse, reliés les uns aux autres par la même corde. Ils peuvent soit progresser ensemble jusqu'au sommet soit dévisser et s'écraser ensemble dans l'abîme. » 






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREME

ACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.