DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1996

Extraits de la revue
Partage international

November 1996 - N° 99



Questions / Réponses


Q. [1] Est-ce que la moitié au moins de la population mondiale reconnaîtra Maitreya pour ce qu'il est ? [2] Cela sera-t-il un sujet de polémique ?

R. [1] Immédiatement, non ; mais finalement beaucoup plus de la moitié. [2] Oui.



Q. [1] Est-ce « suffisant » si les chrétiens considèrent Maitreya seulement comme un instructeur, gardant dans leur esprit une place « plus élevée » pour Jésus ? [2] Ou cela retardera-t-il leur évolution ?

R. [1] Oui. J’imagine qu’il sera impossible pour beaucoup de chrétiens, les plus âgés surtout, de cesser de considérer Jésus comme le « seul et unique Fils de Dieu ». [2] Non. Maitreya a dit expressément : « Ne me vouez pas de culte. »



Q. [1] Si nous ne connaissons pas notre but tant que nous n'avons pas reconnu que nous sommes une âme, quel est le but de l'âme ? [2] Chaque âme a-t-elle un but différent ?

R. [1] L'âme s'incarne habituellement avec trois buts, trois desseins pour une vie donnée, dont l'un est toujours la création de justes relations. Dans le cas de disciples actifs, l'âme peut proposer un quatrième dessein de service spécifique. [2] Oui.



Q. Quel rôle jouent les parents et la famille dans l'ultime restauration des individus et de la race humaine dans son ensemble ?

R. Le rôle des parents est crucial dans l'éducation des jeunes, en ce qui concerne les justes relations humaines. C'est précisément la famille, cellule de base de la société et qui offre le terrain propice à l'interaction et à la résolution des liens karmiques, qui permettra de créer finalement de justes relations humaines. Etant donné que les parents transmettent inévitablement leurs propres expériences et leur mode d'éducation, bon ou mauvais, il est évident qu'un énorme programme éducatif est nécessaire afin de limiter les pires cruautés, physiques, émotionnelles et mentales, que les parents ignorants infligent à leurs enfants aujourd'hui (comme ils l'ont fait durant des siècles). Une famille qui s'efforce de créer en son sein de justes relations, en inculquant la bonne volonté, prépare ses membres à de justes relations avec la famille humaine élargie, la communauté.



Q. Vous affirmez que la méditation de transmission est si extraordinaire que, outre sa valeur en tant que service, ses effets « secondaires » sont si puissants que le développement de ceux qui la pratiquent peut être dix fois plus rapide qu’avec toute autre forme de méditation personnelle. [1] Comment se fait-il que vous soyez le seul à présenter cette forme de méditation ? [2) Pourquoi de grands êtres spirituels comme Saï Baba, Premananda et d’autres ne la préconisent pas ? [3] Pourquoi Maitreya lui-même, dans les Messages transmis à travers vous, n’en parle-t-il pas ?

R. [1] La méditation de transmission est une tentative hiérarchique, présentée aux disciples et aux aspirants par mon Maître, à travers moi, comme étant un puissant moyen de servir. La présentation de la Transmission fait donc partie de ma propre activité de service. [2] Le fait qu'elle ne soit pas expressément recommandée par Saï Baba ou Swami Premananda est en dehors de la question. Ils ne recommandent pas non plus la lecture des ouvrages de Krishnamurti ou d'Alice Bailey, ni la pratique du Kriya Yoga. Ce n'est pas leur rôle. En fait, la méditation de transmission est la seule forme de méditation (en dehors de celle qu'il préconise lui-même) dont Saï Baba autorise la pratique dans son ashram. [3] Nulle part, dans les 140 Messages qu'il a transmis publiquement par mon intermédiaire, Maitreya ne fait allusion à une forme ou une autre de méditation. Cela ne constitue pas sa préoccupation majeure.



Q. L’écrivain danois Martinus (1890-1981) était-il adombré ou inspiré par un membre de la Hiérarchie ? [2] Si oui, lequel ? [3] Comment expliquer la « conscience cosmique » de Martinus et ses « analyses cosmiques » lorsqu’on sait qu’il était « seulement » un initié de degré 2,3 ?

R. [1] Oui. [2] Le Maître Hilarion. [3] Il n’avait pas atteint la conscience cosmique. Son « analyse cosmique » s’explique par l’adombrement.



Q. L'Agni Yoga Society vient de publier deux nouveaux ouvrages : Supermundane, the Inner Life, volume I et II. Le ton de ces livres est nettement différent de celui des ouvrages de la première série, publiés entre 1924 et 1937. Sauf erreur de ma part, les premiers ouvrages ont été communiqués de manière télépathique à Helena Roerich par le Maître Morya et par le Maître Koot Hoomi, et, pour l'un d'entre eux, par Maitreya lui-même, afin de galvaniser et d'inspirer les disciples devant l'imminence de la guerre. Ces nouveaux volumes, bien qu'apparemment écrits également dans les années trente, adoptent davantage le ton de la conversation que ceux qui furent publiés à l'époque. [1] Qui est l'inspirateur de ces deux volumes de Supermundane et quel en est le but et [2] pour quelle raison ont-ils été publiés seulement maintenant ?

R. [1] Ils ont été transmis principalement (mais pas uniquement) par le Maître Koot Hoomi. Leur but, comme celui des autres ouvrages de la série, est d'éclairer. [2] Il n'était pas dans l'intention hiérarchique de retarder leur publication jusqu'à maintenant. Il s'agit d'une décision de l'Agni Yoga Society.



Q. [1] La météorite examinée par les scientifiques qui recherchent d'éventuelles traces de vie provient-elle réellement de Mars ? [2] A-t-il existé autrefois sur Mars une vie sur le plan physique dense ?

R. [1] Oui. [2] Oui.



Q. Dans un récent article du Sunday Times, une femme ayant subi en 1988 une transplantation cardiaque et pulmonaire affirme que, depuis l'opération, elle constate de notables changements dans sa personnalité. Elle dit avoir adopté des habitudes et des préférences du donneur, qu'elle n'avait manifestement pas auparavant. Il semblerait que d'autres patients, ayant subi des transplantations d'organes, aient fait le même genre d'expériences mais n'en parlent pas par crainte du ridicule. Les médecins affirment que c'est impossible ; que les organes n'ont aucune capacité de mémoire, que celle-ci est centrée uniquement dans le cerveau.
1] Ce cas confirme-t-il votre point de vue selon lequel, à long terme, on réalisera des organes artificiels afin d’éviter de tels mélanges (et, bien sûr, les conséquences karmiques qui en découlent) ? [2] Ou bien ces patients se font-ils tout simplement des idées ?


R. [1] Oui. Chaque atome du corps humain est imprégné de la conscience de l'individu. En théorie, un organe transplanté peut vraiment influencer la personnalité de celui qui le reçoit. [2] Non.



Q. Maitreya est-il apparu de nouveau devant des groupes religieux ?

R. L’apparition du 8 septembre en Chine a eu lieu à Chongqing.
Le 29 septembre, Maitreya est apparu devant un rassemblement d’environ 200 chrétiens à Kuopio, en Finlande. Il a parlé pendant 17 minutes devant une assistance profondément attentive. La plupart des témoins ont cru qu’il s’agissait d’un ange envoyé par Dieu. Une source avait été énergétisée dans les environs.
Le 6 octobre, Maitreya est apparu dans le Maine, aux Etats-Unis, devant un rassemblement d’environ 250 chrétiens qui l’ont écouté pendant 16 minutes dans un « silence grave ». Une source avait été énergétisée dans les environs.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2017