DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1993

Extraits de la revue
Partage international

March 1993 - N 55



Questions / Réponses


Q. Maitreya est-il à nouveau apparu en public depuis le dernier numéro de Partage ?

R. Comme indiqué dans le dernier numéro, Maitreya est apparu (miraculeusement) devant 800 à 900 chrétiens orthodoxes en Roumanie, le 27 décembre. Cette apparition s'est produite dans la capitale, Bucarest. En octobre, Maitreya avait énergétisé une source dans les environs. Des informations récentes indiquent que cette eau aux propriétés curatives a été découverte. Nous attendons plus ample information.
Le 17 janvier, Maitreya est apparu devant 600 à 700 chrétiens luthériens, à Oslo, en Norvège. Le 6 janvier, il avait énergétisé de l'eau à proximité.
Aujourd'hui, 7 février, Maitreya doit apparaître à nouveau devant un groupe de personnes, en Roumanie.



Q. Jusqu'à présent, Maitreya est apparu à des groupes (ou à des individus, semble-t-il) dans de nombreux pays, mais jamais aux Etats-Unis. Prévoit-il d'apparaître quelque part aux Etats-Unis au cours des prochaines années ? Comme vous le savez probablement, nous avons aussi des Eglises fondamentalistes.

R. Selon mes informations, Maitreya prévoit d'apparaître à plusieurs de ces groupes, dès cette année. Cela fait plusieurs années qu'il est déjà apparu à des individus aux Etats-Unis.



Q. Que Maitreya nous conseille-t-il de faire en pratique ?

R. La priorité numéro un est de sauver les millions de personnes affamées. Le fait que des êtres humains meurent de faim par millions est un blasphème. Maitreya appelle cela un crime. C’est un cancer qui nous ronge, et nous n’en acceptons pas la responsabilité. Et si nous n’en acceptons pas la responsabilité, nos gouvernements n’en accepteront pas la responsabilité. Nos gouvernements savent que mettre un terme à la faim ne constitue pas un argument pour gagner des voix ; nous devons en faire un argument électoral. Nous devons dire : « A moins que vous ne vous attaquiez au problème de la faim dans le tiers monde, je ne voterai pas pour vous. Si vous désirez que je vote pour vous, faites-vous le défenseur du principe de partage dans le monde. » Ils le feront, car ils veulent votre suffrage. Si vous vivez dans ce qu’on appelle une démocratie, vous devez faire en sorte que, par votre participation, cette démocratie devienne une réalité. La participation implique que vous fassiez connaître vos besoins. Si votre exigence consiste à mettre un terme à la faim, vous devez agir par l’intermédiaire de vos représentants et forcer votre gouvernement à agir. Partout dans le monde, les gouvernements sont au courant depuis plus d’un an de la situation de famine régnant en Somalie. Les organisations humanitaires les ont avertis de l’imminence de cette famine et ils n’ont pas bougé, car il n’y a pas de pétrole là-bas. Si l’approvisionnement en pétrole des pays occidentaux s’était vu menacé, il y aurait eu une intervention d’aide humanitaire de la part des Américains. Les Français, les Anglais et tous les autres auraient suivi.
La priorité suivante est de faire connaître le fait que Maitreya se trouve dans le monde, si telle est votre conviction. Cela contribue à créer un climat d’espoir, d’attente, lui permettant d’entrer dans nos vies et de commencer sa mission publique avec plus de facilité. Actuellement, le monde se trouve dans une confusion profonde, des bouleversements incroyables se produisent, et le retour de Maitreya sur la scène mondiale dépend de ce climat d’attente. Dans le cas contraire, il y aurait atteinte à notre libre arbitre.
Après le « jour de la déclaration », lorsque l’on aura abordé le problème de la faim et que le partage sera effectif, la priorité majeure sera de sauver la planète Terre. L’environnement deviendra la priorité numéro un.



Q. Je suis en profond désaccord avec vous lorsque vous déclarez que méditer sur une situation donnée ne peut apporter aucun changement. Je pense au contraire que cela change la conscience du monde.

R. Je n’ai pas dit que la méditation n’apporte aucun changement. Ce que je ne crois pas, c’est que méditer sur des gens affamés, en visualisant leur estomac en train de se remplir, leur fasse un bien quelconque. Beaucoup de gens croient qu’une méditation aussi précise suffira à entraîner un changement. Mais c’est l’action qui changera les structures politico-économiques, de manière à permettre l’éradication de la famine dans le monde. Je crois que la seule façon de mettre un terme à la famine est de reconnaître le principe du partage, puis que l’ensemble des nations mette en place un vaste programme d’aide au tiers monde. Comme l’exprime Maitreya : « Rien n’arrive tout seul. L’homme doit agir et mettre en œuvre sa volonté. » (Message n° 31)



Q. Qu’est-ce qui a provoqué le retrait du monde des Maîtres et de la Hiérarchie spirituelle, il y a 95 000 ans ?

R. Dans l’ancienne Atlantide, une grande guerre se produisit entre la Hiérarchie spirituelle (les forces de la lumière) et les forces du mal, ou forces de la matérialité, comme les appellent les Maîtres. Cette guerre détruisit les dernières civilisations de l’époque atlante (qui aura duré environ 12 millions d’années), ainsi que le continent atlante lui-même dont il ne reste aujourd’hui que l’Amérique du Nord et du Sud. Cette guerre se termina dans une impasse, aucun des deux combattants n’en étant sorti réellement vainqueur.
Les Maîtres de la Hiérarchie spirituelle ont alors quitté le plan physique pour se retirer dans des montagnes et des déserts où leurs successeurs se trouvent encore de nos jours, à l’exception de quinze d’entre eux. Quelques uns sont revenus, parfois, dans le monde. Un des cas bien connu est celui du Comte de St-Germain qui se montra au XVIIIe siècle dans toutes les cours d’Europe. Nous devons à son inspiration nombre de grandes inventions des temps modernes, telles que les chemins de fer, le gaz et l’électricité. On le connaît désormais sous le nom de Maître Rakoczy ; il vit dans les Carpates, dans un corps hongrois. C’est le « Régent de l’Europe », l’un des Maîtres que vous verrez travailler à découvert dans le monde, dans le premier groupe qui viendra avec Maitreya.
Tout au long de l’époque atlante, les Maîtres de la Hiérarchie spirituelle se sont, à certains moments, plus ou moins retirés du monde, mais il vécurent également ouvertement, durant de longues périodes, parmi les hommes. Ils furent les Prêtres-Rois, des êtres semblables à Dieu, qui fondèrent une série de civilisations et offrirent à l’humanité atlante une technologie bien plus avancée que celle de nos jours. Ils disposaient d’engins de transport aériens silencieux, non pas interplanétaires ni interstellaires, mais permettant de se déplacer d’un point à un autre du globe, sans moyen de propulsion visible comme aujourd’hui. Ils savaient renverser les forces de la gravité, une technique dont parlent nos écrivains de science fiction et que nous leur envierions de nos jours. Mais cette technologie ne fut pas inventée par l’homme atlante : celui-ci n’était même pas capable de penser. Le but de l’évolution de l’homme atlante était de développer son corps émotionnel et de le perfectionner. Il le fit si bien, et il y mit tant de temps, que ce corps est toujours le plus puissant et le plus développé dans la constitution de l’homme d’aujourd’hui.



Q. Que pensez-vous vraiment de la Bible ?

R. Je pense que la Bible est un ouvrage de prophéties et de vérités profondément ésotériques. Mais ce n'est pas une œuvre homogène. Les enseignements de l'Ancien et du Nouveau Testament et en particulier ceux de Jésus tels qu'ils nous ont été transmis, bien que déformés, sont porteurs d'une réelle lumière. Cependant, ils sont enveloppés de symboles et je ne pense pas qu'il faille les prendre à la lettre. La Bible est tellement symbolique, mystérieuse et ésotérique que de grandes vérités se trouvent cachées sous des récits qui paraissent être tout simples, mais qui, en fait, ne le sont pas du tout. La résurrection, par exemple, me semble parfaitement réelle et acceptable, mais enrobée de symboles. L'histoire que nous relate les Evangiles est vraie dans ses grandes lignes, mais pas dans le détail.



Q. L'Afrique deviendra-t-elle un désert dans le futur ?

R. Certaines parties, oui. Mais beaucoup de nouvelles terres deviendront fertiles.



Q. Est-ce dû à l'évolution et aux changements planétaires ?

R. Ce sera l'effet de perturbations climatiques de la planète, à court terme.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYA

BENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.