DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1992

Extraits de la revue
Partage international

November 1992 - N 51 Vol. 5, n 9



Questions / Réponses


Q. Pourriez-vous nous tenir informés des nouvelles apparitions de Maitreya, depuis le 16 août en Tchécoslovaquie ? Est-il apparu à nouveau ?

R. Oui. Maitreya est apparu le 16 août devant 600 à 700 personnes à Prague, puis devant 400 à 500 personnes (également des chrétiens orthodoxes orientaux) le 13 septembre, à Bratislava, la capitale slovaque (où j'ai d'ailleurs tenu une conférence au début de l'année). Maitreya s'est exprimé pendant quinze minutes dans la langue locale. Il semblerait qu'un journaliste ait assisté à cet événement. Comme à Tlacote, Maitreya a « énergétisé » de l'eau dans les environs. Le dimanche 27 septembre, Maitreya est apparu devant 800 à 900 personnes, lors d'un rassemblement russe orthodoxe en Russie. Il fut photographié, mais il n'y avait pas de journaliste dans la salle.



Q. Maitreya énergétise-t-il toujours un puits, ou des nappes d'eau souterraines lors de ces apparitions ?

R. Oui, à chaque fois que c'est possible ; mais ce n'est pas toujours réalisable. Je pense que des mesures vont maintenant être prises afin de faire connaître davantage certaines de ces sources « miraculeuses ».



Q. Quels sont les rayons des avatars qui adombrent Maitreya ?

R. L'un des grands Etres qui adombre Maitreya s'appelle l'Esprit de Paix et d'Equilibre. Il opère à partir du second rayon, et travaille par l'intermédiaire de Maitreya d'une manière similaire à celle que Maitreya utilisa avec Jésus en Palestine. Cet avatar travaille avec la loi d'Action et de Réaction, dont nous savons qu'elles sont opposées et égales. Cette énergie a pour effet de transformer la haine, la violence et la discorde qui prévalent actuellement dans le monde, en leurs opposées, de telle manière que l'ère de tranquillité, de paix et d'équilibre qui s'annonce, soit en exacte proportion des manifestations de discorde, de violence et de tension que nous connaissons aujourd'hui. Plus la tension est forte, plus grands seront l'harmonie et l'équilibre.

Un autre avatar agit derrière Maitreya : l'Avatar de Synthèse qui dispose de l'éventail complet des énergies de 1er, 2e et 3e rayons, ainsi que d'une autre qualité pour laquelle nous n'avons même pas de nom. Le Maître Djwal Khul a suggéré de l'appeler le Principe du Dessein dirigé. Ce principe est associé au premier rayon.



Q. Pour quelle raison Partage international ne publie-t-il pas d'informations (avec des photographies) sur les propos de Maitreya lors des réunions où il est récemment apparu, au Mexique, en Russie, en Allemagne, en Suisse, en Autriche, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Inde, au Pakistan, etc. ? Si Partage international ne le fait pas, qui donc le fera ?

R. Je crains que vous n'appréhendiez pas bien la situation. Partage international ne fait qu'informer de ces apparitions de Maitreya, et ne dispose pas d'informations supplémentaires en provenance de personnes ayant assisté à ces apparitions. Nous publierions certainement les photographies prises par les groupes en question, si nous en disposions. Quant aux propos de Maitreya, vous pouvez être certain qu'ils évoquent les problèmes de séparation et d'injustice que rencontre l'humanité et qu'ils montrent que la seule solution réside dans le partage et la coopération.



Q. On entend parler de groupes de l'ère des Poissons et des groupes du nouvel âge. Quelles sont les caractéristiques des groupes du nouvel âge (selon le Maître Djwal Khul), par opposition à celles des groupes plus anciens, plus traditionnels ?

R. Ces caractéristiques décrites par le Maître Djwal Khul constituent un idéal, et les groupes du nouvel âge ne le révèlent pas nécessairement encore dans sa plénitude : inclusivité, internationalisme, un point de vue global, un sens de l'unité à l'intérieur du groupe, sans règles ; une absence de personnages investis de l'autorité dans le groupe, donc une absence de bureaux et de responsables en titre - il en résulte des prises de décision consensuelles, une absence d'esprit de critique et de compétition au niveau des personnalités. Ce ne sont que quelques aspects qui me viennent à l'esprit.



Q. N'y a-t-il pas une contradiction entre ce que vous indiquez dans La Mission de Maitreya, à savoir que Maitreya est venu pour fonder la nouvelle religion mondiale et pour inspirer un changement dans les structures politiques et économiques du monde, et sa propre déclaration, telle que vous la citez : « Je ne suis pas venu pour fonder une nouvelle religion » ?

R. Non, je ne le pense pas. Je dois préciser cette déclaration et l'expliquer en apportant quelque lumière sur ce que j'entends et sur ce qu'il entend par « religion ». Il n'est pas venu pour fonder une religion basée sur une idéologie, sur une croyance. De nos jours, toutes les religions ont une structure basée sur les croyances : croyance en tel instructeur ou en tel autre, en tels ou tels préceptes, et ainsi de suite. La dénomination de nouvelle religion mondiale, employée par le Maître Djwal Khul (qui transmit l'enseignement à Alice Bailey), et que j'emploie à sa suite, décrit une voie qui n'est pas religieuse au sens habituel du terme, mais pour laquelle nous n'avons pas encore d'appellation (à l'exception d'une appellation ésotérique). Il s'agit du sentier de l'initiation, donc d'une religion hautement scientifique – bien que ces deux termes semblent en apparence contradictoires – qui ne se fonde pas sur la croyance (l'ésotérisme n'a rien à voir avec la théologie ou les croyances). Il s'agit donc d'une science, ou d'une philosophie, ou d'un art, qui emprunte quelque chose à tout cela, et aussi un peu à la religion. Cela se rapporte à l'évolution et à ce que nous entendons par Réalité, Dieu, la super conscience ou le cosmos.

L'ésotérisme est un sentier et, en tant que tel, nous ne pouvons pas l'appeler religion, bien qu'il y ait de la religion dans l'ésotérisme puisqu'il s'occupe de cette grande Réalité dont s'occupe aussi la religion.

Maitreya ne va pas énoncer un système de croyance qu'il faudrait accepter pour faire partie de cette religion. Il mettra en marche sur le plan physique, et de manière exotérique, un processus qui n'existe pour le moment que de manière ésotérique.

Les deux premières initiations, pour lesquelles Maitreya est l'initiateur, se dérouleront sur le plan extérieur. Pour le moment, elles sont toujours une expérience intérieure. Elles resteront une expérience intérieure mais elles auront aussi lieu extérieurement, sur le plan physique. Maitreya se rendra de pays en pays, et dans les temples édifiés à cet effet, il agira en tant qu'initiateur pour ceux qui seront prêts pour cette expérience. Les deux premières des cinq initiations, qui mettent un terme au chemin évolutif sur cette planète et font de vous un Maître, se dérouleront ainsi. Comme le Maître Djwal Khul, vous pouvez appeler cela une nouvelle religion mondiale, mais Maitreya lui-même a dit qu'il n'est pas venu pour fonder une nouvelle religion, mais pour enseigner à l'humanité l'art de la réalisation du Soi. Le Maître Djwal Khul a indiqué que la nouvelle religion mondiale nous viendra de Russie. Au fur et à mesure que les gens appartenant aux différentes religions existant dans le monde se seront qualifiés pour l'initiation, ils entreront dans des Ecoles des Mystères où ils seront préparés pour cette grande expérience, aspect le plus sacré de la nouvelle religion mondiale.



Q. Maitreya pense-t-il qu'il existe des systèmes de gouvernement ou des systèmes politiques avec lesquels l'homme doive poursuivre sa route, ou pense-t-il que nous devrions adopter un système plus spirituel ?

R. Maitreya croit en la notion de gouvernement. Mais il nous faut nous rendre compte que le mot « spirituel » a une signification beaucoup plus étendue que celle que nous lui attribuons habituellement. Jusqu'à présent, tout ce qui est « spirituel » a un rapport avec la religion. La Maître Djwal Khul a indiqué dans ses écrits que la plus grande victoire des forces du mal sur cette planète est d'avoir réussi à nous faire abandonner le monopole de la « spiritualité » aux Eglises et aux différentes religions : tout ce qui est religieux est spirituel, tout le reste ne l'est pas, et peut donc être corrompu à souhait. C'est ainsi que nous nous retrouvons avec des structures politiques, économiques et sociales corrompues, ainsi qu'avec des structures religieuses corrompues (ces dernières sont peut-être moins corrompues que les autres, mais elles le sont tout de même). Il nous faut donc élargir notre concept de la spiritualité et voir qu'il devient indispensable de baser nos structures politiques et économiques sur un fondement spirituel. Cela implique le partage et la justice, qui sont des notions spirituelles. Maitreya a déclaré : « Le partage est divin (...) Quand vous partagez, vous reconnaissez Dieu en votre frère. » Il ne s'agit pas simplement d'une bonne idée, mais d'une idée divine. C'est la nature même de la divinité. La justice est divine, la liberté est divine, et Maitreya vient afin de nous montrer comment instaurer la justice et la liberté grâce au partage. Alors pourrons-nous établir des structures politiques, économiques et religieuses spirituellement correctes. Les gouvernements sont nécessaires pour organiser les aspects pratiques de la vie en société, dans la paix et l'harmonie. Mais Maitreya affirme que nous devons participer à cette organisation : nous avons la classe politique que nous méritons.



Q. [1] J'aimerais savoir quelle était réellement la couleur de peau de Jésus il y a deux mille ans. Par couleur de peau, j'entends : était-il blanc ou appartenait-il à une autre nationalité ? J'ai de plus en plus la conviction qu'il ne devait pas être blanc, contrairement à la majorité des peintures qui le représentent. Je crois qu'il appartenait à la race noire comme la plupart des personnages de la Bible. [2] Si mon raisonnement est correct, pourquoi ont-ils changé la couleur de peau de Jésus et des personnages bibliques ?

R. [1] Jésus était d'origine sémite – vaste catégorie raciale incluant les Juifs, les Israélites, les Sumériens et les Arabes – dont la couleur de peau, comme c'est le cas aujourd'hui au Moyen-Orient, allait du « blanc » européen à l'« olive » et au « brun ». Jésus, pas plus que la majorité des personnages bibliques, n'appartenait à la race noire.

[2] Au cours des siècles, les artistes ont usé de licence artistique pour dépeindre les événements historiques, drapant leurs personnages dans des costumes et des décors de leur propre époque et de leur propre environnement. La personne qui a posé cette question ne pense certainement qu'aux représentations européennes de Jésus et de son temps. Des peintures relatant l'histoire de l'Evangile provenant d'artistes coptes d'Afrique du Nord, par exemple, montrent Jésus et ses disciples avec le visage noir.



Q. Si vous commettez une erreur évidente dans la vie (ce que j'ai fait : j'ai suivi la ligne de moindre résistance dans mon travail), l'occasion vous sera-t-elle donnée au cours de la vie suivante de revenir dans une même situation ? Je crois savoir où j'ai fait une erreur. Pourrais-je revenir dans la même situation et réagir de façon différente ?

R. Non. A moins que ça n'ait été quelque chose de très important pour l'âme, ce dont je doute. Cela signifie que cette expérience a éveillé votre conscience, vous a rendu plus conscient, et que vous ne répéteriez pas cette erreur. Vous pourriez affronter la situation de façon complètement différente, si elle se reproduisait à un autre moment. Mais vous n'aurez pas à revenir pour cela. En fait, sans parler d'une autre vie, dans cette vie-ci vous ne referiez pas la même chose.



Q. D'après certains écrivains gnostiques et d'anciens ouvrages kabalistiques, le véritable nom du Jésus de Nazareth de la Bible fut en fait Jushu (Jeshu) ou Joshua Ben Pandira ou Panthera. D'après vos informations, cela est-il exact ?

R. Oui.



Q. Jésus ou Jeshu a-t-il réellement vécu environ 100 ans avant la date déterminée par les historiens pour cette période ?

R. Non, Jésus (Jeshu, Jushu) naquit en 24 av. J.-C.



Q. Accusé de sorcellerie, Jushu (Jésus) a-t-il été lapidé à mort, dans la ville de Lud ou Lydia, avant d'être pendu à un arbre ou attaché à une croix romaine ?

R. Non. Jésus fut crucifié, comme le relate l'Evangile.



Q. Les gens sont-ils conscients du niveau d'initiation qu'ils ont atteints, par exemple des êtres comme Platon ou Mozart ?

R. Je ne doute pas que Platon ou Mozart en furent conscients, mais généralement, en dessous de ce niveau, les gens n'en sont pas conscients.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.