DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2019

Extraits de la revue
Partage international

March 2019 - N 367



Questions / Réponses


Q. Quand le Seigneur Maitreya brandira son Epée de clivage, quel sera l’avenir de ceux qui croient en lui – par rapport à celui de ceux qui ne connaissent aucune forme d’amour ? (Conférence de San Francisco, août 2005)

R. Le même, avec une différence d’intensité. Le monde sera transformé, mais ce n’est pas Maitreya qui fera le travail, c’est vous qui le ferez. C’est l’humanité qui va le faire. Il y a bien longtemps, Maitreya a dit : « C’est par les mains humaines, par les pieds humains que le nouveau monde sera construit et les temples de l’époque édifiés. » Les « temples de l’époque » sont les structures correctes – politiques, économiques, religieuses, sociales, scientifiques, etc. Ce sont les structures de l’avenir. Et elles seront créées par tous les hommes1.


1. La construction du nouvel âge

Benjamin Creme cite ici Maitreya, qui a dit, il y a très longtemps : « C’est par les mains humaines, par les pieds humains que le nouveau monde sera construit et les temples de l’époque édifiés. »

On trouvera ci-dessous des citations provenant de l’Agni Yoga :

Tiré de Feuilles du jardin de Morya, tome I (L’Appel), enseignement qui a en réalité été donné par Maitreya : « De tes mains, tu dois construire une nouvelle force. » Et : « La culture spirituelle est édifiée par nous et par vous. »

Tiré de Feuilles du jardin de Morya, tome II, (Illumination) :
« Pendant la marche de nuit, le guide s’égara.
Après avoir cherché un moment, je trouvai le Christ assis sur un monticule de sable, contemplant les sables baignés de la lumière de la lune. Je lui dis : « Nous nous sommes égarés, nous devons attendre l’indication des étoiles pour retrouver notre chemin. »
« Rossul Moria, qu’est-ce qu’un chemin pour nous, quand le monde entier nous attend ? »
Alors, prenant son bâton de bambou, il traça un carré autour de l’empreinte de son pied, disant : « En vérité, par des pieds humains. »
Puis, laissant dans le sable l’empreinte de sa paume, il l’entoura aussi d’un carré. « En vérité, par des mains humaines. »
Entre les carrés, il dessina une figure ressemblant à un pilier surmonté d’un arc de cercle. Il dit : « Ô, comme Aum pénétrera la conscience humaine ! Ici, j’ai dessiné un pistil avec un arc au-dessus, et j’ai posé la fondation dans quatre directions. Lorsque par des pieds humains et par des mains humaines le Temple sera construit dans lequel le pistil instauré par moi fleurira, alors, les Constructeurs pourront emprunter mon chemin. Pourquoi chercher le chemin, alors qu’il est devant nous ? »
Puis, se levant, il effaça avec son bâton tout ce qu’il avait dessiné. »
(Société Agni Yoga, 1923, 1924).

BC fait une référence du même type (2001, Conférence d’introduction, L’unité) : « Il y a longtemps, dans le premier livre d’Agni Yoga, Maitreya dit : « C’est par des mains humaines, par des pieds humains que le nouveau monde doit être construit. » Chaque pierre, chaque brique, chaque progrès sur le chemin doit être fait par l’homme lui-même. »

Et dans Messages de Maitreya le Christ, Maitreya lui-même fait référence à cet aspect du travail à venir de l’humanité : « Ma venue transformera ce monde, mais le travail essentiel de reconstruction vous incombe. Je ne suis que l’Architecte du Plan. C’est vous, mes amis, mes frères, qui vous chargerez de bâtir le Temple radieux de la Vérité. » (Message n° 65, 13 mars 1979)



Q. En quoi nos vies seront-elles transformées par sa présence ?

R. Il vient en tant qu’avatar à la fin d’un âge pour ouvrir la voie menant à une ère nouvelle, pour libérer les énergies de cette ère, et nous mener sains et saufs jusqu’à cette contrée nouvelle, comme il l’appelle, ce temps où « personne ne connaît la privation, où chaque jour est différent » (Message de Maitreya n° 3). Vous vous rendez compte ? Chaque jour différent ? J’en connais qui, apprenant cela, protestent : « Oh non ! Quelque chose de différent chaque jour ? Ça, je ne pourrais jamais m’y faire ! » On ne peut vraiment pas plaire à tout le monde !

Quand les jours se succèdent sans jamais se ressembler, la vie devient créative et passionnante, on est en permanence plongé dans sa créativité. Il n’y a pas deux jours qui se ressemblent, tout est toujours nouveau. On ne se dit plus : « Quel est mon programme, aujourd’hui ? Encore la même chose qu’hier, que j’ai déjà faite avant-hier et avant avant-hier ? Aller au travail encore et encore ? Ça fait des années et des années que ça dure ! » C’est cela qui tue l’humanité, cette routine, cette corvée, qui transforme les êtres humains en machines à aller au bureau et à gérer des entreprises, à faire gagner de l’argent aux multinationales. C’est dans cette optique que tout est conçu. Les gens n’aiment pas ce train-train. S’ils s’y astreignent, c’est seulement pour gagner leur vie.



Q. Dans ce cas, comment sortir de la routine ?

R. Toute notre organisation est erronée. Ce sont les Maîtres qui ont la réponse. Le partage génère la justice, et la justice génère la paix. Et dans cette paix, nous pourrons mettre en place nous-mêmes des relations correctes entre les nations, entre les humains et l’industrie, et satisfaire nos besoins de loisirs qui permettront à chacun d’entre nous de faire l’expérience de ce qu’est la vie.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR

 | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.