DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2017

Extraits de la revue
Partage international

June 2017 - N° 346



Questions / Réponses


Q. Que se passe-t-il après la mort ? Où va l’âme ?

R. Tout dépend de l’individu. Quand on meurt, on abandonne son corps physique, puis on passe un temps plus ou moins long dans le corps astral ou émotionnel. Puis, la personne, selon son niveau d’évolution, va passer un certain temps dans le corps mental – une fois qu’elle a abandonné ses véhicules physique et émotionnel. L’âme est toujours là – elle ne va nulle part. Il n’y a nulle part où aller ! Ce n’est pas comme s’il y avait une distance entre cette vie et l’au-delà. C’est une question de conscience plutôt que de distance. C’est l’âme qui se réincarne encore et encore. Notre corps – le corps physique, avec les corps astral et mental – n’est qu’un équipement qui permet à l’âme de se manifester à ce niveau. La personnalité n’est, elle aussi, qu’un équipement au service de l’âme.



Q. Revenons-nous en incarnation avec la même personnalité et la même âme ?

R. Quand l’âme est prête à se réincarner, elle crée dans le sein de la mère un nouveau corps qui s’imprègne petit à petit de sa nature astrale et mentale. L’âme commence alors une autre vie dans un nouveau corps, parfois en tant qu’homme, parfois en tant que femme. Et l’individu a une nouvelle personnalité, qui est différente de la précédente. La personnalité est le reflet de l’âme. Cette âme est elle-même le reflet de l’esprit de Dieu, de la divinité. L’âme est immuable et divine. Le divin se manifeste en tant qu’âme, celle-ci constituant le lien dans le temps et dans l’espace entre la divinité et l’homme ou la femme en incarnation sur le plan physique. L’âme est le divin intermédiaire.



Q. J’ai lu que les Maîtres ont tout connu sur cette Terre. Est-ce vrai ?

R. Nous sommes divins. Nous sommes des dieux. Ce n’est pas là une déclaration littéraire ou poétique de ma part, c’est la réalité ! Nous ne nous comportons pas comme des dieux. C’est cela, le problème qui se pose dans le monde : les dieux disent que nous sommes des dieux, mais les humains ne se conduisent pas comme des dieux ! Les Maîtres sont des hommes qui savent qu’ils sont des dieux et manifestent leur divinité. C’est cela, la différence entre nous. Les Maîtres – Maitreya et tous les autres Maîtres – ont vaincu la mort, ils on manifesté leur divinité. Ils ont fait cela dans la vie, par tâtonnements, par la méthode des essais et des erreurs, en se trompant. Ils ont fait toutes les expériences, connu toutes les humiliations, toutes les hontes, et ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour rattraper tout cela et manifester cette divinité. Ils sont passés par tout cela, et le fait qu’ils aient réussi est une garantie pour nous tous.



Q. Combien de temps s’écoule-t-il entre deux incarnations ?

R. Cela dépend du niveau d’évolution de l’individu concerné. Pour ceux qui ne sont pas très évolués, qui sont jeunes dans la vie – pas en âge, mais nouveaux dans la vie, il ne s’écoule pas longtemps. Il leur faut s’incarner de très nombreuses fois très vite pour évoluer rapidement. Puis, à mesure que les gens évoluent, leur expérience de la vie devient plus « dense ». Ils expérimentent davantage, ils ont plus de choses à « digérer ». Dans ce cas, ils restent plus longtemps hors d’incarnation. Par la suite, quand les individus sont plus avancés, qu’ils deviennent des disciples et des initiés d’un certain grade, ils reviennent en incarnation très rapidement encore et encore pour en finir avec leur expérience en incarnation et devenir des Maîtres. Les Maîtres ne s’incarnent pas, sauf s’ils ont un dessein particulier, et par un acte de volonté. Ils ne sont plus obligés de s’incarner. (Conférence de Paris, France).






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.