DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2014

Extraits de la revue
Partage international

April 2014 - N° 308



Questions / Réponses


Q. [1] Maitreya donne-t-il toujours des interviews télévisées en Russie ? [2] Combien en a-t-il données à ce jour ? Au 6 février 2014, il y en avait eu trente-six. Quel est le total en Russie aujourd’hui ?

R. [1] Oui. [2] 41 (au 14 mars).



Q. Pourriez-vous nous donner un récapitulatif des interviews données par Maitreya dans chaque pays à ce jour ? Cela nous serait très utile quand nous donnons des conférences. Le public aime connaître le nombre d’interviews données dans les différents pays.

R. États-Unis : 29 interviews (janvier 2010 à janvier 2011) ; Mexique : 14 interviews (janvier à septembre 2011) ; Brésil : 41 (septembre 2011 à janvier 2013) ; Russie : 41 interviews (de janvier 2013 à ce jour). Cela fait un total de 125 interviews.



Q. Etant donné la situation en Ukraine et en Russie, Maitreya donne-t-il davantage d’interviews ?

R. Non.



Q. Maitreya était-il présent à Kiev lors des manifestations ?

R. Oui.



Q. Le Maître de Moscou est-il intervenu d’une quelconque manière pour faire baisser la tension dans le conflit opposant la Russie à l’Ukraine ?

R. Pas directement.



Q. Pouvons-nous espérer que le peuple fera entendre sa voix en Russie pour demander la paix, et que son intervention sera suivie d’effets ?

R. Oui.



Q. Que répondriez-vous à ceux qui semblent relativement avancés mais tournent le dos au service sous prétexte qu’ils ne sont « pas prêts » à servir ?

R. « Dépêchez-vous et ne manquez pas cette opportunité ! Vous ne savez pas combien de temps il vous reste à vivre pour saisir l’occasion. ».



Q. Où le désir de servir trouve-t-il son origine ? En observant les gens que je connais, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des groupes, j’ai le sentiment qu’ils n’ont pas beaucoup d’ardeur au service.

R. L’âme vient en incarnation pour servir. Je ne peux pas parler pour ceux qui n’appartiennent pas à un groupe, mais ceux qui entrent dans un groupe le font parce qu’ils désirent servir d’une manière ou d’une autre.



Q. Pourquoi la peur est-elle une si mauvaise chose ? Après tout, n’est-elle pas simplement une réaction humaine normale ?

R. Elle est sans aucun doute une réaction humaine, mais, à votre avis, quand donnez-vous le meilleur de vous-même ? Quand vous avez peur, ou quand vous n’êtes pas sous l’emprise de la peur ?



Q. Peut-on se libérer de la peur, même si l’on n’est pas un initié du troisième, du quatrième ou du cinquième degré ?

R. Oui, on peut être sans peur à tous les niveaux d’évolution – la peur est une maladie contagieuse.



Q. Comment se fait-il que la plupart des névroses et des mirages trouvent leur origine dans la peur ?

R. Parce que la peur gouverne l’élémental astral.



Q. En tant qu’artiste peintre, n’est-ce pas un immense sacrifice pour vous, M. Creme, de consacrer votre temps à faire connaître le retour de Maitreya et des Maîtres comme vous le faîtes ?

R. De quoi le monde a-t-il le plus besoin, de ma peinture ou de Maitreya ?



Q. Sur combien de personnes Maitreya peut-il compter aujourd’hui ?

R. Sur presque deux milliards de personnes.



Q. [1] Y a-t-il des pays qui combattent le changement climatique aujourd’hui ? [2] Certains pays sont-ils plus avancés dans l’utilisation et la recherche de sources d’énergie alternatives ?

R. [1] Oui, des pays comme la Chine et certains pays européens (comme la Grande-Bretagne, l’Allemagne et la Scandinavie). [2] Oui, tout à fait.



Q. Prenant beaucoup l’avion pour affaires et raisons familiales, je me sens coupable, mais ne peux rien y faire pour le moment. Je fais des dons à des organisations et à des œuvres écologistes, mais ce n’est peut-être pas suffisant. Que puis-je faire d’autre pour compenser mon empreinte carbone ?

R. Adhérer à Amis de la Terre ou à des organisations de ce type.



Q. Dans le supermarché de mon quartier, je trouve des haricots verts frais en provenance d’Égypte, du Sénégal et du Maroc, ainsi que d’autres produits qui ne sont pas de saison sur mon lieu de résidence. En même temps, je ne peux pas m’empêcher de me demander si les gens pauvres de ces régions peuvent se procurer des légumes frais. D’autre part, si nous achetons leurs produits, cela soutient l’économie de ces pays, n’est-ce pas ?

R. Seul un système mondial de partage des ressources de la planète sera en mesure d’apporter une solution aux problèmes de ce type.



Q. Pensez-vous que l’idée du partage tel que la Hiérarchie et vous-même la concevez gagne du terrain dans le monde ? Les gens commencent-ils à considérer le partage comme la seule solution possible ? Si tel est le cas, dans quels pays cette idée est-elle le plus avancée à l’heure actuelle ?

R. Une certaine compréhension de la nécessité du partage commence plus ou moins à apparaître dans de nombreux pays. A terme – très bientôt, j’espère – elle prendra de l’ampleur et deviendra la priorité numéro un dans le monde.



Q. [1] En quoi les Transmissions de vingt-quatre heures sont-elles différentes des Transmissions habituelles ? [2] Ne vaut-il pas mieux se concentrer vraiment et transmettre correctement pendant dix, cinq ou trois heures par exemple, à dix ou vingt personnes, plutôt que vingt-quatre heures avec parfois seulement trois personnes présentes ?

R. [1] Elles sont beaucoup plus longues ! En outre, elles sont moins fréquentes. Elles se tiennent en général trois fois par an, lors des grandes fêtes de Printemps, de Pâques, du Wesak et de l’Humanité. [2] La réponse est un oui nuancé. Car les trois grandes fêtes du Printemps constituent malgré tout pour les groupes du monde entier une opportunité exceptionnelle d’établir ensemble un rythme puissant. Pendant 24 heures, la Hiérarchie peut relier tous les groupes de travail au réseau planétaire de lumière qu’elle crée et alimente en permanence. La célébration de ces fêtes est une stimulation supplémentaire à l’aspiration et au service, et elle constitue par là même un facteur psychologique important. [Partage international, avril 1992].






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.