DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2014

Extraits de la revue
Partage international

March 2014 - N° 307



Questions / Réponses


Q. [1] Maitreya donne-t-il toujours des interviews télévisées en Russie ? [2] Combien en a-t-il données à ce jour ? Au 5 janvier 2014, il y en avait eu trente-deux. Quel est le total en Russie aujourd’hui ?

R. [1] Oui. [2] Trente-six (au 6 février).



Q. Pourriez-vous nous donner un récapitulatif des interviews données par Maitreya dans chaque pays à ce jour ? Cela nous serait très utile quand nous donnons des conférences. Le public aime savoir le nombre d’interviews données dans les différents pays.

R. Etats-Unis : 29 interviews (janv. 2010 à janv. 2011) ; Mexique : 14 interviews (janv. à sept. 2011) ; Brésil : 41 (sept. 2011 à janv. 2013) ; Russie : 36 interviews à ce jour). Cela fait un total de 120 interviews.



Q. [1] J’ai été frappé une nouvelle fois par un sous-titre dans La Mission de Maitreya, tome II : L’action de Maitreya. C’est le titre d’une section dans laquelle vous parlez de « Don du Seigneur tout-puissant  ». Il est émouvant et surprenant qu’un grand être comme Maitreya ait agi de la sorte par rapport aux groupes, et son don rendra notre service potentiel beaucoup plus puissant qu’il ne l’aurait été sans lui. Les groupes répondent-ils à cette opportunité spécifique comme ils le pourraient et le devraient ?

R. Les groupes diffèrent d’un pays à l’autre, et, à l’intérieur d’un même pays, certains sont meilleurs que d’autres ; mais, dans l’ensemble, les groupes sont d’une efficacité honorable. Ils feraient beaucoup mieux s’ils se débarrassaient de leur peur de parler en public !



Q. Est-il correct de dire que chacun et chacune d’entre nous doit trouver son sentier de service ? Comment savoir ?

R. Il y a beaucoup de désespoir et de souffrance dans ce monde, qui doit se transformer. Répondez à ce qui constitue pour vous les besoins essentiels des hommes, et servez-les. Si vous croyez que les Maîtres et Maitreya existent et qu’ils sont aujourd’hui dans le monde de tous les jours, dites au monde que vous le croyez. Il n’est pas difficile de servir si vous le désirez – il y a des millions de manières de le faire. Vous ne pouvez rien faire de plus important dans cette vie.



Q. J’ai lu dans vos livres que servir, c’est répondre aux besoins du monde, mais je ne suis pas tout à fait sûr de ce que cela signifie dans le cadre des groupes qui travaillent avec vous ?

R. Le monde est accablé de souffrance et de chagrin, alors que, pour des millions et des millions de gens, cela n’est pas nécessaire. Le vrai but de la vie est de servir. L’âme vient en incarnation pour servir le plan d’évolution. Le travail des groupes est de faire savoir que la Hiérarchie existe, et que Maitreya et son groupe, les Maîtres de Sagesse, reviennent dans le monde (certains sont déjà parmi nous). Dites cela au monde, et vous servirez. Maitreya dit que l’on ne peut rien faire de mieux. Le simple fait de savoir cela et de le prendre sérieusement stimule les espérances et les attentes de millions de personnes dans le monde.



Q. Quand vous débordez d’espoir pour l’avenir de l’humanité par exemple, cela a-t-il un effet positif sur : [1] l’émergence des Maîtres ; [2] la réalisation de cet avenir meilleur pour l’humanité (bien sûr, ceux qui ont faim ont toujours besoin de nourriture, j’en suis conscient, mais peut-être une attitude positive par rapport à l’avenir de l’humanité aide-t-elle à améliorer celui-ci ?) ; [3] votre karma personnel ?

R. [1] Oui. [2] Oui. [3] Oui.



Q. Dans le numéro de janvier 2014 de Partage international, la première lettre contenait un avertissement menaçant : « Le monde doit se mobiliser si nous voulons survivre. On ne joue pas avec la Terre. » Cette remarque venait du Maître Jésus. Pourriez-vous nous préciser ce qu’il voulait dire ?

R. Comme nous l’avons déjà dit, le monde d’aujourd’hui sait ou devrait savoir que le changement climatique est une réalité, qu’il s’accélère, et que nous en sommes arrivés à un point où il nous sera bientôt impossible de revenir sur la destruction de l’écosystème. Voilà des années que mon Maître nous alerte à ce propos. Même si le résultat de cette destruction de l’environnement ne peut pas être évalué par l’homme, nous avons tout de même chaque année des exemples de destructions terribles qui peuvent être causées par les vents et les marées. Il est stupéfiant que tellement de gens ne prennent pas cela au sérieux.



Q. Comment faire la distinction entre l’intuition et ce qui n’est qu’une forme élevée de désir ?

R. L’intuition vient du cœur, elle n’a rien à voir avec le principe de désir qui est astral et vient du plexus solaire. Essayez de prendre conscience de cette différence, et vous aurez la réponse.



Q. Dans notre groupe, nombreux sont ceux qui se comportent de façon sentimentale et exagèrent l’aspect « gentillesse », l’aspect « amour » dans leurs relations. Je trouve que c’est un peu « bidon », mais, c’est apparemment ce qui différencie les gens « de cœur » des gens « de tête ». S’agit-il d’un malentendu ? Certains disent parfois « rechercher « une impression de groupe ». D’autres, les plus anciens, sont en contact avec le « groupe intérieur », ce qui tendrait à rendre inutile la notion factice d’« impression de groupe », qui serait plus « sensible ». Que pouvez-vous nous dire à ce propos ?

R. Tout le monde est censé faire preuve de respect et de cordialité à l’égard des autres membres du groupe, quels que soient leur niveau d’évolution et leur structure de rayons. Cependant, les rayons deux, quatre, six tendent à se comporter de façon plus « affective », plus « sensible », alors que les rayons un, trois, cinq, sept tendent à être plus objectifs. Il n’en reste pas moins que la sentimentalité peut exister dans les deux cas si la personne – comme presque tout le monde – est polarisée sur le plan astral. Pour certains, une sentimentalité excessive est factice et désagréable, pour d’autres, elle est le sel de la vie. A vous de choisir.



Q. [1] Les débris ou détritus de l’espace – ces fragments de satellites plus ou moins gros qui flottent dans l’espace – sont-ils dangereux ? [2] Les Frères de l’espace doivent-ils aussi s’occuper de cela ?

R. [1] Non, pas très dangereux. [2] Pas particulièrement.



Q. D’immenses étendues de forêt, de jungle et de terre arable sont consacrées à la culture des palmiers à huile. Cette huile est utilisée pour la fabrication d’une multitude de produits divers – y compris alimentaires. Outre ses effets destructeurs sur l’environnement, cette huile est-elle également toxique pour l’homme ?

R. Elle n’est pas toxique, mais elle n’est pas très bonne – elle est assez lourde à digérer.



Q. Quels sont les effets réels de la fracturation ? Cette technique cause-t-elle des dommages irréversibles à la Terre ?

R. Tout dépend de l’endroit où elle est pratiquée. Dans les régions rocheuses instables ou dans les zones de carrière, elle peut être très dangereuse. Dans un environnement plus stable, et prudemment mise en œuvre, elle est moins dangereuse que beaucoup ne l’imaginent. Elle peut être dangereuse dans les petits pays (comme la Grande-Bretagne ou d’autres pays européens) où des mines et des carrières ont été exploitées pendant des siècles, mais elle peut être beaucoup plus sûre dans les grands pays disposant de territoires immenses. Néanmoins, le processus de fracturation risque de polluer les ressources locales en eau, et l’humanité n’a pas vraiment besoin de cette technique, car elle dispose aujourd’hui de soixante-dix ans de réserves de pétrole. Tous nos besoins ne vont pas tarder à être satisfaits par la technique de la fusion froide, qui nous fournira une énergie sûre et bon marché en quantités illimitées, dans l’attente que l’humanité reçoive la technologie de la lumière. Cette technologie nous sera donnée quand nous aurons commencé de mettre le partage en œuvre et que la guerre aura été reléguée dans les oubliettes du passé.



Q. Dans son livre les soucoupes volantes ont atterri, George Adamski affirme que les Frères de l'espace lui ont révélé que les principaux responsables derrière ceux qu'il appelle « le Groupe du Silence » (les conspirateurs mondiaux qui ont tenté de cacher au public la vérité sur les ovnis) étaient de puissants banquiers et financiers internationaux. [1] Cette information était-elle totalement exacte ? [2] Est-elle toujours toujours vraie aujourd'hui, ou bien d'autres agences puissantes sont-elles également impliquées ?

R. [1] Non. [2] Oui. Ces forces ont toujours été plus ou moins impliquées, mais les sources gouvernementales au niveau mondial sont les sources principales de contrôle de l'information.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.