DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2012

Extraits de la revue
Partage international

May 2012 - N° 285



Questions / Réponses


Q. Combien d’interviews Maitreya a-t-il données à ce jour ?

R. Soixante (au 12 avril 2012).



Q. [1] Les interviews que Maitreya a données au Brésil ont-elles été diffusées dans d’autres pays ? [2] Etant donné les liens culturels et linguistiques existant entre les deux pays, ces interviews ont-elles été diffusées au Portugal ?

R. [1] Non. [2] Non.



Q. D’autres pays d’Amérique Latine commencent-ils à s’intéresser à ces interviews ?

R. C’est difficile à dire à ce stade.



Q. Y a-t-il au Brésil des gens influents (non seulement dans le courant dominant, mais aussi parmi les mouvements alternatifs tels que les activistes qui participent à des conférences internationales telles que le Forum social de Porto Alegre) qui ont entendu les interviews de Maitreya et ont été impressionnés ou inspirés par ses propos ?

R. Oui.



Q. Maitreya a-t-il rendu visite à l’un des rassemblements et campements Occupy qui se sont tenus aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne et y a-t-il pris la parole ?

R. Non.



Q. Sur la place Tahrir, en Egypte, Maitreya a parlé aux activistes et leur a prodigué ses enseignements pendant trois semaines. Certains de ceux-ci occupent-ils aujourd’hui une place dans la politique locale ou nationale ?

R. Oui.



Q. [1] La tension qui règne dans le monde est-elle particulièrement importante en ce moment ? [2] De très nombreuses personnes semblent épuisées, beaucoup souffrent de problèmes cardiaques ou autres. Cela est-il dû à la tension mondiale ?

R. [1] Oui, la tension est très forte dans le monde entier. [2] Oui.



Q. [1] Lorsque les Maîtres manifestent des signes ou des phénomènes inexplicables que nous appelons parfois « miracles », est-ce pour nous donner une idée de ce que seront certaines réalités à venir ? [2] Dans le numéro d’avril de Partage international, on voit un nouveau type de fusée sur une photographie prise par une webcam à Passau, Allemagne. S’agit-il d’un exemple des indices et des pistes destinés à éveiller les gens aux nouvelles découvertes et possibilités techniques ? [3] Un autre exemple nous permet peut-être d’avoir un aperçu des archives akashiques. Pourrait-il s’agir d’un précurseur des « bioscopes » que Maitreya et les Maîtres nous permettront un jour de voir, de façon que nous puissions observer un événement historique spécifique et le voir exactement tel qu’il s’est produit ?

R. [1] Oui. [2] Non, pas vraiment. [3] Non.



Q. Où se trouve le « réservoir » des énergies qui est alimenté par la méditation de transmission  se trouve-t-il dans la sphère mentale ou sur l’un des sous-plans éthériques ?

R. Essentiellement sur la sphère mentale.



Q. Pendant la méditation de transmission, les énergies s’écoulent-elles des centres vers les paumes des mains, avant de passer dans le tétraèdre ?

R. Elles passent par la paume des mains, puis par le fil d’argent et entrent dans le tétraèdre.



Q. Le tétraèdre aide-t-il à filtrer les idées et la pensée pendant la méditation de transmission ?

R. Le tétraèdre met à la terre les pensées situées au-dessous du plan mental, c’est-à-dire les formes-pensées astrales, etc.



Q. Mon groupe de méditation de transmission est très petit : la plupart du temps, nous ne sommes que trois. Si l’un d’entre nous s’endort, notre Transmission est-elle encore utile ?

R. Oui, mais à un degré moindre.



Q. J’ai du mal à « faire le vide dans mon mental » pendant la méditation de transmission  même quand je pense être aligné, j’ai encore toutes sortes de pensées qui me tournent dans la tête. Peut-on être aligné tout en continuant de penser ? Comment peut-on se débarrasser de ses pensées ?

R. La fonction du mental est de penser. Ne vous préoccupez pas de vos pensées. Maintenez votre attention au centre ajna ; vous oublierez le mental et resterez focalisé sur ce chakra.



Q. Pourriez-vous nous donner des éclaircissements sur ce que deviennent les énergies une fois qu’elles ont été transformées via les groupes de méditation de transmission ? Par exemple, pouvons-nous imaginer que nous abaissons le niveau des formes-pensées « supérieures » avant de les faire passer dans la sphère mentale, les rendant ainsi plus facilement accessibles au règne humain ?

R. Non, il ne s’agit pas de cela du tout. Les énergies qui quittent les groupes vont directement aux Nouveaux Groupes des Serviteurs du monde qui ont été formés par Maitreya en 1922 (et qui utilisent l’énergie sans nécessairement se rendre compte qu’elle est là.) Ces individus, qui sont au nombre d’environ cinq millions, utilisent les énergies dans leur activité au service du monde  et dans bien des cas n’en ont pas conscience. Ce sont des spécialistes qui travaillent dans divers champs de service.



Q. Lors d’une méditation de transmission, par quels endroits du corps éthérique les énergies pénètrent-elles quand vous n’êtes pas présent ?

R. Par les chakras, comme toujours.



Q. Les énergies suivent-elles le même ordre parmi les chakras pour toutes les personnes lors d’une méditation de transmission ? Par exemple, commencent-elles par le centre de la couronne, avant de passer par le centre ajna, puis le centre laryngé et ainsi de suite ?

R. Non, l’ordre varie selon les individus.



Q. Les Maîtres de Sagesse utilisent-ils les énergies de méditation de transmission pour travailler dans les règnes animal et végétal ?

R. Oui, en fonction des besoins.



Q. Les Maîtres utilisent-ils les énergies de méditation de transmission dans le but de guérir des individus, des groupes ou des nations ?

R. Oui, en fonction des besoins.



Q. Les énergies sont-elles utilisées également sur les plans physique et astral ou seulement sur le plan mental ?

R. Sur tous les plans.



Q. Puisque les énergies sont physiquement palpables pendant la méditation de transmission, cela signifie-t-il qu’elles sont aussi physiques, mais à un niveau physique-éthérique supérieur ?

R. Non. Elles ne sont pas physiques. Elles sont spirituelles, à des niveaux divers.



Q. Si, quittant leurs retraites lointaines, les Maîtres entrent dans le monde sans être nés d’une femme et sans grandir, comment se fait-il (il ne s’agit pas d’une invention de ma part) qu’on lise dans les œuvres d’Alice Bailey que « les Maîtres s’incarneront pour la première fois depuis l’époque atlantéenne » ? Les deux choses pourraient-elles être vraies ? Dans ce cas, les chiffres seraient peut-être différents des vôtres.

R. Quand il est dit qu’ils s’incarneront, c’est l’affirmation d’un fait chronologique. Les Maîtres, en tant que groupe, s’incarnent ensemble pour la première fois depuis l’époque Atlante. Cela n’a rien à voir avec les incarnations individuelles des Maîtres au cours de l’Histoire.



Q. Qu’est-ce qu’un disciple de Shamballa ? [1] A-t-il un Maître, comme les disciples de la Hiérarchie ? [2] Qu’est-ce qui fait d’une personne un disciple de Shamballa ?

R. [1] Oui, bien sûr. [2] Son niveau d’évolution.



Q. Beaucoup a déjà été dit au sujet des Frères de l’espace de Mars, Vénus et des autres planètes. [1] Pourriez-vous nous dire quelques mots de l’humanité qui se trouve sur Saturne, Uranus et Neptune ? [2] Dans les enseignements d’Alice Bailey, le Maître Djwhal Khul déclare que ces trois schémas planétaires sont des synthétiseurs, et qu’ils absorbent l’énergie des sept autres schémas. Il dit aussi que les Egos qui évoluent dans ces schémas planétaires se trouvent déjà sur le sentier. Cela signifie-t-il que l’humanité qui existe sur ces trois planètes est venue de l’une ou l’autre des planètes de notre système ? [3] Ces trois planètes ont-elles une humanité « originelle » ?

R. [1] Non. [2] Non. [3] Oui. Cela ne signifie pas qu’elles viennent de la Terre, mais de leur propre système planétaire. Le fait qu’elles soient déjà sur le sentier montre que les planètes en question sont relativement avancées.



Q. La boule de feu vue par des centaines de personnes au-dessus de l’Ecosse et d’une grande partie de l’Angleterre le 3 mars 2012 était-elle un ovni et non un météore comme les autorités le soutiennent ?

R. Non, c’était un météore.



Q. Je n’ai aucune source particulière de soucis dans ma vie quotidienne à Tokyo et ne suis pas spécialement préoccupé par les fréquents tremblements de terre, petits et grands, qui continuent de nous frapper. Malgré tout, je me sens déstabilisé et mal à l’aise. Est-ce parce que le champ éthérique est perturbé et/ou parce que les élémentaux déviques ont perdu l’équilibre ?

R. Les deux.



Q. Tout d’abord, merci à tous pour votre travail, je ne trouve pas les mots pour exprimer mes sentiments et mes pensées. M. Creme, vous êtes super ! Je me pose beaucoup de questions, mais il y en a une qui me préoccupe particulièrement : les initiés et les disciples sont-ils toujours conscients du fait qu’ils sont justement des initiés et des disciples ?

R. En dessous d’un certain niveau, non. Même des disciples avancés, qui occupent souvent des postes clés dans des domaines publics importants, peuvent ne pas avoir conscience de leur lien avec la Hiérarchie, ce qui leur permet de mieux accomplir leur tâche.



Q. Le pape Jean XXIII avait été mis au courant de l’existence d’une vie extra-terrestre. L’avènement prochain de Maitreya lui avait-il également été révélé ?

R. Non.



Q. Il se déroule en ce moment sur Saturne un gigantesque orage d’une taille prodigieuse totalement inconnue à ce jour. Ce phénomène a-t-il un rapport avec les cyclones qui ont frappé le Queensland et les États-Unis ?

R. Tout cela est le résultat de l’activité des taches solaires.



Q. Le Pharaon égyptien Akhenaton (environ 1300 av. J.-C.) était différent de tous les autres pharaons. Lors de sa prise de pouvoir, il ordonna que l’on n’adore plus qu’un seul dieu : le dieu soleil « Ra », qui fut symbolisé par Aton, le Grand Disque. [1] Tenait-il cette idée d’un grand dieu unique des Frères de l’espace ? [2] Etait-il un Frère de l’espace ? Il a été décrit comme ayant un visage exceptionnellement long et étroit, avec des yeux bridés et un long crâne presque conique. [3] Certaines personnes qui souscrivent à la « théorie des anciens astronautes » ont avancé l’hypothèse que ces descriptions ne sont peut-être pas un portrait stylisé, mais bel et bien son apparence unique et presque extraterrestre.

R. [1] Non, mais de la tradition atlante, qui avait été longtemps vivace en Egypte avant de tomber en désuétude sous le règne des prêtres d’Amon. [2] Non. [3] Non.



Q. Dans Aum, livre de l’Agni Yoga (page 277), on lit : « L’essence du sang imprègne totalement le corps physique, et même le corps subtil. Le sang est si indésirable dans l’alimentation que nous ne permettons l’usage de viande séchée au soleil que dans les cas extrêmes. On peut aussi utiliser les parties de l’animal dont la substance sanguine a été complètement transmutée. Ainsi, la nourriture végétale a également un sens pour la vie dans le monde subtil. » Vous avez déclaré que le poisson est neutre d’un point de vue spirituel, et que, par conséquent, on n’abaisse pas son taux de vibration spirituelle en en consommant. Pourriez-vous développer ce point ? Par exemple, comment se fait-il que l’on puisse consommer le sang des poissons, mais pas le sang des animaux terrestres ?

R. Le poisson n’a que peu de sang : sa chair n’en est donc pas imprégnée. C’est un fait historique que la consommation de poisson était autorisée dans la communauté essénienne, dont Jésus était le chef. L’alimentation de Jésus et de ses disciples était composée de poisson, de pain, de fromage de chèvre, de fruits et de vin peu alcoolisé.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.