DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information
 
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2012

Extraits de la revue
Partage international

February 2012 - N° 281 / 282



Questions / Réponses


Q. [1] Combien d’interviews télévisées Maitreya a-t-il données depuis le numéro de décembre 2011 de Partage international ?

R. [1] Quatre – ce qui fait un total de cinquante-deux depuis le début des interviews.



Q. Où les interviews les plus récentes ont-elles eu lieu ?

R. Au Brésil.



Q. Comment les gens réagissent-ils à ses idées ?

R. Cela dépend. Les plus pauvres acceptent son message avec enthousiasme, parce qu’il leur fait chaud au cœur. Pour certains des plus riches, ses idées semblent presque dépassées et hors de propos.



Q. Parmi les gens qui ont vu Maitreya à la télévision au Brésil, la proportion de ceux qui sont inspirés par ses idées et de ceux qui ont peur (ou sont simplement en désaccord) est-elle la même que dans votre public aux États-Unis ?

R. Non. La réaction américaine est plus sophistiquée.



Q. Etant donné la pauvreté qui existe dans le monde (il y a davantage de pauvreté au Brésil qu’aux Etats-Unis, qui ont leur part eux aussi), j’aurais pensé que la majorité des gens soutiendraient Maitreya au point où nous en sommes. Cela s’explique-t-il simplement par un conditionnement qui remonte très loin et des habitudes qui ont la vie dure, ou bien les pauvres sont-ils généralement plus favorables à Maitreya, alors que les mieux lotis ont plutôt peur de ce qu’ils risquent de perdre ?

R. Absolument.



Q. Comment décririez-vous l’année 2011 ? Pensez-vous qu’elle a marqué un tournant dans l’évolution du monde ?

R. Oui, 2011 a été un tournant.



Q. A votre avis, le mouvement Occupy s’est-il éteint à cause des mesures de répression prises par les autorités locales ?

R. Non.



Q. Votre Maître pourrait-il préciser combien de personnes ont été tuées dans le soulèvement syrien depuis le début du Printemps arabe en janvier 2011 ?

R. Presque 3 000 personnes.



Q. [1] Viendra-t-il un jour où nous travaillerons en pleine lumière en totale coopération avec les Frères de l’espace dans le système solaire, à la façon dont les planètes plus avancées travaillent ensemble aujourd’hui ? [2] Si oui, quand cela se produira-t-il ?

R. [1] Oui. [2] Il est impossible de donner une date.



Q. Quelle est l’importance de la « quasi découverte » du boson de Higgs, dite « particule-dieu », pour l’avancement de la science ? Constitue-t-elle un tournant pour la physique ? Indique-t-elle que la « théories des cordes » est, pour l’essentiel, exacte ?

R. Non, elle est à côté de la plaque. Tout est relatif, à partir du niveau où se situe l’observateur. Tous les calculs de ce type sont valables par rapport au niveau à partir duquel ils sont considérés.



Q. Une expérience italienne semble avoir fait la preuve que des particules fondamentales – les neutrinos – peuvent aller plus vite que la lumière. Si elle se confirme, cette découverte va  révolutionner la règle la plus fondamentale de la physique moderne selon laquelle rien ne peut aller plus vite que 299 792 458 mètres par seconde. Est-il possible que quelque chose aille plus vite que la lumière ?

R. Oui, la « super » lumière, en fonction du niveau de l’observateur.



Q. Hugo Chavez, le président du Venezuela, qui, comme quelques autres leaders d’Amérique latine, est atteint d’un cancer, a laissé entendre que les Etats-Unis ont peut-être mis au point une méthode pour donner le cancer aux leaders de la région. Les services secrets US (la CIA) disposent-ils vraiment d’un moyen de déclencher un cancer chez les gens pour les assassiner, et ont-ils utilisé cette technique avec les leaders d’Amérique latine qui sont hostiles aux intérêts américains ?

R. Non.



Q. En tant que bouddhiste pratiquant, je suis à la fois impatient et angoissé à l’idée de la venue d’un « Instructeur mondial » du nom de Maitreya. Qui a le pouvoir de nommer cet avatar de l’ère qui vient ? La Chine communiste ou le Dalaï Lama ?

R. Ni l’un, ni l’autre. « Maitreya » est le nom de l’instructeur mondial qui est attendu par les bouddhistes du monde entier. Les bouddhistes japonais attendent le Bouddha Maitreya dans 350 millions d’années. Les groupes bouddhistes, c’est certain, ont toutes sortes de dates en tête. Mais Maitreya est le nom de l’Instructeur mondial actuel, qui a pris ses fonctions il y a 2 150 ans, succédant ainsi au Bouddha Gautama. Maitreya sera Instructeur mondial pendant les 2 500 années à venir environ, ce qui fera de lui le premier Instructeur mondial à exercer cette fonction dans la Hiérarchie spirituelle de la Terre pendant deux ères successives. On l’appelle le Bouddha Maitreya parce que Maitreya est son nom personnel.



Q. « Starseed » [Graine d’Etoile] de vingt-cinq ans, j’ai toujours eu beaucoup de mal à vivre dans la civilisation d’aujourd’hui. Je veux vendre tout ce que je possède et devenir un disciple de Maitreya. Comment dois-je m’y prendre ? Maitreya créera-t-il des communautés internationales pour ceux qui souhaitent adopter le mode de vie du Verseau ? J’attends avec impatience de voir tout cela se réaliser ! Recevez toute mon affection !

R. La vie en communauté telle que vous semblez la souhaiter est déjà expérimentée dans de nombreux endroits dans le monde. Inutile, cependant, de vendre tout ce que vous possédez. Si vous aimez vos semblables et faites votre possible pour soulager le monde de son fardeau, vous êtes, potentiellement au moins, un disciple de Maitreya. Bonne chance !



Q. Le portrait récemment découvert de Jane Austen (selon les affirmations de Paula Byrne dans son documentaire Jane Austen : le portrait perdu sur BBC2) est-il un portrait authentique de cette romancière anglaise du XIXe siècle ?

R. Oui, c’est un portrait authentique de Jane Austen.



Q. La toile Salvator Mundi [Sauveur du monde] est désormais considérée comme une œuvre de Léonard de Vinci par les experts. Ces derniers ont-ils raison, est-ce vraiment Léonard qui a peint ce tableau ?

R. Oui.



Q. Dans une interview, deux experts ont déclaré que quand on regarde la toile, particulièrement les yeux, on est saisi et l’on ressent une sorte d’énergie qui en émane. Est-ce exact ? De l’énergie émane-t-elle de ce tableau ?

R. Oui.



Q. La toile a été réalisée entre 1506 et 1513. Egarée pendant très longtemps, elle a fini par être retrouvée, avant d’être restaurée en 2011. Elle est exposée à la National Gallery de Londres jusqu’au 5 février 2012. Y a-t-il un rapport entre la date de cette redécouverte et la réapparition de Maitreya ?

R. Non.



Q. Dans sa décision de peindre cette toile, Léonard a-t-il été inspiré par Maitreya, le Maître Jésus ou un autre Maître ?

R. Non.



Q. [1] Dans quelle mesure G. F. Haendel était-il conscient de la différence entre le Christ et son disciple Jésus ainsi que du retour de Jésus/Christ à notre époque quand il a composé Le Messie ? [2] Haendel était-il en contact avec la Hiérarchie ?

R. [1] Il ne l’était pas du tout. [2] Il serait inexact de dire qu’il était en contact avec la Hiérarchie, mais il était sensible à l’inspiration et à l’impression d’un Maître.



Q. Dans quelle mesure Maitreya et/ou le Maître Jésus prodiguent-ils leurs énergies aux personnes qui écoutent le Messie ?

R. On ne peut pas le dire, mais de temps à autre la réponse d’un disciple évoque une réponse de leur part.



Q. Pourriez-vous nous dire combien il y a de bases d’ovnis actives sur notre planète aujourd’hui ? Cette question est en rapport avec une question posée à propos d’une base d’ovni à Nerja, Espagne, dans le numéro de Partage international de jan/fév 2011.

R. Environ 400 000.



Q. Dans le numéro de mars 2009 de la revue Partage international, vous avez répondu à une question à propos des traînées de condensation laissées par un vaisseau spatial de Jupiter (Voir c’est croire, courrier des lecteurs, p. 33). [1] Les vaisseaux spatiaux laissent-ils souvent pareille traînée dans le ciel ? [2] Si je pose cette question, c’est parce que j’aurais pensé que les ovnis ne produisaient ni fumée, ni traînée de vapeur. [3] Beaucoup des traînées chimiques et de condensation sont-elles en fait produites par les vaisseaux spatiaux qui dupliquent le maillage magnétique de la Terre en vue de l’arrivée de la Technologie de la lumière ? [4] Si oui, serions-nous fondés à dire qu’ils « dessinent » dans le ciel pour nous informer de leur participation à ce travail ?

R. [1] Oui. [2] D’ordinaire, ils ne produisent ni fumée, ni traînée, mais il leur arrive cependant de le faire. [3] Oui. [4] Non.



Q. Les premières observations d’objets volants non identifiés en Amérique du Nord ont été faites aux alentours du 18 janvier 1644. Le gouverneur de la Colonie de la baie du Massachusetts, John Winthrop, a rapporté l’événement dans son journal personnel. S’agissait-il de vaisseaux spatiaux ?

R. Oui.



Q. Dans votre conférence de juin 2010 à Tokyo, vous avez parlé de l’existence d’un parlement interplanétaire dans notre système solaire. S’agit-il de l’assemblée à la réunion de laquelle George Adamski fut invité à participer en mars 1962 ?

R. Oui.



Q. Dans un numéro précédent de Partage international, vous avez confirmé que le Dr Michael Wolf est l’un des scientifiques qui ont travaillé avec des extraterrestres. Pourriez-vous nous indiquer s’il a travaillé au développement d’une technologie d’interface neurologique (ou biologique) destinée au pilotage d’un appareil de type ovni ?

R. Non.



Q. Dans son livre, The Catchers of Heaven, qu’il déclare avoir transformé partiellement en ouvrage de fiction afin d’être autorisé à le publier, le Dr Michael Wolf laisse entendre que son équipe avait cloné un être humain, en utilisant des connaissances et des technologies extraterrestres. Quand on lui ordonna de tuer un chien, le clone refusa parce que, dit-il, il avait été imprégné de l’éthique de son créateur, le Dr Wolf. [1] Le Dr Wolf a-t-il réellement fait un clone imprégné d’une conscience humaine, ou cela relevait-il de la partie fictive de son livre ? [2] Les Frères de l’espace créent-ils ou utilisent-ils parfois des clones pour collaborer avec les membres de l’humanité ?

R. [1] Non. [2] Non.



Q. Le Dr Wolf semble laisser entendre dans son livre que la Terre n’était pas sa planète d’origine. Etait-il, comme George Adamski, une âme d’une autre planète incarnée sur Terre ?

R. Non.



Q. Le Dr Wolf décrit Kolta, l’un des extraterrestres avec qui il travaillait, comme petit, avec une peau grise, une tête relativement importante et de grands yeux en amande. En une occasion, il trouva Kolta caché sous son lit avec une blessure par balle. Si la description du Dr Wolf correspond à la réalité, il semblerait que Kolta se trouvait sur les lieux et réussissait à travailler avec les humains en abaissant le taux vibratoire de son corps éthérique, comme vous l’avez expliqué dans votre livre, le Rassemblement des Forces de Lumière. Mais comment est-il possible de blesser une manifestation physique éthérique avec un projectile de matière physique dense ? A moins que Kolta ne se soit laissé blesser pour une raison particulière ?

R. C’était une blessure accidentelle.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.