DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2010

Extraits de la revue
Partage international

May 2010 - N° 261



Questions / Réponses


Q. Combien d’interviews Maitreya a-t-il donné à ce jour ?

R. Maitreya a donné dix interviews au moment où nous allons mettre sous presse.



Q. Toutes les interviews ont-elles eu lieu sur la même chaîne ?

R. Oui.



Q. Les interviews ont-elles lieu à la même heure de la journée ?

R. Plus ou moins.



Q. Merci pour les nouvelles exaltantes que vous nous communiquez concernant les interviews télévisées de Maitreya aux Etats-Unis. Est-il exact que vous conseillez à tous ceux qui pensent avoir vu des interviews de Maitreya de garder leurs pensées pour eux-mêmes ? Existe-t-il des exceptions ?

R. Les gens peuvent dire qu’ils l’ont vu mais rien de plus. Ils ne devraient rien dire qui puisse compromettre son incognito. Ni dire quoi que ce soit qui pourrait amener d’autres personnes à savoir sous quels traits ou sur quel programme de télévision il apparaît.



Q. Qu’allez-vous faire pour mettre un terme à la sottise du Stephen Colbert Show aux Etats-Unis ? Allez-vous réaliser que Raj Patel n’est pas Maitreya ou allez-vous dire au monde qu’il est Maitreya ? Ce non-sens doit cesser. Maitreya n’est pas encore ici et il ne le sera pas avant une vingtaine d’années. S’il vous plaît aidez-nous à arrêter cette sottise et à faire savoir au monde qu’il n’est pas encore venu. Merci.

R. Depuis trente-cinq ans, à la demande de Maitreya, je prépare ce qu’il a appelé sa voie - ce qui veut dire que je prépare l’humanité pour son émergence dans le monde de tous les jours avec un groupe de Maîtres, ses disciples. Cela a impliqué des conférences dans le monde entier, la rédaction de nombreux ouvrages et l’édition de la revue Partage international. Avec un groupe de co-workers, formant ensemble Share International, nous avons cherché à faire connaître la présence et l’émergence de Maitreya, l’Instructeur mondial, depuis juillet 1977, date à laquelle il est sorti de sa retraite dans l’Himalaya et venu dans la communauté asiatique de Londres en Grande-Bretagne, en tant qu’homme adulte. Il considère Londres comme son point de focalisation dans le monde moderne.
Le 12 décembre 2008, Partage international a révélé aux médias du monde qu’un « luminaire en forme d’étoile » apparaîtrait dans le ciel et serait vu dans le monde entier et que c’était un signe annonçant la première apparition de Maitreya à la télévision américaine dans un avenir très proche. Depuis, l’« étoile » a été observée dans le monde entier. Lors d’une conférence à Londres le 14 janvier 2010, j’ai annoncé que la première apparition de Maitreya à la télévision américaine avait eu lieu. Il est maintenant apparu dix fois et cela va continuer. Il apparaît incognito, comme l’un d’entre nous, un homme ordinaire, de manière à ce que lorsque les gens sont réceptifs, ils le sont parce qu’ils désirent pour le monde ce dont il se fait l’avocat et non en raison de son statut spirituel.
Je n’ai jamais désigné une personne en l’appelant Maitreya. L’histoire stupide à laquelle vous faites référence n’a absolument rien à voir avec moi, ni avec qui que ce soit ayant un lien avec Share international. Comme je l’ai dit à Scott James, le journaliste qui a mis en route cette histoire dans un article du New York Times, je n’avais jamais entendu parler de Raj Patel. Je ne l’ai jamais rencontré et je sais seulement ce que d’autres disent de lui. Comme je l’ai dit à M. James, il ne m’appartient pas de dire que quelqu’un est ou n’est pas Maitreya, et je ne le ferai pas jusqu’à ce que Maitreya lui-même reconnaisse sa véritable identité le jour de la Déclaration. J’ai également dit à M. James que M. Patel (qui nie lui-même être Maitreya) ne pourrait être Maitreya. Apparemment il n’était qu’un enfant de quatre ans lorsque Maitreya est arrivé à Londres en juillet 1977 en tant qu’adulte.
J’ai rencontré des dizaines de personnes qui croient être Maitreya, l’Instructeur mondial. C’est « dans l’air ». Les efforts de Share International pour susciter chez les gens une attente de la venue de l’Instructeur mondial ont fait qu’il vient naturellement à l’esprit de certaines personnes l’idée qu’elles puissent être « l’Unique ».
Je regrette, mais je ne puis en aucune façon accepter votre requête et nier ce que je sais et mon expérience. Soyez assuré que vous verrez Maitreya bientôt, que vous le reconnaissiez ou non. Il est très présent et travaille dur pour éclairer l’humanité.



Q. Le 31 mars 2010 lorsque je suis sorti pour prendre un café avant d’aller travailler, j’ai vu une étoile. En la voyant, je me suis demandé si c’était un signe et elle a pris soudain la forme d’un diamant d’un brun éclatant. Tout d’abord je me suis demandé si c’était réel. Elle est alors devenue plus grande, puis plus petite, puis plus grande à nouveau et elle s’est déplacée à gauche et à droite. Elle semblait jouer avec moi ! Lorsque je sus qu’il était temps que je me prépare à partir, la lumière est devenue plus petite, puis elle s’est éloignée en laissant de petites étincelles derrière elle. J’ai souri et pensé : « C’est vraiment magnifique ». Etait-ce l’« étoile » ?

R. Oui. Ceci est une belle description de la manière dont l’« étoile » se comporte.



Q. [1] Des gouvernements de coalition sont-ils la voie vers l’avant pour de nombreux systèmes politiques souffrant de confits entre les différents partis politiques ? [2] Est-ce une forme de gouvernement consensuel que nous pourrons voir davantage à l’avenir ?

R. [1] Oui. [2] Oui.



Q. J’ai un fils de douze ans qui est autiste. C’est une vieille âme et il peut faire preuve d’une grande sagesse. Je lui ai parlé de Maitreya. Il a une certaine dose d’innocence, un esprit ouvert dans ses croyances. Il m’a demandé si Maitreya apparaîtrait s’il priait. Je lui ai répondu que tout était possible. Avez-vous entendu dire si Maitreya était déjà apparu à des enfants ?

R. Oui, nous avons plusieurs lettres de parents dont les enfants ont « reçu la visite » de Maitreya.



Q. Le Sud africain Eugène Terreblanche (1941-2010), qui prônait la suprématie de la race blanche, a été assassiné récemment. Il menaçait de fomenter une guerre civile pour maintenir la loi blanche en Afrique du Sud. Après la transition du pays vers une démocratie non-raciale il incita ses partisans à militer pour une république afrikaner indépendante en Afrique du Sud. L’insigne de son mouvement rappelait d’une manière troublante l’emblème nazi, la swastika ; il avait également un cheval noir nommé Attila. Etait-il en fait un nazi réincarné ?

R. Non, il prônait la suprématie raciale, d’une manière similaire mais pas exactement semblable à celle des nazis.





Q. Honnêtement j’aimerais pouvoir vous croire et en fait je vous ai cru pendant un certain temps. Ma femme et moi avons toujours aidé ceux qui étaient dans le besoin, dont beaucoup nous étaient totalement étrangers, et nous le ferions encore si les circonstances n’avaient pas dramatiquement changé pour nous, si bien que maintenant, à l’âge de près de soixante ans, nous serons bientôt nous-mêmes à la rue. S’il existait réellement un sauveur ou un Dieu pourquoi toutes ces guerres et toute cette pauvreté ? Nous avions l’habitude de soutenir deux de ces prédicateurs de la télévision et quand je leur ai écrit pour leur demander une aide désespérément nécessaire aucun n’a eu la courtoisie de répondre.

R. Je suis vraiment désolé de ce changement de circonstances dans votre vie, d’autant plus que je prédisais depuis des années cet effondrement économique dont vous êtes victime. J’espère que votre situation s’améliorera rapidement. Je voudrais souligner que je n’ai jamais parlé de Maitreya comme d’un Dieu ou d’un sauveur. Nos problèmes sont créés par nous-mêmes, en raison de notre avidité et de notre égoïsme (pas dans votre cas) et de ce que Maitreya considère comme la racine de tous les maux : notre autosatisfaction et notre sentiment de séparation. Personne ne peut nous « sauver » si ce n’est nous-mêmes par une prise de conscience grandissante du fait que nous sommes frères et sœurs d’un monde unique et par le partage des ressources mondiales, l’instauration de la justice et donc la réalisation de la paix.



Q. Est-il raisonnable pour l’Argentine de payer sa dette au FMI, à la Banque mondiale et à d’autres institutions financières internationales à partir des réserves de la Banque centrale d’Argentine ? Sinon quelle est la manière correcte de payer ?

R. Il appartient aux Argentins eux-mêmes de trouver un moyen de payer leurs dettes. Ce n’est pas à moi de leur dire quoi faire.



Q. Les scientifiques ont-ils été capables de reproduire le processus de fusion à froid ? Certains critiques rejettent toutes les affirmations de fusion à froid car les résultats ne peuvent pas être reproduits en laboratoire.

R. Il y a eu plusieurs essais qui ont produit une puissance certaine mais encore limitée. Si les ressources nécessaires étaient disponibles nous aurions maintenant la fusion à froid. Les groupes pétroliers et nucléaires sont déterminés à la tenir en échec.



Q. Le Maître Jésus est-il né dans le corps syrien qui est le sien actuellement ? Ou était-ce un corps créé de lui-même ?

R. Le Maître Jésus est né dans ce corps syrien.



Q. Le « Bloom Box » est-il un prototype pour le processus de fusion nucléaire dont vous avez parlé dans vos ouvrages, comme étant capable de produire une énergie sûre et illimitée ?

R. Non.



Q. On dit dans mon pays, le Japon, que le commerce des quotas d’émissions de gaz à effet de serre est une excellente idée. Cela paraît logique, mais je sens que quelque chose ne va pas dans cette idée. Plus j’entends certains hommes politiques et certains économistes en vanter les mérites, plus je sens quelque chose de louche. Je doute que les petites entreprises et les pays pauvres puissent se permettre d’acheter leurs quotas d’émissions. Ils devraient pour cela s’endetter ou simplement ignorer leurs quotas. Ce système n’est-il pas un autre moyen de faire de l’argent ? Ce nouveau système soi-disant excellent n’est-il pas créé au profit des pays et des individus riches ? Qu’en pensez-vous ?

R. Vous avez raison. C’est un système inique.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDA

REVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.