DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1990

Extraits de la revue
Partage international

September 1990 - N 25 Vol. 3, n 9



Questions / Réponses


Q. Certains des journalistes présents à la conférence de Maitreya, en avril, ont-ils écrit des articles à ce sujet ?

R. Pas moins de douze journalistes, invités à la conférence d'avril, ont de diverses manières et dans différents médias, cherché à faire connaître leur expérience. Dans chaque cas, ils ont rencontré, de la part de leurs rédacteurs en chef, des regards ahuris d'incompréhension. Aussi, la responsabilité du retard dans l'apparition de Maitreya devant le monde entier revient très nettement aux médias. Très timorés, profondément sceptiques et matérialistes, se consacrant au maintien du statu quo, les médias ont jusqu'ici fait preuve d'un profond malaise face à la réapparition de Maitreya.



Q. Si Maitreya n'est pas limité par le corps physique et peut, à volonté, apparaître où il le désire, pourquoi a-t-il dû prendre un avion du Pakistan à Londres en 1977 ?

R. Il n'était pas obligé de venir à Londres en avion. Il aurait simplement pu se penser ici, tel qu'il le fait aujourd'hui de par le monde. Il a choisi de venir en avion afin de pouvoir entrer en Grande-Bretagne, son centre dans le monde moderne, d'une manière normale, avec un passeport, et prendre sa place ici légalement, comme l'aurait fait un simple immigrant. Cette manière de procéder lui permit également d'accomplir la prophétie selon laquelle il « viendrait du ciel ».



Q. Quel but se trouve à l'origine de l'apparition de cercles dans des champs de céréales dans tout le sud de l'Angleterre (et ailleurs) ? S'ils ont été réalisés par des visiteurs de l'espace, dans des ovnis, est-il possible que leur activité soit photographiée par l'équipe d'observateurs agissant actuellement en Grande-Bretagne ?

R. A part quelques mystifications isolées (qui sont de très grossières tentatives de reproduire ces mystérieux cercles apparus dans des champs de blé ou d'autres céréales), ces cercles sont réalisés, à partir d'ovnis, par des Frères de l'Espace. Ils ont plusieurs niveaux d'utilité. Ils sont tout d'abord un rappel constant pour nous de leur présence dans notre ciel. Par ailleurs, ce qui est plus important, chaque cercle est magnétisé et occupe une place spécifique sur les lignes de force magnétique du champ magnétique de notre Terre. Chaque cercle est un vortex qui draine de l'énergie et la rayonne dans sa région environnante. Ensemble — ils ne sont pas placés au hasard — ils forment une grille, un système entrelacé d'énergies très bénéfiques pour nous. Cette grille étant réalisée scientifiquement, il est très improbable qu'aucun groupe d'observateurs, aussi bien intentionné fût-il, puisse déterminer le point exact permettant d'observer la création de futurs cercles. Il est improbable que les Frères de l'Espace nous « fassent simplement le plaisir » de produire l'un de ces cercles. Ils ne gaspillent pas l'énergie.



Q. Dans le numéro de juin 1990 de Share International, a été publiée une question traitant d'enlèvements par des extra-terrestres. Votre réponse a été la suivante : « L'information dont je dispose est que personne n'est enlevé par des visiteurs de l'espace, quelle que soit leur apparence. » Toutefois, je persiste à croire que ces personnes prétendument enlevées rencontrent bel et bien quelque chose d'inconnu. Puisque ce ne sont pas des extra-terrestres, que rencontrent-ils, si quelque chose se produit bien ?

R. Ils rencontrent le produit d'une imagination astrale trop intense. Si les visiteurs de l'espace n'étaient pas à la une des journaux et de l'actualité, ils se contenteraient de fantômes ou de quelque chose de similaire.



Q. Quel rôle le Bouddha joue-t-il dans notre Hiérarchie planétaire ? Quelle relation entretient-Il avec Maitreya ?

R. Le Bouddha ne conserve plus de véhicule physique mais demeure dans le centre le plus élevé de notre planète, Shamballa, situé dans le désert de Gobi et constitué de matière provenant des deux plans éthériques les plus élevés. Il agit en tant que « Divin Intermédiaire » entre Shamballa et la Hiérarchie, amenant le Plan de Shamballa vers les trois grands Seigneurs de la Hiérarchie (le Christ, le Manou et le Seigneur de la Civilisation), qui s’approchent du Plan le plus possible et le réalisent par l’intermédiaire de l’humanité. Il est le frère de Maitreya. Ils furent parmi le premier groupe de l’humanité terrestre à « réussir », c’est-à-dire à passer les initiations au tout début de l’époque atlantéenne. Depuis lors, ils ont été au premier rang de l’humanité. Le Bouddha est profondément engagé dans le processus de la mission de Maitreya comme Instructeur mondial.



Q. Quand peut-on savoir qu'on est réellement aligné durant la méditation de transmission ?

R. En devenant conscient du mouvement de l'énergie dans les chakras, en particulier en expérimentant la vibration de l'énergie dans le centre ajna (entre les sourcils).



Q. Quel est le meilleur moyen de se débarrasser de l'inconfort physique durant une Transmission ?

R. S'asseoir sur un siège droit et confortable. Se rappeler d'être détendu. Oublier le corps physique.



Q. Maintenant que les Etats-Unis et l'URSS se sont mis d'accord pour détruire les stocks d'armes chimiques, un problème se pose, celui de leur destruction sans danger. Si l'on considère qu'une goutte de la taille d'une tête d'épingle peut tuer un adulte, si l'on considère la connaissance scientifique actuelle, la Hiérarchie des Maîtres ou même les Frères de l'Espace auront-ils la nécessité de nous aider dans cette tâche dangereuse ?

R. La réponse, assez curieusement, est non. Chaque fois qu'une arme chimique destructrice est découverte, son antidote est trouvée pour ceux qui, l'utilisant, pourraient être accidentellement contaminés. Il y a déjà assez de connaissances disponibles pour rendre inoffensive l'immense quantité d'armes chimiques qui, comme convenu, doit être détruite.



Q. Dans La Destinée des Nations d'Alice Bailey, (Ed. Lucis, p. 140 de la version anglaise), il est dit : « Au second décan du Verseau, la Hiérarchie... pourra amener en manifestation physique le futur Avatar. Cela deviendra possible lorsque le travail du premier décan sera accompli et lorsque Shamballa aura libéré et définitivement réorienté les énergies de... l'Humanité ». (1949)

R. Maitreya n'est pas l'Avatar auquel on se réfère dans ce paragraphe. On parle de l'Avatar de Synthèse qui, à présent, ne peut descendre plus bas que le plan mental, celui qui se tient derrière Maitreya et qui l'adombre et travaille à travers lui. On s'attend à ce que, par le travail de transformation du 1er rayon, la force de Shamballa — auquel l'Avatar est étroitement lié, mais qui incarne également le 2e rayon d'Amour et le 3e rayon d'intelligence, avec un autre aspect dont on ne connaît pas encore le nom — il sera possible à cet Avatar extraordinairement puissant de s'incarner physiquement lors du second décan de l'ère du Verseau. Ceci va, bien sûr, considérablement renforcer la puissance du travail de Maitreya (tout comme le fait actuellement son adombrement).



Q. Pendant la méditation de transmission, lorsque l'on est centré sur le centre ajna, est-il souhaitable de respirer à un certain rythme ? (2) En le faisant, peut-on mieux se concentrer ?

R. Pendant la méditation de transmission il est préférable de ne pas chercher à régler sa respiration ou même à en être conscient. En pratique, si l'attention est vraiment maintenue au niveau du centre ajna, on remarquera que la respiration s'arrête pratiquement pendant d'assez longs moments et repart avec un sursaut soudain. Elle devrait en tout cas être légère, au niveau supérieur de la poitrine, et silencieuse. Ne faites pas d'exercices respiratoires. (2) Non, vous ne faites que vous concentrer sur la respiration.



Q. Pourquoi certains d'entre nous sont stériles ? Je suis un homme qui ne peut avoir d'enfants et cela crée des problèmes au sein de notre couple. Je me demande souvent : pourquoi ai-je choisi ce corps ? Le karma a-t-il quelque chose à voir là-dedans ?

R. Ce problème est habituellement karmique, dans ce cas rien ne peut être fait pour changer la situation (ce n'est pas le cas pour les maladies courantes d'origine karmique). Néanmoins, il existe des cas de stérilité qui cèdent à des traitements médicaux, aussi je suggère au questionneur de se renseigner, s'il ne l'a déjà fait, pour savoir ce qui peut être fait pour lui à ce niveau.



Q. Nous entrons dans une ère de sagesse... Comment se fait-il qu'il y ait tant de drogués et que la liberté entraîne tant de perversions morales et/ou sexuelles ?

R. Nous entrons dans une ère d'illumination mais nous n'y sommes pas encore arrivés. Ce à quoi nous assistons est le conflit engendré par une discordance d'énergies : celles des Poissons qui se meurent et celles du Verseau qui commencent à avoir un impact important. Il en résulte que les anciennes certitudes se dissolvent, que les structures sociales subissent des transformations et que, partout dans le monde, le matérialisme grossier s'est focalisé dans la commercialisation. Des millions d'êtres se trouvent à la dérive, sans but, et apparemment non désirés. Ils se tournent vers la drogue pour échapper à la souffrance de la séparation. La liberté ce n'est pas la même chose que la débauche. L'humanité ne connaît pas encore la véritable liberté qui ne s'éveille que chez un esprit non conditionné.



Q. Pendant trois ans, j'ai été membre d'un groupe de méditation de transmission. Nous nous réunissons deux fois par semaine pendant une heure. Après la méditation je me sens si réveillé que je n'arrive pas à dormir avant trois ou quatre heures du matin. Comme je dois me lever à cinq heures, je me sens très fatigué après avoir si peu dormi. Cela me cause des problèmes dans mon travail. Pouvez-vous me donner un conseil ?

R. C'est assez courant dans les groupes de Transmission. Personnellement, je ne peux pas dormir plusieurs heures après une Transmission. La chose à faire est de s'occuper utilement tant que vous êtes réveillé. Faites du travail ou bien lisez et vous vous endormirez rapidement. Je conseille, si cela vous est possible, de rallonger graduellement la Transmission, en faisant par exemple 15 minutes de plus toutes les trois semaines, jusqu'à ce que arriviez à trois heures. Alors, vous aurez sûrement envie de dormir !



Q. Si Helena Roerich reçut les enseignements de l'Agni Yoga du Maître Morya dans le but principal d'informer le monde de l'existence de la Hiérarchie, sera-t-elle en incarnation à l'époque de la réapparition du Christ afin d'apporter à nouveau son aide à l'extériorisation de la Hiérarchie ?

R. J'ai bien peur que cette question ne contienne un certain nombre d'idées fausses. Tout d'abord, bien que le Maître Morya ait transmis la majorité des enseignements, d'autres Maîtres, en particulier le Maître Koot Hoomi, y contribuèrent également, alors que le premier livre, L'Appel, provient quant à lui de Maitreya lui-même.

Deuxièmement, ces enseignements ne furent pas transmis principalement pour informer le monde de l'existence de la Hiérarchie, mais afin d'alerter les disciples des dangers de la Guerre Mondiale qui approchait et pour les galvaniser à passer à une action constructive en accord avec les intentions de la Hiérarchie. Les lecteurs seront peut-être intéressés de savoir que ces derniers n'ont pas été perçus par la Hiérarchie comme ayant pleinement réussi dans cette action.

Troisièmement, comme tout lecteur régulier de cette revue doit le savoir, la réapparition du Christ a déjà eu lieu. Helena Roerich n'est pas en incarnation actuellement. Il semblerait que l'initié qu'était Helena Roerich ne soit toujours pas décidé quant au moment propice à une nouvelle incarnation.



Q. J'ai récemment entendu à la télévision française (TF1), au cours des informations, parler d'un tableau de la Vierge Marie qui est connu pour pleurer. Il se trouve dans une maison ordinaire de Toulouse. Plusieurs centaines de personnes sont déjà allées le voir, parmi elles un prêtre convaincu de l'authenticité de l'événement. En ce qui concerne le propriétaire, il n'a pas envie de s'en séparer même s'il est fatigué de la foule qui afflue de partout. Pouvez-vous dire (1) si cet événement est authentique, s'il a réellement lieu et, (2) si c'est le cas, s'il s'agit de l'une des nombreuses manifestations du Maître qui, dites-vous, fut la Mère de Jésus ?

R. (1) Oui. (2) Oui.



Q. Comment un disciple peut-il agir sur la douleur et la tristesse qu'il ou elle ressent en raison de l'injustice, de la haine et des illusions régnant dans le monde ?

R. Il s'agit là d'un problème très réel, particulièrement pour les personnes situées sur le deuxième rayon. La chose importante est d'apprendre à être détaché, tout en conservant pleinement la compassion et l'engagement. Servir le monde, c'est-à-dire contribuer à soulager son agonie, est une des manières les plus efficaces d'atteindre le détachement nécessaire. Il existe une similitude avec l'attitude d'une bonne infirmière, qui est remplie de compassion pour la souffrance endurée par son patient, mais qui reste suffisamment détachée pour soulager la souffrance.



Q. Est-il important de prier une entité plutôt qu'une autre ? Je m'embrouille entre Dieu, Jésus, Saï Baba et Maitreya. Probablement, la chose importante est de croire en celui qu'on choisit : je crois en eux tous. Peut-être le meilleur moyen est-il de prier de manière générale, sans adresser sa prière à quiconque, sans personnaliser ? Qu'en est-il des saints et de notre ange gardien ? J'apprécierais votre aide en ce domaine.

R. Qui vous priez n'a en fait aucune importance. Ce qui est important, comme vous l'écrivez, est de croire en celui que vous avez choisi. Plus l'approche sera consciente, plus elle sera mentale, plus la volonté sera impliquée et plus grande sera la foi dans le contact, plus grande sera alors la probabilité que la prière soit entendue et, dans la limite de la loi du karma, qu'il y soit répondu. Ma recommandation est de prier Maitreya en tant que représentant de Dieu, intermédiaire divin, entre autres parce qu'il a promis de répondre aux prières de ceux qui ont besoin de son aide. Les gens ne devraient pas prier pour obtenir des biens matériels (ni s'attendre à les recevoir), ni pour trouver des solutions aux problèmes de la vie, qui relèvent de notre responsabilité et que nous avons à résoudre nous-mêmes.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.