DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2009

Extraits de la revue
Partage international

April 2009 - N° 248



Questions / Réponses


Q. Dans son autobiographie, la chanteuse de jazz américaine Anita O’Day (1919-2006) décrit une rencontre intéressante qu’elle fit lorsqu’elle était adolescente. Elle écrit ceci : « Il y avait cette Présence, cette Personne à côté de moi. Il portait des vêtements entièrement blancs, il avait des cheveux qui lui arrivaient aux épaules et une barbe [...]. Dans mon esprit il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait de Jésus [...]. « Que vas-tu faire dans ce monde, Anita ? Qu’aimerais-tu faire ? », me demanda-t-il. « Si c’est possible, il y a une seule chose que j’aimerais faire, c’est chanter. » – « Ton souhait se réalisera. Tu obtiendras ce que tu désires » dit-il, ou quelque chose d’équivalent. Je ne parlai de cela à personne car les gens se seraient détournés de moi. Mais après cette rencontre, rien d’autre – famille, amants, maris, enfants, foyer – ne put rivaliser avec mon besoin de m’exprimer par la musique. Je ne me faisais pas d’illusion sur le fait d’avoir une belle voix ou même une jolie voix, mais je voulais faire un essai avec la musique, apprendre à utiliser ce que j’avais pour contribuer à la joie du monde. Très vite après cette rencontre, les choses ont commencé à bouger pour moi. » Qui était l’homme qui est venu à la rencontre d’Anita O’Day ? ».

R. Le Maître Jésus.



Q. Je vous ai souvent écrit et vous avez fidèlement répondu. Je vous en remercie. J’essaie de faire du bénévolat une fois par semaine. Je n’en ferai pas davantage. Vous m’avez dit d’essayer d’en faire chaque jour, comme le conseille Maitreya. Cette attitude du tout ou rien de service « quotidien » est contre productive et irréaliste. Je pense qu’un service une fois par semaine est suffisant et je rejette l’idée du contraire.

R. Vous avez tout à fait raison. Pour qu’il s’agisse d’un service réel, il doit être effectué de manière altruiste et volontairement. Si un service hebdomadaire est suffisant pour vous, alors il l’est.



Q. J’ai été intéressé par Benjamin Creme et j’ai commencé à faire des recherches, à lire les documents disponibles, à assister à des conférences, etc. Tout d’abord j’ai été dupé par l’optimisme et les bons sentiments suscités par l’idée d’un avenir parfait pour l’humanité. Dans ses conférences Benjamin Creme fait à maintes occasions référence à Saï Baba en tant qu’homme extraordinaire et Avatar, mais après avoir vu des séquences de soi-disant miracles, il paraît évident que Saï Baba n’est rien de plus qu’un prestidigitateur de quatre sous. Par exemple, le soi-disant miracle qui consiste à faire sortir de la cendre sacrée de sa main n’est rien de plus que l’utilisation de petites tablettes de cendre cachées dans un morceau de tissu sur lequel il s’essuie les mains, y transférant ainsi la cendre, exactement comme le ferait un prestidigitateur. C’est ce qui m’a rendu sceptique sur Benjamin Creme. J’ai lu Krishnamurti et visité le centre qui lui est consacré dans le Hampshire (G.-B.) et je ne trouve pas d’analogie entre les enseignements de Maitreya et ceux de Krishnamurti.

R. Chose étrange, Maitreya souligne que Krishnamurti comprenait ses enseignements mieux que quiconque. Quant à Saï Baba, les plus grands arbres portent toujours les meilleurs fruits et ils attirent donc plus de pierres que les autres.



Q. J’ai lu que Barack Obama se trouvait au Kenya au moment de l’apparition publique de Maitreya. A-t-il rencontré Maitreya ?

R. D’après mes informations, M. Obama était au Kenya en 1988, mais il n’a pas rencontré Maitreya. (Mais pourquoi ne pas demander à M. Obama lui-même ?).



Q. J’ai lu dans Partage international que nous pouvions appliquer le principe du partage dans notre propre entreprise, simplement en divisant le profit en parts égales. J’aimerais en avoir la confirmation car je préfère appliquer ce principe dans mon propre domaine. J’ai réalisé que quelles que soient les qualifications ou la contribution individuelle, le profit devrait être partagé en parts égales. Ai-je raison ou non ?

R. Vous avez absolument raison. Félicitations.



Q. J’ai besoin d’informations sur le village de Nadana où Maitreya a énergétisé de l’eau en 1993. J’ai trouvé l’article suivant sur Wikipedia : « Nadana est un petit village situé près de Taraori dans l’Haryana (Inde). Il est célèbre pour son riz basmati. Il est un jour devenu célèbre pour son réservoir asséché où de l’eau s’est mise soudain à jaillir du tuyau. Les habitants de la région ont perçu ceci comme le signe d’un pouvoir surnaturel. Les gens sont venus de loin pour se baigner dans l’eau du réservoir afin d’être guéris de leurs maladies. Chose surprenante, la plupart d’entre eux allaient mieux après. Un temple fut bientôt construit à cet endroit. Ce miracle dura quelques mois jusqu’à ce que quelqu’un voit des feuilles d’eucalyptus sortir de l’eau. Plus tard, il s’avéra qu’il s’agissait d’une fuite d’eau venant d’un canal voisin ».

R. Oui. Mais elle est pour l’instant fermée.



Q. Le soir du 3 mars 2009, pendant au moins trente minutes, avant que les nuages n’apparaissent, j’ai vu un objet brillant ressemblant à une étoile à l’ouest du ciel en Belgique. Etait-ce l’étoile ?

R. Oui, c’était l’Etoile.



Q. Fin février 2009 j’ai vu une brillante étoile isolée dans le ciel, près de ma maison à Bedford (Angleterre) vers 18 h. Ce soir j’ai vu la même étoile en rentrant d’une promenade dans la campagne. L’étoile était complètement seule dans le ciel et elle semblait émettre de minuscules étincelles de lumière, avec un intervalle de quelques secondes. Etait-ce l’étoile ?

R. Oui, c’était l’Etoile.



Q. Je m’intéresse depuis quelque temps à vos ouvrages et je suis vraiment heureux d’avoir rejoint avant Noël un groupe local de méditation de transmission. Cela m’a fait renaître à la vie et m’a donné une nouvelle perspective car j’avais traversé une période difficile auparavant. La seule question que je me pose cependant, c’est comment je pourrais apporter une aide financière, que ce soit pour le maintien du site de Share International ou pour répandre davantage l’information à travers le monde. Je n’ai jamais payé de cotisation pour assister à ma méditation hebdomadaire et j’aimerais que vous m’indiquiez si possible la manière juste de faire un petit don suivant mes possibilités. J’attends votre réponse.

R. Je vous suggère de faire un don à votre groupe local de méditation de transmission. Si vous vous réunissez régulièrement dans une salle louée, ou si les membres du groupe font connaître l’information concernant l’émergence de Maitreya, l’argent leur est utile pour ce travail. Je suis certain qu’ils seront heureux d’accepter votre don.



Q. Une pensée m’est venue concernant l’apparition de l’étoile : le premier communiqué de presse concernant l’étoile commence ainsi : « Nous pouvons maintenant nous attendre au plus grand de tous les miracles... » Je crois comprendre qu’il nous est dit de chercher régulièrement l’étoile, naturellement les soirs où il y a peu de nuages à l’ouest (dans le cas de la Nouvelle-Zélande) et en la cherchant nous l’invitons à apparaître. Et plus nous la cherchons plus forte est l’invitation. Est-ce exact ?

R. Non, les choses ne se passent pas ainsi. L’Etoile existe que nous la cherchions ou non, mais si les gens ne la cherchent pas, ils ne la verront pas forcément et ils ne la signaleront pas. Il est nécessaire qu’elle attire l’attention du public comme un miracle – un signe annonçant l’apparition de Maitreya sur une chaîne de télévision américaine. Si elle ne reçoit pas un certain degré d’attention publique, elle ne servira pas son but.



Q. Fin février 2009, je me trouvais dans une ville du Minas Gerais (Brésil). Là, j’ai vu une étoile particulièrement brillante dans le ciel. Elle était plus grosse que les autres étoiles. Elle ressemblait un peu à Vénus, mais la couleur était complètement différente. Vénus normalement est bleue et cette étoile était jaune ou dorée. Etait-ce l’étoile de Maitreya ?

R. Oui, c’était l’Etoile.



Q. Les apparitions de l’étoile deviendront-elles assez nombreuses pour faire la une des médias dans le monde entier et donner lieu à une investigation de la part des scientifiques ?

R. Je ne sais pas quel niveau de réponse est requis mais il est évident qu’une certaine reconnaissance publique est essentielle.



Q. Tout d’abord je dois vous remercier de rendre cette information disponible. Je vous en suis très reconnaissant. Je vous écris car je pense avoir vu l’étoile miraculeuse que votre Maître a décrite. C’était samedi soir et je travaillais tard. C’était à Toluca Lake, Californie [Etats-Unis]. Après avoir quitté le bureau pour me rendre à ma voiture, je vis une étoile plus brillante qu’aucune autre que j’aie jamais vue. Il y avait un halo autour. En rentrant chez moi sur l’autoroute je l’ai suivie des yeux. Elle semblait changer de position. Elle se trouvait tantôt à ma gauche tantôt à ma droite. Peut-être est-ce parce que l’autoroute changeait de direction, je ne sais. Elle semblait se déplacer de manière très variable. Elle sembla s’évanouir dès que je quittais l’autoroute non loin de chez moi. Mon père pensa qu’il pouvait s’agir de Vénus. Elle était exceptionnellement brillante. Quoi qu’il en soit, c’est le corps céleste le plus brillant que j’aie jamais remarqué jusqu’à ce jour.

R. Mon Maître a confirmé que c’est réellement l’Etoile que vous avez suivie le long de l’autoroute. Elle se déplace, ce que, naturellement, Vénus ne fait pas, excepté de manière lente en suivant sa propre trajectoire. Vénus est très brillante et souvent confondue avec l’Etoile, mais Vénus devient de plus en plus basse sur l’horizon et, aux environs du 28 mars, elle ne sera plus visible pour nous. L’Etoile est encore plus brillante que Vénus, et elle change de position et de couleur.



Q. L’apparition de Maitreya dans le monde est-elle imminente ?

R. Vraiment très imminente.



Q. La plupart des gens sentiront-ils leur âme le jour de Déclaration lorsque Maitreya parlera ?

R. La plupart des gens feront l’expérience de leur âme, même si c’est la première fois au cours de leur vie. Ce sera une expérience extraordinaire pour l’humanité. Chacun se sentira comme un enfant : pur, écoutant du fond du cœur ces paroles magnifiques et faisant l’expérience d’une qualité de vie qu’il avait oublié – qui remonte à son enfance lorsqu’il était simple, confiant, rempli d’amour et de bonheur.



Q. Il a été déclaré dans le communiqué de presse n° 88 de Partage international que dans un avenir très proche une grande étoile particulièrement brillante apparaîtrait dans le ciel et que partout dans le monde chacun pourrait la voir de jour comme de nuit. Ce communiqué précisait également qu’environ une semaine plus tard Maitreya donnerait sa première interview sur l’une des plus grandes chaînes de télévision des Etats-Unis. Cette déclaration me laisse perplexe car l’étoile apparaît maintenant dans le monde entier depuis plus de deux mois. [1] Cela signifie-t-il que Maitreya a déjà donné sa première interview environ une semaine après que l’étoile a commencé à apparaître dans le monde ? [2] Ou que Maitreya donnera sa première interview environ une semaine après que les apparitions de l’étoile auront atteint leur apogée et été vues par suffisamment de gens ?

R. [1] Non. [2] Oui, précisément. Il serait de peu d’utilité de monter l’énorme projet dont il s’agit si l’humanité n’avait pas le temps d’en prendre la mesure et d’y répondre.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2019