DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2008

Extraits de la revue
Partage international

September 2008 - N° 241



Questions / Réponses


Q. Pouvons-nous demander au Seigneur Maitreya un puits ou un forage d'eau de guérison en Afrique du Sud pour guérir les malades du sida, et les victimes de la peur et de la pauvreté ?

R. Il existe déjà des sources de guérison dans la région et elles seront découvertes et accessibles bientôt.



Q. Au Japon, l'éducation est basée sur la compétition. C'est navrant, mais que devrions-nous faire en tant que parents ? Nous ne sommes pas d'accord avec les écoles, mais nous ne pouvons en retirer nos enfants. Que peuvent faire les parents ?

R. Agir. Rejoindre d'autres parents et faire connaître votre point de vue aux autorités scolaires. Continuez à le faire jusqu'à ce que, peu à peu, des changements se produisent. Vous avez beaucoup plus de pouvoir que vous ne le pensez.



Q. L'installation nucléaire de retraitement des combustibles irradiés dans le village de Rokkasho, à Aomori (Japon), va ouvrir prochainement. Elle produira la même quantité de radiation nucléaire qu'une centrale nucléaire en un an et les émissions nucléaires se répandront dans l'air et dans la mer. Pourquoi l'humanité continue-t-elle à agir ainsi ? Comment pouvons-nous y mettre un terme ?

R. Utilisez votre pouvoir en agissant ensemble pour vous opposer à cette enfreinte à vos droits civiques. Les gens ont un pouvoir énorme lorsqu'ils agissent ensemble.



Q. Pouvons-nous mettre un terme à la lutte entre les religions – le christianisme et l'islam, le bouddhisme et l'hindouisme ?

R. Oui ! Nous pouvons mettre un terme à toute violation de nos droits humains en agissant ensemble. Souvenez-vous que nous sommes tous impliqués dans la création de ce manque de respect et cette intolérance à l'égard des différences.



Q. Votre site Internet est intéressant. Cependant, un signe de fraude certain, c'est lorsque le sauveur de l'humanité essaie de vendre des livres. Je doute que le Christ, Krishna, le Bouddha et tous les autres auraient vendu quelque chose. Si Internet avait existé à leur époque, ils y auraient mis à la disposition de tous ce qu'ils voulaient transmettre et n'auraient pas essayé de soutirer quelques dollars à des personnes peu avisées. Ceci me prouve que vous n'êtes pas sincères.

R. Un commentaire intéressant, une conclusion à laquelle vous êtes arrivé sans la moindre enquête ni investigation. Sinon, vous auriez réalisé que Maitreya n'écrit pas de livres et ne les met pas en vente comme vous le suggérez, mais que nous (Partage international) avons collecté ses enseignements et les avons publiés, sans faire de bénéfices, pour éclairer le public intéressé, et nous les avons également mis sur notre site pour ceux qui ont accès à Internet. Vous auriez également réalisé que Partage international est une organisation qui ne tire aucun profit, fonctionne grâce à des volontaires exclusivement bénévoles, comme de nombreux groupes similaires dans le monde entier. Notre travail est accompli comme un service – une chose qui fleurit encore dans ce monde par ailleurs si mercantile.



Q. Il y a quelques années, je me suis rendu à la Friends House à Londres pour la première fois pour assister à votre conférence. Pendant la méditation j'ai ouvert les yeux et je vous ai regardé. Ce que j'ai vu m'a surpris. Votre visage et vos cheveux avaient changé de forme et vous ressembliez au Bouddha. Vous ressembliez au Bouddha que j'ai vu dans des films, pendant toute la méditation. M. Creme, êtes-vous le Bouddha initié du huitième degré dont vous parlez ?

R. Excusez-moi, mais l'idée est risible ! Le Bouddha est à Shamballa, le centre spirituel supérieur, dans le désert du Gobi. L'Etre que vous avez vu pendant la méditation était Maitreya.



Q. Dans le livre Les lois de la vie, Maitreya dit que la solitude est une bénédiction déguisée pour la personne qui se rapproche de Dieu. Si c'est vrai, pourquoi est-ce si douloureux ? J'aurais présumé que se rapprocher de Dieu serait une chose agréable.

R. Maitreya ne veut pas dire être solitaire, privé d'amis, mais plutôt être seul avec soi-même. Lorsque vous êtes seul, vous pénétrez en vous-même. Lorsque vous pénétrez en vous-même, vous vous rapprochez de Dieu.



Q. J'ai des problèmes avec le service. Maitreya et M. Creme me disent de « servir chaque jour ». Franchement, il n'y a rien que je fasse tous les jours. Chaque jour est différent pour moi et je trouve ennuyeux le fait que l'on me dise de faire quelque chose de spécifique tous les jours. Comment rester motivé, encouragé, inspiré pour faire la même chose « tous les jours » ? Je sais que cela pourrait être une petite chose, mais cela reste pour moi un fardeau. M. Creme dit dans l'un de ses ouvrages que « le service accompli comme un fardeau n'est pas un service ». Honnêtement même si je crois réellement que Dieu me demande de servir, l'idée est un fardeau pour moi. Je ne sais pas comment résoudre ce dilemme. J'ai essayé. M. Creme me dit que les sentiments chaleureux que je ressens lorsque je prie sont un appel de mon âme m'incitant à servir. Il me dit également que si je fais quelque chose de simple comme prononcer des paroles de gentillesse ou faire d'autres petites choses chaque jour, l'amour du service grandira en moi. J'ai essayé et cela n'a pas marché. Atteindre les gens qui m'entourent m'effraie. Je trouve que la plupart d'entre eux veulent seulement entrer en compétition et vous juger et je préfère donc rester éloigné d'eux. J'ai essayé de servir au moins une fois dans la semaine. Pendant un mois je suis allé à une soupe populaire et j'ai lavé la vaisselle une fois par semaine. J'en ai eu assez et j'ai arrêté. J'ai été volontaire pour aider des enfants pauvres dans leur travail. Je l'ai fait pendant quelques semaines, puis j'en ai eu assez et j'ai arrêté. Je ne sais comment rester motivé, comment ne pas perdre mon élan.

R. Continuez à essayer.



Q. Si nous souffrons de difficultés dans cette vie, est-ce parce que nous avons mal agi dans nos vies passées et n'avons pas su tirer les leçons de l'expérience ?

R. Oui, généralement mais pas toujours. Par exemple, il existe un karma du monde en général, ou un karma de groupe auquel nous sommes tous assujettis. Ce que nous expérimentons comme des difficultés est par ailleurs relatif ; pour certaines personnes cela semblerait presque le paradis.



Q. Si nous n'avons pas le souvenir de nos vies passées et de ce que nous avons fait, comment allons-nous évoluer, devenir des êtres humains meilleurs et aider l'humanité ?

R. C'est une question d'expériences et de la manière dont nous y faisons face. L'expérience se présente à chacun de nous que nous nous en souvenions ou non.



Q. Quelle relation existe-t-il entre le quadrillage du monde que les frères de l'espace utilisent pour préparer la technologie de la lumière et le réseau éthérique planétaire qui concerne Shamballa, la Hiérarchie et l'humanité ?

R. Il n'existe pas de relation, si ce n'est à travers la loi de correspondance.



Q. Est-il exact que la loi de cause et d'effet ne gouverne pas la vie sur Sirius comme l'a dit M.Creme il y a quelque temps ? Cela signifie-t-il que les êtres y vivent dans un état ressemblant à un rêve, ou peut-être dans une sorte de paradis ou quelque chose de similaire au « temps des rêves » de la mythologie des aborigènes d'Australie, où les événements ne courent pas le risque de créer du mauvais karma ?

R. Pas du tout. J'ai dit que Sirius était relié à notre système solaire, d'une manière similaire à la relation existant entre notre âme et notre personnalité. La loi de cause et d'effet dont nous faisons l'expérience est le résultat de l'énergie de Sirius. Les habitants de Sirius sont extrêmement évolués et ne créent pas de karma. C'est aussi le cas sur la Terre des êtres parfaits que sont les Maîtres.



Q. Il y a environ deux ans mon père s'est suicidé. La nuit dernière, j'ai fait un rêve où il m'est apparu. Il m'a dit qu'il allait bien et si mes souvenirs sont exacts, il a fait allusion au fait qu'il se trouvait en présence d'une femme ou qu'une femme l'avait aidé à s'en sortir (je ne suis pas réellement certaine) ; cependant j'ai interprété ce commentaire comme s'il faisait référence au Pouvoir suprême en tant que Dieu/Seigneur au féminin. Je ne sais pas pourquoi je l'ai interprété de cette manière, mais c'est ainsi. Mes questions sont les suivantes : [1] Les rêves sont-ils simplement des rêves et n'ont-ils aucune signification ? Le mien est-il seulement la manifestation d'une partie de mon subconscient car mon père me manque ?[2] Ou les rêves peuvent-ils être une forme de communication réelle avec ceux qui nous sont chers ? [3] Existe-t-il un ou des dieux féminins ? [4] Pourquoi mon père ne serait-il pas avec Jésus ?

R. [1] D'une manière générale, nos rêves ne sont que des pensées astrales, mais occasionnellement ils peuvent être donnés par l'âme ou un Maître et avoir un sens. [2] Oui à l'occasion. [3] Il n'existe pas de dieux féminins ou masculins mais des aspects masculins et féminins de la Divinité. [4] « Etre avec Jésus » est une manière symbolique de dire être enveloppé dans l'amour de Jésus. Le Maître qui fut Jésus est actuellement dans le monde et il vit dans les environs de Rome depuis quelques années. Il se révélera ouvertement après le jour de la Déclaration de Maitreya.



Q. Les scientifiques qui ont examiné les corps et le vaisseau spatial après l'accident de Roswell au Nouveau Mexique, en 1947, ont-ils conservé des échantillons d'ADN et ont-ils pu analyser et conserver les constituants chimiques des matériaux provenant du vaisseau spatial et également les vêtements portés par les frères de l'espace ? Ces échantillons d'ADN et d'autres informations existent-ils toujours ?

R. Ils essayèrent d'analyser l'ADN, mais les corps sont retournés très rapidement à l'état éthérique. Les vêtements, cependant, sont restés et ils ont été examinés et conservés.



Q. Les frères de l'espace occupant les ovnis que nous voyons de plus en plus dans nos cieux peuvent-ils nous « entendre » ? Peuvent-ils entendre de manière télépathique notre souhait de les voir lorsque nous scrutons le ciel la nuit ? Pouvons-nous leur demander de se montrer à nous ? J'aimerais vraiment rencontrer quelques-uns de nos frères et sœurs de l'espace.

R. Oui, mais le plus souvent ils enregistrent des réactions de peur.



Q. Au cours d'une discussion sur la nécessité d'une éducation centrée sur de justes relations humaines, j'ai fait remarquer à un jeune collègue que les valeurs économiques avaient presque remplacé les valeurs humaines dans la vie. A mon grand étonnement, il me répondit qu'il se demandait si c'était nécessairement une mauvaise chose, affirmant que le libre marché avait apporté à l'humanité beaucoup de liberté – spécialement en matière de choix des produits et des services. Je suis resté sans voix devant une telle ignorance et je me suis demandé ce que les Maîtres diraient en réponse à de telles remarques ?

R. Ils répondraient probablement que tout ce choix ne serait pas une mauvaise chose, si tout le monde avait la même possibilité d'en disposer.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Bruxelles novembre 2018