DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2007

Extraits de la revue
Partage international

October 2007 - N° 230



Questions / Réponses


Q. Lors de la projection de la vidéo de la conférence de Benjamin Creme à San Francisco, le 12 août 2007, il fut annoncé auparavant que Maitreya et le Maître Jésus étaient présents parmi le public sous différents déguisements. Est-ce vrai ?

R. Oui, Maitreya et le Maître Jésus étaient présents (sous l’aspect de familiers) pendant toute la durée de la rencontre.



Q. Dans quelle mesure est-il probable que la volatilité, que l’on peut constater actuellement dans les marchés boursiers aux Etats-Unis et ailleurs, conduise au krach boursier mondial prédit par Maitreya ?

R. La volatilité des marchés boursiers, à laquelle nous assistons dans le monde entier, est un mouvement progressif vers le bas qui aboutira à un krach final. Les marchés boursiers sont les principaux symboles des vielles façons de travailler dans le domaine financier et le domaine économique et ils n’ont plus de place dans l’ère nouvelle qui commence à voir le jour. Ils ne sont rien de plus que des « casinos » et ils ont perdu leur utilité.



Q. Pourquoi Maitreya pense-t-il qu’il est nécessaire pour lui d’apparaître physiquement de manière à compléter le changement qui se produit dans la conscience des hommes ?

R. Le retour de Maitreya dans le monde de tous les jours fait partie du retour entrepris par la Hiérarchie des Maîtres dans son ensemble. C’est ce que l’on appelle l’extériorisation de la Hiérarchie. Mais avant tout, Maitreya est revenu physiquement de manière à pouvoir accomplir son travail en tant qu’Instructeur mondial pour l’âge du Verseau. S’il n’était pas dans une forme physique, il n’attirerait pas l’attention des millions d’individus qui ont besoin de quelqu’un qu’ils peuvent voir et entendre directement. Même maintenant, nombre de ceux qui aimeraient croire qu’il est ici, et qui sont prêts à répondre à ses enseignements, hésitent car ils ne peuvent le voir. Beaucoup d’autres, en attendant, courent après des gurus et des avatars douteux, car ils ont besoin de voir une personne physique à qui se référer.



Q. Dix années se sont écoulées depuis que la princesse Diana est décédée et que Maitreya a adombré de très nombreuses personnes à l’occasion de ses funérailles. Maitreya a-t-il à nouveau adombré un grand nombre de personnes à l’occasion de l’anniversaire du décès de la princesse ?

R. Maitreya n’avait pas adombré une foule de personnes, mais libéré son énergie en grande puissance et de très nombreuses personnes y avaient répondu. Au cours des dix années qui se sont écoulées depuis, il y a eu d’une manière générale une nette diminution d’intérêt pour la princesse Diana. Un service religieux a été célébré en sa mémoire à la Guard’Chapel aux Wellington Barracks, à Londres, le 31 août, et les nombreuses personnes qui y ont assisté ont été à nouveau bénies par les énergies de Maitreya.



Q. Si les Etats-Unis et les autres puissances concernées demandaient l’avis de la Hiérarchie, quels conseils et quelles solutions leur seraient proposés face au terrible gâchis qui règne en Afghanistan et en Irak ?

R. Admettre les dommages créés par les invasions et fournir l’argent et toutes les autres ressources nécessaires pour restaurer la paix et le calme dans ces pays. Mener une enquête internationale dirigée par les Nations unies sur la meilleure façon de commencer et de poursuivre cette restauration et renoncer à toute autre incursion de ce genre dans le monde.



Q. Lorsque je travaillais dans le service de cancérologie du Middlesex Hospital de Londres, j’ai entendu de nombreuses histoires concernant « une femme en blanc » assise sur le lit des patients et leur donnant une tasse de thé juste avant leur mort. A l’époque nous pensions tous que c’était un fantôme, mais maintenant je me demande s’il ne s’agissait pas d’un Maître.

R. Oui, la « femme en blanc » était le Maître Jésus.



Q. Quelle serait la manière la plus efficace de mettre un terme à la culture des pavots en Afghanistan, qui alimente le commerce de la drogue ?

R. Acheter et détruire toute la récolte.



Q. Hugo Chávez a fait beaucoup jusqu’à présent pour son pays, mais il semble récemment avoir « perdu l’équilibre », comme le montrent ses tentatives visant à changer la constitution, ce qui lui permettrait de conserver son poste indéfiniment. Qu’en pensez-vous ?

R. Il semble qu’il y ait là une mauvaise interprétation. Son programme de changement prendra vraisemblablement des années pour arriver à maturité et il a de nombreux ennemis dans son pays et à l’étranger, notamment dans le gouvernement américain. Il est évident, par conséquent, qu’il a besoin de davantage de temps pour mener à bien les réformes, mais cela ne signifie pas nécessairement de se maintenir au pouvoir indéfiniment.



Q. Des enfants sont impliqués dans des assassinats et des actes de violence dans les rues de Londres. Pourquoi ? Qu’est-ce qui ne va pas ? Que faire pour s’attaquer aux causes de cette violence ?

R. La Grande-Bretagne n’a pas l’exclusivité de cette triste situation qui devient de plus en plus évidente dans le monde développé. En « suivant aveuglément les forces de marché », les hommes politiques du monde occidental ont créé une société coupée en deux, où les riches deviennent de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres. C’est particulièrement net en Grande-Bretagne, ainsi qu’aux Etats-Unis et dans d’autres pays « florissants ». Ces actes de violence se produisent le plus souvent dans les zones les plus pauvres des villes intérieures où les enfants et les adolescents sont négligés, ne disposent d’aucune infrastructures pour pratiquer des jeux ou des sports de groupe, et sont souvent peu guidés par leurs parents. Ils n’ont pas le sentiment d’être désirés, sont aliénés et en guerre contre eux-mêmes et contre la société dont ils font partie. Leur unique famille ou leur unique groupe sont les gangs de rues qui prennent inévitablement la place de leur propre famille. Ils ont le sentiment qu’il n’existe aucun espoir pour eux, que leur vie n’a aucun sens, et ils se tournent vers la violence pour lui donner un sens. En même temps les journaux parlent des « primes » accordées aux dirigeants de sociétés qui ont mené leurs sociétés à d’énormes profits. Ces primes peuvent s’élever jusqu’à vingt millions de livres par an. Est-il étonnant que ces enfants se sentent déshérités et cherchent à se venger ?



Q. Des pays voisins sont souvent en guerre ; et à l’intérieur de certains pays (comme dans certaines régions d’Afrique) il existe un conflit entre les peuples, les tribus, les groupes ethniques et religieux. On dit que les coupables sont les anciens maîtres coloniaux qui ont délibérément établi des frontières nationales dans une politique visant à diviser pour régner. Ne s’agit-il pas plutôt d’une forme d’ignorance et d’insensibilité plutôt qu’un acte délibéré visant à diviser les peuples et les tribus qui avaient des attaches traditionnelles, culturelles et/ou ethniques ?

R. Oui, je crois que c’est davantage le résultat de l’ignorance et du manque de sensibilité plutôt qu’une politique délibérée.



Q. Il est difficile d’imaginer ce que le monde aurait été sans le colonialisme. [1] Faisait-il partie du « Plan » ? [2] Le colonialisme a-t-il eu un effet bénéfique ou négatif généralement parlant ?

R. [1] Non. [2] Les effets du colonialisme sont très variés, ils dépendent souvent de l’approche, des habitudes et des méthodes du pouvoir colonisateur. D’une manière générale, même s’il a causé beaucoup de malheur, le colonialisme a apporté plus de bénéfices à l’humanité que le contraire.



Q. La corruption dans les pays en développement décourage souvent les donateurs potentiels. Alors que la surveillance des niveaux de corruption et de transparence est bienvenue, la définition de la corruption conduit à des résultats faussés qui se retournent contre les pays en développement, où la corruption est généralement individuelle et en réaction contre les systèmes économiques et commerciaux injustes qui règnent dans le monde. La corruption à grande échelle, gouvernementale, militaire, multinationale et politique dans les pays industrialisés a tendance à être négligée dans ce genre de recherche. Peut-on dire que les grands pays, riches et puissants, contribuent à la corruption dans les pays pauvres et de quelle manière ?

R. Ce n’est pas la question. La corruption est mondiale, plus grande de loin en effet dans les pays développés, en raison des énormes sommes d’argent impliquées, que dans les régions du monde les plus pauvres. Par ailleurs, la corruption qui existe réellement dans le monde en développement est non seulement plus évidente, mais elle donne aux gouvernements des pays développés une excuse facile pour ne pas envoyer d’aide à ces gouvernements « corrompus ».



Q. [1] La révolution industrielle a-t-elle été une « erreur » ? [2] Le Maître anglais a-t-il inspiré le mouvement travailliste de manière à compenser certains des développements négatifs de la révolution industrielle ? [3] Nous sommes maintenant, si j’en crois vos ouvrages, au seuil d’une nouvelle révolution technologique – sera-t-elle universellement libératrice et bénéfique ?

R. [1] Non elle n’a pas été une erreur, mais elle a été mal dirigée. Les inventions et les procédés qui l’ont amenée ont été largement inspirés par la Hiérarchie pour le bien de l’humanité, mais l’avidité matérialiste les a détournés dans une large mesure pour bâtir des fortunes privées. [2] Oui. [3] Oui, la présence de la Hiérarchie travaillant ouvertement garantira qu’il en soit ainsi.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.