DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2007

Extraits de la revue
Partage international

April 2007 - N° 224



Questions / Réponses


Q. Existe-t-il une date précise pour l'émergence de Maitreya ?

R. La plupart des gens imaginent que les événements mondiaux (et la venue d'un Instructeur mondial est certainement un événement exceptionnel) se produisent selon un calendrier précis. Ils imaginent que toutes les décisions hiérarchiques sont programmées pour des dates gravées dans la pierre. Cela n'est assurément pas le cas. Les Maîtres prévoient que certains événements se produiront vers telle ou telle période, mais ils savent que l'humanité jouit du libre arbitre et a par conséquent une énorme influence sur la date précise d'un événement donné. Les Maîtres travaillent sur des cycles de deux mille ans, et pour eux la date précise n'est donc pas une considération majeure. Personne ne connaît la date exacte où Maitreya entreprendra son travail au grand jour, mais tout le monde peut comprendre que c'est très, très bientôt. Puisque Maitreya ne révélera pas dans un premier temps son nom et son statut, il incombera à chacun de nous de le reconnaître à ses paroles et à ses actes. De cette manière les gens reconnaîtront l'expression de leurs aspirations en ce qui concerne l'avenir de l'humanité, au lieu de suivre tout simplement « l'Instructeur ».



Q. Un krach boursier est-il toujours attendu avant l'émergence publique de Maitreya ?

R. Non, pas nécessairement, mais l'économie mondiale se dirige vers un effondrement tel qu'il pourrait sans doute s'accentuer lorsque Maitreya commencera son travail public.



Q. [1] L'administration américaine croit-elle vraiment que l'Iran est en train de fabriquer une arme nucléaire, ou veut-elle simplement écarter le président iranien du pouvoir ? [2] L'hypocrisie consistant à empêcher les autres nations de créer leur propre programme d'armement nucléaire, alors que les Etats-Unis possèdent eux-mêmes un vaste arsenal nucléaire, n'apparaît-elle pas à ceux qui détiennent le pouvoir au sein du gouvernement américain ?

R. [1] Oui, je crois. [2] Probablement pas !



Q. Le cabinet irakien soutenu par les Etats-Unis a approuvé une nouvelle loi sur le pétrole permettant de donner aux compagnies étrangères les contrats à long terme et le cadre légal sécurisé qu'elles attendaient, mais qui a suscité de vives protestations chez les syndicats et les militants du monde entier qui disent que la production pétrolière doit rester aux mains des Irakiens. Cette nouvelle loi signifie que le pétrole irakien est à vendre – et que l'Irak est désormais forcé de considérer toutes les offres. [1] L'Irak a-t-il subi des pressions pour accepter cette loi ? [2] Si oui, ont-elles été exercées par les Etats-Unis au bénéfice de leurs propres compagnies pétrolières ? [3] D'autres pays ont-ils également été impliqués ?

R. [1] Oui. [2] Oui. [3] Non.



Q. La venue d'un nouveau messie signifie-t-elle que la fin du monde est proche ?

R. Maitreya est ici, en tant qu'Instructeur mondial. Est-ce la fin ? Au contraire – c'est le commencement d'une ère nouvelle pour l'humanité. Mais une humanité assagie et débarrassée de ses illusions et de son caractère destructeur. Pendant deux mille ans, les groupes chrétiens ont enseigné cette version du retour du Christ, venant sur un nuage aux derniers jours du monde, à la « fin des temps ». Ceci est, à mon avis, une interprétation complètement erronée des écritures chrétiennes, qui a déformé les attentes des chrétiens en ce qui concerne le retour du Christ. La supposée « fin des temps » n'a rien à voir avec la fin du monde, elle fait référence à la fin de l'ère des Poissons, inaugurée par le Christ à travers Jésus il y a deux mille ans. Il a promis de revenir, au « moment où vous n'y penserez pas » – pour inaugurer le nouvel âge, l'âge du Verseau. Cette fois, il vient lui-même pour développer l'enseignement donné à travers Jésus et préparer le monde pour l'expérience du Verseau. Ce à quoi nous devons nous attendre, ce n'est pas la fin du monde, qui ne se produira pas avant des millions d'années, mais à la création d'une nouvelle civilisation basée sur des valeurs spirituelles plus élevées et plus justes que cela n'était possible à l'époque de Jésus. Jésus lui-même, maintenant un Maître, travaille avec le Christ de manière quotidienne et il réformera les Eglises et les enseignements chrétiens. C'est la tâche qui lui incombe dans le Grand Plan.



Q. Il nous est demandé, à juste titre, de parler à autant de gens que possible de l'émergence de Maitreya. Devons-nous y faire référence en tant que Maitreya, l'Instructeur mondial, ou l'annoncer comme le Christ ? Il semble vital que ceux qui entreprennent cette tâche connaissent suffisamment « leur affaire », si je puis m'exprimer ainsi, pour que l'information donnée soit reçue de manière exacte et que les gens sachent vraiment de qui nous parlons.

R. Maitreya ne se soucie pas du nom que vous utilisez pour parler de lui. Il souhaite tout simplement être connu en tant qu'Instructeur. Mais il est attendu par tous les groupes religieux, comme le Christ par les chrétiens, l'imam Mahdi par les musulmans, le messie par les juifs, Krishna par les hindous et Maitreya Bouddha par les bouddhistes. En vous adressant à différents groupes, il est logique d'utiliser les termes qu'ils comprennent. Ces noms font tous référence à l'Instructeur mondial pour une seule humanité.



Q. Il semblerait, d'après les comptes rendus sur Internet ou d'autres médias, qu'il y ait de nombreuses apparitions d'ovnis dans les pays d'Amérique latine. Pourquoi l'activité des ovnis est-elle si intense là-bas ?

R. En fait cette activité n'est pas confinée à l'Amérique latine. Il y a une recrudescence de l'activité des ovnis dans de nombreuses parties du monde. Ce phénomène ira en s'accentuant jusqu'à l'émergence de Maitreya et au-delà.



Q. En mars 2007, un séisme de force 6,3 a frappé l'île indonésienne de Sumatra et fut ressenti jusqu'en Malaisie et Singapour. De nombreuses personnes ont péri. [1] Ce séisme est-il le résultat du mouvement naturel des plaques tectoniques de la Terre ? [2] Ou s'agit-il d'une réaction karmique et si oui, quelle en est la raison ?

R. [1] Oui. [2] Non.



Q. J'ai entendu parler récemment de « journalisme citoyen » ou de « journalisme participatif » qui semblerait concerner l'utilisation d'Internet, des blogs et des téléphones portables pour rapporter des événements. Pensez-vous que ceci est un développement significatif en ce qui concerne le « pouvoir du peuple » ? Est-ce une marque d'un manque de confiance à l'encontre des médias habituels ? Est-ce la base d'un réseau de militants ?

R. Pour l'instant ce n'est qu'une expression de la participation généralisée à la technologie grandissante de la communication. Pour finir, cela deviendra une manière très utile pour les gens de coopérer et d'agir ensemble pour manifester la « voix du peuple ».



Q. Copenhague, ville normalement tranquille, a connu pendant plusieurs nuits des émeutes provoquées par l'évacuation de squatters. Des sympathisants gauchistes d'autres parties du monde ont considéré que cela faisait partie d'une lutte plus vaste contre le capitalisme. Je ne suis pas certain de comprendre le lien entre l'éviction de squatters illégaux, les émeutes et le capitalisme – pourriez-vous apporter quelques éclaircissements ?

R. Je suis d'accord avec vous – il n'y a pas de lien. Mais l'éviction des squatters est considérée par les gens de gauche des autres pays comme faisant partie de « la lutte des classes » entre le capitalisme et le socialisme. A mon avis, c'est une vision trop simpliste des problèmes socio-économiques du monde et cela ne fait qu'exacerber les tensions existant entre les différentes factions.



Q. De nombreuses personnes que je rencontre en Grande-Bretagne se plaignent de stress ces derniers temps, disant qu'elles oublient de plus en plus de choses et sont continuellement en train de courir ici ou là, tout en ne parvenant pas à terminer leurs tâches, et que leur vue diminue et leur vision devient trouble. Est-ce ce que Maitreya appelle les effets des forces de marché sur la société ?

R. Oui, dans une large mesure. C'est également le résultat des tensions mondiales dues à la situation en Irak, en Iran, etc. Dans une moindre mesure, cela peut être dû au vieillissement !



Q. L'un des faits les plus surprenants que j'aie appris en lisant Partage international, c'est que Maitreya et les Maîtres semblent avoir un merveilleux sens de l'humour. Ceci les rend d'une certaine manière plus réels et plus proches. J'espère que cela n'a rien d'irrespectueux ni d'offensant de dire que certains des miracles sont très amusants, comme le fait par exemple que des pierres précieuses sortent de sous le gros orteil de quelqu'un.

R. Je suis tout à fait d'accord. Lorsque les gens en viendront à connaître les Maîtres de plus près, ils réaliseront qu'ils sont remplis de joie de vivre et ont un sens de l'humour extraordinaire. L'inventivité de leur imagination est l'une des qualités marquantes de leur activité.



Q. Avant de connaître une renommée mondiale avec ses ouvrages Flying Saucers Have Landed (Les soucoupes volantes ont débarqué) (1953) et Inside the Space Ships (A l'intérieur des vaisseaux spatiaux) (1955), George Adamski avait écrit un roman, Pioneers of Space : A Trip to the Moon, Mars and Venus (Pionniers de l'espace : un voyage vers la Lune, Mars et Vénus) (1949). Des sceptiques ont affirmé qu'il avait pris « la matière romanesque » de ce livre et l'avait présentée comme un fait réel dans les ouvrages suivants, comme s'il s'agissait de ses propres expériences. [1] Se peut-il que G. Adamski ait décrit dans son premier ouvrage des expériences réelles, dont il ne se souvenait pas en tant que telles, car elles se produisirent en dehors de sa conscience éveillée ? [2] Ou présenta-t-il tout d'abord ses propres expériences dans un roman afin de tester la réaction du public à l'idée de la vie sur d'autres planètes ?

R. [1] Non. [2] Oui.



Q. Le 28 octobre 2006, vers 19 h, en quittant mon appartement pour rejoindre le métro, à Berlin (Allemagne), j'ai vu une forme lumineuse, large, longue, immobile, dans le ciel et trois ou quatre lumières plus petites qui se déplaçaient autour, formant des motifs irréguliers, se rapprochant et s'éloignant. Le 24 novembre, j'ai également vu à 23 h une autre forme lumineuse longue, large, immobile et une petite lumière circulant dans le ciel. Une chose étrange m'est arrivé : je ne pouvais pas dépasser ces lumières – elles semblaient se déplacer avec moi ! Etaient-ce des ovnis ?

R. Oui. Dans les deux cas la « forme lumineuse large, longue, stationnaire » était un vaisseau spatial venant de Mars et les lumières plus petites, qui se déplaçaient, étaient des vaisseaux spatiaux venant de Vénus.



Q. Certaines personnes ont supposé que pendant la Seconde Guerre mondiale, des scientifiques allemands essayaient de développer une technologie antigravitationnelle. Un projet supposé comportait un dispositif en forme de cloche, rempli d'une substance ressemblant au mercure qui brillait lorsque le dispositif était mis en marche. Cette technologie était cachée dans des puits de mine, comme de nombreux projets scientifiques clandestins tels que la « bombe volante » V1 et les fusées V2. Sur le puits de mine il y avait une vaste structure circulaire appelée « trappe d'envol » par les militaires américains et britanniques qui allaient photographier ce dispositif. [1] Les Allemands étaient-ils en train de développer une technologie antigravitationnelle, visant à créer un véhicule aérien qui permettrait de gagner la guerre des airs au-dessus de l'Allemagne ? [2] Ont-ils réussi ?

R. [1] Oui, mais ils n'étaient pas les seuls. Les Américains et les Russes étaient également engagés dans la recherche d'un dispositif antigravitationnel. [2] Oui, dans une certaine mesure.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT

| QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.