DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2006

Extraits de la revue
Partage international

October 2006 - N° 218



Questions / Réponses


Q. Sedona, dans l’Arizona (Etats-Unis), est bien connu au sein de la communauté new age. On pense qu’il existe des centres d’énergie dans la région. [1] Pourriez-vous nous dire si quelque chose d’inhabituel se produit à Sedona ? [2] Il existe un endroit appelé Ringing Rocks Park à Sedona, couvert de gros blocs de pierre. Les visiteurs frappent sur des rochers qui émettent des sons musicaux. Les oiseaux, affirme-t-on, ne volent pas au-dessus de cet endroit et les animaux n’y pénètrent jamais. Quelque chose de métaphysique se produit-il à Ringing Rocks Park ? [3] Comment les rochers sont-ils arrivés là ?

R. [1] Rien ne se produit à Sedona si ce n’est sur le plan astral. La région était sacrée pour les Indiens et il y a là de puissantes concentrations astrales (comme ailleurs aux Etats-Unis). [2] Non, excepté sur le plan astral. [3] Un phénomène naturel. La présence des rochers est la principale raison pour laquelle l’endroit est devenu sacré pour les premiers habitants et une base pour leurs cérémonies.



Q. De nombreux individus ont subi ce que l’on appelle « une opération de changement de sexe » pour transformer leur corps masculin et lui donner un aspect féminin ou vice versa. Après l’opération et durant toute leur vie, ils doivent généralement subir des injections d’hormones – œstrogène ou testostérone. [1] Cela change-t-il seulement l’aspect du corps et gardent-ils le sexe qui était le leur à la naissance (d’un point de vue énergétique) ? [2] De telles personnes disent qu’elles ont réellement la sensation d’être une femme dans un corps d’homme, ou vice versa. S’agit-il d’un problème émotionnel ou mental, ou est-ce parfois le résultat du fait d’appartenir à un sexe différent de celui qu’elles avaient dans leur vie précédente ? [3] Existe-t-il des cas où la physiologie – pendant la gestation – n’adhère pas au désir de l’âme en matière de sexe souhaité en raison d’imperfections inhérentes au corps ?

R. [1] Oui. Fondamentalement, les opérations de changement de sexe transforment seulement l’aspect du corps, mais à la suite des injections d’hormone il se produit une profonde transformation psychologique en direction du « nouveau » sexe. Naturellement, personne ne subit ce genre d’opération s’il n’est pas déjà prédisposé au sexe préféré. [2] C’est un problème au niveau physique, émotionnel et mental. Cela peut souvent être le résultat du souvenir d’avoir appartenu à un sexe différent dans une vie passée, bien que cela soit en général à un niveau inconscient. [3] Non.



Q. Si j’ai bien compris, les dévas répondent à nos pensées et leur réponse sur l’environnement dépendra de ces pensées, selon qu’elles seront bénéfiques ou nocives. Si nos pensées sont négatives, en plus du karma personnel que cela invoque dans nos vies, les dévas qui composent nos différents corps – physique, émotionnel et mental – créeront-ils des affects négatifs dans ces corps, tels que des maladies, des souffrances ou de la détresse émotionnelle, etc. ?

R. Oui, toute maladie psychosomatique est finalement de cette nature.



Q. [1] Sirhan Sirhan avait-il subi un « lavage de cerveau » – sans doute par l’usage de drogues ou par hypnose – ce qui l’aurait poussé à assassiner Robert Kennedy, candidat à la nomination démocratique pour l’élection présidentielle en 1968 ? Sa conduite, d’après de nombreux spécialistes de la théorie des complots, suggérait celle d’un homme qui était en quelque sorte « sous contrôle » ? [2] Sirhan Sirhan a-t-il agi de sa seule initiative lors de l’assassinat de Robert Kennedy ?

R. [1] Non. [2] Non, mais c’est le seul qui ait tiré.



Q. Dans les Lois de la Vie, à la page 117, faisant référence à un avion civil iranien abattu par les forces militaires américaines en 1988 et à l’explosion d’une plate-forme pétrolière qui s’est produite ensuite, le collaborateur de Maitreya a déclaré : « La responsabilité du massacre de personnes innocentes ne peut être mise sur le compte des masses. Les vrais responsables sont les hommes politiques, non seulement ceux qui décident de faire la guerre, mais également ceux qui fournissent des armes. On doit ici comprendre plus clairement la loi de cause et d’effet. Les marchands d’armes engendrent des causes dont les effets rejailliront finalement sur eux. » L’administration Bush ne souffrira-t-elle pas des conséquences de sa politique expansionniste, mais également les marchands d’armes qui font des affaires à tout casser avec la guerre en Irak et en Afghanistan ?

R. Oui. Telle est la loi.



Q. Quelle est la meilleure façon de servir ? J’ai commencé la méditation de transmission et je ressens beaucoup d’amour inconditionnel, s’écoulant de mon cœur vers la famille humaine. Dites-nous que tout ira bien – je ressens l’angoisse et les cris de souffrance de mes frères et sœurs.

R. C’est bien. Si suffisamment de personnes ressentaient ce même amour inconditionnel, le monde serait changé en un clin d’œil. Ne vous découragez pas. Maitreya et mon Maître ont répété à maintes reprises : « Ne craignez rien, tout ira bien. » Et ainsi en sera-t-il ; néanmoins c’est à nous d’agir en ce sens. Si vous voulez servir de la meilleure façon possible, faites connaître la présence de Maitreya dans le monde, ses conseils et ses plans.



Q. J’aime participer au travail concernant l’émergence, mais il ne m’a pas semblé avoir grand chose à faire ces derniers temps. Pouvons-nous utiliser la photographie de la « main » de Maitreya pour invoquer son énergie, afin d’être plus utiles dans l’effort concernant l’émergence et pour que davantage d’opportunités nous soient offertes d’agir dans ce sens ?

R. Il y a toujours beaucoup à faire. Par exemple, faire connaître la présence de Maitreya et des Maîtres, leurs plans, leurs préoccupations. Utilisez les méthodes bien rodées et inventez-en de nouvelles, mais efforcez-vous activement d’atteindre les gens qui ont soif d’espoir et de lumière. Vous n’avez pas besoin d’utiliser la « main » de Maitreya si vous aimez réellement participer au travail concernant l’émergence. Votre question, pardonnez-moi, ressemble à une excuse pour un manque d’effort.



Q. Le Maître anglais a-t-il des disciples parmi les membres de la Chambre des Communes, la Chambre des Lords, le Trade Union Council (TUC) et la Confederation of British Industry (CBI) ?

R. Oui, dans tous ces groupes.



Q. On a relaté récemment que quarante grimpeurs qui essayaient d’atteindre le sommet du Mont Everest au Népal étaient passés sans s’arrêter auprès d’un grimpeur en train de suffoquer au bord de la piste. Ce dernier est décédé par la suite. Une indifférence aussi incroyable est le reflet dont le monde développé approche quotidiennement le monde en développement, comme nous le savons. Et même les gouvernements occidentaux se conduisent de manière similaire avec leurs propres concitoyens – les laissant sans assurance maladie ou sans logis. Même aux Etats-Unis des millions d’enfants vont se coucher chaque soir en ayant faim. Lorsque Maitreya commencera à s’exprimer publiquement, combien de mois ou d’années faudra-t-il, à votre avis, avant que la vaste majorité des gens dans le monde reconnaisse finalement, dans une certaine mesure, notre mutuelle humanité et notre unité, et accepte le principe du partage en tant que manifestation de cette réalité ?

R. Il est naturellement difficile de donner une prévision exacte, mais je pense que transformer « la vaste majorité » des gens dans le monde pourrait prendre jusqu’à deux ans.



Q. Quelle relation existe-t-il entre les Maîtres de la loge du sud de l’Inde et ceux de la loge transhimalayenne ?

R. J’ai déjà répondu à cette question auparavant, mais il semblerait qu’il existe encore une certaine confusion à ce sujet. Les Maîtres de la loge transhimalayenne sont tous des Maîtres ayant atteint le cinquième degré ou davantage, c’est-à-dire des Maîtres de Sagesse.

Dans la Loge du sud de l’Inde il y a également de nombreux Maîtres de Sagesse du cinquième et du sixième degré. Cependant dans cette loge (qui est très ancienne) il y a également de nombreux initiés du quatrième et même du troisième degré qui sont devenus Maîtres de l’un ou l’autre des nombreux sentiers yogiques qui remontent à des milliers d’années. Dans cette loge ils sont également appelés Maîtres, mais ils ne seraient pas reconnus en tant que tels dans la loge transhimalayenne.

C’est le cas de celui qui vend des dhikshas et se donne le nom de Kalki Avatar – ce qui est absurde, et on doit le considérer comme quelqu’un qui se fait des illusions.



Q. Selon un reportage paru dans le journal britannique, The Independent, le 4 septembre 2006, des médecins de Gaza ont trouvé ce qu’ils appellent des « blessures inexpliquées » sur les morts et les blessés de Gaza, notamment des brûlures allant jusqu’à l’os et des ruptures d’organes internes sans « traces évidentes d’éclats d’obus ». Les médecins soupçonnent ces blessures d’avoir été infligées par des « armes non conventionnelles » utilisées par l’armée israélienne dans les récentes opérations militaires qui ont coûté la vie à 200 Palestiniens. Pouvez-vous dire si l’armée israélienne a véritablement utilisé des armes non conventionnelles et, si c’est le cas, de quel type d’armes il s’agit ? Je suppose que, si les armes utilisées étaient non conventionnelles, elles étaient illégales – si le terme illégal a encore un sens dans le contexte des actes atroces que sont la guerre et le terrorisme d’Etat.

R. Oui, l’armée israélienne a « expérimenté », testé, de nouveaux obus et missiles produisant de la chaleur.



Q. Les médias ont contesté les reportages concernant le miracle de « l’eau » s’écoulant du chêne de San Antonio, au Texas (rapporté dans le numéro de septembre 2006 de Partage international en tant que signe de la présence de Maitreya), car l’eau a cessé de s’écouler dès que les canalisations ont été fermées. Même si l’eau vient de canalisations, Maitreya lui a-t-il néanmoins donné des propriétés curatives ?

R. Oui, mais pas seulement cela. Maitreya a dirigé l’eau venant des canalisations pour qu’elle s’écoule à travers l’arbre. Cela ne s’est pas fait par hasard – c’est cela le miracle.



Q. Le 9 juin 2006, un agroglyphe a été découvert dans le village de Vrhovljani, près de Cakovec, en Croatie. Quelques jours plus tard, on rapporta la découverte d’autres formations dans le voisinage. [1] Cet agroglyphe était-il authentique ? [2] Un villageois a déclaré qu’il avait entendu une sorte de sifflement ou de bruissement pendant la nuit du 8 juin. Ce bruit avait-il un lien avec la formation de l’agroglyphe ? [3] Au cours de la même nuit, des ovnis furent aperçus au-dessus de Zagreb, à environ 100 km de Cakovec. Avaient-ils un lien avec les formations ? [4] Votre Maître pourrait-il dire d’où venaient ces ovnis ?

R. [1] Oui. [2] Oui, le son entendu venait de la formation des motifs. [3] Oui. [4] De Mars.



Q. En 1947, lorsque j’étais enfant, un journal britannique, The Daily Mail, fit paraître en première page un article avec une photographie montrant une personne très petite à l’aspect humain, portant ce qui semblait être une combinaison d’une seule pièce en lycra, qui lui couvrait le corps et la tête, avec des ouvertures pour les yeux qui étaient grands, foncés, en forme d’amande. Elle tenait la main de deux hommes corpulents portant des imperméables et des chapeaux melons. Ma mère m’expliqua que le petit homme était venu d’une autre planète sur la Terre dans une soucoupe volante. [1] S’agissait-il d’un authentique homme de l’espace ? [2] Faisait-il partie des hommes de l’espace venant du vaisseau spatial qui s’est écrasé à Roswell ?

R. [1] Non. [2] Non. Il s’agissait d’un coup de pub, cynique et pas drôle du tout, de ce journal.



Q. On observe une recrudescence des troubles de l’attention parmi les jeunes aux Etats-Unis. [1] Quelle est la cause principale de ces désordres ? [2] Le fait que le corps humain contienne des dizaines de produits chimiques étrangers toxiques, dont certains seraient fatals à haute dose, contribue-t-il à ces désordres ?

R. [1] La pollution, particulièrement la pollution nucléaire (la plus dangereuse). Il y a également l’effet sur de nombreuses personnes de tous âges de la puissance accrue des nouvelles énergies cosmiques qui se déversent sur notre planète. [2] Oui, tout à fait, c’est la pollution à laquelle je fais allusion.



Q. Dans un récent reportage, sur KNBC-TV, à Los Angeles, on a émis l’hypothèse que des avions supersoniques volant à haute altitude pourraient imprégner l’atmosphère de produits chimiques afin de modifier le climat.
Des esprits critiques affirment que ces « traînées chimiques » ne se dissipent pas aussi rapidement que des traînées de vapeur ordinaires et qu’une retombée jaune, collante, provoque des maladies chez les animaux et les êtres humains. Ces critiques sont-elles justifiées ? Si c’est le cas, qui crée ces traînées chimiques, dans quel but, et la retombée est-elle dangereuse ?


R. Il n’y a aucune vérité dans cette rumeur.



Q. Qu’est-ce qui a causé la pluie rouge qui est tombée sur l’Etat indien du Kerala au cours de l’été 2001 ? Des experts ont découvert que cette pluie pouvait avoir contenu une forme de vie d’origine extraterrestre. Le physicien Louis Godfrey, qui a analysé des échantillons de cette pluie, dit qu’ils ressemblent à des cellules biologiques et contiennent des structures teintées en rouge, ayant l’aspect de cellules, et se divisant comme des cellules vivantes. Les particules semblent ne pas avoir d’ADN, un élément essentiel des formes de vie sur Terre, mais continuent à se reproduire même dans de l’eau chauffée à 300 degrés. Aucune chose vivante sur Terre ne peut vivre dans de l’eau dépassant environ 120 degrés. Louis Godfrey pense que les particules viennent d’un météorite ou d’un fragment de comète qui s’est désintégré au-dessus du Kerala avant que la pluie rouge ne commence à tomber.

R. La « pluie rouge » était constituée de fragments de cellules provenant d’une comète.



Q. Il existe une théorie appelée « théorie des trous de vers » qui suggère qu’il existe dans l’univers des endroits où l’espace et le temps se replient d’une certaine façon et où il est possible de voyager sur de vastes distances en quelques secondes. Comme on dit par ailleurs que le temps et l’espace sont une illusion, cette théorie présente-t-elle la moindre exactitude ?

R. Ce n’est pas que l’espace et le temps « se replient » mais plus simplement que le temps et l’espace à un niveau supérieur n’existent pas ; ils sont une illusion. Ceux qui sont déjà maîtres de l’espace – les frères de l’espace – peuvent voyager sur d’incroyables « distances », au sens où nous l’entendons, en quelques secondes de « temps ».



Q. Dans notre groupe de méditation de transmission quelqu’un ronfle d’un bout à l’autre de la transmission. Les paroles « faites résonner le Om pour maintenir l’attention »  sont répétées périodiquement pendant toute la soirée, mais cette personne recommence immédiatement à ronfler. Il y a quelque temps, on l’a avertie qu’elle ronflait et cela semblait avoir apporté une amélioration, mais depuis les ronflements ont repris. Pourriez-vous nous donner quelque suggestion sur ce qu’il est possible de faire, car cela distrait certaines personnes, et il est possible que d’autres ne viennent pas à la méditation à cause de ces ronflements incessants.

R. Demandez à cette personne de quitter le groupe.



Q. Pouvons-nous voir Maitreya ou les Maîtres à travers le troisième œil pendant la méditation de transmission ?

R. Non.



Q. Il existe certains groupes de transmission qui combinent différentes autres pratiques et/ou enseignements pendant la méditation de transmission et nous craignons que lorsque des nouveaux venus se joignent à ces groupes ils puissent être induits en erreur. Y a-t-il quelque chose que nous puissions faire lorsque des membres de ces groupes essaient d’inviter de nouvelles personnes à se joindre à eux ?

R. Tous les groupes ne pratiquent pas la méditation de transmission de la manière préconisée par mon Maître (à travers moi) et je ne peux les en empêcher. Ils jouissent du libre arbitre. Il existe beaucoup de mirage, d’illusion, dans tous les groupes spirituels. Il est préférable d’éviter un groupe où quelqu’un se met en avant en tant que soi-disant « instructeur » ou « leader » et entoure la méditation de transmission de « rituels » ou « enseignements ». La méditation de transmission est très puissante, très efficace pour le monde, mais très simple et elle devrait le rester.



Q. Existe-t-il une sorte de pyramide qui potentialise la méditation de transmission ? Est-il possible d’avoir des indications permettant de la construire ? Sinon pourquoi ?

R. Il existe un instrument de ce genre. Ce n’est pas une pyramide mais un tétraèdre (quatre triangles équilatéraux) qui est construit de manière à transformer les énergies envoyées à travers les groupes, à les réduire à un niveau encore plus bas, et qui potentialise ces énergies à ce niveau. Par ailleurs le tétraèdre neutralise l’énergie venant des formes-pensées astrales du groupe qui pourraient affecter la puissance spirituelle de la transmission. Le plan et les instructions sont communiqués aux groupes qui sont solidement établis depuis au moins deux ans.



Q. Est-il nécessaire que pendant la transmission une personne guide la méditation ? Qu’en pensez-vous ?

R. Ce n’est absolument pas nécessaire. La transmission est faite par les Maîtres à travers le groupe et il n’existe de leader dans aucun groupe de méditation de transmission. Celle-ci est destinée à n’importe qui, au même niveau, quel que soit l’endroit où elle a lieu.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR

 | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.