DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2002

Extraits de la revue
Partage international

November 2002 - N° 171



Questions / Réponses


Q. Pourquoi Maitreya n'apparaît-il pas dès maintenant à la télévision afin d'empêcher une guerre contre l'Irak ?

R. Pour les Maîtres, le libre arbitre humain est sacro-saint. Ils ne l'enfreignent jamais. Maitreya établit un plan et il peut y avoir des milliers d'aspects différents à prendre en compte avant de décider quoi faire et quand le faire. Ce plan n'est pas immuable, il présente beaucoup de souplesse et de flexibilité, mais notre libre arbitre ne sera jamais enfreint. Entamer une guerre contre l'Irak est une décision qui semble avoir été prise par le gouvernement américain (personne d'autre ne souhaite une telle guerre) et, aux yeux de Maitreya, apparaître ouvertement « pour l'empêcher » serait enfreindre notre libre arbitre, aussi malencontreuse et destructrice que puisse être une telle agression. Ce n'est pas à Maitreya de prendre des décisions pour nous, ni de les annuler. Par ailleurs, lorsqu'il apparaîtra, il n'aura pas immédiatement l'influence que notre correspondant semble imaginer.

La Loi doit être respectée. Les Maîtres sont des Maîtres parce qu'ils vivent selon la Loi, la Loi de la Vie, la Loi de l'évolution. Il existe des choses que l'on peut faire, que l'on doit faire, et d'autres que l'on ne doit pas faire. De notre côté, nous faisons n'importe quoi. Nous enfreignons mutuellement notre libre arbitre, nous assassinons, nous blessons, nous mutilons, en paroles ou en actions. C'est la raison pour laquelle nous avons des problèmes et connaissons la maladie et la souffrance.



Q. Y a-t-il quelque chose que la Hiérarchie puisse faire pour empêcher une guerre contre l'Irak ?

R. Non, pas sans enfreindre le libre arbitre humain. Il existe la possibilité d'imprégner le mental des chefs de gouvernement mais malheureusement, dans le cas présent, les chances d'une réponse favorable sont assez minces.



Q. L'éventualité d'une guerre contre l'Irak, et de ses conséquences, peut-elle avancer ou reculer l'émergence de Maitreya dans la vie publique ?

R. Non.



Q. L'Irak possède-t-il des armes de destruction massive ? [1] biologiques ? [2] chimiques ? [3] nucléaires ?

R. [1] Oui. Pas nécessairement utilisables. [2] Oui. Pas nécessairement utilisables non plus. [3] Non.



Q. Combien de pays possèdent-ils des armes de destruction massive, nucléaires et/ou chimiques ou biologiques ?

R. Vingt-huit.



Q. Pensez-vous que les stocks « d'armes de destruction massive » détenus par l'Irak soient la véritable raison du désir évident du gouvernement américain d'attaquer ce pays ?

R. Non, je pense qu'il s'agit d'une excuse commode pour satisfaire : a) l'obsession de George W. Bush d'accomplir ce que son père n'a pas réussi à faire, renverser Saddam Hussein, et b) l'ambition de longue date du gouvernement républicain des Etats-Unis de remplacer Saddam Hussein par un gouvernement « fantoche », soi-disant démocratique, qui donnerait aux Etats-Unis le libre accès et le contrôle des réserves de pétrole irakiennes, qui occupent la seconde place dans le monde. Les élections au Congrès qui doivent avoir lieu en novembre prochain apportent au parti républicain, en cas de victoire sur Saddam Hussein, une excellente opportunité d'obtenir le pouvoir absolu aux Etats-Unis mêmes.



Q. Vous avez déclaré à la fin de votre conférence que Maitreya sait que nous ferons le bon choix ; cela donne l'impression que pour finir tout ira pour le mieux, donc à quoi bon s'inquiéter ? Mais nous avons sûrement des sacrifices et des efforts à faire pour que les choses changent. Nous avons besoin d'être motivés pour accomplir les changements nécessaires.

R. Oui ! Bien sûr. Tout est là. Nous devons agir par nous-mêmes, nous devons accomplir les changements nécessaires. Comme le dit Maitreya : « Les choses ne se font pas d'elles-mêmes. L'homme doit agir et accomplir sa volonté. » [Message 31] Nous ne pouvons nous contenter de rester en retrait et de laisser les autres agir. Si nous voulons le changement, nous devons agir dans ce sens, appeler au changement, organiser des marches, des rassemblements, accomplir tout ce qui est légal pour manifester notre désir de changement à l'attention de ceux qui ont le pouvoir de changer les choses. Chacun a l'opportunité d'ouvrir la voie, d'appeler au changement, de lancer un appel européen en faveur de la justice et de la liberté. Pourquoi ne le faites-vous pas ? Pourquoi venir m'écouter ? Vous pourriez être en train de participer à une marche en faveur de la paix, de la justice et de la liberté. C'est la seule façon de faire bouger les choses. Ce genre d'action peut être inspirée par Maitreya ; son énergie y contribuera. Mais nous devons agir. Nous devons réclamer le changement. La voix du peuple s'amplifie, mais il faut encore trop souvent prêter l'oreille pour l'entendre. Nous devons la rendre plus forte. Ce que Maitreya peut faire, c'est éduquer, informer, inspirer, créer un véhicule fiable – la voix des peuples de toute la Terre – et créer une masse structurée à laquelle aucun pays dans le monde ne pourra résister. Nous avons besoin d'une opinion mondiale informée, éduquée en faveur de la paix, de la justice et de la liberté. Rien de moins. C'est ainsi que les choses changeront.



Q. Comment les dirigeants réagiront-ils aux paroles de Maitreya le jour de la Déclaration ?

R. Cela dépend. Le président Bush pourrait avoir une révélation et être transformé. C'est un dieu, comme tout le monde, pas un dieu aussi important qu'il le pense, mais un dieu tout de même. La même divinité se trouve en lui, en vous, en moi, et en Maitreya. Il n'existe qu'une seule divinité. On ne peut jamais savoir dans quelle mesure les gens vont changer. Pour l'instant, le premier ministre britannique, Tony Blair, est prêt à se joindre à George Bush pour attaquer l'Irak. Je pense qu'il croit sincèrement, en se basant sur les services de renseignements américains, que l'Irak présente un réel danger pour le monde. Les informations contenues dans le dossier qu'il a lu récemment, si l'on y croit, semblent montrer que l'Irak est dangereux. T. Blair est un idéaliste ; il pense aider le monde en attaquant l'Irak. A mon avis, il commet une grave erreur. Toutes les informations contenues dans le dossier en question sont dépassées ; elles viennent de la CIA, du FBI et d'autres services secrets américains et se réfèrent en grande partie à la situation qui existait, il y a dix ans. Pour ce qui concerne la situation présente, il s'agit simplement de spéculations, mais Tony Blair l'ignore.

Qui répondra à l'appel de Maitreya ? Le premier ministre Tony Blair sera sans doute l'un des premiers, en raison de son idéalisme. Le président Bush ? Sans doute l'un des derniers. Le chancelier allemand, Herr Shröeder, pourrait fort bien se trouver à l'avant-garde, mais il est impossible d'affirmer quoi que ce soit.

Ce qui compte le plus, ce ne sont pas les dirigeants mais la population mondiale, les hommes et les femmes de bonne volonté, qui sont présents partout. Les dirigeants font le nécessaire pour que le peuple se tienne tranquille. Si partout les peuples se lèvent pour réclamer la justice, la paix et le partage, les dirigeants devront réagir ; et en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis, les dirigeants devront répondre à leur demande, ou ordonner de tirer sur la foule. Ils n'auront pas le choix.

Certaines personnes, occupant de hautes fonctions, dans les services diplomatiques, les gouvernements, le monde industriel ou financier, ou encore le domaine religieux, savent que Maitreya est présent dans le monde. Ils l'ont vu, ils ont assisté à une conférence où il est apparu, leur a parlé, puis a disparu. Ils savent qui il est et ils attendent de le voir émerger au grand jour avant de s'exprimer ouvertement. Ces personnes influentes seront écoutées et suivies. Les dirigeants actuels n'auront pas à montrer la voie ; ils exercent des fonctions intérimaires ; il s'agit dans l'ensemble d'individus ayant une vision passéiste du monde et ils n'auront plus de rôle à jouer.



Q. Le Maître Jésus se fera-t-il aussi connaître au monde entier ?

R. Le jour de la Déclaration, Maitreya ne présentera pas les Maîtres eux-mêmes, mais il fera connaître leur présence. Plus tard, les Maîtres apparaîtront ouvertement, un par un, et se feront connaître. Le Maître Jésus sera l'un des premiers à apparaître au grand jour.



Q. Si la véritable identité de Maitreya n'est pas révélée au début, comment sera-t-il présenté à l'occasion de ses premières interviews à la télévision ?

R. Comme un homme ordinaire, l'un d'entre nous, mais quelqu'un susceptible de nous aider si nous prêtons une oreille attentive à ses idées, ses conseils et sa vision des choses. Au début, ses suggestions seront plutôt restreintes et modestes. A la télévision, Maitreya ne s'adressera pas à un public sélectionné ; il devra donc faire preuve d'une certaine réserve de manière à ne pas effrayer les auditeurs.



Q. Pourquoi les Maîtres reviennent-ils dans le monde maintenant, après 98 000 ans d'absence ?

R. Les Maîtres savaient depuis longtemps qu'ils devraient revenir dans le monde afin de montrer leur capacité à fonctionner en tant que groupe dans le monde extérieur. La seule question était de savoir quand. Aujourd'hui, le monde possède des armes nucléaires ; vingt-huit pays disposent d'armes atomiques dont une infime partie suffirait à détruire toute vie sur la Terre. C'est pourquoi les Maîtres viennent avec Maitreya (ce dernier avait annoncé son intention de revenir dans le monde en 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale) pour empêcher la destruction de toute vie sur notre planète. Si on nous laissait continuer sur notre lancée, nous pourrions détruire toute vie. Les tensions inhérentes aux divisions entre les pays développés et les pays en développement contiennent les germes de la guerre, et cette guerre serait une guerre nucléaire.



Q. Maitreya mettra-t-il l'accent sur des questions d'ordre pratique : la famille, l'entourage, les relations avec autrui, etc. ?

R. Oui. C'est un homme pratique qui s'intéresse à nos problèmes quotidiens. Nous aider à régler nos problèmes d'ordre pratique fait partie de ses priorités. Les Maîtres ne sont pas des mystiques ; c'est nous qui le sommes. Nous faisons un mythe de toute chose. Les Maîtres sont des Connaissants de la Sagesse. La sagesse, c'est la connaissance plus l'amour. C'est la sagesse vivante, la sagesse pratique qui permet de vivre dans l'innocuité, en entretenant de justes relations avec autrui, c'est cela qui intéresse les Maîtres. Vous découvrirez que Maitreya est quelqu'un de très simple. C'est un géant spirituel, mais il ne se promène pas les yeux levés au ciel ! Il est engagé dans la Vie et les relations fondées sur l'amour.



Q. Les Maîtres réuniront-ils les différentes religions et si oui, comment ?

R. Maitreya ne vient pas en tant qu'instructeur religieux mais en tant qu'instructeur spirituel. Tous les aspects de la vie ont un fondement spirituel, tout ce qui nous est bénéfique, tout ce qui nous élève, est en fait spirituel. Le but de la Hiérarchie n'est pas l'unification de toutes les religions. Celles-ci perdureront, mais clarifiées et dépouillées de tout superflu grâce à la présence des Maîtres et à une meilleure compréhension humaine. Puis on verra progressivement émerger, pas exactement une nouvelle religion, mais une nouvelle approche de la Divinité, reposant sur l'invocation plutôt que sur la dévotion, ce qui impliquera non plus la croyance mais la conscience et l'expérience du Divin.



Q. J'aimerais savoir si Maitreya a eu une quelconque influence dans les changements politiques qui sont intervenus au Mexique depuis juillet 2000.

R. Non, pas directement.



Q. Dans un reportage télévisé du début d'août 2002, on a montré les premières expériences faites sur des cellules souches, puis l'identification des gènes donnant la possibilité de prévoir l'avenir d'un être humain dans une simple goutte de sang. Quel niveau ont atteint ces expériences aujourd'hui ? [1] Sont-elles les prémisses de la future guérison par la technologie de la lumière ? [2] Dans l'une de vos réponses précédentes, vous avez spécifié qu'en aucun cas l'homme ne devrait jouer à Dieu. Cette remarque s'applique-t-elle seulement à la manipulation génétique ?

R. [1] Non. [2] Elle concerne le clonage.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.