DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2001

Extraits de la revue
Partage international

December 2001 - N° 160



Questions / Réponses


Q. Maitreya est-il apparu à nouveau devant des groupes ?

R. Le dimanche 21 octobre 2001, Maitreya est apparu à un groupe d'environ 100 chrétiens, à Lloydminster, au Canada. Il a parlé pendant 18 minutes. Une source a été magnétisée auparavant dans les environs.
Le dimanche 4 novembre, Maitreya est apparu à un groupe d'environ 150 chrétiens, en Italie. Il a parlé pendant 18 minutes. Une source a été magnétisée auparavant dans les environs. La ville où Maitreya est apparu le dimanche 7 octobre, au Maroc, est Rabat.



Q. Y aura-t-il un avertissement dans Partage international, ou quelque « indication », avant que Maitreya ne parle sur les ondes pour la première fois ?

R. Oui, très probablement.



Q. Selon votre avis et celui de votre Maître, quel rôle devrait jouer les Nations unies dans la recherche de solutions à la crise internationale due aux attentats du 11 septembre ?

R. Elles devraient au moins réunir tous ses membres afin de discuter ouvertement des problèmes liés au terrorisme, y compris de ses causes, et informer de leurs résolutions et de leurs recommandations.



Q. Dans le numéro de novembre 2001 de Partage international, vous avez écrit : « Ce à quoi les Américains et leurs alliés doivent s'attendre, c'est à la possibilité d'une réaction de la part des terroristes qui sont en place, depuis des années peut-être, aux Etats-Unis et en Europe. » Est-il possible pour votre Maître d'indiquer la nature possible de cette réaction terroriste ? [1] Y aura-t-il d'autres attentats similaires à celui du 11 septembre en utilisant des avions, ou [2] des tentatives de bombardement de ponts, d'installations nucléaires, ou d'autres endroits sensibles, ou [3] peut-être des actions terroristes utilisant des armes biochimiques ou des armes nucléaires ?

R. [1] Ceci est improbable, étant donné les nouvelles mesures de sécurité, mais ne peut être totalement exclu. [2] Ce genre d'éventualité est plus vraisemblable. [3] L'utilisation d'armes nucléaires, à court terme, est improbable. La contamination du courrier par le bacille de l'anthrax est le fait d'extrémistes américains d'extrême droite, des terroristes eux aussi. L'Amérique va-t-elle, en conséquence, se bombarder elle-même en tant que nation abritant des terroristes ? On devrait se souvenir que les talibans ont déjà proposé de livrer Oussama Ben Laden pour qu'il soit jugé dans un pays neutre si les Etats-Unis apportent la preuve de son implication dans les attentats du 11 septembre.



Q. [1] Quelle serait la meilleure façon pour les hommes politiques et les diplomates de régler la situation au Moyen-Orient ? [2] Pensez-vous que le problème israélo-palestinien est la cause et la clé de la crise mondiale actuelle ?

R. [1] Par la reprise des discussions entre Palestiniens et Israéliens. Les Etats-Unis doivent user de leur influence pour que cela puisse s'effectuer sur une base totalement équitable. [2] C'est l'un des facteurs clés de la tension qui règne aujourd'hui. Deux autres facteurs tout aussi importants sont l'extrême différence de niveau de vie entre l'Orient et l'Occident, et l'hégémonie américaine en tant que seule superpuissance.



Q. Tout récemment, j'ai entendu sur la BBC un reportage mettant en évidence des preuves archéologiques enlevant tout crédit aux revendications israéliennes sur certaines parties de la Palestine. Il fut question des murs de Jericho et d'autres sites et, selon le reportage, bon nombre de revendications israéliennes basées sur « d'anciens droits de propriété » n'ont aucun fondement réel. Qu'en pensez-vous ?

R. C'est également l'avis des Maîtres.



Q. Ceux qui travaillent pour l'Emergence devraient-ils essayer d'entrer en contact, plus particulièrement maintenant, avec des groupes musulmans, des mosquées, des mollahs, pour leur donner l'information concernant Maitreya ?

R. Pourquoi pas, maintenant comme toujours. Mais il est important de se souvenir que tous les musulmans n'attendent pas l'Imam Mahdi. Les chiites l'attendent, mais pas les sunnites. Tous, cependant, comme chacun d'entre nous, ont besoin d'être guidés.



Q. Une image filmée pendant l'attentat sur le World Trade Center montre une traînée noire se déplaçant à grande vitesse auprès du World Trade Center au moment où l'un des avions s'est écrasé sur le bâtiment. Certains ont supposé qu'il s'agissait peut-être d'un ovni. Des ovnis étaient-ils présents auprès du World Trade Center au moment de l'attentat ?

R. Non.



Q. Hitler aurait pu se soucier du sort du peuple allemand, écrasé sur le plan économique et humilié à la fin de la première guerre mondiale, en partie à cause du Traité de Versailles. Cependant, il se trouvait sur le sentier de la main gauche et il utilisa la détresse allemande pour accomplir ses noirs desseins personnels. Staline, comme vous l'avez dit, fut responsable de certaines atrocités, mais il ne se trouvait pas sur le sentier de la main gauche. Quelle est votre opinion sur Oussama Ben Laden ? [1] Peut-on le comparer (lui ou les responsables de l'attentat du 11 septembre) à Hitler ? Se sert-il de la détresse de bon nombre de ses coreligionnaires pour réaliser ses propres intentions maléfiques ? Est-il un agent des Seigneurs de la matérialité qui souhaitent nous pousser vers une troisième guerre mondiale, dans une dernière tentative pour arrêter l'extériorisation de la Hiérarchie ? [2] Ou est-il plutôt, comme Staline, quelqu'un qui ne se trouve pas sur le sentier et qui se soucie réellement du sort de ses coreligionnaires, mais accomplit des actes horribles, poussé par un sentiment de colère et un radicalisme excessif ?

R. [1] Non. On ne devrait pas, comme le fait le gouvernement américain, assimiler automatiquement Oussama Ben Laden aux auteurs de la tragédie du 11 septembre. D'après mes informations, il a peut-être applaudi cet événement, pensé que c'était bien fait et bien mérité, mais il n'en est pas directement responsable. [2] Oui. C'est un fondamentaliste extrémiste (comme il en existe des milliers dans les Eglises chrétiennes aux Etats-Unis) mais, au lieu d'être chrétien, il est musulman. Le fondamentalisme est une phase traversée actuellement par les deux religions, leurs fidèles se sentant menacés par tout ce qui est nouveau.



Q. Vous avez affirmé qu'Hitler (et les autres dirigeants des puissances de l'Axe) incarnaient les énergies de l'antéchrist. [1] Se savaient-ils en relation avec ces énergies ? [2] Quand Hitler était totalement possédé par l'un ou l'autre des Seigneurs de la matérialité, au moment de ses discours enflammés, sa conscience observait-elle ce qui se passait ou était-il si impliqué qu'il croyait qu'il s'agissait de ses propres paroles et de ses propres idées ?

R. [1] Non. [2] Il croyait que c'étaient ses propres idées et cela correspondait effectivement à ses visées personnelles. Sa personnalité était profondément négative, ce qui rendait possible sa possession par les « forces du mal ». L'énergie, la force destructrice de l'antéchrist, put être focalisée à travers Hitler et ses alliés.



Q. Dans un article du journal anglais The Independant, concernant le service des grands brûlés du Cornwell University Medical Center, où les médecins travaillèrent vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour sauver des survivants de l'attentat du World Trade Center, on dit ceci : « Le fait que [les chirurgiens et les médecins] aient réussi à maintenir en vie tant de victimes a été décrit comme miraculeux ». Faut-il y voir une intervention des Maîtres ?

R. Dans des circonstances ordinaires, bon nombre de ces personnes seraient décédées. Le fait qu'un si grand nombre ait survécu est dû à l'action constante de Maitreya et des Maîtres, à la fois au moment de la tragédie et après.



Q. Pourriez-vous donner quelques explications sur l'oracle qui se trouve sur la couverture de votre revue, ainsi que sur votre nouvel ouvrage la Grande Approche ? Qu'est-ce qu'un oracle ?

R. Dans l'Antiquité, l'oracle était une source d'inspiration, de révélation ou de prophétie. Dans le mythe grec, Œdipe consulta l'oracle de Thèbes qui lui annonça qu'il tuerait son père et épouserait sa mère, ce qu'il fit, sans le savoir. La tradition de l'oracle d'Etat persiste aujourd'hui encore, notamment au Tibet. L'oracle est le prophète ou le devin, celui qui sait ce que les autres ne savent pas et qui, pour cette raison, est consulté au sujet des événements futurs.



Q. Sous la photographie de votre adombrement par Maitreya, à Amsterdam (Share international, novembre 2001)(voir photo page 19 du présent numéro), Maitreya est décrit comme portant une chemise au col ouvert. S'agit-il réellement d'une chemise ou d'un autre vêtement, par exemple une tunique pakistanaise traditionnelle ?

R. C'était effectivement une tunique pakistanaise traditionnelle.



Q. [1] Quel est le pourcentage de nourriture consommée en trop par un individu moyen dans le monde développé ? [2] Quel est le pourcentage de nourriture qui fait défaut à un individu moyen dans les pays en développement ? [3] Il est difficile d'évaluer combien de nourriture est gaspillée par la surproduction, les stocks inutiles, etc. Sur l'ensemble de la nourriture produite dans le monde, savez-vous quel pourcentage est effectivement gaspillé ?

R. [1] 40 %. [2] 45 %. [3] 30 %.



Q. [1] Votre Maître est-il en mesure de nous dire s'il existe actuellement des dirigeants et des hommes politiques qui commencent à désespérer de l'état dans lequel se trouve aujourd'hui le monde, et si c'est le cas, [2] demandent-ils de l'aide à un être supérieur ou à Dieu? [3] Certains d'entre eux se tournent-ils vers Maitreya ou l'un des Maîtres (qu'ils aient conscience ou non de leur identité réelle) ?

R. [1] Oui, dans de nombreux pays. [2] Oui, à leur manière. [3] Oui, dans certains cas.



Q. Pourquoi depuis 1992, si mes souvenirs sont exacts, Partage international n'a-t-il pas mentionné cette citation : « Les Palestiniens auront leur propre patrie, les Israéliens considèreront les Palestiniens comme des frères ; les Syriens quitteront le Liban » ? A la lumière de la situation actuelle qui ne cesse d'empirer au Moyen-Orient, pouvons-nous tirer certaines conclusions de ces deux faits séparés ?

R. Ces prédictions furent faites par Maitreya en 1988 et elles sont citées dans tous les envois destinés à la presse et dans chaque présentation des prédictions de Maitreya aux médias. En fait, elles ont été mentionnées chaque année dans la rubrique « Faits et Prévisions » de notre revue depuis 1988. Nous nous efforçons d'autant plus de faire connaître cette information que la situation se dégrade davantage au Moyen-Orient.



Q. Quel est votre avis sur le Grand Monarque, le roi qui est supposé s'installer bientôt sur le trône de France et réunir le matériel et le spirituel ? De nombreuses traditions prédisaient sa venue entre 1998 et 1999. S'agit-il de Maitreya ou d'un de ses disciples ?

R. Tout cela est dénué de réalité.



Q. Qu'en est-il d'Issaa, le Christ cosmique, qui devait se manifester en France vers l'an 2000. Est-ce une prophétie ayant un lien avec Maitreya et les Maîtres ?

R. Cela n'a aucun sens.



Q. Vous avez déclaré être l'une des cinq personnes dont la Hiérarchie avait espéré qu'elles accepteraient de parler publiquement de l'émergence de Maitreya. [1] La Hiérarchie espérait-elle également qu'un plus grand pourcentage de ceux d'entre nous qui savent (ou qui croient) que Maitreya est présent dans le monde travaillerait activement à faire connaître sa présence, et si c'est le cas [2] quel pourcentage de ceux qui savent réorientent leur chemin pour faire ce qu'il demande ? [3] Le fait d'ignorer sa requête (faire connaître sa présence) est-il considéré comme une forme de trahison ?

R. [1] Non. Ils savaient déjà lesquels répondraient. [2] Environ 70 %. [3] Non, mais comme une opportunité de servir manquée.



Q. Dans un Traité sur le Feu cosmique d'Alice A. Bailey j'ai lu ceci : « Le troisième effet de l'arrivée du septième rayon est quelque chose qui peut à priori choquer – il causera une grande destruction dans le règne animal. » [1] Faut-il voir dans l'épizootie actuelle de fièvre aphteuse un signe de cette prédiction faite par le Maître tibétain Djwhal Khul ? [2] Cela signifie-t-il que les éleveurs ne voudront plus désormais continuer à élever des animaux destinés à la consommation humaine ? Nous avons pu voir combien ils étaient chagrinés de voir leurs troupeaux abattus. [3] Cette crise est-elle destinée à nous faire comprendre que nous devrions cesser de manger de la viande ? [4] Les âmes des animaux massacrés évoluent-elles en tant qu'âme-groupe ? [5] Devrions-nous tous louer ou acheter une parcelle de terre des fermes abandonnées et cultiver nos propres fruits et légumes, notamment si le réchauffement de la Terre rend les choses plus faciles ?

R. [1] Non. Ceci fait référence au retrait délibéré d'incarnation de nombreuses espèces animales très anciennes, comme les rhinocéros, les hippopotames, les lions, les tigres, les crocodiles, les alligators, les requins. Il s'agit en fait de l'action du premier rayon (le destructeur des formes). Le septième rayon prépare le terrain, fait naître l'idéal spirituel, l'intention. [2] Pas nécessairement. Ceci dénote une relation mentale plus étroite entre le règne humain et le règne animal. [3] Non. [4] Oui. [5] Lorsque l'on vit en ville, comme la plupart des gens, ceci s'avère plutôt difficile. Si vous vivez à la campagne et désirez faire pousser vos propres légumes, pourquoi pas ?



Q. J'ai vu un jour à la télévision une femme qui semblait capable de communiquer avec les animaux ; elle les « écoutait » en silence, posait la main sur eux et donnait son diagnostic. Elle semblait parfois les guérir. Sa capacité de comprendre les animaux était souvent confirmée par les propriétaires de ceux-ci. [1] S'agit-il d'un don authentique, même s'il est assez rare ? [2] Est-ce une sorte de télépathie ? Elle semblait être capable d'entrer en contact avec l'état physique et émotionnel des animaux.

R. [1] Oui. [2] Oui. Cette sensibilité aux animaux deviendra une chose largement répandue au fil du temps. Elle fait partie de notre véritable relation avec le règne animal.



Q. Des Maîtres de Sagesse résident-ils au Mont Shasta (Californie, Etats-Unis) ?

R. Oui.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.