DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2001

Extraits de la revue
Partage international

November 2001 - N° 159



Questions / Réponses


Q. Maitreya est-il apparu à nouveau devant des groupes ?

R. Le dimanche 16 septembre 2001, Maitreya est apparu à un groupe de 100 chrétiens orthodoxes russes, à Lensk, au sud de la Sibérie (Russie). Il a parlé pendant 17 minutes. Une source a été magnétisée auparavant dans les environs.
Le 23 septembre, Maitreya est apparu à un groupe de 100 bouddhistes, à Sapporo, Hokkaido (Japon). Il a parlé pendant 17 minutes. Une source a été magnétisée auparavant dans les environs.
Le 30 septembre, Maitreya est apparu à un groupe de 200 musulmans, à Louxor, en Egypte. Il a parlé pendant 17 minutes. Une source a été magnétisée auparavant dans les environs.
Le 7 octobre, Maitreya est apparu au Maroc, à un groupe de 200 musulmans. Il a parlé pendant 18 minutes. Une source a été magnétisée auparavant dans les environs.



Q. N'y avait-il aucune possibilité pour les Maîtres de prévenir l'attaque du World Trade Center et du Pentagone ?

R. Non, pas directement. Cela les aurait forcés à enfreindre notre libre arbitre. Toutefois, les Maîtres avaient informé les autorités américaines, il y a trois mois, qu'une telle attaque était prévue.



Q. Les Maîtres ont-ils pu atténuer les effets de cette attaque ?

R. Comme toujours, les Maîtres ont œuvré sans relâche à sauver le plus grand nombre de vies humaines possible, ainsi qu'à aider les victimes à surmonter la peur et la douleur. C'est ainsi que, selon mes informations, il n'y a presque pas eu de souffrance. Les passagers dans les avions, par exemple, ont été enveloppés d'une énergie particulière par Maitreya, qui les a soustraits à la terreur de l'événement. Ils ont ainsi pu observer ce qui se passait avec un extraordinaire détachement. Maitreya avait agi de manière similaire sur la place Tienanmen, lors du massacre des étudiants, qui n'avaient montré aucune marque de terreur.



Q. Que devraient apprendre l'Amérique et le reste du monde de ces événements ?

R. Que le monde est interdépendant et appartient à chacun. Qu'il n'existe pas de réelle liberté (ni de sécurité) pour quiconque, sans justice pour tous. Que la haine ressentie envers le monde occidental par une grande partie de l'humanité (pas seulement par le monde musulman) n'est pas sans fondements. Que la domination de l'économie mondiale par les pouvoirs occidentaux, à travers la politique de mondialisation, est source de divisions et provoque un profond ressentiment. Que l'appui inconditionnel accordé à Israël, en particulier par les Etats-Unis, a mené le monde arabe à un état de frustration et de désespoir immense. Lorsque le désespoir atteint de telles proportions, la seule manière de se faire justice semble consister à mener des actions extrêmes, pouvant aller jusqu'à l'autodestruction dans des attaques suicides.



Q. Les Maîtres ont-ils un point de vue sur la façon dont l'Occident devrait réagir ?

R. Oui, mais il est très différent de la solution que les Etats-Unis et leurs alliés semblent adopter. Il importe certainement de ne montrer aucune crainte, et de ne faire aucune concession au terrorisme. Mais cela ne signifie en aucun cas qu'il faille adopter une attitude belliqueuse, ni lancer des appels à la vengeance. Il conviendrait plutôt de chercher à comprendre, avec détachement, ce qui a conduit à la tragédie du 11 septembre, pour juguler les forces de division et de séparation (génératrices de haine) présentes dans le monde occidental ; et parvenir à réaliser que l'appel à la vengeance ne fait qu'aggraver la crise et mènera à de nouvelles souffrances inutiles. On devrait voir les pays occidentaux faire ce qu'exige la loi et amener les responsables de ce terrible crime devant la Cour internationale de justice. Autrement, dans leur désir de vengeance, ils ne feront que reproduire le crime.



Q. L'article du Maître sur le détachement, publié dans le numéro de septembre de Partage international, peut-il s'appliquer au désastre qui se préparait ?

R. Oui.



Q. Pensez-vous que l'attaque projetée sur l'Afghanistan pourrait déclencher une troisième guerre mondiale ?

R. Non, je ne le pense vraiment pas. Pour l'instant il s'agit d'un objectif spécifique et limité, la destruction des installations militaires et des lignes de communication des talibans et d'Oussama Ben Laden, et l'intention est de s'en tenir à l'Afghanistan lui-même. Ce à quoi les Américains et leurs alliés doivent s'attendre, c'est à la possibilité d'une réaction de la part des terroristes qui sont en place, depuis des années peut-être, aux Etats-Unis et en Europe. Mais une troisième guerre mondiale, non.



Q. Maitreya mettra-t-il un terme à ce conflit mondial qui pourrait causer la fin du monde ?

R. Non. Je ne pense pas qu'il pourrait le faire sans enfreindre notre libre arbitre. Mais il ferait, si nécessaire, tout ce qui est en son pouvoir, et en celui de la Hiérarchie dans son ensemble, pour empêcher une telle escalade. Cependant, je ne pense pas qu'il y aura une escalade de ce genre. A mon avis, ce qui pourrait arriver, c'est que les talibans livrent Oussama Ben Laden sous certaines conditions, par exemple qu'il soit jugé dans un pays musulman, selon la chariah. Il faudrait éviter une procédure irréfléchie répondant simplement à un désir de vengeance. Les Etats-Unis doivent prouver que Ben Laden est impliqué dans les attentats du 11 septembre. Il a lui-même affirmé qu'il n'y était pour rien. D'après mes informations, il est impliqué dans une certaine mesure, mais il n'a pas réellement participé à cet acte particulier de terrorisme. Aussi, lorsqu'il affirme qu'il n'y est pour rien, c'est peut-être vrai dans un certain sens, mais l'idée vient probablement de lui.



Q. Le matin de l'attentat sur le World Trade Center à New York, j'ai commencé à éprouver une sensation d'adombrement. Il s'agit d'une sensation très forte au niveau des chakras de la tête et du cœur, qui s'accentue encore davantage pendant ma méditation personnelle et pendant la méditation de transmission. Cette sensation est demeurée constante et j'en fais encore l'expérience maintenant, trois jours après l'attentat. Un autre co-worker, avec qui j'ai eu une communication téléphonique au moment de l'attentat, semblait faire le même genre d'expérience. [1] Cette impression d'adombrement est-elle une bénédiction de Maitreya visant à limiter l'angoisse de la mort et à réconforter ceux qui se trouvent dans la douleur ou l'affliction ? [2] Maitreya et le Maître Jésus étaient-ils présents sur les lieux afin de venir en aide aux mourants et aux survivants ?

R. [1] Il ne s'agit pas d'un « adombrement » mais d'une bénédiction de Maitreya qui a déversé son énergie pour réconforter les victimes et pour diminuer l'état de choc. Elle fut ressentie dans le monde entier. [2] Oui.



Q. Vous avez dit que pour les Maîtres le « futur » est déjà arrivé, ce qui leur permet de faire des prévisions exactes.
[1] Ce tragique événement était-il prévu ?
[2] Si oui, pourquoi Maitreya a-t-il apparemment pris la décision de venir « plus tôt », seulement après l'attentat ?
[3] Les Maîtres ont-ils eu la possibilité de déjouer le complot ?


R. [1] Oui. Les autorités américaines furent averties trois mois à l'avance qu'un événement de ce genre était programmé.
[2] Comment pouvez-vous savoir s'il n'a pas entamé des préparatifs pour apparaître en public dès que l'attentat a été prévisible ?
[3] Non, cela aurait enfreint le libre arbitre de l'humanité.



Q. Devant l'horreur de l'attentat terroriste aux Etats-Unis, je doute que les Américains et l'ensemble du monde puissent croire au magnifique panorama de notre avenir que vous tracez dans vos livres et dans vos conférences. Je pense m'exprimer au nom de beaucoup de fidèles de Maitreya qui, du fond du cœur, lancent cet appel : « Pourquoi, pourquoi, ne venez-vous pas immédiatement ? » Je pense que les amis de Partage international ont besoin d'avoir maintenant une réponse précise à ce sujet. Pourriez-vous nous donner des explications ?

R. Maitreya est tout aussi désireux d'émerger au plus vite que les gens le sont de le voir. Cependant, il est lié par des lois et des forces qu'il est seul à comprendre. Nous pouvons être assuré qu'il ne reste pas à ne rien faire mais qu'au contraire il aide l'humanité, partout où c'est possible, à suivre la bonne direction. Je crois que vous découvrirez par la suite que la vision générale de l'avenir que je donne dans mes livres et dans mes conférences est juste. Cette catastrophe, si triste, si inattendue et si dramatique, aura finalement un effet positif en montrant qu'aucune nation n'est invulnérable, que l'isolationnisme n'est plus une option possible et que nous vivons dans un monde interdépendant où les ressources doivent être partagées de façon plus équitable, de manière à assurer la paix et à mettre un terme au désespoir et au ressentiment qui mènent au terrorisme.



Q. J'ai suivi à la télévision deux cérémonies religieuses en mémoire des victimes, l'une dans une cathédrale des Etats-Unis et l'autre à la cathédrale Saint-Paul, à Londres. Peut-être est-ce le fruit de mon imagination, mais mon impression a été très différente. En regardant la cérémonie célébrée à Saint- Paul, j'avais l'impression de participer à une méditation de transmission. Comment est-ce possible ? Ai-je été victime de mon imagination ? Y a-t-il une atmosphère particulière à Saint-Paul ?

R. Maitreya a déversé son énergie de manière très puissante à la cathédrale Saint- Paul, à Westminster Abbey et dans plusieurs autres cathédrales et églises de Grande-Bretagne. Il a également déversé cette énergie au Sacré Cœur, à Paris, et dans d'autres sanctuaires majeurs des diverses religions, partout dans le monde.



Q. On a parlé dans les médias d'un pompier new-yorkais qui est resté enseveli sous les décombres après l'attentat du World Trade Center. Il ne pouvait plus bouger et pensait qu'il allait mourir. Soudain, une lampe torche surgit et il entendit une voix lui dire : « Agrippez vous. » Il s'agrippa à un bras et il fut tiré de là. Quelqu'un derrière lui le soutenait et il comprit qu'il faisait partie d'une chaîne humaine de rescapés. Lorsqu'il se trouva en sécurité, il chercha l'homme à la torche mais il n'était nulle part. Depuis, il l'appelle son « ange de lumière ». L'homme à la torche était-il Maitreya ou l'un des Maîtres ?

R. C'était le Maître Jésus.



Q. Quels sont les facteurs qui conduisent quelqu'un à devenir terroriste ?

R. L'aliénation. La colère, le désespoir. La séparation. La croyance fanatique en l'idée que sa propre cause est supérieure à toutes les autres. Le manque du sens des proportions.



Q. La Cour internationale de justice de la Haye, aux Pays-Bas, serait-elle une cour de justice compétente pour juger des terroristes de n'importe quel pays ?

R. Oui.



Q. Si les forces alliées avaient décidé de faire comparaître Hitler et ses partisans devant une cour internationale de justice, cette solution aurait-elle été préférable à la guerre ? Pourquoi la guerre était-elle « acceptable » alors et n'est-elle pas la réponse appropriée aujourd'hui ? Le monde a-t-il tellement changé depuis 1939 ?

R. Ce n'est pas une question très pertinente. Hitler et Mussolini étaient les dirigeants de leurs pays respectifs, pas un simple groupe de terroristes. Comment aurait-on pu les arrêter et les juger ? Après la guerre, il y a eu, rappelez-vous, les procès de Nuremberg où ont été jugés les collaborateurs d'Hitler.



Q. Dans les jours qui ont suivi l'attentat de New York, un jeune homme aux cheveux noirs et bouclés, surnommé « l'ange de New York », montrait aux gens comment se réconforter les uns les autres. S'agit-il du Maître qui vit à New York ?

R. Non. C'était le Maître Jésus.



Q. Dans son discours, lors de la cérémonie en mémoire des victimes qui s'est tenue au Brooklyn Stadium, le maire de New York, Rudolph Giuliani, a mentionné le fait que de grands immeubles se sont effondrés aux alentours des tours jumelles du World Trade Center, alors que St-Paul's Chapel, construite en 1767, est restée indemne, à l'exception d'une fenêtre brisée. Faut-il y voir une intervention du Maître Jésus ?

R. Oui.



Q. Les cas d'anthrax découverts en Floride (Etats-Unis) ont-ils un lien avec les attaques terroristes de New York et Washington ?

R. Non. Mon information est qu'ils sont totalement indépendants et n'ont aucun rapport avec le terrorisme.



Q. La main de Maitreya

Dans le numéro d’octobre 2001 de Share International a été publiée une photographie hors texte de la main de Maitreya (voir pages 17 et 18 du présent numéro). En réponse aux questions de lecteurs ou d’auditeurs, Benjamin Creme explique ainsi le phénomène :

R. C’est la main de Maitreya qui est apparue sur le miroir d’une salle de bains, à Barcelone. La propriétaire, en pénétrant dans la salle de bains réservée aux invités, vit une empreinte de main sur le miroir. Elle l’essuya et n’y pensa plus.

Quelques jours plus tard, en entrant dans sa propre salle de bains, elle vit la même empreinte de main sur le miroir. Elle se dit : « Mon Dieu, cela a peut-être un sens. » Heureusement, cette fois, au lieu d’essuyer l’empreinte, elle entra en contact avec son fils, qui fait partie du groupe de Partage international à Barcelone. Celui-ci prit une photo de l’empreinte et me l’envoya. Mon Maître indiqua qu’il s’agissait de la main de Maitreya. Notre collaborateur dit à sa mère de ne pas l’effacer et demanda à son père d’en prendre une photo de bonne qualité.

Cette main a quelque chose de fantastique, elle présente une réalité exceptionnelle, c’est quelque chose comme l’empreinte du corps de Jésus sur le suaire de Turin après la crucifixion.



Q. La main de Maitreya dont la photographie a été publiée dans Share international a-t-elle une signification spéciale en dehors de celle qu'elle peut avoir pour la personne qui l'a trouvée sur le miroir de sa salle de bains ?

R. Oui, une grande signification.



Q. Cette main de Maitreya est-elle le signe qu'il est très proche, est-ce une allusion à sa venue imminente ?

R. Oui, une allusion évidente. Son émergence est très proche.



Q. La photographie de l'empreinte de la main de Maitreya possède-t-elle des propriétés de guérison comme l'eau énergétisée à proximité des endroits où Maitreya est apparu lors de rassemblements religieux, et si c'est effectivement le cas, comment procéder pour bénéficier de cette énergie de guérison ? Peut-on, par exemple, poser sa propre main au-dessus de l'image tout en priant ? Une photocopie possède-t-elle la même énergie de guérison que la photographie originale ?

R. Cette photographie possède d'extraordinaires propriétés curatives, mais pas de la manière dont vous pourriez le penser. C'est un moyen d'invoquer les énergies de Maitreya. L'eau énergétisée par Maitreya dans le monde entier est magnétisée avec l'énergie du Verseau ; cette énergie se situe dans l'eau. Dans le cas de la main, c'est différent : l'énergie n'est pas dans la main. Lorsque vous placez votre propre main dessus, ou lorsque vous la regardez tout simplement, en demandant à Maitreya de vous accorder la guérison, ou sa bénédiction ou son aide, l'énergie de Maitreya est invoquée. Cette main agit comme une source qui vous permet d'invoquer l'aide de Maitreya, dans la mesure de la loi karmique. Si vous demandez une plus grosse voiture ou une plus grande maison, cela ne veut pas dire que vous obtiendrez ce que vous demandez, mais si votre requête est en accord avec la loi du karma, elle peut être satisfaite.



Q. Peut-on utiliser une photocopie ?

R. Oui, car c'est une source d'invocation. L'énergie ne réside pas dans la photographie, elle vient de Maitreya lorsque vous l'invoquez. Ceci est extraordinaire. L'énergie de Maitreya, son aide, est rendue disponible, d'une manière ou d'une autre, à quiconque la demande. Cependant, si vous lui demandez : « Cher Maitreya, voudriez-vous apparaître soudain devant moi », je ne pense pas que votre requête reçoive une réponse favorable. Chaque fois que Maitreya apparaît cela prend de l'énergie. Il a beaucoup à faire. Il a le monde à sauver et il ne veut pas gaspiller cette énergie. Je dis cela sérieusement car je connais des gens qui racontent que si vous voulez que Maitreya fasse quelque chose il vous suffit de le demander et il le fait. Ce n'est pas vrai. Maitreya apparaît à des milliers de gens dans le monde, mais il le fait au moment qu'il juge opportun et pour ses propres raisons, généralement pour aider les gens.



Q. Lorsque j'ai vu la main de Maitreya, j'ai été émerveillé que nous ayons la chance de recevoir une telle bénédiction. Cette main a quelque chose de magique. Lorsque vous la regardez attentivement, vous découvrez qu'elle ne ressemble pas du tout à une empreinte sur un miroir ; elle donne l'impression d'être en trois dimensions. Si vous posez votre propre main sur un miroir, le résultat est tout à fait différent. Comment peut-elle paraître aussi réelle ? On a l'impression que l'on peut voir tout autour.

R. Oui, il ne s'agit absolument pas d'une simple empreinte. C'est, comme vous le dites, une image en trois dimensions, spécialement créée par Maitreya de manière à ce que nous puissions invoquer son énergie.



Q. Tout d'abord, on pense que c'est la main gauche, mais peut-être a-t-il fait passer sa main droite à travers le miroir, dans un geste de bénédiction. Quel est votre avis ?

R. Non c'est sa main gauche.



Q. [1] Je suppose qu'il l'a imprimée sur le miroir par la pensée. [2] Savait-il que la première empreinte serait effacée ? [3] S'agissait-il d'un signe précurseur afin que la seconde empreinte soit remarquée ?

R. [1] Oui. [2] Apparemment non. [3] Non. La seconde n'aurait pas été faite si la première n'avait pas été effacée.



Q. [1] Il s'agit sûrement d'un message important destiné à tous. [2] Est-ce seulement une bénédiction ? Cela semble avoir une signification particulière. [3] Est-ce le signe qu'il est très proche de nous, que nous devons nous attendre à sa venue parmi nous ? [4] S'agit-il d'une forme générale de réconfort et de soutien ? Cela semble avoir un sens très particulier et spécifique. [5] Des phrases bibliques viennent à l'esprit, par exemple « la main du Seigneur est au-dessus de toi », ou certains passages des écritures orientales : « plus près que la main ou le pied... »

R. [1] Oui. [2] Seulement ? [3] Oui. [4] Oui, un moyen d'invoquer son énergie ou son aide. [5] On peut le voir ainsi.



Q. [1] S'agit-il d'une coïncidence si ce signe est paru dans le même numéro de Share international que l'article du Maître sur l'accueil réservé à Maitreya ? [2] Cela peut signifier également : « Ne vous laissez pas aller. Soyez patients. Tenez bon. » [3] Laquelle de ces interprétations est correcte, si toutefois il en est une qui le soit ? Pour ma part, je n'ai pas l'impression d'avoir vraiment saisi toute la signification de ce signe. La photo du père d'Horacio Londner en train de photographier l'empreinte sur le miroir est également magnifique, car la main semble flotter dans l'espace, comme si elle se dressait au-dessus du monde.

R. [1]Non, il ne s'agit pas d'une coïncidence. Maitreya partage avec mon Maître, comme avec tous les autres Maîtres, une conscience de groupe. Maitreya est toujours parfaitement au courant de ce que nous publions dans Share International. [2] Oui. [3] Jusqu'à ce que nous puissions contempler son visage, c'est une manière de se rapprocher de nous au maximum.



Q. La photographie de la main semble irradier de l'énergie, est-ce le cas ?

R. Oui, dès que cette énergie est invoquée.



Q. Il semble exister actuellement de par le monde de nombreux « points chauds » où la situation semble encore plus tendue que jamais. Diverses circonstances problématiques semblent atteindre un paroxysme. Pourriez-vous donner votre avis ?

R. Ceci est le résultat de l'épée de clivage, l'énergie d'amour du Christ, qui est impersonnelle. Elle stimule tout : le bien comme le mal, l'altruisme, mais aussi l'égoïsme. Ainsi, toutes les situations sont radicalisées, montrant clairement à l'humanité la seule manière juste et sûre d'agir.



Q. Le vendredi 21 septembre, à 10 h 20, à Toulouse (France), une énorme explosion s'est produite dans une usine de produits chimiques. On a estimé qu'elle était équivalente à celle de cent tonnes de dynamite. Deux autres usines très dangereuses, qui se trouvent à proximité, sont restées indemnes. Le bilan (29 morts, 2 500 blessés, dont 50 sérieusement) aurait pu été bien pire étant donné l'importance des dégâts matériels. Un travailleur de l'usine a vu un rayon de lumière pénétrer dans le bâtiment juste avant l'explosion. [1] Cette explosion est-elle un accident, un attentat en rapport avec les groupes islamiques, ou un acte malveillant ? [2] Les Maîtres sont-ils intervenus afin de limiter les pertes humaines ? A Toulouse, tout le monde dit qu'il s'agit d'un miracle.

R. [1] L'explosion a pour origine un acte criminel de malveillance perpétré par un groupe séparatiste, non musulman. [2] Oui, comme toujours.



Q.  L’attaque du World Trade Center et du Pentagone.

R. Voir ci-dessous les réponses de Benjamin Creme aux questions posées.



Q. Le pouvoir curatif de la main de Maitreya

R. Cher Monsieur,

Vous avez déclaré que la main de Maitreya, publiée dans le numéro d’octobre de Share International (version anglaise), avait des pouvoirs de guérison. Eh bien, je peux vous assurer que c’est vrai.

Alors que je ressentais une douleur vraiment intense dans le bas du dos, je me suis allongée sur mon lit en plaçant la reproduction de la main de Maitreya sous mon dos, au niveau de la douleur, avec une totale conviction dans le pouvoir de guérison de Maitreya. Et la douleur a totalement disparu.

Ceci est un modeste témoignage, mais il peut aider d’autres personnes qui souffrent.

Dora, France






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.