DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2000

Extraits de la revue
Partage international

September 2000 - N° 145



Questions / Réponses


Q. Maitreya est-il apparu à nouveau devant des groupes ?

R. Le 2 juillet Maitreya est apparu à Bahreïn, en Arabie Saoudite, devant un groupe de 300 musulmans. Il a parlé durant 18 minutes. Une nouvelle source avait été énergétisée dans les environs. Le 23 juillet Maitreya est apparu à un groupe d'environ 200 chrétiens, en Chine. Il a parlé pendant 17 minutes. Une source a été magnétisée dans les environs. La ville où Maitreya est apparu le 4 juin, en Gambie, au cœur du Sénégal, est Banjul.



Q. Chaque fois que je lis les Questions-Réponses dans Partage international, en particulier la première question concernant les apparitions publiques de Maitreya, je me demande comment se passent ces apparitions. [1] Est-il annoncé (ou présenté) en tant que Maitreya ? [2] Sa venue est-elle annoncée à l'avance ? [3] Porte-t-il des vêtements particuliers ? [4] Dit-il explicitement qui il est ? [5] Ou s'agit-il toujours d'apparitions inattendues ?

R. [1] Non. [2] Non. [3] Oui, il revêt des vêtements correspondant à l'attente de ceux devant qui il apparaît. Par exemple, à Nairobi, au Kenya, en juin 1988, il est apparu vêtu de telle sorte que l'on puisse le reconnaître comme le Christ. [4] Non. [5] Oui.



Q. Dans la revue Partage international, votre Maître a récemment indiqué que lui et d'autres Maîtres voyaient la fusion des marchés boursiers comme une vraie folie – pourquoi ?

R. Jusqu'à présent, les marchés mondiaux fluctuaient en fonction de pressions locales ou internationales. Il se produisait rarement des mouvements qui provoquaient systématiquement des effets de masse. Avec la fusion des marchés boursiers, ce « tampon » contre un effondrement total n'existe plus. En période de stabilité et de croissance, cela aurait un sens, mais dans la situation actuelle, instable et hautement explosive, cela ne pourra qu'entraîner une dangereuse vulnérabilité aux pressions du marché, et ce à une échelle bien plus importante.



Q. Comment pouvons-nous accélérer le krach boursier ?

R. Vendez tous vos titres (si vous en avez) et encouragez tous ceux que vous connaissez à faire de même !



Q. Etant donné que les Maîtres ne peuvent pas prendre de corps féminins, comment se fait-il que Maitreya puisse apparaître à certaines personnes, comme il le fait souvent, sous les traits d'une femme ?

R. Si les Maîtres ne prennent pas de corps féminin, cela ne veut pas dire qu'ils ne le peuvent pas. Le fait est lié à la relation actuelle (qui est une relation dynamique) existant entre l'esprit et la matière. De toute manière, lorsque Maitreya, ou un autre Maître, apparaît en tant que femme, il ne s'agit pas d'une incarnation, mais de l'utilisation d'un « mayavirupa » ou bien d'un « personnage familier » ou d'une forme pensée.



Q. La criminalité a réellement diminué à New York et à Los Angeles. Est-ce parce que des Maîtres y sont arrivés ?

R. Je suis certain que divers facteurs sont intervenus, mais, en 1975 l'avant-garde des Maîtres est venue dans le monde : cinq Maîtres, un à New York, un à Londres (je ne veux pas parler de Maitreya), un à Genève, un à Darjeeling et un à Tokyo. Ces villes sont les cinq centres spirituels majeurs. Je ne veux pas dire par-là que ce sont de grandes villes spirituelles, mais que c'est à partir de ces centres que l'énergie spirituelle est déversée dans le monde. Deux autres Maîtres sont venus ensuite, un à Moscou et un autre à Rome. Celui de Rome est le Maître Jésus. Ces deux derniers ont été suivis à leur tour par d'autres Maîtres et ils sont maintenant quatorze en tout dans le monde. Ce n'est pas leur présence qui fait chuter le taux de criminalité, il existe d'autres raisons.

Maitreya est l'incarnation de l'énergie que nous appelons amour, le principe christique, et il déverse cet amour dans le monde jour après jour, sans interruption, dans un flux intarissable. Ceci a un effet subtil, mais très net, sur la manière dont les gens pensent et agissent. L'action est double. Dans la Bible, on parle d'épée de clivage. Maitreya vient en tant qu'épée de clivage, non pas pour unir les gens, mais pour « dresser le frère contre le frère et le père contre le fils ». C'est une manière symbolique de parler de cette énergie d'amour qui est totalement impersonnelle. Elle stimule toute chose, le bien comme le mal, l'égoïsme comme l'altruisme, tout cela de manière simultanée. C'est pourquoi il faut l'immense connaissance et tout le savoir-faire de Maitreya pour être sûr que ceux qui absorberont cette énergie et seront capables de l'utiliser de manière altruiste seront plus nombreux que ceux qui en feront un usage égoïste. C'est un acte de jonglage. Cette énergie stimule tout le monde, si bien que les égoïstes deviennent encore plus égoïstes et les altruistes de plus en plus altruistes.

Ainsi le choix devant lequel se trouve l'humanité est clair. Nous sommes confrontés au mal, à l'égoïsme, l'étroitesse d'esprit, l'exclusion, qui sont responsables de la séparation et de la division, aspects destructeurs de l'humanité. Ils sont stimulés, mais pas au point d'empêcher ceux qui peuvent travailler de manière plus constructive, plus altruiste, plus inclusive, de le faire. L'humanité peut ainsi voir clairement qu'elle court à la catastrophe, à la destruction totale, si elle continue à agir d'une manière aussi insensée, si chacun ne pense qu'à gagner le maximum d'argent dans le minimum de temps.

Tout le monde veut soudain devenir millionnaire, ou s'il est déjà millionnaire, multimillionnaire ou milliardaire. Chacun est pris dans une sorte d'hystérie de cupidité, et aucun pays n'y échappe. Tous souffrent du même syndrome, et avec les forces de marché qui accélèrent ce phénomène et la société de consommation qui fait qu'il est presque impossible de vivre autrement, le monde est au bord de la catastrophe. Une seule alternative s'offre à nous : changer totalement de direction ou détruire toute vie sur la planète. Nous avons peu de temps pour nous décider. C'est ce que dira Maitreya lorsqu'il apparaîtra publiquement. Mais il sait déjà que sa venue n'est pas vaine. Dans ses messages, il nous dit : « Mon cœur connaît votre réponse, votre choix, et il s'en réjouit », « La fin est connue depuis le commencement ».

Mais nous devons savoir ce que nous voulons. Nous devons avoir une vision claire, tranchée, des deux possibilités qui s'offrent à nous : la voie du chaos et de l'autodestruction ou la voie qui, au contraire, mènera à la plus merveilleuse civilisation que la Terre ait jamais connue. C'est ainsi qu'agit l'épée de clivage, c'est-à-dire l'énergie d'amour. Nous commençons à en constater les effets.

Il existe également une autre énergie colossale, l'énergie d'un grand Avatar qui adombre Maitreya d'une manière similaire à celle dont ce dernier a adombré Jésus en Palestine. Cet Avatar travaille avec la loi gouvernant l'action et la réaction qui, comme nous le savons, sont deux forces opposées et égales. Cette énergie a pour effet de transformer la violence actuelle, la destruction et le manque d'harmonie en leur contraire, si bien que nous entrerons dans une ère de tranquillité, d'équilibre mental et émotionnel, en proportion exacte du chaos et du manque d'harmonie que nous connaissons aujourd'hui. Il s'agit de la plus puissante énergie agissant actuellement dans le monde, et c'est elle qui influe sur le taux de criminalité.

Il existe d'autres facteurs agissant dans la direction opposée, car tout est stimulé, et la « boue » remonte à la surface où elle peut être éliminée. C'est la même chose dans votre inconscient. Tant qu'elles demeurent inconscientes, toutes les motivations que vous ne percevez pas agissent en vous de manière négative, et vous ignorez les raisons qui vous poussent à faire certaines choses. Lorsque ces motivations viennent à la surface, vous pouvez faire un choix et vous en débarrasser. C'est ce qui se passe actuellement.





Q. Pendant la méditation de transmission, les énergies traversent-elles d'abord l'antahkarana du groupe, puis l'antahkarana de chacun ?

R. Oui.



Q. Je suis perplexe : les groupes travaillant avec vous sont supposés être démocratiques et cependant dans chaque pays il semble qu'il y ait un centre de coordination. Ne serait-il pas préférable d'être complètement décentralisés ? Pourquoi existe-t-il des centres : comme Londres en Grande-Bretagne, Tara Center aux Etats-Unis, Amsterdam aux Pays-Bas ou Christchurch en Nouvelle-Zélande ?

R. Les centres se sont formés tout naturellement en relation avec l'activité des co-workers. Cette activité crée une force d'attraction magnétique et aide à la diffusion de l'information, du message.
Au fur et à mesure que davantage de groupes se forment, un centre de coordination est nécessaire pour coordonner leur travail et en renforcer l'efficacité. Avec de la bonne volonté et une coopération mutuelle, il n'y a absolument aucune raison pour que soit enfreint le processus démocratique. Je n'affirmerais pas que tous les groupes fonctionnent d'une manière totalement démocratique, les individus étant imparfaits, mais c'est l'idéal à atteindre et, à mon avis, il est loin d'être inaccessible.



Q. Dans l'Etat de disciple dans le nouvel âge, vol. 1, le Maître Djwhal Khul cite les Règles du sentier du disciple, tirées des anciennes archives. Ces recommandations sont très belles et écrites en termes symboliques. La plupart sont faciles à comprendre, du moins je le crois, mais l'une d'entre elles est plus abstruse. Pourriez-vous l'expliquer ? Il s'agit de la règle 4 : « Le Pèlerin doit éviter trois choses : porter une cagoule, un voile qui cacherait sa figure aux autres ; transporter une jarre ne contenant que l'eau nécessaire à ses propres besoins ; porter à l'épaule un bâton non recourbé, sur lequel on ne peut s'appuyer. » La dernière expression me semble particulièrement difficile à interpréter. Pourriez-vous venir à mon aide ?

R. [1] « Porter une cagoule... » De nombreux disciples de tendance mystique sont tellement conscients d'être différents, spéciaux, qu'ils ne se perçoivent plus comme des membres ordinaires de la société. Ils adoptent souvent une fausse persona (une sorte de masque) pour cacher leur identité réelle en tant que disciple. Il peut également arriver qu'ils manquent de courage pour afficher ouvertement ce qu'ils pensent et ce qu'ils sont.
[2] « Porter une cruche d'eau... » Ceci fait référence à la nécessité pour les disciples de partager, non seulement les ressources matérielles, mais tout ce qui a été acquis sur le Sentier en termes de connaissance et de compréhension.
[3] « Porter à l'épaule un bâton non recourbé... » Ceci se réfère à la nécessité pour les disciples d'avoir une base solide sur laquelle s'appuyer. Un disciple est quelqu'un de discipliné, de sérieux, de constant, quelqu'un qui reste ferme au milieu des difficultés et dont le « bâton » n'est pas facilement arraché de la main.



Q. Les équipages des ovnis ont de toute évidence la capacité d'opérer de manière invisible, cependant on en voit souvent dans notre ciel. Pourquoi les pilotes choisissent-ils de rendre le vaisseau spatial visible à nos yeux ?

R. Pour nous faire connaître leur présence, bien sûr.



Q. Si quelqu'un souhaite entrer en contact avec les frères de l'espace, les rencontrer et peut-être « aller faire un tour avec eux », est-ce possible ? Ou choisissent-ils ceux qu'ils souhaitent contacter ?

R. Il ne suffit pas de le souhaiter. Les frères de l'espace choisissent effectivement ceux qu'ils veulent contacter.



Q. Lorsque vous parlez de la nouvelle religion mondiale et affirmez qu'un jour les hommes passeront les deux premières initiations en public dans les temples futurs où le Christ sera le hiérophante, voulez-vous dire que cela arrivera assez vite ou faudra-t-il attendre plusieurs décennies ? Cela pourrait-il arriver d'ici une dizaine d'années par exemple ?

R. Non, il faudra attendre une cinquantaine d'années pour en voir les prémisses.



Q. On raconte que la source d'eau curative énergétisée par le Seigneur Maitreya à Nordenau, en Allemagne, commence à se tarir. Est-ce vrai, et si oui, pourquoi ?

R. Ce n'est pas vrai.



Q. Quelle est l'origine de la combustion spontanée ? S'agit-il d'un phénomène électrique ou d'un phénomène chimique ?

R. C'est le résultat d'une surcharge électrique.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.