DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2000

Extraits de la revue
Partage international

February 2000 - N° 137 / 138



Questions / Réponses


Q. Maitreya est-il apparu à nouveau devant des groupes ?

R. Le 17 octobre, Maitreya est apparu à Asmara, en Erythrée, devant un groupe de 60 chrétiens. Il a parlé pendant 17 minutes. Une source avait été énergétisée dans les environs auparavant.
Le 20 novembre, Maitreya est apparu devant un groupe de 250 musulmans, à Haidar Khel, en Afghanistan. Il a parlé pendant 20 minutes. Une source avait été énergétisée dans les environs.
Le 28 novembre, Maitreya est apparu à Zittau, dans le sud de l'Allemagne, devant une centaine de chrétiens. Il a parlé pendant 18 minutes. Une source avait été énergétisée dans les environs auparavant.
Le 5 décembre, Maitreya est apparu à Zanzibar, devant 200 chrétiens. Il a parlé durant 20 minutes. Une source avait été énergétisée dans les environs.
La ville d'Ukraine où Maitreya était apparu le 31 octobre est Odessa.



Q. Vous affirmez que les Maîtres peuvent prédire l'avenir. Comment est-il possible de prédire quelque chose ?

R. Pour les Maîtres le temps n'existe pas, tout au moins à la manière dont nous l'entendons. Pour eux le passé, le présent et l'avenir sont vécus comme un éternel présent. Ils peuvent donc prédire que tel événement « futur » (mais qui pour eux est déjà en train de se produire) se précipitera sur le plan physique. La difficulté consiste pour eux à préciser exactement la « date » de cet événement. Cela dépend beaucoup de nos actes et nous disposons du libre arbitre.



Q. [1] Jeanne d'Arc est-elle devenue un Maître ? [2] Se trouve-t-elle actuellement sur Terre ?

R. [1] Oui. [2] Oui.



Q. Vous affirmez que l'humanité a dix-huit millions et demi d'années. Depuis tout ce temps un grand nombre d'hommes sont certainement devenus des Maîtres. [1] Votre Maître pourrait-il nous dire combien ? [2] Pourquoi reste-t-il si peu de Maîtres sur la Terre ?

R. [1] 950.
[2] Les Maîtres se consacrant à l'évolution humaine sont toujours au nombre de 63. Les Maîtres ont leur propre évolution à poursuivre. Il existe sept sentiers sur la voie de l'Evolution supérieure et les Maîtres qui n'ont pas choisi la voie du service terrestre quittent la Terre pour des planètes supérieures de notre système solaire ou même pour Sirius.



Q. [1] Comment expliquez-vous que certaines personnes, comme Thérèse d'Avila, Catherine de Sienne, Catherine Labouré et d'autres, qui pourtant n'étaient pas des Maîtres, aient eu le privilège de garder un corps imputrescible après leur mort ? [2] Qui décide de ce genre de choses ? [3] Quel message faut-il y voir ?

R. [1] Théoriquement, l'imputrescibilité du corps peut être constatée à partir de la troisième initiation (les Maîtres sont des initiés du 5e degré ou même davantage), mais elle se rencontre le plus souvent chez des disciples ayant atteint la quatrième initiation.
[2] Cela dépend de la destinée individuelle.
[3] Cette incorruptibilité démontre la transformation des atomes physiques en lumière, même lorsque la forme reste visible.



Q. Lorsque vous parlez des Maîtres de Sagesse, voulez-vous parler des Maîtres de Shamballa ?

R. Non. La Hiérarchie spirituelle (composée des Maîtres et de leurs disciples) et Shamballa sont des centres planétaires distincts (mais reliés) : Shamballa est appelé le centre où la Volonté (et par conséquent le Plan) de Dieu est connue ; la Hiérarchie est le centre où s'exprime l'Amour de Dieu ; l'Humanité est le centre où se manifeste l'Intelligence de Dieu. Le but de l'évolution est la fusion ultime de ces centres.
La Hiérarchie dans son ensemble est l'ashram du Seigneur du Monde, Sanat Kumara, qui demeure à Shamballa.



Q. Dans une photographie célèbre de la Seconde Guerre mondiale, la cathédrale Saint-Paul, à Londres, est toujours debout, alors que tout autour les bâtiments ont été bombardés et sont en flammes. La cathédrale fut-elle protégée par Maitreya et les Maîtres ?

R. Oui.



Q. Dans l'ouvrage d'Alice Bailey « Extériorisation de la Hiérarchie », le Maître DK déclare que de grands changements, des alignements et des ajustements ont lieu afin de permettre aux Maîtres de s'extérioriser, avec leurs ashrams, de même que le Christ. A la page 530 de l'édition anglaise, il affirme qu'en 2025, lors de la réunion de la Grande Assemblée de la Hiérarchie qui a lieu chaque siècle, une date serait très probablement fixée pour le premier stade de l'extériorisation de la Hiérarchie.
Vous avez affirmé à maintes reprises, et écrit dans plusieurs de vos ouvrages et dans la revue Partage international, que les Maîtres étaient tous en place (extériorisés), avec leurs ashrams complets, et que le Christ, Maitreya, était également présent parmi nous depuis 1977. Pouvons-nous en déduire que cet état de fait est dû aux changements très rapides en bien et en mal dans l'évolution de l'humanité, et que par conséquent la date de 2025 n'est plus valable ?


R. Pour donner une réponse courte à cette question plutôt longue, je dirais oui. Tout le processus a été accéléré, mais, en fait, le Maître DK, à travers Alice Bailey, a écrit que nous pouvions nous attendre au retour du Christ vers le milieu ou la fin de ce siècle. D'après mes informations, les cinq premiers Maîtres, l'avant-garde, sont arrivés dans les cinq principaux centres planétaires (New York, Londres, Genève, Darjeeling et Tokyo) en 1975, suivis par la suite d'un Maître à Moscou et d'un autre à Rome (le Maître Jésus). D'après mon expérience personnelle, le Christ est vraiment arrivé à Londres en juillet 1977, et il y vit depuis au sein de la communauté asiatique.
D'après mes informations, il y a maintenant 14 Maîtres dans le monde (il n'est nullement question qu'ils s'extériorisent tous). Je n'ai jamais dit que leurs ashrams étaient complets. Ce n'est certainement pas le cas.



Q. Dans son message n° 49, Maitreya s'exprime ainsi : « Mon aide est à votre disposition, vous n'avez qu'à la demander. » Cela signifie-t-il que tout ce que nous demanderons nous sera accordé ?

R. Je pense que cela dépend de ce que vous demandez : s'il s'agit d'une plus grosse voiture, je doute que vous l'obteniez. La loi du karma agira toujours. Plus votre demande aura un but altruiste, plus, à mon avis, elle aura de chances d'être exaucée.



Q. Un dimanche de mai 1999, aux Etats-Unis, National Public Radio a diffusé le commentaire d'un lycéen de San Diego inspiré par la tuerie de Littleton, au Colorado. Celui-ci expliquait que lui aussi était resté longtemps sans amis au cours de sa scolarité et qu'il s'était senti exclu. Lors d'un voyage à San Francisco, ce jeune homme avait fait l'effort de parler à un certain nombre de sans-abri, parce qu'il avait connu comme eux l'expérience de la solitude. Beaucoup d'entre eux, hommes ou femmes, lui avaient répondu : « Nous nous contentons de vivre au jour le jour. »
L'un de ces sans-abri était un Noir illettré, dont les poèmes avaient été transcrits par les employés d'une bibliothèque municipale. Cet homme lui avait dit : « La seule monnaie d'échange que j'utilise est celle de l'amour. »
La beauté de ces paroles et le lieu de la rencontre m'ont fait penser à l'apparition de Maitreya dans une bibliothèque new-yorkaise. S'agissait-il, cette fois encore, de Maitreya ?


R. Non. Il s'agissait du Maître Jésus.



Q. J'ai entendu à l'émission de radio « All Things Considered » du 16 septembre 1998, une histoire racontée par M. Rosenthal, journaliste indépendant. Les faits remontaient à cinq ans. Son histoire m'a fait penser aux apparitions soudaines de Maitreya ou du Maître Jésus.
Un soir d'hiver, il rentrait chez lui en voiture lorsqu'il vit sur la route une MG décapotable accidentée. Il s'arrêta et découvrit, gisant sur le sol, un jeune homme, ivre et sérieusement blessé. Il l'entoura de ses bras et lui dit : « Ne vous inquiétez pas, tout ira bien. » Juste à ce moment-là, un homme grand apparut, venu de nulle part. Il dit : « Je suis un pasteur baptiste. Puis-je vous aider ? » Dès qu'il entendit la voix du pasteur, le jeune blessé ouvrit les yeux, sortit sa main qui était coincée sous son corps et la tendit au pasteur. Celui-ci le serra à son tour dans ses bras.
Cinq ans plus tard, M. Rosenthal s'est souvenu de cet événement lorsqu'une amie lui a raconté une histoire identique. La victime était son amie, elle avait été sauvée par un étranger qui avait appelé une ambulance. S'agissait-il de Maitreya ?


R. L'étranger était le Maître Jésus.



Q. Etant donné que j'ai comme tout le monde quelques dents plombées, j'aimerais savoir si les amalgames utilisés sont dangereux, à cause de leur teneur en mercure. D'après certains scientifiques, ils auraient un effet nocif sur certains organes internes, notamment le foie et le cerveau. On dit même qu'ils pourraient être à l'origine de la maladie d'Alzheimer. Est-ce exact ?

R. Non, pas du tout, la quantité de mercure contenue dans ces amalgames est très faible.



Q. Verra-t-on se développer des systèmes d'échanges comme, par exemple, les S.E.L. (Systèmes d'Echanges Locaux) en France ?

R. Oui, si nous le souhaitons.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2019