DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1989

Extraits de la revue
Partage international

September 1989 - N 13 Vol. 2, n 9



Questions / Réponses


Q. (1) Une de mes amies éprouve des difficultés à utiliser le mot « Christ » dans la Grande Invocation, car ce terme évoque par trop pour elle l'image que les églises ont donnée de lui. Est-il possible de dire « amour » au lieu de « Christ »? (2) Ne pourrions nous pas également laisser de côté la phrase « Et puisse t-il sceller la porte de la demeure du mal ». Le mal sonne de manière trop négative. Il disparaîtra par ailleurs automatiquement lorsque l'amour aura triomphé.

R. (1) Ce problème semble être assez fréquent. Cependant, la Grande Invocation a été traduite par la Hiérarchie en des termes qui nous la rendent compréhensible, et elle ne doit pas être modifiée. Bien que Maitreya incarne l'énergie d'amour, les termes « amour » et « Christ » n'ont pas la même signification. Ils n'ont pas non plus la même connotation au niveau du public. (2) De la même manière, il est important de ne pas modifier la phrase : « Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal ». Le mal existe et ses représentants, les Seigneurs de la matérialité, doivent être enfermés au sein de leur propre domaine, qui est de maintenir l'aspect matière de la planète. Les Seigneurs de la matérialité pourront être contenus en élevant l'humanité, grâce à l'action du Christ et des Maîtres, au dessus du niveau où elle peut être influencée par ces forces destructrices, comme c'est maintenant le cas. Ces forces se focalisent aujourd'hui sur le phénomène de mercantilisation qui représente une menace majeure pour notre bien-être, ainsi que Maitreya nous en a averti récemment. Le mal ne « disparaît pas automatiquement lorsque l'amour triomphe ». Sans vouloir être désobligeant, ceci est de la sentimentalité. Les forces du mal ne peuvent être contenues dans leur propre domaine que si les individus, partout, reconnaissent la différence existant entre l'abondance matérialiste, qui se développe en réponse aux forces du marché, et avoir véritablement en suffisance, d'une manière spirituelle. Cette leçon est difficile à apprendre, particulièrement pour les pays développés.



Q. Le Maître D. K. a écrit, par l'intermédiaire d'Alice Bailey, que le corps mental est toujours du 1er du 4e ou du 5e rayon, le corps astral du 2e ou du 6e rayon, et le corps physique des 3e ou 7e rayons. Il n'existe d'exception à cette règle que dans le cas de disciples acceptés ou, comme l'a fait remarquer votre Maître, dans le cas d'une personne qui deviendra un disciple accepté au cours de son incarnation présente. Selon les informations que vous donnez, Marilyn Monroe (une initiée de degré 0,9) et Duke Ellington (de degré 0,6) avaient un corps mental du 6e rayon, et Elvis Presley (de degré 0,8) un corps astral du 1er rayon. Il est difficile de croire que ces personnes étaient des disciples acceptés ou qu'ils allaient le devenir durant la vie où nous les avons connus. Pouvez-vous expliquer ce fait ?

R. La confusion provient d'une mauvaise compréhension de la signification de l'expression « disciple accepté ». Il semblerait que la plupart des gens pensent qu'elle désigne une personne suffisament avancée pour avoir été acceptée par un Maître en vue d'un enseignement. Ce n'est pas le cas. Cette expression désigne une personne qui a accepté la discipline qui la conduira à l'initiation. Un meilleur terme pourrait être un disciple « acceptant » (la discipline). Les personnes mentionnées plus haut étaient toutes sur le point de passer la première initiation, ce qui est précisement le moment où l'individu marque son acceptation de la discipline qui le conduira au-delà de cet obstacle.



Q. Les âmes de tous les membres de notre groupe sont toutes focalisées soit sur la personnalité, soit sur le corps mental. Est-il exact d'affirmer que, dans les temps anciens de l'évolution de l'humanité, les âmes étaient alors focalisées sur les corps astral ou physique ?

R. Cette affirmation est d'une manière générale exacte. Cependant, cette focalisation sur les corps astral ou physique n'était nullement universelle. De la même manière, il serait incorrect de prétendre que toutes les âmes sont aujourd'hui focalisées sur la personnalité ou le corps mental. Je connais nombre de cas où l'âme est focalisée sur le véhicule astral. Une telle situation se produit le plus souvent lorsqu'un un certain dégré de chaleur astrale, émotionnelle, est requise afin de corriger une froideur mentale résultant d'une trop grande importance accordée au mental dans une vie précédente.





Q. Je ne peux m'empêcher de me demander si je suis tombé sur une erreur... A la page 168 du livre La Télépathie et le Corps éthérique, d'Alice Bailey, on peut lire : « Dans l'Apocalypse, dictée il y a 1900 ans par le disciple connu actuellement comme Maître Hilarion... » Mais à la page 61 d'Initiation Humaine et Solaire, on lit : «  ...nous trouvons le Maître Hilarion qui, dans une précédente incarnation, fut Paul de Tarse ».  Il ne me semble pas que Paul ait, en aucune manière, participé à la rédaction de l'Apocalypse. Pourriez-vous étudier cette question ?

R. Vous avez tout à fait raison. Saint Paul, qui sera connu plus tard comme Maître Hilarion, n'a manifestement pas dicté l'Apocalypse à Saint Jean, l'un des plus proches disciples du Christ. Personne ne dicta l'Apocalypse. Celle-ci est la description, par Saint Jean, en termes aussi fidèles qu'il le put (ils ne sont en fait pas fidèles du tout), d'une série de visions qui lui furent transmises par Maitreya. Certaines de ces visions se rattachent à des événements de son temps, telle que la chute de Rome et l'émergence de la chrétienté, d'autres à des événements que l'humanité connaît actuellement, d'autres encore à des événements qui auront lieu pendant l'ère du Capricorne, d'autres enfin relatent des événements qui se dérouleront à la consommation de notre expérience évolutive terrestre.



Q. Quel est le domaine d'activité du Maître Anglais ?

R. Le Maître Anglais est un Maître du 3e rayon. Le 3e rayon est le rayon de l'intelligence active ou de l'adaptabilité. Ce Maître traite donc des aspects pratiques de la forme, ou de la vie telle qu'elle s'exprime par l'intermédiaire de la forme, par l'intermédiaire de l'économie et de la politique. Il est un conseiller et une source d'inspiration pour des économistes de haut niveau dans le monde. Il travaille avec des groupes se trouvant ici, en Grande-Bretagne, notamment dans les domaines politiques et économiques.



Q. Depuis plusieurs années, des cercles mystérieux apparaissent, entre autres, dans les champs de blé britanniques. Dernièrement, les médias se sont beaucoup intéressés à ce phénomène. Sont-ils dûs aux soucoupes volantes comme le pensent certains, au vaisseau de lumière de Maitreya, ou y a-t-il une autre explication ? Un avion Harrier jet s'est écrasé près de l'un d'eux. Cela crée-t-il des champs magnétiques qui pourraient interférer avec les instruments des avions ?

R. Ces cercles, qui sont connus des chercheurs en ufologie depuis plusieurs dizaines d’années, sont le résultat de l’action des Frères de l’espace et de leurs ovnis. Ils sont créés délibérément comme signe de leur présence ; leur extraordinaire structure et leur précision sont le témoignage qu’ils possèdent une science supérieure à la nôtre. Le blé, disposé en spirale ou selon une autre forme géométrique, n’est jamais détruit.

Ces cercles créent autour d’eux un champ magnétique mais cela n’a pas de rapport avec l’accident d’avion. En fait, c’est le corps du pilote que l’on a retrouvé près de ces cercles, l’avion lui-même s’étant écrasé ensuite dans la mer d’Irlande.



Q. Maintenant que les laboratoires enquêtant sur l'âge du suaire de Turin ont publié les résultats de leurs expériences (cf Nature, 16 février 1989), je suis un peu perplexe en ce qui concerne les commentaires du Maître publiés dans le numéro de Partage international.  Pour dater des objets allant jusqu'à 5 000 ans, l'exactitude à 50 ans près que les scientifiques disent pouvoir obtenir avec un stéthoscope utilisant la méthode du carbone 14 semblerait être parfaitement prouvée par les résultats obtenus sur quatre morceaux du suaire par trois laboratoires différents. Chacun des trois résultats le datent du 13e ou 14e siècle.

R. Il sera bientôt démontré que l'usage de la méthode de datation par le carbone, actuellement utilisée d'une manière « scientifique » par les laboratoires, est inadéquat et inefficace sur des échantillons assez récents, tel que le suaire de Turin. Personne n'a été à même de prouver comment le « négatif » d'une photographie pouvait être conçu, encore moins reproduit, d'une manière aussi juste au 13e ou au 14e siècle.



Q. Quand la chirurgie génétique va-t-elle être utilisée ?

R. De nombreux scientifiques font déjà des recherches génétiques. Cela permettra de découvrir l'information génétique qu'il est nécessaire de donner à un organe pour lui permettre de se régénérer, parfois en quelques heures. Cette technique sera utilisée d'ici quelques années.



Q. Cela signifie-t-il qu'il n'existera plus de maladies karmiques ?

R. Non. La maladie karmique est le résultat, par la loi de cause à effet, d'un mauvais usage de l'énergie. Aussi longtemps que nous utiliserons mal l'énergie, nous créerons un déséquilibre que nous nommons maladie. La nouvelle technologie nous aidera à traiter les effets d'un tel mésusage. Ce qui est nécessaire est une meilleure prise de conscience des causes de la maladie.



Q. (1) Est-ce que Babaji dont parle Yogananda dans son ouvrage Autobiographie d'un Yogi, se trouve toujours dans l'Himalaya ? (2) L'a-t-il jamais quitté ? (3) Yogananda ayant quitté son corps relativement jeune, est-il possible qu'il se soit réincarné, maintenant que Maitreya s'apprête à se manifester ?

R. (1) Oui. (2) Non. (3) Non.



Q. Le World Development Forum, un rapport bimensuel des opinions, faits et tendances du développement international mis à la disposition du public par le Projet contre la Faim, cite un éditorial du Washington Post, à propos de l'acceptation, par la commission chargée de la nourriture et des drogues, d'une contraception de longue durée (5 ans). On fait, sous la peau de l'aisselle de la femme, un implant qui est retiré lorsque celle-ci désire un enfant. Elle est efficace à 99 % et bien moins dangereuse que la « pilule ». Le Washington Post commente : « Cela est révolutionnaire parce que facile à utiliser. L'implantation est un simple procédé médical et le corps médical dans le monde peut apprendre à le faire. Dans les pays en voie de développement, souffrant de la surpopulation, du manque de soins médicaux et de la faim, cette technique peut être expliquée facilement et , en une seule opération, on peut facilement offrir un moyen de contraception de 5 ans... et les nouveaux implants... sûrs, faciles, efficaces, et de longue durée... semblent être très prometteurs dans ce domaine pour notre génération .» Mes questions sont les suivantes : (a) Votre Maître connaît-il ce procédé ? (b) A-t-il en ce qui concerne cette nouvelle contraception les mêmes espoirs que ceux suggérés par l'éditorial du Washington Post ? (c) Est-ce absolument sans danger ? (d) Est-ce vraiment efficace à 99 % ?

R. (a) Oui. (b) Avec certaines réserves, oui. (c) Il y a toujours des femmes auxquelles elle sera contre-indiquée mais, en général, si elle n'est pas absolument sûre, elle l'est pratiquement. (d) Il est trop tôt pour en être certain mais un très fort pourcentage d'efficacité sera obtenu. (Pour toutes demandes d'informations supplémentaires, s'adresser à Peggy Streit, Editor, World Development Forum, 1300 19th Street, NW, Suite 407, Washington DC 20036, USA. Téléphone : (202) 785-2490.)



Q. Si la nouvelle technologie de la lumière permet de guérir toutes les maladies, cela veut-il dire que chacun choisira le moment de sa mort, qui ne sera plus le résultat de la dégénérescence physique ?

R. Le temps approche où chacun de nous connaîtra instinctivement quand il devra mourir et nous le ferons consciemment. La nouvelle technologie permettra une vie physique beaucoup plus longue, avec de plus grandes aptitudes, mais, en fin de compte, l'organisme s'usera totalement et une décision consciente de mourir sera alors prise. Nous saurons qu'il n'existe rien de tel que la mort mais que ce n'est qu'un changement de conscience de ce plan à un autre. Dans les temps qui viennent, comme nous le comprenons, et selon notre destin, nous nous réincarnerons dans de nouveaux corps en meilleure santé pour poursuivre le processus de perfectionnement.



Q. Pourquoi la technologie de la lumière a-t-elle été donnée à des gouvernements qui pourraient en faire mauvais usage plutôt qu'aux Nations-Unies ?

R. Parce que cette technologie ne peut être comprise que par des scientifiques et qu'il n'en existe pas qui dépendent de la juridiction des Nations-Unies. Les scientifiques travaillent pour leur pays et seules les deux superpuissances, les Etats-Unis et l'U.R.S.S., ont reçu cette technologie car elles possèdent le plus grand arsenal d'armes nucléaires (que cette technologie rend caduc) et, quelle que soit la direction qu'elles prennent, les autres ne peuvent que suivre. Si elles déclaraient : « Notre arsenal nucléaire est caduc ». Quelle valeur auraient alors les bombes britanniques, françaises, chinoises, indiennes, pakistanaises ou israéliennes. Par la suite, cette nouvelle technologie de la lumière viendra effectivement sous la juridiction des Nations-Unies.



Q. Maitreya est-il apparu aux dirigeants chinois ?

R. Non. Mais Il est apparu à nombre de gens en Chine.



Q. Est-ce que le Bouddha, Krishna et Jésus sont la même âme réapparaissant à des époques différentes ?

R. Non. Le Bouddha et Maitreya sont deux individualités bien distinctes. Le Bouddha se manifesta à travers le prince Gautama tandis que Maitreya le fit à travers Krishna ainsi qu'à travers Jésus (pendant les trois dernières années de sa vie). Cette fois, Maitreya est venu lui-même.



Q. Est-ce que votre Maître est une incarnation d'un des douze apôtres ?

R. Ce serait vendre la mèche ! Je ne donne jamais le nom du Maître avec lequel je travaille pour la raison suivante : si je le faisais, les membres de nombreux groupes avec lesquels je travaille dans le monde porteraient constamment leur attention sur lui, et attireraient télépathiquement son attention sur eux. Ce serait une perte d'énergie pour lui. Il pourrait bien sûr l'empêcher, mais cela aussi lui prendrait de l'énergie. Les Maîtres, contrairement à nous, ne gaspillent jamais d'énergie. Ainsi, jusqu'à ce qu'il me le demande, je ne parle ni de son identité ni de ses précédentes manifestations.



Q. Dans La Mission de Maitreya, votre Maître a aimablement consenti à ajouter la structure de rayons de certains pays à la liste originale donnée par le Maître D. K. à travers Alice Bailey. Pourrait-il nous en donner d'autres — par exemple, celle de la Grèce ?

R. Grèce : Ame 1 ; Personnalité 3.



Q. Est-ce que le Maître Jésus qui, dîtes-vous, est à Rome, a déjà visité l'Angleterre et les églises chrétiennes ?

R. Oui. Il voyage beaucoup à travers le monde et l'a toujours fait. Il est, pour les occidentaux, l'un des Maîtres les plus importants. Il a sous ses ordres trois Maîtres qui travaillent en Amérique du Sud et quatre autres en Amérique du Nord et au Canada.



Q. Dans Le Retour du Christ, le Maître D. K. à travers Alice Bailey a écrit : « Il viendra infailliblement quand une certaine paix sera retrouvée, lorsque le principe du partage commencera à dominer dans les décisions économiques et que les églises et les groupes politiques commenceront à mettre de l'ordre dans leurs affaires ». Comment conciliez-vous cela avec ce que vous annoncez, que le Christ se trouve ici maintenant pour faire ce travail de préparation, ce que, selon D. K., l'humanité devrait faire pour préparer le retour du Christ ?

R. Je suppose que la citation indiquée ci-dessus est le raisonnement ou l'argumentation principale qui amène de nombreux étudiants d'Alice Bailey (y compris l'école d'Arcane) à rejeter ma théorie selon laquelle Maitreya est déjà parmi nous depuis 1977. Je suppose que les mots clés de la citation de D. K. sont « une certaine paix » et « commencera à dominer ». Il semblerait que les étudiants d'Alice Bailey n'aiment pas ces mots mais Maitreya l'affirmait déjà en 1945. Il n'a pas insisté sur le fait que tout devait être parfait (sinon sa présence ne serait pas nécessaire) mais que nous devions faire le premier pas. A son avis, nous l'avons déjà fait. Je n'ai pas dit non plus que le Christ est ici pour faire le travail de transformation mais qu'il est, au contraire, de notre responsabilité, à nous, humanité, de faire les changements nécessaires. Comme il le dit lui-même : « Je suis l'architecte, mais seulement du Plan, vous, mes amis, mes frères, êtes les bâtisseurs consentants du Temple étincelant de la Vérité. » (message n° 65).






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR

 | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.