DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1998

Extraits de la revue
Partage international

March 1998 - N° 115



Questions / Réponses


Q. Maitreya est-il apparu de nouveau devant des groupes ?

R. L'apparition du 4 janvier, dans l'Oregon, aux Etats-Unis, a eu lieu à Portland. Le 25 janvier, Maitreya est apparu devant un rassemblement de 200 chrétiens à Melo, en Uruguay. Il a parlé pendant dix-huit minutes devant un auditoire silencieux. Une source avait auparavant été énergé­ti­sée dans les environs.

Le 8 février, Maitreya est apparu devant un rassemblement d'environ 600 chrétiens en Argentine. Il a parlé pendant vingt minutes. Une source avait préalablement été énergé­ti­sée dans les environs.





Q. Est-il possible de connaître la raison pour laquelle l'interview télévisée de Maitreya ne s'est pas concrétisée avant la fin de l'année 1997, comme nous l'espérions ? Cela a-t-il quelque chose à voir avec le fait que la Bourse américaine ne se soit pas encore effondrée ?

R. Oui. Si l'effondrement des places boursières asiatiques s'était répercuté aux Etats-Unis et en Europe, au lieu des simples « remous » qui se sont produits, Maitreya se serait fait connaître comme prévu pour éclairer la situation de son autorité et des ses conseils. Maintenant que l'énorme infusion de fonds (57 milliards de dollars), provenant des Etats-Unis et du FMI, a stabilisé (pour le moment !) la situation en Corée du Sud (ce qui était la principale préoccupation du gouvernement américain) et partout ailleurs, Maitreya a décidé d'attendre, mais pas trop longtemps.



Q. Maitreya et le Maître Jésus apparaissent sous différents aspects, âges, etc. Ces personnages sont-ils tous imaginaires, où certains d'entre eux correspondent-ils à des personnes vivantes réelles ?

R. La vaste majorité des personnages tels qu'ils apparaissent sont une pure création de l'imagination. Mais, de temps à autre, les Maîtres peuvent se fonder sur une personne réelle, qu'ils imitent plus ou moins exactement. Tel est le cas pour plusieurs des expériences rapportées à Partage international. On en a un exemple évident lorsque Maitreya prend un aspect qui ressemble exactement, ou presque exactement, au mien, comme cela s'est produit. Quelquefois, la personne qui fait cette expérience voit Maitreya, ainsi que la personne réelle, en différentes occasions. Dans ce cas, elle aura une perception des deux « personnes ». C'est là le point important.



Q. Lorsque Maitreya, ou un Maître, apparaît à des individus, y a-t-il toujours une signification intérieure ou symbolique pour la personne concernée ?

R. Non. Le but de Maitreya, ou du Maître, n'est ordinairement que de marquer sa présence. Ils savent que le courrier des lecteurs sera publié, renforçant ainsi la foi et l'espérance de la personne qui a vécu l'expérience, ainsi que de ceux qui liront les récits.



Q. Si deux personnes désirent former un groupe de médiation de transmission, doivent-elles débuter immédiatement, tout en attendant qu'une troisième personne se joigne à elles pour former un triangle ?

R. Oui. Il est préférable de commencer (à deux) immédiatement. Cela crée un point focal autour duquel d'autres personnes pourront se joindre.



Q. Si seulement deux membres d'un groupe se présentent à la Transmission, doivent-ils tout de même transmettre ?

R. Certainement, sans aucun doute.



Q. [1] Notre travail de service de groupe y gagne-t-il si nous sommes plus nombreux à méditer ensemble ? [2] Les Maîtres peuvent-ils travailler plus puissamment à travers nous si nous sommes plus nombreux ?

R. [1] Oui. [2] Oui.



Q. Notre groupe est partagé sur la fréquence des rappels à l'alignement qui doivent être effectués en cours de Transmission lorsque vous n'êtes pas présent. Vu que nous ne sommes vraiment alignés que de trois à cinq minutes par heure, certains croient que de fréquents rappels sont nécessaires, par exemple toutes les dix minutes. D'autres pensent que des intervalles de vingt minutes entre les rappels sont préférables, et d'autres encore croient qu'il ne devrait y avoir aucun rappel.

Votre Maître aurait-il la gentillesse de nous donner une règle simple sur la fréquence à laquelle nous devrions effectuer des rappels pour que notre transmission locale de groupe produise le meilleur service ?

R. Environ toutes les vingt minutes.





Q. Cette même règle simple devrait-elle s'appliquer durant nos week-ends régionaux de transmission ?

R. Oui.



Q. Est-il préférable de planifier un week-end national (américain) de méditation de transmission durant la pleine lune de mai, plutôt que lors d'un week-end ordinaire plus tard dans l'année ?

R. Oui, c'est préférable.



Q. Y a-t-il un avantage à ce que des gens viennent de toutes les parties des Etats-Unis pour méditer ensemble, alors que nous pouvons faire la même chose chez nous, avec nos petits groupes ? Cela vaut-il la peine de débourser de l'argent pour des billets d'avion afin de nous joindre à des groupes de méditation plus vastes ?

R. Oui.



Q. J'ai cru comprendre que l'une des conditions de l'émergence de Maitreya était la création d'une race

R. Ce n'est pas l'une des conditions mais l'un des événements prévus. Les Européens et les Américains d'aujourd'hui sont des représentants de la cinquième sous-race de la cinquième race-racine. Il a existé cinq races humaines. Les deux premières races n'étaient pas à proprement parler humaines, car les individus étaient composés de matière physique éthérique. La troisième (qui est en fait la première race véritablement humaine), la race lémurienne, est née il y a 18,5 millions d'années. Elle fut suivie, il y a 12 millions d'années, par la race atlante à laquelle a succédé, il y a 95 000 ans, la race aryenne, la nôtre (qui n'a rien a voir avec l'idée hitlérienne de race aryenne). Nous sommes la cinquième sous-race de cette race.

La sixième sous-race est en train de se former à partir de la cinquième sous-race actuelle et certains Maîtres consacrent leur temps à stimuler, ici et là, des disciples qui manifestent une certaine intuition, car c'est l'intuition qui caractérisera la sixième sous-race. Ce que nous appelons « penser », raisonner, finira par descendre au-dessous du seuil de notre conscience, tout comme nos réactions émotionnelles, ou le fait de respirer et de marcher, qui se font automatiquement. A une certaine époque, l'homme animal a dû perfectionner son corps physique, puis l'homme atlante a dû perfectionner son corps astral ou émotionnel. Notre but est de perfectionner notre corps mental. Ce n'est que lorsque nous évoluons jusqu'au niveau nous permettant d'ouvrir notre conscience aux plans de l'âme que l'intuition, la connaissance directe, commence à fonctionner.





Q. Dans la Mission de Maitreya, tome III, à la page 106 (édition anglaise), il est dit qu'un collaborateur de Maitreya a adressé une lettre au président Bill Clinton. Dans le dernier paragraphe, au sujet de la Yougoslavie, il signale que les forces qui ont été déclenchées et déchaînées sur l'humanité et qui ont causé de terribles souffrances, « vont maintenant se répercuter sous forme de tremblements de terre importants, d'inondations désastreuses et d'accidents d'avions, et que les généraux et les scientifiques devraient maintenant observer et analyser ces événements ». Il est intéressant de noter qu'en septembre 1997, en l'espace d'une semaine, six avions militaires se sont écrasés, certains se sont même désintégrés en vol. [1] Ces accidents ­d'avions, ainsi que les inondations et les tremblements de terre, sont-ils dus au fait que les Etats-Unis ont beaucoup tardé à s'impliquer dans la guerre de Yougoslavie. [2] Est-ce que Bill Clinton ou quelqu'un d'autre au gouvernement américain commence à rechercher les causes profondes de ces accidents d'avions ?

R. [1] Oui, pas seulement les Etats-Unis, mais les Nations unies en général et les pays européens en particulier. [2] Non.



Q. Selon la tradition juive, Enoch, qui a maintenu la juste ligne, fut élevé jusqu'au ciel. Il fut le premier être pleinement réalisé et il est devenu, à la suite de sa transfiguration, Métatron, l'être supérieur appelé également le Maître des Maîtres. Etant donné la similitude entre les consonnes (les voyelles n'étant pas écrites en Hébreu) dans Métatron (MTTR) et Maitreya (MTR), ainsi que la similitude de la fonction (Maître des Maîtres), Métatron était-il Maitreya ?

R. Oui.



Q. L'aspect féminin de Dieu dans la tradition juive est la Shékinah ; dans la tradition hindoue, c'est la Shakti. Les deux mots ont également deux consonnes en commun. S'agit-il d'une coïncidence ?

R. Non. Ils viennent tous deux du mot sanscrit SYKTI.



Q. Le roi Salomon est-il maintenant devenu un Maître ?

R. Oui.



Q. Le jour de Déclaration, lorsque Maitreya apparaîtra simultanément sur tous les écrans de télévision reliés par satellite et s'adressera au monde entier de manière télépathique, la majorité des gens sera-t-elle en mesure de comprendre le sens de ses paroles ?

R. Il parlera de l'histoire de l'humanité, de la source élevée d'où nous venons, du processus d'évolution, de la loi de cause et d'effet, de la loi de renaissance, de la nécessité de l'innocuité, des besoins du monde, en soulignant les problèmes majeurs : le déséquilibre écologique, qui deviendra le problème à résoudre en priorité, le sort des millions d'hommes qui meurent de faim, sa principale préoccupation, et il nous montrera comment résoudre ces problèmes par le partage, qui engendrera la justice et la paix.

Il parlera simplement, de cœur à cœur. Si vous lisez les messages de Maitreya qui ont été publiés (Messages de Maitreya le Christ, Partage Publication), je pense que vous saisirez le sens de chaque mot et il en sera de même le jour de Déclaration. Il s'exprimera très simplement, il ne parlera pas d'ésotérisme ; il est possible qu'il mentionne brièvement le sentier de l'initiation en tant que phase finale de la vie sur cette planète, mais dans des termes très simples. Il parlera de la nécessité de réviser notre point de vue sur la nature de la vie, sur son sens et son but, sur les raisons de notre présence dans ce monde, dans des termes accessibles à tous.

S'il peut parler à chaque individu dans sa propre langue, c'est parce qu'il est capable de partager instantanément l'expérience de chacun. Pour lui, il n'existe aucune séparation et, inévitablement, ce qu'il dira à chaque personne sera exprimé par le cerveau de celle-ci dans sa propre langue, dans les termes qu'elle pourra comprendre. Plus l'esprit de l'individu sera élevé, plus riche sans doute sera l'expérience.





Q. Aux Etats-Unis, combien y a-t-il d'initiés susceptibles de contribuer à la manifestation de l'énergie de l'âme de ce pays ?

R. Environ 3 000. C'est-à-dire des initiés du second, troisième et quatrième degré. Ce n'est pas beaucoup, mais c'est suffisant pour que le travail puisse être accompli. L'un d'entre eux, un initié de quatrième degré, qui fut auparavant Abraham Lincoln, vit à Washington. Il occupe un poste de bureau peu important dans l'administration. Il va sortir des coulisses, même si sa véritable identité restera ignorée, et apporter son pouvoir, sa profondeur de vue et son expérience passée à ce groupe d'initiés.



Q. Après la Seconde Guerre mondiale, les Etats-Unis ont généreusement contribué à la reconstruction d'une Europe dévastée, grâce au célèbre plan Marshall. Ce que l'on sait moins, c'est que de nombreux particuliers ont donné des sommes importantes, dans un élan du cœur, face à la souffrance de la population européenne. Aux Etats-Unis, les œuvres de bienfaisance ont réuni 500 millions de dollars, ce qui représente un don de 3 dollars par habitant (qui correspondrait à une valeur probablement vingt fois plus élevée aujourd'hui). Cette réaction généreuse du peuple américain peut-elle se comparer à la vague d'amour qui a déferlé récemment sur la Grande-Bretagne, à la suite de la mort tragique de la princesse Diana ?

R. Oui. Dans les deux cas, c'est l'âme de 2e rayon (exprimant l'aspect divin de l'Amour), respectivement des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne, qui s'est puissamment manifestée. Il existe cependant une différence : l'épanchement d'amour du peuple britannique après la mort de Diana a été potentialisé par Maitreya ; ce fut une sorte de répétition du jour de Déclaration.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.